Sep 072011
 

Voici une petite vidéo surprise qui s’adresse à vous. Clignement d'œil

 

Alors, aimeriez-vous que je traite d’un sujet en particulier sur ce blog ? Avez-vous une question en relation avec la randonnée à me poser ?

Dites-le moi dans les commentaires !

  1 136 commentaires à “Posez-moi vos questions !”

Commentaires (1135) Pingbacks (1)
  1. Bonjour François

    Un sujet intéressant a notre niveau ( débutants ) pour ma femme et moi même , serait la technique correcte pour régler son sac a dos , car arrivé en fin de randonnée , nous avons mal aux lombaires et les épaules qui tire , ou peut être un conseil également sur un sac a dos correct dans un budget  » reduit »
    Merci et a bientot
    Super site !
    Philippe

    • Bonjour,
      Essayer de répartir le poids: 2/3 sur les hanches, 1/3 pour les épaules. ( 2000Km jusqu’à compostelle, et jamais mal aux épaules!), Les charges les plus lourdes au fond du sac et près du corps, le haut du sac en contact avec le corps, « (bras de levier favorable » à l’équilibre avant,( rien ne doit vous faire basculer vers l’arrière)…..Le sac ne doit pas ‘tirer » sur les épaules…. le sac le plus léger chez décath: Forclas 37, ou 50 ultralight, 1,1!!……et le moins cher du marché!. ( ne se vends que sur internet!!!) le plus cher? Osprey exos 46 (mon sac, 1Kg)….
      Le poids gagné sur le sac, représente un confort accru au fil des kms. Poids du sac max: Femme 7–8 kg, Homme 10Kg.
      Pour ma part j’ai fait compostelle avec 10Kg avec l’eau, en autonomie complète. (75 jours) sans douleurs particulieres avec mon sac………………KC

      • bonjour Kerrien ,
        merci pour vos conseils , en fait ,j ai limite fait le contraire ………les vetements au fond et jumelles , appareil photo et nourriture au dessus ! Erreur des debutants ! le  » probleme  » qui reste , c est le fait de regler comme il faut les differentes sangles de rappel de charge ,et je me retrouve toujours avec le poids sur les epaules , en fait j ai du ventre ……… et la sangle ventrale passe en dessous ,donc le poids n est plus sur les hanches ………..je pense .? donc ; regime ou abdos a envisage , concernant ma femme , je vais suivre les conseils de repartition
        Merci encore
        Philippe

      • bonjour, je serais très intéressé pour savoir ce que vous avez mis dans votre sac. je pars aussi pour Compostelle le 12aout 2012 et mon sac fait 15kg avec 3litres d’eau( je bois beaucoup)
        j’aimerais beaucoup alleger se sac mais je ne vois pas de quoi me passer;
        merci à vous

    • Bonjour Philippe,

      C’est noté, je ferai un article sur le réglage du sac à dos. Mais comme l’a déjà évoqué Kerrien, le réglage n’est peut-être pas responsable de ton mal de dos et d’épaules.

      Le poids l’est probablement ainsi qu’une mauvaise répartition des charges dans le sac. Le sac n’est peut-être pas adapté non plus au niveau de ta taille ou de ta morphologie.

      Pour faire rapide au niveau du réglage, commence par desserrer toutes les sangles et ajuste la ceinture en premier. Ensuite tu serres les bretelles et les rappels de charge. De cette manière, tu mets tout le poids d’abord sur tes hanches et ensuite autant que tu veux sur tes épaules.

      Une petite astuce que j’utilise est de changer le réglage de temps en temps pendant la randonnée pour éviter de trop traumatiser certaines parties du corps.

      A bientôt

      François

      • Bonjour François

        Merci de ta réponse et c est vrai que le réglage n est pas évident pour un novice , en fait , nous avons fait le Grand Som ce week end ( par contre très dur au niveau des passage câblé par temps de pluie , car extrêmement glissant ) mais quel plaisir ……. et nous avons essayer de regler les sacs en fonction de la repartition des charges dans le sac et d essayer de comprendre suivant les conseils de Kerrien et les tiens ,et en fait c est vrai que pour ma femme , grosse amélioration au niveau confort , moins de tension au niveau des épaules , pour moi , il va falloir un peu plus de temps ……..Par contre sympa de faire une petite demo ,si possible , si tu traite du sujet .. merci a toi par avance et a bientot
        Philippe et nathalie

      • Bonsoir François,
        Comme je le mentionnais sur ton blog, je fais un périple de 3000 km de Québec (ville) vers la Baie James. Dans ma préparation, j’ai un problème: Mes déchets que je rapporte jusqu’à une poubelle….mais les poubelles sont rares. C’est sur que je génèrerai pas tant de déchets que ça, donc les transporter no problèmo! d’autant ^plus que j’aurai un yak bob…non le défi réside dans les odeurs de ces déchets: Je pense aux ours, loups, lynxs et autres faunes du Nord. J’ai pensé à de la chaux, à des boules à mites (trop polluantes)…Ce qui m’inquiète aussi c’est que les travailleurs près des barrages ont eu la brillante idées de nourrir les ours (noirs) sur plusieurs années, donc ces plantigrades associent Humains= bouffes. Donc il faudra que je neutralise les odeurs…avez-vous une idée? Les enterrer? jamais! Pour les déchets humains je me creuserai des latrines loin des cours d’eaux…Alors merci!

        • Je te conseille vivement de t’informer sur les règles à suivre lors de randonnées au Nunavik, cette région que tu veux parcourir. Il faut entre autres s’enregistrer auprès de la police locale et si tu comptes aller là où vivent les ours polaires, tu dois être accompagné d’un guide armé. Et il est possible que tu sois obligé de rapporter tes déchets humains.
          De plus, si tu comptes 3000km, tu fais un aller-retour!

    • Bonjour
      Je cherche une cartographie des PATOUS en FRANCE afin de les éviter et de choisir mon lieu de randonnée en famille en fonction de leur densité.
      J’avais vu une carte sur Internet cet été (qui mettait en évidence une sur-représentation en Maurienne/vanoie/mercantour) mais impossible de la retrouver, quelqu’un peut il m’aider?
      merci beaucoup (une famille passionnée de rando mais échaudée par des rencontres terrifiante pour les enfants)

      • Bonjour Jeanne, cette question date un peu mais pour avoir passé un été en Queyras, un en Vanoise et un dans les Ecrins, ainsi que des randos occasionnelles mais nombreuses en Chartreuse et Vercors, je n’ai croisé de patous qu’en Queyras. Mais très amicaux et bien éduqués !

    • Bonjour,
      Auriez vous des infos utiles pour la grande traversée de la réunion sur le GRR2 fin nov début décembre 2017 , trouve t-on de l’eau partout, le GR est t-il bien balisé ? Quel genre d’intempéries pouvons nous trouver ?
      Merci pour vos précieux conseils et merci encore francois pour les 2 guides
      🙂
      Ana

    • Bonjour

      J’aimerai travailler mon équilibre. Avez-vous écrit un article sur la proprioception ? J’ai regardé sur le site mais je n’ai pas trouvé.
      Merci
      Fabienne

  2. Sympa ! Alors voila ma question :

    Pour partir remplir son sac de randonnée, existe t-il un rapport poids de la personne – poids du sac à respecter pour ne pas se casser le dos ?
    Moi qui fait 75 kilos, combien je peux me permettre de transporter si je veux partir en randonnée de plusieurs jours ?

    Merci d’avance pour ta réponse. 🙂

    • Bonjour,
      Voir l’article au dessus, (philippe) un sac, en autonomie totale, (sans tente ni popote), peut faire moins de 10Kg………. A partir de là plus question de fatigue!!.. Après ça le poids du porteur importe peu, chacun choisis sa façon d’économiser la charge……….. La charge, le talon d’achille du marcheur!!!……….. (2000Km vers compostelle et cap Finisterre sac de 10Kg avec 2 litres d’eau dans la poche a eau………). Pour la liste des affaires à apporter, chercher dans les sites du Chemin de compostelle, y’a pas mieux!!!!!!!!!!……………….en commençant par le sac le plus léger possible moins de 1,3 Kg en 50 litre…………..KC

      • « en autonomie totale, (sans tente ni popote), peut faire moins de 10Kg »
        … Drôle de définition de l’autonomie totale ! Vous couchez où et manger où ? Pour moi l’autonomie totale c’est bivouaquer et faire ses repas. Parce que si c’est pour coucher et manger en refuge ce n’est plus de l’autonomie !

    • Bonjour Karym,

      On entend parfois parler de 1/4 voire même de 1/3 du poids de la personne. Mais honnêtement, le plus léger sera le mieux. Avec 1/4 ou 1/3 tu souffriras probablement, du dos ou d’autre chose.

      Je pense qu’il faut penser différemment. Non pas quel est le poids maximal à ne pas dépasser, mais plutôt quel est le poids minimal que tu peux emmener.

      Il ne faut pas remplir ton sac jusqu’à ce que tu ais atteint 1/4 de 75 kg par exemple mais remplir ton sac avec uniquement le minimum.

      Je vais publier à la fin de la semaine un article qui parle en grande partie de cela.

      Un peu de patience. 😉

      François

  3. Bonjour, je veux faire le chemin de compostelle ! pour commencer je prends mon malinois avec eaux et 4 kg de croquettes pour la semaine et l’autre semaine je me la fais livré par la poste à un bureau ! donc le minimum pour moi à emporter ! je prends mon pour ma sécurité de départ ! mes le problème ces l’hebergement ce n’est pas facile ! Ces ma première rando et je compte faire par la suite la Corse si j’ai la santé ! Je partirai du 15/09/2012 au 30/09/2012 travaille oblige alors je prends par quinzaines ! j’établie déja l’itinéraire !ensuite l’hebergement ! ces ma méthode ! peut-être pourra m’aider et me donner quelques conseils ! je te remercie par avance cordialement Véga

    • Salut,
      Le chien ne sera admis dans aucune auberge!!………..Prévoir les soins pour ses coussinets de pattes, car il est vraissemblable qu’ils ne ne se régéneront pas assez rapidement au fil des Km.
      Je ne te conseille pas raisonnablement d’amener cet animal…… KC

      • Bonjour , une précision pour mon malinois ! je le prends pour le début je vais essayer ! je dois arriver à Cluny ! après je verrai ! je prends note de vos conseils merci véga.

    • Bonjour Véga,

      Je ferais bien un article sur comment randonner avec un chien mais je n’ai pas d’expérience sur le sujet. Je vais voir si je peux rassembler des informations sur ce sujet.

      Effectivement, tu risques d’avoir des problèmes avec un chien. Les refuges n’acceptent probablement pas les chiens et ils sont sûrement interdits sur certains itinéraires. Il faut que tu te renseignes bien avant de partir.

      Une autre chose : est-ce que tu as déjà fait des randonnées de plusieurs jours avec ton chien ? Si ce n’est pas le cas, je te conseille de tester sur deux jours par exemple avant de partir pour une semaine ou plus.

      A bientôt
      François

      • Bjr Francois,
        pour les rando avec chien; si c’est du revêment dur (par exemple pavés, roches ou asphaltes) les coussinets des pattes vont effectivement en prendre un fameux coup et une x crevassé un coussinet met beaucoup de temps a se fermer), par contre si c’est de la terre ou prairie ca devrait aller.
        Pour info les chiens ne sont pas admis sur le Gr20 et d’ailleurs pas vu de ravitaillement
        pour chiens dans les refuges, et sur le Mercantour quelques étapes ok mais en laisse,
        vu les animaux sauvages qui y règnent; les gardes-chasses veillent!.

  4. Je n’ai pas réellement de question simplement j’ai apprécié votre vidéo.

  5. Pas de question pour l’instant, bonne continuation et très bon travail.

  6. Bonjour François,
    tout d’abord félicitations pour tout tes bons conseils qui nous sont de la plus haute utilité !
    la question que je me pose est celle-ci :
    J’ai opter pour du matériel « Quechoua » et je constate que sur les différents forum ou site de rando que je visite les spécialistes comme toi ne parle jamais de cette marque : pourquoi ?
    Mauvaises Qualités , mauvais rapport qualité prix ?

    • Bonjour jjack,
      je te rejoins sur cette question en effet et j’ai parfois l’impression que lorsque l’on se spécialise dans un sport (et j’ai plusieurs exemple de sports) les marques du groupe « à fond la forme » deviennent des marques à ne plus citer de peur pour passer peut être pour un débutant ou pour un « pauvre » qui ne prend pas la peine de « payer l’étiquette ». J’exagère exprès tous les traits bien entendu pour la compréhension générale mais je ne fais aucun jugement ne vous méprenez pas 😉
      Pourtant connaissant certaines personnes y travaillant et aussi connaissant les compétences demandées, je peux dire qu’il y a du matériel de très bonne qualité.
      De plus je remarque aussi bien en matériel rando, que VTT ou escalade ces marques possède justement l’avantage de la grande distribution (avec aussi ses inconvénients) mais bénéficie du coup d’excellents rapport qualité/prix

    • Bonjour JJack et Samamsam,

      C’est une excellente question. Et honnêtement, je me la pose encore quand j’achète du matériel de randonnée. Même si ce n’est pas facile, j’essaierai de faire un article en montrant les avantages et inconvénients de chaque.

      En ce qui me concerne, j’ai commencé à randonner avec du matériel de grande distribution pour des raisons financières. J’ai maintenant du matériel spécialisé mais aussi toujours du matériel de grande distribution.

      Il y a du matériel de randonnée de grande distribution dont je suis extrêmement satisfait et d’autre beaucoup moins. On trouve de très bons produits et d’autres très médiocres, il faut bien choisir. Même pour une utilisation poussée et pour des personnes expérimentées, le matériel de grande distribution peut être parfaitement adapté – mais rarement dans les premiers prix.

      Après, certains produits spécialisés sont inégalés en terme de qualité dans la grande distribution. C’est pourquoi, pour certains produits, je prends toujours une marque spécialisée.

      Pour revenir un peu plus à ta question : si beaucoup n’en parlent pas, c’est que ces marques sont souvent associées aux débutants. Peut-être que certaines personnes ont peur de passer pour des touristes avec ce type de marques.

      A bientôt
      François

  7. Salut François,

    Un sujet interessant serai où trouvé un animal (ane ou cheval) pour faire un rando de plusieurs jours.
    En effet, randonné avec un animal est très captivant.

    Merci

    • bonjour Séverine,
      je me permets de te répondre même si bien sur tout le monde s’adresse directement au site mais comme je passé par là.. autant créer une petite communauté 🙂
      la randonnée avec âne se pratique beaucoup dans les pays du Maghreb et les pays arabe mais malheureusement pour toi la plupart du temps ce ne sont que les sacs qui voyagent sur le dos de ces braves animaux.
      sinon en te promenant sur la toile tu trouvera surement ton bonheur pas mal de sites dont référencés (crinieresauxvents/ randonnee-equestre / chevaux-et-randos / randocheval) pour n’en citer que quelques uns 😉
      il te suffit juste de choisir la région dans laquelle tu aimerais pratiquer cela je pense 🙂

      • Oui biensur… je sais que l’ane ne porte que les sacs à dos… et pour moi c’est déjà beaucoup ! En plus de voir un animal marché à coté de soi ;-).

        Effectivement, j’ai trouve un circuit à faire près de chez moi en Lozère avec un âne… c’est génial !! Merci

    • Bonjour Severine,

      Je suis désolé, mais je n’ai aucune expérience en la matière n’ayant jamais randonné plusieurs jours avec un âne ou un cheval. J’imagine que ça demande une grande préparation et une logistique différente de la randonnée pédestre vu que les chevaux ne sont sûrement pas autorisés partout et ne peuvent pas emprunter certains itinéraires pédestres.

      Je vais te donner le même conseil que Samamsam : essaye de trouver sur internet un site spécialisé dans la randonnée à cheval.

      A bientôt
      François

      • rebonjour Francois,
        je viens de découvrir votre site ce jour,
        vos articles sont bien faits,
        continuer

        pour la rando avec un cheval je ne sais pas vous informer, par contre rando SUR un cheval
        Severine pourrait contacter denis.longfellow@mail.com ou Web: horseandventure.com; j’ai vu une émission sur Usaihia il y a quelque temps, les chevaux de Denis sont en Hivernage à Saintes Agnès(10 klms au nord de Menton dans les montages si je m’abuse) et chaque année il organise une transhumance direction les hauteurs du Mercantour et les Alpes altitude 1500 et jusqu’à 3000mètres et vice et versa, et ce toute l’année, notament Le Boreon, attention plusieurs rando équestres possibles voir sur son site.

  8. j’ai un petite question sur un achat urgent de chaussures de rando…
    j’ai bien lu le fascicule mais en essayant… je ne sais pas me décider sur la pointure 46 ou alors la 47 c’est vraiment horrible de ne pas y arriver et en + je dois acheter avant vendredi…
    y a t’il des astuces supplémentaires de toucher ou autre pour réussir tout au moins non pas à choisir mais à éliminer la pointure qui ne correspond pas ? ^^

    merci à tout le monde pour vos réponses.

    • Bonjour Samamsam,

      J’ai mis toutes les astuces que je connais dans ce guide. Est-ce que la pointure 46,5 existe pour le modèle qui t’intéresse ? Et quel est le type de chaussure qui t’intéresse ?

      Si les deux pointures te vont bien – c’est-à-dire qu’elles rentrent dans tous les critères que je décris dans le guide – choisis celle dans laquelle tu te sens le mieux en marchant (montée, descente et plat).

      Quelques petits rappels : tu dois essayer les chaussures en fin de journée avec les chaussettes que tu porteras lors de tes randonnées. Tu ne dois pas sentir de points de compression. Les orteils doivent avoir un peu de place pour ne pas buter à l’avant de la chaussure – surtout dans les descentes. Ton pied ne doit pas se déplacer trop dans la chaussure.

      J’espère que cela t’aide.

      François

  9. Bonjour,
    On parle beaucoup sur ce site de la possibilité de faire une randonnée en autonomie complète de plusieurs dizaines de jours avec un sac de 10 kilos. J’aurais aimé avoir une liste indicative du contenu et les solutions retenues pour l’habillement, le couchage et l’alimentation… Merci d’avance

    • Bonjour,

      C’est une question difficile que tu me poses là ! 😉 La réponse ne tiendra sûrement pas dans un article mais probablement dans le blog entier.

      Je tiens à préciser que j’ai pris l’exemple de moins de 10 kilos en autonomie complète pour une semaine, non pas plusieurs dizaines de jours (bien que ce soit probablement possible pour des randonneurs expérimentés dans certaines conditions).

      Pour ce qui est de la liste, reste dans le coin car une liste de matériel de randonnée devrait voir le jour d’ici peu sur ce blog. Le problème d’une telle liste est qu’elle dépend des conditions de la randonnée et de chaque personne. Chaque randonnée est différente et à chaque fois tu ne mets pas le même matériel dans ton sac. Pour certaines randonnées, il serait quasiment impossible d’avoir moins de 10 kg. Ce serait par exemple le cas s’il fallait emporter piolets, crampons, baudriers, cordes et autres pour traverser un glacier.

      De plus ce qui apparaît indispensable à tes yeux ne l’est pas forcement pour d’autres. Comme je l’ai déjà dit, certaines personnes randonnent sans tentes et allègent donc leur sac à dos de cette manière (entre autres). C’est pourquoi il n’y a pas de liste toute faite pour randonner léger. L’allégement est plutôt une remise en cause constante et une amélioration continuelle avec l’expérience et la volonté de randonner léger.

      Je ferai un ou plusieurs articles sur comment randonner léger. Pour commencer, si tu ne l’as pas encore fait, lis l’article suivant : https://www.randonner-malin.com/2-erreurs-de-debutants-en-grande-randonnee/ et en particulier la section « Avoir un sac trop lourd ».

      A bientôt
      François

      • Bonjour François,

        Nous avons décidé avec mon amie de partir faire le GR58 (plateau du Queyras) au début du mois d’aout 1ere quinzaine. Etant débutant en GR j’ai bien pris connaissance des erreurs à pas faire en lisant ton site notamment celui du poids du sac!!
        J’ai donc commencé par pesé pas mal de chose que je voulais emmener et je pense me fabriquer un réchaud P3RS II (1.500kg de gain!),.. je suis dans l’optique de partir avec un minimum de matos sans détériorer la sécurité ou la survie et surtout éviter d’acheter du matos qui n’a pas un bon rapport qualité/prix/utilité..
        – Revenons à l’objet de ma demande, pour un séjour de 7-8 jours tu me conseillerai quoi comme sac ? 40+10L pour moi et 35-40L pour ma copine. si tu as des référence chez Décathlon ou autres…
        – D’après toi en plein moi d’aout à 2300m la nuit il fait quelle température? Je ne suis pas frileux donc j’enlèverai bien la couche intermédiaire de mon sac de couchage afin de gagner 500g.. mais ma copine préfère prendre un +5°C température de confort.. il fait vraiment froid la nuit?
        – sinon concernant le système des trois couches, ta première couche peut être à manches courtes en synthétique technique?
        – pour la seconde j’ai des polaires de chez Queschua.. c bien d’après toi (rapport poids/efficacité)
        – j’opterai bien pour une veste qui fait 2 et 3 ème couche car la journée j’ai peur d’avoir chaud et s’il pleut j’ai pas du tout envie d’être trempé à l’intérieur de ma veste coupe vent.. Tu peux m’en conseiller une ?
        Sinon en pantalon léger et respirant pareil si tu as des références à me fournir pour que je puisse éttoffer mon choix et prévoir financièrement cet investissement.
        Tu pourrai me donner un lien internet pour acheter éventuellement des toiles de polycree au cas où on veuille se faire une extension de tente ou se mettre à l’abris…
        Les cartes IGN indéchirables tu achètes ça où?

        Je te remercie pour tes futures réponses,

        En tout cas ton site est vraiment super, (j’ai adoré la liste des sacs, je suis en train de l’adapté pour notre GR,..)

        A bientôt j’espère 🙂

        Bastien

        • Bonjour Bastien,

          Que de questions… Je vais essayer d’y répondre au mieux.
          – Pour le sac, je te conseille de l’acheter en dernier, une fois que tu as rassemblé tout ton matériel. Comme ça, tu ne te te tromperas pas au niveau volume. Pour tester, tu peux utiliser des sacs poubelles ou emprunter des sacs de volumes différents.
          – Pour la température, ça peut être très variable. Je pense que tu peux frôler zéro de temps en temps. Il vaut mieux être préparé à un peu de froid, surtout qu’avec la fatigue, on est plus frileux.
          – La première couche peut effectivement être à manches courtes en synthétique.
          – La polaire n’est pas le mieux au niveau poids, mais c’est très polyvalent et peu cher. Il n’y a en plus pas de problème de perte d’isolation avec l’humidité comme avec du duvet par exemple.
          – Pourquoi pas plutôt une veste qui fait uniquement 3ème couche pour plus de polyvalence ? Surtout que tu prévois déjà des polaires.
          – Pour le pantalon, franchement ne t’embête pas trop, ce n’est pas le plus important. J’aime bien les convertibles, ça évite d’emporter un short en plus.
          – Pour le polycree, regarde sur Arklight-Design.
          – Pour les cartes, regarde sur la boutique de l’IGN, il y a une nouvelle version de cartes résistantes et les « cartes à la carte » ont une option « indéchirable » également.

          A bientôt,
          François

  10. Salut !

    En complément de l’article sur la technique des trois couches, pourrais-tu nous concocter un article sur les vestes de rando ?
    Comment choisir sa veste ? Faut’il prendre une respirante, ou thermique, ou imperméable ? En existent-elles qui combine les trois ?
    L’offre dans ce type de produit est très vaste, mais aussi cher, ainsi, si tu pouvais débroussailler tout cela, se serait d’un grand secours !

    Merci d’avance !

    • Bonjour,

      C’est une idée que j’avais déjà. Je pense que ce sera séparé en plusieurs articles. Probablement un sur les vestes imperméables (utilisation en couche externe). Un sur les vestes polaires (et les doudounes ?). Un sur les softshell. Et peut-être d’autres. Comme tu l’as dis, il y a énormément de produits différents.

      Est-ce que tu penses que cela t’aiderait ?

      A bientôt
      François

      • Énormément ! Surtout au vu du prix des articles il vaut mieux ne pas se tromper, et rare sont les gens à accepter d’investir 300€ dans une veste rando. Ainsi, si tu pouvais aussi proposer les articles plus bon marché, voir grande distribution, se serait parfait !

  11. Bonjour, en aout 2012 avec ma femme et un couple d’amis nous faisons le tmb. Au vu de votre site, je me demande qu’elle taille de sac a dos il faut prendre. Nous faisons avec tente et 2 jours de nourriture dans le sac. Je pensais un 70 pour les hommes et 60 pour les femmes mais est ce bien ca? Car vu ce que je lis dans votre site je pense me tromper. Nous le faisons en 10 a 12 jours. Merci d’avance pour votre reponse.
    Boris

    • Bonjour Boris,

      La première chose à savoir c’est qu’en général, plus ton sac à dos est grand, plus tu risques de le remplir.

      Pour être sûr de bien choisir le volume de ton sac à dos, choisis ton sac à dos en dernier, une fois que tu as déjà tout ce qu’il te faut pour partir. Rassemble tout ton matériel, sans oublier l’eau et la nourriture et estime le volume.

      Tu peux par exemple faire cela en essayant de remplir des sacs poubelles de différents volumes. Le mieux est d’emprunter des sacs à dos de différents volumes à des amis et d’essayer.

      Je vais essayer de faire un de ces jours un article sur le choix du sac à dos, avec une section sur le volume. En attendant, j’espère que je t’ai un peu éclairé.

      A bientôt,
      François

  12. quel choix pour le transport de l’eau? poche à eau, bouteille plastique, gourde metal?

    Merci bien, super site

    JO

    • Bonjour Jonathan,

      C’est noté. J’avais déjà l’idée de faire un article sur le sujet – qui risque de déclencher pas mal de commentaires.

      A bientôt,
      François

  13. Je pense qu’il serait peut-être intéressant de faire une liste de base de ce que doit contenir la trousse de secoure, suite à la liste du matériel, en fichier pdf.

    Merci bien,
    Jonathan

  14. Bonjour François,

    j’ai mis du temps à tomber sur ce blog, cela fait deux ou trois semaines que je cherche des infos pour m’équiper un peu mieux pour la randonnée raquette, avec des vêtements réutilisables pour d’autres sports (ski ? autres ?), ou pour des longues balades en forêt en grand froid. Ce sont tes articles sur la respirabilité et l’imperméabilité qui m’ont fait venir ici. Tout d’abord, merci beaucoup de partager avec d’autres tes conseils. J’ai bien aimé l’article aussi sur le matériel de randonnées « grande marque ou grande distribution ».

    Voici mes questions : pour de la randonnée raquette, j’ai déjà utilisé un pantalon de ski, sur une journée c’est suffisant, mais je marchais quasi en permanence avec les ventilations zipées ouvertes (C’était un pantalon « haut de gammme » de Décath d’il y a 3 ans). Maintenant je m’apprête à en faire plus à nouvel an, plusieurs rando d’une journée et sûrement une de deux jours avec nuit en refuge. Du coup je cherche un pantalon. En lisant à droite à gauche, je tombe un peu sur toutes sortes de conseils allant du « pantalon en toile de rando classique avec collant thermique » à « pantalon d’alpinisme gore-tex », et vu ce que propose Décath en la matière, je me suis tournée vers le Vieux, et là je suis un peu perdue avec leur indices de imperméabilité / respirabilité (ce n’est pas exprimé en RET chez eux) : 10 000 / 10 000, 15 000 / 10 000 voire 30 000/30 000, avec doublure détachable ou non, guêtres ou pas guêtres intégrées… Comme je n’ai pas de vraie contrainte sur le poids j’ai regardé côté affaires de ski (c’est quand même plus gai qu’un pantalon noir…) en plus de leurs affaires d’alpinisme (pour les femmes comme les coupes sont toutes prêt du corps, j’ai surtout regardé niveau pantalon qui est confortable que super technique, mais au final je tombe sur un à 200€). Je ne ferai jamais d’alpinisme car j’ai le vertige. Je manque un peu de repère de comparaison sur tous ces équipements, je n’ai pas envie de choisir un truc juste parce qu’il est techniquement mieux si je n,en ai pas besoin, et à ces prix là je ne voudrais pas me tromper.

    Aurais-tu des conseils sur ce type de pratique ?

    (désolée je suis assez bavarde, mais je ne voyais pas comment poser la question de manière plus concise)

    • Bonjour Julie,

      Une possibilité – que j’ai déjà utilisée en rando raquettes – est une combinaison de 4 couches. Je prends un pantalon respirant (sous-vêtement technique), un pantalon en polaire, un pantalon de randonnée « standard » et de préférence déperlant et un surpantalon imperméable et respirant. Avec ceci tu peux te débrouiller le jour et la nuit dans la plupart des conditions.

      Ensuite, il ne te reste plus qu’à appliquer le système des 3 couches : https://www.randonner-malin.com/vetements-de-randonnee-le-systeme-des-3-couches/

      Si il fait beau : uniquement le pantalon de rando ou le pantalon sous-vêtement et pantalon de rando ou le pantalon sous-vêtement et pantalon en polaire et le pantalon de rando en fonction des températures et si tu fais un effort ou pas.

      Si il y a des intempéries : surpantalon avec uniquement le pantalon sous-vêtement si il fait chaud, ou avec le pantalon polaire en plus si il fait froid.

      Ce sont des pantalons que tu peux réutiliser pour des randonnées pédestres sans problème. Le coût principal provient surtout du surpantalon imperméable et respirant.

      Il peut être par contre nécessaire d’associer des guêtres à ce système.

      Est-ce que cela répond à ta question ?

      A bientôt,
      François

  15. Bonjour François,
    Mon plaisir de randonner est un peu gâché par ma nullité pour m’ orienter et lire une carte. De plus , même avec une carte 1/25000ème , il y a parfois des sentiers non indiqués sur la carte.
    Y aurait-il des stages pour apprendre à « randonner intelligent » ?
    En tout cas , merci beaucoup pour ton initiative de partager toutes ces idées et infos sur la rando , c’ est exactement ce que je cherchais !

    • Bonjour Nicole,

      Je ne connais pas de tels stages, mais je pense que cela existe. Essaye de te renseigner dans les clubs de randonnée près de chez toi. Sinon, tu peux toujours demander à une ou plusieurs personnes de t’expliquer.

      Je vais essayer de faire quelques vidéos pour montrer quelques techniques d’orientation car c’est un sujet que j’aime particulièrement.

      A bientôt,
      François

    • bonjour
      la FFRandonnée organise des stages de lecture de carte par les formateurs des Comité Départementaux et généralement gratuit ,réservé aux licenciés , c’est comme cela dans le Finistère
      kenavo
      le flaneur

  16. Bonjour,
    Votre vidéo sur le réglage du sac est parfaite, j’ajouterai simplement, qu’il serait utile de préciser lorsque l’on veut retirer son sac pour une pause ou en fin de rando, de relâcher un des rappel de charge latéraux, retirer son sac, le déposer, puis lorsque l’on veut le remettre, enfiler en premier le côté non relâché, puis le second et ensuite ajuster les rappel de charge latéraux.
    Ceci parce que je vois énormément de randonneurs se déhancher, voir se froisser une épaule, car ils ne savent pas décharger leur sac sans effort et cette méthode est surtout valable pour les personnes ayant déjà des problèmes de dos. Je la recommande aux personnes que j’accompagne, je suis accompagnateur de randonnée dans un club

    • Bonjour Guy,

      Ce commentaire est très juste – il est très facile de se faire mal en enlevant ou enfilant son sac à dos. J’essaierai de faire une vidéo pour illustrer cela.

      A bientôt,
      François

  17. Bonjour François,
    Félicitations pour ton blog. Concernant la liste de matériel, j’ajouterais, avec mon expérience, un coupe-vent (pour la pause midi ou aller au refuge le soir) et un rasoir jetable. Pas de dentifrice. Pour la pharmacie, voilà mon avis sur la question : pansements double peau, analgésique (aspirine), anti-inflammatoire (kétoprofène), antiseptique (3 unidoses Chlorhexidine), crème anti-frottements (Nok), bande élastoplaste, compresses stériles. Et c’est tout. Pour l’eau, j’ai une gourde de 0,6 l à la ceinture avec 1 ou 2 « recharges » (bouteilles plastiques 1 l) dans le sac.
    C’était juste pour faire profiter de mon expérience.
    Bon trek sur le GR20.

  18. 2 questions :
    1) housse de protection et/ou de transport à la bretelle du sac à dos pour GPS, et à la ceinture pour appareil photos.
    2) faire un site de rando : les pistes pour grand débutant.

    Merci.

    PS :très bon site sur la rando

  19. Bonjour François

    Petite question sur un itinéraire de randonnée.
    Avec un pote nous voulons faire une randonnée en autonomie complète pendant 5 ou 6 jours au mois d’aout. J’avais pensé à faire une randonnée dans le sud du massif central.
    Nous sommes très sportifs et en bonne condition physique.
    Je voudrais savoir si tu as des itinéraires à me conseiller ?

    Merci à toi
    Thomas

  20. Bonjour François,
    Tout d’ abord bravo pour ton site, il répond à la plupart des questions que l’on se pose sur la randonnée.
    Je suis un vieux randonneur ( bientôt 77 ans ) mais l’on se pose toujours des questions alors voilà, j’emmène un groupe de 27 participants randonner en Jordanie et j’aurai voulu savoir si il y a un matériel spécifique à prévoir sachant que nous allons mélanger Tourisme et Randonnée mais que nous allons quand même passer 2 nuits dans le désert du Wadi Rum.
    Merci de me répondre et encore bravo pour tes conseils.
    Amitiés.
    Jacques

    • Bonjour Jacques,

      Je ne vais pas vraiment pouvoir te répondre car je n’ai jamais été en Jordanie et je n’ai jamais encadré un groupe aussi grand. Je ne suis pas sûr qu’il y ait vraiment du matériel spécifique à emmener à partir du moment où vous êtes équipés correctement par rapport aux conditions climatiques sur place. Pense par contre à approvisionnement en eau potable, aux réglementations et aux différents risques sanitaires qu’il peut y avoir sur place.

      A bientôt,
      François

      • Merci de m’avoir répondu, à mon retour, je te ferai un compte-rendu de notre périple en Jordanie, celà te donneras peut-être envie d’y aller.
        Amitiés.
        Jacques

  21. Bonjour,

    Merci pour la qualité de ton blog et tes emails d’information.

    Une question qui me préoccupe depuis longtemps à laquelle je n’ai jamais eu de – vraie – réponse, seules des explications plus ou moins alambiquées.

    La voici :

    Quel est le dénivelé cumulé REEL d’une rando ?

    Constat qui me laisse particulièrement perplexe sur un exemple :
    1 – Sur mon gps GARMIN OREGON : dénivelé cumulé 784 m
    2 – La trace passée sur BaseCamp (le logiciel de cartographie de Garmin) : 852 m
    3 – La trace passée sur CartoExploreur : dénivelé cumulé : 1520 m
    4 – La trace passée à la moulienette de Clioc0free : dénivelé cumulé : 1520 m (idem que CartoExploreur)

    La fréquence des points d’enregistrement joue certainement un grand rôle
    Mais comment connaître à quelques mètres (dizaines) près le dénivelé avalé ?

    Merci pour tes idées et bonne continuation.

    Michel

    3 –

    • Bonjour Michel,

      Très bonne question. La première chose à savoir est si le dénivelé cumulé est le dénivelé cumulé positif uniquement ou positif et négatif. Dans le cas 1 et 2, il semblerait que ce soit uniquement le dénivelé cumulé positif et dans le 3 et 4 le dénivelé cumulé total (positif + négatif).

      Ensuite, les chiffres varient probablement à cause de la précision. Imagine une montée de 20 mètres de dénivelé avec deux trous de 1 m de profondeur :

      – Si tu n’est pas trop précis, tu considères que tu fais 20 m de dénivelé.
      – Si tu tiens comptes des trous dans lesquels tu dois descendre puis remonter 1 m, cela fera 22 m de dénivelé.

      J’espère que mon exemple est clair et répond à ta question.

      A bientôt,
      François

      • Merci pour ta réponse rapide (mais qui ne répond pas entièrement à ma question). Je pense que tu as dû y réfléchir, car, en randonneur chevronné, lors de tes ballades, tu as très certainement constaté la différence entre les dénivelés du GPS et ceux d’une carte (CartoExploreur, ClicOfree, Geolives)

        Donc, ce qui m’intéresse, c’est le dénivelé CUMULE POSITIF (dans ton exemple, avec « tes trous », c-à-d 22 et non pas 20). Alors, j’en reviens à l’exemple de ma question : quel est, à ton avis, le dénivelé cumulé positif le plus proche de la réalité ?

        La différence d’altitude entre le point le plus bas de la ballade et le plus haut est certes intéressant, mais ce qui compte (je pense) c’est ce que l’on a réellement sués.

        Longue vie à ton site et à bientôt.

        Michel

    • Bonsoir Michel, François,

      Je réponds à Michel, à sa première question.
      Cela fait 10 ans sur une vingtaine de GPS, que nous avons constaté ce décalage et malheureusement il n’y a pas de bonnes réponses.
      Une remarque : je suis très surpris de la différence entre le dénivelé positif de l’Oregon et la trace Carto3 :
      784 m et 1520 m, non c’est impossible il n’y a jamais un tel écart.

      1) une fois chargé la trace sur Carto Exploreur, il faut la vérifier. Enlever les points aberrants qui seraient susceptibles effectivement de provoquer de tels écarts.
      2) 784 m de dénivelé positif sur l’Oregon : n’est pas bon non plus, à priori les GPS donne a peu près 100 de trop par 700 m de dénivelé, cela dépend des modèles mais aussi de la méthode d’enregistrement, auto, distance, temps.
      Pour notre part nous réglons sur « distance » un point tous les 40 mètres. D’abord parce qu’en mode auto ou temps, à l’arrêt le GPS enregistre. Donc grosse source d’erreur. Sachant qu’il y a de 5 à 10 mètres d’erreur sur les coordonnées et 5 m d’erreur sur l’altitude, ces points ne peuvent que fausser les résultats finaux.
      Un point tous les 40 mètres nous donnent environ 500 points pour une rando de 20 km. Cela nous permet de repérer les points aberrants facilement sous Carto3 et de corriger le tracé.
      Cela nous permet aussi de rectifier la balade pour une prochaine sortie.
      En faisant tous le même réglage dans notre club, nous nous sommes constitué une bonne base de données, cohérente (800 à 1000 traces). Et qui s’enrichit toutes les semaines.

      En conclusion tous les dénivelés positifs sont exagérés, que ce soit ceux du GPS en fin de rando ou ceux des tracés Carto3.
      Actuellement on estime l’erreur à 100 m pour 700 m. Ce chiffre est à prendre avec des « pincettes » et reste à affiner.
      Sur Carto3 on peut obtenir une meilleur approche en faisant « caler les altitudes », mais cela ne marche pas toujours.
      Sur un site comme Visu GPX il est possible d’avoir une autre approche pleine de promesse en lissant les altitudes.
      Enfin il n’est pas inutile de comparer avec une montre altimètre qui semble beaucoup plus proche de la réalité. Et en dernier ressort d’effectuer le calcul manuellement sur une carte IGN, pour les sorties montagne c’est facile.

      Bien à vous.

      Maurice

      • Bonjour Maurice,

        Merci pour cette réponse complète !

        A bientôt,
        François

      • Merci à Maurice d’avoir pris le temps de cette longue réponse.

        L’exemple que j’ai pris est extrême (mais pas rare), il est courant que cette différence est de 1/3 à 1/2 de plus pour Carto (ou ClicO qui sont d’accord sur le dénivelé et la distance).

        Effectivement, en utilisant « Caler les altitudes » on se rapproche de la valeur GPS.

        J’avais remarqué (sur Carto) que le dénivelé d’une trace transformée en route variait énormément selon le nombre de points demandés. De ce pas, je viens de suivre ton conseil d’enregistrer un point tous les 40 m sur le GPS (mais, et la distance de la rando ?).

        Mais je dois avouer que je reste sur ma faim.. Ah, cette technologie grand public…

        Merci encore

        Michel

        • Avec Carto3, amuses-toi à tracer à la souris avec « Tracé manuel » (le côté droit de l’écran) une rando de 20 km environ. Ensuite tu la réduis de X.000 points à 400 ( distance égale entre point successifs) et compares les distances et les dénivelés respectives. Tu verras c’est édifiant.
          C’est un peu la même chose avec ton GPS, règles-le un point tous les 40 mètres et réssais un autre jour la même balade en mode auto (le plus).

          Pour nous après maintes essais, nous avons décidé avec un point tous les 40 mètres, que les distances étaient peut-être un peu diminuées, mais on en tient pas compte, par contre on enlève presque systématiquement 100 par 700 m de dénivelé et ceci pour les comptes rendus que fait l’animateur à chaque sortie.
          On arrondit bien sur.

          @+Maurice

          • J’avais déjà constaté les différences de dénivelés cumulé en fonction du nombre de points.

            Dans mon esprit béotien (bien qu’ayant pas mal de bouteille, je fais partie des seniors), je pensais (logiquement ?) que plus il y a de points dans une trace, plus les mesures sont précises donc proche de la réalité du terrain (c’est d’ailleurs ce que dit la doc de Garmin… mais pour la distance, sans parler de l’influence sur le dénivelé).

            Enfin !!!! Conclusion, je vais suivre ton exemple, l’expérience parle.

            Encore merci pour ton feed-back et bonnes randos.

            Michel

  22. J’ai vu dans la liste du matériel de randonnée, en optionnel à emporter, une truelle. Quel peut-en être le ou les emplois ?

  23. bonjour, un sujet qui je pense n’est pas traité dans le sommaire du site (sauf erreur de ma part) serait le choix de tentes de randonnée ou bivouacs, pour 1 ou 2 personnes…., il serait le bienvenue !
    merci François pour tous ces sujets sur lesquels j’ai beaucoup appris et pour lesquels j’ai corrigé le tir !!
    patrick

  24. Bonjour François ,
    Pendant une de mes randonnées dans les montagnes d’agadir au sud du maroc, j’avais un arrét de souffle qui m’a fait terriblement peur , on m’avais dis que c’etait à cause de l’eau …ma question tout simplement : comment pouvons nous boire de l’eau pendant l’activité d’une randonnée??????
    et merci beaucoup pour tes conseils

    Aziza/Maroc

  25. BATON DE RANDONNEE
    Dans les fortes descentes,j’ai l’habitude d’allonger et de serrer assez fort mes bâtons de randonnée.
    Mais à l’arrivée, clac , impossible de les plier seul. Existe-t-il une pince qui n’abîme pas les bâtons pour les desserrer ?
    Ma question n’est peut-être pas au bon endroit mais je n’ai pas compris comment vous envoyez un e-mail en dehors de ce chemin.
    Si vous pouviez écrire en français cela m’arrangerait! « Pingbacks » ?

    • Bonjour Georges,

      Désolé, je n’ai jamais entendu parler d’une telle pince. C’est vrai que c’est un des inconvénients des bâtons qui ont ce système – c’est pourquoi de plus en plus de fabricants se tournent vers d’autres systèmes.

      Il est possible de m’envoyer des messages à partir de la page « A propos ». Sinon, je pense que j’écris en français la plupart du temps. 😉

      A bientôt,
      François

  26. Bonjour François,

    Je suis présentement à la recherche d’une paire de chaussures de randonnée. Hélas, j’ai fait un choix de chaussures qui ne me convenait pas et je me retrouve avec des ampoules qui me meurtrissent les pieds (talons, et maintenant l’arche interne du pied) chaque fois que je les porte. C’est un vrai calvaire!

    Les chaussures que je possède sont des Scarpa, taille 42 (10 US femme). Elles sont non seulement trop larges, mais aussi trop grandes pour moi (j’ai mis du temps à l’admettre, puisque mon vendeur de chaussures m’avait bien convaincue de les prendre plus grandes que coutume).

    Mes pieds sont donc non seulement très fins, mais aussi longs, la tâche du choix des chaussures est complexe. Je m’y perds littéralement et le choix des chaussures à ma taille dans les modèles féminins est ardue, puisque la plupart des revendeurs n’offrent que les tailles jusqu’à environ 40-41. Je me trouve chanceuse lorsque je mets la main sur une paire à 41 2/3 (9,5 US).

    On m’a conseillé d’aller dans les chaussures Asolo, Crispi, mais aussi Lowa pour les chaussures plus fines. Que pensez-vous de ces compagnies? En avez-vous d’autres à me suggérer, sachant que mes pieds sont très, très fins?

    Merci d’avance et bravo pour votre site!

    Ariane

    • Bonjour Ariane,

      Asolo est généralement une bonne marque, je ne connais pas assez bien Crispi pour te donner un retour. Je ne suis pas sûr qu’une marque fasse des chaussures plus fines qu’une autre, je pense que ça dépend surtout des modèles.

      Si tu as du mal à trouver des chaussures à ta taille, va dans le rayon homme – il n’y a aucun problème à cela. Beaucoup de modèles seront trop larges pour toi, mais au moins tu auras beaucoup plus le choix.

      Une autre possibilité est de changer de semelle intérieure. Il est possible de trouver des semelles intérieures qui réduisent un peu le volume des chaussures. Ce serait peut être suffisant.

      Il ne te reste plus qu’à essayer !
      Bon courage et à bientôt,
      François

  27. Bonjour François,

    Je voudrais d’abord te remercier de nous inviter à te poser des questions.
    C’est vraiment sympathique.

    Cela fait des années que je pratique la randonnée mais dans 99% des cas en boucle ou en étoile.
    Je la randonne seul principalement pour être tout à fait libre de mon emploi du temps. Je pratique en effet la photographie et peux rester des minutes si pas une heure au même endroit pour la prise de vue.

    Je souhaiterais maintenant partir pour des randonnées de plusieurs jours (donc non en boucle ni en étoile).
    Mes questions sont relatives aux logements.
    Comment le logement en gîtes (d’étape) est-il organisé (pour un randonneur voyageant seul)? Chambre seul, dortoir? (Je n’ai jamais logé à plusieurs dans des chambres et crains un peu ces inconvénients.)
    Comment sont organisés les repas?
    Doit-on emporter sa nourriture?
    Comment connaître les étapes et logements disponibles?
    Faut-il les réserver?
    Bref, comment au niveau des étapes et surtout des logements peut-on parcourir un GR pendant plusieurs jours consécutifs?
    Comment peut-on revenir à son point de départ?

    Comme tu peux le voir, mes questions sont plus liées aux étapes des randonnées (sur GR) que sur le matériel ou la marche en elle-même.

    Connais-tu aussi un ou des livres/guides qui traitent de ces points spécifiques (et non des autres)?

    Bien à toi,
    Eric

    • Bonjour Eric,

      Je ne connais pas vraiment de guides ou de livres qui traitent de cela uniquement. Par contre, tu trouveras peut-être sur le site suivant des informations intéressantes : http://www.gites-refuges.com/v2/index.htm.

      Je vais répondre rapidement à tes questions:

      – Souvent, les couchages se font en dortoirs ou en chambres de plusieurs. Je n’ai jamais encore vu de chambres seules, mais c’est peut-être possible en gîtes d’étapes (sûrement pas en refuges).

      – Selon les refuges et gîtes d’étapes, des repas seront servis ou pas. Si tu randonnes pendant la saison estivale en France, il y a des chances que tu ais la possibilité d’avoir un diner.

      – Pour connaître les étapes et les logements, tu peux faire des recherches sur internet – qui peuvent parfois être un peu fastidieuses. Sinon, la plupart des personnes utilisent des guides de randonnée de type « topo-guides » qui facilitent la tâche.

      – La réservation dépend des périodes et des hébergements. Il faut donc se renseigner au cas par cas. Elle est parfois obligatoire.

      – Pour revenir au point de départ, il y a plusieurs options : bus, train, stop, covoiturage, déposer une voiture à l’arrivée, etc. Ou tu peux faire le chemin dans l’autre sens 😉

      J’espère que cela t’aide un peu.

      A bientôt,
      François

  28. merci pour votre site.
    je désire acheter un gps randonnée,plusieurs ponts de situation et plusieurs traçés , pour 150 euros environ
    me donner vos impressions sur le choix .
    merci à+

  29. Bonjour,

    Merci pour votre site qui est une mine d’informations pour la randonneuse débutante que je suis.
    Je me lance dans une randonnée de 18 km ce dimanche et j’appréhende un peu même après avoir compulsé tous les articles traitant de la préparation, des erreurs à éviter, etc.
    Ai-je besoin de bâton de randonnée pour une rando de 18km sans dénivelé?
    18km soit 6 fois 3km par heure est-ce raisonnable pour un début?
    Je suis plutôt de bonne constitution même si je souffre légèrement du dos suite à des cours de natation.
    J’aimerai bien tenter le coup sans aggraver la situation.
    Qu’en pensez-vous?

    • Bonjour Maria,

      Sur quel type de terrains comptes-tu randonner ? Si le terrain est facile, tu n’auras sûrement pas besoin de bâtons.

      Toujours si le terrain est facile, je pense que 3 km/h est assez raisonnable si tu es plutôt en bonne forme physique.

      En ce qui concerne ton dos, je te conseillerais d’avoir un sac à dos le plus léger possible (mais avec le nécessaire quand même). Je ne suis pas médecin, donc je ne peux pas te dire si cela risque d’aggraver la situation.

      Par contre, je peux te dire que 18 km sur du plat (à condition que le terrain soit facile) est à la portée de beaucoup de personnes. Si tu fais la randonnée à ton rythme, il ne devrait pas y avoir de problème.

      Dans tous les cas, essaye de partir assez tôt, comme ça tu auras de la marge.

      A bientôt,
      François

  30. Bonjour à tous

    Je ne sais pas si ma question va rentrer dans ce « forum » mais bon!!

    Avec mon épouse nous randonnons, mais malheureusement aprés avoir subit une opération pour un « oignon » à un orteil, nous avons dû stopper la moindre randonné depuis maintenant 7 mois.

    Maintenant un autre problème est survenu , elle a dû se faire faire une paire de semelle spéciale car elle a un petit os au niveau de la cheville et touche le tandons.
    Le résultat et que la semelle lui ajoute 1 cm de plus à l’interieur de ses chaussures.

    Je voudrais savoir quel type de chaussure de rando elle doit chosir basse et haute?

    Je vous remercie tous

    Philippe

    • Bonjour Philippe,

      Je ne suis absolument pas un expert en podologie, je ne vais donc pas vraiment pouvoir t’aider. J’imagine que le problème est de trouver une chaussure à sa taille avec assez d’espace à l’intérieur. Est-ce qu’elle a déjà essayé certaines paires ?

      A bientôt,
      François

  31. Bonjour,

    Je viens de regarder votre vidéo expliquant comment s’orienter à l’aide d’une boussole et d’une carte. La technique est-elle la même avec une carte géographique type Michelin?

    Merci d’avance pour votre réponse et merci pour ce blog,

    C.

    • Bonjour Clément,

      Oui cette technique est la même avec une carte géographique. Elle est cependant moins précise à cause de l’échelle et car il n’y a généralement pas de lignes nord-sud. Il faut donc aligner avec les bords de la carte ou tracer soi-même les lignes nord-sud.

      Il faut aussi faire attention à la déclinaison magnétique (qui n’est pas vraiment un problème en France) : http://www.randonner-malin.com/la-declinaison-magnetique/

      A bientôt,
      François

  32. Pourriez vous parler des heures de la journée qu’il faut éviter pour randonnée, j’ai été témoin de malaises de jeunes gens qui arrivaient à l’étape de Nasbinals en Aubrac sur le chemin de St Jacques de Compostelle, pas beaucoup d’eau et pas de chapeau, des insolations et des brûlures sur les bras.
    Merci pour ce blog

  33. Bonjour,

    Mon mari et moi sommes du Québec. Nous souhaitons faire, l’été prochain, un périple de randonnée en France avec nos deux garçons qui auront alors 11 et 8 ans. Je ne sais trop par où commencer pour établir un itinéraire. Quelle région choisir? Nous aimons beaucoup les alpes mais craignons le niveau de difficultés pour eux. Je me questionne sur le nombre d’heures qu’ils pourront faire par jour après quelques jours, les bagages que nous devrons leur confier. Nous prévoyons dormir dans des auberges.

    Auriez-vous des conseils à ce niveau?

    Merci

    • Amis canadien bonjour;

      Je viens de lire votre message et je vais vous donner un site internet ou vous pourrez trouver des randos à faire avec vos enfants.
      Je suis dans les Alpes Maritimes à Antibes proche de Cannes et de Nice et je me sers de ce site entre autre pour mes randos.

      Le site suivant vous donnera d’amples informations sur ce que vous pourriez faire.
      http://www.randoxygene.org/

      Ce site est fait par le Conseil Général des Alpes Maritimes.
      Ils ont une édition papier mais je sais pas s’ils pourraient vous l’envoyer si loin!!!

      La majeure partie des randos se font dans le « PARC DU MERCANTOUR »

      La plupart de ces randonnées sont à environ 1H30 de Nice .

      J’espére avoir pû contribuer à votre choix.
      Tout dépendra ou vous désirez aller pendant votre séjour.

      Amicalement

      Philippe

    • Bonjour Pascale,

      En plus du lien de Philippe, je t’invite à lire l’article suivant pour t’aider à trouver des idées d’itinéraires : https://www.randonner-malin.com/ou-trouver-une-idee-d-itineraire-de-rando/
      En ce qui concerne tes enfants, je pense qu’il faut y aller doucement et leur faire prendre goût à la randonnée petit à petit.

      A bientôt,
      François

  34. Bonjour,
    Question:comment optimiser le rangement d’un sac a dos
    Milllet 45 pour le chemin de compostelle Veselay-santiago 1800km mai 2013
    Merci

    • Bonjour,

      Est-ce que tu pourrais être un peu plus précis ? C’est un peu vague comme question. 😉

      A bientôt,
      François

    • Bonjour

      Je suis aussi intérréssé par ce sujet concernant St Jacques de Compostelle, effectivement entre une rando en montagne et une traversé en « plaine »même s’il y a des dénivelés, il y a une différence.
      Les conditions ne sont pas les mêmes, en particulier parceque tout le long vous trouverez de quoi vous restaurer et loger!!!
      J’ai assisté à une réunion il y a trois mois de Gérard TREVES qui a le fait le parcours plusieurs fois dans les deux sens.
      Celui-ci a écrit un livre « MARCHER POUR APPRENDRE A AIMER » chez TREVES EDITION.
      Il explique son cheminement jour aprés jour, attention ce n’est pas un livre mystique, mais plutôt sur la recherche de soi.
      J’ai été voir sur différents sites mais je reste avec ma question quel est le poids maximum pour faire ce type de rando sur la durée!!

      MERCI

  35. Bonjour
    Félicitations et merci pour ces conseils.
    Je voudrais emmener mes enfants pécher en montagne (1 à 2 h de marche) et je voudrais savoir s’il existe une règle pour calculer un poids maxi de portage de sac à dos pour des enfants en fonction de l’âge ou de la taille.
    Je veux pas bien entendu leur faire monter toutes mes affaires et matos, mais je voudrais (et eux aussi) leur faire ressentir la difficulté et leur montrer que « le plaisir se gagne ».
    Merci d’avance

    • Bonjour David,

      Je n’ai jamais entendu parler d’une telle règle. Je pense qu’il vaut mieux que tu y ailles doucement, sinon tu iras pêcher tout seul la prochaine fois ! Ca ne risque pas de les dégoûter, d’essayer de leur faire ressentir la difficulté de cette manière ?

      A bientôt,
      François

      • Bonjour et merci
        Non, le but etant de leur faire porter un minimum sans les dégouter bien sur!
        a bientôt et encore Merci

  36. Bonjour, François, et bravo pour ton site !!!
    Peux tu nous parler des chaussettes ?
    Tu as donné ton avis sur les chaussettes en coton.
    Mais il existe des tas de modèles dans le commerce.
    As tu des préconisations ?
    Merci d’avance

    • Bonjour Jean-Pierre,

      Je ne préconise pas les mêmes types de chaussettes tout le temps.

      Quel type de randonnée fais-tu généralement (à la journée, plusieurs jours, beaucoup de dénivelé ou pas, terrain facile ou difficile, etc.), avec quel type de chaussures (tige haute, tige basse, imperméables ou pas, etc.) et dans quelles conditions (froid, chaud, sec, humide…) ?

      A bientôt,
      François

      • Bonjour François,

        Le sujet des chaussettes m’intéresse.
        J’achète toujours mon matériel chez Decat. Mais au niveau des chaussettes, j’ai fait de mauvais choix. Elles ne sont pas assez aérées, et mes pieds sont vite « mouillés »…
        Comme je veux faire le GR20 l’année prochaine, je ne voudrais pas me retrouver avec des ampoules…

        Peux-tu me donner des conseils sur le sujet (marque à conseiller).

        Merci

        Cat

        • Bonjour Cat,

          Je t’ai répondu plus bas à la suite d’un autre commentaire. J’étais sur le GR20 – d’où ma réponse tardive ;-).

          A bientôt,
          François

  37. bonjour Francois,et encore merci pour votre site ,j’ai appris énormement de choses depuis…mon épouse et moi avons commencé la rando sur le tard depuis 7 ans nous pratiquons….( nous avons 55 et 65 ans) voici notre question :en gros les bonnes techniques pour la montée et bien sur la descente pour ne pas faire souffrir le corps (nous utilisons de bons batons ,chacun deux, et avons de bon sac adapté et d’aprés vos conseils nous sommes bien dans les normes, a noter egalement que coté chaussures nous avons suivis vos conseils Bref nous aimerions avoir des conseils supplémentaires sur la facon d’ameliorer la technique de la montée et de la descente Un grand merci d’avance et continuer ce que vous faites…Cordialement

    • Bonjour,

      Est-ce que vous souffrez à des endroits en particulier ?

      Pour la montée, je vous conseille de prendre votre temps et de monter régulièrement. Il est bon et important de faire des pauses, mais pas toutes les 5 minutes. Je parle du rythme de marche dans cet article : https://www.randonner-malin.com/2-erreurs-de-debutants-en-grande-randonnee/
      Vous pouvez monter avec ou sans les bâtons, c’est vraiment un choix personnel. N’hésitez pas à tester suivant les pentes, la difficulté du terrain, etc. pour savoir quand vous préférez avoir les bâtons et quand vous préférez ne pas les avoir. Il faut savoir que les bâtons permettent de faire travailler tout le corps en montée et de soulager un peu les membres inférieurs.

      Pour la descente, je vous conseille surtout de contrôler vos mouvements. Il faut toujours descendre avec les genoux légèrement fléchis et se servir de ses cuisses pour contrôler la descente. Il faut éviter les accoups et les chocs. Bien évidemment, les bâtons aident beaucoup pour faire cela. Il ne faut pas hésiter à prendre des pauses pour laisser le temps aux muscles de récupérer.

      Rappelez-vous également que le poids du sac joue un rôle important, que ce soit en montée ou en descente. Le limiter permet de grandement soulager le corps.

      Est-ce que cela répond à votre question ? Le sujet est large et j’essaierai de l’approfondir.

      A bientôt,
      François

      • Concernant la montée, si je peux me permettre je conseil de prendre le pas du vieux montagnard, c’est à dire un rythme ou vous pouvez parlez . Mon crédo en montagne c’est « Doucement le matin(en montée) et pas trop vite l’après-midi (en descente), fêtard le soir ».

        • Cher Moustic .
          Mon mari a enfin trouvé son âme soeur .
          La question que je me pose est la suivante : pourquoi sont-ce TOUJOURS les
          hommes qui se traînent en rando après 40 ans ?
          Mais je ne pense pas que cette question soit adaptée à ce site (que j’adore) .

  38. Bonsoir,
    Je viens de lire plusieurs articles avec attention et je te remercie pour tes conseils.
    Je souhaiterai justement avoir les tiens concernant les chaussures. je pratique régulièrement de la randonnée à la journée, voir 3 jours max, pour l’instant…
    Voilà plusieurs années que j’a beaucoup de mal à trouver des chaussures qui me conviennent. Je les choisissait dans des magasins de sports en stations en pensant que les vendeurs étaient de bon conseil mais je commence à douter. En effet j’ai acheé au fil des années des Salomon, des Asolo, des Dynastar, des Rossignol ! Un sacré budget ! Et rien n’y fait, dès la première journée j’attrape des ampoules au talons !! J’ai essayé toutes (j’exagère un peu) les chaussettes possibles du marché, du plus simple au plus technique ! Je me retrouve à chaque fois avec de chaussettes trempées, la peau du talon frippé et donc des « put… » d’ampoules !!! Je me souviens des nombreux raids effectués à l’armée en rangers et chaussettes en laine (2 ans à Djibouti) ou je blindais mes talons d’elastoplast et ou je n’avais pas une seule ampoule. J’ai essayé l’elasto dans des chaussures techniques et ça a fini aux urgences à devoir découper la peau qui avait boulochée avec la colle de l’elasto !
    Je me demande si finalement la bonne vieille rangers en cuir n’est pas ce qu’il me faut ! Merci de tes précieux conseils car j’en ai marre de dépenser de l’argent et d’être déçu à chaque fois !

    • Bonjour Sébastien,

      As-tu essayé des chaussures très respirantes (avec une grande partie de mesh) ?
      As-tu essayé la crème Akiléïne NOK contre les frottements ?

      A bientôt,
      François

      • Je vais aller dans la semaine voir des « vrais » pro au Vieux Campeurs afin de tester et d’avoir des conseils sur des chaussures et des chaussettes qui vont bien (je retiens qu’il faut une grande quantité de mesh pour les chaussures…)
        Quand j’aurai trouvé mon bonheur je ferai l’essai de tout ça avec la crème NOK, que je ne connaissais pas mais dont j’entends régulièrement parler sur les forums.
        Si tu as des conseils sur les chaussettes, c’est avec plaisir.
        Merci.

        • Bonjour Sébastien,

          Pour les chaussettes, je te conseillerais de prendre des chaussettes en synthétiques (plutôt qu’en laine) et pas trop épaisses (pour éviter de trop transpirer).

          A bientôt,
          François

        • Bonjour Sebastien
          Pour les chaussettes de rando je ne porte que la marque « TREKLIGHT  » de la marque « socks’technology » prix eviron 20euro la paire dans les magasins « sport 2000 » .Avantage tres légères et effet massage du pied en marchant tout en assurant bon maintien et confort du pied .J’ai fait 1600 km entre le puy en velay et cap finistere en espagne sans aucune ampoule ni frottement voir site http://www.treklight .com . Elles sont garanties 2 ans contre tout vice de fabrication .Espérant que mes infos vous seront utiles je vous souhaite de nouvelles randos

  39. Bonjour,
    je vais porchainement faire une rando bivouac sur 3 jours et je souhaite acheter un matelas gonflable.
    J’ai lu votre article les concernant et je souhaiterais savoir si vous connaissez le matelas Inertia XL de Van Court et le cas échéant ce que vous en pensez… par exemple par rapport au Neoair regular…
    Merci de votre réponse
    Estelle

    • Bonjour,

      L’importante différence entre les 2 est surtout la valeur R (R-value). Plus cette valeur est grande, plus l’isolation est importante. Je ne recommande le Klymit Inertia XL que pour des températures estivales. Le Neoair peut être utilisé sur 3 saisons.

      A bientôt,
      François

  40. Bonjour François,

    Avez-vous déjà fait un article sur « comment ranger son sac à dos pour une rando sur plusieurs jours  » ?

    merci

    cat

  41. Bonjour François,

    Pour l’instant je n’ai pas de question à poser. Le blog toujours aussi intéressant , ainsi que les réponses qui me sont très utiles.
    A bientot

  42. j’ envisage de faire un chemin de Saint Jacques du Puy En Velay a Saint Jacques deux fois a ma retraite

    mais pour le faire il y a une obligation c’ est avec mon CHIEN ( un berger des pyrénée)

    je voudrais savoir si c’ est possible

    mon chien est un chien trés bien éduquer il a l’ habitude de marcher avec nous

    merci de votre réponse
    amicalement
    jacques

    Ps un GRAND MERCI pour tes conseils

    • Bonjour Jacques,

      Malheureusement, je ne sais pas si c’est possible. J’espère que quelqu’un d’autre a cette information.

      A bientôt,
      François

  43. Merci quand meme

    mais il est vrai que je ne conçois pas de faire une chose sans mon chien(Farou)

    agility, troupeau,transumense,recherche utilitaire ,resto, et autre

    a bientot
    jacques

  44. Bonjour François,
    je vois beaucoup de demande sur ce qu’il faut mettre dans le sac à dos, moi j’utilise la méthode 3
    3 t-shirt – 3 slips – 3 paires de chaussettes ( dans un sac étanche, je mets 1 de chaque que je n’utilise que en cas d’urgence)+ comme je suis une fille le soutien-gorge, donc je tourne avec 2 ensembles.Chaque soir petite lessive au savon et puis séchage le soir ou en journée sur le sac.
    ….

  45. Bonjour François,
    Je suis une randonneuse débutante de 73 ans et je trouve votre site très utile car le club de randonneurs auquel je me suis affiliée ne m’a donné aucun conseil !!!! donc je lis vos articles avec beaucoup d’attention.
    En ce qui concerne les bâtons, vous dites qu’il faut les régler en fonction du terrain, or j’avais lu que le bras devait former un angle de 90°. Cette règle n’est donc pas toujours valable ?

    merci de votre réponse. Michèle

  46. Pour la sécurité en rando de montagne (niveaux facile, intermédiaire et difficile) que faut-il ?
    Je parle de rando et pas d’escalade.
    Lorsque l’on est à plusieurs (2 par exemple), faut d’encorder mutuellement ?
    Pour les passage un peu hard, quelle mesure de sécurité prendre ?
    Quel matériel faut-il ?
    Quelles sont les règles de base ?
    Quelles sont les techniques de base ?
    Où peut-on avoir une initiation (on est toujours dans le cas de la rando et pas dans l’escalade) ?

    Sur ce sujet, j’ai beaucoup d’interrogation et je n’ai quasiment pas trouver de réponse sur le web.
    Pouvez-vous traiter ce sujet ou m’orienter vers un site quelconque ?

    Merci d’avance

    Philippe

    • Bonjour Philippe,

      L’encordement est plutôt pour moi du domaine de l’escalade ou de l’alpinisme – même s’il n’y a pas vraiment de frontière entre les disciplines.

      Après, un encordement est parfois nécessaire pour certaines personnes et ne l’est pas pour d’autres. En fonction de l’expérience, du poids du sac, de la prise de risque et autres…

      Est-ce que vous recherchez des informations (comme Maurice plus bas) pour des randonnées « engagées » à la limite entre rando et escalade ?

      A bientôt,
      François

  47. Voilà un sujet qui m’intéresse, mais plus précisément les techniques en rando de montagne à la limite entre Rando et Escalade, en fait des randos style « Vertiges » vulgarisées par les livre de Sombardier.
    Je crains qu’il faille avoir pratiquer un d’escalade pour être à l’aise dans ce genre de terrain.
    J’ai quelques idées sur le sujet et un peu de pratique.
    On peut essayer de détailler dface à des situations réellemnt vécues.
    Premier exemple : assurage avec une corde pour un sécuriser un passage à des particiapants de petits niveaux ? age entre 65 et 75 ans. Dans le cadre d’un club de rando.

    • Bonjour Maurice,

      Je crains qu’il faille avoir pratiquer un d’escalade pour être à l’aise dans ce genre de terrain.

      Je suis un peu d’accord avec cela. En plus d’être randonneur, je suis grimpeur avec à peu près autant d’années d’expérience et j’aurais peur d’enseigner uniquement quelques techniques à un randonneur n’ayant aucune notion d’escalade.

      Le problème est que beaucoup de situations sont très différentes et demandent de s’adapter voire d’innover à chaque fois pour progresser en toute sécurité. Et pour cela, il ne suffit pas de connaître deux-trois nœuds et techniques apprises sur internet.

      C’est pourquoi j’ai un peu peur de m’engager sur ce sujet – mais je vais quand même y réfléchir pour voir si je ne peux pas faire quelque chose sur le sujet.

      A bientôt,
      François

  48. La corde quel diamètre ? Quelle longueur ? Quels noeuds ? Quelle hauteur par rapport aux personnes ? Quel côté, paroi ou vide ? Combien de personne à la fois ? Sécurité supplémentaire par sangle + mousqueton ?

  49. vraiment MERCI pour tes conseils précieux qui m’ont aidés à faire une rando en solitaire pendant tout le mois d’Aout dans des conditions très positives .je nec ampe pas mais dors dans les gites.
    Petite question néanmoins :
    je marche tous les ans sur les chemins GR pendant un mois environ chaque année j’en suis a ma troisième paire de chaussures à tiges Lowa.
    L’inconvénient est qu’elle ne sont pas véritablement imperméables après quelques semaines et donc longues a sécher les jours de pluies (malgré le bourrage papier journal)
    je m’interroge :des chaussure basses ne seraient-elles pas suffisantes puisque je ne fais pas du tout de montagne? seulement de légers dénivellés?
    Merci beaucoup

    • Bonjour Anne,

      Si tu fais des randonnées avec de faibles dénivelés, sur des sentiers faciles, que tu n’as pas un sac à dos trop lourd, que tu n’as pas les chevilles fragiles il ne devrait pas y avoir de problème – surtout si cela fais un moment que tu pratiques la randonnée.

      Si tu n’as pas l’habitude de telles chaussures, je te conseille par contre de d’abord faire des sorties à la journée avant de faire de plus longues randonnées afin de t’habituer aux chaussures et d’habituer ton corps à celles-ci. Etant moins rigides, les pieds ne travaillent pas de la même manière et cela peut-être traumatisant si tu es surtout habituée à des chaussures à tige haute.

      Je te recommande également l’utilisation de bâtons pour éviter de te blesser avec de telles chaussures.

      A bientôt,
      François

  50. Bonjour François,

    Une question toute simple : en été (début septembre), pour une rando sur le GR20, quelles chaussettes utiliser pour éviter les échauffements aux pieds et les ampoules !???
    Actuellement, j’ai des chaussettes decath qui glissent au fond de mes chaussures et qui me chauffent pas mal les pieds sans me donner des ampoules…pas cool…

    Avez vous des marques spécifiques qui donnent de bons résultats ?

    merci

    Cat

    • Bonjour Cat,

      Je ne suis pas sûr qu’il faille d’abord remettre en cause les chaussettes. Est-ce que tes chaussures sont bien adaptées à tes pieds ? Est-ce que tes chaussures sont correctement lacées ?

      Tu dis que tes pieds glissent au fond de vos chaussures – ce qui ne devrait pas vraiment arriver avec des chaussures bien adaptées et bien lacées.

      De plus, quelles chaussures utilises-tu et quel est le matériau de tes chaussettes actuelles ?

      A bientôt,
      François

  51. Bonjour francois
    J’ai pratiquement lu tout les articles que ta écrit , pour ne pas dire dévoré .
    Je prépare le GR20 en 15 jours , peut etre moins , prévu début juin 2013 .Je sais que le poid et l’ennemi public n°1 .
    J’ai pratiquement tout le matétiel pour un poid de 11,300kg sans l’eau .
    Ma question sera sur le contenu de ton sac , a premiere vu ton sac et un OMM villain 45+10 L pour 1160gr de chez arklight
    A tu pris une poche a eau en + d’une bouteille en plastique (quel quantité d’eau a tu pris par étape ) je sais que chaque grammes économisé est un +

    • Bonjour Michel,

      Le contenu de mon sac et celui de mon coéquipier sera décrit en détails dans le prochain article. Encore un peu de patience. 😉

      A bientôt,
      François

  52. Bien le bonjour et merci pour ce fantastique boulot que tu fais avec ton site.

    Ma question est la suivante:

    J’ai cru voir que tu as fais le GR20 cette année avec des chaussures tiges basses.
    Je pensais qu’il fallait plutôt des chaussures « hautes » sur ce genre de sentier.
    Je compte faire le GR20 avec un ami en Août 2013, en autonomie, mais surement pas en 7 jours… on verra bien à l’allure où nous avançons…
    Qu’elles sont alors pour toi les avantages et inconvénients de faire des randos de plusieurs jours avec des tiges basses et hautes ?
    Le GR20 se prête t-il bien à de la marche avec des tiges basses?

    Merci encore pour toutes tes « lumières ».

    • Bonjour Vincent,

      Effectivement, nous avions des chaussures à tiges basses pour faire le GR20. Mais, ce n’est pas un choix que je recommanderais à beaucoup de personnes.

      Nous avons fait ce choix pour avoir des chaussures légères (limitant la fatigue), « maniables » et qui permettent un bon déroulé du pied – étant donné que nous avions de longues journées et que nous marchions assez rapidement.

      Nous nous sommes permis de faire ce choix car nous avons l’habitude d’utiliser de telles chaussures, notre corps y est habitué, nous n’avons pas de problèmes de chevilles, nous marchions quasiment tout le temps avec des bâtons et nous avions des sacs à dos légers.

      Si tu n’as pas l’habitude de randonner avec des chaussures à tige basse, je ne te conseillerais pas de faire le GR20 avec ce genre de chaussures, car le GR20 est très accidenté, très rocailleux et il faut être sûr de ses pas (et bien utiliser ses bâtons) pour ne pas se blesser avec de telles chaussures.

      Voilà, j’espère que cela t’éclaire.
      A bientôt,
      François

  53. Bonjour,
    Je souhaite acheter un vêtement imperméable et me pose plusieurs questions :
    – choix de la membrane : quelle différence entre Gore-Tex et les autres ?
    – matière : quel est l’avantage du stretch ?
    – ventilation : dans quel but ?
    – zip imperméable : est-ce indispensable ? la différence est-elle flagrante par rapport à un zip « classique » sous rabat ?
    Et tant qu’à y être… auriez-vous quelques noms de marques et modèles à partager, qui seraient d’un bon rapport qualité/prix…? 🙂
    Merci par avance pour vos conseils !
    Delphine.

    • Bonjour Delphine,

      Je vais répondre rapidement à vos questions (je pourrais y passer des heures si je rentrais vraiment dans les détails).

      – Gore-Tex est une marque connue, il en existe d’autres. Ce qu’il faut surtout regarder est le type de membrane, plutôt que la marque. Gore-Tex a par exemple plusieurs membranes : certaines plus respirantes, certaines plus imperméables, etc.
      – L’avantage du stretch est une plus grande liberté de mouvement et de pouvoir avoir une coupe bien ajustée. Pour la randonnée, ce n’est pas indispensable.
      – Les ventilations servent à évacuer la transpiration pendant l’effort, car même si une veste est respirante, elle ne peut pas tout évacuer. Elles servent également à réguler la température du corps pour éviter de trop transpirer.
      – Pour le zip imperméable, ça dépend surtout des conditions dans lesquelles vous randonnez. C’est généralement plus imperméable qu’un zip sous rabat, mais il faut de grosses pluie pour noter la différence.

      En ce qui concerne les marques et modèles, ça dépend quel type de veste vous recherchez et pour quelle utilisation surtout. Je ne vous conseillerais pas forcément la même veste pour faire une randonnée de quelques heures en plaine en été ou quelques jours en montagne en hiver par exemple !

      A bientôt,
      François

      • Bonjour !
        Merci pour vos réponses. Je compte partir plusieurs mois en Amérique latine, notamment en Patagonie et en montagne (Chili, Argentine, Pérou, Bolivie…) donc souhaite être bien équipée. Je pense que c’est surtout du froid dont il faut se protéger, mais on ne veut pas ignorer la pluie pour autant !! (et l’humidité !).
        Je dois explorer un peu vos articles, et ce qui se vend sur le marché. C’est tout un univers à découvrir pour moi !
        Merci encore,
        Delphine

  54. Bonjour François,
    Vu le succés de ton blog, je veux profiter de tes compétences et de celles de tes lecteurs pour m’aider dans un projet particulier
    Voilà, un de mes amis est ergothérapeute dans un centre de rééducation pour des victimes d’accident vasculaire cérébral ( suite accident de la route, anévrisme,..), et depuis quelques années nous organisons de petit WE de randonnée avec certains anciens patients
    Cette année nous avons tenté l’expérience de randonnée plus longue (4 jours) sur la TransArdennaise en Belgique, ce fut une réussite et le groupe en demande encore plus (malgré la pluie et la fatigue). Donc pour 2013, on pense faire la section Reims – Bragelogne du chemin de Saint-Jacques dans le courant du mois d’août, si tu as des conseils, des bons plans?
    Merci Laurence

    • Bonjour Laurence,

      Je t’aiderais bien avec plaisir, mais il faut que tu sois un petit peu plus précise. Je ne peux te donner de conseils sur le chemin de Compostelle en lui même car je ne l’ai jamais fait.

      Est-ce que tu recherches des conseils pour passer d’une randonnée de 4 jours à une randonnée plus longue ?

      A bientôt,
      François

  55. bonjour
    merci pour ce blog sympa et agréable à lire
    je suis débutante de chez débutante et j’ai 64 ans
    je me suis donc inscrite à un club de marches-randos et j’ai commencé par une sortie sans dénivelé de 7 kilomètres, deux heures…
    question essoufflement pas de soucis, ça me convenait bien, ce n’est pas très rapide finalement
    mais je suis rentrée complètement HS avec une crampe dans le mollet droit et ne pouvant plus mettre un pas devant l’autre

    bon j’ai changé de chaussures, car mes chaussures ne convenaient pas sans doute, le chemin était très boueux, pourtant j’avais déjà marché dans les Vosges avec , dénivelé important, mais plus de pauses

    quels conseils me donnez vous pour m’entraîner, car je n’ose recommencer l’expérience de peur de gêner le groupe
    je me suis dit, si je ne suis même pas capable de faire 7 kilomètres, autant abandonner

    merci par avance
    Annemarie

    • Bonjour Annemarie,

      Est-ce que vous faisiez du sport régulièrement avant cette première sortie ? Et avez-vous bu et mangé suffisamment pendant celle-ci ?

      Par contre, si vous aimez marcher, n’abandonnez pas. Donnez-vous du temps. Peu importe si vous faites 5 km ou 200, du moment que vous prenez du plaisir. 😉

      A bientôt,
      François

      • oui, mais plutôt de la natation chaque semaine et deux heures de stretch par semaine, et du tapis de marche chez moi, une demie heure, à 3 ou 4 km/heure
        oui, j’avais bu, bien que personne ne se soit jamais arrêté pour boire…
        faudrait alors que je marche seule au début, car dans les clubs c est au moins 7 km

        merci
        Annemarie

        • Bonjour Annemarie,

          Vous devriez peut-être essayer de marcher seule au début. Cela vous mettra en confiance pour les marches en club et vous évitera de finir HS. Peut-être que le rythme de marche était un peu plus élevé qu’à votre habitude.

          A bientôt,
          François

          • oui, vous avez raison, je vais m’entrainer et aussi m’habituer aux nouvelles chaussures que je viens de m’acheter
            (allround de chez mephisto, car j’ai des soucis de hallux valgus)

            à bientôt
            Annemarie

    • En ce qui concerne les crampes aux mollets, il y a un truc que je trouve très efficace pour moi.
      Avant j’en avais très souvent.
      Je prend un demi citron avec de l’eau tiède et un peu de sucre avant le petit déjeuner. Faire ceci en fonction des douleurs pendant 15 jours puis en fonction de l’apparition des douleurs.
      J’ai l’occasion d’avoir beaucoup de citrons direct d’un producteur, en janvier. Je les presse tous en une fois puis je met le jus dans des sachets spécial glaçons et j’en fais fondre 2 berlingots dans l’eau chaude avec du sucre, le matin. C’est beaucoup plus rapide que presser le citron tous les matins. Depuis, je n’ai plus jamais eu de crampes.

      • ah merci, et avec ça j’aurai des chances que la crampe n’apparaisse pas pendant la marche? ou alors j’emporte un peu de jus de citron à boire?
        merci beaucoup

        • Cela fait plus de 10 ans que je pratique cette méthode et je n’ai jamais plus eu de crampes. Faites d’abord, une cure de 1 mois si vraiment vous avez beaucoup mal. Après, vous écoutez vos mollets,ils vous diront s’il en veulent ou non.
          Je n’ai rien inventé. Quand j’étais jeune ( il y a plus de 60 ans ), à la mi-temps d’un match de foot, on nous donnait du citron à sucer.
          Je ne vous conseille pas de boire du citron pendant la marche pour 3 raisons.
          1° le jus de citron doit impérativement se boire avant le petit déjeuner afin qu’il se dilue avec les autres aliments.
          2° le jus de citron doit se boire impérativement tiède et avec 1 morceau de sucre qui va fondre. Si vous prenez des glaçons de citron mettez les dans de l’eau chaude. En fondant l’eau deviendra tiède.
          3°Si vous buvez du jus de citron pendant la marche vous risquez d’avoir des brûlures d’estomac.
          Si vous en buvez tous les matins vous verrez qu’il sera inutile d’en re-boire dans la journée. En rando,buvez beaucoup d’eau. Pour cela, il vaut mieux avoir l’eau à portée de main ex: réservoir avec tuyau et pipette plutôt qu’une bouteille au fond du sac.
          Je suis animateur de randonnée depuis plus de 10 ans et je suis entièrement d’accord avec les Malin-Naute ci-dessus, qui vous disent que pour suivre dans un groupe il faut pratiquer régulièrement et même faire quelques marches de 1h ou 2h entre chaque sortie.
          Et surtout ne pas trop regarder la météo, car elle aura tendance à vous dire de rester au lit !!!

      • Bonjour,

        Je ne connaissais pas cette astuce contre les crampes. Une bonne hydratation est primordiale pour les éviter et le chocolat aide aussi (car contient du magnésium). En plus ça fait une bonne excuse pour en manger. 😉

        A bientôt,
        François

      • Les crampes peuvent etre aussi un signal d’un début d’artérite.
        A surveiller et surtout en parler à son médecin.
        J’en souffre personnellement
        Pour être fixé un doopler des artères est souhaitable
        Stéphane

  56. Devant le succès de ton blog, te serait-il possible de regrouper les commentaires par chapitre ? Face à la multitudes de commentaires, je commence à m’y perdre d’autant que tous les sujets ne m’intéressent pas forcément. Il faut parfois en lire plusieurs avant de trouver le bon.

    • Bonjour Georges,

      C’est une bonne idée. Je ne connais pas d’outil pouvant faire cela, mais je vais chercher.

      A bientôt,
      François

  57. CC je veux savoir comment calculer l’equidistance dans une carte topographique et mercii 🙂

  58. Bonjour François, bonjour à tous.

    Je randonne régulièrement (3 fois une semaine par an en moyennne) mais je ne fais que des sorties d’une journée, 8 heures maximum, +1000m max. J’aime beaucoup la rando en montagne (Pyrénées essentiellement).

    Mon « problème » : j’habite une région quasiment sans relief. D’où ma question : comment m’entrainer le reste de l’année ? Car il me faut environ 2-3 petites randos (3-4 heures) à chaque fois pour me remettre dans le bain et je ne commence à être réellement en forme qu’au 4ème jour.

    Précision : je ne peux pas faire de jogging (problème de pied), mais je nage 2 fois par semaine 1500m.

    Merci pour vos conseils et bonne journée à tous.

    • Bonjour Robert,

      La natation est une bonne préparation. Tu pourrais y associer de la marche et du vélo. Après, il ne te manquera plus qu’à t’entraîner pour le dénivelé. Si tu as de longs escaliers près de chez toi, tu peux faire des montées et des descentes.

      A l’intérieur, tapis roulant, rameur, vélo, vélo elliptique sont également de bonnes options.

      Voilà quelques idées pour rester en forme tout en faisant un autre « sport ».

      A bientôt,
      François

      • Bonjour François.

        Tu me conseilles le vélo et ça tombe bien car je viens de ré-adopter ce mode de transport après l’avoir utilisé pendant des années puis abandonné au profit de la voiture. Et c’est un vrai plaisir !

        Les escaliers, bonne idée, merci !

        Bonne continuation et de belles randonnées à toutes et tous !

  59. bonjour,
    je vous remercie pour votre site, la liste de randonnée et le guide pour les chaussures.
    je vais faire un trek dans l’himalaya indien en avril et souhaite vous poser une question:

    les polaires sont-elles vraiment aussi chaudes que les pulls en laine pour un encombrement équivalent ? (je ne tiens pas compte du poids car un camion nous rejoint le soir avec les sacs)

    je vous remercie,
    marina

    • Bonjour Marina,

      Difficile de répondre à votre question. Cela dépend sûrement du pull et de la polaire. J’aurais tendance à dire oui, mais je ne peux pas le certifier. Par contre l’avantage des polaires par rapport aux pulls est qu’elles pourront sécher beaucoup plus vite.

      A bientôt,
      François

  60. Bonsoir françois, et bonsoir autres randonneurs malins 😉
    Tu nous a envoyé un mail pour savoir si nous souhaitons un articles sur un sujet particulier, personnellement il y’en aurais un à savoir sur les types de réchauds et leurs avantages et inconvénients, j’entends beaucoup parlé d’alcool à brûler/combustible solide Versus Gaz.. Qu’en penses tu? Je sais aussi que tu as des liens sponsorisés (micropur etc..) aussi je te propose de nous faire un article aussi intéressants que les autres (j’en ai appris des choses en te lisant, et pas des moindres!) sur ce sujet. Sinon je pense me douter que tu n’aimes pas faire çà mais il y’a je penses des marques à éviter, si tu as un avis là dessus (en fonctions des produits) un petit add-on à tes sujet sur ce point éviterai pas mal de fonds perdus (je pense particulièrement à une popote queschua que j’ai acheté et qui à cramé à la première utilisation…).
    Et pour pousser un peu le vice, depuis que je randonne j’ai remarqué que peu de gens emporte des jumelles, as tu un avis là dessus? j’ai bien sûr le mien qui aime m’arrêter pour regarder plus en détails certaines petites choses qui de loin ne paraissent être rien et en fait on peut découvrir des animaux qui s’ébattent sans les déranger, un groupe de randonneur perdu (j’en ai fait l’expérience) mais aussi certains sites (genre crois celtique et calvaires, je suis breton) sans avoir à faire 1h pour les rejoindre, ni trop se dérouter..
    Merci pour tous ces articles, vraiment enrichissants, et toujours bien rédigés!

    • Bonjour Tom,

      Pour les réchauds, c’est une bonne idée d’article, il ne me reste plus qu’à trouver le temps !

      Pour les marques à éviter, effectivement je n’aime pas faire ça et pour plusieurs raisons :
      – Une marque est rarement toute bonne ou toute mauvaise. Il faudrait faire cela produit par produit.

      – Les produits sont souvent bons ou mauvais en fonction de l’utilisation que l’on en fait. Un produit peut être bon pour une personne et mauvais pour une autre. Dans ce cas, le choix est à remettre en cause, pas le produit. J’ai déjà vu des gens se plaindre qu’une paire de chaussures prend l’eau alors qu’ils avaient acheté des chaussures non imperméables (clairement écrit dessus).

      – Il arrive qu’un produit soit défectueux, la plupart des marques rattrapent le coup en général.

      Je fais cependant des tests matériel, où je dis clairement les points forts et faibles d’un produit, mais ces tests prennent du temps et il y a des milliers de produits !

      En ce qui concerne les jumelles, je n’ai pas vraiment d’avis. Je considère cela comme un plus, comme un livre par exemple. A chacun de voir si le plaisir de les avoir justifie leur poids.

      A bientôt,
      François

  61. Bonjour François,

    Quel boulot remarquable, que ton site. Peut-être plus impressionnant encore, s’il en est, que le GR20 en 7 jours! T’arrive-t-il de dormir ? ;))) En tous cas: bravo et merci! Nous bénéficions de tes efforts!

    Ma quetion: Bien souvent, en randonnée, pour les néophytes, ce sont les longues montées qui « tuent » (et le moral et les jambes). Y a-t-il des techniques de marche particulières pour les aborder (positionnment du corps, longueur d’enjambées, respiration, état mental, vitesse, pauses, hydratation, etc.) ou bien c’est, chacun pour soi,à sa façon: « struggle for life »? Merci!

    • Bonjour Isabelle,

      J’aurais tendance à dire que c’est chacun à sa façon et c’est « struggle for life » mais il y a quelques petites choses qui rendent la vie plus facile (pas les mêmes pour tout le monde).

      Le rythme de marche est important selon moi, il vaut mieux prendre son temps que d’aller trop vite et s’arrêter toutes les 5 minutes : https://www.randonner-malin.com/2-erreurs-de-debutants-en-grande-randonnee/

      Pour la longueur des enjambées, il faut que tu testes, c’est assez personnel. Essaye également de poser ou pas le talon, ça fait une différence dans les mollets.

      Pour la respiration, je te conseille d’inspirer par le nez et expirer par la bouche. Reste à un rythme où ton essoufflement ne s’empire pas. Sinon tu risques de te « mettre dans le rouge ».

      Pour l’hydratation, je suis adepte de la poche à eau pour quelques gorgées toutes les 15 minutes environ : https://www.randonner-malin.com/vous-hydratez-vous-correctement-pendant-vos-randonnees/ Il faut éviter d’attendre le haut de la montée pour boire en tout cas !

      Sinon pour le côté mental, certaines personnes aiment découper un effort en petites étapes avec à chaque fois une petite victoire. Sourire volontairement aide également à se mettre dans le bon état d’esprit et surtout se souvenir qu’on est là pour le plaisir !

      Voilà quelques débuts de réponse. Je vais réfléchir à un article sur le sujet même si ce n’est pas facile car c’est quelque chose d’assez personnel.

      A bientôt,
      François

  62. Toujours aussi mignon.

  63. Bonjour, je voudrais savoir le but d’un EDC et l’importance d’en avoir un ?
    Cordialement et bonne fête de fin d’année

    • Bonjour,

      Tu parles bien d’un Every Day Carry ?
      Le principe d’un EDC est un kit de survie que l’on a toujours sur soi, pas uniquement en randonnée.

      Pour ce qui est de la survie, tu trouveras des informations intéressantes sur ce forum :
      http://www.davidmanise.com/forum/index.php

      A bientôt,
      François

      • Merci Mister François de ta réponse rapide.

        C’est bien celà que je recherche comme information. Est-il obligatoire d’avoir ceci sur soi en rando quand on a déjà une trousse premier secours avec tout le matos suffisant ?

        Et je voudrais savoir si tu en as eu besoin et ton retour expérience sur le sujet de notre discution, si déjà vécu ?

        Cordialement

        David

        • Bonjour David,

          Un EDC ne contient pas toujours la même chose, il est propre à chaque personne.

          Je ne parle pas d’EDC dans le blog car ce qu’on pourrait retrouver dans un EDC fait partie du matériel que l’on emporte en général en rando.

          Je me suis bien sûr déjà servi de ce matériel car je l’utilise également pour le déroulement « normal » d’une randonnée (comme un couteau ou un briquet par exemple).

          A bientôt,
          François

  64. Bonsoir François
    J’ai lu avec intérêt l’article sur les chaussures de randonnée
    J’ai les pieds larges et extrêmement sensibles – Je chausse du 39/40 en chaussures de ville et il m’a été impossible de trouver une paire de chaussures de randonnée qui ne me faisait pas mal. (J’en ai 4 paires au grenier que je n’userai jamais). Miracle ! j’ai essayé les chaussures de mon mari (43/44) et c’est du velours.. L’été dernier j’ai fait 300km sur du terrain plat sans aucun problème. Par contre, au printemps prochain – je vais emprunter un chemin avec du dénivelé et je me suis aperçu que dans ce cas, mes orteils venaient taper au bout de la chaussure.dans les descentes Je ne veux pas mettre d’autres chaussures. Existe t-il une astuce pour que mes orteils ne viennent pas taper au bout ? Merci

    • Bonjour Francois et les autres

      J’aimerai savoir comme Jocelyne comment faire pour éviter cela, au bout de 8 heure de rando j’ai le même problème?
      Mes chaussures sont à la bonne taille par contre dans les descentes mon pouce et les autres orteils touche et puis…

      Merci à tous et bonne noel

      Philippe

    • Bonjour Jocelyne et Philippe,

      C’est un problème assez fréquent et qui est souvent causé par des chaussures trop petites ou un maintien médiocre. Un autre point important est le laçage. Si les chaussures ne sont pas trop petites, il faut lacer les chaussures afin que vos orteils ne butent pas contre le bout de la chaussures si vous tapez le bout de votre chaussure par terre.

      Cela peut aussi arriver si les chaussettes glissent très facilement sur la semelle intérieure.

      Assurez vous également d’avoir les ongles de pieds bien coupés.

      A bientôt,
      François

      • Bonjour François

        Votre réponse est peut-être valable pour Philippe mais pas pour moi puisque mes chaussures (celles empruntées à mon mari) sont beaucoup plus grandes que mes chaussures de ville et même en les laçant correctement, la longueur n’est pas réduite. La largeur et la qualité me vont comme un gant et c’est pour ça que je ne souhaite pas en changer –
        En ce qui me concerne et très récemment j’ai lu un conseil sur un Site de randonnée qui préconise soit de nouer un foulard autour de la cheville – dans les descentes – pour raccourcir la longueur ou de mettre un morceau de vieux collant de femme au bout du pied.
        Je vais essayer…
        Merci à vous en tout cas
        Bonne fin d’année

        • Bonjour Jocelyne,

          Si les chaussures sont très grandes, la seule explication est que votre pied doit bouger dans la chaussure. Sinon, vos orteils ne buteraient pas au bout. Peut-être que dans votre cas, les chaussures sont trop grandes pour pouvoir les ajuster suffisamment afin de limiter les mouvements du pied.

          A bientôt,
          François

          • Bonjour François
            Oui, c’est vrai les chaussures sont très grandes et les pieds bougent peut-être dedans mais je ne le sens pas en marchant sur du plat.
            Je vais essayer ce que m’a dit georges83
            Merci
            Joyeux réveillon

  65. bonjour,
    mon nom est ERIC je travail dans le secteur du tourisme entant qu’organisateur de randonnées.
    ici à MADAGASCAR, les randonneurs sont nombreux (125pax min), et j’aimerais avoir des conseils sur les methodes et techniques…pour une bonne organisation de chaque rando.
    merci

  66. Pour ne pas que vos orteils butent au bout de la chaussure.
    Surtout pas de foulard autour du pied.
    Il suffit tout simplement d’avoir des chaussures montantes et de bien serrer vos lacets autour des 2 ou 3 premiers œilletons (suivant la grandeur de votre chaussure ou suivant femme ou homme) et à ce niveau là, faire un véritable nœud bien serré et définitif avant le contre pied. A chaque départ de randonnée, il suffit de finir de lacer fort dans les descentes sérieuses et moins dans les montées. A cela, il faut allonger les bâtons +10 à +15 et même parfois plus (« Stop Line ») de manière à appuyer avec la paume de la main sur le dessus du bâton et non sur le côté.Mettre les bâtons devant vous.Attention de bien les serrer.
    Pour défaire des bâtons bien serrés, ne pas tenir les tiges par les parties lisses. Mettre les parties cannelées d’un bâton en contact avec l’autre partie cannelée de l’autre tige et dévisser au bout du bâton.Vous aurez plus de force d’après les lois de la physique.
    Si vous n’avez pas bien compris c’est que je n’ai pas été assez clair. N’hésitez pas à écrire.

  67. Bonjour François,
    à l’arrivée des beaux jours, un groupe d’amis et moi avons prévu de randonner environ une semaine sur le chemin de saint jacques de Compostelle et comme tu l’as déjà parcouru,

    je me demandais si tu pouvais me conseiller quelques uns de ses plus beaux itinéraires

    sachant que l’on prévoit de le faire en autonomie complète et que c’est la première fois que l’on fait ce genre de randonnée (on a déjà randonné bien sur mais jamais seuls, on aura tous environ 18 ans).
    merci de tes conseils et bonne année !

    • Bonjour Christopher,

      Je ne peux pas te conseiller d’itinéraire, car je n’ai jamais randonné sur les chemins de Compostelle. Peut-être que quelqu’un d’autre pourra le faire ?

      En tout cas, bonne préparation et à bientôt,
      François

    • Bonjour Christopher
      Je me permets d’intervenir suite à la réponse de François
      Il existe un Site « www.compostelle.fr au coeur du chemin » sur lequel il y a des centaines de questions/réponses sur le pèlerinage de St Jacques de Compostelle
      Il va vous aider à préparer votre Camino…
      Bonne fin d’année et bon Chemin !

    • Christopher, si vous voulez commencer à rêver, il y a aussi un très beau Site :
      « Mes chemins de Compostelle de Pierre Alglave »
      Ce Pèlerin y raconte ses différents Chemins illustrés de très belles photos
      Bon réveillon !

  68. je ne demande pas ici une visite médicale mais en cas de tendinite (au tendon d’Achille par exemple), conseillez-vous un arrêt total de la randonnée ou un ralentissement dans la pratique de la marche ?

    • Bonjour Hubert,

      Je ne suis pas médecin, donc ce que je vais dire est à prendre avec des pincettes.

      Je dirais que cela dépend de la gravité et des causes de la tendinite. Si elle est accidentelle ou plutôt due à un effort répété et si la douleur apparaît dès les premiers pas ou après un certain temps.

      Dans tous les cas fiez vous à la douleur (sans médicaments) pour arrêter à temps et vous reposez quand il le faut.

      Je ne suis pas très partisan du repos total (à moins d’une blessure grave), mais ce n’est pas l’avis de beaucoup de médecin.

      Bon rétablissement et à bientôt,
      François

  69. bonjour françois
    tous vos blogs et d’autres m’ont apportés des aides que j’ai utilisé pour effectuer une partie du chemin de compostelle
    mpn problème récurrent est celui des ampoules
    merci et bonne année à tous

  70. Bonjour Francois, bonjour à tous,
    Je voudrais savoir si il existe un site internet qui met en relation des personnes d’accord de laisser un ptit carré de jardin à nous randonneur? moyennant une petite somme éventuellement ?
    Un peu camping familiale, et dans le même style que l’échange de canapé …
    merci et bonne année à tous, amis de la rando !

  71. peux faire si tu as le temps faire une video pour savoir ou on se trouve avec une carte.merci.tres belles rando à faire dans le beaufortin.merci..

  72. Bonjour François , j’aimerai connaître l’utilité de la dragonne sur les bâtons de rando et comment s’en servir car hier j’ai eu des fourmillements dans le pouce droit durant rando ( peut être trop serrée ? Mal utilisée ?) . Remerciement, amitiés. Yves

    • Bonjour Yves,

      La dragonne permet de reposer son poignet dessus pour ne pas trop forcer et éviter de serrer trop forts la poignée des bâtons.

      Il existe plusieurs techniques pour utiliser les dragonnes. La plus simple est probablement de passer sa main à travers du haut vers le bas et d’attraper la poignée du bâton. Il faut que la dragonne soit assez serrée pour pouvoir reposer le poignet dessus tout en tenant le bâton, mais pas trop, auquel cas ça restreint de mouvement.

      J’espère que c’est assez clair par écrit, il faut vraiment que je fasse une vidéo pour que ce soit plus clair !

      A bientôt,
      François

      • Merci François pour ton explication, je ne m’en servais pas comme repose poignet ! Sûr qu’une petite vidéo finirait bien l’explication. Remerciements, amitiés. Yves

  73. Bonjour François,

    Merci pour ton appréciation du 18 janvier 2013 at 19:38 relative à mes discussions avec Jean-François dans les commentaires de ton article « 9 raisons de ne pas acheter de GPS de randonnée si vous êtes débutants ».

    Ma question porte sur la possibilité d’apporter des corrections, voire de reformuler ses propres posts après affichage dans le blogue, ou bien le texte est-il définitivement figé?

    En outre; compte tenu de ta propre expérience dans ce domaine, si tu as quelques conseils concernant la rédaction spécifique aux commentaires, je suis preneur.

    Le peu que j’ai déjà rédigé me fait mesurer la quantité de travail que représente la tenue d’un tel blogue. Encore chapeau pour tous ces articles pertinents!

    Cordialement,
    Bernard77400

    • Bonjour Bernard,

      Le texte n’est pas figé, mais je suis le seul à pouvoir le modifier. S’il s’agit de fautes d’orthographe ou de formulations de phrases, tu peux m’envoyer un email pour que j’apporte la correction directement.

      S’il s’agit d’apporter une précision, le mieux est peut-être d’ajouter une note en précisant la date de la précision, pour que les réponses au post restent logiques. Dans ce cas, envoie-moi également un email, et j’apporterai la précision.

      Je n’ai pas vraiment de conseils spécifiques à la rédaction des commentaires. Je trouves que tes commentaires sont déjà très soignés – certains pourraient prendre exemple sur toi !

      A très bientôt,
      François

      • Bonjour François,

        Merci pour ta proposition, mais c’est une procédure lourde qui me paraît peu adaptée car génératrice d’un accroissement de ta charge de travail. Aussi n’en est-il pas question.

        En fait, la plupart du temps ce sont des modifications mineures qui portent effectivement sur des fautes d’orthographe souvent provoquées par une mauvaise maîtrise de la frappe. Il y a aussi des tournures de phrase qui peuvent être améliorées. Parfois c’est quand même le contenu qui gagnerait à être corrigé. Cela me laisse l’impression d’un travail mal fini, mais c’est probablement à classer dans le pinaillage car ce ne sont que des rédactions de commentaires dont l’essentiel figure dans ton article de référence. De plus ton blogue n’est ni un forum, ni un wiki et on peu parier que le plus grand nombre des visiteurs ne lisent pas ces posts, la principale motivation étant de te poser des questions.

        A noter que l’exiguïté de la fenêtre de saisie incite plutôt à la brièveté du texte, c’est probablement étudié pour cela par les concepteurs des sites divers et variés. Certains limitent d’ailleurs le nombre de caractères, ce qui n’est pas le cas ici. Au moment de la rédaction, je suis gêné par l’impossibilité de disposer d’une vue d’ensemble du libellé généralement débordant. Mais c’est surtout de pas pouvoir apporter une correction personnelle après affichage qui est particulièrement fâcheux.

        Peut-être suis-je seul à ressentir cette limitation comme une gêne. A voir si d’autres commentateurs se manifestent dans ce sens.

        Cordialement,
        Bernard77400

        • Bonjour Bernard,

          dans l’univers des blogs, il est possible d’interagir par billets interposés. Ce n’est pas très fréquent, mais je l’ai vu / fait plusieurs fois (quand j’avais un blog ;)). Cela nécessite que tu aies cependant ton propre blog, mais cela donne beaucoup plus de maîtrise dans ta réponse.

          Même si les commentaires sont conservés pour historiques, il faut voir cette fonctionnalité comme une discussion ouverte, un peu comme une table ronde.

          Selon moi, un contenu qui nécessite d’être retravaillé aurait alors peut-être plus sa place dans un blog à part, dans un nouvel article, ou dans un wiki.

          • Bonsoir Julie-Caroline,

            Je pense que c’est effectivement ce que me propose François, mais à mon avis, le jeu n’en vaut pas la chandelle compte tenu du contexte. Tant pis, les fautes et autres défauts resteront dans l’historique pour la postérité.

            Merci pour ton éclairage.

            Cordialement,
            Bernard77400

      • Pure coïncidence, par exemple à la relecture du texte affiché, je m’aperçois que j’ai oublié la négation dans la phrase: « Mais c’est surtout de NE pas pouvoir apporter une correction personnelle après affichage qui est particulièrement fâcheux. »
        Je n’aurai pas fait mieux comme exemple si je l’avais choisi volontairement!

        • Je vais le laisser comme cela, ça illustre très bien tes propos ;-). Le problème avec des commentaires modifiables serait qu’une personne modifierait son texte, mais que la réponse ne le serait pas forcément et au bout d’un moment ça risquerait de n’avoir ni queue ni tête.

  74. Bonjour.
    Santé+age = -rando. CQFD
    Je trouve votre site de très bon gout. continuez

  75. Bonjour François
    Merci pour tous ces articles qui nous ont très utiles.
    Je serai intéressé par un article sur l’ utilisation et le réglage des bâtons.
    A bientôt
    Pascal

  76. Bonjour
    mon problème est un problème d’enregistrement sur mon pc de ma dernière rando enregistrée sur un kemaze 500. Je ne comprends pas trop ce qu’il se passe je n’arrive plus à importer mes séances
    pouvez-vous me conseiller ?

    • Bonjour Gérard,

      Je suis désolé, mais ça va être difficile car le problème peut provenir de plein de sources différentes. Et en plus, je n’ai jamais utilisé cette montre GPS.

      Peut-être quelqu’un d’autre ?

      A bientôt,
      François

  77. Bonjour François,

    Depuis que j’ai découvert votre blog, je m’y intéresse, je m’instruis, je découvre… super. Les échanges d’idées et commentaires apportés par d’autres personnes sont très constructives et enrichissantes.
    Le sujet sur ce qu’il faut emmener en rando (contenu du sac) pour plusieurs jours(3,5,10,15 jours), a peut être déjà été abordé; sur quelle page dois-je me rendre?
    Merci encore, belles prestations, bon courage et à bientôt.
    Gilbert

  78. Bonjour François,

    Je me régale à chaque fois que je lis ton blog, il fourmille de pleins d’infos super pratiques quand on est pas un expert de la rando.
    J’ai une petite question, je prévois pour cette année le tmb et je m’entraine le plus souvent possible, raquettes et ski de fond en ce moment ey randos dès que la neige sera un peu moins présente. Mais est ce que trop d’entrainement ne risque pas de tuer l’entrainement, pour une rando type tmb, est ce que tu privilégie une période « calme » avant d’attaquer pour pas commencer fatigué? Et si oui, combien de temps?

    Merci et continue bien ton blog, il est super

    • Bonjour Eric,

      Bien évidemment qu’il est possible de trop s’entraîner. Le surentraînement et le manque de récupération t’empêche de compenser et passer au niveau supérieur. Et surtout, tu risques de te blesser. A quelle fréquence t’entraînes-tu ? Un bon moyen d’éviter le surentraînement est de varier les activités et types d’efforts.

      Sinon, avant le TMB, je te conseille de prendre au moins une semaine calme, de repos complet ou d’activité très légère. Cela permet à ton corps de bien récupérer et de réparer les micro-blessures dues à l’entraînement.

      A bientôt,
      François

  79. François bonjour,

    Comment allez-vous et comment vont vos proches?

    D’abords merci beaucoup pour les précieux conseils, fiches, articles et informations que vous ne cessez d’afficher sur votre site ; site que je trouve très intéressant et que j’ai même conseillé à plusieurs associations de randonneurs.

    Pour répondre à votre question « Voulez-vous que j’écrive un article sur un sujet en particulier ?:
    Oui. Suite à la pratique pendant de longues années de randonnées de longue durée et en autonomie (au-delà de 6 jours) avec un groupe restreint (5 à 8 personnes) dans la chaîne de l’Atlas Marocain, j’ai un aspect très important qui mérite d’être abordé et traité, à savoir le choix des participants pour s’assurer de leur compatibilité de caractères et garantir l’homogénéité et la cohésion du groupe, surtout pendant des moments difficiles qu’on peut rencontrer (manque d’eau, étape sous estime, ….).

    Bien à vous.

  80. Bonjour

    Après 2h30 de marche j’ai la plante des pieds qui me brulent. Quoi que je fasse (semelles orthopédiques, crème, eau froide) le problème disparait 15/20 minutes puis ré-apparait. Peut-être que parmi vos rando-lecteurs quelqu’un a trouvé une solution à ce désagrément. Merci d’avance

    • Bonjour à tous

      En réponse à Chrisitine, j’ai eu ce probléme un temps et maintenant j’utilise la crème NOK en vente en pharmacie, depuis je peux randonner 8 h et plus sans probléme, je l’applique le jour de la rando et à la pose dans les parties ou je sens que cela chauffe et m’érrite, elle m’évite:

      – Ampoules et irritations, sur toutes les zones de peau soumises aux frottements, pieds, aisselles, aine etc…
      – Résiste à la transpiration.
      – Renforce l’épiderme et le protège des frottements.
      – Assouplit le système articulaire.

      Mais attention il faut aussi avoir une bonne paire de chaussette de rando , y mettre le prix!!!

      Merci à tous et à Francois pour le site et les infos que tu nous apporte et aux autres qui alimente ce site

      PHILIPPE

  81. Christine,
    tu peux essayer de mettre, sous tes chaussettes de rando habituelles, des chaussettes en fil d’écosse… Ca marche très bien, ça évite tout échauffement. Par contre fait bien attention de ne pas laisser de pli sous tes chaussettes.
    Estelle

  82. Bonjour,
    Je sais que vous n’êtes pas médecin mais – par expérience de la randonnée – auriez vous une idée de ce qui peut me provoquer une douleur profonde dans le ventre côté droit plutôt en bas à partir d’une dizaine de jours de marche….
    Merci

    • Bonjour Jocelyne,

      Non désolé, je n’ai jamais entendu parlé de cela. Avez-vous posé la question à un médecin ?

      A bientôt,
      François

  83. Bonjour,

    Je compte me lancer cette été dans plusieurs rando de plusieurs jours (en autonomie). Habituellement j’utilise un réchaud à gaz et j’aurais voulu savoir si il existait un article faisant la comparaison réchaud à gaz/réchaud à alcool ? (encombrement, temps de combustion, avantage et inconvénient…)

    merci d’avance
    (super site au passage )

    • Bonjour,

      Non je n’ai pas (encore) fait d’article sur le sujet. Pour une seule personne, la grande différence va être le confort d’utilisation par rapport au poids. Le gaz est plus facile à utiliser, plus rapide, moins dangereux, plus puissant et il est possible de faire mijoter des aliments. Le gaz peut également s’utiliser à des températures un peu plus froides que l’alcool.

      L’alcool a souvent l’avantage d’être plus léger sur quelques jours.

      Voilà en gros les avantages et inconvénients de chaque.

      A bientôt,
      François

  84. Hello,

    Tout d’abord merci pour ce blog j’y ai appris enormément de choses !

    Ma question concerne la respiration : adopte-tu un rythme respiratoire particulier pendant tes randonnées ? Des conseils à donner la dessus ?

    Je pense par exemple à la marche afghane qui syncronise la respiration avec les pas.

    Merci d’avance !

    Mehdi

    • Bonjour Medhi,

      C’est une excellente question.

      En général, je conseille d’essayer de rester à un rythme auquel l’essoufflement ne s’empire pas (https://www.randonner-malin.com/2-erreurs-de-debutants-en-grande-randonnee/). Je pense que dans ce cas, le rythme n’est pas trop important du moment que l’inspiration se fait par le nez et l’expiration par la bouche.

      Ensuite, pour les gens qui se poussent un peu plus – et surtout dans les montées – il peut être intéressant d’adopter un rythme respiratoire particulier, mais c’est à chaque personne de tester avec quoi elle est le plus confortable. Il faut également penser à bien expirer quand on est essoufflé pour bien se débarrasser du dioxyde de carbone.

      A bientôt,
      François

  85. Bonjour

    je recherche un sujet sur la météo pour le GR20 (en septembre) sur le jour et les nuits

    merci

    • Bonjour Joël,

      Je ne suis pas sûr qu’un sujet de ce genre soit vraiment réalisable car la météo est très variable sur le GR20. Je pense qu’il faut surtout être préparé à un peu toutes les conditions – d’autant plus qu’elles peuvent changer rapidement.

      A bientôt,
      François

  86. Bonjour François,
    mille fois bravo pour ton site, je suis devenue accro en 3 jours!
    J’ai lu que plusieurs lecteurs ont un « certain » âge, comme moi. Ma question porte sur la buée dans les lunettes. Je transpire beaucoup, et malgré un bon bandeau sur le front, la chaleur de mon corps, opposée au froid de l’air, embue rapidement mes lunettes. Comme ça arrive surtout l’hiver, la marche sur la neige est hasardeuse avec une vue embrouillée. As-tu une astuce pour ce problème? Merci d’avance.

    • Bonjour Teacher,

      Alors là, j’avoue que non, je n’ai pas d’astuce pour cela. Désolé ! Peut-être quelqu’un d’autre ?

      A bientôt,
      François

    • Pour les mirroirs dans les salles de bains on peut les laver avec de l’eau savonneuse sans rincer par la suite, peut.être que ca fonctionne aussi pour les lunettes ? (par contre je ne sais pas si ca abime les traitement anti reflets…à voir !)

      • Merci Mehdi pour ta suggestion. Il ne fait plus assez froid pour la tester, mais je prends note pour les prochains grands froids (pas avant l’hiver prochain, j’espère)

        Teacher

    • Bonjour,

      j’ai un problème de buée avec mes lunettes de piscine!
      je le résous le temps d’une séance de natation en les lavant avec une goutte de shampoing et en les rinçant bien car le shampoing dans les yeux c’est pas génial.
      Pour la rando. une solution dans ce style ça peut peut-être marcher….

      Amicalement

      Christian

  87. Hello,

    J’ai une question concernant la nourriture :

    J’ai lu ici et sur d’autres sites beaucoup de conseils sur la nourriture, notamment sur la semoule qui est super pratique, les pates etc. mais je n’ai jamais vu quelqu’un parler de ration de survie, pourquoi ?

    Si on prend les K1000 (http://www.outdoorfoodshop.de/marken/travellunch/k1000-kompaktnahrung-travellunch-250g.php ) par exemple, elles contiennent 4800kJ pour 250g de ration (qui correspond a une dose d’1 jour) ainsi que des minéraux et vitamines.

    Bon après, je suis d’accord que y’a plus agréable à manger, mais c’est quand même super léger et nutrutif non ?

    Merci d’avance et super site !

    • Bonjour Medhi,

      Je n’en ai jamais parlé, car je n’ai jamais testé. C’est vrai que le rapport énergie/poids est très intéressant, mais il est possible d’avoir un rapport similaire en choisissant bien sa nourriture.

      Ce serait effectivement quelque chose d’intéressant à tester !

      A bientôt,
      François

  88. bonjour
    pouvez-vous me renseigner sur les règles du bivouac sur un GR.
    Et aussi comment choisir une tente pour 3 pers.
    merci d’avance.
    franck

    • Bonjour Franck,

      A quelles règles faites-vous allusion ?

      A bientôt,
      François

    • Bonjour,

      je dirais : ça dépend des pays et des endroits. Compliqué de détailler, il faut se renseigner sur place avant de partir.
      Pour moi une règle de base : on ne doit pas pouvoir deviner que j’ai dormi à un endroit après mon passage.

      Pour la tente, je préfère que chacun soit indépendant (à moins d’une rando en famille), donc chacun son couchage. En effet que ce passe-t-il si l’un de nous ne peux continuer pour une raison quelconque ? Soit on se retrouve avec du matériel lourd dans son sac, soit on a plus rien…
      J’ai souvent vu des gens avec des sacs beaucoup trop lourds m’expliquer qu’il ont du récupérer la tente 2 places, la grosse gamelle, le gros réchaud à gaz, etc qui avaient été au départ prévu pour 2 (ou plus) et que la répartitions dans les sacs du départ n’avait pas prévu dans le leur à l’arrivée.
      Si chacun est indépendant, pas de problème.
      Si tout le monde reste ensemble pas de problème non plus, évidemment 😉 Le cas d’une famille donc, puisqu’on ne va pas laisser les enfants tous seuls !

      C’est mon avis.

  89. bonjour et bravo pour ce blog rempli de passion !
    j’envisage de faire le GR44en autonomie l’été prochain car j’aime cette région des Cévennes, les dénivelés ne sont pas gigantesques et le climat ne me parait pas trop extrême. connaissez-vous ces 95km ? cela fait trop longtemps que je n’ai pas fait de rando de plusieurs jours et je ne sais pas quelle durée dois-je me réserver pour ce circuit; est-ce un bon choix pour (re) débuter ?
    merci !

    • Bonjour Gildas,

      Non, je n’ai jamais fait le GR44. Quels sont les dénivelés cumulés positif et négatif ?
      Il est difficile pour moi de vous donner une réponse sans connaître votre condition physique.

      Le mieux est d’aller faire une randonnée à la journée pour essayer de voir où vous en êtes. Essayez d’en trouver une avec un dénivelé similaire à ce que vous ferez. Si vous pouvez en faire plusieurs, c’est encore mieux – et ça vous fera une préparation physique.

      A bientôt,
      François

  90. Bonjour,

    Je suis également devenue accro à votre site! Je souhaite me remettre à la marche, et j’apprends plein de choses très intéressantes qui me permettront (peut-être) de limiter les « erreurs de débutant »!
    Je voulais juste savoir ce que vous pensiez des « chaussures minimalistes » (par exemple les Vibram) pour randonner? Je trouve le principe intéressant, mais je ne sais pas ce que ça vaut sur le terrain finalement. Est-ce suffisamment chaud? Imperméable?

    Merci et encore bravo!

    • Bonjour Sophie,

      Je n’ai jamais randonné avec des chaussures minimalistes, je ne peux donc pas vraiment donner un avis très prononcé.
      Je pense qu’elles peuvent être intéressantes, mais pas pour n’importe qui et sur n’importe quel type de terrain.

      Quelle expérience avez-vous et sur quels types de terrain randonnez-vous ?

      A bientôt,
      François

  91. bonjour, pourriez vous nous informer sur le bon modèle de bâton de rando à utiliser (taille, modèle, matière, systeme de reglage le mieux adapté, poids, …). ces bâtons de rando pourraient-ils être aussi les même que pour la marche nordique (l’inverse n’est pas forcément bien adapté je pense)
    merci pour le site et pour les news
    a bientôt
    pascal

  92. J’ai découvert votre site il y a peu et j’en apprécie la richesse pour préparer mes randonnées.
    Un souci pour moi, c’est la nourriture. Que prendre, sans alourdir son sac, pour des repas rapides et équilibrés pour une randonnée de 48 à 72 heures en autonomie.
    Merci de vos conseils. A bientôt sur les chemins

  93. je vais devenir animateur fédéral de randonnée . je besoin comment utiliser la boussole pour se repérer dans la nature et sur la carte IGN et reporter les courbes de niveaux sur un tracé merci de m’aider bon courage.
    bonne lecture à bientôt
    marief

  94. Bonjour François,
    Tout d’abord un grand bravo pour ton Blog !!! Tu m’as apporté une mine d’infos très précieuses pour préparer ma première rando avec 2 nuits de bivouac fin Mai. Pour une première je pensais faire un des parcours proposés dans le Guide Topo GR Au cœur des Monts d’Ardèche – 702 (Environ 3 jours – 2 nuits de Bivouacs suivant mon rythme) Connais-tu cette région ? si oui n’ est-ce pas trop difficile pour un débutant ? Autre question, le bivouac est-il dangereux (agressions, orages violents ou encore bêtes féroces lol) Je ne suis pas parano ni froussard mais y’a t il des précautions particulières à prendre concernant la sécurité surtout lorsqu’on est seul. Merci pour ta réponse.
    Bruno 😉

  95. Ma question est technique
    Connais tu un matériau qui permettrait aux balises des sentiers ( peintes en jaune ou rouge et blanc , habituellement) de tenir fixées sur les arbres
    Chez nous en Guadeloupe, il fait très humide et les troncs sont rarement secs, la peinture ne tient pas
    Nous sommes donc à la recherche d’une idée pour fixer ( sans clou si possible) les balises sur les arbres
    merci

    • Peut être un genre de bombe qui tague, comme utilisé par les garde forestier pour marquer les arbres à abattre etc, à voir..

  96. Salut Yannick de Guadeloupe

    Je te propose deux solutions, la premiere consiste à te mettre en relation avec FFR ci-joint

    CTE DEPTAL DE GUADELOUPE
    1 AV DU GENERAL DE GAULLE
    MJC DU RAIZET
    97139 ABYMES GUADELOUPE
    Tél. : 0590209831
    Email : cgrp971@orange.fr
    Internet : http://guadeloupe.ffra

    si tu ne l’as pas encore fait, la seconde solution serait de faire peindre sur des plaques d’acier les différents signes et de les clouers, il me semble l’avoir déja vu dans un reportage sur le balisage en forêt tropicale.

    Bon courrage pour ta recherche

    A+

    Philippe

  97. Bonsoir François. Je viens pratiquement de passer toute l’après midi sur ton site à passer d’un article à un autre et je dois bien avouer et même te dire: <> tant il est riche de renseignements, de conseilles …. et encore, je suis très loin de mon ressenti, de la joie à lire tes commentaires tant ils sont empli d’expériences, d’acquis et de sagesses…. Aussi, je souhaiterais avoir ton aide. Je m’explique; je suis installé depuis qlq semaines dans le département de la Haute Garonne (Midi-Pyrénées). Et avec mon épouse nous souhaiterions découvrir la montagne par un Week-end. et par la suite refaire de longues randonnées de plusieurs jours. Le hic, c’est que nous ne connaissons pas du tout la région et si ce n’est trop te demander nous aimerions que tu nous conseille d’un parcours… Et quand je dis <> c’est plutôt que je veux faire une surprise à mon Amie de cœur…. Une randonnée pas trop compliquée ou nous aurions la possibilité de passer la nuit ( à la sauvage ) dans un refuge en haute montagne…. Très sincèrement je ne veux pas abuser de ton temps mais c’est qlq chose qui je tiens profondément à partager avec elle…Elle ( Pascale ) qui adore les randonnées en montagne et surtout comme je le disais ci-dessus; A LA SAUVAGE…. Je sais que mon langage peut paraître gauche voir pauvres d’arguments, pourtant !!! Un circuit pas trop dure mais sympa ou le temps ne compte pas.. ou nous pourrions passer la nuit dans ses petites maison en pierres sinon dehors si le temps est beau, doux…. Voilà cher François ma requête, tant c’est important pour moi, pour notre couple….D’avance, je te remercie du fond du cœur. Je ne sais pas comment te le dire autrement tant c’est important…. Un bon et beau circuit d’un point A à un point B et revenir au point de départ…….. Dévouement. Marcel
    PS: Un grand merci pour ton site qui est merveilleusement riche, plaisant et qui j’en suis convaincu apporte bien du bonheur pour ceux qui aiment la montagne.

  98. Bonjour François,

    je n’ai pas eu le temps de regarder toutes les questions posées et je suis sur que la mienne doit être récurrente mais j’aurai besoin d’un conseil sur le volume d’un sac de randonnée.

    Avec des amis (4 en tout) nous envisageons de partir une semaine en autonomie sur les sentiers du massif de Néouvielle. J’hésite sur le volume et donc le poids à emporter.
    Sur ce type de séjour, que me conseilles-tu comme type, volume et poids (rempli) pour le sac à emporter ?

    • Bonjour Christopher,
      je pense bien que même François ne pourrait répondre précisément à ta question. Le poids et le volume dépendent de ceux de ton matériel, il vaut mieux planifier en terme de liste d’items indispensables, et ajouter si le poids est encore supportable. Et pour le coucher, vous envisagez quoi? Là encore la liste variera. Refuge, tente, tarp, variantes importantes. Je pense qu’il faut que ton groupe réponde d’abord à ces questions, et revoir ensuite.
      Bonne rando!

    • Bonjour Christopher,

      Effectivement, je ne peux pas répondre à cette question facilement. En fait le problème doit être pris à l’envers. Il te faut d’abord choisir ce qui est indispensable pour toi et ne prendre que ça (https://www.randonner-malin.com/2-erreurs-de-debutants-en-grande-randonnee/).

      Et ensuite choisir un sac adapté à tout ce que tu devras mettre dedans. Le sac est la dernière partie du matériel à choisir !

      A bientôt,
      François

  99. bonjour je découvre ton site avec beaucoup d’intèrêt, je souhaite avec mon épouse (58 et 56ans) faire le chemin de Compostelle en avril 2014 de chartres a Lisbonne ou Séville, est-il encore possible (avec le nombre croissant de randonneurs) de pouvoir le faire en autonomie totale.

  100. Bonjour,
    J’ai une question par rapport à l’hygiène, quelles brosses à dents et petit dentifrice utilisez vous ? Où les acheter ? Et pour se « laver » quel type de savon me conseillez vous, plutot liquide ou dur ou bien des espece de gants contenant deja tout le produit et biodegrable ? Car je cherche à optimiser le poids de ce que je met dans mon sac donc j’attends vos idées sur l’hygiène !

    Merci d’avance 😉

    • Bonjour,
      Voici ma petite expérience : j’utilise une petite brosse à dents de voyage, dont le manche se démonte et que je n’utilise pas. Aucun dentifrice. Tous les dentistes affirment que le meilleur dentifrice, c’est le brossage et l’eau. Pour le savon, rien ne vaut le savon de Marseille, utilisé pour la toilette, les cheveux, la vaisselle et le linge. A découper selon la longueur du trek. Pour terminer, le site de la MUL (marche ultra-légère) donne de très bons conseils.
      A+

  101. bonjour j’ai l’intention d’acheter les chaussures « Chaussures randonnée homme Forclaz 500 QUECHUA »

    pouvez vous me donnez votre avis? merci

    • Bonjour Ludovic,

      Quelle utilisation souhaitez-vous en avoir ? Dans quelles conditions, à quelle fréquence, sur quel type de terrain ?

      A bientôt,
      François

  102. bonjour, je fais appel a vous car j’ai un plan d’un parcours « le circuits des larris » 10-16 km que j’essaie de refaire sur openrunner et impossible sur certain passage de planifier ce parcours, car en faite je voudrais faire partager mes randonner avec ce site pouvez vous me dire comment faire? merci beaucoup

  103. Bonjour,

    Tout d’abord félicitation pour ce site, c’est vraiment génial.

    Je pars un an en Nouvelle-Zélande et ne sais pas comment remplir mon sac ! J’ai cru comprendre qu’on voyait de tout là bas : plages tropicales, montagnes eneigées, fjords … J’ai bien compris dans les guides qu’il fallait choisir son matériel en fonction de l’utilisation qu’on envisage d’en faire, mais comment par exemple, choisir un sac de couchage quand on s’apprête à dormir aussi aussi bien à 0 degré dans une montagne humide qu’à 25, au sec entre deux palmiers ? Même problème pour la tente …

    Tes conseils sont les bienvenus !

    D’avance merci !

    • Bonjour Mathieu,

      Bon choix la Nouvelle-Zélande. 😉 Effectivement, tu pourras avoir toute sorte de météo là bas ! Si tu ne veux pas te retrouver avec plusieurs sacs de couchage et plusieurs tentes, il va falloir faire des compromis.

      Pour la tente, ce n’est pas extrêmement problématique, à moins que tu souhaites aller en haute montagne. Prends quelque chose d’assez résistant, de bien imperméable et que tu puisses aérer quand il fait chaud (tout en ayant une moustiquaire).

      En ce qui concerne le sac de couchage, je te conseille de prendre quelque chose d’intermédiaire portant plutôt vers le chaud et un drap de soie. Quand il fait chaud, tu dors uniquement avec le drap de soie voire avec le sac de couchage ouvert. Quand il fait moyennement froid, tu fermes le tout. Et quand il fait vraiment froid, tu mets des vêtements pour dormir. Je trouve que c’est un bon compromis et que c’est assez polyvalent.

      A bientôt,
      François

  104. Bonjour,
    Bravo pour la vidéo d’explication pour open runner, mais il me manque celle du transfert sur un GPS Garmin Edge 800. Comment faire ? Je n’y arrive pas.
    Merci de votre aide
    Bonne journée.
    Robert

    • Bonjour Robert,

      Tu trouveras des informations sur le site Openrunner en allant dans « aide & info » puis « doc » puis « Comment transférer un parcours sur un GPS GARMIN? »

      A bientôt,
      François

  105. Salutations,

    Pour faire court, j’adore ton blog, j’ai passé plus de 6h d’affilé à parcourir une bonne partie des articles tellement qu’ils rengorgeaient d’astuces utiles et indispensables, mais je n’y ai trouvé aucune information concernant les hamacs.

    Est-ce une alternative intéressante (niveau poids ou autre) à la tente (combiné à une bâche/pancho) ? Est-il nécessaire d’utiliser un matelas sachant qu’on est pas au contact du sol (mais le corps presse tout de même contre le filet) ? Il faut des points d’attaches, donc limité à la forêt ? En sommes est-ce que tu pourrais, selon toi, lister les différents points positifs et négatifs du hamac ainsi que peut-être quelques astuces pour toujours plus marcher léger 😉

    (par exemple, la combinaison hamac+pancho VS tente+matelas+veste de pluie)

    J’en profite pour te demander s’il t’arrive de prendre une pelle de survie avec toi, et si oui pour quels occasions ? (comme ça je pense à l’installation du bivouac, latrines etc…)

    Est-ce que tu conseilles plutôt un sac en bandoulière, un « sac banane », ou rien du tout !? (les poches du pantalon, de la veste ou du sac suffisent ?)

    Je n’ai pas beaucoup d’expérience dans la randonnée « maline », mais j’ai quand même 1 an d’armée (en Suisse) comme bagage, donc j’ai eu plutôt l’habitude de porter lourd, d’improviser et d’emporter plein de matos (pas toujours utile), mais ton blog m’a donné envie de me spécialiser d’avantage dans la randonnée « maline » (axé sur la survie en autonomie) et cela dans le cadre de mes loisirs 😉

    Cela ne fait fait pas autant court que prévu, mais maintenant que j’ai commencé, je voulais aussi te dire que si le temps/l’argent/l’envie te le permet, je pense que plusieurs seraient très intéressés à voir en vidéo des épisodes de tes randonnées (un peu dans le style, si tu connais, de « Man VS Wild », avec Bear Grylls, ou encore « seul au monde » avec Ed Stafford). Pour montrer certains aspects techniques, tel que choisir l’emplacement de la tente, faire le feu, cuisiner, marcher correctement, ou encore de beaux paysages, des moments drôles, etc… c’est qu’une idée mais je suis certain que cela serait très instructifs et divertissant 🙂

    Merci d’avance pour tes réponses, et sinon j’te souhaite plein de réussite pour la suite !

    • Bonjour Olivier,

      Je n’ai jamais randonné avec un hamac, car le problème principal est de trouver un endroit pour l’attacher vu que j’aime randonner en montagne. J’ai également des difficultés à bien dormir dans un hamac.

      Il faut effectivement un matelas si jamais l’air est froid, car ton corps sera directement en contact avec l’air extérieur – il est uniquement séparé par le hamac et un sac de couchage compressé (qui n’isole pas). Un autre problème est en cas d’intempéries, car il faut trouver un système qui soit assez imperméable. Il faut également pouvoir mettre à l’abri ses affaires.

      L’avantage d’un hamac peut se faire sentir dans un endroit où il fait beau et chaud et où il y a des possibilités de l’attacher. Mais pourquoi ne pas dormir par terre à la belle étoile dans ce cas ?

      Je n’ai pas de pelle de survie mais parfois une petite truelle (pour enfouir mes besoins naturels).

      Je ne conseille pas vraiment de sac en bandoulière, ça a tendance à bouger et je trouve cela assez pénible. Je n’ai jamais testé le sac banane, mais pourquoi pas. La plupart des temps, il y a assez de poches ailleurs je trouve.

      Pour les épisodes de mes randonnées, c’est effectivement intéressant, mais le principal problème est que je risque de passer plus de temps à essayer de filmer qu’à randonner ;-).

      A bientôt,
      François

  106. bonjour,

    a l’heure actuelle, je suis davantage un amateur randonneur ou « marcheur » non-regulier qui cherche à positionner une belle randonnée/semaine + une ou deux marches/semaine,
    jurassien d’origine, je m’epanouissais dans ce departement en randonnée, vtt et nage dans les lacs de vouglans entre autre, aujourd’hui, dans le maine et loire depuis 4 annees, je ne trouve pas encore « chaussure a mon pied pour m’epanouir correctement en randonnee, alors, je ne suis pas regulier, ce qui me fait rager car, je suis sensible au contact bois, foret, etangs, lacs, paysages…
    voilà, pour me presenter rapidement, donc, j’ai 2 questions : 1/ suite a ma sortie marche d’hier sur ~6kms non-prepare avec des chaussures randonnee ete « salomon » legeres, j’ai attrapé une enorme ampoule dessous mon pied gauche uniquement, j’ai decider de ne pas perçer et j’ai mis depuis hier soir apres la douche un pansement special ampoule pris a la pharmacie, cependant, le volume est multiplier par 4 ce-matin, est-ce normale et pourquoi ais-je une ampoule que à ce-pied !! merci ,
    2/ n’ayant pas porter de chaussettes, est-ce uniquement due a celà et dois-t’on en porter systematiquement et quel genre faut-il prevoir !!
    pour les etes, c’est ma 2eme saison avec, je porte ces chaussures legeres « salomon » aere car elles sont agreables, sinon, je porte aussi de simples baskets qui me tiennent bien le pied, je suis un ancien pratiquant d’athletisme, mais aujourd’hui pas tres actif, il faut bien l’avouer (43 ans, a la recherche d’un emploi, appartenant a la categorie « classe populaire » …)
    merci pour votre ecoute, j’ai le projet de reprendre la nage en complement, mais je ne trouve pas de lacs dans cette region et, j’ai un peu peur de la mer,je ne suis pas tres piscine non-plus,

    • Bonjour,

      1/ Je ne sais pas si c’est normal, est-ce que l’ampoule est superficielle ou profonde ? Les ampoules sont rarement symétriques car nos pieds ne le sont pas, nos chaussures non plus et notre manière de marcher non plus.

      2/ Effectivement, ne pas porter de chaussettes favorise beaucoup l’apparition d’ampoules. Avec des chaussures basses légères, je te conseille des chaussettes de petite randonnée ou des chaussettes de trail en synthétique. Évite le coton qui risque de garder l’humidité.

      A bientôt,
      François

  107. bonsoir
    je vous remercie pour tous les conseilles que vous donnez
    pour moi j’adore la randonnée mais j’ai un gros probleme car j’ai le vertiges je panique je n’arrive plus a avancer comment mettre mes pieds panique
    je voudrais savoir si vous avez quelque conseil merci

    • Bonjour,

      Le seul conseil que j’ai, est de s’entrainer progressivement. De sortir petit à petit de sa zone de confort. Le but n’est pas de se faire une grosse frayeur, mais d’y aller petit à petit. Le mieux est que vous vous fassiez accompagner par quelqu’un de patient qui n’a pas le vertige est d’aller sur des randonnées avec des passages qui vous font un petit peu peur.

      Une fois que vous n’aurez plus peur sur ces passages, vous pourrez passer au stade supérieur.

      A bientôt,
      François

  108. Bonjour François. J’ai l’impression de vous connaitre, car je vous lis depuis 3 mois, préparant mon périple pour Compostelle. (de Lisbonne à Santiago).
    Très enrichissant, votre site me permet de remettre en question mes choix et ainsi d' »avancer ».
    J’ai apprécié tous les aspects de vos chapitres.
    Il me reste un domaine pour lequel je ne suis pas initiée et le temps me fait défaut maintenant mais tant pis, je ferai avec la carte et la boussole. En effet, partant seule, j’ai cru bon investir dans un GPS, l’OREGON 450 T de chez Garmin. Je déplore leur manque de vidéos d’initiation à l’usage de l’appareil. sans doute suis-je peu débrouillarde. Comme vous êtes bon pédagogue, je suis sûre que vous feriez une bonne vidéo pour les randonneurs et euses peu habiles.
    Bien à vous et longue vie à votre blog.
    Chaleureusement.

    • Bonjour,

      C’est une bonne idée, mais je ne peux pas faire ça avec tous les GPS. 😉 Avez-vous regardé les manuels d’utilisation disponibles sur internet ?

      Mais, si vous savez vous servir de la carte et de la boussole, il ne devrait pas y avoir de soucis.

      A bientôt,
      François

  109. Bonjour,
    Mon conjoint et moi même souhaitons commencer à randonner. Le but das l’avenir serait d’être capable de faire des randonnées de plusieurs jours/semaines pour commencer à faire de petits pays à pieds en sac à dos, etc… Mais nous n’en sommes pas là loin de là ! Nous voulons d’abord bien nous entraîner pour éviter les abandons et les accidents.
    Cependant je trouve que randonner est assez difficile. Nous avons un peu de mal à trouver des randonnées d’une journée, ou de deux jours. Nous avons trouvés et fait beaucoup de randonnées de 4h/6h/8h ; mais lorsqu’on voudrait partir une journée, nous n’arrivons pas à trouver notre bonheur. Est ce qu’il existe un site ou sont référencés de telles randonnées ?

    De plus, nous aimerions randonner avec notre chien dans la mesure du possible. C’est un shiba inu, un chien japonnais. Ce sont de petits chiens assez sportifs et il adore les très grandes ballades. Alors je voulais savoir si vous pouviez nous donner quelques informations sur la randonnée avec les chiens. Après je sais que les auberges ne sont pas très adeptes, donc nous ferions nos itinéraires en fonction de lui ! De plus, je n’arrive pas à trouver des informations sur les endroits qui sont totalement interdits aux chiens : les parcs naturels évidement ; mais on m’a dit que ce n’est pas le cas de tous les parcs. Alors auriez vous des informations, une carte répertoriant tous les endroits autorisés et interdits aux chiens ?

    Je sais que ça fait deux grosses questions, aussi je vous remercie d’avance de votre réponse.
    Cordialement.

  110. Bonjour à tous,

    Ci-dessous une question que j’ai déjà posée dans la rubrique matelas, mais comme il semble que celle-ci soit plus visitée, je la pose à nouveau:

    J’ai toujours rêvé du hamac qu’on met entre 2 arbres. Plus besoin de se soucier de la nature du sol, de sa pente, de l’humidité. Mais si j’ai déjà fait une petite sieste dans un hamac, je n’ai jamais essayé d’y dormir une nuit complète… Quelqu’un a t-il fait cette expérience?

    Amicalement et bravo pour ce site: une vraie mine d’or!

    Christian

    • Bonjour Christian,

      Regarde un petit peu au dessus, le commentaire 105. 😉 J’ai répondu à une question similaire.

      A bientôt,
      François

  111. Bonjour François, bonjour à tous,

    Je tente ma chance même si je sais qu’en cette période beaucoup d’entre vous sont partis randonner.

    J’ai un sac de 45 L, un peu vieux (prêté par un ami).
    Je me demande où je peux ranger mon matelas en mousse.

    J’ai essayé de le rouler à l’intérieur comme tu l’as fait François pour le GR20. Il semble un peu trop haut pour le sac, mais celui-ci peut quand même se fermer. Cette solution est un peu frustrante car j’ai l’impression qu’il reste très peu de place dans le sac (45 L, ce n’est pas énorme).
    Il n’y a aucune sangle ou lanière prévue pour l’attacher sous le sac à dos, ou encore dessus, ou même derrière.
    Il y a des petits anneaux au-dessus. Penses-tu que je devrais ajouter des sangles pour fixer le matelas au-dessus du sac. Il ne sera alors plus protégé de la pluie…

    J’ai une autre petite question annexe concernant le sac à dos. Il y a un cadre en acier dans le dos. Mais il forme un angle assez important (pour « aérer » le dos semble-t-il) qui, je trouve, est un peu gênant. Ce n’est pas problématique de retirer ce cadre ?

    Je précise que je suis un novice.

    Merci beaucoup, le site est vraiment riche et d’une aide précieuse.

    David

    • Bonjour David,

      Oui je pense que le mieux est de rajouter des petites sangles dessus. Ou alors, tu peux le coincer au niveau de la fermeture si celle-ci se fait avec un ou des clips.

      Pour le protéger de la pluie, tu peux le mettre dans un sac plastique ou poubelle. Au pire, si il est un peu mouillé, c’est facile à sécher avec une serviette par exemple.

      L’armature sert à rigidifier le sac à dos pour que le poids soit « transmis » à la ceinture ventrale. Tu peux essayer en l’enlevant, mais cela risque d’être moins confortable et tu risques de porter plus de poids sur les épaules. Par contre, l’avantage est que tu gagneras en poids. Tu peux essayer avec et sans, mais n’oublie pas de tester avec le sac chargé.

      A bientôt,
      François

  112. Bonjour François,

    J’aime marcher mais je n’ai pas forcément autour de moi des amis qui aiment la marche, alors je ne marche pas comme j’aimerai.
    Connais-tu des clubs de randonnées sympa, à Paris ou la région parisienne pour ne pas marcher seule.
    Je suis débutante et j’aimerai vraiment marcher régulièrement, ça fait tellement de bien, la nature est le lieu idéal et le plus merveilleux endroit pour se ressourcer.
    Merci et à bientôt, Bettina

  113. Bonjour François,

    Félicitations pour ce site ou j’ai trouvé de précieux conseils.

    J’ai l’habitude de randonner sur la journée dans les Vosges, et j’ai fait 2 randonnées de 2 et 3 jours dans les Pyrénées avec nuit en refuge.

    J’envisage de faire le GR5 en plusieurs fois en commençant par la crête des Vosges (GR53 au départ de Wissembourg puis GR5 après Schirmeck). Je souhaiterais bivouaquer mais j’appréhende la visite nocturne éventuelle d’animaux potentiellement dangereux (sangliers). Je n’ai jamais eu de problème avec les renards que j’ai croisés qui fuient le contact avec l’homme, mais tu rapporte dans ton compte-rendu du GR20, le cas d’un randonneur mordu par un renard.

    Ce risque est-il réel et si oui existe-t-il des précautions à prendre ?

    Cordialement.

    Xavier

    • Bonjour Xavier,

      En France, cela est très rare je pense, la plupart des animaux craignant l’homme. Sur le GR20, il y a une telle fréquentation que les renards se sont habitués à l’homme. Je n’ai jamais entendu d’histoire de ce genre ailleurs.

      Honnêtement, je pense que ce risque est minime. J’ai eu un seul problème et ce n’était pas en France (dingo en Australie, mais là aussi dans un endroit très fréquenté par l’homme).

      A bientôt,
      François

      • Bonjour,

        juste une petite anecdote sur les renards:

        Il y a qqs années lors d’une rando sur les hauts plateaux dans le Vercors, alors que je dormais dans un refuge, j’ai été réveillé par une femme qui criait qu’il y avait un renard dans le refuge; j’ai juste eu le temps de voir le renard filer par la porte entrebâillée.
        Le lendemain une trousse de toilette avait disparue. Elle a été retrouvée à proximité du refuge déchiquetée. Le renard l’avait chouravée et déchirée pour voir s’il n’y avait pas qq chose de comestible dedans. Culoté le goupil!

        Christian

  114. Bonjour Francois

    Nous devons partir 15 jours en rando, et nous sommes à la recherche d’une marque ou d’un type de sous vêtement qui se lave et sèche du jour au lendemain afin de réduire le poids de nôtre sac.

    Aurais-tu une idée?

    • Bonjour Philippe,

      Il existe beaucoup de sous-vêtements de ce type, de marques différentes. Il en existe en synthétique ou en laine mérinos (bien qu’ils sèchent un peu moins rapidement qu’en synthétique). Personnellement, j’utilise des sous-vêtements Quechua qui sont très bien (boxers Helium).

      A bientôt,
      François

      • Bonjour François

        Je te remercie pour ta réponse, c’est exactement ce que nous venons de faire.

        Une vendeuse de Quechua nous a recommandé ce type de produit; nous avons fait un teste, le séchage se fait en trois et quatre heures, ce qui est pratique sur une rando de plusieurs jour.

        Attention, ne pas mettre en machine et proche d’une source de chaleur  » recommandation du fabriquant »

        A bientôt

        Philippe

  115. Cher François,
    Je n’utilise pas de bâtons en randonnée. Pourrais-tu en parler? Quels sont leurs avantages et inconvénients? Y en faut-il 1 ou 2? Tout simplement, à quoi ça sert?
    Ça serait bien de poster un sujet sur ce thème. Si c’est déjà fait, je l’ai pas trouvé, toutes mes excuses alors, et merci de me donner le lien…
    Merci d’avance, et bravo pour ton super blog!

  116. en cas de pluie forte et prolongée astuce pour protéger chaussure et bas de pantalon pour que l’eau ne monte pas par capillarité jusqu’à la ceinture ou plus; guêtre insuffisant par expérience.
    Peut être sac plastique sur dessus chaussure mais comment les fixer?

    • Bonjour Martine,

      En plus de tes guêtres, utilises-tu un surpantalon imperméable et respirant ? Et quel type de pantalon (matière) utilises-tu ?

      A bientôt,
      François

      • François bonjour,

        Je rentre dans cette discussion. Je n’ai jamais utilisé de guêtres et j’utilise un pantalon synthétique avec le bas détachable car je trouve cela bien pratique. C’est vrai qu’il sèche assez rapidement dès que la pluie s’arrête mais tant qu’il pleut j’ai froid aux jambes et ce n’est pas agréable du tout. Pour éviter cet inconfort j »amène aussi un sur-pantalon imperméable et respirant. Plusieurs fois je me suis dit que cette « sécurité » me coûtait très cher en effort car ce pantalon pèse plus de 600g (je fais du 44), mais jusqu’à ce jour je n’ai jamais « osé » ne pas l’amener. A ton avis, y-aurait-il une autre solution ?

        • Bonjour Donato,

          Je vois effectivement deux options :

          – Un surpantalon plus léger (mais c’est assez cher).
          – Un collant en synthétique ou mérinos, qui permet de garder la chaleur même mouillé.

          La première option est intéressante surtout si tu randonnes souvent par mauvais temps.

          La deuxième si c’est plutôt pour faire face à des averses passagères. Parce qu’au bout d’un certain temps, l’eau risque de ruisseler dans tes chaussures. Le problème est que ce n’est pas pratique d’enfiler un collant pour une averse.

          Autrement tu peux essayer de te fabriquer une jupe de pluie.

          A bientôt,
          François

          • François,

            Merci pour ces commentaires. A priori je resterai avec un sur-pantalon car quand on part pour quelques jours en montagne on n’est jamais sûr de ce que nous réserve le temps et quelques heures de pluie peuvent nous mettre minables. Je vais voir ce que peut donner un sur-pantalon plus léger en termes de prix. Tu as des modèles à suggérer ?

            A bientôt.

  117. Bonjour j’aurais aimer que tu parle des rando-canine car je me prepare pour faire une avec mon chien elle partirais de Tours jusqu’a Saint-Nazaire en passant par la loire a velo tout en suivant tes precieux conseil je pensais faire 30 kilometre par jour pour 279 km de rando en tout est si aussi tu aurais pu parlais de nutrition par avance merci

  118. Bonjour François,
    Est-ce que tu as déjà publié un article sur le fait que pour plus être en sécurité par temps de pluie ou en période de chasse, il est bon que le randonneur se rende visible.

    J’ai marché récemment sous la pluie (OK, c’est pas un exploit, mais ça m’arrive rarement, j’ai été plutôt chanceuse de ce point de vue sur mes randonnées au long cours), et je me suis rendue compte que les randonneurs ne sont pas très visibles emballés dans leurs vêtements de pluie.
    Pourquoi donc les capes de pluie et autres pèlerines sont-elles en majorité de couleur foncée (ce qui nous fait presque ressembler à des sacs poubelles ambulants en plus), voire même avec des motifs style camouflage ??? (celle de Quechua par ex, très bien faite par ailleurs).
    Bien sur, on hésitera à acheter une pèlerine orange fluo bien à l’abri dans un magasin climatisé, chauffé et éclairé par les spots en se disant qu’on aura l’air d’un clown là dedans.
    Mais, on devrait plutôt s’imaginer sur une petite route de campagne ou un chemin de forêt, sous la pluie, dans la bruine ou le crachin et là on se sentira beaucoup moins ridicule et plus sur d’être vu par le conducteur ou le chasseur.
    Ce qui est vrai par temps de pluie l’est également par beau temps, hors la plupart des vêtements de randonnée vont du marron clair au marron foncé. Seuls les chemises, chemisiers et T-shirts permettent de donner de la couleur. Je vais reteindre un de mes chemisiers favoris en rose péchu !!

    Il y a certainement plus à dire sur le sujet, des avantages et des inconvénients … Ton avis ?
    A bientôt,
    Martine

    • Bonjour Martine,

      C’est effectivement important de pouvoir être vu. C’est pourquoi, beaucoup de matériel de montagne a des couleurs très voyantes (vestes, casques, sacs, etc.). Mais c’est vrai que ce n’est pas tellement le cas des ponchos et pèlerines. Peut-être parce qu’ils servent aussi aux pêcheurs chasseurs, photographes animaliers, etc. qui n’ont pas envie d’être vus.

      Le seul inconvénient pour les randonneurs est la « pollution visuelle », mais quand il pleut, la visibilité n’est pas très bonne donc ce n’est pas vraiment un problème.

      Je vais penser à un article un peu plus complet sur le sujet.

      A bientôt,
      François

  119. Bonjour, En lançant avec Google une recherche sur les GPS pour marcheurs je suis arrivé sur votre blog et sur l’article donnant 9 raisons de ne pas en acheter. A la lecture de votre article, je confirme que vous avez raison, mais voilà, peut-être y a t’il une raison d’en acheter un : pour connaitre le kilométrage parcouru. J’ai bien un podomètre mais il n’est pas fiable. Je pense qu’avec un GPS, j’aurai quelque chose de plus vrai. J’ai un téléphone android et je recherche un GPS téléchargeable. Dans l’immédiat je marche surtout dans ma Région, et l’achat d’une ou deux cartes ne me poserait pas trop de problème. Avez-vous des références ?
    Permettez-moi de vous féliciter pour votre blog. Je vais le parcourir plus en détails, et sans doute m’abonner à votre neew letters. Merci – acceptez mes salutations. Daniel

    • Bonjour Daniel,

      Je ne dis pas qu’il n’y a pas de raisons d’acheter un GPS, il y en a beaucoup ! C’est surtout que je conseille aux débutants d’apprendre à s’orienter avant de s’en procurer un.

      Pour mesurer son itinéraire, c’est effectivement une bonne idée. Une montre GPS est suffisante pour cette utilisation. Il y a une autre option (gratuite). C’est d’utiliser un logiciel comme Openrunner pour tracer son parcours (https://www.randonner-malin.com/video-calculer-un-parcours-de-randonnee-openrunner/)

      Par contre, désolé, je ne connais pas les applications Android. Peut-être quelqu’un d’autre ?

      A bientôt,
      François

      • Bonjour et merci

        Merci pour votre réponse et merci pour votre rapidité.
        Je vais tester le logiciel que vous m’avez proposé.

        En ce qui concerne votre article ayant pour thème les GPS, acceptez mes excuses. J’ai bien compris que l’article concernait les débutants, mais c’est le réumé fait dans mon message qui n’était pas bon. Trop succinct.

        encore merci – bonne journée
        Daniel

  120. Bonjour,
    Je fais travailler mes pieds enormement(ultra trail-randonnees rapides..)mon gros probleme se sont les ampoules aux pieds.Comment les eviter et comment les soigner quand nous sommes en pleine randonnee?Merci
    Marc M

  121. François,

    Y-a-t-il une astuce pour décider si les semelles d’une paire de chaussures de randonnée sont arrivées en bout de course et que le randonneur doit, selon ses envies, faire ressemeler ses chaussures ou les remplacer ? Je pose cette question car il y a deux ans j’ai (mal) jugé que les semelles tiendraient et j’ai eu quelques chutes (par chance sans gravité) au cours de la randonnée. A l’époque je m’étais dit que ce serait bien que les semelles aient des « témoins d’usure » comme les pneus de voiture …

    Merci de tes orientations.

    • Bonjour Donato,

      Oui, ça serait pratique les témoins d’usure. Le problème est qu’il n’y a pas besoin de crampons sur tous les types de terrain. Par exemple, pour de la marche sur des terrains rocailleux et pas « gras » tu pourrais randonner avec très peu de crampons.

      Dès que ça devient « gras », les crampons sont vraiment utiles. Donc, ça dépendra surtout de ce que tu fais avec les chaussures. A la fin de vie de certaines semelles, tu peux réserver ces chaussures à des randonnées sur des terrains ne nécessitant pas beaucoup de crampons.

      Pour répondre à ta question au dessus (il n’y avait plus de place), je n’utilise pas tellement de surpantalons, donc je n’ai pas testé beaucoup de modèles. Dans les modèles légers et pas trop chers, j’avais vu un modèle Quechua pour le trail.

      A bientôt,
      François

  122. bonjour jais 61ans je fais de la randonner avec mon maris qui en a 62.je le fais même 11 kilomètres mais le problème je fais de tout petits pas alors je le pénalise il faut qu’il m’attend que puis je faire

  123. Bonjour,

    Une question un peu naive peut-être: y a t’il un moyen reconnaitre si une source est potable ou non?
    Je reviens d’une randonnée (gr20), et j’etait malade 2 fois (je passe sur les détails). Je pensais que tout ce qui sort d’un tuyau artificiel ou robinet est potable; mais c’est probablement faux.

    (J’habite en Norvège et ici toute l’eau qui coule est potable 🙂 , c’est pour cela que je suis un peu incertain de la situation en France)

  124. Merci pour le beau travail que vous faites, ce site est vraiment utile.
    Je n’ai pas de question pour l’instant…
    Je magasine un pantalon de randonnée pour l’automne/hiver au Québec et le principal problème auquel je suis confrontée est la longueur …comme je suis petite (5’2″), ils sont toujours trop longs…et là, je ne crois pas que vous pourrez m’aider ?!

    • Bonjour Ginette,

      Non effectivement, je ne peux pas trop vous aider, surtout que je ne suis pas très fort pour faire des ourlets. 😉

      A bientôt,
      François

  125. Je pratique assez régulièrement la longue randonnée en solitaire : La Loire de sa source à St Nazaire, le chemin de Compostelle (D’Ardèche à Santiago), le chemin de Stevenson, le Vercors du nord au sud, etc.
    J’ai découvert récemment votre site et j’en apprécie beaucoup le contenu, très riche en infos utiles et en conseils précieux.
    Bravo et merci !
    Bonne continuation, bon courage,
    Jean-Luc

  126. Bonjour François,

    J’aimerais savoir si,sur une rando de 15 à 20 kms il y a des paliers et des fréquences de repos à prévoir et à respecter.
    Merci d’avances pour tout tes conseils.

    Cordialement.
    Yves

    • Bonjour Yves,

      Cela dépend surtout de chaque personne. Certaines personnes ne feront aucune pause sur les 15-20 km. D’autres en feront plusieurs. Certaines personnes feront les pauses par nécessité, d’autres plutôt par envie (pour profiter du paysage par exemple).

      Dans tous les cas, je te conseille d’adopter un rythme de marche pas trop rapide – il vaut mieux marcher moins vite plutôt que de marcher trop vite et devoir faire des pauses pour récupérer. En fait, c’est à chaque personne de tester en fonction de son ressenti pour voir ce qui lui convient le mieux.

      A bientôt,
      François

  127. Salut a Randonneur Malin
    Comme suite a votre amicale offre,je vous pose mes questions:
    quels materiaux syntethiques utiliser pour sous vetements?
    La soie que vous privilegiez peut etre syntethique?

    Avec mes remerciments,
    Teodor

  128. Bonjour François,
    je désire offrir pour Noël des bâtons de randonnées à des amis en vue de randoner pyrénéen en 2014. Peux tu nous conseiller sur les points qualitatifs à prendre en compte, notamment quand il s’agit de rétractables tels que le systéme de blocage, la nature des matériaux utilisés etc…
    J’ai lu avec attention le sujet sur la rando avec les bâtons,…trés instructif.
    Merci.
    D@mi

  129. François, je ne sais pas si cette question fait partie des questions que se posent les randonneurs mais mon épouse et moi pratiquons chaque hiver la randonnée en raquettes. Mon angoisse c’est l’avalanche. Dans des endroits merveilleux l’été, nous partons raquettes aux pieds mais…
    -Où se trouve le couloir d’avalanche ?
    -Quelle est la qualité de la neige ?
    -Est-ce que le risque d’avalanche est grand?
    J’ai plusieurs sites météo que je consulte systématiquement avant tout départ mais dur aucun d’entre eux je ne trouve les précisions qui m’intéressent.
    Existe-t-il des sites spécialisés ?
    Nos lieux de randonnées : Pyrénées Orientales, Pyrénées ariégeoises, Pyrénées Centrales, Cévennes, Aubrac, Lozère.
    Merci pour ton aide.
    Pierre

    • Bonjour Pierre,

      Il est très difficile pour moi de répondre à ta question car c’est un domaine très complexe, le risque d’avalanche dépendant d’énormément de facteurs.

      Il est très difficile de généraliser, il faut se faire une opinion au cas par cas, même si à certaines périodes dans certains endroits, on peut définir un risque global quand les conditions sont sensiblement les mêmes.

      Je te conseille de visiter ce site, il y a des documents intéressants : http://www.anena.org/

      A bientôt,
      François

  130. Depuis quarante années j’ai fait de la randonnée dans les Alpes, y compris avec des crampons.
    Mais je ne rajeunis pas, et récemment j’ai fait des randonnées dans le Morvan.
    Parfois des tracteurs passent sur les chemins, et laissent de profondes traces. Sans prévenir, sous la glace, patatras, je me retrouve à mi-mollet dans l’eau boueuse, les chaussures sont remplies.
    Y-a-t-il une solution contre ce genre d’ennuis, outre avoir une paire de bottes attachées autour du cou, au cas où ?
    Autre chose, pourriez-vous faire un article sur les différentes boussoles ?
    Parfois les cartes au 25 millième ne sont pas assez détaillées, peut-on trouver mieux ?
    Amicalement,
    Jean-Paul

    • Bonjour Jean-Paul,

      – Une solution peut être : les guêtres – http://www.randonner-malin.com/les-guetres-de-randonnee-pour-qui-pourquoi/

      – Je note dans ma liste l’article sur les boussoles.

      – Les seules cartes plus détaillées que je connaisse sont pour la course d’orientation et elles sont très localisées – pas disponibles partout.

      A bientôt,
      François

    • Bonjour Jean Paul,
      J’ai également randonné une semaine dans le Morvan l’an dernier, en mai, en partie sous la pluie. Nombre de fois, comme vous, j’ai rencontré des chemins boueux, plein d’ornières laissées par les engins forestiers, ornières dont on ne devine pas la profondeur à cause de l’eau boueuse.
      Heureusement, je marche avec des bâtons et ils m’ont été utiles plus d’une fois pour sonder la profondeur de ces « mini mares » avant de m’y aventurer et éviter de me tremper jusqu’au mollet.
      Je suppose que cela fonctionne aussi lorsque l’eau est glacée en surface.
      J’ai aussi des mini-guêtres qui évitent que l’eau ne s’infiltre trop par le haut de la chaussure.
      Amicalement,
      Martine

  131. Dans la fabrication du « réchaud-cannette » P3RS, à quoi servent les trois encoches de la partie centrale ? ( découpent en forme de triangle).

  132. Bonjour
    J’apprécie de plus en plus vos conseils, moi qui suis un randonneur moyen (je fais de la photo)
    J’ai essayé de lire des bouquins sur la boussole et en fait j’aimerai connaître son utilisation basique
    avec une carte
    Merci pour votre blog très professionnel
    Bien amicalement
    Charles

  133. François bonjour

    Effectivement j’aimerai te poser une question et peut-être que d’autres internautes pourront y répondre ?

    J’espère que ma question va intéresser beaucoup de personnes.

    Voilà après une randonnée de 190 km il y a trois mois je me suis retrouvé avec une tendinite.
    Docteur, radios, kiné rien n’y a fait jusqu’à présent, j’ai été sur différents sites mais personne ne donne de réponse précise !!

    Tout ce que je sais c’est que cela est long pour se soigner, les dernières radios ne montrent aucune amélioration !!

    La seule que j’ai pu trouver c’est une application faite en pharmacie à base Salicylate de Gaïacol avec teinture d’iode et glycérine.

    Ou

    Alors des exercices de renforcement et d’étirement du triceps qui permet de retrouver une souplesse et une force normale au tendon et aussi des exercices dit de « STANISH » ?

    Mon docteur m’a aussi donné une ordonnance pour me faire faire des semelles de correction de mes pieds ?

    Alors qu’en penses-tu ou pensez-vous, je suis bloqué et chaque fois que je tente une marche de plus 30 minutes j’ai de nouveau des douleurs ?

    Vaut-il mieux aller consulter un spécialiste du pied ?

    Je te remercie ainsi que les autres personnes de votre aide.

    Philippe

    • Philippe,

      Un mot personnel car je compatis avec ce que vous endurez. Moi-même, il y a quelques années j’ai mis environ douze mois pour me remettre d’une entorse à la cheville. Certes, une entorse n’est pas la même chose qu’une tendinite, mais comme vous, j’ai connu des moments où je doutais de pouvoir faire à nouveau des choses que j’adore et cela me déprimais.

      Dans mon cas, après médecins, kinés, ostéopathes, radios, IRM et traitements de toute sorte j’ai fini par arriver, six mois après l’accident, entre les mains d’un médecin spécialisé en traumatologie du sport et à l’issue de la première séance elle m’a dit : « Puisque vous avez déjà pratiquement tout essayé on va se concentrer sur les toutes petites choses». Et ces toutes petites choses étaient des exercices très spécifiques à faire chaque soir et l’usage de prothèses plantaires. Il a fallu six mois encore et j’ai pu reprendre des activités normales. Ce n’était pas loin d’une deuxième naissance.

      Depuis, je fais de temps à autre lesdits exercices (selon le médecin je devrais les faire tout le temps, mais c’est ennuyeux, je dois le dire) et lorsque le moment de changer les semelles s’approche (je le fais une fois par an) ma blessure se remet à être quelque peu douloureuse. Les semelles sont très chères, ridiculement mal remboursées par la sécurité sociale mais, pour moi, elles sont devenues indispensables depuis cet accident.

      J’ai vraiment trop galéré – surtout pour pouvoir travailler à 100% de mes possibilités à nouveaux – et je ne donne aucun conseil « médical » car j’ai appris que chaque blessure est vraiment unique et, par conséquent, demande un traitement tout autant unique. Tout ce que je peux dire est :

      – Il ne faut pas hésiter et aller voir d’autres médecins ou autre spécialistes.
      – Mais il faut le faire avec esprit critique (on trouve parfois des grandes bizarreries chez certains praticiens paramédicaux et, si l’on ne se sent pas à l’aise, il faut laisser tomber) et il faut garder à l’esprit que le temps est un remède formidable.

      Donc, il faut de la persévérance, de la patience et, surtout, du courage.

      J’espère avoir été utile.

    • Bonjour Philippe,
      j’ai souffert moi aussi d’une tendinite (fasciite plantaire) et je sais à quel point la douleur est envahissante. Dans mon cas, quatre mois sans travailler, mais un an à me remettre complètement. Il a fallu deux mois de physiothérapie, incluant des bains contrastants et des courants électriques, ainsi que la poursuite des exercices à la maison, que je reprends de temps à autre si je sens revenir l’ombre d’une douleur. Mais je pense que ce qui a fait la différence, ce sont les semelles orthopédiques faites par un spécialiste. Il faut les porter TOUT LE TEMPS et comme dit Donato, c’est cher, mais ça vaut le coup- le coût. Je peux marcher des km, comme avant, et peut-être même plus loin et plus longtemps, sans jamais ressentir de douleur. Bonne chance!

    • Bonjour Philippe,

      Comme cela a été dit plus haut, je te conseillerais d’aller voir un ou plusieurs spécialistes. Je pourrais te donner des conseils pour « guérir » les tendinites, mais tu les connais sûrement déjà (glaçage, repos partiel, hydratation, etc.) et ils sont très généraux.

      En plus, il y a deux étapes : guérir la blessure et comprendre pourquoi tu t’es blessé. La deuxième étape est tout aussi importante, car elle permet de corriger le problème et prévenir pour que ça ne se reproduise pas.

      A bientôt,
      François

      PS : Tu parles de radio, mais si je ne me trompe pas, on ne peux pas « voir » les tendons avec une radio.

      • A: François, Donato, Teacher;

        Je vous fait un mail pour tout les trois pour vous remercier de vos conseils.

        François effectivement ce n’est pas une radio mais une échographie des tendons.

        Comme le dit plus Donato et François je vais trouver et consulter « médecin spécialisé en traumatologie du sport » dans les Alpes Maritimes.

        Si quelqu’un en connait un bon?

        Et puis je vais me faire faire des semelles pour rectifier mon « assise » afin de soulager les douleurs.

        Je vous tiendrais au courant des suites.

        Merci à tous

        Philippe

  134. Bonjour
    Un conseil pour un polaire et une veste pour un trek au nepal en Novembre
    merci

    • Bonjour Christian,

      Il me faudrait un peu plus de détails, autrement je ne peux pas vraiment vous aider. 😉

      A bientôt,
      François

  135. bonjour,

    je prépare un depart en Afrique pour septembre : entre autre marcher le long du fleuve Sénégal de Rosso (Mauritanie) à Kayes. (au mali) puis des balades au Mali et au Burkina.
    je me demande au sujet de l’eau : le micropur en flacon est-il aussi sur que les comprimés, une fois que le flacon est ouvert, ça se conserve bien ?

    merci de tes avis
    cordialement
    Béatrice

    • Bonjour Béatrice,

      A priori oui, du moment que tu prends bien le Micropur Forte.
      Je ne sais pas vraiment si une fois que le flacon est ouvert, ça change la durée d’utilisation (qui est de 2-3 ans je crois).

      A bientôt,
      François

  136. Bonjour
    suite a une opération je ne pouvez plus faire de rando
    maintenant l ‘envie me reprend
    pourriez vous m’ indiquer comment planifier une petite rando sur internet et surtout sur quel cite
    pour reprendre j ‘envisage des randos moyenne et de 3heures
    merci d’avance
    cacou

  137. bonjour,
    je viens de tester les bâtons.
    Mais comment s’en servir de façon efficace. Faut il placer la « pointe  » plus en arrière ou peut-on l’envoyer vers l’avant à chaque mouvement de bras?
    J’espère avoir été clair?
    Encore merci !
    Aurélien

    • Bonjour Aurélien,

      Ca va surtout dépendre du profil :

      – En descente, le but va être de retenir un peu son corps et il vaut donc mieux les placer en avant – c’est aussi pourquoi il faut régler les bâtons plus longs.

      – En montée, il vaut mieux les placer devant pour « tirer » son corps – c’est aussi pourquoi il faut régler les bâtons plus courts.

      – Sur le plat, ça dépend un peu de la technique de marche. Certaines personnes les « lancent » en avant et une fois qu’ils sont trop loin en arrière recommencent l’opération. D’autres marchent avec les bâtons en rythme avec la foulée et les bâtons restent sur les côtés.

      A bientôt,
      François

  138. Bonjour
    Un grand merci François
    demain je me lance j’ ai préparer une rando de 15 kms je vais voir le temps que je vais y mettre car je sais que la moyenne peut être de 4 kms/h mais je n’ ai pas trouvais sue opperunn ce détail

    ENCORE MERCI POUR VOTRE GENTILLESSE
    mon but c’ est de voir si je suis capable de marcher a nouveau

    cacou

  139. Bonjour et merci pour ces précieux conseils !

    Une petite question concernant les abris. Pour avoir une solution de tente vraiment légère, il faut mettre un budget qui dépasse largement ce que je souhaiterai mettre. Par contre, la solution Tarp parait beaucoup plus économique et vraiment légère …

    Pourrais-tu s’il te plait détailler un peu les avantages/inconvénient de cette solution, et ce que cela peut imposer sur le reste du matériel et sur les conditions de bivouac

    (en vrac, j’imagine que cela joue sur l’humidité sous abris plus importante, donc prévoir peut-être un sac synthétique plutôt qu’en duvet, prévoir un tapis de sol isolant, problème avec les bestioles, température sous abris moins élevée que dans une tente « fermée » … Mais ce ne sont que des craintes de qqu qui n’a pas encore franchi le pas !)

    Merci par avance !
    (préparons nous, le printemps arrive, et les randos avec !)

    • Bonjour Benoit,

      C’est une bonne idée d’article.

      Tu as déjà quelques idées des avantages et inconvénients. Les inconvénients du tarp sont surtout présents en cas de mauvais temps (vent, pluie).

      En attendant que je publie un article sur le sujet, je te conseille d’aller sur le forum de randonner-léger, tu trouveras énormément d’infos sur les tarps.

      A bientôt,
      François

  140. Bonjour,
    J’ai un jeune malinois de 4 mois. J’envisage assez vite de faire de grandes randonnées avec lui, en marche à pied.
    Je lui fait faire environ pour le moment entre 2 h ou 8/10 km de promenade par jour, 5 jours sur 7, moitié du trajet en laisse, moitié en liberté.
    Est-ce assez, ou trop ?
    Quelle est la bonne mesure ?
    Quelles sont les limites ?
    Merci d’avance.

    • Bonjour Jean Pierre
      je suis éducateur canin

      ne fait pas trop de Km avec ton chiot

      Jusqu’ a 1 an il faut laisser faire son osature car il peut facilement ce faire mal au squelette et aprés ostéopathe et fragilité

      pour ma part j’ ai un Berger des Pyrénées de 4 ans et ma femme de 10 mois nous faisons une rando par semaine de 10 a13 Km et chaque jour matin et soir 1h de marche cool pour éduquer ton chien au pied ou derriére ne soit pas impatient 5 minute par jour de travail suffit le plus important est de sociabiliser ton chien car quand il seras adulte il feras peur aux randonneur donc appuit sur la sociabilisation et qu’ il voit beaucoup de chien et si possible sans laisse
      voila j’ espére t’ avoir un peut aider

  141. Bonjour Jean-Pierre,
    je pense que le mieux placé pour te répondre est ton chien lui-même.
    Observe-le:
    1- avant la marche: est-il impatient de partir dès que tu sors le matériel de rando, délaissant même sa bouffe, ou court-il se cacher dans l’espoir que tu l’oublies?
    2- pendant la marche: prend-il les devants, marche-t-il allègrement à tes côtés, ou alors dois-tu le pousser s’il marche devant, ou le tirer s’il marche derrière? A-t-il une démarche régulière et aisée, ou a-t-il tendance à boiter, à avoir des enjambées irrégulières?
    (le fait qu’il s’assoit ou se couche dès que tu te poses n’est pas un critère, à mon avis. Mon chien le fait, sans doute par économie d’énergie, mais bondit sur ses pattes au moindre mouvement de ma part)
    3- après la marche: se repose-t-il de la façon habituelle et pour un temps normal, ou est-il si fatigué qu’il refuse de manger et dort très longtemps?

    J’ai commencé à randonner avec mon chien, un croisé Malamuth-Akita, quand il avait 6 mois, et à plus de 7 ans, il manifeste toujours le même enthousiasme dès qu’il me voit en bottines.
    Voilà, j’espère que ça peut t’aider.

    Teacher

  142. Lorsque vous parlez des sentiers PR, vous précisez qu’il s’agit de sentiers de « petite randonnée », or la FFRandonnée dont nous faisons partie n’ a pas la même définition que vous, à savoir: « sentier de promenade et randonnée ». En tout cas bravo pour votre site. Salutations

    • Bonjour Jean-Pierre,

      Merci pour cette remarque. J’ai l’impression que l’appellation a dû changer (ou alors ça fait de nombreuses années que je me trompe ;-)). En tout cas, j’ai mis à jour l’article en conséquence.

      A bientôt,
      François

  143. Bonjour François,
    J’ai sûrement du me planter d’endroit dans le site pour poser ma question mais pas grave !
    Je cherche à rajouter un « filet extensible » sur l’arrière de mon sac AirContact Pro 70 de chez Deuter pour pouvoir faire sécher ma serviette microfibre, qui je sais sèche vite mais quand même !, ou mettre veste de pluie rapidement.
    Est-ce un accessoire qui existe sur étagère, ou faut-il jouer à MacGuyver ?

    Merci

    Et bravo pour ce blog, absolument pas « jme la pète » mais absolument « j’ai galéré et faites pas comme moi ! »
    Julien

    • Bonjour Julien,

      Euh, je ne connais pas vraiment d’accessoire fait exprès, mais ça ne veut pas dire que ça n’existe pas.

      Pourquoi ne pas simplement tendre de la ficelle entre les différents anneaux à l’arrière ?

      A bientôt,
      François

  144. Bonjour François,
    On apprend beaucoup de choses dans ce blog, merci.
    Le sujet du rechargement des batteries: photos, vidéos, GPS…etc… a certainement été évoqué,…mais je devais dormir !
    Ma question, existe-il des appareils FIABLES, solaire ou dynamo, qui permettent de recharger des batteries, lorsque l’on est dans la nature pendant plusieurs jours de suite.
    Merci encore .
    Gilbert

    • Bonjour Gilbert,

      Non tu ne dormais pas, le sujet n’a pas été traité. La raison principale est que je n’ai pas beaucoup testé ce genre d’objets, car je ne m’en sers pas en rando. Cela dit, je suis en train de tester une batterie (Xmoove Powergo rugged) et j’en ferais bientôt un retour sur le blog.

      D’après ce que j’ai pu voir, sur plusieurs jours (pas plusieurs semaines) cela semble plutôt intéressant d’avoir des batteries de rechange au niveau du poids – mais ça ne répond pas à ta question. 😉

      Peut-être que quelqu’un a plus d’expérience et pourra mieux te répondre ?

      A bientôt,
      François

  145. Bonjour, Est -ce qu’il existe des trajets de randonnées intermédiaire à difficile (+-) d’une durée d’une semaine avec un hébergement chaque soir style B&B. En France
    Si oui, pouvez vous me les suggérez.

    Merci

    Pour vacances en septembre-octobre.

    Réjean
    Du Québec

  146. Bonjour François,

    Merci pour ce site excellant. Un petit Up , la notion de trousse de premier secours.Il m’est arrivé à deux reprise de tomber sur un groupe de randonneur avec accompagnateur, disposant d’une trousse de premier secours,certes bien remplies mais ne disposant pas d’un papier énumératif du contenant de la trousse.Bref déballage de tout le contenu.C’est pourquoi je te propose un tableau sous excel ou open office modifiable par les internautes pour l’inventaire de la trousse à pharmacie personnalisé ,genre nom du produit, description et emploi, quantité, date d’expiration.
    Merci et cordialement bravo;

    • Bonjour Jean Claude

      Je te remercie pour ta proposition, je serai intéressé par ta liste car j’ai une trousse mais j’y met un peu de tout et certainement des produits qui font double usage!!!

      Merci

    • Bonjour Jean-Claude,

      C’est une bonne idée, cela fait un moment que je réfléchis à comment écrire quelque chose sur le sujet, mais ce n’est pas facile, car ça dépend vraiment de chacun et des types de randonnées. Mais ça mûrit dans ma tête. 😉

      A bientôt,
      François

  147. bonsoir François

    Félicitations pour ce site si complet.
    Une vrai mine d’informations.
    j’envisage de faire le Gr 20 à partir de la mi juin, et je voulais savoir si l’eau que l’on trouve à proximité des refuges ou aux refuges même, a besoin d’être traitée.
    J’envisage les micropur, pour les sources sur les étapes, mais cela est-il necessaire, pour l’eau des refuges.(rapport au gout avec les micropur)
    autre question qui a déjà été posée plus haut, mais dont je n’ai pas réussi à retrouver la réponse dans les sujets présentés,
    je cherche à optimiser le rangement du sac, j’ai bien compris que le plus lourd devait se trouver dans le fond du sac.
    mais as-tu des astuces de rangement, pour permettre un accès aisée selon les besoins, dans ce dédale de fermetures et de poches des sacs à dos.
    merci d’avance.

    Fabien

    • Bonjour Fabien,

      A priori non (j’ai testé), mais si tu veux être sûr, demande aux gardiens des refuges.

      Le plus lourd doit être au fond, proche du dos et pas trop excentré par rapport au centre.

      Pour l’accès aisé, il suffit d’avoir accès facilement aux choses que tu utilises pendant la journée (nourriture, eau, appareil photo, carte, vêtements, etc.). En général tu défais ensuite ton sac le soir et le refais le matin, donc pas forcément besoin d’une organisation particulière pour les affaires du soir (sauf au niveau de la répartition du poids).

      A bientôt,
      François

  148. Bonjour François
    J’ai 63 ans et seuls mes chevilles et mes genoux ne me font pas encore souffrir
    Quand je vois et que j’entends autour de moi tous ces gens qui ont mal aux genoux, ça me fait peur – je ne voudrais pas que ça m’arrive car j’ai plein de projets
    Je dois prochainement faire une grande randonnée pédestre d’environ 900km avec du dénivellé la première semaine et un sac à dos de 6kg
    Je serai très bien chaussée (j’y ai mis le prix) à cause de problèmes de pieds
    J’aimerais savoir si c’est une bonne idée – pour mes genoux – de mettre des genouillères à titre préventif. Je n’ose pas le demander à mon médecin qui n’est pas sportif et qui trouve le projet trop fou…Si oui, quel type de genouillères ? Il y a en de toute sorte sur le marché et je ne sais pas lesquelles choisir.
    Je ne les porterai pas sur tout le trajet pour ne pas me « démuscler »
    Merci

    • Bonjour Jo,

      Je ne suis pas fan de soutien à titre préventif, car ça affaiblit en général. Peut-être qu’une meilleure approche serait d’habituer les genoux à l’effort en y allant progressivement.

      Beaucoup de personnes ont des problèmes car les genoux (et ce qu’il y a autour) ne sont pas suffisamment entraînés et habitués. Ils les traumatisent avec une charge trop importante, ou un effort trop long.

      Dans tous les cas, je vous conseille quand même d’en parler avec une personne avisée du milieu médical.

      A bientôt,
      François

    • Bonjour jo,
      avoir un projet c’est bien, mais
      pour savoir comment ça va se passer, rien ne vaut un entrainement progressif.
      Le corps vous dira jusqu’où aller, et les moyens de remédier aux menus problèmes qui pourraient advenir en découlera.
      Envisagez que votre projet puisse évoluer en chemin.

  149. Bonjour,

    Je m appel barbara, j ai une berger australienne nommé Idea de 9 mois, je souhaiterais faire de la randonnée cet été avec elle. Je fais déjà des petites randonnées de 1 a 2 h, j ai un harnais avec une ceinture, la gamelle d eau … Mais je considère ça plus comme de la balade … C est une première pour moi, de ce fait je voudrais m initier avec un groupe, un guide mais je ne parviens pas a trouver sur le net… Je suis sur de la région Nord et souhaiterais passer entre 3 et 7 jours à la montagne. Pourriez vous m aider, ou me donner des adresses pour m initier à votre activité svp ?
    D avance merci beaucoup pour votre aide !

  150. Bonjour François,

    Avant toute chose, bravo pour ce site très bien fait et qui est fort utile à plus d’un titre.

    J’envisage de bientôt faire le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle. J’aime marcher mais n’ai aucune expérience ni aucune notion de ce qu’il me faudra pour effectuer ce périple dans les meilleures conditions possibles.

    Je vais attentivement parcourir tous vos conseils et reviendrai vers vous avec des questions précises, notamment au sujet de l’équipement nécessaire.

    Merci d’avance et à très bientôt.

    Bien cordialement,

    Charles SEMO

  151. Bonjour François
    pour le moment je ne te poserais qu’ une question d’ autre viendrons au fur a mesure

    je compte faire du Puy en Velay a Saint Jean Pied de Port en toute autonomie avec mon chien

    voila ma question en fait 2 que dois je mettre dans mon sac et quelle nourriture sachant que mon chien prendras la sienne

    je m’ excuse de ces question qui doivent être (stupide ) mais je n’ ai pas du tout confiance en moi enfin je ne suis pas tranquille mais je veut la faire depuis longtemps car on ma dit que je ne pourrais plus marcher en 81 suite a une opération du genou

    merci d’ avance
    bien cordialement
    jacques bergougne

    • Bonjour Jacques,

      Pas une question facile car chacun met des éléments différents dans son sac. Je t’invite à télécharger la liste de matériel (en haut à droite du blog), ça devrait te donner un bon point de départ. Sinon, tu peux aussi regarder ma liste de matériel sur le GR20, c’est une liste assez légère mais ça peut donner des idées : https://www.randonner-malin.com/liste-materiel-gr20-autonomie-complete/. Tu verras également des idées de nourriture.

      N’hésite pas si tu as des questions un peu plus précises, car là j’avoue que ta question est un peu large avec le peu de détails que tu m’as donnés. 😉

      A bientôt,
      François

  152. Bonjour François,
    Je n’ai encore jamais répondu à vos pertinentes interventions et explications mais tiens à vous remercier pour cette superbe entreprise que vous avez introduite et à l’investissement personnel que vous devez très certainement y consacrer. Je n’ai regrettablement pas toujours le temps (où ne le prend pas spontanément) pour lire l’ensemble de vos articles mais je tiens à vous informer que je suis ravi d’avoir trouvé votre site. Continuez ainsi et, j’en suis persuadé, tous vos lecteur en seront ravis. Merci et joyeuses randonnées.

  153. bonjour François

    j’ai un sac de couchage Lafuma active 45 (T°confort12°,extréme-3°)est-ce suffisant pour randonner mi-juin ,début juillet sur le gr10
    salutations sportives

    • Bonjour Jacqueline,

      Il faut savoir que ça dépend de beaucoup de choses, mais j’aurais tendance à dire que ça peut être un peu juste ou alors il faudra bien être couvert dedans s’il y a des nuits froides. A quelles températures minimales l’avez-vous testé ?

      A bientôt,
      François

      • bonjour François

        je ne l’ai pas encore testé ,je voulais juste changer cause du poids d’après ta réponse et ma réflexion je vais garder le s5 de décatlon que j’avais sur les précédentes rando vu que les autres légers et plus chaud sont onéreux
        merci de ton aide
        a^bientôt
        Jacqueline

  154. Bonjours,
    tout d’abord, comme de nombreuses autres personne je tien à dire: BRAVO et MERCI!! Ce site est super et est une vrai mine d’or.
    Je ne sais pas trop si on peut faire un sujet dessus, ou quelque chose dans le genre, mais j’aimerais votre avis sur les très longue randonné. Enfin à ce niveau là ce serait plus du voyage. De plus de 1 moi.
    Des conseils, des idées, tout ça.
    (personnellement je compte prendre une année sabbatique dans quelque années, oui j’ai le temps encore, et partie faire le tour de France, accompagné de 2 chevaux, à pied, les chevaux augmentent bien sûr l’autonomie.) Mais ceci est très personnel, et je pense que d’autres personnes peuvent être intéresser par le sujet, sans forcément avoir de cheval de bât.
    Encore merci.

    PS: Ce n’est qu’une idée, et comme je l’ai précisé, pas sûr qu’il soit possible de faire un article dessus.

    Cordialement.

  155. Bonjour et tout d’abord félicitations pour ce site passionnant. J’ai acquis les guides et je ne l’ai pas regretté. C’est très intelligemment rédigé. Bravo !

    Voilà maintenant pour une suggestion d’article :
    « Les grands en randonnée »
    Je m’explique (étant moi-même grand – 1m94), je trouve très compliqué (il y a parfois un manque d’indications flagrant de la part des fabricants) de trouver : une tente adaptée où on ne touchera pas la toile, un sac à dos grand dos, grand sac de couchage, etc…

    Peu d’infos ou d’articles sur le net, je trouverai qu’un article sur ce sujet devrait intéresser beaucoup de grands 😉

    Merci
    à bientôt

    • Bonjour Jérôme,

      Merci pour l’idée, je note. Ce n’est pas la première fois que j’entends un « grand » faire cette remarque. 😉

      A bientôt,
      François

  156. Bonjour,

    J’ai pour projet, cet été, de faire le tour des glaciers de la Vanoise (circuit de 7 jours). Ce sera ma première « vrai » grande randonnée.
    Cependant, un dilemme se pose à moi: camper ou dormir en refuge?
    Étant une adepte du camping (tant pour son coût que le fait de dormir en « pleine nature »), j’ai une préférence pour cette option.
    Sauf que cela signifie: un sac plus lourd… sachant que je ne pourrais dormir que 3 nuits sur 6 en tente (certains refuges n’acceptant pas le bivouac).
    Ma plus grande crainte est en effet d’avoir une charge trop lourde à porter pour au final que 3 nuits sous tente.

    D’après vos articles, il me semble que vous avez effectué cette randonnée. D’après votre expérience de la Vanoise, que me conseilleriez vous? Qu’elle serait selon vous l’option la plus profitable? Et j’en profite aussi pour vous demander si vous avez quelques conseils à m’apporter concernant cette randonnée?

    Merci d’avance pour votre réponse et, pour tous vos articles qui me sont de très bon conseil!!

    • Bonjour Natacha.
      Les nuits peuvent être (très) fraîches en Vanoise, même en plein été. D’autre part, les refuges sont en général d’un grand confort.
      Donc, voici le conseil d’un humble savoyard: laisses ta tente à la maison, voyages léger et dors au chaud dans de bons lits !
      Il est prudent de réserver…
      Bonne randonnée.
      Pierre

    • Bonjour Natacha,

      Je pense que c’est un choix personnel. En ce qui me concerne, j’aime le bivouac donc j’opterais pour la tente, mais Pierre (commentaire au dessus) vous conseille les refuges. Donc c’est vraiment selon vous. Tout à fait d’accord avec Pierre, les nuits peuvent être fraîches.

      A bientôt,
      François

  157. Bonjour,
    Je projette l’année prochaine, de faire quelques étapes du Chemin de Compostelle.
    La période sera sans doute fin d’été.
    Pour le moment, je me documente sur l’achat de bonnes chaussures adaptées à ce genre de randonnées.
    Je souhaite remplacer mes vieilles COLUMBIA (tige basse) qui sont maintenant bien usées ; j’ai lu le guide des chaussures, mais me pose encore pas mal de questions.
    Je serais plutôt partante pour les tiges médium (MID) ; meilleur maintien que les basses et moins rigides que les hautes.
    Je parcoure les différents sites internet, dont celui du Vieux Campeur et suis toujours hésitante.
    La LOWA Renegade GTX… me paraît un bon compromis : cuir, doublure Gore-Tex, semelle Vibram.
    Elle semble présenter un très bon confort et de bonnes caractéristiques.
    Qu’en pensez-vous ?
    Votre expérience et avis me seraient très précieux pour mon futur achat.
    En vous remerciant pour votre réponses (ou vos réponses).
    Bien cordialement
    Nicole

    • Bonjour Nicole,

      La Lowa Renegade est un modèle classique qui convient à pas mal de personnes. C’est un modèle qui a déjà bien fait ses preuves. Il ne reste plus qu’à les essayer pour savoir si elles conviennent à vos pieds – c’est très important, souvent plus que les caractéristiques sur le papier.

      A bientôt,
      François

      • Bonjour François,
        Merci pour votre réponse.
        Tout à fait d’accord avec vous.
        Demain, je vais faire un tour au Vieux Campeur faire un essayage de ce modèle.
        Cordialement
        Nicole

      • Bonjour à tous,

        Ca y est, j’ai acheté les LOWA renegade MID GTX ! Au vieux campeur à Paris.
        Après avoir essayé plusieurs autres paires, c’est dans celles-ci que je me sentais la mieux.
        Très très confortable, un bon maintien, une semelle extérieure pas trop rigide, légères. Presque des pantoufles !
        De bonne facture, finitions impeccables.
        Dès demain, je les porte pour les tester en vrai.
        J’espère ne pas être déçue dans le temps, car il y a quand même des avis très négatifs sur différents sites… et vue leur prix, on est en droit d’avoir de la qualité.
        J’ai privilégié les conseils du Vieux Campeur où les vendeurs semblent tout de même beaucoup plus « compétents » que dans d’autres grandes surfaces bien connues.
        Ce magasin n’est pas un « supermarché » du sport et si l’on y va pour discuter, écouter et demander des conseils, on est très rarement déçu du choix que l’on fait avec l’aide d’un vendeur.
        Voilà, je vous tiendrai au courant de la suite !

        Cordialement

        Nicole

  158. Bonjour François,

    Nous nous préparons pour la moitié sud du gr20 que nous allons faire début juin et mon sac à dos me pose un léger problème:il s’agit d’un deuter sl 40+15 donc niveau confort rien a dire, si çe n’est un frottement insupportable sur les bras au niveau des plastiques de réglages des bretelles…j’ai cherché sur le net un système de protection de ces plastiques style tissu scratché dessus mais je ne trouve rien.Penses tu que cela puisse exister ou que mon problème est du à un mauvais réglage du sac?
    Merci d’avance de ton aide!

  159. Est-il utile de détenir un altimètre lorsque l’on fait une randonnée pédestre ? Si oui lequel me conseillez-vous ?

    Cordialement.

    • Bonjour Patrick,

      Cela peut être utile, mais uniquement dans des zones avec suffisamment de dénivelé. Ce n’est pas indispensable, je pense qu’il vaut mieux avoir une bonne maîtrise de la boussole et de la carte. Mais ils peuvent être un plus pour qui sait s’en servir.

      Il faut par contre se méfier des altimètres, ils indiquent une estimation de l’altitude, il faut donc toujours avoir un œil critique et savoir les jauger. Beaucoup de personnes font des erreurs en prenant le nombre qu’ils lisent comme une vérité absolue.

      Est-ce que ça répond à votre question ?

      A bientôt,
      François

    • Bonjour Patrick, bonjour François,

      Petite remarque concernant la référence à prendre en considération pour l’étalonnage de l’altimètre atmosphérique.

      A plusieurs reprises je me suis aperçu qu’il y avait des différences parfois notables entre les altitudes affichées sur des poteaux et celles figurant sur les cartes. Pire même, entre deux poteaux distants de quelques dizaines de mètres alors qu’ils étaient situés au même niveau!

      Depuis, pour régler mon altimètre je préfère me référer aux valeurs qui figurent sur la carte. Même s’il y a doute puisque l’altitude fournie par l’altimètre me sert de repère pour naviguer par rapport aux informations qui figurent sur la carte, c’est donc l’altitude relative à la carte qui importe.

      Cordialement,

      Bernard77400

      • Merci de cette précision Bernard, j’ai pu observer la même chose à de nombreuses reprises. J’ai même déjà vu une erreur de plusieurs centaines de mètres ! Je me suis demandé si deux chiffres n’avaient pas été inversés…

  160. Bonjour François,

    Je tient tout d’abord à te remercier pour la praticité de ton site ainsi que pour la mine de renseignement qu’il recèle. Toutefois je te soumet quelques questions :

    Nous partons du 15 aux 24 septembre pour effectuer la partie NORD du GR20 (nous ne connaissons pas le GR 20).

    -Dans l’idéal nous dormirions dans les gite/refuge mais si il n’y à plus de place à l’intérieur se sera tente de location. QUEL DUVET CHOISIR ( température ) et pour dormir es que un Damart sous le duvet est assez respirant.
    – niveaux épicerie dans les refuges es que l’on trouve de quoi se ravitailler ( question budget on ne pourra pas manger le menu du refuge tout les soir. ( j’ai un peu peur de l’overdose de canistrelli )
    -Si on ne mange pas le menu es que on peut cuisiner au refuge. Faut il amener réchaud et popote.
    – Enfin si tu à des conseils particuliers je suis preneur !

    Merci d’avance

    • Bonjour Sébastien,

      – Pour la température du sac de couchage, c’est toujours délicat car ça dépend de beaucoup de facteurs et notamment du matelas et des vêtements que l’on a sur soi, des conditions météo, etc.

      Je dirais que tu peux miser sur une température de confort d’environ 5°C, mais c’est assez approximatif, c’est juste pour te donner une idée.

      Sinon je te conseille de lire cet article sur les sacs de couchage : https://www.randonner-malin.com/choisir-son-sac-de-couchage-de-randonnee-duvet-ou-synthetique/

      Pour le Damart, je ne peux pas te dire je ne sais pas ce que c’est. 😉

      – Pour ce qui est des ravitaillements en refuges, je ne suis pas le mieux renseigné (les refuges n’étaient pas gardés quand j’y étais) mais je crois qu’il y a des réchauds sur place pour cuisiner (à vérifier).

      A bientôt,
      François

      • Merci françois,

        Nous avons opté pour Deux duvet WARMTH 500 GT II peut etre un peu chaud mais en Promotion.

        L’usage d’un sursac est il recomandé ?

        • Bonjour Sébastien,

          Le sursac sert surtout pour protéger le sac de couchage des intempéries, donc si vous dormez en tente ou refuge, il n’y a pas vraiment de raison d’en prendre si vous prenez toutes les précautions pour rester au sec.

          A bientôt,
          François

  161. Bonjour.
    Je suis curieux (dans le bon sens du terme !) de connaître ta méthode pour recharger tes montre, téléphone et appareil photo lors de ton GR20 en 7 jours ?
    Avait-tu une batterie, un chargeur solaire, ou autre ?
    Merci d’avance de ta réponse.
    Bravo pour le site.
    Pierre

    • Bonjour Pierre,

      Je n’avais rien pour recharger. Le téléphone reste éteint (je l’emmène seulement pour prévenir les secours si besoin), et j’avais une batterie supplémentaire pour mon appareil photo si je me souviens bien.

      A bientôt,
      François

      • pour ma part j’ai une batterie de secours XTREAM(8h autonomie) puis un chargeur solaire qui vient d’inter sport
        il faut avouer que j’ ai tous cela car je ne suis pas du tout sûr de moi

        merci encore François
        a bientôt

        je part dans 3 semaines en toute autonomie entre Castres tarn et Saint-Pons herault soit une centaine de kms pour voir si je suis capable de faire Saint Jacques

  162. Salut François,

    Une fois encore : bravo pour ce blog.

    Au cours d’une randonnée de quelques jours à fin juillet de l’an dernier (j’étais avec mes deux enfants de 8 et 12) j’ai rencontré plusieurs névés (l’hiver 2012/2013 avait été long et la neige très tardive) à tel point que j’ai pris la décision de rebrousser chemin avant la partie la plus élevée du parcours (« plus on montera, plus cela sera dur » m’étais-je logiquement dit). Mais la veille de ce demi-tour nous avons rencontré un groupe qui – coïncidence exceptionnelle – faisait le même itinéraire que nous et était équipé d’une corde et d’un piolet. Ils se sont proposés de faire le reste de la randonnée avec nous si leur présence et équipement nous rassurait. Après une petite hésitation, j’ai accepté leur proposition.

    Le piolet et la corde n’ont pas été de trop : selon l’exposition ou même le moment de la journée les névés étaient durs et glissants ou alors mous (une fois ma jambe s’est enfoncée jusqu’au delà du genou !), il a fallu en traverser certains en devers, d’autres dans le sens de la pente à la montée ou à la descende.

    Je suis en train de préparer notre prochaine randonnée estivale. Je suis conscient que la quantité de neige sur les chemins dépendra de la météo d’ici la fin juillet (on avait déjà franchit des cols à 2.500m/2.600m à la même période de l’année et dans le même coin – Alpes du Sud – sans autant de difficultés). Mais l’expérience de 2013 me donne le sentiment que je dois compléter mon équipement pour pouvoir franchir des névés. Et là vient ma question :

    Je me suis renseigné autour de moi pour trouver le meilleur compromis et les opinions sont très divergentes : Pour certains, il faut amener des crampons, pour d’autres les crampons seuls sont à proscrire car peu utiles en neige molle, n’arrêtent pas une glissade et peuvent même en aggraver les conséquences (si instinctivement on essaie de freiner avec les pieds) ; pour d’autres le piolet seul est le meilleur compromis (peut servir d’appui pour faciliter la progression, aide à tailler des marches et peut arrêter une glissade), pour d’autres encore les deux (piolet et crampons) doivent aller de paire car l’un complète l’autre. Quel est ton point de vue ? Quel serait le meilleur compromis pour nous trois ?

    Je pourrais prévoir un parcours à plus basse altitude, certes, mais à priori j’écarte cette option car le contraste entre les vallées verdoyantes et ces hauteurs minérales et complètement nues est une des choses qui nous fascine dans ces balades estivales.

    Merci de ton retour d’expérience et orientations.

    • Bonjour Donato,

      Avant toute chose, sache que j’ai très peu d’expérience en « alpinisme » par rapport à la randonnée ou l’escalade.

      La limite entre randonnée et escalade ou alpinisme dépend de chacun et des risques que chaque personne est prête à prendre. Certains passages vont être considérés comme de la rando et faits sans corde pour certains alors que d’autres vont considérer plus cela comme de l’escalade et vont s’encorder.

      Pas facile de répondre à ta question car comme tu l’as dit ça dépend des conditions et du terrain. L’idéal est d’essayer de connaître au mieux les conditions avant de partir. L’idéal serait bien évidemment de prendre la totale, mais ça pèse un poids non négligeable.

      Il faut que tu détermines d’abord si tu prends une corde (et les baudriers). Ensuite, j’aurais tendance à prendre en priorité des crampons par rapport au piolet car on peut toujours utiliser les bâtons (même si cela n’a pas du tout la même utilité et que on ne peut pas enrayer une chute comme avec un piolet).

      J’aurais donc tendance à dire : crampons + bâtons ou crampons + piolet, mais le compromis dépend surtout du terrain et des risques que l’on est prêt à prendre ou ne pas prendre.

      A bientôt,
      François

      • Merci pour tes commentaires François,

        Je réfléchis encore un peu avant de me décider. Mon expérience de l’an dernier me fait aborder différent la question du franchissement des névés car les bâtons seuls sont vraiment « justes » dès que l’on affronte autre chose que le « petit névé ».

        A bientôt.

  163. Petite question.
    Je compte me rendre au Népal (Kala Pattar en Novembre) et j’aurais voulu savoir si qualqu’un avec une expérience du temps qu’il fera à cette période et à cette altitude (5545). Je suis déjà allé au Thorong la (5416m) mais c’était au mois de mars. Je ne me rappelle pas avoit eu froid en journée.

    Est-ce que tu as une expérience (ou un des tes auditeurs) sur le temps là-bas?

    Faut-il une MEGA doudounne?

    • Bonjour Alain,

      Non je n’ai jamais été au Népal, je ne peux pas vraiment te dire.

      A bientôt,
      François

  164. Bonsoir François,

    Comme d’hab’, chapeau pour ton site. Le plus complet pour les amoureux de la rando.

    Je déteste l’usage du GPS de rando mais, après des années d’utilisation, mes cartes ne ressemblent plus à rien (notes, déchirures, …).

    J’ai découvert My View Ranger où, je peux créer mes cartes de rando, « dessiner » la trace de mon parcours, … Le programme parfait!!! Sauf que je ne sais pas sauver le .pdf du trajet où l’imprimer. Dommage!!!

    N’aurais-tu pas un programme à me conseiller pour réaliser des cartes pour mes balades qui tiendraient sur une feuille A4? Et surtout, que je puisse les imprimer.

    Merci pour l’aide que tu pourras m’apporter!

    Bien à toi,

    JC (Belgique)

    • Bonjour JC,

      Tout à fait d’accord avec Philippe (en dessous). Je rajouterais http://www.ngi.be/topomapviewer/public?lang=fr& pour la Belgique.

      A bientôt,
      François

    • Il vous suffit de faire :
      Soit de cliquer sur la touche  » Imprime écran » de votre clavier puis ouvrir Excel, Word ou Oppen Office ou logiciel de dessin et de faire « coller » puis  » imprimer ».
      Soit d’utiliser le petit logiciel « Outil Capture d’écran » qui transforme en format JPEG, d’enregistrer la photo sur le Bureau et d’ imprimer.
      Soit utiliser les logiciels de randos : Opennrunner, Sity Trail, Visorando,VisuGPX, CompeLand etc…
      Pour mon département, je n’utilise que Carto-Exploreur. Pour ma part, je trouve que c’est le meilleur au point de vue précision et convivialité. En dehors de mon département, j’utilise surtout « Openrunner »

  165. Bonjour JayKriss

    Je veux pas prendre la place de François mais tu as un site dont je te mets le lien ci-dessous; très pratique, tu peux imprimer, conserver tes parcours etc…

    http://www.openrunner.com

    François à mis une vidéo en ligne pour savoir comment s’en servir.
    Autre site sur le même concept même si tu es en Belgique celui-ci de l’état Français:

    http://www.geoportail.gouv.fr

    Pour ma part le préfère Openrunner, plus pratique d’utilisation.

    En espérant que cela te sera utile

    Philippe

    • Bonjour Philippe,

      Tu ne prends pas du tout ma place, chacun est libre de répondre. 😉

      A bientôt,
      François

  166. bonjour François !
    connaissez vous un crayon qui permettre de suivre le tracé sur une coarte en décomptant la distance parcourue ?
    Bises

    • Bonjour,

      Il existe un outil qui s’appelle un curvimètre pour faire cela.

      A bientôt,
      François

  167. Carte IGN nouvelle édition 2014 et réforme territoriale.

    Bonjour François,

    Les cartes IGN 2014 seront commercialisées début automne. Cela représente énormément d’argent puisqu’elles sont déjà passées sous presse et en stocks. Quelle va être l’impact avec la nouvelle réforme des régions?

    Cordialement Jean Claude.

    • Bonjour Jean-Claude,

      J’avoue que je ne sais pas comment l’IGN va gérer cela. Cela dit, pour les cartes au 1/25000 que la plupart des randonneurs utilisent, ça ne devrait pas être un problème !

      A bientôt,
      François

  168. bonsoir
    nous avons regarder et apprécié lla vidéo du réglage du sac a dos mais comment faire pour régler la hauteur car l’année derniére j’ai pas mal souffert aux niveaux des épaules et il me semble que l’on a reglé les sangles comme indiqué sur la vidéo ,je me demande si ce n’est pas une histoire de hauteur j’ai un sac ospray 46
    cordialement
    Jacqueline

  169. bonjour
    le réglage de la hauteur au niveau du dos , il y a plusieurs possibilités :xs,s,m,etc..
    a bientôt
    jacqueline

    • Bonjour Jacqueline,

      C’est expliqué au début de la vidéo, il faut que la ceinture lombaire soit bien sur le bassin et que les bretelles épousent bien la forme des épaules.

      A bientôt,
      François

  170. Bonjour François

    juste un petit mot pour te dire que je part avec mon Berger des Pyrénées pour un périple de 110 Kms de Castres 81100 a Saint-Pons de Thomiere dans l’herault
    pour ma part suite a mon opération de la hanche il y a 2 ans je vais voir si je suis capable de faire cela en autonomie. Et je vais ESSAYER!!!!!! de mettre en pratique le début de la formation
    je raconterais comment cela c’est passée a mon retour

    a bientôt
    Amitiés
    jacques (Cacou)

  171. Bonjour,

    j’ai besoin de plusieurs conseils sur le matériel de rando…

    Déjà le contexte: nous sommes deux, on veut partir en Ecosse en Mai prochain (c’est loin mais petit budget donc on étale les achats), pour y rester entre 1 et 2 mois.

    Pour commencer, le plus important, la tente: on hésite beaucoup parce qu’elle devra tenir minimum 1 mois… pour l’instant, avec un budget compris entre 100 et 150 euros, on aurai deux candidates: La Quechua Quickhiker 2 à 99 euros, où Spitefire duo à 129 euros. Qu’est ce que vous en pensez?

    Au niveau de l’eau, plusieurs interrogations. On compte partir avec deux poches à eau de 2L, avec une bouteille de 1L en plus pour l’eau de la nourriture. Cela vous parait-il suffisant? Et est ce que les comprimés micropur fonctionnent bien pour purifier l’eau?

    Pour l’instant c’est les seules questions qui me viennent mais j’en aurais surement d’autres…

    Merci d’avance pour vos réponses.

    Axel.

    • Bonjour Axel,
      je reviens d’Ecosse, nous sommes partis fin mai pour faire une semaine de rando, nous avons eu de la chance (peu de pluie).Pour la tente, je prendrais un modele pas trop petit (si pluie, on est en Ecosse 😉 , il faut pouvoir rentrer les sacs et se changer à l’interieur).Nous en avons fait l’experience avec un ami de 1,90m qui est parti avec une tente tunnel (hauteur 55cm).Au niveau eau, ce n’est pas un probleme, on en trouve souvent.Par contre à cette période il ne faut pas oublier ces saletés de Migdes (tout petit moustique) qui vous attaque par nuée, donc acheter le produit local.Elle peuvent vous pourrir votre journée, ranger ses affaires le matin en se faisant attaquer (un grand souvenir),Un autre conseil, on trouve des auberges de jeunesse un peu partout (environ 20€/la nuit), cela permet de partager avec d’autres voyageurs. (site SYHA).
      Voilà
      Bonne journée
      Lau

  172. Bonjour François,
    Je traine un problème récalcitrant depuis l’an dernier.
    J’ai acheté un paire chaussure de rando, chaussette de rando (bas de gamme je sais). Après 300 km en Suisse normande, je suis retourné chez Décathlon pour des problèmes d’échauffements sous les pieds (à l’avant). J’ai changé mes chaussure en garantie et ai pris la gamme du dessus et des semelles en gel. J’ai toujours ces problèmes d’échauffement, j’utilise la crème Akiléine NOK, j’ai un peu d’amélioration, mais ce n’est pas top. Le WE dernier, 17km et des ampoules en plus des échauffements. Double peau sur un orteil mais sous le pied, pas de solution. Je ne sais plus comment faire, Je souffre régulièrement et de façon chronique. Dois-je acheter des chaussettes haut de gamme, changer de nouveau de chaussures. Je résiste encore car ma passion pour la rando est plus forte que les douleurs, enfin pour le moment. Si vous avez une solution, même si elle n’est pas miracle, je suis preneur.
    Merci pour vos conseils.
    Stéphane

    • Bonjour Stéphane
      Vous faites, malheureusement, partie des gens qui ont les pieds hyper sensibles
      Je suis une dame de 63 ans – Dans ma vie de randonneuse j’ai tellement acheté de chaussures de randonnée (Decathlon, Vieux Campeur etc….) que je n’ai pas pû mettre que j’aurais pu ouvrir un magasin ! Elles meublent mon grenier.
      J’ai collectionné les ampoules, les ongles noirs, les mycoses, un hallux valgus, une déformation arthrosique….j’en passe et des meilleures. En tout cas beaucoup de souffrance
      L’année dernière, j’ai même fait une partie du chemin de Compostelle avec…..les chaussures de mon mari (marque LOWA) – Je chausse du 39 en ville et j’ai mis du 44…..Je n’ai pas eu trop de problèmes mais elles étaient relativement lourdes et je n’ai pas souhaité terminer le chemin avec ces chaussures….Cette année, pour terminer le chemin, j’ai donc cassé ma tirelire en m’achetant une paire de chaussures fabriquées à la main et tout en cuir (on n’en trouve pas partout). Je n’ai pas mis de crème NOK mais, vu mon passé, j’ai quand même mis de l’élastoplaste, chaque matin, sur les parties que je connais sensibles et j’ai fait 850km sans aucun problème. Une grande respirabilité, beaucoup de souplesse (je pouvais monter des marches en pliant le pied), une grande largeur pour les orteils, une bonne tenue sans compression….bref, le pied ! Un soir, à l’étape, j’avais même oublié de les enlever pour mettre mes tongs alors qu’avec les autres, je n’avais qu’une envie : arriver le plus vite possible pour les enlever tout de suite….. Pour rien au monde je ne mettrais ces chaussures au grenier !..N’hésitez pas à investir, vous ne le regretterez pas et vous pourrez randonner sans vous soucier de vos pieds. En ce qui concerne les chaussettes, j’avais des basiques de chez QUECHUA…..elles sont très bien. Bon courage et bonnes randonnées !

      • Merci Jo pour vos conseils, je vais essayer l’élastoplaste. Par contre pour vos chaussures, où vous êtes-vous adressée? Combien faut-il compté?
        cordialement
        Stéphane

    • Bonjour stephane,

      J’ai eu le même problème que toi il y a 1ans et demi.Heureusement pour moi,ma fille chérie est préparatrice en pharmacie et m’a conseillée la crème AKILEINE ligne verte forte transpiration Peaux fragilisées ainsi que le spray deo-pieds anti-transpirant Aseptisant chaussures 3 en 1 actif vegetal en bombe noir.Depuis mes pieds se portent comme un charme et les chaussures sentent le frais après une journée de marche. Bref plus de honte à se déchausser devant des personnes. Les applications sont maintenant de plus en plus espacées.

      Cordialement JC

      • Bonjour Jean Claude, Merci pour tes conseils. Je vais essayer aussi tes astuces, voire combiner avec celles de Jo. Je n’ai pas de problème d’odeur, mais ce qui handicape c’est les échauffement au bout de 5 km. Comme dit Jo, je dois être hyper sensible. Les ampoules, je pense plus à une erreur de ma part/ pour limiter les compression des pieds, j’ai desserré mes chaussures, sans doute trop. Moins de pression mais ampoules à la clé. Je dois trouver le bon compromis. La sensation que j’ai est celle d’une brûlure. Quand je m’arrête 5 à 10 minutes, Elles disparaissent pour réapparaître quelques centaines de mètre plus loin. Cela varie aussi en fonction du sol: moins en chemins terreux et plus sur route.
        Je dois refaire une randos ce WE, je vais appliquer les conseils de vous deux en plus de l’achat de chaussettes et mes semelles en gel. Après, je coupe. Non je rigole, je serai trop malheureux.
        Cordialement
        Stéphane

        • Stéphane, oui effectivement il faudrait suivre les conseils de Jean Claude et mettre de l’élastoplate sur les parties sensibles des pieds avant de partir. Vous devez avoir aussi la peau trop fine, il faudrait durcir les pieds 3 semaines avant une rando avec le tannant AKILEINE
          Mon mari a eu le même problème que vous. Lors d’une grande rando il a eu un échauffement insupportable. Une énorme ampoule est apparue sous un pied, sur toute la largeur avec un gros oedème. Un médecin consulté lui a demandé d’arrêter immédiatement et de rentrer à la maison pour se soigner. Pas gai n’est ce pas ?
          Si malgré cette prévention, vos problèmes persistent, les chaussures chères mais magiques sont en vente chez JB RODDE. Vous aurez le prix sur Internet en fonction du modèle choisi. Je vous conseille d’aller les essayer en magasin (Paris,Lille,Lyon,Toulouse ou Marseille) – Elles sont aussi « réparables ». Ils changent la semelle quand elle est usée…Ce qui évite un nouvel investissement
          Ne désespérez pas, vous allez trouver la solution
          Bonne rando !

    • Bonjour Stéphane,

      J’imagine que tu as déjà lu cet article : https://www.randonner-malin.com/comment-eviter-les-ampoules-aux-pieds/

      Est-ce que tu transpires beaucoup dans tes chaussures ou pas tellement ? Avant de changer de chaussures, as-tu essayé différents types de chaussettes (le mieux est de pouvoir les emprunter) ? Par exemple : des chaussettes en laine, des chaussettes synthétiques fines, des épaisses, etc. pour tester s’il y a des améliorations ?

      A bientôt,
      François

      • Bonsoir François,
        Je te réponds un peux tard, mais j’ai en partie, je dis bien en partie résolu mes problèmes de pieds. Je mets, comme me l’a suggéré JO, de l’élastoplaste sous l’avant pied avant la pliure des orteil. Cela a considérablement réduit les échauffement, donc plus d’ampoules. Reste un problème, ce sont les douleurs. J’ai ces douleurs situées sous l’avant du pieds (endroit de l’élastoplaste). Elles surviennent au bout de 4 à 5 km. Imagines quand je pars pour 10 ou 15km, je fini avec des douleurs limite supportables. J’ai changé de chaussure l’an dernier (Décathlon) en montant de gamme. Je sais suite à la lecture de ton article dessus que le prix ne fait pas le confort. Je pense finir l’été avec, je pars en vacances avec de la randonnée au programme.L’an dernier, j’ai fait une très grosse partie de la Suisse Normande, avec ces douleurs. Je regrette mes bonne vielles chaussures de marque Aigle, qui étaient des chaussons. J’avoue que je ne sais plus vers quelle marque me tournée, Décathlon reste le plus facile d’accès avec des prix intéressants. A l’heure actuelle, soit je suis fou de continuer à souffrir ou alors je suis un passionné. Cela me pose question, car j’ai pour projet de faire Saint Jacques (une partie je précise) et le chemin des douaniers en Bretagne. Si je ne peux plus faire une distance respectable de 30 km, je ne vois vraiment pas comment je pourrais accéder à ces projets. Je suis dans une réelle impasse.
        Pour revenir à ta question, oui je transpire un peu plus que la normale, je pense, ce qui peut provoquer des ampoules, mais j’ai acheter des chaussettes techniques de chez qui tu sais maintenant, et là, un réel progrès est constaté. Reste donc ce problème de douleurs…
        Cela ne m’empêche pas de faire 10 à 15km chaque dimanche, enfin pour le moment.
        A bientôt
        Stéphane

        • Stéphane, avez vous consulté un podologue ? vous avez peut-être besoin de semelles ? C’est moche de ne pas pouvoir réaliser ses projets à cause de cela….

          • Bonsoir Jo,
            Non, je n’y ai pas pensé. J’impute toujours cela au matériel mais pas à mes pieds. C’est peut-être un nouveau bon conseil que vous me donnez. Pour que vous compreniez ma passion pour la randonnée, je vais vous expliquer rapidement la raison qui fait que je marche très souvent.
            J’étais un vétiste, toujours dans les chemins, loin des routes. Puis l’an dernier, deux hernies discales ont eu raison de mon défouloir. Plus  » le droit de faire de VTT ». Mon doc ma conseillé de marcher, 1 pour renforcer les lombaires et 2 pour m’y retrouver coté nature. J’avoue que je ne suis pas mécontent du résultat, bon, mis à part mes pieds. J’ai été habitué à dépasser mes limites, disons aussi à souffrir ce qui me pousse à ranger mes douleurs dans la normalité. Je m’aperçois en discutant avec vous et ceux qui me répondent que ce n’est pas normal d’avoir mal en marchant si l’on est bien chaussé.
            Je vais dons écouté votre conseil, mais en septembre, car je pars en vacances pour randonner dans 3 semaines et il va être dur d’avoir un rdv d’ici là.
            cordialement
            stéphane

        • Stéphane, Puisque vous n’avez pas encore consulté de spécialiste, tout espoir n’est donc pas perdu…Je sais ce que vous ressentez, je me suis mise à la marche pour la même raison médicale que vous alors que j’adorais courir…
          Un petit article…pour en savoir plus…
          —————————————————————————————-

          Avis d’expert : Guy Sparacca, podologue
          DOULEURS PLANTAIRES OU METATARSALGIES
          Pourquoi des douleurs sous l’avant-pied ?
          La peau est constituée de 3 couches superposées : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Au niveau des points d’appui du pied, ce dernier tissu présente la particularité d’être beaucoup plus épais que sur le reste du corps : 1 cm en regard des têtes métatarsiennes, jusqu’à 2 cm en regard des talons. Ce tissu sous-cutané, que l’on appelle aussi « capiton plantaire », est constitué de nombreux lobules graisseux. Ces lobules sont contenus dans des loges de tissu conjonctif évoquant un nid d’abeille. Sous l’action d’une pression, ces lobules semi-liquides se déforment, s’étalent et permettent ainsi de répartir équitablement les pressions.
          Malheureusement, le capiton plantaire peut subir une altération qui modifie ses propriétés remarquables et peut provoquer des douleurs.
          Qui sont les principaux responsables de cette altération ?
          • L’âge qui entraîne une modification du tissu conjonctif. Les lobules graisseux ne vont plus être maintenus en réseau et vont fuir hors des zones d’appui. Les têtes métatarsiennes ne seront plus efficacement protégées et la zone en regard va s’avérer douloureuse.
          • Les stations debouts prolongées inhérentes à certains métiers : coiffeuse, blanchisseuse, hôtesse de l’air…qui provoquent des pressions excessives sous l’avant-pied.
          • La pratique intensive d’un sport sollicitant beaucoup l’avant-pied (escrime) ou d’un sport générateur de microtraumatismes par répétition (randonnée, tennis…) peut aussi avoir des conséquences sur les qualités du capiton. Elle peut conduire à la rupture des fibres de collagène contenant les lobules entraînant en avant le tissu graisseux qui migre à la commissure des orteils.
          Sous l’action de pressions excessives ou en présence d’un capiton défaillant, des douleurs, des sensations de brûlures et d’échauffements apparaissent sous l’avant-pied, au niveau des têtes métatarsiennes : on les appelle métatarsalgies.
          Quand la zone de pression est très localisée, une zone de corne, appelée durillon, se forme sous le pied.
          Quelles sont les solutions pour soulager les douleurs sous le pied ?
          Pour soulager les douleurs sous l’avant-pied et éviter les sensations de brûlures et les échauffements, il faut interposer entre la peau et la chaussure un répartiteur de pressions qui supplante le capiton plantaire défaillant. Celui-ci doit présenter une durée de vie suffisante car nous sommes faces à des pathologies irréversibles.
          L’Epithelium 26®, ce matériau mis au point par des podologues, possède des propriétés viscoélastiques proches de celles du capiton plantaire humain. Il agit comme un répartiteur de pressions et inhibe les hyper-pressions responsables des métatarsalgies.
          Si les douleurs sont récurrentes ou permanentes, l’utilisation des Coussinets plantaires (chaussures fermées) ou des Coussinets discrets (chaussures ouvertes) à l’Epithelium 26® est préconisée. Si vous avez la peau sensible entre les orteils ou si vos pieds sont souvent froids, les Protège-pointes plantaires ou les Protège-bas vous satisfairont pleinement. Enfin, pour celles et ceux qui préfèrent avoir leurs protections à demeure dans la chaussure, les Semelles (systémiques, Aeroshoes® ou cuir) sont préférables. Ces dispositifs sont aussi parfaitement adaptés pour soulager les douleurs liées à la Maladie de Morton.
          En cas de douleurs plantaires associées à un hallux valgus, les Coussinets double protection ou les Protège-pointes double protection répondront parfaitement à votre besoin.

          • Bonsoir Jo,
            En fait ce qui est décrit correspond à ce que je rencontre lors de mes randonnées. J’ai donc dans l’ordre cité les douleurs, la sensation de brûlure puis les échauffements. La solution de coussinet est sans doute ce qu’il me faut. Dois-je passer par le podologue ou bien est-ce que je peux en trouver en pharmacie? Je sais qu’Akileïne propose des protection de l’avant pieds. JE vais regarder sur internet si cela correspond à ce qui est décrit.
            Bonne soirée
            Stéphane

  173. Bonjour François
    je me permets de vous appeler par votre prénom.
    Et oui, je suis âgée de 63 ans !
    Vos conseils sont fabuleux et je pense randonner en solitaire dans quelques mois.
    L’abri Golite Shangra La m’intéresse beaucoup, mais je voudrai savoir où et comment se le procurer (comme tous les produits de cette marque d’ailleurs !) ?
    Merci pour le partage de vos expériences.
    Elisabeth

  174. Bonjour François,

    Merci mille fois pour ce blog!

    Une petite question:

    Nous partons marcher, mon compagnon et moi sur la route de Compostelle (2 semaines de marche, entre Genève et Le Puy en Velay) et nous campons environ 6 nuits (le reste nous serons en gîte). La question du matelas se pose. Mon ami pense que nous n’en avons pas besoin, je suis quant à moi, dubitative. J’ai vu des matelas légers mais du coup très fin, qui sont je dirais plus isolant que confort, mais les seuls dans mon budget et pas trop lourd (mon sac se remplit dangereusement). Me conseilles-tu de partir sans matelas?
    Merci pour ta réponse!
    Et…bonne route!

    Valentine

  175. Bonjour François,
    J’aimerai savoir comment faire pour bénéficier de la réduction de 15% négociée avec le marchand BARRABES ?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement
    Nicole

    • Bonjour Nicole,

      Il suffit de cliquer sur l’encart à droite sur le blog et vous serez redirigée vers Barrabes. Un encart apparaîtra ensuite avec le code promo à utiliser lors de la commande.

      A bientôt,
      François

  176. bonjour,

    je pars au Népal au mois de septembre. Je profite de ce voyage pour faire un trek de 8 jours (altitude max 3200 m). Je suis donc à la recherche d’une veste respirante et imperméable en goretex. j’ai bien lu tes articles sur le sujet mais j’avoue avoir encore du mal à me décider.
    J’ai repérer cette veste http://www.trekkinn.com/montagne/eider-target-knit-grey-cloudy-man/138461/p
    est elle apropriée pour mon trek? resistante et réellement imperméable?

    merci

    • Bonjour Antoine,

      Difficile à dire, je ne connais pas cette veste et vu qu’elle est récente, il n’y a pas encore de retours dessus. C’est un peu le problème avec les vestes, entre ce qui est écrit sur le papier et la réalité, il y a parfois un monde. Désolé de ne pas pouvoir t’aider plus.

      Bon trek,
      François

  177. Bonjour François,

    Encore bravo et un grand merci pour cette mine d’or qu’est ton blog!
    Je pars pour Compostelle depuis la Belgique à la mi-mars 2015 et je m’équipe petit à petit.
    Il y à un élément qui je n’ai pas encore trouvé, en tout cas rien de valable, c’est le chapeau.
    En effet, je ne supporte pas bien les capuches qui finissent par m’énerver sérieusement surtout lorsque la pluie m’accompagne toute la journée.
    Je suis donc à la recherche d’un chapeau (ou bob) qui puisse me protéger valablement ET du soleil ET de la pluie.
    Il faut noter que je porte des lunettes et que le bord doit donc être bien large.
    Peux-tu m’aiguiller sur l’un ou l’autre modèle -et où le trouver- car voici un bout de temps que je cherche (mal?) un peu partout et je ne trouve rien de bien fameux.
    Je n’ai pas trouvé d’article à ce sujet sur ton blog, peut-être ai-je mal regardé.

    Merci déjà pour ton aide,
    Olivier

    • Bonjour Olivier,

      Il n’y a effectivement pas d’article là dessus car je n’ai aucune expérience en chapeaux. 😉 J’en ai juste trouvé un lors d’une randonnée (marque Mountain Hardwear), que j’ai ensuite donné. Je pense que dans les magasins de randonnée ou les boutiques en ligne il doit y en avoir.

      Par contre, je n’ai pas de modèle à te suggérer, peut-être quelqu’un d’autre qui voit ton commentaire ?

      A bientôt,
      François

      • Bonjour François,

        Merci pour ta réponse.
        J’en ai déjà vu également en ligne ou en magasins spécialisés mais personne n’a encore pu me donner un quelconque retour sur leur efficacité et leur polyvalence réelle sur le terrain.

        Comme tu le dis, j’espère vraiment que quelqu’un qui passera par ici pourra m’aider 😉

        A bientôt;
        Olivier.

  178. Salut Olivier,
    je ne sais pas si tu sauras trouver le Chapeau cloche LightStorm 2 de Outdoor Research (Unisexe), c’est ce que je porte et j’en suis très satisfaite.
    Il protège bien du soleil, est super léger, protège de la pluie (peut-être faudra-t-il sceller la couture avec de l’Aquaseal pour plusieurs jours de pluie forte), son large bord va bien sur des lunettes, son cordon le maintient en place par grand vent (je le porte même en canot). Il est indéformable et se range à plat dans la pochette intégrée dans le fond de la calotte.

    • Salut Teacher,
      Merci beaucoup pour ta réponse, je vais essayer de trouver cela, pas évident en Belgique visiblement, mais au moins j’ai une piste, c’est déjà fort bien!!
      En plus le truc rigolo c’est que leur logo « OR » sont exactement mes initiales; alors écrites sur ma tête, ça pourrait le faire quand même!! 😉 🙂

  179. Bonjour et merci pour tous ces conseils…
    Mais moi, je ne fais pas de longues randonnées, mais une bonne balade chaque jour avec ma chienne (bergère allemande de 4 ans).Lorsque nous descendons dans le sud pour les vacances (j’habite en Belgique), j’écourte au maximum l’étape en Auvergne car je suis obsédée par les vipères: pas pour moi, mais pour mon chien, toujours nez par terre et curieuse de tout ce qui bouge.Je promène alors mon chien le plus brièvement possible (juste les besoins) et je veille à maintenir le chien sur le sentier et jamais dans l’herbe qui le borde et je me réjouis de quitter ce coin qui est pourtant magnifique…
    Ma question est donc : quel risque réel ?
    Une occupante du camping où nous étions m’a raconté qu »elle avait failli perdre son chien (un petit westie),qui avait été mordu par une vipère et depuis, je panique. Que faut-il savoir pour éviter ce genre d’accident ?
    Merci de me rassurer….ou non ?
    Bonnes randos et caresses à votre chien !

    • Bonjour Claudine,

      Je ne suis pas un spécialiste des chiens, donc je ne peux pas vraiment vous aider. De mon expérience, les morsures de vipères sont quand même assez rares (même si elles existent).

      A bientôt,
      François

      • Bonjour à tous(tes),
        Soyez rassurées avec une petite leçon d’anatomie sur les reptiles qui vivent dans nos campagnes.Les vipères(il en existe de différente famille sur le territoire français) tout comme les couleuvres(attention, elles n’ont pas de crochet à venin sauf une espèce qui tant à se propagée sur le territoire français,mais des dents et quand elles vous mordes et bien elles mordent pour de vrais.) Les rampants a sang froids n’ont pas d’oreille externe n’y de tympans mais ils détectent les propagations d’onde acoustique dans l’air tous comme les vibrations du sol grâce à la mâchoire inférieur qui repose sur le sol.D’autre part il est beaucoup plus dangereux pour un homme comme pour un animal a quatre pattes de s’approcher d’un serpent qui se chauffe au soleil en plein milieu d’un chemin caillouteux que de s’approcher du même serpent dans des hautes herbes car moins agressif à cause de la température. En Bref faite du bruit avec vos chaussure en piétinant le sol ou en fauchant le terrain avec vos bâtons de marche.Maintenant,si vous tombez nez à nez sur un nid avec des petits(Eh oui,ça arrive, alors prenez vos jambes à votre cou et sauvez vous) car une maman reste une maman même chez les reptiles.

        • Merci à tous ceux qui ont posté un commentaire. Je ne crains pas les reptiles pour moi, car je sais que si j’en vois, je me tiendrai à distance, mais un chien se précipite sur tout ce qui bouge, les chiens sont curieux et cette curiosité qui consiste à laisser traîner sa truffe partout peut amener des catastrophes, surtout dans certaines régions (l’Auvergne par exemple)…
          Ici en Belgique, il y a très peu de chance de rencontrer des vipères et je peux laisser musarder mon chien près de moi en balade.

    • Claudine, moi aussi je crains ces morsures pour ma petite chienne
      Quand je vais dans des endroits où il y en a je la rappelle toujours quand elle s’attarde sur quelque chose
      Les chiens ont la mauvaise manie de mettre leur truffe partout et surtout dans les trous où se cachent ces reptiles
      Le labrador de mon amie s’est fait mordre ainsi et il a été très bien soigné par un vétérinaire puisqu’il s’en est sorti mais depuis j’y pense dans mes randonnées
      Vous avez raison de le maintenir sur les sentiers car au moins vous voyez ce qu’il fait
      Ceci dit, il faut aussi compter sur sa chance sinon on ne ferait plus rien
      Bonnes randos à vous deux

      • Oui, mais ça me fait très peur quand même. Je me balade toujours seule avec mon chien et en cas d’accident, je peux demander de l’aide via mon gsm, mais les sentiers ne sont pas toujours accessibles aux voitures et je ne sais pas de combien de temps je dispose avant de pouvoir présenter le chien mordu chez un vétérinaire. Elle pèse 35Kg et je ne suis pas certaine de pouvoir la porter bien longtemps…

        • Bonjour Claudine,
          Rassure toi,à moins d’avoir des problèmes Cardio vasculaire ou des problèmes d’insulines,une morsure de vipère n’est pas létale, certes tu vas être malade plusieurs jours, ton toutou adoré idem. Pour ma part,dans mes sacs à dos et dans mes trousses de secours j’ai toujours un kit anti poison.Je ne m’en sert jamais mais par sécurité je renouvelle sans cesse.Je vis en Champagne Ardenne et dans la Champagne pouilleuse plus précisément. Pour ceux qui ne connaissent pas la géographie,c’est le Nord-Est de la France. Ce qui m’inquiète le plus, c’est l’apparition de scorpion, de moustique Tigre, de Veuve noir,et bien sur de la bête à tuer avant tout selon certain,le loup( Il et chez nous,il est chez lui,il est discret,on ne l’aperçois pas sauf supbrevtissement au détour d’un chemin mais moins dangereux qu’un patou ou un chien errant. Perso,j’ai plus peur d’un renard au détours d’un chemin et qui ne bouge pas lors d’une approche;

          • Bonjour Jean-Claude,
            Merci pour ces propos rassurants. En quoi consiste ton « kit anti poison » ?
            A part ça, c’est vrai que chaque région a ses problèmes spécifiques, qui varient d’ailleurs avec les changements climatiques.Je pense avoir été affolée par une dame (en Auvergne) qui m’a fait un tableau apocalyptique des morsures que son chien avait reçues lorsqu’il avait trouvé intéressant de s’attaquer à une vipère(qu’il a d’ailleurs tuée en fin de compte).C’est vrai que des bestioles qu’on ne rencontrait pas en France commencent à faire leur apparition jusque dans le nord me dis-tu ?
            Nous allons souvent dans le sud (du côté de l’étang de Thau) et ma vétérinaire m’a recommandé un bon collier anti parasites ainsi qu’un vermifuge avant départ et au retour car il y a des parasites dangereux dans le sud.Il semble qu’il n’y ait pas de vipères (je me suis renseignée), par contre, il y a de nombreuses couleuvres de Montpellier (venimeuses aussi) mais qui semblent ne pas poser problème selon les autochtones qui laissent courir leurs chiens sans précautions particulières et disent n’avoir jamais entendu parler d’accidents…. J’en ai d’ailleurs personnellement repéré un certain nombre, mais toujours plutôt en hauteur par rapport au chemin, sur les murs de pierres sèches au soleil Les renards enragés, oui, c’est toujours possible, mais c’est quand même rare et c’est aussi dangereux pour le maître que pour le chien (bien que le chien est vacciné…pas son maître !).Je sais aussi qu’en montagne , il faut garder son chien en laisse et ne pas approcher des troupeaux qui sont souvent gardés par des patous.J’ignorais la présence de loups en Champagne Ardenne.
            Merci donc pour tous ces renseignements et bonnes randonnées !
            .

  180. François,
    Je consultais ce blog initialement en vue d’informations pour « monter » des randos à partir de cartes IGN pour qu’avec mes amis randonneurs nous ne fassions pas toujours les mêmes circuits. Je crois avoir trouvé dans ce blog moult informations, bien au delà de mes attentes. Mille mercis donc.
    Je suis loin d’avoir explorer tous les sujets abordés, mais il ne me semble pas avoir vu d’article sur « la dermite des randonneurs ». nommée aussi « purpura ou vasculite d’effort ». Hors j’en ai été victime lors de mes deux, trois dernières randonnées. Je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à présent. Même si ce n’est pas bien méchant, c’est très désagréable (au delà de rougeurs importantes sur les mollets, il y a aussi les démangeaisons). A priori, je pense que le problème vient du choix des chaussettes, pourtant adaptées et déjà portées ! comme quoi, le choix de chacun des matériels n’est pas si anodin ! Demain, une rando au programme… avec d’autres chaussettes…. et le verdict demain soir !
    Auriez-vous des infos et/ou y- a-t-il un article à ce propos que je n’aurais pas vu ?
    Peut-être là un sujet à explorer et à partager ?
    Bien à vous

    • Bonjour Yvette,

      C’est effectivement une très bonne suggestion. Je ne connais pas bien le sujet, mais si je trouve quelqu’un qui le connaît bien, je n’hésiterai pas à en faire un article en collaboration avec la personne.

      A bientôt,
      François

  181. Bonjour François,

    Cela fait quelques années que je parcours épisodiquement votre site.
    Il y a de la qualité, c’est certain. Mais ce que j’admire le plus c’est la pédagogie. Champion !

    Aujourd’hui je vous propose de faire un sujet sur les « GPS smartphone » en randonnée.

    J’ai lu presque tout le sujet sur ;  » 9 raisons de ne pas acheter un GPS de randonnée si vous êtes débutant ». qu’il faudrait intituler maintenant : » 9 raisons de ne pas servir du GPS de votre smartphone … avant d’avoir étudié et compris l’orientation carte/boussole ».

    Je ne prendrai pas parti. Les arguments pour et contre sont valables dans tous les cas.

    Mais c’est un fait, les smartphones GPS vont prendre le dessus.
    Il y aura des surprises, des déboires, des perdus. La gendarmerie aura du travail.
    Cela ne les dissuadera pas d’en acheter, pas plus que vos » 9 raisons » n’a dissuader d’acheter des GPS de Rando, au contraire c’était plutôt une bonne pub !

    Adieu cartes papiers, boussoles, Garmin etc …

    Garmin a pris du retard, ils ont bien essayé de faire un GPS Android (Montera) : complètement raté.

    Donc le Tél portable est à la mode en matière d’orientation, le gros avantage est d’avoir la position et la carte IGN.

    Mais avant j’aurai souhaité que vous développiez l’histoire des Pompiers …

    J’ai téléchargé l’APP « GPS DFCI ». Elle fonctionne mais semble réservée aux pompiers justement et pas aux randonneurs. Est-il possible vraiment d’envoyer un SMS au 17 ou au 112 ?
    Les coordonnées envoyées dans le message n’est lisible que par eux, et si j’ai bien compris elles sont assez imprécises.

    L’autre APP  » GPS Statut » est déjà plus intéressante pour nous. L’envoi d’un email à un tiers
    permet d’avoir les coordonnées UTM, et un lien Googles maps qui localise l’endroit d’où est parti le message.

    Ensuite quelles APP sont les plus utiles et comment s’en servir.
    Je citerai : Sitytrail, Iphigénie, MyTrails, Oruxmaps, Googles Maps, OpenstreetMap, etc.

    Il faut dire qu’IGN a fait fort en démocratisant le prix des cartes téléchargeables (25 € /par an).
    Car le problème comme d’habitude est le prix des cartes IGN pour nous en France.
    Bien sur il y a « toujours des arrangements » pour contourner ce problème.
    Cela prend beaucoup de temps.
    Sans dévoiler toutes les « combines » serait-il possible de donner quelques liens de forums spécialisés.

    Ou alors gardons nous ces informations entre spécialistes.

    Je reviendrai plus souvent.

    OscarMa

    • Bonjour,

      Il y a effectivement des chances que les GPS tendent à disparaître mais je n’en suis pas aussi certain. La plupart des smartphones font des photos et des vidéos et pourtant, les appareils photos sont toujours bien présents. Pour combien de temps ? Je ne sais pas, mais on verra comment cela évolue.

      « le gros avantage est d’avoir la position et la carte IGN ». Beaucoup de GPS le font maintenant aussi, mais il faut que les cartes aient été chargées. Pour le smartphone, il faut bien différencier quand on a du réseau et quand on n’en a pas.

      Pour ce qui est de l’appli « GPS DFCI » je ne l’ai jamais utilisée donc je ne sais vraiment. Par contre, je pense qu’il doit être possible d’envoyer un sms au 114.

      Dans les applications, je rajouterais aussi Locus maps.

      Pour les « combines », est-ce que vous faites allusion aux cartes papiers ou numériques ?

      A bientôt,
      François

  182. bonjour francois ! dis j’ai une question a te poser, connait tu un logiciel type gps pour randonner à partir d’un téléphone? l’utilisateur cré son parcours, et ensuite grace à la géolocalisation il suit sa propre randonner son circuit qu’il à fait ! car j’arrive pas à trouver ou commpliquer (my trail, oruxmaps etc…. ) merci

  183. je pratique la course en montagne depuis peu. je viens d’acheter des bâtons de randonnées. Connaissez-vous un site me donnant des conseils d’utilisation (en montée et en descente)

    • Bonjour Pierre,

      Oui, Randonner Malin ! Mais je n’ai pas encore eu le temps de tourner la vidéo à ce sujet. Sinon je ne me rappelle pas avoir vu cette information ailleurs, même si elle doit exister. Avez-vous des questions en particulier ?

      A bientôt,
      François

  184. Personnellement je souffre d’artérite et en plus de mon traitement mon médecin me conseille vivement de faire une marche quotidienne de 30 à 60 minutes.Je suis ses conseils et j’utilise souvent des batons de marche.Certes cela m’oblige à m’arreter et de faire une courte pause dés que je ressent des crampes dans les mollets.Mais je continue à mon rythme et je trouve que cela m’est bénéfique.Pouvez -vous donner des conseils à tous ceux qui ont de l’artérite au niveau des équipements et des conseils pour
    la marche.Il est difficile dans notre état de s’intégrer à un groupe de randonneurs mais il est néanmoins
    vivement conseillé dans notre état de marcher le plus possible, même à titre individuel.
    Merçi pour les conseils ;J’apprécie beaucoup votre site.

    • Bonjour Stéphane,

      J’aimerais bien vous aider, mais c’est un domaine que je ne connais pas tellement et je ne serais pas de bon conseil. Je note par contre cela sur ma liste, car si jamais je croise le chemin de quelqu’un qui « s’y connaît », j’essaierai de glaner quelques conseils.

      A bientôt,
      François

      • Merçi pour votre attention.
        Si vous arrivez à « glaner » quelques informations et conseils pour ceux qui souffrent d’artérite,je vous en serait trés reconnaissant.La marche journalière est pour nous indispensable afin de rétablir une circulation correcte au niveau des membres inférieurs.Certes nous sommes handicapés par rapport aux autres marcheurs car nous ne pouvons marcher qu’à notre rythme.Merçi pour d’éventuels conseils pour marcher dans les meilleures conditions.
        Stéphane

  185. Bonjour François
    Je suis à la recherche d’une veste polaire d’environ 200 grammes, chaude et longue….Aurais tu une idée ?
    Merci

  186. François, c’est surtout le poids plume que je recherche et en même temps la chaleur avec fermeture éclair totale. J ‘avais regardé chez ICEBREAKER (mérinos) mais les couleurs sont je dirais…….spéciales. Comme ces produits sont très chers, ça m’embêterait de mettre beaucoup d’argent si l’article ne me plait pas vraiment…
    J ‘avais acheté une paire de chaussures très chéres indispensables à l’état de mes pieds mais à l’âge que j’ai, elles ne seront pas usées quand viendra l’âge du déambulateur (smile)
    Une veste polaire s’use plus vite
    Merci Pascal, je vais regarder ce Site
    Bonne soirée à vous deux

  187. Merci François, j’en ai trouvé une sur le Site « Atlas for men » (women) – Longue, certainement chaude (pas encore testée vu le temps actuel) et légère
    Je n’ai pas vu de polaires chez Decathlon qui couvre le bas du dos…
    Bon après midi

  188. Bonjour,

    J’avais laissé un message il y a quelques temps à propos d’une tente, le problème tente est réglé, venons en au sac à dos!

    Je vous rappelle le contexte: nous sommes deux (un homme et une femme), nous souhaitons partir en Ecosse en Mai prochain pour 1 à 2 mois.

    On se pose pas mal de question sur les sacs à dos, déja première et plus importante question:
    Les sacs à dos font-ils partis des achats sur lesquels il faut peut-être mettre plus de budget et avoir un bon sac à dos?

    Parce que Décatlhon fait des sacs à dos à prix très abordables, mais j’ai franchement peur de la qualité, si un zip lache en plein milieu de l’Ecosse…

    A coté de ça, j’ai repéré ce sac chez The North Face : http://www.thenorthface.fr/tnf-fr-fr/p96297.html
    Les prix n’ont plus rien à voir avec les sacs Décatlhon, en sachant que 150 euros est mon budget maximum, je me demande si la qualité du sac justifie les écarts de prix ? D’ailleurs si des gens possèdent ce sac, où l’ont déjà utilisé, j’aimerais bien avoir vos retours.

    Se pose aussi le problème de l’essayage, avec un achat sur internet, pas moyen de voir le sac avant achat, et surtout avec des morphologies différentes entre moi et ma compagne, le sac peut-il s’adapter ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

    Axel.

    • Bonjour Axel,

      Je ne pense pas qu’il faille forcément mettre le prix pour avoir de la bonne qualité. J’ai d’ailleurs eu pas mal de sacs Décathlon (j’en ai d’ailleurs toujours) et n’ai pas rencontré de problème.

      Par contre, il faut savoir que la tendance est aux sacs de plus en plus légers et un peu moins résistants.

      Beaucoup de sacs sont chers de par tous les accessoires qu’ils proposent – accessoires dont la vraie utilité est souvent discutable.

      Pour revenir sur que Teacher dit plus bas, 65 Litres c’est beaucoup et le sac fait près de 2 kilos. Déjà 2 kilos à porter avant même de le remplir… Avez-vous lu cet article ? https://www.randonner-malin.com/volume-choisir-sac-a-dos-de-randonnee/

      Sinon je pense qu’il est indispensable d’essayer un sac (chargé) avant de l’acheter, car comment savoir s’il va être confortable pour votre morphologie ?

      A bientôt,
      François

  189. Bonjour Axel,
    le sac que tu montres est adaptable en longueur, comme tous les bons sacs, mais pas en largeur, donc le passer de toi à ta compagne peut causer problème.
    Si tu veux dire que vous allez le porter à tour de rôle, je me permets deux remarques: vaut mieux deux sacs moins volumineux qu’un seul, pour le porter tout le temps, le corps s’adaptant à la marche régulière avec charge. Sinon, je fais de la randonnée régulièrement avec un sac de 50l +10, et je peux t’affirmer qu’il faut être drôlement costaud pour randonner sur une longue distance avec un sac de 65l. Pour une femme, ça relève de l’exploit.

  190. Bravo, pour votre. Blog. Je suis du Québec et j’ aimerais savoir quel sont les meilleures bas pour la randonnée.

  191. Bonjour,
    Je vais essayer de la faire courte

  192. ZUT
    Je m’appelle Solène, 29 ans et ultra sportive. Je fais du sport en haut compétition.
    Et cet été, avec des amis j’ai fait pour la première fois une rando. On est parti de St Gervais pour arriver au Pic du Midi. On a fait cette ascension en deux jours et une nuit à la belle étoile (en mode pépère pour profiter du moindre recoin). J’avoue que me retrouver nez à nez avec Belle des Champs et ça grosse cloche en sortant de la tente, j’ai trop aimé. Sans parler des marmottes, bouquetins et autres animaux.
    Mais pendant cette nuit là (je vais vous passer tous les histoires salaces), l’un de nous (pas moi) a lancé une superbe idée (avant même d’avoir atteint le sommet) « Pourquoi faire un trek au printemps de 7j en autonomie total et à la belle étoile s’il vous plaît « . Et on a tout les trois dit « chiche »
    Donc je voudrais savoir si vous connaissiez des circuits (boucles) de niveau moyen et si passible sans traverser des villages. Sachant que après avoir lu le super article « Une randonnée avec son chien, c’est possible ! » et après avoir acheté 2 Sac de bât Ruffwear Palisade, je voudrais emmener mes deux Malamutes en plus de mes deux compères dont celui qui a eu cette superbe idée bien sûr .
    Je suis ouverte à toutes les suggestions que çà soit dans les Alpes ou les Pyrénées.
    Merci d’avance
    Sportivement
    Solène

    • Bonjour Solène,

      Je résume : un itinéraire de 7 jours de niveau moyen sans traverser de villages et avec des chiens. J’avoue que je n’ai pas d’idée. Les plus grosses contraintes sont les chiens et ne pas traverser de villages. En plus, au printemps, si vous voulez que ça reste de la rando, il ne faut pas trop monter en altitude.

      Je te conseille de regarder cet article : https://www.randonner-malin.com/ou-trouver-une-idee-d-itineraire-de-rando/ et de chercher des parcours existants.

      Rien ne t’empêche non plus de faire ton propre parcours (même si ça prend plus de temps).

      A bientôt,
      François

  193. Bonjour, moi juste une question. J’ai des chaussures de rando, les même depuis une dizaine d’années, je vais en rando régulièrement à la journée avec un petit sac de 20l ,avec de gros dénivelé, pas de souci! Mais chaque année je parts 8à10 jours en refuge avec mon sac de 50L (qui fait 10Kg) et là dés le 1° jour ampoules aux talons et le pompom cette année, ampoules sous les ongles des gros orteils…. Je ne comprends pas d’où cela vient, pouvez vous me dire si comme je le pense cela vient de la posture , si c’est le cas que faire?
    Merci par avance
    J’adore votre site, on y trouve pleins de bonnes idées!
    Danielle

    • Bonjour Danielle,

      A part le poids du sac, quelles sont les autres différences ? Est-ce que vous marchez plus longtemps ? Est-ce que vous faites plus de dénivelé ? Est-ce que vous avez les mêmes chaussettes ? Est-ce que vous lacez vos chaussures de la même manière ? Est-ce que vous utilisez des bâtons ?

      A bientôt,
      François

      • Bonjour,

        Il n’y a que le poids du sac qui est modifié. L’an dernier il y avait peu de dénivelé (Chemin de Stevenson) et là aussi dés le premier jour des ampoules.
        Je fais du sport tous les jours( running, trail , fitness…)
        J’utilise toujours des batons, les chaussettes sont les mêmes, le laçage adapté en fonction du dénvelé. Je n’y comprends rien!

        Merci
        DANIELLE

        • Bonjour Danielle,

          Il est possible qu’un sac plus lourd vous fasse marcher d’une manière un peu différente et que votre démarche entraîne des ampoules avec des chaussures qui sont plutôt adaptées à votre démarche de randonnées à la journée.

          Ou alors, cela vient simplement du fait que les frottements sont plus intenses à cause du poids plus élevé (ça me paraît plus probable).

          A bientôt,
          François

  194. Bonjour,
    la question d’emporter une corde, ou plutôt un bout d’une dizaine de mètres n’a semble t-il pas encore été abordé. Selon les lecteurs ou ton expérience, peut on la classer dans les indispensables, utiles ou facultatives?
    Oui je sais, tout dépend du type de rando ! En l’occurrence la mienne est prévue dans le Vercors les 19/20/21 octobre prochain sur la partie Nord Est du GTV. Nuit en gîte…pour le confort de ma belle Elsa à qui je réserve trois ou quatre jours en bivouac à l’été 2015 dans le même massif.
    A ce jour, la neige n’est pas prévue mais le changement de temps en montagne même de faible altitude peut être rapide en cette saison ce qui me pousse à alourdir de 500gr mon sac.
    Avis partagé?
    Merci
    Gil

    • Bonjour Gil,

      Je n’ai pas abordé le sujet, car il est assez délicat et je ne voudrais pas qu’une mauvaise manipulation arrive à cause d’une mauvaise compréhension de mes explications (ou à cause de mauvaises explications de ma part).

      Que veux-tu faire avec ton bout de corde ? As-tu de l’expérience pour assurer une personne avec une corde ? Saurais-tu l’utiliser efficacement et en sécurité ?

      A bientôt,
      François

  195. bonjour, merci pour le site et la formation ne perdez pas le nord. petite question au sujet des montres avec altimètre: avez vous une préférence de modèle ou de marque (suunto, garmin,…) et y a t il des composantes obligatoires pour avoir une montre de qualité et si oui lesquelles.
    pascal

    • Bonjour Pascal,

      Non pas de préférences pour les marques, Suunto et Garmin ont plutôt bonne réputation. Par contre, ça vaut le coup de regarder les avis des différents modèles sur internet car certains sont mieux réussis que d’autres. Pour quelle utilisation souhaites-tu une montre-altimètre ? Uniquement pour la fonction altimètre ou aussi pour calculer ton dénivelé, voire même plus comme GPS ?

      A bientôt,
      François

      • non juste un altimètre fiable (avec montre, baromètre, boussole) j’ai repéré la suunto core all black mais j’ai eu des avis assez divergents et contradictoires alors je ne sais quoi choisir. si qqun a un avis assez tranché et expert, je prends
        bonnes rando
        pascal

        • Bonjour Pascal,

          J’ai aussi entendu des avis mitigés sur la Core (est-ce que ça explique les promos à répétitions sur ce modèle ?). Par contre, j’ai entendu pas mal de bien sur la Vector.

          A bientôt,
          François

  196. Bonjour,

    Voilà j’ai un petit souci (et un peu délicat qui plus est)…je m’adresse (sans discrimination aucune bien entendu) à la gent masculine qui lira ceci.
    Lors de mes randonnées je suis régulièrement irrité au niveau de l’aine gauche et/ou droite (voire plus si vous me suivez).
    Quand ce n’est qu’une seule journée ce n’est pas bien grave, bien que assez douloureux, dans la mesure ou j’ai quelques jours pour que cela se calme jusque la prochaine rando.
    L’an prochain, cela sera plus corsé dans le sens ou je marcherai chaque jour durant plusieurs semaines.

    J’ai tout essayé : boxers, slips, caleçons le tout en matières respirante et dans toutes les tailes…rien n’y fait et je suis assez inquiet.
    Alors que faire?
    Y aurait-il un bon truc bien efficace que l’un d’entre vous aurait déjà testé et approuvé ?

    Je vous remercie déjà pour votre aide précieuse 😉

    Olivier.

    • une solution par rapport à ce problème qui peut devenir vraiment handicapant serait de mettre une crème type mytosil ou conveen crème. ce sont des crèmes réparatrices et protectrices pour les préventions d’escarres. si elles sont efficaces pour ça, je penses qu’elles le seront pour tes échauffements. fait l’essai et reparlons-en. bon courage et bonne rando.
      pascal

    • Même réponse que Pascal : j’utilise depuis longtemps un simple tube de vaseline (en vente dans toutes les bonnes pharmacies -très bon marché-) dont je m’enduis l’entre-jambe avant le départ. Il m’arrive, des jours d’été très chauds ou après un plongeon dans un torrent de montagne, d’en « remettre une couche ». Pour moi, très très efficace.

      • Encore merci à vous pour les bons conseils.
        Pierre, j’ai suivi ton truc en utilisant de la vaseline.
        Magnifique, je n’ai plus AUCUN souci!
        Je te remercie infiniment, j’en aurai un tube dans mon sac 😉

    • Merci beaucoup, Pascal et Pierre.
      Je vais expérimenter la chose et ne manquerai pas de revenir en parler ici 😉

    • souvent les irritations sont aux niveaux des coutures, il existe des sous-vêtements sans couture, très doux et confortable …

    • … mais c’est au rayon pour femme !
      Alors pour vous changer dans les dortoirs …
      … je voudrais voir ça ! mdr