Déc 302014
 

Petit guide des secondes couches polaire, laine, synthétique et duvetEn tant que randonneurs, nous sommes tous amenés un jour ou l’autre à investir dans un vêtement « chaud ». Il est rare (et souvent peu prudent) de partir pour une randonnée simplement en tee-shirt.

Le premier réflexe (normal) est de se tourner vers sa « garde-robe » classique. Les pulls que l’on y trouve peuvent être en coton (ce que je ne recommande pas du tout), en synthétique ou en laine, mais pèsent souvent assez lourd et ne sont pas vraiment adaptés à des activités de plein air.

Le second réflexe (normal aussi) est d’aller en magasin pour trouver un vêtement adapté. Il y a quelques temps, le choix était assez limité et se résumait souvent à une polaire. Mais avec l’arrivée de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies et de matériaux plus abordables, le choix est maintenant beaucoup plus grand. Génial ! Oui, mais on se rend vite compte que « trop de choix tue le choix ». 😉

Et c’est là que j’interviens.

Nous allons donc faire un tour rapide des différents grands types d’isolants utilisés comme seconde couche et voir les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux. On va distinguer 4 types d’isolants principaux : la polaire, la laine, les fibres synthétiques et le duvet – même si la polaire est constituée de fibres synthétiques.

Pourquoi parler des isolants ? Car c’est selon moi la première chose à déterminer pour faire un bon choix – avant d’aller plus dans le détail.

Note : Au début de l’article, j’ai bien écrit « chaud » avec des guillemets. En effet, ce sont des vêtements isolants, ils ne produisent pas de chaleur mais retiennent (avec plus ou moins de succès) la chaleur de notre corps. Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous conseille d’ailleurs de d’abord lire l’article sur les trois couches avant de continuer.

Lire la suite »

Mar 272014
 

Vêtements en laine mérinos - une histoire de mode ?Si comme moi, vous avez des souvenirs de pulls en laine qui démangent terriblement, vous pouvez vous imaginer ma réaction la première fois que j’ai découvert qu’il existait des tee-shirts en laine faits pour les activités de plein air. Des tee-shirts qui se mettent directement au contact de la peau ! J’en ai grimacé… Et heureusement, à ce moment-là, je ne savais pas encore qu’il existait des slips et culottes en laine. 😉

Ma curiosité a quand même été attisée, je me suis renseigné et j’ai appris que le type de laine utilisé dans ces vêtements était un type différent, la laine mérinos – qui ne démange pas. C’était il y a plusieurs années en Nouvelle-Zélande, une des régions du monde où l’on trouve ce type de moutons. A ce moment-là, les gens parlaient d’ailleurs d’Icebreaker pour désigner ce type de vêtements, car c’est la marque pionnière des vêtements en laine mérinos pour les activités de plein air.

Pendant longtemps, les fibres synthétiques ont dominé le marché des vêtements « outdoor », la laine étant considérée comme de l’histoire ancienne, mais depuis quelques temps on voit de plus en plus de marques en proposer. On trouve même maintenant des vêtements en laine mérinos dans les magasins de grande distribution.

Est-ce simplement un effet de mode, ou est-ce que la laine mérinos a quelque chose de vraiment intéressant à offrir pour les vêtements de randonnée et d’activités de plein air ?

Lire la suite »

Nov 042011
 

Le coton tue en randonnéeNon, ce n’est pas une blague, le coton a déjà tué en randonnée. Lisez cet article pour éviter qu’il ne récidive !

De quelle manière le coton tue en randonnée ? Le plus souvent par hypothermie.

Avant qu’une nouvelle psychose s’installe, je tiens à préciser que c’est l’utilisation de vêtements en coton qui peut tuer en randonnée.

L’erreur la plus fréquente, est d’utiliser un vêtement en coton comme couche de baseau contact de la peau (tee-shirt, chemise, pantalon).

Il n’y a aucun problème avec le coton tant qu’il reste sec. Le problème, est qu’il est très difficile de rester sec en randonnée. Personnellement, je ne me souviens pas d’une seule fois où ça m’est arrivé. Que ce soit à cause d’intempéries, de votre transpiration ou autres (traversée de rivière ratée par exemple), vous serez toujours plus ou moins humides en randonnée. Des fois même carrément trempés. 😉

Comme nous le verrons par la suite, le coton humide n’a pas sa place en randonnée bien que le coton soit un matériau très agréable à porter. C’est d’ailleurs pourquoi la plupart des vêtements de randonnée ne sont pas en coton – non ce n’est pas une question de mode.

Voici pourquoi vous ne devriez pas utiliser votre jean, votre tee-shirt préféré ou n’importe quel vêtement en coton pour randonner.

Lire la suite »