Avr 212011
 

Note : ceci est la seconde partie de l’article. La première partie se trouve ici.

Comment préparer une randonnée ? Avez-vous déjà attendu pendant une demi-journée que la boulangerie d’un petit village alpin ouvre pour faire votre ravitaillement ? Moi oui. Et j’ai dû rattraper le temps perdu en marchant deux fois plus le lendemain.

Cette deuxième partie de l’article « Comment préparer une randonnée » vous aidera à vous poser les bonnes questions pour éviter ce genre de mésaventure.

3 – Nécessaire à emporter

Vous hésitez entre partir les mains dans les poches ou emporter votre maison sur votre dos ? Je vous conseille de jeter un coup d’œil aux quelques points indispensables qu’il ne faut pas négliger en ce qui concerne le matériel, l’eau et la nourriture que vous emporterez :

Organiser son matériel

Le terme matériel englobe ici tous les objets qui vous accompagneront en randonnée – que ce soient vos chaussures, votre sac, votre casserole, votre slip, etc.

  • Quoi emporter ?
  • Ai-je le matériel adapté – pour la difficulté, le terrain, les conditions, etc. ?
  • Est-ce que je sais m’en servir ? Si non ou incertain, le tester chez soi.
  • Est-il en bon état ? Il faut impérativement vérifier, car il est très facile d’oublier dans quel état on a laissé notre matériel la dernière fois.
  • Ai-je besoin d’acheter du matériel supplémentaire ?
  • Est-ce que du matériel sera utilisé en commun – dans le cas d’un groupe (tente, réchaud…) ?

Gérer son eau

  • Quelle quantité d’eau prévoir pour la marche ? N’hésitez pas à emporter plus que nécessaire.
  • Quelle quantité d’eau sera nécessaire pour la préparation des repas ?
  • Allez-vous porter toute votre eau ou allez-vous nécessiter un ravitaillement ? Les ravitaillements sont souvent inévitables au delà de quelques jours de randonnée.
  • Si vous optez pour un ou plusieurs ravitaillements, où sont les points d’eau potentiels ? Il est possible de trouver de l’eau dans certains refuges, les villages, les sources, les rivières …
  • Est-ce que l’eau du ravitaillement sera potable ?
  • Si non, aurez-vous de quoi la filtrer ou la purifier ?

Attention :

  • Certains refuges n’ont pas d’eau, spécialement en hiver.
  • Certaines sources gèlent, et sont inaccessibles.
  • Si vous passez la nuit à un endroit, il est pratique d’avoir de l’eau à proximité pour éviter d’avoir à porter de l’eau pour le repas du soir, le petit déjeuner et le jour suivant.

Gérer sa nourriture

  • Quelle quantité de nourriture sera consommée pendant toute la randonnée ? Peser sa nourriture est fréquent pour optimiser la quantité emportée.
  • Allez-vous utiliser un réchaud ? Comment estimer la quantité de combustible nécessaire ?
  • Quoi manger ? Il est préférable d’emporter de la nourriture dense en calories.
  • Emporterez-vous toute votre nourriture (autonomie complète) ou prévoyez-vous un ou plusieurs ravitaillements ?
  • Si vous comptez faire un ravitaillement, où se ravitailler ? Cela est souvent possible dans certains refuges gardés, dans les villages traversés, ou en organisant un ravitaillement personnel.
  • Allez-vous cuisiner ou préparer des repas à l’avance ? Par exemple, certaines personnes déshydratent ou lyophilisent leur nourriture.
  • Comment emballer la nourriture ? Ayez en tête la gestion de vos déchets. Les sachets individuels – par repas – sont très pratiques.

Attention :

  • Si vous achetez des sachets de nourriture lyophilisée ou déshydratée, essayez d’abord chez vous car les portions peuvent être étonnamment petites.
  • Pensez qu’en randonnée comme pour toute activité physique notre corps consomme plus de nourriture.
  • Pour les ravitaillements dans les villages, renseignez vous sur les horaires et jours d’ouverture.

4 – Conditions variables naturelles et restrictions humaines

Évaluer les conditions variables naturelles

Comment préparer une randonnée ? Comme la randonnée en intérieur n’existe pas encore – et heureusement – nous dépendons des conditions extérieures naturelles comme le climat, la météo, etc. Voici quelques éléments à considérer pour être bien préparé :

  • Quelles seront les températures minimales et maximales ?
  • Quelles seront les conditions probables (enneigement, hauteur des rivières, UV, etc.) ?
  • Quelle sera la durée du jour – du lever du soleil à son coucher ?
  • Quel sera l’état des chemins ou de l’itinéraire planifié ? Des chemins peuvent être fermés pour cause d’inondation, d’éboulement, de glissement de terrain, d’avalanche…
  • Y a-t-il fréquemment de forts vents ? Parfois, il est impossible de planter sa tente dans certains endroits trop exposés.
  • Y a-t-il des phénomènes météorologiques fréquents dans la région (orages, tempêtes, changement de température extrême, etc.) ?
  • Est-ce que les conditions sont susceptibles de changer au long de l’itinéraire (changement d’altitude, passage dans une vallée d’orientation différente…) ?
  • Est-ce que les conditions sont susceptibles de changer au cours du temps (orage en fin d’après-midi, fonte des neiges qui font gonfler les rivières pendant l’après-midi, etc.) ?
  • Existe-t-il des risques environnementaux particuliers (avalanches, feux, inondations, marées…) ?
  • Y a-t il des risques particuliers liés à la flore et la faune (serpents, ours, pestes, plantes, etc.) ?

Se préparer en fonction des restrictions humaines

Nous dépendons également de certaines restrictions humaines qu’il faut connaître afin d’éviter bien des problèmes.

  • Quelles sont les règles s’appliquant dans les terrains traversés ?
  • Est-ce qu’il y a besoin de permis ou d’autorisation ? Certains sont parfois requis pour traverser certains parcs et terrains privés.
  • Si oui, faut-il payer et combien de temps faut-il prévoir pour l’obtention ?
  • Peut-on camper, bivouaquer et à quel endroit ? Beaucoup de parcs régionaux et nationaux autorisent uniquement les bivouacs près des refuges – et parfois uniquement pendant certaines heures.
  • Faut-il réserver (refuge, randonnée, bivouac, etc.) ? Dans certains endroits il faut même réserver la randonnée comme par exemple l’Overland Track en Tasmanie.
  • Est-ce que l’itinéraire traverse des zones protégées ? Il arrive de devoir nettoyer son matériel pour pouvoir éviter la prolifération de parasites dans certaines zones.
  • Est-ce qu’il y a des régulations spécifiques pour les secours ?
  • Y a-t-il des problèmes de sécurité (saison de chasse, chemin de 4×4…) ?
  • Est-ce que les feux sont autorisés ?
  • Est-ce-que l’utilisation des réchauds est autorisée en extérieur ? Dans certaines régions et à certaines périodes, les réchauds ne peuvent être utilisés qu’à l’intérieur.
  • Comment gérer ses déchets ? Certains parcs ne fournissent pas de poubelles. Il faut donc être capable de gérer tous ses déchets.
  • Existe-t-il des consignes à respecter pour faire ses besoins dans la nature ?

5 – Prévoir l’imprévisible

Avant de partir en randonnée, il faut toujours avoir à l’esprit que rien ne se passera comme prévu. Réfléchir aux éventualités suivantes permet d’être mieux préparé et de réagir plus rapidement en cas d’imprévu :

  • Que faire si la météo change radicalement (orage, neige, grêle, vent, canicule, tempête de sable…) ?
  • Que faire si du matériel n’est plus en état de fonctionner correctement à la suite d’un incident (tente, réchaud, sac à dos…) ?
  • Que faire si quelqu’un se blesse gravement ?
  • Que faire si quelqu’un se blesse légèrement ?
  • Que faire si quelqu’un souffre d’allergies, d’hypoglycémie, d’hypothermie, d’insolation, etc. ?
  • Que faire si quelqu’un ne veut plus marcher ?
  • Que faire si un point d’eau est pollué ou à sec ?
  • Que faire si l’on est perdu ?
  • Que faire si l’on ne peut ni avancer ni reculer ?
  • Que faire si l’on ne trouve pas d’endroit pour bivouaquer ?

Attention :

Pour finir

Planifier une randonnée peut paraître compliqué mais si vous avez lu cet article vous devriez avoir une base solide pour une bonne préparation. Par ailleurs, plus vous aurez d’expérience, plus ce procédé sera facile et rapide.

Cet article pose beaucoup de questions utiles pour bien préparer une randonnée. La plupart de ces questions trouveront des réponses détaillées dans de prochains articles.

Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de bien préparer sa randonnée. Je suis parti plusieurs fois mal préparé pendant mes premières randonnées et c’est une erreur que je veux que vous évitiez à tout prix.

Comme je l’ai fait au début de la première et seconde partie de cet article, partagez dans les commentaires vos mésaventures ou celles des autres qui sont arrivées à cause d’une mauvaise préparation !

  17 commentaires à “Comment préparer une randonnée ? Suite”

Commentaires (16) Pingbacks (1)
  1. Bonjour,

    J’ai créé un site qui peut être utile pour le ravitaillement en eau les randonneurs:
    http://eaupotable.info

    J’essaye de regrouper un maximum de sources, mais ce n’est pas facile à géolocaliser et encore moins pour savoir si l’eau est vraiment potable.

  2. C’est une initiative géniale ,

    Il faut peut-être ajouter la source du dr Badoit à Saint Galmier.

    Il y a un kiosque ou la source coule en permanence et ou les habitants de St Galmier peuvent s’approvisionner gratuitement.

    Il y a une dizaine d’année les randonneurs et touristes de passage pouvaient prélever un demi litre par personne gratuitement.

    Est-ce encore le cas ,c’est à vérifier

    Je suis maintenant en Bretagne ….lors de mes randos je n ai pas encore trouvé de source d ‘eau naturellement potable…..
    Cordialement

  3. Bonjour,
    site très intéressant, avec de bonnes idées. Il me sera certainement très utile, depuis toute petite je fais des randos dans les Pyrénées, à chaque fois en groupe. J’ai 20 ans dans quelques semaines, et j’ai décidé de partir seule cette année, pour la première fois, sur les sentiers ariègeois pour 3 jours, retour au camping prévue chaque soir (obligation parentale… ^^ ). Une expérience que je souhaite renouveler si tout se passe bien!
    Bonne continuation pour ce site
    Cordialement

  4. Bonjour ! je lis avec beaucoup d’attention tous les conseils que vous donnez car je vais commencer « mon chemin  » en direction de Compostelle le jeudi 9 avril . Je suis novice dans ce domaine et j’apprécie de lire tous les commentaires .Je ne suis plus toute jeune mais j’ai ce projet qui me tient à coeur depuis très longtemps J’ai créé un blog afin que ma famille et mes amis puissent me suivre et me stimulent en cas de « desespoir »!! je pars du Puy en Velay avec 1580 kms devant moi voici l’adresse du blog versaintjacques.blogspot.fr (sur le chemin) Merci de me soutenir Ultreia ! marijo

  5. Bonjour à tous,
    Je pratique la PR depuis des années, mais j’ai eux un problème de santé qui depuis 3 ans m’a fait passer plus de temps à l’hôpital que chez moi, aujourd’hui je viens de prendre une décision de faire un GR, mon objectif est de le faire dans 1ans, avec mon appareil photo car j’aime saisir des instants vrais et unique, je le ferais sûrement seul ? Le but est de me retrouver, de vivre, de partager, je sais que je peut y arriver,cela vous semblera prétentieux mais même mes médecins reste surpris comment jours après jours je « grandit » est cela aujourd’hui avec aucun traitement… Alors ci des personnes peuvent m’aider à réaliser ce rêve, qui est très impo pour moi a tout point de vue… Alors je vous écoute est vous dit merci… Dans la vie on avance à chaque pas…on ne peut refaire ce pas…

  6. Bonjour François, bonjour tout le monde,

    je vois plein de partage d’expériences, des projets, ça me donne envie de faire pareil, et comme j’aime beaucoup ce site, j’en profite pour y laisser une trace.

    J’ai pour projet de faire une grande randonnée en France (3/4 mois) et pour savoir si j’en suis capable, je me lance avant tout dans plus petit. Voilà mon idée : Montpellier jusqu’à Millau par les gorges de la Vis.
    Je me laisse deux semaines pour la faire, à partir d’avril/mai, parce que je ne la fais pas seule, je compte partir avec ma chienne de 8 ans.

    Donc si quelqu’un à des astuces pour randonnée avec son chien (entrainements, matos, médocs, véto…), des recommandations de lieu, des idées de coins, des infos sur le bivouac, ou autre pour le matos (bien choisir sac de couchage, tente… parce que tout est à acheter) si même vous avez des bons plans pour du matériel bon rapport qualité/prix. Je suis preneuse de tout.

    Merci à touts et bonne rando!

  7. est ce qu’on peut prendre un réchaud à alcool en cabine quand on prends l’avion ?

  8. Supers articles qui m’ont bien aidé à préparer ma première rando en solo sur une journée ! Cancale – Mont Saint-Michel sur le sentier des douaniers, un jour de grande marée. Si je n’avais pas lu cet article je n’aurais jamais pensé à la serviette pour s’essuyer les pieds et j’aurais été bien en peine car plusieurs passages sur la plage nécessitaient d’enlever ses chaussures.

    Merci pour ces précieux conseils et retour d’expérience qui me seront utiles pour mes prochaines escapades !

  9. Pour moi il existe une grande question. Les chiens sont ils autorises, acceptes ? Les itineraires comprtent ils des estives, des torrents, des terrains de chasse ?

  10. Se constituer une « check-list » sur laquelle on indique tout le matos à emporter, l’habillement, tout ce qui est nécessaire à la randonnée. Très utile pour préparer son sac. Ça constitue un aide-mémoire qu’on perfectionne au fil des sorties.
    Ne pas céder à la tentation de ne pas la consulter sous prétexte qu’on a l’habitude ! C’est le meilleur moyen d’oublier qque chose…..comme un pilote fait systématiquement sa check-list avant un vol, le randonneur fait la sienne avant le départ !

  11. bonjour à tous,

    Depuis quelques années, j’ai envie de faire de la RP voir du trek.
    J’ai proposé le projet à 2 amies et cela les a emballés.

    Nous aimerions faire les gorges du verdon, mais n’ayant jamais fait de rando. nous nous donnons un an pour nous exercer en commençant sur des RP d’une journée et augmenter la durée pour être fin prête.

    Votre site et vos conseils vont nous être très utile, pour l’achat du matériel, trouver des lieux de rando, l’organisation etc.

    Nous vous remercions d’avance et nous vous tiendrons au courant de nos péripéties.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

64 Partages
Partagez35
Tweetez21
+18