Oct 272011
 

Quel matériel de randonnée choisir ?Qui aurait cru que je parlerais de marques sur un blog de randonnée ? Et oui, même le milieu de la randonnée n’est pas épargné par les marques. On voit parfois des randonneurs débutants avec du matériel dernier cri très cher et des randonneurs expérimentés avec du vieux matériel acheté des années auparavant dans un magasin de grande distribution. Alors comment s’y retrouver ?

JJack m’avait posé une question dans les commentaires de la vidéo « posez-moi vos questions ! » que j’ai reformulée : marques de grande distribution ou marques spécialisées ?

C’est une question légitime. Pourquoi payer deux fois plus cher pour un produit qui semble être le même ?

Ce n’est pas une question qui a une réponse unique car cela dépend de votre pratique : occasionnelle, régulière, générale, spécialisée, etc. et dépend surtout de l’argent que vous voulez ou pouvez dépenser.

Car après tout, ce choix est surtout limité par l’argent. Pour beaucoup de personnes, la question du choix entre matériel spécialisé et de grande distribution ne se poserait pas s’il n’y avait pas de contraintes financières. Pourquoi acheter une tente premier prix qui risque de se déchirer au premier coup de vent si vous avez les moyens d’acheter un modèle haut de gamme de très bonne qualité ?

La question que la plupart des randonneurs se posent est je pense : quel est le matériel le moins cher que je peux trouver et qui va remplir exactement les fonctions dont j’ai besoin pour ma pratique. Pour reprendre l’exemple de la tente, rien ne sert de dépenser une fortune dans une tente d’alpinisme qui résiste à des tempêtes de neige si c’est pour faire une grande randonnée en été dans les Alpes.

Par la suite, je vous aide à choisir entre les marques spécialisées et les marques de grande distribution sous forme de questions/réponses.

Y a-t-il une réelle différence entre un produit de grande marque et un produit de grande distribution qui ont l’air semblables et ont une différence de prix élevée ?

La grande distribution se spécialise de plus en plus, développe des produits de plus en plus techniques, fait des essais en laboratoires, équipe des professionnels, etc. Mais est-ce que les produits sont vraiment les mêmes ?

Parfois oui, parfois non. Je vous aide beaucoup là, non ?

Certains produits sont quasi-identiques, faits avec les mêmes matériaux, ont la même qualité, les mêmes performances, etc. L’unique différence est la marque et surtout le prix ! C’est le cas par exemple de certaines gourdes, micropolaires, popotes, etc.

Certains produits ont plus que le prix comme différence. Le prix pour une marque spécialisée justifie parfois une meilleure qualité, une meilleure durabilité, une meilleure performance ou autre. Pour les sacs de couchage ou les tentes par exemple, les matériaux utilisés peuvent être de meilleure qualité, plus légers, plus imperméables, etc. Il y a certains produits de marque spécialisée qui ont une qualité et des performances inégalées dans la grande distribution.

Mais est-ce que vous avez besoin de cette qualité supplémentaire ? C’est LA question que vous devez vous poser. Est-ce que vous avez vraiment besoin de ce tee-shirt de marque à 40 euros avec des supers caractéristiques ? Est-ce que le tee-shirt de base à 10 euros ne pourrait pas faire l’affaire ?

Il y a des produits de grande distribution de très bonne qualité et qui sont amplement suffisants dans beaucoup de conditions. Par contre, pour certaines utilisations, les produits de grande distribution peuvent ne pas suffire.

Quel type de matériel acheter si je suis débutant et que je ne sais pas encore si j’aime la randonnée ?

Dans ce cas, je vous conseille de vous tourner vers du matériel de grande distribution. La grande distribution permet de commencer la randonnée avec un équipement de qualité suffisante sans se ruiner. Etant donné que vous êtes débutants, vous n’allez sûrement pas vous engager dans une randonnée extrêmement technique et exigeante. Donc ce matériel suffira probablement. Et si jamais, vous vous rendez compte que vous n’aimez pas la randonnée, vous n’aurez pas gaspillé trop d’argent.

Si randonner vous plaît, et que vous savez que vous allez continuer, rien ne vous empêche de vous équiper avec du matériel de meilleure qualité. Vous serez un peu plus expérimentés et pourrez cibler plus facilement vos besoins.

Pour savoir si vous aimez randonner sans dépenser trop d’argent, une alternative est d’emprunter du matériel.

Si l’argent n’est absolument pas un problème pour moi, quel type de matériel acheter ?

Si vous n’avez pas besoin de faire attention à l’argent que vous dépensez pour le matériel de randonnée, alors faites-vous plaisir. Mais rappelez-vous que le matériel ne fait pas tout. N’achetez pas un produit parce qu’il est cher, mais achetez-le parce c’est de la bonne qualité, et qu’il correspond à vos besoins.

Je tiens à vous mettre au courant par contre : certaines personnes n’aiment pas les débutants avec du super matériel. Peut-être par jalousie ou parce qu’ils pensent que c’est comme « donner de la confiture aux cochons », mais je vous aurais prévenus. 😉

Vaut-il mieux acheter un produit de bonne qualité et le garder longtemps ou de qualité suffisante et en changer souvent ?

Tout dépend de vos priorités et de votre pratique. Si vos priorités sont financières, pensez à long terme et non à court terme. Il est par exemple plus intéressant financièrement d’acheter un sac de couchage à 99 euros et de le garder 5 ans plutôt que d’en acheter un à 49 euros et de le garder 2 ans. Mais il est moins intéressant d’en acheter un à 139 euros qui dure 5 ans.

Il faut trouver un bon compromis entre la fiabilité, la durabilité du produit et son prix. Il vaut parfois mieux renouveler un produit souvent pour qu’il ait toujours de bonnes performances. Mais parfois il vaut mieux acheter un produit de qualité qui va garder ses performances au court du temps.

Les deux questions suivantes vous donnent un aperçu d’extrêmes à éviter.

Pourquoi ne pas acheter un modèle à bas prix, de qualité médiocre et en changer souvent ?

Pour la même raison que vous n’achetez pas 8 téléphones portables à 10 euros et que vous préférez en acheter un à 80 euros qui est « censé » être plus fiable. Vous voulez éviter les problèmes, et les pertes de temps. Vous ne voulez pas transférer tous vos numéros d’un portable à l’autre à chaque fois qu’un d’eux s’arrête de fonctionner, ou vous retrouver avec un téléphone qui ne marche pas un jour où vous en avez vraiment besoin.

En randonnée, vous ne voulez pas une semelle de chaussure qui se décolle, une toile de tente qui se déchire, une poche à eau qui fuit, etc.

Imaginez par contre que vous achetez un ustensile en plastique qui fait cuillère et fourchette en même temps. Vous prenez le premier prix et il se casse pendant la randonnée. Ce n’est pas très embêtant ! Au pire des cas vous mangerez avec les doigts…

Il ne faut pas penser uniquement en terme d’investissement financier. Il faut aussi penser aux conséquences si le produit vous lâche. N’achetez pas un produit « vital » de mauvaise qualité qui pourrait compromettre vos randonnées ou votre sécurité s’il vous lâche (chaussures, tente, sac à dos, etc.). Pour les autres produits, faites comme vous le souhaitez.

Pourquoi ne pas acheter le modèle haut de gamme et le garder très longtemps ?

Ne tombez pas dans l’extrême inverse et n’achetez pas du matériel très haut de gamme en espérant qu’il va durer 20 ans. Pour commencer, le matériel est de moins en moins fiable et est fait pour durer de moins en moins longtemps. Une raison à cela est l’allégement du matériel. Ensuite, la technologie va évoluer et les produits s’améliorer, vous serez donc tentés d’acheter de nouveaux produits plus performants.

Est-ce que je peux randonner uniquement avec du matériel de grande distribution ?

Oui, il est tout à fait possible de faire une grande randonnée en utilisant uniquement du matériel de grande distribution – à condition de bien le sélectionner et que la randonnée ne demande pas de matériel ultra-spécifique ou ultra-technique. Vous n’aurez sûrement pas le matériel le plus léger (sauf si vous bricolez), le plus beau et le plus performant, mais vous ne vous serez pas ruinés.

Il y a certains produits de grande distribution de très bonne qualité. Et le rapport qualité/prix est imbattable.

Attention, dans les magasins de grande distribution, vous trouverez souvent des produits non adaptés à la randonnée – même si vous pouvez voir le contraire écrit sur l’étiquette ou une belle photo d’un randonneur utilisant ce produit. Dans les magasins de grande distribution, on peut par exemple trouver ce qui s’appelle des « chaussures de randonnée » à environ 15 euros.
Honnêtement, ce n’est pas ce que j’appelle des chaussures de randonnée. C’est bon pour faire du jardinage, une promenade digestive le dimanche ou se faire une belle entorse en montagne. Alors méfiez-vous de tous ces produits de grande distribution qui ont l’air faits pour la randonnée, sont vendus en tant que tels et qui ne le sont pas.

Réfléchissez également aux conséquences de la non-fiabilité de chaque produit que vous achetez. C’est pareil que si vous achetiez une voiture : ce n’est pas très grave si la peinture s’écaille, mais vous ne voulez pas une ceinture de sécurité défectueuse.

Est-ce qui si j’achète un produit cher de grande marque, c’est forcément un bon produit ?

Non, pas forcément. Ne tombez pas dans le piège : « c’est une grande marque, c’est cher, donc ça doit être un bon produit ». C’est loin d’être vrai. Même les grandes marques ont des produits de mauvaise qualité ou peu fonctionnels à un prix élevé.

C’est pourquoi il faut toujours essayer le produit, lire et demander les avis d’utilisateurs et bien se renseigner avant d’acheter.

Ne vous faites pas avoir par les marques – n’achetez pas un produit pour sa marque. Il vaut mieux acheter un sac à dos moche, peu cher, de qualité moyenne qui est très confortable pour votre morphologie plutôt qu’un beau sac à dos de grande marque qui vous blesse. Cela paraît évident, mais beaucoup de personnes font le contraire. Beaucoup de personnes choisissent un produit d’abord en fonction de sa couleur, son design et sa marque.

Est-ce que le matériel cher de marque a une meilleure durabilité ?

J’ai eu une tente de randonnée de grande distribution qui est toujours imperméable après de nombreuses utilisations. Je l’ai réimperméabilisée une seule fois en 7 ans. J’ai des amis qui ont acheté une tente de marque connue et réputée, 3 fois plus chère que la mienne. Au bout de quelques utilisations, elle prenait l’eau par le toit…

A l’inverse, certaines chaussures de trek de marque spécialisée ont une durabilité incroyable – qui bat de loin la durabilité de n’importe quelles chaussures de trek de grande distribution.

Donc la réponse à la question est : en général oui, mais pas forcément. Cela dépend du produit. Les bons sacs de couchage de marque spécialisée ont par exemple souvent une meilleure durabilité que les sacs de couchage de grande distribution. Mais cela peut être le contraire pour les vestes imperméables. Les vestes de marque peuvent être plus légères et moins durables de ce fait.

Quand ai-je besoin d’acheter du matériel de marque haut de gamme ?

Je pense que le haut de gamme est réservé à des utilisations très spécifiques, dans des conditions exigeantes ou pour les personnes qui aiment acheter ce qui se fait de mieux.

Le haut de gamme a souvent une qualité et une spécificité que l’on ne trouve pas en grande distribution.

Est-ce que si j’achète du matériel de marque j’aurai un meilleur service après-vente ?

Cela ne dépend pas tellement du produit mais plutôt de là où vous l’achetez. Les magasins de grande distribution ont souvent un bon service après-vente et échangent ou remboursent très facilement les produits. Et ces magasins vendent à la fois leurs produits et des produits de marque spécialisée.

La qualité des produits de grande distribution n’est pas constante, le contrôle qualité n’étant pas leur point fort. C’est pour cela que la grande distribution rembourse sans rechigner le matériel défectueux. Et c’est pour cela que je vous recommande de tester votre matériel sur des petites sorties. Si ces produits sont défectueux, vous vous en rendrez très vite compte.

Mon expérience

Quel matériel de randonnée choisir ?Le sujet des marques est un sujet polémique, et je ne veux pas rentrer dans un débat économico-politico-éthico-je ne sais pas quoi. Je ne veux essayer ni de vous convaincre d’aller faire vos courses chez l’épicier du coin, ni dans un supermarché. J’ai été obligé de simplifier les choses, de les mettre dans des cases et de généraliser – chose que je n’aime pas faire en général. Mais j’essaye juste de vous montrer les avantages et inconvénients de chaque pour que vous fassiez le bon choix en fonction de votre pratique, de vos besoins et de vos moyens.

En ce qui me concerne, j’ai commencé à randonner avec du matériel de grande distribution pour des raisons financières. Les marques de grande distribution ont l’avantage de rendre la randonnée accessible à beaucoup de monde. J’ai maintenant du matériel de marque spécialisée mais aussi toujours du matériel de grande distribution.

Il y a du matériel de randonnée de grande distribution dont je suis extrêmement satisfait et d’autre beaucoup moins.

Quand j’étais étudiant, après m’être fait voler mes chaussures de randonnée (entre autres), j’avais acheté le premier prix de « chaussures de randonnée » dans une grande marque de distribution. En marchant, un bout de bois a réussi à traverser la semelle jusqu’à mon pied. Voilà pourquoi je vous conseille d’éviter les premiers prix pour le matériel qui pourrait compromettre vos randonnées ou votre sécurité s’il s’avère défaillant.

D’un autre côté, j’ai eu des chaussures de randonnée de grande distribution dont j’ai été extrêmement satisfait. Pour la même qualité, j’aurais sûrement payé beaucoup plus cher chez une autre marque.

Mon expérience des produits de marque, est qu’il y en a certains qui ne valent pas leur prix et d’autres que je ne pourrais pas remplacer avec des produits de grande distribution car ils ont une qualité et des performances que l’on ne trouve pas dans la grande distribution.

Un dernier conseil que j’ai déjà abordé dans cet article avant de vous laisser : n’achetez que ce qui vous est vraiment utile. Vous ne dépenserez pas d’argent inutilement, et n’aurez pas à porter ces objets. En plus, vous pourrez utiliser cet argent pour vous procurer du matériel indispensable de meilleure qualité.

Si vous avez des questions sur ce sujet auxquelles je n’ai pas répondu, posez-les dans les commentaires et je me ferai un plaisir d’y répondre.

  46 commentaires à “Matériel de randonnée : marques de grande distribution ou marques spécialisées ?”

Commentaires (41) Pingbacks (5)
  1. Grand merci a toi François pour cet article qui répond bien à ma question ! Comme tout les autres Articles il est très instructif j’apprécie énormément ton site et le recommande chaleureusement chaque fois que l’occasion m’en est donnée !
    vite au prochain !

  2. Hello François
    Je suis d’accord à 200% sur cet article (« pour une fois », oui je sais…) pour autant c’est dommage que ton article reste approximatif, tu ne prend pas partis alors que c’est TON blog, je trouve qu’on reste un peu sur notre fin. Tu ne site aucune marque alors que certaines sont peut être à citer… Pour les chaussures par exemple, je pense à Salomon qui privilégie plutôt le confort et l’esthétisme du produits (bcp de coutures, de tissus, etc) alors que Mendle vas privilégier la qualité et la durabilité, etc… Elles visent donc un public différent. Idem, la grande distri c’est très très large, entre Auchan et Décathlon il y a un monde….
    A bientôt
    Ben

    • Bonjour Ben,

      Je ne prends pas partie pour les marques spécialisées ou la grande distribution car j’ai utilisé et j’utilise toujours des produits des deux. Et il n’y a pas une solution unique, cela dépend des besoins de chacun. J’ai essayé de présenter d’une manière assez objective les avantages et inconvénients de chaque. Si j’avais par exemple pris partie pour les marques spécialisées, ça aurait été ne pas penser aux personnes qui ne peuvent pas dépenser beaucoup d’argent dans du matériel de randonnée. Et ces personnes n’auraient pas su qu’on peut randonner uniquement avec du matériel de grande distribution.

      Quand je parle de grande distribution dans mon article, je parle de grande distribution de matériel de randonnée. Auchan ou autres supermarchés ne rentrent pas dans cette catégorie. Pour ce qui est des autres marques, je ne préfère pas faire de généralités. Je préfère comparer des produits similaires. Je préfère par exemple comparer une chaussure de trek Meindl avec une chaussure de trek Salomon mais pas Meindl et Salomon en tant que marques.

      A bientôt
      François

  3. Très bon article!
    Je trouve que les marques de distribution sont très bien pour le randonneur moyen.
    Mon dernier sac à dos à tenu 10 ans quand même.

  4. moi je tiens a dire quand même que je suis très agacée de voir tous ces randonneurs habillés en Queshua, c’est une marque mais de la grande distribution comme ça on est bien avancé et ce qui m’ennerve c’est du coup on a un espèce de stéréotype du randonneur. voir mon commentaire sur le style du t shirt respirant a manches raglan bicolore.

    je suis pour éviter d’acheter autant que possible pour que ça reste une activité nature et non un but de consomation (que ce soit marque ou pas) et emprunter le matériel ou l’équipement en s’organisant pour pas en avoir besoin en même temps, mais y a peut être des trucs qui vaut mieux avoir de perso (je pense à la crasse du sac de couchage …).

    je suis d’accord d’acheter seulement après avoir assez d’expérience pour définir vraiment ses propres besoins et non pas satisfaire ses envies.

    bon, j’avoue pour moi, le style c’est quand même un vrai besoin (lol)

    • Bonjour Laetitia,

      Pourquoi être « très agacée de voir des randonneurs habillés en Quechua » ?
      Je suis pas pro Quechua, ni employé chez Décat mais juste interpellé par ce que tu as écrit 🙂

      Pour revenir au thème, c’est vrai que Décat c’est de la grande distribution.
      Mais c’est vrai aussi que leurs produits Quechua sont pensés pour les randonneurs à petits budgets débutant et moyennement expérimentés.

      Pour résumer, 1) les petits budgets s’y retrouvent, 2) on peut trouver de la qualité, du sav, et du retour de satisfaction (à travers les commentaires du site), et 3) l’enseigne a pignon sur rue.

      Tout cela fera forcément incliner la balance du consommateur en faveur de ce type d’enseigne.

      Perso, je débute en rando. Non par manque d’intérêt mais par manque de temps. J’adore ça, et c’est sûrement ce qui nous réunit sur randonner-malin.

      Bonne continuation François et les autres.

      • en fait ce qui m’agace c’est que comme cette marque est très répandue, je trouve qu’il y a une uniformisation du style et donc personnellement je n’ai pas envie de ressembler à un espèce de stéréotype du randonneur.
        de toute façon je n’aime pas non plus me retrouver sur des itinéraires très fréquentés.
        enfin, ce que je recherche en randonnée c’est de la liberté, de l’immersion en pleine nature, le partage humain est chouette aussi mais en petit comité.
        j’avoue que si j’ai écris ça c’est parce que j’ai pas envie de cautionner une société de consomation, de m’éclater dans mes loisirs au détriment des conditions de travail nulles de ceux qui ont fabriqué mon matériel et mes fringues.
        Donc sans vouloir sombrer dans de la morale écologiste, je trouve ça utile d’en avoir au moins conscience.
        voilà, maintenant je suis effectivement débutante en rando et j’ai un petit budget donc comme tout le monde, je fais une bonne partie de mes courses en grande distrib parrallèlement j’essaye au maximum d’éviter d’acheter, comme François conseille pour remplir le sac à dos : « en ai-je vraiment besoin ? » bien souvent la réponse est non ! j’essaye d’appliquer cela tout le temps.

  5. Bonjour à tous,

    cherchant à renouveler mon matériel de ski / rando, j’ai pas mal étudié le problème des vestes, sous vêtements etc. De ce que j’ai vu, niveau polaires / sofshell, Décathlon est vraiment bien placé. Niveau tshirts respirants, j’ai comparé un acheté chez eux et un offert par Nike lors d’un 10km de courses, et dans la majorité des cas je ne vois pas la différence, sauf en cas d’effort très intense (boxe française). Comme le dit très bien l’article, cela dépend énormément de la pratique que l’on a, des conditions, et de notre propre organisme, et de la morphologie. On ne peut vraiment pas se décider uniquement sur des critères techniques.
    J’ai failli prendre une softshell de marque, et pour mon usage, je pense que la décath (bionnasay femme) sera bien suffisante, quitte à remettre en question ce choix dans quelques années. Pas que je n’ai pas les moyens, mais je préférerais mettre la différence dans un autre matériel.

    • Bonjour Julie,

      Je pense que ton approche reflète bien un message que j’ai voulu faire passer à travers cet article :

      je préférerais mettre la différence dans un autre matériel

      Il est important de bien hiérarchiser ses priorités pour bien choisir son matériel de randonnée en fonction de son budget.

      Bonne continuation,

      François

  6. Merci François de ces précieux conseils et de ces astuces qui sont d’une grande utilité pour les randonneurs et leurs accompagnateurs . Aurais-tu des astuces pour alléger le poids du corps sur les genous et les chevilles durant la descente des pentes abruptes? Tu sais mieux que quiconque la difficulté éprouvée lors de la descente des longues pentes quand il n’y a pas moyen de les détourner !!!

  7. Bonjour,

    Je voudrais savoir sil existe des t shirts specifiques anti uv ou bien les t shirts antitranspirants que l on trouve par exemple chez decathlon sont aussi anti uv? Eventuellement avez vous des References? Merci

    • Bonjour,

      Il faut savoir que la plupart des t-shirts filtrent plus ou moins les UV. Les t-shirts respirants Quechua sont souvent suffisants pour la plupart des utilisations et des personnes.

      Il n’existe pas vraiment de tee-shirts anti-UV (bien qu’ils soient vendus en tant que tels), mais des tee-shirts avec différents indices de protection aux UV (comme pour la crème solaire). Cet indice est l’UPF (Ultraviolet Protection Factor). Il va de 15 à 50, 15 étant une bonne protection et 50 une excellente protection.

      Beaucoup de tee-shirts n’ont pas cet indice, cela ne veut pas dire qu’ils ne protègent pas des UV, mais simplement que l’indice n’a pas été déterminé. Si tu veux être sûr d’avoir une bonne protection contre les UV, prend un tee-shirt avec un indice, au moins tu seras sûr.

      A bientôt,
      François

  8. Vaste sujet !

    Je pense qu’il faut d’abord faire une liste des besoins (les vrais !) et ensuite comparer ce que proposent les uns et les autres.

    Exemples :

    – besoin d’un sous-vêtement en laine merinos (parce que c’est respirant, c’est chaud et ça ne démange pas) ; chez D4 il est proposé à 20 et quelques = je ne cherche pas ailleurs…

    – il y a des cas où la grande distribution ne proposera jamais de solution : par exemple une tente ultra légère sans tapis de sol ni moustiquaire ; dans ce cas, soit bricoler (couture), soit acheter (cher) en magasin (ou vente en ligne) très spécialisé où, au passage, bien souvent, les conseils sont nombreux, techniques et judicieux..

    – il y a des magasins qui sont à mi-chemin des deux comme au vieux camp… Les conseils sont souvent à la hauteur et le choix est assez énorme. Il est possible par exemple de demander le montage de telle ou telle tente, l’essai de tel ou tel sac à dos avec ses propres affaires dedans etc…

    Je pense que la question matérielle telle qu’elle a été posée n’est peut-être pas le bon angle pour voir les choses… Peut-être serait-il plus opportun de faire des retours de réflexions et surtout d’utilisations sur chaque matériel ?

    Par exemple, mes premières chaussures de rando, des salomon achetées en magasin de sports ont cédé au bout de 5 ans alors que je ne pratiquais que sur sentiers 15/20 jours par an ; je les ai montrées à un (vrai) cordonnier et il m’a dit que la matière qui partait en lambeaux était du polyuréthane et que cette matière s’altère assez rapidement au fil du temps, contrairement au reste de la chaussure (semelle (caoutchouc) encore bonne, et dessus (cuir) impec ; donc à cause de cette fine couche de polyuréthane qu’il n’a pas été possible de réparer/recoller, mes chaussures ont été jetées alors qu’elles étaient par ailleurs en très bon état … Par conséquent, quand j’ai racheté des chaussures, la question s’est portée sur les matériaux utilisés et j’ai opté pour du caoutchouc/cuir exclusivement et j’ai acheté des mendl qui de plus sont ressemelables ! Elles m’ont coûté certes un peu plus cher mais à l’usage, après 4 ans (40 jours/an) d’utilisation hors sentiers, sur pierriers, éboulis et grimpettes (= utilisation autrement plus exigeante et contraignantes que pour mes anciennes salomon), j’en suis extrêmement satisfait et rien ne bouge !

    Peut-être serait-il intéressant et envisageable de faire dans ton blog un espace pour des retours objectifs des différents matériels ?
    Cela permettrait d’aider chaque utilisateur à établir SON cahier des charges pour l’utilisation qu’il envisage.

    Après, achat dans tel ou tel magasin, peu importe (avis perso)… (?) A chacun de comparer (prendre son temps) et d’acheter malin, non ?

    De plus, ceux qui se disent agacés de rencontrer des randonneurs estampillés quetchua m’agacent vraiment… si une veste convient et que c’est une quetchua, où est le blème ? Il faudrait que ce soit marqué haglofs ou the-north-face pour que ça fasse moins commun ? Les sentiers de randonnées ne sont pas des parterres de défilés de mode ! Portez que diable ce qui vous procure du bien ETRE (le cas échéant, au meilleur prix) et laissez de côté le PARAITRE… la marque, rien à cirer !

    (PS : y’a le salon de la rando à paris le w-e prochain ; je ne connais pas mais pour ceux qui ne sont pas trop loin, c’est peut-être intéressant ?)

    • Bonjour Philippe,

      Merci pour ton commentaire. Ton idée d’espace retour de matériel est intéressante, mais je ne pense pas que ça puisse être objectif. Car comme tu l’as dit plus haut, il faut choisir en fonction de ses besoins.

      Le problème est que beaucoup de personnes choisissent mal leur matériel et le critiquent ensuite. On trouve par exemple des retours du genre « chaussures trop petites », « sac de couchage trop chaud » ou « chaussures qui prennent l’eau (pour des chaussures respirantes non-imperméables) ». Personnellement, j’appelle ça un mauvais choix. Là où les retours peuvent être intéressants, c’est si un produit a un défaut récurrent (plumes qui s’échappent d’un sac de couchage, semelle qui se décolle, etc.).

      D’après ce que j’ai pu voir sur internet, personne n’est jamais d’accord, car personne n’a les mêmes besoins et les mêmes contraintes. J’ai peur que ça crée des débats sans fin sur des histoires de matériel. Le matériel est important, mais ce genre de discussions ont tendance à faire oublier les vraies valeurs de la randonnée.

      Si tu as une idée plus précise, n’hésite pas à m’envoyer un email ou laisser un commentaire pour m’en faire part.

      A bientôt,
      François

  9. J’achète mon matériel chez deca depuis de nombreuses année ,c’est le magasin le plus prêt de chez moi et je peux essayer le matériel.J’ ai eu des problèmes avec un poncho qui ma été remplacé après deux ans d’utilisation .J’ai une tente de cette marque qui me donne satisfaction .Il est difficile pour moi ,a part du matériel qui ne nécessite pas d’essai d’acheter par correspondance.

    • Bonjour Jean,

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. C’est d’ailleurs en achetant en ligne des produits qui s’essayent que beaucoup de personnes se retrouvent avec du matériel inadapté.

      A bientôt,
      François

  10. Bonjout

    Ce qu’il ne faut pas oublier (mais que tu ne mentionne pas, cependant) :

    Une raison d’acheter des produits durables (et d’en changer moins souvent) plutôt que des produits fragiles (et d’en changer souvent), c’est qu’à chaque fois qu’on change une partie de son équipement :

    – il faut se débarrasser de l’autre (il sera probablement enterré ou incinéré -> pollution) ;

    – il faut en produire un nouveau, ce qui demande des matières premières (consommation de ressources) et la production dans une usine, très souvent en Asie, où les normes environnementales sont bien en dessous des normes européennes et où les employés sons réduits à un statut qu’on pourrait qualifier d’esclavage.

    C’est à mon avis la première raison pour acheter du matériel durable ! Achetons durable (même si c’est plus lourd) ou d’occasion (même si c’est démodé), réparons et fabriquons, pour ne pas polluer plus la Terre et pour ne pas exploiter des humains à l’autre bout du monde.

    Qu’en penses-tu ?

    • Bonjour Bob,

      Je suis assez d’accord avec ton commentaire – mais pour beaucoup de personnes, le côté financier passe avant le côté environnemental. L’environnement irait beaucoup mieux si le protéger ne coûtait pas si cher !

      Un autre problème est que le matériel durable est également de plus en plus rare – car plus léger, plus perfectionné et plus performant.

      Acheter d’occasion et revendre son matériel sont par contre deux bonnes solutions qui combinent l’aspect financier et l’aspect environnemental. Je viens d’ailleurs juste d’acheter un sac à dos d’occasion.

      A bientôt,
      François

  11. Salut !
    Tu conseilles aux débutants d’emprunter du matériel pour tester. Je trouve ça top et carrément adapté à mes besoins de débutante qui n’a aucune expérience de la grande randonnée et qui n’a qu’un moindre budget. Est-ce qu’il existe des boutiques de location de matériel justement ? Si oui, je veux bien quelques noms. Merci !!! 🙂

    • Bonjour Christina,

      Il existe des boutiques de location, mais il vaut mieux regarder directement dans la région qui t’intéresse. Si tu tapes « location matériel randonnée » + la région qui t’intéresse dans un moteur de recherche, tu devrais trouver.

      A bientôt,
      François

  12. Ok c’est noté merci ! Tu penses que c’est une bonne idée pour les petits budgets pour tester avant d’investir ou il vaut mieux acheter d’occasion ou premier prix ? (Je pense notamment au chèque de caution qui risque d’être encaisser en cas de matériel détérioré).

    • Bonjour Christina,

      Ca peut effectivement être une bonne solution pour tester du matériel avant d’investir et être sûr qu’il te convienne bien. Mais c’est vrai que le chèque de caution peut faire peur… Mais si tu y fais attention, ça devrait aller.

      A bientôt,
      François

  13. Bonjour,
    je viens de parcourir le sujet qui est de bon conseil du coup ma question ne sera probablement pas adapté vu votre « non prise de position » par rapport au marque vu que vous privilégiez le produit à la marque, mais est il possible de trouver une liste des marques de matériel de randonnée « Française » voir même « made in France » ?
    C’est dans l’air du temps 😉

    • Bonjour Nico,

      C’est effectivement dans l’air du temps. 😉 Je ne connais pas de telle liste. Mais je pourrais essayer d’en créer une !

      A bientôt,
      François

  14. Bonjour,concernant des marques françaises de vêtements de randonnée,j’en connais une.C’est Cimalp. Certains de leurs produits sont garantis à vie! Mais je ne sais pas si le vêtement est fabriqué en France.je pense que oui.
    Il est préférable de pouvoir toucher les produits en magasin afin de se rendre compte de l’épaisseur d’un vêtement de la taille d’une chaussure.Par exemple ,Salomon taille petit. J’ai 2 paires de chaussures de rando chez eux. Pour être bien ,il faut prendre du 42 2/3.

    Je profite de l’occasion pour dire que le prix des produits de randonnée sont bien trop chers même dans les grandes marques .Les lieux se fabrications de ces articles sont souvent en Asie.
    La rando doit rester un plaisir et le look n’est pas primordial.La beautè des paysages vaut plus le regard que l’apparence vestimentaire. Quoique,une jolie randonneuse…!!

    Bonne rando à tous et toutes.

  15. bonjour François,

    je suis tout à fait d’accord avec ton article, en priorité cerner le besoin et l’utilisation et ensuite faire son choix, en général je regarde sur les sites marchands les avis des utilisateurs qui correspondent à mes critères d’utilisation et je choisis la référece de l’article qui me convient, je regarde la dispoibilité dans les magasins les plus proches de chez moi afin de l’essayer et l’acheter si c’est concluant et je n’ai pratiquement jamais été déçu, par contre si je me rends directement au magasin et que j’achète sur un coup de coeur je me plante casiment à chaque fois.
    Merci pour tes articles.
    Bonnes randos.

  16. tes conseils sont pertinents.
    pour bien acheter .
    il faut savoir comment on va pratiquer la rando
    le plus dur est de cibler ses besoins.

  17. Le dernier conseil est de loin le plus utiles! 😉

    Je dirais également qu’il faut éviter l’achat impulsif. Ne pas acheter quelque chose que l’on avait pas prévu d’acheter en rentrant. Lorsqu’un matériel m’intéresse, j’en note les références et le prix et je rentre chez moi! Je jette un coup d’œil sur le net pour trouver quelques retours d’expérience et voir si le prix est juste d’une part et justifié d’autre part. Je prends le temps de discuter avec le vendeur qui me conseille un produit pour apprécier la connaissance pratique qu’il en a (Et là, il n’y a pas photo, les magasin spécialisés offrent généralement plus de compétence…). Je fais ensuite le comparatif avec un produit de la grande distribution (inspection: qualité tirettes, coutures, collages, confort, poids, facilité d’utilisation, détails pratiques, caractéristiques d’entretien…) Bref, avant d’acheter, il faut prendre son temps. Acheter un article que l’on va utiliser durant des centaines d’heures vaut bien la peine d’y consacrer quelques heures.
    Ça donne aussi le temps de remettre en question l’achat. Est-il vraiment indispensable? Au niveau fringues par exemple, ça vaut souvent la peine de se poser la question!

    Si la conclusion va à un article cher de grande marque après tout ça, je l’achète sans regrets! ;D

  18. Je fais partie des gens « qui s’habillent en quechua » pour la balade en foret ou montagne (et qui s’equipent chez decathlon pour beaucoup d’autres choses), ou bien parfois c’est du « mc-kinley » de l’enseigne concurente. Ces 2 enseignes sont celles qui se trouvent le plus facilement n’importe ou en France, voila pourquoi il est plus simple s’aller s’equiper chez eux plutot que dans des boutiques ne vendant que des marques haut-de-gamme et/ou ultra-techniques (avec les tarifs consequents) même lorsquelles existent.
    Les produits marques-de-distributeur des grandes enseignes a vocation sport,sont parfois décevantes (et chez D..n il existe des produits qui étaient corrects et pratiques à une époques et qui subitement perdent en qualité sans qu’on sache pourquoi. ça m’est encore arrivé tout récemment avec des soutien-gorges de sport, même aspect même etiquette avec la meme taille indiquée dessus mais quand j’ai voulu les mettre ça n’avit rien à voir).
    et on sait que depuis plusieurs années leurs produits viennent quasiment tous de chine, hélas. Mais ceux de grandes marque aussi, generalement, ainsi j’ai une paire de Tecnica que j’adore, bien qu’elles viennent de chine.Les chaussures Quechua vendues entre 60 et 70 euro m’avient décu, le profils de la semelle n’a pas résisté à 2 années d’usage (en moyenne une sortie par semaine). J’ai donc acheté ces Tecnica à 90 qui après 2 ans d’usage similaire sont en bien meilleur état que les Quechua. Donc j’auris eu intéret, financièrement parlant, à acheter tout de suite ces tecnica au lieu de vouloir tester d’abord une marque moins chère. Mais je n’aurais pas pu le deviner si je n’avais ps fait l’experience..
    Pareil pour les batons de marche 1er-prix de toutes ces enseignes : bons à remiser parfois au bout de quelques jours seulement. Autent mettre un peu plus et avoir un produit fiable qui servira encore dans 2 ou 3 ans (selon l’usage qu’on en fait bien sur).

  19. Bonjour à tous.
    Pour ma part, je pense effectivement qu’on peut trouver des produits qui font l’affaire en grande distribution, encore faut il se renseigner avant d’aller les acheter. En effet je ne fais plus confiance aux vendeurs de ces chaines depuis que lorsque j’ai demandé de me conseiller entre deux pairs de chaussures en décrivant ma pratique, le vendeur a regardé les prix, puis m’a juste dit, » celle la est mieux ». Chez un petit vendeur, il a regardé mon pied, m’a dit comment essayer la chaussure et j’en suis ressortit certes avec un produit plus cher (quoi que vu qu’en négociant j’ai eu droit à ma réduc), mais je suis certain que ces chaussures seront adaptées et tiendront le choc de mon gros gabarit.
    Du coup je continu à acheter dans les deux types de magasins, mais je me renseigne beaucoup sur la résistance et les caractéristiques du produit avant de faire un achat que je vais regretter.

    Amicalement aux randonneurs (surtout ceux qui ne crient pas en plaine montagne pour faire fuir les animaux).

  20. Bonjour,

    Première fois sur ce blog.

    C’est un article intéressant, je suis assez d’accord sur le fait qu’il faut cibler la qualité des produits en fonction de son utilisation.
    Je travaille dans un Go Sport au rayon randonnée et je vois trop de gens venir me demander des chaussures en Gore-Tex etc à 170€ pour se balader dans les bois le dimanche après-midi..
    Personnellement je privilégie la qualité sur le matériel essentiel et mets le prix, un Sac de bonne qualité, des chaussures de bonnes qualité (j’ai aussi des chaussures Wanabee pour aller promener mon chien) mais pour l’habillement le différence est microscopique entre le polo à 60€ et le polo Wanabee à 20€ de même pour les Softshell…
    Je rejoins la quasi-totalité de l’article en soulignant bien le fait qu’il faut cibler son utilisation..

  21. Bonsoir.
    En parlant de marque X & Y, je viens demandé l’avis de vous, François et des autres utilisateurs de votre blog. Récemment j’ai fais l’acquisition (dans un décathlon) de chaussures basses de la marque Merrell. Elles ont été inaugurées avant-hier sur un sentier longeant le littoral. Je me suis senti a l’aise dedans pendant la (petite) marche (2h30). Mais je voudrais savoir si cette marque été une marque de qualité ?

    Cordialement Gaetan.

    • Bonjour Gaëtan,

      Je ne suis pas très partisan du « cette marque est bonne », « cette marque n’est pas bonne », car c’est souvent subjectif et surtout : la qualité n’est pas constante au sein d’une même marque.

      Certes, il existe des marques haut de gamme, des marques de moyenne gamme et des marques bon marché, mais au sein d’une même marque, j’ai parfois trouvé des produits excellents et d’autres très médiocres.

      Cela arrive même dans le haut de gamme (comme pour les voitures).

      Pour en revenir à Merrell, j’ai souvent trouvé que les chaussures sont de bonne qualité. Quel est le modèle que vous avez choisi ?

      A bientôt,
      François

  22. Bonjour François,

    Votre blog m’est très utile, étant novice en grandes randonnées (> 1j) et organisant un voyage à la découverte de la Terre de Feu en Argentine surprise pour mon compagnon (30 ans)!! L’idée est de camper dans les nombreux parcs naturels (10 jours) en mars, on y retrouve des amies randonneuses aguerries mais déjà parties! Donc, je prépare l’équipement nécessaire petit à petit en suivant leur conseils, et en lisant sur internet! Et j’arrive à peu près à m’en sortir pour l’instant…
    Ma question: j’ai acheté une tente de randonnée pour montagne/saison 3-4 et des sacs de couchages jumelable confort 0° – on m’a dit qu’il faut prendre un matelas auto-gonflant bien isolé… et j’hésite entre deux:
    http://www.decathlon.fr/matelas-autogonflant-a200ul-id_8195174.html (d’après la vendeuse + isolé car mousse mais + lourd, + grand – 30 euros)
    http://www.decathlon.fr/matelas-gonflable-forclaz-air-id_8298497.html (- isolant car sans mousse, + épais, – lourd et – grand surtout – 40 euros) ???
    Qu’en pensez-vous???
    Comme j’achète à peu près tout, je suis sur un budget, mais le confort et surtout l’isolation contre le froid (on vit sur montpellier!) et le poids semblent importants!

    Merci déjà pour votre site!

    • Bonjour Laurie,

      Le matelas gonflable a des chances d’isoler moins, car même si l’air isole,des mouvements de convection ont lieu dans ces matelas et facilitent les échanges thermiques. Il y a des chances que ce soit un peu juste niveau isolation.

      A bientôt,
      François

  23. Bonjour,
    Auchan fait une promotion, sous forme de vignette, d’ article Nomad. Je serais intéressée par le sac de couchage soit disant à 23.99 au lieu de 89.95 euros température confort 7.3°, limite : -4.8 poids 1,08 kg en 225x71x54 cm. L’ avez-vous vu ? Comment le trouvez vous ?
    De même pour le sac de randonnée de 55L+10L
    Ce serait pour mon enfant qui fait du scoutisme, ils font des camps toute l’ année été comme hiver et dorment sous tente…
    Merci beaucoup pour votre aide !
    Bonne journée
    Isabelle

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

49 Partages
Partagez30
Tweetez16
+13