Déc 022018
 

Aujourd’hui commence un nouvel évènement en ligne autour des outils GPS à ne pas rater !

Cet évènement est constitué d’une série de 4 vidéos qui ne seront disponibles que pendant une semaine (vous verrez pourquoi) et aboutiront à l’ouverture des inscriptions à une nouvelle session de formation de GPS Malin.

Je vous en parlerai plus dans les prochains jours (via la newsletter), mais je vous propose aujourd’hui une vidéo qui devrait vraiment vous plaire. Vous allez notamment y découvrir :

  • 8 utilisations incontournables des GPS et applications GPS pour vos sorties nature – certaines évidentes, d’autres qui devraient vous surprendre.
  • Ce que les outils GPS peuvent apporter à vos sorties de plein air.
  • Pourquoi j’étais au départ un peu « réfractaire » à l’utilisation des outils GPS et pourquoi je trouve maintenant qu’il serait dommage de s’en passer.
  • Pourquoi beaucoup de personnes pensent que c’est compliqué alors que je suis convaincu que n’importe qui peut maîtriser les outils GPS.

Les vidéos se passent en partie sur le terrain et dans mon bureau pour vous montrer des exemples concrets comme si j’étais à côté de vous.

C’est un événement que je ne vais pas organiser souvent, donc je vous conseille de ne pas le rater – d’autant plus que le but est que vous appreniez plein de choses, même si vous ne vous inscrivez pas à la formation.

Et même si vous pensez que les outils GPS ne sont pas faits pour vous ou si vous pensez déjà les maîtriser, je suis prêt à parier que vous apprendrez quelque chose dans ces vidéos. 😉

A très bientôt,
François

Nov 212018
 

Acheter du matériel d’occasion peut faire économiser de l’argent. C’est évident, mais beaucoup de randonneurs n’ont pas (encore) le réflexe.

De plus, avec un certain budget, cela permet de s’offrir :

  • Du matériel plus haut de gamme. Exemple : avec un budget de 50 euros, je m’achète un sac à dos d’occasion de meilleure qualité que ce que j’aurais pu m’acheter neuf.
  • Du matériel plus léger. Exemple : j’achète une partie de mon matériel d’occasion (ex : vêtements) pour faire des économies sur cette partie du matériel et dépenser plus sur le matériel qu’il est plus difficile d’alléger sans y mettre un peu le prix (ex : sac de couchage).

Acheter du matériel d’occasion est également un geste écologique, en réutilisant des objets qui auraient autrement fini à la poubelle ou seraient restés stockés inutilement jusqu’à la fin de leur vie.

Je ne peux pas m’empêcher une petite remarque avant de continuer : le meilleur moyen d’économiser de l’argent (et d’alléger son sac à dos) est de ne pas acheter d’objets inutiles et de bien réfléchir à l’utilité de chaque objet (j’en parle dans cet article, si ça vous intéresse).

Parenthèse terminée, voici quelques endroits où vous pourrez acheter du matériel de randonnée d’occasion (et également en vendre voire même parfois en échanger).

Lire la suite »

Nov 072018
 

Deux petits rectangles de peinture, rouge et blanc, sur un rocher ou un tronc d’arbre que l’on suit pendant des jours…

En France, les randonnées de plusieurs jours (les « grandes randonnées ») riment souvent avec GR, car ces itinéraires sont généralement beaux, riches en patrimoine naturel et culturel, bien balisés et pratiques.

Pratiques, car ils sont fréquentés et on peut donc trouver des informations assez facilement sur ces itinéraires. Cela simplifie la phase de préparation.

Par la suite, je liste des ressources pour trouver des informations pratiques sur les GR, des traces GPS et des cartes regroupant ces itinéraires de grande randonnée.

Mais avant cela, quelques mots sur les GR.

Lire la suite »

Sep 192018
 

Col de la Vache avec vue sur le lac du Cos
Au col de la vache avec vue sur le lac du Cos – Y. GUYOT

Cet article est un article invité rédigé par un lecteur du blog, Yann. J’ai accepté avec grand plaisir sa proposition d’article car je n’ai jamais randonné sur le GR 738 et ne peux donc pas partager ma propre expérience. De plus, il est toujours intéressant « d’entendre une autre voix ». Place à Yann…

Au préalable, mes remerciements les plus chaleureux à François pour avoir accepté de publier mon article sur son blog.

Ce compte rendu sur le GR 738 est structuré en deux parties : préparation et bilan, dont voici un sommaire.

Lire la suite »

Sep 102018
 

Cette critique a été rédigée par Irene Villa, qui m’assiste pour différentes tâches sur le blog et avec qui vous avez peut-être déjà eu la chance d’échanger par email. Elle nous livre dans cet article un aperçu et une critique de “Marcher à Kerguelen” de François Garde. Place à Irene…

Marcher à Kerguelen, longer des plages immaculées à l’eau cristalline, ressentir la fatigue dans les muscles sous le crachin breton, savourer quelques haltes dans des villages de charme aux maisons à pans de bois, s’arrêter pour des crêpes au caramel au beurre salé…

Critique de « Marcher à Kerguelen » de François Garde

Vous y avez cru ? Et bien, moi aussi ! Ce fut une réelle surprise de découvrir, à la première page du livre, que Kerguelen n’est pas du tout en Bretagne ! Au contraire, cette île, qui fait partie d’un archipel français, se trouve au sud de l’océan Indien. Découverte en 1772 par le navigateur breton Yves Joseph de Kerguelen, elle fut ainsi baptisée en son honneur. L’île constitue l’un des 5 districts des terres australes et antarctiques françaises. Surnommée « île de la désolation », pour sa nature hostile, ses vents violents, ses températures glaciales (la température moyenne de l’île sur une année ne dépasse pas les -5°C), et son manque presque absolu de végétation, ce territoire désert n’accueille que des professionnels faisant partie d’expéditions scientifiques, installées principalement à Port-aux-Français. Si le paysage semble aussi peu adapté à la vie humaine, qu’est-ce qui pousse alors un randonneur à chérir ce projet fou de parcourir cette île du nord au sud, d’ouest en est ? Et surtout à le mettre en pratique ?

Lire la suite »

Août 242018
 

Au moment de la préparation d’une randonnée – et surtout d’une randonnée de plusieurs jours – on se demande parfois où on peut trouver des points d’eau et des endroits où dormir (refuges, cabanes, gîtes…).

Certaines informations sont disponibles sur les cartes, dans les guides et sur internet, mais il existe un site collaboratif très pratique que j’aimerais vous présenter aujourd’hui en vidéo. Il m’a déjà été très utile lors de mes préparations d’itinéraires – et le sera sûrement aussi à l’avenir.


Lire la suite »

Août 032018
 

Pour vos randonnées, attention aux restrictions d'accès aux massifs forestiers dans le sud de la France

Aux alentours de l’été, dans le sud et surtout le sud-est de la France, certains massifs forestiers sont soumis à des restrictions d’accès et les randonneurs sont directement concernés et impactés.

C’est quelque chose dont on a l’habitude quand on habite dans ces régions, mais quand on habite ailleurs, on n’est pas forcément au courant – alors que ces restrictions dictent en partie les choix de randonnées estivales.

Voici donc quelques informations importantes à ce sujet avec notamment des ressources pour vous renseigner sur ces restrictions.

Lire la suite »

Juil 122018
 

La randonnée en solo au féminin de 1 à plusieurs jours

Cet article est un article invité rédigé par une lectrice du blog : Axelle (présentation en bas d’article). C’est donc elle qui s’exprime à travers les « je ». Elle est bien mieux placée que moi pour parler de randonnée solo au féminin. Place à Axelle…

Randonner en solo : aventure, joie et fierté

Si vous lisez régulièrement le blog de François, c’est que vous êtes convaincue que la randonnée pédestre est une incroyable source de satisfaction et de bien-être.

Et si je vous disais que lorsqu’on la pratique en solo, le plaisir et la fierté ressentis sont intensifiés à un point que vous ne soupçonnez peut-être pas encore ?!

En tant que femme, vous pouvez être l’égale de l’homme en matière d’organisation, d’orientation, d’esprit d’aventure…

Je ne vois personnellement aucune raison pour m’inquiéter davantage qu’un homme, à l’idée de randonner seule. Sachant que le risque zéro n’existe nulle part, même pas en bas de chez vous.

En montagne, le risque de se faire agresser est quasi nul. Les détraqués sont en ville ! Le risque de se blesser est assez rare. Surtout si on est en bonne condition physique, qu’on est prudente et bien préparée.

Cependant, s’il s’agit de votre première randonnée en solo, vous aurez besoin d’être rassurée pour vous lancer. Ou de rassurer vos proches !

Vous pouvez alors prendre quelques précautions relatives à notre sexe. Elles vous permettront de préserver votre confort, mais aussi votre sécurité.

Voici un tour d’horizon des avantages et bonnes pratiques de la randonneuse en solo.

Lire la suite »

Juin 222018
 

Tout randonneur est amené un jour ou l’autre à se poser la question du demi-tour, notamment pour assurer sa sécurité ou celle de ses coéquipiers. Faire demi-tour n’est pas toujours facile, car il faut prendre la décision au bon endroit et au bon moment, on est parfois proche du but et c’est souvent vécu comme un échec mentalement. Bref, c’est presque un art… 😉

J’aborde tout cela en vidéo, en commençant par une anecdote vécue l’été dernier puis en continuant avec quelques conseils.


Lire la suite »