Avr 072020
 

Cet article est un article invité rédigé par une lectrice du blog. J’ai accepté avec grand plaisir sa proposition d’article, car je n’ai aucune expérience sur ce sujet et qu’elle en a beaucoup.

Qui es-tu ?

Alors moi, c’est Mathilde. À la base randonneuse à chiens, un peu cavalière à mes heures, et rêvant de tester la randonnée avec un âne. Quand mon ânesse Ballotine m’est « tombée » dessus, c’est devenu une évidence. Je connais les chevaux, donc ça va aller vite… Erreur… Rien à voir ! Ânes et chevaux sont aussi différents que chiens et chats.

J’ai donc dû apprendre, et elle aussi, cette façon de randonner. Deux débutantes ensemble, ça aurait pu tourner au cauchemar ! Son compère Roméo est venu nous rejoindre un peu plus tard, un « gros bébé » totalement inexpérimenté (de la vie aussi 😆). Bref, impossible ensuite de les séparer donc les randonnées se font maintenant à une humaine, deux ânes, et au moins un chien. J’ai énormément de temps libre donc on se promène souvent, un jour, cinq, dix, quinze, selon les projets. Des randos entre potes, et oui, ils ne sont pas juste là pour porter du matériel, de vrais échanges se font, une vraie complicité existe.

Beaucoup de gens me questionnent sur la randonnée avec un âne. Soit des propriétaires, soit des gens qui ont envie de tester, soit des gens qui se demandent à quoi ça ressemble. Alors je vais essayer de répondre ici aux questions de base, qui sont tout à fait légitimes.

Lire la suite »
Déc 282019
 

J’ai eu l’occasion de rencontrer Gérard et Roxanne, un couple passionné de randonnée, lors d’un événement organisé par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. En discutant avec eux, j’ai découvert qu’ils avaient une incroyable expérience dans la pratique de la randonnée avec des chiens. Gérard et Roxanne ont accepté de partager dans cette interview leurs conseils pour pouvoir randonner avec son chien en toute sérénité. Vous retrouverez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet dans cette vidéo.

Et si vous n’avez pas le temps de tout visionner, les conseils les plus importants sur la cani-rando sont résumés dans l’article ci-dessous 🙂

Lire la suite »
Juil 122018
 

La randonnée en solo au féminin de 1 à plusieurs jours

Cet article est un article invité rédigé par une lectrice du blog : Axelle (présentation en bas d’article). C’est donc elle qui s’exprime à travers les « je ». Elle est bien mieux placée que moi pour parler de randonnée solo au féminin. Place à Axelle…

Randonner en solo quand on est une femme : aventure, joie et fierté

Si vous lisez régulièrement le blog de François, c’est que vous êtes convaincue que la randonnée pédestre est une incroyable source de satisfaction et de bien-être.

Et si je vous disais que lorsqu’on la pratique en solo, le plaisir et la fierté ressentis sont intensifiés à un point que vous ne soupçonnez peut-être pas encore ?!

En tant que femme, vous pouvez être l’égale de l’homme en matière d’organisation, d’orientation, d’esprit d’aventure…

Je ne vois personnellement aucune raison pour m’inquiéter davantage qu’un homme, à l’idée de randonner seule. Sachant que le risque zéro n’existe nulle part, même pas en bas de chez vous.

En montagne, le risque de se faire agresser est quasi nul. Les détraqués sont en ville ! Le risque de se blesser est assez rare. Surtout si on est en bonne condition physique, qu’on est prudente et bien préparée.

Cependant, s’il s’agit de votre première randonnée en solo, vous aurez besoin d’être rassurée pour vous lancer. Ou de rassurer vos proches !

Vous pouvez alors prendre quelques précautions relatives à notre sexe. Elles vous permettront de préserver votre confort, mais aussi votre sécurité.

Voici un tour d’horizon des avantages et bonnes pratiques de la randonneuse en solo.

Lire la suite »

Mai 112018
 

Les bonnes pratiques d’une randonnée propre et durable

La plupart d’entre nous randonnent (entre autres) pour observer la nature et non pas pour observer les traces de l’homme sur la nature.

Si nous voulons continuer à profiter de la nature et que d’autres en profitent après nous, il est indispensable de pratiquer une randonnée durable qui a un impact le plus faible possible sur l’environnement et les autres personnes. Et cela passe par quelques bonnes pratiques, que je détaille par la suite.

Ces bonnes pratiques sont d’autant plus importantes qu’il y a de plus en plus de randonneurs et que chaque impact, même petit, est très vite multiplié.

Je compte sur vous pour lire cet article, pratiquer une randonnée propre et durable et sensibiliser les personnes autour de vous. 😉

Lire la suite »

Oct 242017
 

Présentation du site et de l’application « signalement TIQUE » pour signaler les morsures de tiques et faire avancer la recherche pour une meilleure compréhension et prévention des maladies liées au tiques.

Note : Si vous voulez en connaître plus sur les tiques, je vous invite à lire cet article : « Randonneurs, faites attention aux tiques et à la maladie de Lyme ! »


Lire la suite »

Juil 182017
 

Cohabitation entre randonneurs et chasseurs en 6 questions
Vous avez déjà vu des enfants se disputer pour un jouet, ne voulant pas le partager ?

La relation entre randonneurs et chasseurs ressemble parfois à cela, car ils doivent partager un même terrain de jeu et la pratique des uns n’est pas toujours très compatible avec la pratique des autres.

Cet article va donc s’articuler autour de 5 questions que des randonneurs soucieux de leur sécurité me posent fréquemment.

Je tiens à préciser que je ne suis pas chasseur et que je ne suis pas un expert sur le sujet. N’hésitez donc pas à compléter cet article avec vos commentaires, notamment si vous êtes chasseur, randonneur-chasseur ou chasseur-randonneur. 😉

Lire la suite »

Août 232016
 

randonner-avec-enfant
Initier son enfant à la moyenne montagne offre de beaux moments de complicité !

Cet article est un article invité rédigé par Emilie, c’est donc elle qui s’exprime à travers les « je ». J’ai accueilli avec plaisir sa proposition d’écriture de cet article, car elle a beaucoup plus d’expérience que moi avec les enfants en rando. Donc, place à Emilie…

Peut-on continuer de randonner une fois que l’on a des enfants ?

Avant vous, plus d’un ont baissé les bras. Trop compliqué, trop dangereux, trop contraignant…

Pourtant, en randonnée, on croise souvent des groupes ou des familles avec des enfants pour qui tout semble bien se passer…

Mais alors comment font-ils ? Quelle est leur recette pour réussir leur randonnée avec des enfants ?

Vous vous en doutez, il n’y a pas de recette miracle, mais les quelques conseils qui vont suivre devraient vous aider à faire les bons choix et à organiser votre randonnée pour que vos enfants ou vos petits-enfants l’apprécient eux aussi.

Voici donc tout ce que je peux vous conseiller de faire et ne pas faire avec des enfants en randonnée.

Nous parlerons tout d’abord des enfants en bas âge, les « petits marcheurs », puis des plus grands qui, à partir de 7 ans environ, peuvent accéder à de nouvelles capacités.

Mais au fait, qui suis-je pour vous parler ainsi d’enfants et de randonnée ?

Grande amoureuse de la nature et des grands espaces, je m’appelle Emilie et j’ai 35 ans. Je suis animatrice nature, maîtresse d’école et maman d’une petite fille. J’ai eu l’occasion à maintes reprises d’encadrer des marches en montagne et des séjours en itinérance avec des enfants, lors de camps itinérants, de classes de découvertes ou lorsque j’étais enseignante dans le Vercors. Je connais donc bien les difficultés que l’on peut rencontrer en randonnée avec des enfants, et surtout les astuces pour que tout se passe au mieux !

Lire la suite »

Août 042016
 

Randonnée et peur du vide

Le vertige peut être très limitant pour les randonneurs.

Un passage aérien ou une pente trop forte peuvent par exemple entraîner une sensation de malaise qui rend la randonnée peu agréable ou même obliger à faire demi-tour.

Peut-être que cela vous est d’ailleurs déjà arrivé ?

Souvent, on entend dire que le vertige, soit on l’a, soit on ne l’a pas. C’est comme ça et il faut faire avec !

Pourtant, ce n’est pas le cas, la peur du vide peut se « soigner » et nous allons voir comment. Mais, avant de vous expliquer comment vaincre cette peur, essayons de la comprendre un peu mieux.

Lire la suite »

Jan 172014
 

Du papier toilette et des étrons en guise de balisageVous marchez, vous profitez de la nature, vous êtes dans un cadre somptueux et vous en profitez même pour prendre quelques photos. Vous êtes attentif à cette nature qui vous entoure, vous entendez le bruit du vent dans les feuillages, vous sentez cet air frais sur votre visage et soudain une couleur vous attire l’œil. Du blanc, très blanc, une couleur peu présente dans la nature. Vous vous approchez par curiosité et tombez nez à nez avec un somptueux morceau de papier toilette en compagnie de quelques étrons…

Rien de tel pour gâcher une randonnée ou un moment passé dans la nature !

Je suis sûr que vous avez déjà vécu cela, je l’ai malheureusement vécu de nombreuses fois, et j’aimerais parler de ce sujet un peu tabou aujourd’hui. Si jamais cet article peut améliorer les pratiques de quelques personnes, j’en serais déjà très satisfait.

C’est un article que j’avais envie d’écrire depuis un moment. J’ai essayé qu’il reste constructif et ne tourne pas au « coup de gueule ».

Et pourtant, je suis dépité à chaque fois qu’à quelques mètres d’une route ou d’un sentier traînent des morceaux de papier toilette ou des mouchoirs et des excréments. J’ai du mal à comprendre que certaines personnes ne fassent même pas l’effort de cacher tout ça. Est-ce que ces personnes feraient cela dans leur jardin ? J’en doute… Et je pense qu’elles feraient preuve d’un peu plus d’ingéniosité pour faire cela plus proprement.

Je ne vais pas m’étendre sur la pollution que cela entraîne – qui est à la fois visuelle, olfactive et environnementale – car je pense qu’elle est assez évidente. Nous allons donc voir d’où vient ce problème (papier toilette et excréments « posés » sur le sol) qui est fréquent en France (et dans d’autres pays) alors que ce serait une chose impensable dans beaucoup d’autres pays (même européens).

Lire la suite »