Jan 152016
 

17 trucs et astuces pour passer une nuit au chaud dans son sac de couchage

Après une bonne journée de randonnée, une fois dans son sac de couchage, on ne rêve que d’une chose : une bonne nuit réparatrice au chaud. Pourtant, ça ne se passe pas toujours comme ça ! Qui n’a pas déjà eu une désagréable sensation de froid qui empêche de s’endormir ou réveille en pleine nuit ?

Sans source de chaleur à proximité, il est compliqué de se réchauffer une fois que l’on a froid et une nuit entière à grelotter au fond de son sac de couchage n’est pas la nuit la plus reposante qui soit.

Ce problème est courant et est en partie lié au fait qu’en randonnée on doit généralement porter son sac de couchage et que l’on cherche à optimiser son poids – on ne peut pas prendre la couette douillette que l’on utilise habituellement chez soi. 😉

Cependant, ce n’est pas la seule cause, il existe des bonnes pratiques pour optimiser la sensation de chaleur une fois dans son sac de couchage et certaines pratiques qu’il vaut mieux éviter au risque de passer une nuit à avoir froid, même avec un sac de couchage « chaud ».

J’ai regroupé tout cela en 17 trucs et astuces que je vous invite à lire si vous souhaitez passer de bonnes nuits en bivouac, en refuge, en camping ou si jamais vous avez une panne de chauffage chez vous un jour. 😉

Lire la suite »

Mar 232015
 

Ceci est la seconde partie d’un long article. La première partie, avec des conseils pour votre première grande randonnée (hors conseils pour votre première nuit en refuge et en bivouac) se trouve ici.

Votre premier bivouac

Votre première nuit en refuge

Je vais maintenant vous présenter rapidement ce qu’est un refuge, ce que l’on peut y trouver et comment se passe une nuit en refuge.

Lire la suite »

Mar 132015
 

Votre première randonnée de plusieurs joursNombreux sont ceux qui n’osent pas se lancer dans une randonnée de plusieurs jours alors qu’ils font régulièrement des randonnées à la journée.

Et pourtant, nombreux sont ceux qui au fond d’eux aimeraient franchir le pas et goûter au plaisir de passer plusieurs jours, dont une ou plusieurs nuits dans la nature (attention, c’est addictif ;-)).

Beaucoup sont bloqués par l’inconnu, car ils ne savent pas à quoi s’attendre, pensent que ce n’est pas pour eux, ne savent pas quel matériel emporter, ne savent pas s’ils tiendront le coup physiquement, ne sont pas sûrs de ceci ou de cela, etc.

Au final, cet inconnu et ces incertitudes se transforment en peur – une peur qui est limitante pour se lancer dans sa première grande randonnée.

Vous êtes d’ailleurs peut-être dans ce cas. Et c’est plutôt une bonne nouvelle, car cette peur est nécessaire pour vous maintenir en vie. C’est ce qui vous empêche de faire n’importe quoi, de prendre des risques inutiles et de vous mettre en danger. C’est ce qu’on appelle la peur rationnelle.

Par contre, il y a sûrement aussi une partie de peur irrationnelle, une peur alors qu’il n’y a pas de danger pour vous. Par exemple : la peur d’une araignée inoffensive ou la peur du vide en haut d’une falaise derrière une barrière de sécurité. Cette peur ne nous apporte rien d’un point de vue de la sécurité et la survie. Pire, cette peur peut parfois être dangereuse à cause de réactions incontrôlées.

Bref, je vous rassure tout de suite, on n’est pas partie pour une séance de psychologie. 😉

A travers cet article, je vais essayer de rendre l’inconnu moins inconnu en partageant mon expérience des randonnées de plusieurs jours et en répondant aux questions que l’on me pose souvent sur le sujet. Mais, même si vous n’avez pas d’appréhensions pour vous lancer sur des randonnées de plusieurs jours et que vous êtes à la recherche d’informations, cet article devrait aussi vous intéresser.

Il ne se veut pas extrêmement complet et détaillé, mais il est là pour vous donner les bases, quelques pistes de réflexion et des conseils pour vous lancer dans votre première randonnée de plusieurs jours. Comme toujours, le but dans un premier temps est que ça se fasse en toute sécurité et en y prenant plaisir. Le reste viendra avec l’expérience et la lecture d’autres articles sur Randonner Malin. 😉

Nous allons d’abord voir quelles sont les différences principales avec les randonnées à la journée et ce à quoi il faut penser et nous nous intéresserons dans une seconde partie à votre première nuit – qu’elle soit en bivouac ou en refuge.

Note : J’ai choisi de ne parler que des nuits en bivouacs et refuges, car si vous décidez de passer la nuit dans un hôtel, une chambre d’hôtes ou un camping, il y a des chances que vous sachiez déjà à quoi vous attendre. Par contre, beaucoup de personnes ne savent pas vraiment à quoi s’attendre pour une nuit en refuge ou en bivouac.

Lire la suite »