Juin 162016
 

Comment prévoir efficacement la météo pour sa randonnée - le guide complet, étapes par étapes

Cet article est un article invité rédigé par Pierre, c’est donc lui qui s’exprime à travers les « je ». J’ai accueilli avec plaisir sa proposition d’écriture d’un article sur la météo, car c’est un sujet qu’il maîtrise mieux que moi. Donc, place à Pierre…

Salut les randonneurs !

Je m’appelle Pierre Guilbault et je suis l’auteur du blog Le Guide Météo dans lequel je partage des conseils pour mieux comprendre la météo afin que vous puissiez pratiquer votre activité en toute sérénité.

Merci à François de m’avoir invité à écrire cet article pour Randonner Malin. 🙂

Vous voilà enfin prêt pour partir en randonnée !

Que ce soit votre équipement ou le parcours à emprunter, tout a été préparé méticuleusement. Vous y avez mis du cœur à l’ouvrage car vous avez voulu bien faire les choses.

Laissez-moi vous dire que vous avez eu mille fois raison.

La randonnée est une activité qui se prépare avec un minimum de sérieux. On ne se lance pas tête baissée sur un sentier sans avoir préparé le terrain en amont.

Mais avez-vous pensé à regarder la météo qu’il va faire durant votre périple ?

Vous avez seulement consulté le dernier bulletin TV des grandes chaînes ? Alors permettez-moi de vous dire que vous avez bâclé le travail.

Vous avez survolé les prévisions météo sur un site internet au hasard ? Ce n’est pas beaucoup mieux.

Une randonnée doit être préparée scrupuleusement point après point, que ce soit une randonnée pour la journée ou sur plusieurs jours.

Et la météo ne doit pas déroger à cette règle.

La randonnée est une activité fortement dépendante de la météo. Cette dernière peut même représenter un danger pour les randonneurs imprudents (risque de foudroiement, éboulements de terrain, etc.)

Heureusement, la plupart d’entre vous êtes des randonneurs avertis et ne sous-estimez pas ce point. Il faut dire que le facteur météo est important pour le bon déroulement d’une randonnée. A lui seul il peut décider de la tenue ou non d’une escapade.

Apprendre à identifier le risque météo

Avant toute chose, je souhaite vous mettre en garde concernant le facteur météo en randonnée.

Le risque zéro n’existe pas ! On peut réduire le risque météorologique mais il n’est pas possible de l’annuler. Nous n’avons pas le contrôle sur la nature.

C’est d’autant plus vrai quand on évolue en montagne où la météo peut se dégrader très rapidement.

Cette sensation désagréable de ne pas savoir à quoi s’en tenir a pour conséquence de créer une certaine frustration. Le risque que la météo vienne jouer les troubles fêtes est réel et les conséquences peuvent être importantes.

Ce sentiment de frustration, beaucoup l’ont déjà ressenti. Et c’est peut-être votre cas.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul.

Vous vous demandez peut-être comment faire pour éviter cela ? Comment faire en sorte que la météo ne vienne pas gâcher votre randonnée ? Existe-t-il une méthode pour limiter le risque météorologique ?

randonnée-orage
L’orage : un des pires ennemis du randonneur

Cet article a pour but de vous donner toutes les clés météorologiques afin que vous puissiez randonner en toute quiétude. Une fois que vous l’aurez lu dans sa totalité, vous aurez une méthode pratique pour identifier le risque météo avant et pendant votre randonnée.

Vous aurez également un plan d’actions à disposition pour progresser dans ce domaine. Cela demande de la pratique mais avec l’habitude vous serez de plus en plus à l’aise avec ces notions.

Les outils météo au service du randonneur

A propos d’outils météo, peut-être que cela vous évoque certains instruments de mesure comme un thermomètre, un baromètre ou encore une station météo ?

Si tel est le cas, je dois vous annoncer qu’il ne s’agira pas de ce genre d’outils ici.

En plus d’être encombrants à transporter, ces outils ne vous seront d’aucune aide pour votre randonnée. Bien évidemment, rien ne vous empêche de prendre un thermomètre avec vous si vous souhaitez connaître la température. Sachez juste que son utilité s’arrêtera là.

Les outils de mesure fournissent des données physiques (température, pression, vitesse du vent …) ce qui offre au final peu d’intérêt car cela relève plus de l’observation que de la prévision météo.

Alors à quel type d’outils fais-je référence ?

Je fais en réalité allusion aux outils numériques de la météo.

Un outil numérique météo, c’est quoi ?

Ces outils numériques se présentent sous deux formes :

  • Les sites Internet
  • Les applications mobiles

Nous avons la chance de connaître une époque où l’information est disponible quasi instantanément et presque partout sur le globe. Tout cela est possible grâce aux progrès réalisés dans les domaines de l’informatique et des moyens de télécommunication.

Le secteur de la météorologie n’est pas en reste non plus et a vu des progrès fulgurants se produire durant les dix dernières années, notamment dans le domaine de la prévision numérique.

Les outils numériques se basent en grande partie sur les simulations réalisées par les modèles de prévision numérique et permettent de restituer les résultats obtenus sous la forme de cartes météo.

Prenez un simple ordinateur et un smartphone et vous pouvez accéder à toutes ces données météorologiques. Les technologies actuelles permettent de se tenir au courant de l’évolution de la situation météo… sous réserve d’avoir une couverture réseau bien entendu ! 😉

smartphone-laptop
Un ordinateur ou un smartphone suffit pour accéder à tous les outils météo

Alors tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Malheureusement non. Les prévisions parfaites n’existent pas pour le moment à cause de deux limitations.

La première provient du fait que pour prévoir le temps qu’il fera, il est nécessaire d’avoir un réseau de mesure au sol qui soit suffisamment dense et réparti uniformément.

Ce qui n’est pas le cas. Certaines zones isolées sont très mal couvertes.

La deuxième limitation est due au manque de puissance de calcul informatique dont nous disposons avec la technologie actuelle. Concrètement, les machines ne sont pas suffisamment puissantes pour calculer les évolutions de l’atmosphère de manière exacte dans le temps.

Pour contourner ce problème, des approximations sont alors faites pour simplifier les calculs mais cela a pour conséquence de diminuer drastiquement la précision des prévisions.

On ne peut pas gagner sur tous les tableaux.

Quelles informations regarder en priorité ?

Faites le tri !

A travers les différents sites Internet et applications mobiles que vous avez pu consulter, vous vous êtes peut-être senti un peu démuni face à la quantité d’informations disponibles ?

Si vous n’êtes pas familier avec les sites météo, c’est tout à fait normal que vous ayez fait ce constat.

Il faut reconnaître que la plupart des sites ont la fâcheuse tendance de ne pas être très ergonomique pour l’utilisateur.

Pire, certains d’entre eux fournissent une quantité monstrueuse de données météorologiques en continu.

Indigestion garantie.

Alors, plutôt que de passer en revue toutes ces données, je vous conseille d’apprendre à trier ce qui vous intéresse et ce qui vous intéresse moins.

Votre obsession doit être à tout prix de séparer le bon grain de l’ivraie.

Concrètement, comment faire ce tri ?

Vous devez porter toute votre attention sur les éléments météorologiques qui sont susceptibles de venir vous pourrir la vie durant votre randonnée.

D’un point de vue purement météorologique, le randonneur a deux ennemis qu’il souhaite absolument éviter : l’orage et la sensation de froid.

Le premier est facilement prévisible car très souvent les situations orageuses sont annoncées sur les sites par des pictogrammes adéquats qu’il est difficile de louper.

Par contre, pour ce qui est de la sensation de froid, c’est beaucoup plus subtil.

La sensation de froid est reliée à deux paramètres météorologiques :

  • La température
  • La vitesse du vent

Plus la vitesse du vent est élevée, plus la sensation de froid est présente car le vent chasse constamment la pellicule d’air qui est proche de la peau. Il existe d’ailleurs un indice qui traduit ce ressenti : l’indice de refroidissement éolien ou « Windchill ». (Note de François : je vous invite à lire cet article sur le facteur vent)

La vitesse du vent constitue donc une donnée importante à laquelle il faut prêter attention quand on prépare sa randonnée. Assez peu de sites proposent cet indice mais il est possible de le déterminer simplement grâce à un calculateur.

La visibilité est aussi un élément intéressant à prendre en compte, notamment dans les situations propices à la formation de brumes et de brouillards.

brouillard-randonnee
La visibilité est un paramètre météo important en randonnée

Si certains d’entre vous randonnez également en hiver, l’iso 0°C (ou « freezing level ») devra aussi être vérifié afin de voir l’altitude à partir de laquelle la température devient négative.

Bien sûr, il ne faut pas oublier de prêter attention aux prévisions de précipitations qui rendent la pratique de la randonnée plus délicate (surfaces glissantes), voire dangereuse lorsqu’elles sont conséquentes (glissements de terrain). (Note de François : et parfois moins plaisante)

Pour résumer, voici la liste des points à contrôler avant de débuter votre randonnée :

  • Température
  • Vitesse du vent & indice de refroidissement éolien
  • Visibilité
  • Iso 0°C (si la saison s’y prête)
  • Quantité et nature des précipitations

Vous pouvez également consulter d’autres paramètres, mais ceux-ci ont une importance moindre.

Quels sites internet et applications mobiles utiliser pour sa randonnée ?

Au risque de vous décevoir, il n’existe à ce jour aucun site météo francophone dédié à la randonnée. Pour autant, tout n’est pas perdu et il est tout à fait possible de s’en sortir en utilisant des ressources plus généralistes disponibles en français.

Dans cette sélection de 3 outils en anglais ou en français, il y en a pour tous les goûts et vous trouverez à coup sûr votre bonheur parmi ces quelques sites et applications mobiles.

1 – Latest Hiking Weather

Si l’anglais ne vous rebute pas trop, je vous conseille le site Latest Hiking Weather qui propose des prévisions météo à 7 jours pour plus de 360 zones de randonnées partout dans le monde.

Le site est en lui-même assez minimaliste, mais fournit les données les plus importantes pour la pratique de la randonnée.

latest-hiking-weather
Prévisions météo à 7 jours pour l’Alpe d’Huez – Latest Hiking Weather

Parmi tous les paramètres indiqués, voici ceux auxquels vous devez prêter une attention toute particulière :

  • La température
  • La vitesse du vent
  • La visibilité
  • L’humidité

L’atout de ce site est de donner la température en bas du domaine mais aussi à son sommet. Ainsi vous avez une idée du différentiel thermique entre ces altitudes extrêmes ce qui vous permettra de vous vêtir convenablement.

L’utilisation de Latest Hiking Weather reste très simple et ne devrait pas vous dérouter plus que cela.

A noter que par défaut, le système de mesure affiché est le système anglais (UK) ce qui a une incidence sur les valeurs de vent et de visibilité. Mais fort heureusement, il est possible de basculer au système international en un seul clic.

2 – Mountain Forecast

Mountain Forecast est un site en anglais (oui encore un !) mais qui est très complémentaire avec le précédent. Ce site met à disposition des cartes météo qui sont très facilement interprétables même si vous n’avez pas une grande expérience dans la lecture de cartes météorologiques.

Là où se démarque Mountain Forecast par rapport à son concurrent, c’est qu’il propose à la fois des cartes d’observations (le temps actuel) et des cartes de prévisions jusqu’à J+10 – qu’il est possible de visionner à l’aide d’une animation.

Dans le détail, vous avez accès aux types de cartes suivants :

  • Carte des températures
  • Carte de couverture nuageuse
  • Carte du temps ressenti (pictogrammes)
  • Carte des vents
  • Cartes des précipitations (pluie et neige)

mountain-forecast
Sale temps pour randonner au Puy de Sancy – Mountain Forecast

Dans cet exemple, la carte est centrée sur la France mais il est possible de zoomer sur n’importe quelle région du globe.

A vous de choisir l’endroit qui vous intéresse. Mountain Forecast vous affichera les cartes presque comme par magie !

Et la cerise sur le gâteau, c’est qu’il vous est possible de consulter certaines webcams installées aux sommets pour voir en direct le temps qu’il fait. Vous conviendrez que c’est plutôt sympa d’y jeter un œil juste avant de parti en rando pour s’assurer qu’il n’y aura pas de mauvaise surprise pendant le parcours. 😉

3 – Météociel

Pour terminer cette revue d’outils météo, je voulais vous présenter le site Météociel que je considère comme le numéro 1 en matière de météo.

Pourquoi numéro 1 ?

Tout simplement parce qu’il propose gratuitement une quantité impressionnante de ressources disponibles. A tel point qu’il est facile de s’y perdre.

Alors, pour vous aider à ne pas perdre votre chemin, voici les rubriques qui vous intéresseront le plus pour consulter les données météo avant et pendant votre randonnée.

La première partie sur laquelle vous devrez porter votre attention est la rubrique de prévision des modèles numériques à maille fine. Autrement dit les modèles à haute précision qui vous donneront une indication fine du temps qu’il va faire.

Si vous randonnez en France métropolitaine je vous conseille le modèle AROME de Météo France qui couvre le pays avec une résolution de 1,3 km. C’est tout simplement ce qui se fait de mieux dans le domaine et cela tombe bien car cette précision est nécessaire quand il s’agit de prévisions météo en montagne.

Je vous laisse apprécier le niveau de détail.

meteociel-arome-hd
Carte des précipitations Arome HD – Météociel

Par défaut cinq zooms sont disponibles sur la France mais il est également possible d’opter pour le zoom dynamique. Cela vous donne alors un total contrôle et vous permet de vous concentrer sur le secteur de votre choix.

L’autre rubrique intéressante porte sur l’observation et vous sera utile juste avant d’entamer votre randonnée mais aussi pendant votre parcours.

Si vous avez une seule carte à utiliser à ce moment là, c’est celle du radar de précipitations. Vous aurez alors la possibilité de connaître en quasi temps réel (prévoir 15 min de décalage de mise à jour) la localisation et la nature des précipitations aux alentours.

Ce genre de cartes est un réel atout, notamment dans des configurations météo propices aux développements d’orages diurnes.

meteociel-radar-precipitations
Radar de précipitations pluie/neige – Météociel

Si vous emportez votre smartphone avec vous en randonnée, vous pouvez alors suivre l’évolution de la situation et éviter ainsi les mauvaises surprises.

Il faut juste espérer que la couverture réseau soit bonne. 🙂

Si vous découvrez pour la première fois Météociel, vous risquez d’être un peu perdu à cause du grand nombre de paramètres météorologiques disponibles et de l’ergonomie du site pas forcément optimale.

Concentrez-vous juste sur les données les plus importantes dont on a parlé un peu plus haut, cela suffira amplement.

Enfin dernière chose importante, Météociel est disponible sur iOS et Android, ce qui facilite la consultation quand vous êtes en extérieur.

Avec tout cela, vous n’avez désormais plus d’excuse pour ne pas l’utiliser. 😉

Aller plus loin grâce à d’autres outils

On associe très souvent la randonnée avec la montagne et c’est tout à fait logique car on y retrouve un très grand nombre de sentiers de randonnée.

Les outils météo numériques destinés à la montagne sont très nombreux. C’est d’ailleurs probablement le secteur qui est le mieux couvert à ce jour.

Si vous souhaitez aller plus loin et que cette sélection de 3 outils météo vous a laissé sur votre faim, je vous invite à découvrir cet article complémentaire présentant d’autres outils très pratiques dédiés à la montagne.

La méthode concrète pour prévoir la météo en randonnée

Maintenant que vous connaissez quelques uns des meilleurs outils en la matière, vous vous dites sans doute que vous avez alors toutes les clés en main pour connaître la météo qu’il fera pendant votre randonnée.

Stop ! Pas si vite.

Avoir à disposition ces outils ne fera pas de vous un as de la météo. Loin de là.

Ce qu’il vous manque pour pouvoir prévoir convenablement la météo pour votre randonnée, c’est une méthode d’interprétation des prévisions qui corresponde à votre besoin.

Imaginez un randonneur débutant qui vient de recevoir une carte et une boussole sans aucune indication pour les utiliser. Rien ne garantit qu’il sache se repérer. Il y a même de fortes chances qu’il se perde en chemin.

Ce cadre est donc nécessaire pour que vous puissiez utiliser ces outils à bon escient.

Je ne vous apprendrai rien en disant que la randonnée est une activité qui se prépare à l’avance. En randonnée l’improvisation n’a pas de place.

Et bien en météo, c’est pareil.

La méthode que je vous propose se veut pragmatique et peu chronophage. La météo est un facteur important en randonnée mais cela ne doit pas être un aspect sur lequel vous devez passer trop de temps. Vous avez d’autres choses importantes à faire comme choisir votre équipement, définir votre itinéraire et j’en passe.

Voyons cela ensemble sans plus attendre. 🙂

preparer-randonnée
La préparation d’une randonnée : une étape à ne pas prendre à la légère !

Une semaine avant la randonnée

A partir de cette échéance, les prévisions météo fournissent une première tendance du temps qu’il fera le jour J.

Des sites comme Mountain Forecast ou Latest Hiking Weather vous donneront quelques informations sur la météo attendue. Vous pouvez aussi très bien consulter des sites plus généralistes comme Météo France ou La Chaîne Météo.

Cela ne doit pas vous prendre plus de 2 ou 3 minutes grand maximum.

A une semaine du départ, il n’est pour le moment pas nécessaire de creuser plus en détail. Ce serait une perte de temps car les risques de revirement sont encore possibles à cette échéance. La tendance peut aussi bien être confirmée que corrigée.

A J-3 / J-4

Les technologies actuelles nous permettent de prévoir avec une bonne fiabilité la météo pour les 3 à 4 prochains jours. C’est à partir de ce moment là que vous pourrez regarder de plus près les prévisions météo.

Vous pouvez consulter les mêmes sites spécialisés que ceux cités ci-dessus pour voir les prévisions qui auront été affinées petit à petit.

Les paramètres comme la température, la direction et la force du vent peuvent vous donner une idée plus précise du temps qu’il devrait faire. Cela vous permet d’anticiper également sur la tenue vestimentaire que vous allez choisir.

A 72 heures de votre randonnée, il est désormais raisonnable de consulter les cartes des modèles à « grosse maille » pour avoir un aperçu des éventuelles précipitations qui pourraient se produire.

Météociel propose beaucoup de modèles différents à la consultation (plus d’une vingtaine).

Plutôt que d’en prendre un au hasard, je vous en conseille deux qui sont réputés pour leur fiabilité et leur fréquence de mise à jour :

Par défaut, ces modèles sont centrés sur la France mais il est possible à la fois d’opter pour des zooms régionaux ou au contraire de consulter les précipitations pour les pays frontaliers.

arpege-precipitations
La météo est peu propice à la randonnée en montagne – Météociel

Vous remarquerez également que ces modèles ne proposent pas que des cartes de précipitations. Si vous êtes un peu aventurier et que les cartes ne vous effraient pas trop, je vous invite à regarder les autres types de cartes (température, humidité, vent). Certaines sont très techniques mais la plupart sont facilement compréhensibles pour le quidam.

Entre J-2 et la veille

Quand on arrive dans les dernières 48h, les prévisions météo deviennent fines car elles sont alors couvertes par les modèles à haute résolution dits à « maille fine ». Ces modèles numériques, outre leur résolution plus précise que les modèles à grosse maille, intègrent également dans leurs simulations les spécificités topographiques de la zone concernée.

Autrement dit, ce type de modèles retranscrit de manière fidèle la réalité du terrain, ce qui lui permet de fournir des prévisions très fiables.

De la même manière qu’à l’étape précédente, Météociel vous sera d’une grande aide pour avoir accès aux modèles à maille fine.

Encore une fois, en voici deux :

arome-precipitations
Vous voyez la différence de détails avec la carte précédente ? – Météociel

N’hésitez pas à comparer les prévisions de WRF-NMM et de Arome pour voir les différences entre les deux.

En plus des cartes de précipitations, vous pouvez également jeter un œil aux prévisions de température, d’humidité et de vent pour avoir un bon aperçu des différents paramètres météorologiques. Que ce soit pour le modèle Arome ou bien WRF-NMM, ces données sont facilement consultables.

Voici les liens vers les cartes en question :

Une fois encore, si vous êtes un peu aventurier, vous pouvez également prendre connaissance des autres types de cartes que je n’ai pas mentionnées. Vous trouverez en tout et pour tout une trentaine de cartes. Il y a vraiment de quoi faire !

Avant de passer à l’étape suivante, j’aimerais revenir sur la prévision des orages.

Même si ce sont des phénomènes qui sont difficiles à prévoir à long terme, il est tout à fait possible de connaître de manière précise le risque orageux pour les prochaines 24 heures grâce aux outils numériques.

Je vous conseille le site Keraunos qui est une référence en la matière grâce à ses bulletins détaillés.

orages-keraunos
Synthèse du risque orageux – Keraunos

Il vous est également possible de connaître le risque orageux pour une commune précise ce qui permet d’avoir une prévision vraiment localisée.

Le jour J

Le grand jour est arrivé.

Avant de partir, vérifiez une dernière fois les prévisions météo « clé en main » des sites spécialisés ainsi que les projections des modèles numériques.

En toute logique, par rapport à la veille, cela n’a pas dû bouger des masses. Les retournements de veste aussi proches de l’échéance sont extrêmement rares mais peuvent toutefois arriver dans des configurations météo complexes comme les épisodes neigeux ou orageux.

Le plus important désormais est de se concentrer sur le direct plutôt que sur les cartes de prévisions, et ce pour deux raisons toutes simples.

La première est que les prévisions des modèles ont toujours un temps de retard sur les conditions en temps réel à cause des durées de simulations des modèles et du délai de mise à jour des prévisions sur les différents sites.

La deuxième concerne le fait qu’il est bien plus complexe d’accéder aux outils météo en situation de mobilité que lorsque l’on est devant son ordinateur. Un smartphone n’est pas forcément le support le plus adapté pour consulter des cartes météo.

Pourtant, celui-ci peut s’avérer très utile dans certains cas, notamment lors de situations orageuses.

La montagne est propice au développement d’orages orographiques (ou orages de chaleur). Dans ce genre de situations, le temps peut vite se dégrader et le randonneur peut se retrouver rapidement pris au piège.

Afin d’éviter cela, il est important que vous gardiez un œil pendant toute votre randonnée sur ce qu’il se passe dans le ciel. Vous pourrez alors mieux anticiper un repli dans le cas où un orage se manifeste.

Pour compléter cette observation à l’œil nu, je vous conseille de vous munir également d’un smartphone pour pouvoir consulter les cartes de précipitations présentées un peu plus haut dans l’article.

Vous aurez alors une indication précise de la localisation des précipitations. Et grâce à l’animation, cela vous permettra de voir si elles se dirigent vers vous et quand elles vous atteindront, le cas échéant.

radar-meteo-60-centre-est
Radar de précipitations – Météo 60

Pour le suivi des orages, l’application smartphone Blitzortung Lightning Monitor (Android) devrait vous plaire de par sa simplicité et sa précision. Pour ceux qui possèdent un iPhone, il existe une application similaire : Blitzortung Live.

A noter également que Keraunos propose également un suivi de l’activité orageuse en temps réel à l’aide d’une carte interactive.

La méthode en 4 étapes que je viens de présenter s’applique aussi bien pour les randonnées à la journée que pour celles s’échelonnant sur plusieurs jours.

Il vous faudra juste l’appliquer à chaque journée de randonnée. Cela vous demandera certes un peu plus de temps que pour une seule journée mais cela restera tout de même raisonnable.

Le plan d’action pour progresser

Si vous êtes arrivé jusqu’ici et que vous êtes toujours en train de lire attentivement, je vous félicite sincèrement. 🙂

Je suis conscient que vous avez eu beaucoup d’informations, plein de nouveaux outils à découvrir et une méthode de prévision à mettre en œuvre.

Peut-être êtes-vous un peu “largué” ? Ne vous inquiétez pas, c’est parfaitement normal.

Vous vous demandez sans doute comment vous allez bien pouvoir mettre en pratique tout ce que vous avez lu ?

Une nouvelle fois, je souhaite vous aider au mieux en vous donnant les clés pour progresser et être à l’aise avec tous ces nouveaux concepts.

L’essentiel pour vous est de maîtriser les concepts de base. Les notions élémentaires. Les fondamentaux comme disent les rugbymen. 🙂

Ensuite, il faut y aller petit à petit. A votre rythme.

Voici un exemple de plan de progression par étapes que vous pouvez appliquer :

  1. Découvrez et appropriez vous les outils météo les uns après les autres (ne pas chercher à tous les maîtriser en même temps)
  2. Appliquez la méthode de prévision en prenant soin de mesurer les résultats au fil des randonnées
  3. Testez de nouveaux outils afin de profiter des avancées technologiques en la matière
  4. Développez votre bon sens paysan sur le terrain grâce à l’observation

Vous avez désormais un plan concret pour vous aider à déterminer le temps qu’il fera pendant vos randonnées. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette méthode, libre à vous de l’adapter en fonction de vos préférences. 🙂

randonneur-meteo
Randonneur, ne vous laissez plus prendre de court par la météo !

Si les problématiques liées à la météo vous intéressent et que vous souhaitez aller plus loin en découvrant de nouveaux outils, vous êtes libre de rejoindre la communauté Facebook que j’anime, dédiée à la compréhension de la météorologie et de ses principes.

Ce lieu d’échanges et d’entraide a pour but premier de démystifier la météo afin de la rendre plus accessible. Sourire

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous :
Cliquez ici pour le télécharger

  24 commentaires à “Comment prévoir efficacement la météo pour sa randonnée : le guide complet, étapes par étapes”

Commentaires (24)
  1. Je suis surpris vous parlé même pas de weatherpro appli sur androïde certes payante mais tellement efficace.

  2. C’est beau, c’est bien, mais comment fait-on lorsqu’on ne peut avoir de réseau ( à mois de disposer d’un téléphone satellitaire), quand on ne dispose pas d’un smartphone (ou que l’on ne maîtrise pas son utilisation), quand on est engagé dans une longue rando de plusieurs semaines en montagne, à plus de 2000 m, loin de tout village, lorsqu’on est coinçé dans un refuge (non gardé, par exemple), lorsque l’évènement météo est soudain et semble s’installer, ce qui est si souvent le cas en montagne ….?
    En pluqs de 40 ans de randonnée, j’ai souvent vécu ce genre de situation et il semble qu’avec le changement climatique, le temps soit de plus en plus instable. C’est d’ailleurs inquiètant car il n’y a plus guère d’époque favorable. Quand on le peut, il faut se rapprocher d’un montagnard du cru, il a une idée.

    • Bonjour François,

      Il n’y a pas de solutions à tout et on ne peut pas tout prévoir. D’où l’importance de bien préparer ses randonnées, d’évaluer les risques et d’être équipé et expérimenté en conséquence.

      A bientôt,
      François

  3. C’est très instructif et plein de précieux renseignements surtout avec les fluctuations et les problèmes climatiques que connaît actuellement notre planète . Merci !

  4. Bonjour
    Vous me surprenez de faire un article sur la météo alors que je cherche des renseignements pour les rando; lecture de cartes, utilisation boussole, GPS….. Mais bien évidemment qu’il faut se renseigner sur la météo. C’est même le point essentiel que je vérifie avant pour moi qui organise des randos avec des petits groupes.
    MERCI

    • je confirme
      NOTICE: This domain name expired on 6/9/2016 and is pending renewal or deletion.

    • Bonjour Jean-Marc,

      Il y a plus d’une centaine d’articles sur le blog, vous devriez trouver de quoi lire. 😉

      A bientôt,
      François

  5. Bonjour,

    le lien de Latest Hiking Weather est hors service.
    Merci pour l’article

    • Bonjour Claude,

      Oui, effectivement, mais je pense que ça devrait être temporaire.

      A bientôt,
      François

  6. bien lu et apprécié ton article et référents météo;
    habitant au Maroc et pratiquant régulièrement des randos dans ce beau pays, la seule météo fiable est celle donnée pour les prévisions aériennes ( chaque aéroport ou aérodrome donne les prévisions toutes les 12 minutes ( vent, humidité, précipitations etc.) et ce partout dans le monde.
    Site: http://www.wunderground.com
    C’est mieux que les météos nationales et surtout par expérience très fiable sur les zones couvertes.
    Merci pour l’ensemble des conseils et articles
    Jean-Yves Moine

  7. j’ai une question : c’est normal que une boussole ne marche pas très bien en altitude ? impossible de guider les aiguilles comme je veux…
    en basse altitude ou niveau de la mer j’ai pas ce problème.
    quelqu’un peut me dire la cause du problème?

    • Bonjour Vincent,

      Euh, non ce n’est pas normal. A quelle altitude ne fonctionne-t-elle plus ? Est-ce qu’il y a une bulle qui se forme ?

      A bientôt,
      François

      • Le problème apparait vers 1500 m.
        j’ai eu le même problème avec deux boussoles différentes (bas de gamme j’en conviens).
        Je pense m’en racheter une autre, que me conseillez vous comme marque/modèle ? Merci

        • Ça ne devrait effectivement pas arriver. Je conseille généralement des boussoles à plaquette transparente (Suunto, Recta, Silva…).

          Après, il faut choisir en fonction de l’endroit où tu souhaites t’en servir pour la zone géographique et le réglage de la déclinaison magnétique.

  8. https://www.meteoblue.com/es/tiempo/pronostico/semana/montblanc_francia_6432557

    Bonjour, voici d’autre page Web assez éfficace.

    Juan

  9. Bonjour
    Tout ceci est très bien mais on n’a pas toujours le choix : randonnée sur une semaine ou plus à plusieurs personnes et qu’il faut organiser à l’avance !! et puis « la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin  » dit le dicton

  10. Vous avez également Infoclimat, dans la même veine que Météociel, mais dans le milieu depuis plus longtemps : http://www.infoclimat.fr/

  11. Bonjour,

    Savez vous s’il est possible de savoir s’il va faire clair ou pas? Attention je ne parle pas de clair dans le sens ensoleillé, mais clair dans le sens ou on aperçois avec détails les montagnes éloignées. (De mon expérience cela arrive plus souvent l’hiver). En effet prévoir la clarté du temps pourrait permettre d’orienter le choix de sa rando (rando avec point de vue dégagée et vue lointaine, ou autre rando type gorges , forêts)

  12. Bonjour,
    Le thermomètre et le baromètre ont été évoqués, ce ne sont pas les outils qu’on trouve d’ordinaire dans le sac à dos d’un randonneur.En revanche, l’altimètre oui.Il peut donner des indications sur la météo des prochaines heures grâce aux variations.
    En effet, la clarté, la luminosité donne des indications sur l’évolution de la météo: des montagnes qui paraissent proches, dont on observe les détails plus qu’à l’accoutumée est un signe d’humidité, avant-coureur de précipitations. Il y a aussi les nuages lenticulaires, annonciateurs de changements de temps souvent rapides voires brusques (Mont-Blanc).
    La seule consultation de sites sur son téléphone sur le terrain me paraît aléatoire. Si on a du réseau, il y a les répondeurs locaux.
    Si on est en refuge ou à proximité, il y a la météo du gardien.
    La météo fait partie des aléas de la vie en montagne, il faut l’intégrer dans la préparation d’une sortie en prévoyant une solution de rechange, histoire de ne pas rester bloqué au refuge/bivouac à se morfondre, tourner en rond ou lire et relire le livre d’or du refuge.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

144 Partages
Partagez143
Tweetez
+11