Avr 152011
 

Comment préparer une randonnée ?

Avez-vous déjà vu des gens essayer de monter leur tente pour la première fois sous la pluie et le vent après une longue journée de marche ? C’est souvent très divertissant, mais rarement pour tout le monde. Bien préparer une randonnée est primordial au bon déroulement de celle-ci. D’abord, car cela permet d’éviter beaucoup d’accidents. Ensuite, car cela élimine la plupart des problèmes qui auraient lieu une fois sur le terrain.

Qui est parti en tongues ?

Ne croyez pas que la préparation concerne uniquement les longues randonnées. Trop d’accidents impliquent chaque année des gens mal préparés partant à la journée.

Préparer une randonnée est beaucoup plus que de savoir où aller et quand. Ci-dessous sont les points importants à considérer avant de partir.

1 – Préparer sa randonnée selon la taille et l’aptitude du groupe

Avez-vous déjà porté le sac d’un « ami », ou poussé cet « ami » dans les montées ? Si oui, alors cette rubrique est pour vous – et votre « ami ». Si non, lisez ce qui suit à moins que vous ne vouliez expérimenter cela.

Parfois, c’est le groupe et ses envies qui détermineront l’itinéraire et parfois l’itinéraire sera choisi en premier et le groupe en dépendra. Dans les deux cas, il faut absolument que les aptitudes du groupe soient appropriées à l’itinéraire. Voici quelques questions à se poser pour organiser sa randonnée quand on part à plusieurs :

  • Quelle est l’expérience de chaque individu et l’expérience moyenne du groupe ?
  • Y a-t-il au moins une personne avec suffisamment d’expérience pour prendre les choses en main et gérer le groupe (dans le cas d’un large groupe) ?
  • Est-ce que certaines personnes ont besoin d’acquérir plus de connaissances avant le départ (pratiques, techniques…) ?
  • Quelle est la condition physique de chaque personne et la condition moyenne du groupe ?
  • Y a-t-il des personnes avec des conditions médicales particulières (diabète, allergies…) ?
  • Quelle est la taille du groupe ? En général, plus le groupe est grand, plus il y a de chance de rencontrer des problèmes et moins il est facile de prendre des décisions.
  • Est-ce qu’il y aura un leader et comment seront prises les décisions ? Il est préférable d’éviter de prendre trop de décisions sur le terrain car cela crée souvent des tensions.
  • Y a-t-il des règles spécifiques à suivre – dans le cas d’un groupe structuré (associations, clubs…) ?
  • Comment seront partagés les frais ? Qui achètera et gardera le matériel pour les achats en commun ?

Attention :

  • Beaucoup de gens surestiment leur capacité physique – car ils pensent qu’il suffit de savoir marcher pour partir en randonnée.
  • Ne vous engagez pas pour une randonnée difficile (longue, physique, isolée, etc.) avec des personnes avec qui vous n’avez pas randonné auparavant – qu’elles soient des amis de longue date ou des connaissances. Je vous conseille de d’abord tester avec quelque chose de plus facile. Les gens ont des perceptions très différentes en ce qui concerne leurs capacités.

2 – Bien choisir l’itinéraire

Planifier précisément son itinéraire est indispensable. Vous pensez que c’est facile – une carte et c’est parti ? Avez-vous pensé à ce qui suit ?

Préparer une randonnée : collecter des informations

Commencez par vous procurer un guide qui vous donnera un aperçu de la région, des distances, du dénivelé, des temps de marche, des bivouacs, des refuges, des endroits à voir… Il pourra par la suite être complété par des cartes topographiques.Préparer son itinéraire

Internet regorge par ailleurs d’informations utiles pour affiner vos recherches : récits de randonnée, sites des régions et des communes, des parcs régionaux et nationaux, d’associations et des fédérations, etc. Lisez cet article si vous voulez trouver des idées d’itinéraires de randonnée.

L’avis d’autres personnes (randonneurs, gardiens de refuge…) est une excellente source de renseignements pour organiser une randonnée – que vous ne trouverez pas dans les guides. Attention cependant, car les impressions sont très différentes d’une personne à une autre.

Organiser les différentes étapes de la randonnée, le départ et l’arrivée

  • Comment accéder au point de départ ? Et où dormir la veille, si nécessaire ?
  • Y a-t-il un endroit par lequel le groupe veut absolument passer ou éviter ?
  • Si l’itinéraire n’est pas une boucle ou un aller-retour mais va de A à B, comment retourner au point de départ (A) ? Est-il possible de déposer une voiture à l’arrivée, prendre les transports en commun, que quelqu’un vienne vous chercher, faire du stop, etc. ?
  • Comment repartir du point d’arrivée ?
  • Où passer la nuit – pour les randonnées de plusieurs jours ? Les étapes se font souvent de bivouac en bivouac ou de refuge en refuge.
  • Allez-vous camper ou dormir en refuge ?
  • Si vous comptez dormir en refuge : est-ce que les refuges sont ouverts ? Certains refuges ne sont ouverts que l’été, d’autres toute l’année. Faut-il réserver ? C’est souvent le cas pour les nuits en refuges gardés et sur les chemins très parcourus.
  • Si vous comptez bivouaquer : est-il possible de camper n’importe où ?

Attention :

  • Il existe des régulations et parfois il est impossible de planter sa tente dans certains endroits (pentes rocheuses, marécages, etc.).
  • La plupart des refuges n’acceptent que l’argent liquide.

Évaluer la difficulté de la marche

La difficulté dépend en général :

  • du dénivelé et de la distance ;
  • du type de terrain (hors sentier, accidenté, sableux, marécageux, neigeux, glacé, pentu, glissant…) ;
  • du poids du sac en fonction du poids de la personne ;
  • du nombre de jours de marche ;
  • et, de l’altitude – au dessus de 3 000 m d’altitude certaines personnes non acclimatées ressentent l’effet de la raréfaction de l’oxygène.

Cet article vous aidera à estimer facilement la difficulté et la durée d’une randonnée en 5 étapes.

Attention :

  • Il faut adapter la difficulté de l’itinéraire à la condition physique et l’expérience individuelle, ne vous surestimez pas.
  • Il est indispensable de repérer les difficultés spécifiques de l’itinéraire comme les rivières à traverser, les passages escarpés à négocier…

Gérer son temps

En général, une randonnée se prépare en temps. C’est-à-dire qu’il faut estimer combien de temps le tout va prendre – du point de départ jusqu’au point d’arrivée – et pour chaque étape. Posez-vous les questions suivantes afin d’être bien préparé :

  • Combien de temps de marche faut-il prévoir par étape ? Cela dépend principalement des capacités et des envies du groupe par rapport à la difficulté de l’itinéraire.
  • Combien de temps faut-il compter pour les pauses et les repas ?
  • À quelle heure partir ? Je vous conseille de partir tôt plutôt que de finir dans la nuit.
  • Combien de temps de préparation est nécessaire entre le réveil et le départ ?
  • À quelle heure se réveiller ?
  • Y a-t-il des enfants ou est-ce que le groupe est de taille importante ? Prévoyez davantage de temps lorsque vous êtes avec des enfants ou avec un large groupe.

Attention :

  • Si vous êtes peu expérimenté, prévoyez large.
  • Il faut toujours baser le rythme de la randonnée sur le rythme de la personne la plus lente du groupe – que ce soit pour la marche ou avant de partir.
  • Le temps de marche peut être estimé à partir de la distance uniquement pour des sentiers faciles et de faibles dénivelés.

Cliquez ici pour lire la suite de cet article, où vous retrouverez :

3 – Préparer une randonnée : le nécessaire à emporter

4 – Conditions variables naturelles et restrictions humaines

5 – Prévoir l’imprévisible lorsque l’on prépare une randonnée

  74 commentaires à “Comment préparer une randonnée ?”

Commentaires (59) Pingbacks (15)
  1. […] vous lancer dans de longues évasions, ne le faites pas n’importe comment et commencez par bien préparer vos randonnées. Sinon, vous risquez de ne pas bénéficier des effets positifs de la marche en vous créant des […]

  2. […] pour le reste de votre matériel, vérifiez l’état de votre couverture de survie pendant la préparation de votre randonnée. Même si vous ne l’avez jamais déballée, elle peut être collée à cause de la vieillesse et […]

  3. […] entorses, les fractures, etc. – en ne prenant pas trop de risques, en ayant un matériel adapté, en étant bien préparés, […]

  4. […] préparer vos randonnées, vous pouvez consulter gratuitement des cartes de randonnée sur internet sans plus de matériel […]

  5. […] souvent, bien préparer sa randonnée permet d’éviter la majorité des problèmes. Et oui, même pour échapper aux […]

  6. […] Avant de partir en randonnée, vous pouvez manger n’importe quel type de féculents vu que vous n’êtes pas tellement contraints par le poids ou la préparation. Privilégiez quand même les aliments à indice glycémique faible ou moyen (légumes secs, pâtes, riz complet, flocons d’avoine, semoule, pain complet, etc.). […]

  7. […] Préparez bien votre randonnée. En étant bien préparés, vous limitez le nombre d’imprévus à gérer une fois sur le terrain. Ces imprévus sont très souvent sources de conflits. N’est-il pas facile de se disputer à cause : d’un oubli de matériel, d’un manque de nourriture, d’un itinéraire trop difficile, d’un refuge fermé, d’intempéries, etc. ? Mieux vaut se disputer pendant la préparation que pendant la randonnée.   […]

  8. […] lignes parallèles au nord magnétique (en pointillés rouges sur le schéma). Faites-le pendant la préparation de votre randonnée, je doute que vous puissiez faire un travail propre et précis une fois sur le […]

  9. […] quelque chose à prendre en compte lorsque vous préparez votre randonnée […]

  10. […] ou à la radio, et vous donner les heures de lever et coucher du soleil. Ca a son importance pour planifier ses randonnées – surtout quand les jours sont […]

  11. […] de scénariste. En fait, c’est quelque chose que vous devriez normalement faire au moment de préparer une randonnée. Il faut penser à toutes les situations (probables) qui peuvent arriver et avoir une solution pour […]

  12. […] pas qu’une bonne préparation vous évitera de finir dans la nuit dans la plupart des cas. Et n’oubliez pas non plus de […]

  13. […] Comment préparer une randonnée ? […]

  14. […] de partir. Cela vaut le coup de vous rencontrer avant la randonnée si possible, au moins pour la préparation. Si vous ne vous entendez pas avant la randonnée, il y a très peu de chance que vous vous […]

  15. […] – une forme géométrique de couleur, un dessin, un logo… Renseignez-vous au moment de la préparation de votre randonnée à quoi ressemble le balisage de votre itinéraire. Une croix peut parfois indiquer le chemin à […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

264 Partages
Partagez227
Tweetez37
Email