Déc 282019
 

J’ai eu l’occasion de rencontrer Gérard et Roxanne, un couple passionné de randonnée, lors d’un événement organisé par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. En discutant avec eux, j’ai découvert qu’ils avaient une incroyable expérience dans la pratique de la randonnée avec des chiens. Gérard et Roxanne ont accepté de partager dans cette interview leurs conseils pour pouvoir randonner avec son chien en toute sérénité. Vous retrouverez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet dans cette vidéo.

Et si vous n’avez pas le temps de tout visionner, les conseils les plus importants sur la cani-rando sont résumés dans l’article ci-dessous 🙂

Qui sont Roxanne et Gérard, les passionnés de randonnée avec un chien ?

Dans la vie, Roxanne et Gérard sont tous les deux créateurs de contenus photo et vidéo, spécialisés dans le milieu outdoor (activités de nature). Ce couple partage deux passions communes : la randonnée pédestre et les chiens. C’est donc tout naturellement qu’ils pratiquent leur activité favorite avec leurs compagnons à quatre pattes. Ils sont accompagnés de leurs 3 chiens (deux huskies et un Jack Russell) dans la plupart de leurs randonnées.

L’année dernière, Gérard et Roxanne sont partis pendant 39 jours sur les sentiers pyrénéens dans le but de traverser les Pyrénées entre Hendaye et Banyuls-sur-Mer. Ils ont réalisé cette aventure avec deux de leurs chiens : Jack (le husky) et Texas (la petite Jack Russell). Cette traversée a d’ailleurs fait l’objet d’un documentaire que je vous recommande : « Deux Chiens pour une Traversée ».

Une randonnée de cette envergure, ça se prépare ! D’autant plus lorsque l’on est accompagné d’un ou plusieurs chiens. Matériel, eau, nourriture, bivouac, itinéraire… Roxanne et Gérard livrent quelques conseils et recommandations pour celles et ceux qui souhaitent randonner sereinement avec leur chien, que ce soit à la journée ou pour des randonnées plus longues.

Préparer son chien pour la randonnée

L’importance d’entraîner son chien à la marche de manière progressive

Tout comme les humains, les chiens aussi ont besoin d’un minimum de préparation pour que la randonnée se passe dans les meilleures conditions possible. En effet, ils peuvent également être sujets aux courbatures ainsi qu’aux petites douleurs musculaires et articulaires. Il faut donc les préparer physiquement pour leur éviter ces petits désagréments.

L’idéal, est d’y aller progressivement, surtout avec les chiots et les jeunes chiens. Vous pouvez commencer par des petites balades et allonger la distance au fil des semaines et des mois. Si vous recueillez un chien plus âgé, il faudra aussi l’habituer à la marche sur des distances de plus en plus longues. En outre, mettre son chien en condition en vue d’une randonnée est aussi un excellent moyen de se préparer soi-même.

Rassurez-vous, les chiens ont malgré tout une excellente condition physique (généralement meilleure que celle des humains en tout cas 😉 ). Même Texas, la Jack Russell de Gérard, arrive à suivre le rythme des randos malgré ses petites pattes.

Grande randonnée en perspective ? Les pattes aussi se préparent !

Si vous prévoyez une randonnée de plusieurs jours avec votre chien, il faudra penser à préparer ses pattes, et notamment ses coussinets.

Les coussinets des chiens sont fragiles et s’abîment facilement au contact de surfaces rugueuses comme les pierres ou le bitume. De plus, ils sont assez sensibles à la chaleur. Pour éviter à votre chien de se couper, de se blesser ou d’avoir des irritations à cet endroit, il est conseillé de « tanner » ses coussinets quelques semaines avant votre randonnée. Pour cela, il existe des produits tannants spécifiques à appliquer sur leurs coussinets et qui vont permettre de les durcir. Dans la vidéo, Gérard et Roxanne mentionnent le produit Solipat, mais il existe d’autres marques.

Si jamais les coussinets de votre chien s’abîment malgré tout, vous pouvez les hydrater à l’aide de beurre de karité. Cela permettra de leur redonner un peu d’élasticité et ce n’est pas toxique (si jamais votre chien à tendance à se lécher les pattes après application).

Chien dans un sac à dos de randonnée
Mieux vaut bien préparer son chien pour éviter d’avoir un sac plus lourd que prévu

Le point sur l’eau et la nourriture quand on randonne avec un chien

Donner à manger à son chien en randonnée

Si la question ne se pose pas nécessairement sur les randonnées à la demi-journée ou à la journée, c’est en revanche très important pour les randonnées de plusieurs jours.

Lors de leur traversée, Roxanne et Gérard nourrissaient leurs chiens le soir uniquement, une fois arrivés sur la zone de bivouac. Ceci s’explique notamment par le fait que Jack, parce qu’il est un grand chien, est plus sensible au risque de retournement d’estomac. Il fallait donc lui donner ses croquettes une fois que les efforts étaient terminés afin d’éviter ce problème.

Si vous randonnez avec votre chien, veillez donc à lui donner sa gamelle au moment qui convient le mieux à ses besoins particuliers et en quantité suffisante.

L’hydratation : un point essentiel

Les chiens n’ont pas le même rapport que les humains à l’hydratation. Certes, ils peuvent boire assez facilement lorsqu’il y a un point d’eau comme un ruisseau, mais ce n’est pas suffisant.

Il faut donc toujours prévoir d’avoir assez d’eau pour soi et pour son animal. Vous pouvez par exemple emporter une gourde ou une flasque pliable dédiée à votre chien et vous assurer qu’il boive régulièrement.

Généralement, les chiens auront très soif après leur repas. Veillez donc à avoir au moins un litre d’eau à lui donner quand il a fini de manger.

Le point sur le matériel spécifique à la cani-rando

Tout comme vous, votre chien a besoin de son matériel de randonnée. Voici quelques équipements indispensables à ne pas oublier lorsque vous partez avec lui :

  • trousse de secours ;
  • gamelle ;
  • gourde ou flasque ;
  • bottines spéciales (pour protéger ses coussinets si besoin) ;
  • laisse, longe ou corde ;
  • harnais de traction / sac de bât.

Qu’est-ce qu’un sac de bât me direz-vous ? Il s’agit d’un sac spécifique pour les chiens qu’ils peuvent porter sur leur dos. Dedans, vous pourrez y ranger tout ou partie de leur matériel.

Remarque pour le confort et la sécurité de votre chien : ne chargez jamais le sac de votre chien a plus de 25 % de son poids ! Pour être certain que votre animal puisse randonner longtemps et sans douleur, une charge à 10 % de son poids est d’ailleurs plus adaptée.

Concernant le harnais, assurez-vous qu’il s’agisse bien d’un harnais de traction, et non d’un harnais de travail. Le harnais de traction est un harnais sur 3 points qui laisse à votre chien une meilleure liberté de mouvement et limite ainsi le risque de blessure. Un harnais mal adapté pour un chien équivaut à un sac à dos mal réglé pour un humain, il faut donc y prêter une attention toute particulière.

Pour davantage de détails concernant le matériel, je vous invite à aller voir la vidéo réalisée par Gérard et Roxanne : matériel pour randonner en autonomie avec des chiens.

Bivouaquer en toute tranquillité avec son chien

Concernant le bivouac, c’est à vous de choisir l’option qui vous convient le mieux et qui correspond au caractère de votre animal.

Si votre chien a un tempérament fugueur ou aventureux, mieux vaut qu’il dorme avec vous, dans votre tente. Cela évitera les soucis si jamais il flaire un animal sauvage et décide de lui courir après. C’est d’ailleurs la solution choisie par Roxanne et Gérard lors de leur traversée des Pyrénées.

Une fois arrivés sur leur zone de bivouac, ils ont pour habitude d’attacher leurs chiens à l’aide de cordes d’une dizaine de mètres. Cela donne aux toutous suffisamment de latitude pour renifler les alentours sans risque de se sauver ou de se perdre.

La nuit, vous pouvez opter pour une tente assez grande pour accueillir votre chien avec vous, ainsi que votre matériel pour le protéger des intempéries. Sinon, comme Gérard et Roxanne, vous pouvez utiliser un tarp, plus léger et plus facilement modulable qu’une tente. Pour vous isoler du sol, une bâche agricole peut très bien faire l’affaire et résistera sans problème aux griffes de votre chien.

Randonner avec un chien
Profitez d’une randonnée sereine avec votre compagnon à quatre pattes

Choisir le bon itinéraire et éviter les passages techniques

Le choix de l’itinéraire est une question qu’il faut toujours régler en amont de la randonnée, et à plus forte raison avec un chien.

Les zones interdites aux chiens

En effet, il existe un bon nombre de parcs nationaux, régionaux ou réserves naturelles dont l’accès est partiellement ou totalement interdit aux chiens. Si vous empruntez, même sans vous en rendre compte, un sentier qui vous emmène dans un endroit où les chiens ne sont pas admis, vous serez en infraction.

Pour éviter tout problème, mieux vaut donc analyser à l’avance son itinéraire, prendre connaissances des différentes zones à traverser et se renseigner pour savoir s’il est possible d’y randonner avec un chien. Vous trouverez assez facilement ces informations sur les sites internet des différents parcs nationaux et régionaux. Si jamais vous avez le moindre doute, le plus simple reste de téléphoner aux organismes en question pour savoir si les chiens sont acceptés.

Rappelez-vous que ces restrictions ne sont pas là pour embêter les randonneurs, mais pour protéger la faune et la biodiversité. Il est donc important de les respecter. Vous trouverez toujours un sentier qui vous permettra de contourner les zones concernées et de profiter malgré tout d’une belle randonnée avec votre animal.

Bon à savoir : pour protéger la faune sauvage en période de reproduction, il est obligatoire de tenir son chien en laisse dans les zones forestières entre le 15 avril et le 30 juin. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site de l’ONF.

Éviter au maximum les passages techniques

Certains itinéraires peuvent comporter des passages à risques. Si ce genre de passages est déjà difficile pour les humains, ça l’est encore plus pour leurs compagnons à quatre pattes. Franchissement d’échelles, de cheminées et autres « acrobaties » sont donc fortement déconseillées.

Pour vous faire une bonne idée de la topographie du terrain que vous allez arpenter, n’hésitez pas, par exemple, à vous servir de prises de vue aériennes.

Si malgré tout vous vous retrouvez confronté à un obstacle que votre animal n’est pas capable de franchir seul, vous pouvez l’aider (à l’aide d’une corde attachée à son harnais par exemple). Mais si vous sentez que le risque est trop grand ou que votre chien refuse absolument d’avancer, il vous faudra faire demi-tour. Votre sécurité et celle de votre animal passent avant tout.

La cohabitation avec autrui lorsque l’on randonne avec son chien

Le respect des autres randonneurs

Certains randonneurs n’apprécient pas forcément de voir des chiens divaguer dans la montagne ou ailleurs, et cela peut se comprendre. Même si votre chien est gentil, quelques personnes peuvent en avoir peur.

D’autre part, on n’est jamais totalement certain de la réaction que peut avoir un chien lorsqu’il fait face à une situation qui ne lui est pas familière. Le meilleur moyen d’éviter tout souci, est de le garder en laisse lorsque vous randonnez. Si vous croisez d’autres marcheurs sur un sentier étroit, laissez-leur la priorité et gardez votre chien aussi près de vous que possible. Si les randonneurs en question ont peur des chiens, ils apprécieront votre initiative. Et si, au contraire, ils sont contents de voir votre chien, ils pourront toujours lui donner une petite caresse au passage 🙂

Chiens de troupeau, bergers, chasseurs, faune sauvage… les précautions à prendre

Dans la montagne, on ne croise pas que des randonneurs…

Il n’est pas rare de se retrouver face à un troupeau et son patou. Les chiens de berger sont des chiens de travail, leur rôle est de protéger le bétail. Aussi votre chien pourra-t-il être perçu comme une éventuelle menace. Pour éviter que le patou ne s’en prenne à vous ou à votre animal, tâchez de contourner le troupeau autant que possible et gardez votre chien à vos côtés.

Il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles il est préférable de toujours avoir son chien en laisse en randonnée. En période de chasse par exemple, votre compagnon pourrait malheureusement être pris pour du gibier.

De plus, il a aussi un risque que votre chien, par jeu pour par instinct, se mette à courir après une marmotte ou n’importe quelle autre petite bête. Non seulement il pourrait effrayer, voire blesser un animal, mais il pourrait aussi se blesser lui-même en s’aventurant dans des endroits à risque. Dans l’absolu, gardez à l’esprit que vous devez rester maître de votre chien en toutes circonstances.

La nature est à tout le monde. Il est donc dans l’intérêt des randonneurs, avec ou sans chien, de faire en sorte que la cohabitation avec autrui et avec la faune se passe du mieux possible 😉

Le conseil bonus de Roxanne et Gérard

Pour randonner en toute sécurité avec votre chien et garder les mains libres, vous pouvez également opter pour un kit de canicross.

Il s’agit d’un baudrier léger que vous mettez à votre taille et sur lequel vous accrochez une longe amortissante. Ainsi, par exemple, vous pouvez toujours utiliser des bâtons de randonnée, et votre chien, lui, peut rester attaché.

Bien entendu, l’utilisation d’un tel kit n’est pas innée pour les chiens. Il faudra donc les familiariser avec le matériel de canicross en amont de la randonnée.

Toutes ces recommandations devraient vous aider à randonner avec votre chien en toute sérénité, et surtout en toute sécurité. N’hésitez pas à jeter un œil à la chaîne YouTube de Deux Chiens pour une Traversée pour retrouver toute l’actualité de Roxanne, Gérard et leurs 3 compagnons à fourrure. Vous pouvez aussi retrouver tous mes conseils rando sur la chaîne de Randonner Malin !

  Une commentaire à “Randonner avec son chien en toute sérénité : conseils d’experts”

Commentaires (1)
  1. François bonjour,
    Merci pour cet article & la vidéo cela m’a confortée dans le matériel que j’utilise et complété ce que j’ignorais, j’ai découvert le baudriers & les lignes de trait; il y a 2 ans maintenant marre de me blesser les bras et épaules à chaque tirades des filles effectivement j’ai 3 chiennes (2 Lévriers Whippets & une Setter Gordon qui tire beaucoup) sur le baudrier soit environ 55kg et je randonne avec sans soucis; mon projet dans un premier temps à la journée (car les 20 kms sur 4heures) & après sur 2 jours… Encore merci pour tous vos articles & conseils.
    Bien cordialement
    Pascale

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

Partagez
Tweetez
Email