Fév 092012
 

Tout est dans le titre : voici une vidéo qui explique simplement ce qu’il y a à connaître sur les courbes de niveau et qui devrait vous aider pour lire correctement une carte de randonnée.

Dans la première partie de la vidéo, j’explique quelques notions de base d’une manière simple. Dans la seconde, j’utilise des exemples concrets et je montre directement sur des cartes topographiques comment se servir des courbes de niveau.

(Crédit musique Zionoiz)

Transcription texte

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog Randonner Malin, que j’ai appelée « La courbe de niveau pour les nuls ». Dans cette vidéo, nous allons voir ce qu’est une courbe de niveau et comment elles peuvent nous servir en tant que randonneurs avec des exemples concrets.

Alors, pour commencer, qu’est-ce qu’une courbe de niveau ?

Une courbe de niveau, c’est une ligne imaginaire qui relie des points qui sont à la même altitude. En fait, en d’autres termes, tous les points sur une courbe de niveau sont toujours à la même altitude.

Il faut savoir que deux courbes de niveau adjacentes sont espacées d’une certaine distance et c’est ce qu’on appelle l’équidistance. Cette équidistance dépend de l’échelle de la carte et du relief. Elle est souvent donnée dans la légende de la carte, mais on peut aussi la déduire assez simplement – et on verra ça plus tard.

En fait, les courbes de niveau servent concrètement à représenter le relief sur les cartes topographiques.

Donc là, j’ai un petit graphique que j’ai créé. Ici, on a un sommet que l’on pourrait avoir sur le terrain et voici un exemple de courbes de niveau qui pourraient correspondre à ce relief.

En fait c’est une simplification, parce que dans ce cas-là par exemple, on sait que le sommet est entre 520 et 540 mètres d’altitude, mais on ne sait pas s’il est à 521 ou 539 mètres. Donc en fait, plus les courbes de niveau ont une équidistance petite, plus on aura une représentation précise de ce qu’il se passe sur le terrain.

Et voici une approximation qui pourrait être très bien une interprétation des courbes de niveau qu’on a en bas.

Donc concrètement, à quoi ressemble une courbe de niveau ?

Les courbes de niveau sont représentées sur les cartes topographiques par des traits fins continus, et des traits continus un peu plus épais. Sur les cartes de l’Institut National Géographique (les cartes de l’IGN), les traits les plus épais sont toutes les 5 courbes de niveau.

Les courbes les plus épaisses sont appelées les courbes maîtresses et elles ont souvent un nombre associé avec elles qui donne leur altitude – donc on verra ça plus tard dans les exemples.

Ces nombres qui donnent l’altitude sont orientés en fonction de la pente. Le haut du nombre indique le haut de la pente et de la même manière, la base du nombre va indiquer le bas de la pente.

Il y a parfois des courbes de niveau en pointillés entre deux courbes de niveau en traits continus. C’est surtout dans les zones assez plates, donc sans beaucoup de dénivelé et ce sont des courbes de niveau qui sont à demi équidistance. On verra aussi un exemple un peu plus tard.

Concrètement, une courbe de niveau à quoi ça sert ?

Une courbe de niveau, ça sert principalement à se représenter le relief sur une carte topographique qui est en deux dimensions. On essaye donc de visualiser à l’aide de la carte qui est en deux dimensions quelque chose qui est en trois dimensions. Et les courbes de niveau vont nous aider à se représenter cela. C’est quelque chose qui peut être utile pour s’orienter, pour savoir quelles parties d’un itinéraire sont en montée ou en descente et par exemple pour connaître la pente également.

Les courbes de niveau, ça sert aussi à estimer le dénivelé d’un itinéraire de randonnée ou d’une partie de celui-ci. Par exemple, quand vous vous demandez : « combien il me reste de dénivelé pour aller au refuge, est-ce que c’est de la montée, est-ce que c’est de la descente ? » Donc c’est vraiment quelque chose qui est indispensable quand vous préparez une randonnée.

Maintenant, nous allons voir comment les utiliser, il y a deux-trois trucs à savoir.

Il faut savoir que plus les courbes de niveau sont serrées, plus la pente est importante. C’est très pratique pour connaître la difficulté d’une section ou même de repérer une section qui est infranchissable parce qu’elle est beaucoup trop pentue ou même de repérer un ravin que vous n’arriverez pas à traverser.

Il faut savoir également que si l’on marche le long d’une courbe de niveau, on ne descendra pas et on ne montera pas. Ca, c’est assez pratique quand vous êtes en dehors des sentiers et que vous voulez aller d’un point A à un point B sans vous fatiguer trop et en restant sur le plat. Vous avez juste à suivre une courbe de niveau.

Je vais le rappeler parce que c’est très important et il y a beaucoup de gens qui ne le savent pas. Le haut du nombre qui donne l’altitude sur les lignes de niveau maîtresses indique le haut de la pente. C’est très pratique pour savoir dans quel sens est la pente et c’est un des principaux indices sur lequel on va se baser pour savoir reconnaître un sommet et une cuvette sur une carte.

Nous allons maintenant voir quelques exemples concrets.

Exemple 1

Là, on a une carte topographique assez classique. Donc ici, nous avons des courbes de niveau, les traits continus. Ici, on a une courbe de niveau maîtresse qui est un trait un peu plus gras, ici aussi. Sur ces courbes de niveau maîtresses, on a parfois un nombre qui indique l’altitude, donc ici on est à 350 mètres d’altitude sur cette courbe de niveau. Tout le long de cette courbe de niveau, on sera à 350 mètres d’altitude. On en a une autre ici par exemple, à 300 mètres.

Et on peut par exemple se servir de ça pour déterminer l’équidistance. Donc je rappelle que l’équidistance est en général donnée dans la légende, mais on peut assez facilement la déduire à partir d’ici. On sait qu’ici on est à 300 mètres et ici à 350 mètres et qu’il y a exactement 10 courbes de niveau qui divisent ces deux altitudes. Donc on sait que l’on a 50 mètres divisés par 10 ce qui fait 5 mètres d’équidistance. Donc entre chaque courbe de niveau, on aura une distance de 5 mètres.

Tant que j’y suis dans les lignes de niveau, je vais vous montrer ce dont on a parlé précédemment, donc les courbes de niveau en pointillés, comme celle-ci – donc voilà celle-là. Donc en fait, ces courbes servent à améliorer la précision sur les terrains plats où les courbes de niveau sont assez espacées. Ici, vu qu’on a une équidistance de 5 mètres et que cette courbe de niveau en pointillés est à mi-chemin au niveau du dénivelé entre les courbes de niveau adjacentes, dans ce cas-là elle sera donc à 2,5 mètres de dénivelé de chaque courbe de niveau adjacente. Ici par exemple, on a 350 mètres, sur celle-là on sera à 355 mètres et sur cette courbe de niveau on sera donc à 357,5 mètres d’altitude.

Donc, qu’est-ce qu’on peut voir d’autre sur cette carte à l’aide des courbes de niveau ? Donc on peut repérer les sommets assez facilement. Donc ici par exemple, on va se servir de toutes ces courbes de niveau. On a un chiffre qui donne l’altitude et le haut de ce chiffre va indiquer le haut de la pente, donc plus on s’éloigne de ce chiffre, plus on monte et à l’inverse, la base de ce chiffre va indiquer le bas de la pente, donc plus on descend. Donc ici, on voit assez facilement qu’on a un sommet, on a un autre sommet par exemple ici.

Et on peut aussi voir sur cette carte des différences de pente. Par exemple, ici les courbes de niveau sont assez éloignées, donc on est dans un endroit plutôt plat. Alors que là elles sont vraiment très rapprochées donc on va être vraiment dans un endroit très pentu. C’est à peu près tout pour cet exemple, donc on va passer maintenant à une autre carte où je vais vous montrer quelque chose d’autre.

Exemple 2

Sur cette carte, on peut voir différents sommets et cuvettes. Alors, ce n’est pas évident, c’est un exemple qui vous montre que parfois ce n’est pas évident de déterminer si on est sur un sommet ou dans une cuvette. En fait, il y a un autre indice qui nous permet de savoir si on est dans une cuvette, c’est ces petites flèches qui sont là. Par exemple ici ou ici, et ces petites flèches indiquent une cuvette. Ca permet de déterminer un peu plus facilement si on a un sommet ou une cuvette parce que des fois on peut se rendre compte que ce n’est pas très facile. Par exemple ici on a un sommet, ici on a un sommet, et si on regarde rapidement ici on a une cuvette et il faut vraiment chercher les nombres qui donnent l’altitude assez loin, par exemple comme ici, pour pouvoir déterminer si on monte plutôt ou si on descend plutôt. Maintenant, nous allons voir un autre exemple.

Exemple 3

Un exemple qui va nous permettre de voir comment on peut estimer un dénivelé grâce aux courbes de niveau. On va imaginer que vous êtes à cette intersection et que vous voulez aller, en utilisant ce chemin, à l’intersection entre ce chemin et le cours d’eau.

Ce que vous aimeriez savoir, c’est combien de dénivelé il vous reste à faire. Donc la première chose à savoir c’est déjà, est-ce que vous allez monter ou descendre ? Donc dans ce cas, c’est assez facile car on voit que l’on a des courbes de niveau avec le haut du chiffre qui montre que le haut de la pente est de ce côté-là. Donc, quand vous allez aller d’ici à ici, vous allez monter.

Et on peut donc calculer le dénivelé assez facilement. Ici, on a une courbe de niveau à 1100 mètres d’altitude, ici on a une courbe de niveau à 1250 mètres d’altitude. Et on a exactement 15 courbes de niveau qui les séparent donc on a une équidistance de 10 mètres et donc entre chaque courbe de niveau, on aura 10 mètres de dénivelé.

Ici, on se trouve à 3 courbes de niveau en dessous de la courbe de niveau maîtresse à 1100 mètres, donc on se trouve à 1070 mètres d’altitude. Et ici, on se trouve exactement sur la courbe de niveau maîtresse qui correspond à 1200 mètres d’altitude. Donc si on fait 1200 mètres moins 1070 mètres, on a 130 mètres de dénivelé. Donc c’est 130 mètres de dénivelé en montée que vous aurez à faire pour aller d’ici à ici.

Pour finir,

J’aimerais préciser que les courbes de niveau sont très importantes pour se représenter correctement le relief à partir d’une carte topographique, mais qu’il y a aussi d’autres informations disponibles sur les cartes qu’il faut prendre en compte comme les points côtés ou l’estompage et nous verrons cela dans d’autres vidéos ou d’autres articles.

Maintenant, j’arrive au point le plus important, c’est qu’il n’y a vraiment qu’en pratiquant que vous arriverez à visualiser correctement le relief grâce aux courbes de niveau. Alors, ce que je vais vous demander, c’est soit de prendre une carte topographique ou d’aller sur le Géoportail de l’IGN et d’essayer d’imaginer le relief à l’aide des courbes de niveau ou de calculer des dénivelés. Dès la fin de cette vidéo, faites-le, ça vous aidera vraiment à savoir lire correctement une carte.

Donc je vous dis merci beaucoup d’avoir suivi cette vidéo jusqu’au bout, j’espère qu’elle vous a vraiment apporté quelque chose et je vous dis à très bientôt sur le blog Randonner Malin.

Si cette vidéo vous a plu, partagez-là sur Facebook ou Twitter avec vos amis !

  33 commentaires à “[Vidéo] La courbe de niveau pour les nuls”

Commentaires (30) Pingbacks (3)
  1. Merci pour la vidéo sur les courbes de niveau pour les nuls.Elle est très pédagogique.Encore une fois merci pour votre générosité de partager vos connaissances avec les autres.

  2. Un grand merci pour tous ces bons renseignements qui m’ont fait grand plaisir.
    Je connaissais un peu les courbes de niveaux mais après cette vidéo, et un exercice sur une carte IGN
    je me sens un peu plus malin.
    Un blog vraiment super qu’il faut continnuer.
    Bonne suite pour d’autres renseignments.

  3. Un grand merci pour les explications.
    Le blog devrait inciter les internautes à découvrir la randonnée au sens large du terme.

  4. Très bien !!!
    Merci pour tous ces renseignements !

  5. Un grand merci pour ces explications , je vais faire suivre vers des randonneurs .Petite précision dans la fin de la video pour calcul du dénivellé il me semble sauf erreur que c’est 1000-30 soit 970 et non 1070.

    Merci

  6. Merci beaucoup et bravo . Très intéressant. Je m’intruis, je m’instruis. Encore un très chaleureux merci et à bientôt. Lina

  7. Bravo pour ton explication sur les courbes de niveau. J’utilise des cartes depuis longtemps sans me préoccuper des courbes de niveau car je n’ai jamais pris le temps de comprendre cela. Quel nul !
    Maintenant je vais mettre en pratique tes explications.
    J’en profite aussi pour te féliciter de ton site et des tes autres explications.
    Jean-Pierre

  8. merci beacoup Monsieur pour explication qui est tres simple .

  9. Enfin des explications claires et nettes !!!! merci pour cette video!!!

  10. Bonsoir François, je suis toujours admiratif sur tes explications. Avec cette vidéo je comprend smieux les courbes de niveaux, et j’ai fais le test sur une carte IGN comme ça j’essaie de mieux comprendre.
    Bonne continnuation avec le site et bonne soirée.

  11. GENIAL!! J’avais du mal avec ces courbes, mais maintenant tout est plus clair. Je viens de découvrir le site. je vais fouiller de fond en comble.
    Merci pour cette vidéo.

  12. Un grand merci à vous qui as notre disposition ces informations pour enrichir notre champ du savoir, espérons que nous puissions les acquérir et les utiliser à bon escient. Merci encore ! Félicitation à tous ceux-là qui se font le devoir de se livrer dans le développement professionnel.

  13. avez mis à notre disposition…

  14. nous vous remercion pour ces informations bonne continuation
    nous Sommes a l’écoute pour Les autres video

  15. j’aimerais bien voir de mes yeux comment fair de la carte au papier ou du plan a la coupe pour etres a peu pret juste! j’ai entendu la video j’ai comprit les metres et maitre mais pas la réalisation

  16. Bonsoir François,
    Un grand merci pour tous ces bons renseignements, vous ne parler pas de talweg élément très importants, qui suis les le cours des courbes de niveaux.

    • Bonjour,

      Oui vous avez raison, c’était simplement une introduction, je n’ai pas tellement parlé de l’interprétation des courbes de niveau et notamment de la reconnaissance des thalwegs.

      A bientôt,
      François

  17. Dommage que certains profs ne soient pas aussi clairs que vous .Vous avez bien compris les courbes des niveaux de notre cerveau . Merci

  18. grand merci à vous les concepteurs de cette magnifique vidéo pédagogique.je penses que grâce à vous j’aurai un avantage sur mes camarades étudiants qui se contentent des explications superficielles du professeur de cartographie. encore grand merci je vous suivrai tjr.

  19. Merci pour ce petit tutoriel qui me familiarise avec les courbes de niveau .

  20. Merci pour ce tutoriel, je ne savais même pas ce qu’était une courbe de niveau. Je comprends mieux maintenant à quoi servent ces traits sur les cartes IGN.

  21. Très instructif . Grand merci .

  22. Merci pour ces explications, je n’aurai plus besoin de suivre comme un toutou le groupe, je pourai participer et me sentir rassurer.

  23. Cette vidéo est très claire ! Je comprends mieux le calcul du dénivelé, merciii

  24. Bonjour,

    Votre vidéo est très claire et j’ai pu comprendre vos explications. Et pourtant, lorsque je vais sur le géo portail de l’IGN ou que je prends mas carte (1/50 000), je n’arrive pas à calculer les D+ et D- entre deux points… C’est compliqué …

  25. Bonsoir
    Je vous félicite pour les explications qui ont été claires et faciles à comprendre. Je dois faire cours sur les courbes de niveau .
    Bonne continuation

  26. Dites avez vous des documents à me donner concernant le cours de cartographie. Je viens d’être recrutée pour faire un cours de TD de cartographie Licence 1. Merci

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

79 Partages
Partagez75
Tweetez
+14