Août 282020
 
Nuages, ensoleillement, pluie... Savoir à quelles conditions météo s'attendre en rando grâce aux historiques

La météo est l’un des paramètres clés à prendre en compte lorsque l’on prépare une randonnée. Si votre sortie est prévue dans quelques jours, vous pouvez tout simplement consulter les prévisions météorologiques. En revanche, quand vous programmez une randonnée à plus long terme, les prévisions ne sont pas toujours fiables. Admettons que nous sommes au mois de juillet et que vous prévoyiez un trek de 4 jours dans le Puy-de-Dôme en septembre. Dans ce cas, comment anticiper la météo ? La réponse : en utilisant les relevés météo des années passées pour préparer vos randonnées !

Dans cet article, je vous donne 3 ressources faciles d’accès pour consulter les relevés météorologiques. Avec ces historiques, vous pouvez avoir une première idée des conditions météo qui vous attendront lors de votre sortie nature et (à tout hasard) prévoir les vêtements ou le sac de couchage dont vous aurez besoin.

1. Connaître les données météo moyennes avec Météo France

Nota bene : il y a quelques semaines encore, sous la section « Climat » du site de Météo France, on pouvait retrouver des données détaillées concernant les normales et les relevés météorologiques. Peu de temps avant la parution de cet article, le site a été remanié. Désormais la page « Climat » est plutôt orientée sur les impacts du changement climatique. Toutefois, il est toujours possible de trouver sur le site de Météo France des fiches climatiques qui peuvent aider dans la préparation des randonnées.

Où trouver les fiches climatiques des stations météorologiques ?

Le site internet de Météo France comporte une partie « données publiques ». C’est là que vous pourrez mettre la main sur cette documentation. Une fois sur la page dédiée aux fiches, vous devrez télécharger celle de la station qui vous intéresse.

Reprenons l’exemple de notre trek dans le Puy-de-Dôme :

  • cliquez sur le petit signe « + » à côté de « sélection et téléchargement » ;
  • sélectionnez l’option « afficher les fiches dites complètes et précipitations-températures » ;
  • entrez le nom de la ville où se trouve la station météo dans le champ de recherche (ici j’ai donc tapé « Clermont »). Si jamais vous avez un doute sur le nom de la station météo la plus proche de votre itinéraire, vous pouvez également la sélectionner sur la carte à droite ;
  • cliquez sur l’ID de la station qui s’affiche ;
  • dans le petit encadré qui apparaît à droite, cliquez sur « fiche climatologique » pour la télécharger (vous avez le choix entre un format PDF ou CSV).
comment trouver les fiches climatologiques
Trouver une station météo pour obtenir sa fiche climatologique

Quelles sont les données présentes sur ces fiches et comment s’en servir pour la randonnée ?

Toutes les fiches climatologiques contiennent a minima des informations concernant les températures et les précipitations. D’autres, plus complètes, apporteront des éléments supplémentaires comme l’ensoleillement, le vent, etc. C’est notamment le cas pour les stations importantes comme Clermont-Ferrand.

Les fiches climatologiques sont établies sur la base des statistiques historiques. Celles qui nous intéressent le plus pour la randonnée sont :

  • les températures minimales et maximales moyennes ;
  • la hauteur des précipitations (moyenne en mm).

En observant ces paramètres, vous pouvez avoir une idée globale des conditions météorologiques pour un mois en particulier. Grâce à cette fiche climatique, vous saurez par exemple qu’au mois de septembre les températures varient (en moyenne) entre 10° C le matin et 22° C l’après-midi.

Extrait de fiche climatologique : les données utiles pour préparer une randonnée
Extrait de fiche climatologique – Source Météo France

De même, la fiche montre que les précipitations sont généralement moins importantes en septembre (54,2 mm) qu’en août (76,8 mm) ou en octobre (66,6 mm).

On y apprend également que le risque d’orage est moins présent en septembre qu’en été, mais qu’il peut y avoir un peu plus de brouillard.

Si vous êtes curieux, vous pouvez bien entendu regarder les records de chaleur, de gel ou de précipitations, certains sont assez impressionnants. 😉

Les limites de cet outil

Les fiches climatologiques de Météo France sont suffisantes pour connaître les données météorologiques basiques. En revanche, elles ne permettent pas de connaître les relevés météo sur une période récente ou spécifique.

Ces fiches se basent sur des données assez anciennes (1981-2010 pour la plupart). Or, on sait malheureusement que le climat d’aujourd’hui n’est plus ce qu’il était il y a 10, 20 ou 30 ans. C’est pourquoi, pour avoir des informations un peu plus actuelles et précises, je vous recommande de jeter un œil aux autres outils mentionnés ci-après.

D’autre part, seules les stations françaises (métropole et Outre-Mer) sont répertoriées. Si vous souhaitez connaître les relevés météo d’une station étrangère, il faudra donc vous orienter vers un autre site.

2. La base de données météorologiques SYNOP

Qu’est-ce que le SYNOP ?

Le SYNOP est en fait un code numérique utilisé par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Toutes les 3 heures, les stations SYNOP observent les conditions météorologiques et les transmettent à l’aide de ce code international afin de mettre à jour les cartes météo.

Les messages concernant la France sont consultables par le grand public (et donc les randonneurs) via OpenDataSoft. Bien entendu, ils sont « traduits » en informations compréhensibles par tous. Il n’est donc pas nécessaire d’apprendre le code SYNOP pour pouvoir utiliser ces relevés (j’entends d’ici vos “oufs” de soulagement 😅 ).

Préparez vos randonnées grâce aux relevés météo SYNOP

Les messages SYNOP contiennent un grand nombre d’informations et de nombreux paramètres météorologiques sont pris en compte. On retrouve bien entendu les données de bases :

  • températures ;
  • hauteur des précipitations.

Mais aussi d’autres variables climatiques qui peuvent être utiles lorsque l’on prépare une randonnée :

  • l’humidité ;
  • la direction et la force du vent ;
  • la visibilité.

Enfin, il y d’autres informations peut-être moins utiles pour la rando mais qui peuvent toutefois vous intéresser, comme par exemple la pression atmosphérique.

Certaines stations enregistrent également la hauteur de la neige ou l’état du sol, mais ces données sont optionnelles.

La base de données météo SYNOP pour préparer ses randonnées
Aperçu de la base de données en ligne SYNOP – Source : Météo France via Opendatasoft

Les avantages et inconvénients de cet outil météo

Le point positif principal de SYNOP, c’est que l’on y trouve un grand nombre d’informations – même si certaines ne sont pas nécessairement indispensables pour la majorité des randonneurs.

Il est également intéressant de pouvoir consulter plusieurs relevés pour une journée donnée. En effet, comme les messages sont envoyés toutes les 3 heures, on peut facilement voir les variations des conditions météo entre la journée et la nuit. Si vous comptez bivouaquer, cela peut donc vous aider à choisir un sac de couchage plus ou moins chaud ou un abri qui coupe plus ou moins du vent.

Le dernier avantage de cet outil, et non des moindres, est que l’on peut mettre en place des filtres. Comme la base de données est immense, c’est vraiment pratique de pouvoir choisir uniquement les dates ou les stations météo qui nous intéressent. On peut donc assez facilement consulter les relevés météo pour préparer ses randonnées.

Filtrer les données utiles pour préparer sa randonnée
Filtrer les données nécessaires à la préparation de sa randonnée

Du côté des inconvénients maintenant, je dois dire que je trouve l’interface d’utilisation assez peu « user friendly ». C’est-à-dire que si l’on utilise cet outil pour la première fois, il peut paraître assez austère et pas très intuitif.

Si vous voulez trouver rapidement les informations qu’il vous faut, je vous recommande d’aller tout simplement dans l’onglet « Tableau » et de paramétrer les filtres que vous souhaitez. Libre à vous d’aller regarder toutes les possibilités que vous offre cette base de données sous les différents onglets, mais sachez qu’il y a vraiment de quoi y passer des heures.

À noter aussi que vous ne pourrez pas consulter les normales pour la période qui vous intéresse puisque le site ne répertorie que les relevés. Du coup, si vous voulez un aperçu des conditions météo en septembre, je vous conseille de consulter les relevés de septembre des 3 ou 4 années passées et de faire une moyenne.

Enfin, comme seuls les messages SYNOP sont enregistrés, vous trouverez moins de stations météo que sur le site de Météo France. Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes par exemple, seulement 4 points de relevés météo sont disponibles :

  • Lyon ;
  • Montélimar ;
  • Le Puy ;
  • et Clermont-Ferrand.

3. Infoclimat.fr : un outil complet et précis pour anticiper la météo de vos randonnées

Les données disponibles

Le dernier outil d’historiques météo de cet article est aussi celui que je préfère : le site Infoclimat. Il vous suffit de sélectionner la station météo que vous souhaitez, ainsi qu’un mois et une année, et c’est parti ! Vous pouvez y trouver toutes les données dont vous avez besoin sur une seule et même page, ce qui est quand même bien pratique.

Vous pouvez consulter :

  • les températures mini et maxi ;
  • les précipitations ;
  • le vent (rafales maximales et direction) ;
  • l’ensoleillement ;
  • les observations particulières au moment du relevé.

Ce qui est également très appréciable, c’est que l’on peut voir au-dessus des températures l’écart avec les normales. Ainsi, il est possible de savoir en un coup d’oeil s’il y eu des conditions météo exceptionnelles pendant la période en question.

Relevés météo Infoclimat : anticiper les conditions climatiques en randonnée
Aperçu de l’outil Infoclimat – Source : Infoclimat.fr

Les petits détails qui font la différence

Pour moi, ce site est très bien fait pour préparer ses randonnées sur la base des historiques météorologiques. Certes, vous ne pouvez pas définir une plage personnalisée pour les dates, mais vous pouvez sélectionner un mois précis et obtenir les détails au jour le jour.

Si vous cliquez sur une journée en particulier, vous accédez aux données climatiques heure par heure. Des informations supplémentaires sont alors disponibles comme la visibilité ou encore la pression atmosphérique. ⚠️ Attention : chronologiquement, ce tableau se lit de bas en haut.

Grâce à une bande de couleur sur le côté des cellules, vous pouvez rapidement identifier les journées les plus chaudes et les plus froides, celles où il a plu, les plus ensoleillées, les plus venteuses, etc.

En bas de chaque tableau (données mensuelles ou quotidiennes), vous retrouvez de nombreux graphiques qui résument toutes les informations. Au-dessus des tableaux, il y a également un petit descriptif de la station météo avec son altitude.

Note : je vous expliquerai un peu après pourquoi ce détail peut avoir son importance… suspense ! 😉

Je trouve également que la petite carte avec l’emplacement des stations météorologiques est très intéressante. Elle permet de localiser rapidement les stations à proximité de celle que l’on a sélectionnée. Il suffit ensuite de cliquer sur l’un de ces petits marqueurs verts pour avoir toutes les données enregistrées par cette autre station. C’est vraiment pratique pour voir les points météo les plus proches de votre itinéraire de randonnée et consulter leurs relevés.

Emplacements des stations météo
Connaître l’emplacement des stations météo les plus proches de son itinéraire – Source : Infoclimat.fr

En bref : ajuster la températures en fonction de l’altitude

Chose promise, chose due ! Il est temps de vous expliquer pourquoi il peut être utile de connaître l’altitude des stations météo.

Je pense que je ne vous apprends rien en vous disant qu’il fait plus froid en altitude. En effet, je l’avais brièvement expliqué dans cet article sur les effets de l’altitude : plus on est haut, plus la pression atmosphérique diminue. Or, comme le volume d’air est identique malgré le changement de pression, ce dernier « se dilate » et cette dilatation entraîne une déperdition de chaleur.

Pour simplifier les choses, on considère généralement qu’entre 0 et 12 000 mètres d’altitude, on perd en moyenne 0,6° C tous les 100 mètres. Au-delà des 12 000 mètres, cela ne s’applique plus car on entre dans une autre couche atmosphérique. Étant donné qu’il n’existe aucun sommet à cette altitude, je ne rentrerai pas dans les détails. 😉

En quoi cela s’applique-t-il à la préparation vos randonnées ? Tout simplement, si vous recueillez les historiques météorologiques d’une station située à 330 mètres et que vous prévoyez de bivouaquer à 630 mètres d’altitude par exemple, cela vous permettra d’ajuster les températures. Pour avoir une idée plus précise des conditions qui vous attendent, vous devrez enlever environ 2° C à celles données par le relevé météo ou les normales.

Ce calcul est bien évidemment théorique et laisse de côté pas mal de facteurs pouvant influencer la température, comme les échanges de chaleur (ex : masses d’air) ou variations de l’humidité (ex : condensation, précipitions, etc.). Si vous pouvez obtenir les données directement à une station située en altitude (ce qui peut être le cas avec Infoclimat.fr), c’est bien mieux.

Le mot de la fin

Voilà ! Vous avez maintenant quelques outils météo basés sur les historiques sous la main pour préparer vos randos.

N’oubliez cependant pas de consulter les prévisions météo avant de partir, les normales et les moyennes c’est bien beau, mais il y a souvent des exceptions. 😉

Sinon, n’hésitez pas à me dire en commentaires si vous utilisez ce genre d’outils. 👇

  15 commentaires à “Utiliser les relevés météo pour préparer ses randonnées : 3 outils”

Commentaires (15)
  1. Très enrichissant comme article. Merci beaucoup pour le travail réalisé.

  2. Merci pour ces infos, tes articles sont toujours aussi intéressants
    Il existe aussi le site ROMMA qui donne aussi pas mal d’informations de ce type, mais par contre limité uniquement aux Alpes

  3. C’est très intéressant

  4. Toujours aussi bien documenté et clairement exposé. Bravo et grand merci à François.

  5. Je viens d’ouvrir, vous donnerais mon avis quand je l’aurai vu. En tout cas : « Bravo »

  6. Encore « Bravo » François, mais j’ai fais une petite faute de français au mot « donnerais » il fallait lire « donnerai » Merci

  7. Très enrichissant. Une bonne idée les historiques mto pour la préparation à long terme. Infoclimat est le plus accessible j’ai du mal avec météo France.
    Merci beaucoup

  8. bravo et merci François ,articles sont toujours aussi intéressants je ne connaissais pas ce site est super.

  9. Merci pour vos retours.

  10. J’ai lu la présentation. j’essaye de me connecter.
    JP

  11. Merci pour ces infos très utiles.
    Personnellement j’utilise aussi beaucoup le site wunderground.com. Il est en anglais. Il propose un historique météo pour le monde entier et c’est plutôt bien fait.

  12. Attention de ne pas parler de variables climatiques mais de variables météorologiques 😉
    Je rejette en bloc tous ces sites qui annoncent des prévisions qu’ils contestent dans l’heure qui suit en affirmant tout et son contraire sans scrupules ! D’où l’intérêt de se fier à sa propre expérience que l’on construit en pratiquant assidûment et en utilisant des outils comme le baromètre ou l’altimètre, annonciateur d’un changement météo à court terme. A l’ancienne quoi !

  13. Bonjour,

    Merci pour ces informations très utiles quand on veut programmer une rando à long terme.

    Petit détail :
    1. « comme le volume d’air est identique malgré le changement de pression, ce dernier « se dilate » ». Non, comme la quantité (ou masse) d’air est identique, la diminution de pression entraîne une augmentation de volume (PV = cte, loi de Mariotte).
    2. « cette dilatation entraîne une déperdition de chaleur. » En fait non, c’est une baisse de température (dans la mesure où il n’y a pas d’échange d’énergie avec l’extérieur). L’énergie (= chaleur) n’est pas perdue ; elle est simplement convertie en travail, celui qui est nécessaire pour l’expansion de l’air, son augmentation de volume. C’est sur ce principe que repose le fonctionnement des frigos et pompes à chaleur. Quand on gonfle ses pneus de vélo, on peut aussi constater que le bout de la pompe chauffe.
    La loi de Mariotte est en fait PV = kT. On retrouve ainsi le lien entre pression et température.

    Désolé d’être aussi chiant et pointilliste.

    Amicalement.

    Dominique

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

Partagez
Tweetez
Email