Nov 172017
 

Test des chaussures Aku Pulsar Low Gtx et Aku La Val Low Gtx et test des semelles Michelin.


Transcription texte

Bonjour, ici François de Randonner Malin. Aujourd’hui je vous propose un double retour de test. Il est double pour deux raisons. La première c’est que c’est un retour de test de deux paires de chaussures (là j’en ai une seule de chaque), et aussi deux semelles de la marque Michelin. En fait j’ai vu arriver sur le marché Michelin pour les semelles, à la fois pour les chaussures de rando, les chaussures de marche d’approche et même les chaussons d’escalade. Ils ont l’air d’arriver fort sur le marché, est-ce qu’ils vont essayer de faire concurrence à Vibram, on verra bien, mais j’avais vraiment envie de tester ça.

Comme d’habitude je vous rappelle que ce test est fait de manière totalement indépendante comme d’ailleurs tous les tests que j’ai publiés sur Randonner-Malin.com, ça me permet de dire du bien ou du mal du matériel et notamment de ces chaussures, et ça vous permet, vous, d’avoir un avis le plus objectif possible.

Je vais commencer avec une petite présentation de la marque. C’est une marque que je ne connaissais pas qui s’appelle Aku, je ne sais pas vraiment comment ça se prononce. A-K-U, c’est une marque italienne qui a la particularité d’essayer de réduire son impact écologique pour produire ses chaussures. Ils font différentes choses, notamment ils essayent de réduire les transports, réduire les intermédiaires, ils utilisent dans certains modèles des matières recyclées ou ils font aussi un tannage du cuir sans chrome (le chrome qui peut avoir un effet néfaste), et aussi les matières premières et les composants des chaussures sont traçables.

Je vais maintenant vous présenter les deux paires de chaussures que j’ai testées. Je le fais en même temps parce qu’elles ont beaucoup de similarités. Les deux sont de la marque Aku. Celles-là, c’est le modèle Pulsar Low GTX, et celles-là c’est le modèle La Val Low GTX. Ce sont toutes deux des chaussures en cuir, en suède plus exactement. Elles sont à tige basse, imperméables et respirantes. Ce sont des chaussures qui sont relativement légères mais ce n’est pas non plus du ultraléger. On peut voir qu’elles sont quand même assez solides. Elles sont moyennement rigides mais beaucoup plus rigides et beaucoup plus lourdes que des chaussures de trail par exemple. Ce sont des chaussures que je qualifierais de plutôt haut de gamme – on verra pourquoi – et elles sont toutes deux fabriquées en Italie.

C’est des chaussures que j’ai testées pendant cinq mois environ. J’ai commencé avec celles-ci. Principalement pendant – c’était une manière vraiment intensive – 15 jours de vacances dans le massif du Grand Paradis, le Parc national du Grand Paradis. Je les ai testées surtout en montagne, dans toutes conditions, les meilleures comme les pires : dans la neige, dans des pierriers et après sur des sentiers un petit peu plus tranquilles. Celles-ci je les ai testées plutôt en Provence, un peu aussi dans les Hautes-Alpes, dans le Tarn, à Dourbies, un petit peu autour de chez moi, plutôt sur des randonnées à la journée. Ça je les ai testées à la fois à la journée et sur des randonnées de plusieurs jours et j’ai étalé un petit peu plus le test, parce que c’était une manière un petit peu moins intensive. Celles-là, c’était vraiment 15 jours très intensifs ou j’ai utilisé que ces chaussures.

Pour ceux qui s’étonnerait que je randonne avec des chaussures à tige basse en montagne, je vous mets un lien vers une vidéo ou j’explique pourquoi, si je le recommande, et éventuellement pour quelle pratique je le recommande.

La première chose que j’ai remarqué en recevant ces chaussures, c’est vraiment leur finition parce qu’elles sont excellentes. J’en ai rarement vu des aussi bonnes, je vous ai mis quelques images que j’avais prises avant de tester ces chaussures pour vous donner une petite idée.

En ce qui concerne le confort, parce que c’est important, je tiens à préciser (et vous le savez sûrement si vous avez déjà vu des tests que j’ai fait), je n’ai pas les pieds très difficiles, j’ai un peu des pieds de Hobbit. Il est très bon pour les deux chaussures. Il y a une petite différence quand même que j’ai trouvé. Celles-ci, il est peut-être meilleur au tout départ, après les chaussures se déforment un peu, c’est du cuir, donc ça prend la forme du pied, donc après il est excellent, et sur la fin (elles ne sont pas finies), mais j’ai trouvé qu’après il était un petit peu moins bon alors que celles-ci, le confort dès le départ est meilleur. Après c’est sûrement une histoire de largeur aussi, celles-ci sont un peu plus étroites. J’ai trouvé qu’elles se déformaient moins, qu’elles bougeaient moins dans le temps. Les deux sont quand même très confortables, mais c’est vrai que j’ai quand même une petite préférence de confort pour celles-ci. En ce qui concerne le confort au niveau de la marche, il n’y a pas de soucis non plus. Le déroulé du pied est plutôt bon. Il n’est pas aussi bon qu’avec des chaussures très souples, mais ça permet aussi de limiter la fatigue.

En plus elles sont relativement légères, même si comme je l’ai déjà dit, on n’est pas non plus dans du ultraléger. Pour celles-ci, je l’ai noté pour m’en souvenir, elles font 1072 g en pointure 43, je les ai personnellement pesées. Les bleues font 1046 g en 43. Quand même un petit bémol, ça dépend après de la forme de votre pied, c’est que je trouve que le col est assez haut, le col de la chaussure ici, si vous avez une malléole un peu basse, ou en fonction de la morphologie de votre pied, je pense que ça doit pouvoir frotter en bas de votre malléole. Ce n’était pas le cas pour moi, mais j’ai l’impression que c’est assez haut, donc ça c’est vraiment à voir au moment de l’essayage et c’est à peu près équivalent pour ces deux paires.

Sinon en ce qui concerne le maintien, on a un très bon maintien sur les deux paires de chaussures. Cette partie-là tient vraiment bien le talon. Le laçage est assez efficace pour les deux modèles, même si une petite préférence pour le laçage de ce modèle-là. Après c’est au niveau du maintien qu’il y a une petite différence comme je vous l’ai dit. Ce modèle, le cuir se déforme un petit peu et je trouve que, au final, ça s’est un petit peu trop élargi pour mon pied, après personnellement j’aime bien quand c’est proche du pied, et on perd un petit peu en sensation. C’est toujours possible de rattraper avec le laçage, mais c’est vrai que c’est un petit peu moins maintenu, en tout cas le pied est un petit peu moins maintenu qu’au début de l’utilisation de cette chaussure. Avec cette chaussure j’ai eu moins de problèmes, j’ai l’impression que le cuir s’est moins déformé, donc le maintien est resté vraiment très bon, le laçage est un petit peu plus facile, en tout cas je trouve.

Ça n’empêche pas que les deux sont excellents, mais je vais vous montrer, on voit que la chaussure marron est un petit peu plus large que la chaussure bleue. J’ai l’impression que ça s’est un peu plus déformé. C’est vrai que les bleues sont un petit peu plus précises sur les appuis. Celles-là je les trouve un petit peu plus larges. Je pense qu’elles gagneraient… C’est vraiment le petit point faible de ces chaussures, je trouve qu’elles gagneraient à être un peu plus étroites dès le départ, pour qu’après, une fois qu’elles soient détendues, on puisse rattraper cela facilement avec le laçage.

En ce qui concerne les semelles, c’était le deuxième point du test qui m’intéressait, de tester ces semelles Michelin. Ça c’est le même modèle, je suppose que Michelin veut utiliser des gommes différentes comme Vibram, en fonction des chaussures qu’ils équipent. En tout cas, sur ce modèle, j’ai personnellement vu aucune différence avec des chaussures Vibram. Après c’est vraiment du ressenti, je n’ai pas fait de tests de laboratoire. Avec des tests de laboratoire on pourrait peut-être savoir s’il y a une meilleure adhérence avec cette gomme Michelin ou avec une autre gomme Vibram ; et encore, il faudrait comparer plusieurs gommes chez Vibram et plusieurs gommes chez Michelin. En tout cas, j’ai trouvé que c’était excellent au niveau de l’accroche. Ce n’est pas forcément la gomme qui joue mais c’est plus la disposition des crampons, qui ne sont pas très profonds, mais pour ce type de chaussure c’est très bien. Je n’ai eu aucun problème sur terrain sec ou même sur terrain humide.

En ce qui concerne l’usure, parce que ça c’est le point important, on pourrait avoir une gomme très performante mais qui s’use très rapidement, je vous montre, honnêtement ça s’est peu usé donc c’est très, très correct. Je trouve que c’est très similaire à du Vibram, je ne vois pas trop de différence, c’est un plutôt bon point et en tout cas, c’est un bon compromis avec l’adhérence, donc il n’y a rien à dire au niveau de la semelle.

Pour l’amorti, il est vraiment très bon, c’est aussi pour ça que ces chaussures ne sont pas ultralégères. On a vraiment une semelle qui est assez épaisse, qui amorti bien. Ça ce n’est pas lié, je vous le rappelle, à la semelle externe, celle de Michelin. Que ce soit Michelin ou Vibram, ça ne change pas grand-chose parce que c’est la semelle interne qui joue surtout pour l’amorti. On voit que ça ne s’est absolument pas tassé comme on peut des fois le retrouver à ce niveau-là sur des chaussures de trail ou ultralégères. Là on a vraiment une construction qui est assez solide, et ça peut se voir au niveau des pare-pierres. Là, on a cette partie-là qui est assez rigide et on voit qu’il n’y a absolument aucun accroc sur les chaussures pour le moment, alors que certains diraient que j’ai carrément bourriné avec, surtout en montagne. On voit que le cuir est râpé, mais ça rien d’anormal, donc c’est vraiment un point, ce sont des chaussures qui sont assez solides et qui m’ont l’air très durables.

En ce qui concerne l’imperméabilité et la respirabilité, je trouve que c’est un très bon compromis. Comme je l’ai dit au tout départ, c’est une membrane Gore-Tex, donc assez classique. Bien évidemment c’est moins respirant que si on avait une chaussure sans membrane ou même en mesh, et c’est moins imperméable qui si on avait une grosse chaussure de montagne ultra-rigide mais honnêtement c’est un très bon compromis. Je les ai testées dans différentes conditions : ça allait de la canicule où il faisait quasiment 40° C dehors, à en montagne où il faisait 0° C, voire un petit peu moins, et à marcher dans la neige avec. À partir du moment où la neige ne passe pas le col, les pieds restent relativement au sec

En résumé j’ai trouvé ces chaussures de très bonne qualité. Elles sont très techniques, même si j’ai une petite préférence pour celles-ci qui sont un petit peu plus étroites et qui couvrent un petit peu mieux le pieds, qui englobent un petit peu mieux le pied, qu’on peut rattraper quand même avec le laçage sur celles-là. En ce qui concerne le rapport qualité-prix, pour moi c’est un très bon rapport qualité-prix, même si on est sur un prix haut de gamme. Ces modèles-là, les La Val Low GTX sont à 150 € et les Pulsar Low GTX sont à 160 €, en tout cas c’est le prix de base qui est sur le site du fabricant.

C’est des chaussures que j’ai trouvées très agréables et très performantes que ce soit sur des petites balades tranquilles ou des sorties beaucoup plus techniques et plus longues en montagne et j’ai été très agréablement surpris par cette marque que je ne connaissais pas du tout. En plus j’aime bien personnellement le côté « J’essaie de réduire l’impact écologique. » Vous pouvez aller sur le site du fabricant, ils expliquent tout ce qu’ils essaient de mettre en place, c’est assez intéressant.

Voilà, c’est la fin de cette vidéo. N’hésitez pas à mettre un petit pouce en l’air si vous l’avez appréciée. Si jamais vous avez testé des chaussures de la marque, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire, parce que plus on est à donner son avis, plus ça permet à tout le monde d’en savoir plus sur un tel modèle ou une telle marque. Je vous rappelle que vous pouvez aussi télécharger vos guides pour Randonner Malin et vous abonner à la chaine pour être prévenu des prochaines vidéos.

Sur ce je vous souhaite d’excellentes randos et je vous dis à très bientôt !

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

Partagez
Tweetez
+1
0 Partages