déc 082011
 

Dans mes articles « 9 raisons de ne pas acheter un GPS si vous êtes un débutant » et « le balisage en randonnée : ce que vous devez savoir », j’insiste sur la nécessité de savoir se servir d’une carte et d’une boussole en tant que randonneur. Ce n’est pas quelque chose d’extrêmement compliqué, c’est indispensable pour votre sécurité, et on a toujours un sentiment de satisfaction quand on arrive à s’orienter et à naviguer avec une boussole et une carte dans la nature.

Voici une vidéo assez courte dans laquelle j’explique simplement comment utiliser une carte et une boussole pour aller d’un point A à un point B. J’y explique aussi ce qu’est un azimut.

La théorie n’étant rien sans la pratique, je vous invite à vous entraîner dès que vous aurez fini de regarder la vidéo. Sur les gros plans, la vidéo est un peu floue et je m’en excuse. Il semblerait que ce soit une limitation technique de ma camera, mais ça ne devrait pas gêner la compréhension de la technique que je vous montre.

(crédit musique Zionoiz)

Transcription texte

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog Randonner Malin. Alors aujourd’hui, nous allons voir comment utiliser une carte et une boussole pour aller d’un point A à un point B. Avant de voir comment faire cela, j’aimerais insister sur le fait que c’est une notion d’orientation que tous les randonneurs devraient maîtriser parfaitement.

En fait, il n’y a pas vraiment d’intérêt à avoir une boussole dans son sac à dos, si la seule chose que vous savez faire avec est de montrer où est le Nord. C’est une manipulation facile et que probablement une bonne partie d’entre vous connaît déjà. Et c’est vraiment une des bases essentielles pour bien s’orienter en randonnée avec une carte et une boussole.

J’ai donc ici avec moi une boussole à plaquette. Sur cette boussole, on a un cercle gradué ou un cadran gradué, on a une ligne de visée et on a une aiguille rouge aimantée qui indique toujours le Nord. Une fois que vous connaissez la direction du Nord, vous connaissez également la position de tous les autres points cardinaux comme le Sud, l’Est ou l’Ouest.

J’ai ici une carte topographique que j’avais utilisée pour une course d’orientation. Le haut de cette carte topographique indique le Nord comme la plupart des cartes topographiques. Sur cette carte, j’ai placé deux points, le point A et le point B. Et on va imaginer que vous êtes au point A et que vous voulez aller au point B en utilisant uniquement une boussole et une carte. Voici comment vous allez vous y prendre :

  1. Premièrement, vous mettez votre boussole le long de la ligne entre votre point de départ et votre point d’arrivée, donc le point A et le point B. Vous vérifiez bien que la flèche de visée indique bien là où vous voulez aller, donc vers le point B.
  2. Ensuite, vous tournez le cercle gradué jusqu’à ce que le Nord du cercle gradué soit vers le Nord de la carte. Donc ici, on a bien l’axe Nord-Sud du cercle gradué qui correspond bien à l’axe Nord-Sud de la carte.En fait, maintenant vous avez déterminé votre azimut. Votre azimut, c’est l’angle que fait le Nord avec votre direction. C’est un nombre qui est compris entre 0 et 360° et qui se lit ici – à l’intersection entre le cercle gradué et la ligne de visée. Ici, nous avons un azimut d’environ 68 degrés.
  3. Vous prenez ensuite votre boussole dans votre main et vous faites pivoter la boussole – en faisant bien attention de garder la boussole bien à plat pour que l’aiguille puisse pivoter librement. Et vous faites aligner l’aiguille rouge de la boussole avec le Nord du cadran gradué. La flèche de visée indique ensuite la direction dans laquelle il faut que vous alliez.

Il y a ensuite deux options pour suivre cette direction ou cet azimut.

  • Vous pouvez marcher avec votre boussole en main en faisant attention que la flèche rouge soit toujours alignée avec le signe Nord du cadran gradué et vous marchez toujours dans cette direction (Note : en suivant la flèche de visée). C’est une technique très pratique mais pas extrêmement précise sauf avec un peu d’expérience.
  • Sinon, vous pouvez utiliser des visées – toujours en faisant bien attention que cette flèche rouge soit alignée avec le signe Nord du cadran gradué – et vous visez un objet au loin comme par exemple un arbre ou un sommet. Vous marchez ensuite en direction de cet objet. Souvent, il vous faudra répéter plusieurs visées avant de pouvoir arriver jusqu’au point B. C’est une méthode assez précise mais qui peut être assez lente si vous ne pouvez pas viser des objets lointains – ce qui est le cas par exemple en forêt.
  • Donc voilà, vous savez maintenant comment aller d’un point A à un point B en utilisant une boussole et une carte. C’est quelque chose qui pourra vous être très pratique si un jour vous vous perdez en randonnée, si vous n’arrivez plus à suivre le balisage, un jour de brouillard ou même si vous voulez vous lancer dans des courses d’orientation ou des randonnées hors sentiers.

Je vous invite, dès maintenant à pratiquer cela chez vous et de ne pas attendre le moment où vous serez perdus en randonnée pour essayer de vous souvenir de ce que vous avez vu dans cette vidéo.

Ceci est vraiment la base, il y a beaucoup plus à connaître pour bien s’orienter dans la nature, et nous verrons ceci dans d’autres articles ou d’autres vidéos.

Je vous dis merci beaucoup d’avoir suivi cette vidéo jusqu’au bout, n’hésitez pas à laisser des commentaires juste en dessous de cette vidéo, et je vous dis à très bientôt sur le blog Randonner Malin.

Si cette vidéo vous a plu, partagez-la sur Facebook ou Twitter en cliquant sur les boutons ci-dessous.

Cet article vous a plu ?
Si c'est le cas, rejoignez plus de 14000 personnes qui reçoivent la newsletter et recevez gratuitement le guide "Comment bien choisir ses chaussures de randonnée" et la liste du matériel à emporter en randonnée. Entrez simplement votre prénom et votre adresse email ci-dessous :

  121 commentaires à “[Vidéo] Comment utiliser une boussole et une carte pour aller d’un point A à un point B ?”

Commentaires (115) Pingbacks (6)
  1. Merci de vos bons conseils, pour l’orientation encore plus, j’ai la boussole, j’ai les cartes… y a plus q’uà…

    • je ne comprend pas pourquoi en fin de démonstration, vous indiquez un sens de déplacement du point B vers le point A, nettement visualisé avec votre crayon sur la petite flèche bleu de la tablette ,y a t il une subtilité de lecture que je n ai pas saisie? je vous remercie de me donner plus de précision sur ce détail.

      • Bonjour Bruno,

        La raison est que je n’ai pas orienté le Nord de la carte vers le Nord.

        Il est possible de le faire pour vérifier sa manipulation. Il suffit pour cela d’aligner l’aiguille rouge de la boussole avec le Nord de la carte. Cela permet de vérifier que la direction A-B sur la carte correspond bien à ce qu’indique la flèche de visée de la boussole.

        A bientôt,
        François

        • Bonjour,

          Oui j’étais surpris que la direction à suivre soit inverse de celle du point B sur la carte! Ne faut – il pas aligner la carte vers le nord avec les lignes verticales de celle -ci carte avant de mesurer l’azimut?

          Sinon comment éviter de suivre la direction de la flèche suivant la mesure de votre
          vidéo, sans doute je ne m’explique pas bien!

          A plus,

          guy

          • Bonjour Guy,

            En fait, quand tu prends un azimut sur une boussole, c’est comme si tu mesurais un angle. Il n’y a pas besoin d’orienter la carte et tu ne te sers pas de l’aiguille de la boussole qui indique le Nord.

            C’est uniquement une fois que tu veux suivre l’azimut que tu te sers de l’aiguille aimantée de ta boussole.

            Il est possible d’aligner le Nord de la carte avec le Nord indiqué par la boussole, mais ce n’est absolument pas indispensable pour faire cette manipulation. Je préfère le faire pour vérifier la direction à suivre.

            A bientôt,
            François

  2. Merci pour l’explication claire et simple, on suit jusqu’au bout sans difficulté. On va expérimenter cela dès ce week-end.
    Suggestion : peut-être un prochain article sur les boussoles « laquelle choisir ? ».
    A moins que ce ne soit déjà dans le blog, que je n’ai pas encore parcouru en totalité.
    En tout cas, merci!

    • Bonjour Jean-Charles,

      Il n’y a pas encore de tel article, mais c’est une bonne idée.

      A bientôt,
      François

    • La video est très bien, merci. Quant à la boussole, je recommande une boussole un peu moins basique, avec une tablette de visée un peu plus longue et si possible la ficelle dans le prolongement de la flèche de visée…. la ficelle sert également à ça, à viser…. Sylva en fait une de ce style, pas trop chère. On peut se lancer également dans des boussoles plus sophistiquées avec loupe et visée… mais plus onéreuses, pas nécessaires…

      A+

      • Bonjour Bernard,

        Je ne suis pas complètement d’accord avec toi. Je pense que pour randonner, la boussole que j’utilise dans la vidéo est suffisante – mais c’est le minimum syndical. ;-)

        C’est celle dont je me sers pour mes courses d’orientation. Mais il faut savoir que je m’en sers surtout pour marcher en suivant un azimut. Elle me suffit pour faire des visées – pas ultra précises car ce serait une perte de temps. Pour faire des visées très précises, elle peut être effectivement non adaptée.

        A bientôt,
        François

  3. Merci beaucoup pour l’explication il n’y a plus qu’a appliquer avant le prochain treck en individuels

  4. Le marquage bleu correspond à des coordonnées GPS (carrés de 1km X 1km sur une top25) mais en aucun cas le nord géographique.
    L’utilisation de ce repére induit un décalage qui peut finir par être important selon la distance parcourue.

    • Bonjour François,

      Le marquage bleu de la carte que j’utilise dans la vidéo indique le Nord magnétique – donc aucun problème à ce niveau là.

      Il est par contre vrai que le quadrillage bleu de certaines cartes topographiques représente le quadrillage UTM qui a un Nord différent du Nord géographique ou magnétique.

      En France, en considérant que le haut de la carte est le Nord magnétique (alors que c’est le Nord géographique dans la plupart des cas) il n’y a pas de problème selon moi sur des distances parcourues à pied. Au maximum en France, la déclinaison magnétique est d’environ 2°, ce qui est probablement équivalent à la précision d’une boussole. Beaucoup considèrent, et j’en fais partie, que cela ne sert pas à grand chose de tenir compte de la déclinaison magnétique quand elle est si faible.

      A bientôt,
      François

  5. Super interessant! J’espère que c’est que le début. Car le sujet est vaste. Comment s’orienter avec une carte et une boussole la suite? Comment lire une carte lors de course d’orientation? Comment reperer le nord/sud sans boussole et sans GPS? Voilà quelques idées d’articles.

  6. Bonne information malgré les flous. A l’heure du GPS, il est bon de rappeler les bases essentielles de l’orientation. Merci de ces rappels, et de vos judicieux conseils pour des randonnées réussies.

  7. Vivement l’invention du GPS.

  8. Félicitations !
    Voici une explication claire et précise de l’utilisation de la boussole.
    Pour celles et ceux qui souhaitent l’utiliser de façon un peu plus sportive, il y a aussi la course d’orientation, une version stratégique de la course à pied, ou le raid multisports.

    Sportivement,

    Philippe

  9. Bonjour,

    Les légers flous ne posent aucun problème de suivi ni de compréhension.

    Exposé clair et précis, merci.

    Désolé de ne pouvoir voter car je refuse à m’inscrire sur des sites tels que twitter, facebook ou autres …

    Au plaisir.

  10. toujours inintéressant de préciser qu’il n’y a pas que le GPS, ayant l’habitude de randonner à la carte et la boussole. Au moins avec une carte il y a plus de repères.

    • ?? Les repères physiques sont dans le paysage – et dans le ciel, surtout la nuit. Quant à la carte elle est sur du papier (imprimée) ou affichée sur un écran (numérisée).
      N’oublions pas que cette démonstration, claire et en vidéo, suppose que l’on sache précisément… où se trouve le point A, et ce n’est pas toujours possible.

      • C’est exactement ce que je pensais… Lorsque l’on est perdu et que l’on n’a pas le point A (comme moi récemment dans une randonnée de nuit dans la neige, à 2000 mètres, où nous étions tout d’un coup sur le sentier alpin au lieu du sentier de randonnée…).
        Comment faire dans ce cas? Revenir sur ses pas. Utiliser un GPS en complément?

        • Bonjour Nicolas,

          Il y a des méthodes pour retrouver le point A à l’aide d’une carte et d’une boussole (voire d’un altimètre). Cela devient plus délicat de nuit où cela aide d’avoir une vague idée d’où on est au moins (pour recouper un repère linéaire par exemple). C’est sûr que dans un cas comme ça, le GPS peut faire gagner un peu de temps.

          A bientôt,
          François

  11. très claire. Je l’utilise pour faire des petites courses d’orientaion.

  12. Simple, clair c’est parfait pour un début. Il n’y a plus qu’a

  13. Bonsoir François

    Merci une fois de plus pour tes conseils et explications  » simples et compréhensifs  » , a notre niveau cela va pas mal nous aider , car après avoir consulté des sites traitant du sujet , la vidéo reste le moyen le plus efficace pour essayer de mettre en application cette technique lors d ‘ une randonnée !
    Nous te tenons informés de nos progrès…..
    Merci encore et à bientôt
    Bonne chance dans tes projets !!
    Philippe et Nathalie

  14. Bonjour à tous,

    Merci pour vos commentaires. Cela me fait très plaisir de voir que ce que je fais est utile.

    A très bientôt,
    François

  15. MERCI pour tous les conseils très utiles en ce qui me concerne.La vidéo sur l’orientation est vraiment très claire et très précise

  16. Bonjour

    Bonne idée d’expliquer l’usage d’une boussole, mais la fin de la vidéo est un peu confuse et donne l’impression que vous aller partir dans la direction opposée !

  17. MERCI
    pour tous les conseils très utiles .La vidéo sur l’orientation est vraiment très simple et très précise

  18. Malgré mon utilisation massive du GPS en rando, j’ai toujours une boussole au fond du sac en cas …

    Votre article/vidéo est simple, efficace et suffisant pour une simple déplacement.
    Bonne continuation

  19. Bonne vidéo, et bonnes indications pour les bases.
    Pour avoir testé le coup et constaté que sans expérience on n’arrive pas à grand chose hors des sentiers battus, j’adorerais avoir quelques infos supplémentaires pour me diriger dans la nature. Une autre vidéo bientôt ?

  20. Bonjour, je serais donc le seul à n’avoir pas tout compris..on va d’un point A vers un point B, mais dans la vidéo, on se dirige vers le bas c’est à dire plutôt du point B vers le point A….
    ne doit -on pas tourner la carte à moment donné ?
    merci
    Gérard

    • @Gérard
      Non vous n’êtes pas le seul à avoir remarqué cela, j’ai déjà posté un commentaire à ce sujet…

      • ha oui..mais je vois qu’il n’y a pas de réponse ?

        • Bonjour Marie-Pierre et Gérard,

          Désolé pour cette réponse tardive, j’étais en vacances.

          Il n’est pas nécessaire d’orienter la carte vers le Nord en la tournant mais il est possible de le faire pour vérifier que vous n’avez pas fait une grosse erreur.

          Par exemple, une fois que vous avez fait ce que je montre dans la vidéo, alignez approximativement le Nord de la carte avec le Nord de la boussole et vérifier que la direction A->B correspond bien à ce qu’indiquait la flèche de visée de votre boussole.

          A bientôt,
          François

  21. Même remarque que Gérard et Marie-Pierre; ne doit on pas commencer avant toute chose par orienter sa carte avec la réalité du terrain ? c’est à dire au Nord.
    Super blog, très riche et surtout très interessant que j’ai plaisir à parcourir.
    Bravo pour ton défi à venir sur le GR20.
    Patrick.

    • Bonjour Patrick,

      Ma réponse est juste au dessus. Je sais que certaines personnes préfèrent d’abord orienter la carte avant de mesurer l’azimut bien que ce ne soit pas indispensable.

      A bientôt
      François

  22. Comment se repérer sur le terrain ? c’est à dire comment savoir que je suis à l’endroit A de la carte ?

    • Bonjour,
      sans altimètre pas facile….(et même avec…) – il faut orienter la carte (topographique) avec le nord – et trouver (sans la bouger) des repères visibles et identifiables sur la carte et le terrain (pylones EDF HT, église, sommet…) ensuite il faut faire deux visées avec la boussole (une vers chacun des points) et reporter ces visées (tracer des lignes au crayon) sur la carte. le croisement des deux donne votre position. pas facile à expliquer, il faut des dessins…ou une video….
      une très bonne explication ici

    • Bonjour Philippe,

      Excellente question. C’est la question que tous les randonneurs perdus se posent. ;-)

      Ce n’est pas quelque chose qui peut s’expliquer en quelques lignes car il y a énormément d’éléments qui rentrent en jeu. Par exemple, il faut toujours essayer de suivre son parcours sur une carte au fur et à mesure que l’on marche. Il faut aussi se servir des repères naturels et les repérer sur la carte (comme l’a dit Gérard). Pour connaître sa position précise, la triangulation que décrit Gérard est un très bon moyen.

      Plus d’articles et de vidéos à venir sur ce sujet très vaste.

      A bientôt,
      François

  23. Philippe ,il faut faire un stage avec la FFRP qui forme les futurs animateurs !

  24. Bonsoir,
    Merci pour cette vidéo, cela m’a permis de me remettre certaines notions en mémoire. Avant je n’avais que carte , boussole et altimètre en montagne, maintenant je possède un gps, mais toujours une carte et une boussole dans le sac.

  25. Merci pour ces explications limpides

  26. Bonne introduction pour néophites.
    Merci

  27. Très bien expliqué, merci. Maintenant, je souhaiterais avoir d’aussi bons renseignements sur la façon de se repérer en sens inverse. J’aimerais aussi, que l’on m’explique comment se déplacer juste avec une carte.
    Merci par avance.

    • Bonjour Pierre,

      Je ne suis pas sûr d’avoir compris ta question. Est-ce que tu voudrais savoir comment aller de B à A ?

      A bientôt,
      François

      • Bonjours François’

        ma question est d’avoir de bons conseils pour savoir randonner, seul, uniquement avec 1 carte ou 1 plan, c’est à dire savoir s’orienter. Merci d’avance.

        Pierre du 79

        • Bonjour Pierre,

          Ce n’est pas quelque chose que je vais pouvoir faire dans un commentaire – car cela ne peut pas se résumer en quelques lignes. Par contre, je vais publié des vidéos et des articles sur ce blog qui pourront t’aider. D’ailleurs, il devrait y avoir une vidéo d’ici quelques jours. ;-)

          A bientôt,
          François

  28. Merci pour cette vidéo que je trouve très didactique.Je voudrai toute fois savoir s’il y a possibilité de télécharger la vidéo(et à quelles conditions?) afin de pouvoir répéter l’expérience.Le débit de ma connexion étant très faible, il y a chaque fois des coupures qui ne permettent de la visionner de façon continue.
    Je suis formateur, chargé de cours de topographie au centre forestier de Tabakoro à Bamako au Mali.Je serai heureux de pouvoir disposer de la vidéo et la montrer à mes élèves.Etant entendu que pour des agents de terrain et des forestiers de surcroît savoir s’orienter est synonyme de survie.
    Merci d’avance pour votre compréhension et le traitement de faveur que vous seriez prêt à nous accorder.
    Cordialement Moussa

  29. Bonjour,

    Rien ne vaut une démo en vidéo ! Habitué à faire du trail, je me lance dans mon 1er raid CO (trail et VTT) (le Raid Azimut à Landivisiau (29)). J’ai acheté ma boussole hier, merci pour ces explications claires et précises !

    Sportivement,

  30. Bonjour et merci pour cette video tres pedagogique. Mais (experience vecue par ma femme) partie aux champignons dans un coin qu’elle ne connaissait pas, elle s’est perdue en foret, dans un coin sans relief et donc sans points de repere; Je passe sur les recherches gendarmerie et autre…..
    Quand bien meme elle aurait eu une carte et une boussole sur elle, je vois mal comment elle aurait pu s’en sortir?
    Une solution peut etre?
    Cordialement

    • Bonjour Alain,

      S’il n’y a pas de repère et qu’on a aucune idée d’où on est, ce n’est effectivement pas facile. Dans ce cas, il faut se servir de la boussole et de la carte avant d’être perdu pour toujours savoir plus ou moins où on est.

      Quand on cherche des champignons, on a autre chose à faire que d’avoir le nez sur la boussole. Mais en ayant une idée d’où on est, on peut se servir de la boussole et de la carte pour recouper un repère important – comme un sentier ou une route par exemple. C’est ce que je fais en général. Il n’y a donc pas besoin de savoir précisément où on est mais juste que si on marche vers l’Est, par exemple, on retombera sur la route.

      Est-ce que tu penses que ça peut t’aider ?

      A bientôt,
      François

      • Merci pour ta réponse. Mais encore faut il avoir la présence d’esprit, au moment où on quite la route ( seul point de repère connu au départ ) de prendre son cap et de plus ou moins s’y tenir!!! Ca n’a pas ete le cas pour l’exemple cité.
        Mauvaise expérience s’il en est mais qui lui servira de leçon la prochaine fois.
        Du moins je l’espère!!!!!
        Cordialement

  31. Bonjour,
    en forêt, la mousse sur les arbres se trouve au nord. avec une carte on peut à la rigueur s’en sortir, mais on peut très bien tomber (même avec une boussole) à 200 m du point prévu ) et avec le relief on peut très bien louper la route ou l’endroit que l’on souhaitait atteindre…bref, pas top tout ça…
    On vend maintenant de petits appareils (à peine un peu plus gros qu’une clé de voiture, qui permettent de retrouver un point mémorisé. (donc c’est un système GPS). Quand on est à la voiture on mémorise. Puis quand on veut revenir au point de départ on « clique » sur un bouton et une boussole (virtuelle) apparaît sur l’écran pour indiquer la direction à prendre…et à suivre au fur et à mesure de la progression vers le retour. il n’y a pas de carte, c’est juste l’indication d’une direction..Reste que ça coûte presque aussi cher qu’un GPS (environ 50 euros, de mémoire….mais à voir sur internet, les prix baisse régulièrement..). Après, le tout est de savoir si on reçoit ce signal GPS en forêt…
    Cdlt
    Gérard

    • Bonjour Gérard,

      Pour la mousse, c’est parfois vrai, mais il ne faut pas compter dessus tout le temps. En cherchant des champignons, vu que l’on ne regarde pas tout le temps où l’on va il est effectivement facile de se retrouver à 200 m du point prévu, mais souvent le point prévu est sa voiture qui est sur un chemin ou une route. Dans ce cas, il suffit de marcher 200 m sur la route pour retrouver la voiture.

      Le plus souvent, il est même intéressant de faire une erreur volontaire pour être sûr de croiser un repère important et savoir de quel côté suivre le repère.

      A bientôt,
      François

  32. Tu es précis dans tes explications, et tes articles sont pertinents et très bien écrits!
    Je continue la découverte de ton site passionnant!
    Merci bien

  33. Bonjour,

    Je tenais à te féliciter pour cette vidéo très simple et qui répond vraiment je pense la plupart des demandes des randonneurs même expérimentés. J’ai utilisé cette vidéo avec une grande satisfaction pour apprendre à ma fille de 9 ans l’utilisation d’une boussole pour une randonnée dans le Vercors. Randonnée en partie en forêt. J’ajouterai aussi que j’ai lu ton article sur l’utilisation du GPS et je suis tout à fait d’accord avec toi. Le GPS me paraît couteux et il est plus intéressant de savoir faire fonctionner ces neurones lors d’une ballade que de se fier uniquement à un matériel électronique qui peut tomber en panne. En ce sens apprendre à lire une carte est vraiment une chose très interesante . quand on sait lire une carte on peut déja imagner le relief de la ballade, les difficultés éventuelles. Et ainsi pouvoir expliquer aux gens qui vous accompagnent comment va se dérouler la randonnée.

    Je te remercie pour ce blog et j’espere pouvoir un jour devenir un contributeur assidu.
    Laurent

    • Merci Laurent, je suis ravi que toute la famille puisse en profiter ! ;-)

      Bonnes randos et à bientôt,
      François

  34. merci c’était claire.

  35. Merci François pour cette explication claire et … simple en comparaison avec la notice d’utilisation de ma boussole nouvellement acquise.
    Je n’ai pas pu visionner la video mais la « traduction texte » est impec aussi pour la compréhension.
    Cordialement
    Marie.

  36. merci françois pour tout ce partage,site claire et précis…..mais ce qui serai d’un grand secours pour moice serai d’avoir du son quand je visualise la vidéo………………… j’ai vraiment besoin de ton aide!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! merci d’avance

    • Bonjour,

      Il semble que cela fonctionne pour le reste des personnes. As-tu essayé sur un autre ordinateur ?

      A bientôt,
      François

  37. Super!!! Merci

  38. Bonjour François,
    Merci pour cette vidéo on ne peut plus explicite pour savoir me servir facilement de ma boussole fraîchement achetée.
    ps: Azay-sur-Cher Randonner Malin ? il y a une rando vtt dimanche matin, si je suis courageux pour me lever tôt. j’habite au Nord de Tours
    Eric

  39. Bonjour, mon problème est de revenir à mon point de départ. Comment le situer au départ et le retrouver là où je suis. Je ne peut utiliser une carte, je ne sais où je suis qu’approximativement. Ex : je laisse ma voiture en forêt, je vais au champignons, tourne et retourne puis je veux rentrer et retrouver ma voiture. Comment m’orienter vers celle-ci ?
    Merci de votre aide

    • Bonjour Philippe,

      J’ai répondu à cette même question posée par Alain un peu au-dessus. C’est marrant de voir que se perdre en cherchant les champignons est très courant (ça m’est arrivé aussi). ;-)

      A bientôt,
      François

  40. très coooooooooool ce cite

  41. bonjour tous le monde, moi ce dont j ai besoin est d arriver a mètre correctement les coordonner qu’on me donne pour aller vert un autre point. J’aimerais bien avoir une explication et merci pour votre attention.

  42. Bonjour François,
    je randonne que depuis peu de temps ( au environ de Avril/Mai de cette année ) et pour la petite histoire: je télécharge une application très pratique sur la randonnée tout est impeccable le tracé est super lisible rien à redire. Et puis en en discutant avec un membre de ma famille qui pratique depuis 2 ou 3 ans maintenant, nous en venons rapidement à votre site et il me conseille de regarder cette vidéo. Je suis impressionné et admiratif simplement. Tout ce que vous dites (et pas QUE sur cette vidéo) est très facile à comprendre, pas de point mal éclairci ou quoi que ce soit du genre. Je suis parti du mauvais pied avec l’orientation j’aurais dû commencer par m’intéresser à la boussole et à la carte.Je n’ai pas vraiment pensé sur le coup que j’aurais pût tomber en panne de batterie ou autre… Aujourd’hui j’ai toujours le GPS sur l’application mais je ne me sert plus que la boussole et la carte: tellement pratique. Merci de faire partager vos expériences et votre savoir.

    Pierre

  43. bonjours,françois je suis a un point A je part faire une balade en foret comment faire pour retrouver mon point de depart A,je n ai qu une boussole sur moi pas de carte ?aurai tu une astuce?merci d avoir pris le temps de lire ma question.bonne marche a plus merçi

    • Bonjour Alain,

      Avoir uniquement une boussole sans carte est assez limitant. Un des moyens de te retrouver est de savoir où tu vas en suivant un azimut à partir du point A. Il te suffit ensuite d’additionner ou de soustraire 180° pour revenir sur tes pas. Mais cela suppose que tu marches en ligne droite.

      Sinon, si le point A se trouve sur un repère linéaire assez grand (une route, un pare-feu, etc.), et que tu sais à peu près dans quelle direction tu vas, tu peux te servir de la boussole pour retomber sur ce repère en le recoupant. Il te suffit ensuite de marcher en direction du point A.

      Ça aide quand même énormément d’avoir une carte !

      A bientôt,
      François

  44. tres bien la video,je sais enfin me servir d une boussole.personnellement je m oriente a la carte seul, le conseil que je pourrais donnée c’est de bien observer l’ environnement, prendre souvent des reperes,memoriser des arbres au formes diferentes,un rocher,un somet,le bruit d’un torrent…,et lorsque vous passer une intersection de chemins;retourner vous et regarder attentivement,souvent on ne voit pas le carrefour pareil.

  45. Tres bien, mais pas toujours facile de se situer sur la carte, surtout pas remps de brouilard

  46. Merci François, comme toujours c’est très bien expliqué et tu sais commencer par le commencement, aller du simple au complexe, ce qui n’est pas toujours facile. Le maniement de la boussole et de la carte est comme tu le dis très bien une question d’exercice : une fois qu’on a compris, il faut faire les opérations souvent pour que ça devienne un automatisme.
    En fait pour l’opération consistant à relever un azimut sur une carte, on se sert de la boussole comme d’un rapporteur, peu importe l’orientation de l’aiguille aimantée, il suffit de mesurer l’angle entre le nord de la carte et la direction à suivre. En revanche sur le terrain pour suivre une direction dont on connaît l’azimut, il faut régler la flèche de direction sur l’azimut, puis tourner sur soi-même pour bien faire coïncider le repère nord du cadran avec l’aiguille aimantée.

    Ce que demandent pas mal de commentaires que j’ai lus c’est l’opération la plus délicate, car conjecturale : savoir où on se trouve quand on dispose d’une boussole et d’une carte. Tes réponses sont très claires là aussi. Je me permets de suggérer un truc en plus.
    Cela m’est arrivé de m’égarer en montagne. En suivant trop longtemps un agréable chemin de crête, j’ai cru descendre dans un vallon mais ce n’était pas le bon, j’étais allée bien trop loin !! Pour corser la chose, j’avais atteint la zone forestière, donc pas moyen de prendre des repères sur l’horizon, et pas question de remonter pour voir ! J’ai conjecturé à peu près dans quelle zone de la carte je pouvais être (j’avais aussi un altimètre, ce qui est très utile pour préciser les infos) ; j’ai marché sur le premier sentier bien marqué et dans une direction estimée « raisonnable », obstinément jusqu’à croiser un autre sentier marqué formant avec celui que je suivais un angle facile à mesurer à l’aide de la boussole. Puis j’ai cherché cet angle sur la zone de la carte où je pensais me trouver et à l’altitude indiquée: bingo ! j’ai ensuite trouvé au fur et à mesure tout ce qui était indiqué sur la carte. Je m’en suis tirée avec deux heures de marche supplémentaires sur mon horaire et une grosse soif… jusqu’à ce que je trouve une source (indiquée sur la carte). Et là je rejoins ton article sur l’hydratation : il faut toujours emporter une quantité d’eau excédentaire par rapport à ce que l’on estime nécessaire.

    Bon j’arrête là, je me rends compte que je suis en train d’écrire un article en squattant les coms de ton blog. Je veux juste signaler un outil web québecois que je trouve très bien fait sur l’usage de la boussole, il y a des exercices à faire. On y explique en détail la déclinaison magnétique et son calcul – chose qui n’a pas trop d’importance dans nos régions, mais qui en a une au Canada. http://www.jpfil.com/boussole/index.html

  47. pour aller d um point Avers un point B FAUT IL ORIENTER 9A CARTE AVANT .pour le gps temps couvert foret dense ça fonctionne mal le mieux mettre sa voiture à l ouest se guider au soleil ou repere le nom du chemin ou n de la coupe forestiere.merci

    • Bonjour Francis,

      Non il n’est pas nécessaire d’orienter sa carte avant. D’ailleurs, dans la vidéo, je ne le fais pas !

      A bientôt,
      François

  48. Bonjour
    Je posséde depuis peu un GPS de randonnée GARMIN Je peux enregistrer le point de départ (way point) et ensuite utiliser le compas(boussole) du GPS. Dans ce cas pas besoin de calculer l’azimut je suppose.?
    Je peux choisir nord vrai ou nord magnétique est-ce important dans ce cas?
    Merci
    Cordialement.

    • Bonsoir Jean-Claude,

      Lors d’un « GoTo » vers un « WayPoint », l’aiguille du compas GPS indique la direction de cette destination, quelque soit le réglage du Nord réglé sur le GPS.
      Ce qui change, c’est la valeur de l’azimut. la différence correspond à la déclinaison magnétique calculée par le GPS.

      Le GPS calcule et affiche l’azimut correspondant:
      Par exemple, BRG 055° si le GPS est réglé sur « AUTO » W002°
      BRG 053° si le GPS est réglé sur « True »

      Une petite manip te permettra de vérifier très simplement ces résultats.

      Cordialement,
      Bernard77400

  49. Peut-on s’orienter vers un point sur une carte IGN uniquement avec un GPS de randonnée GARMIN si ce point n’est pas enregistré dans les waypoints
    Merci
    Cordialement

    • Bonsoir Jean-Claude,

      S’agit-il d’une carte IGN papier ou bien numérique chargée dans le GPS?
      En outre, quel est précisément le modèle du GPS Garmin?

      Cordialement,
      Bernard77400

  50. Bonjour
    Si je suis obligé de dévier de ma trajectoire et faire un détour (ravin,obstacle natuel ) est ce que la boussole m’ idiquera toujours la bonne direction à suivre ?
    Merci
    Cordialement

    • Bonjour Patrick,

      La boussole indiquera toujours la bonne direction à suivre uniquement si tu reviens sur la ligne entre le point A et le point B après avoir contourné l’obstacle. Si jamais, tu te décales d’un côté, et tu continues à suivre l’azimut, tu vas être parallèle à la ligne A-B, mais en décalé. Tu n’arriveras donc pas au point B.

      Est-ce clair ?
      A bientôt,
      François

  51. Bonjour François,

    Bravo pour cette vidéo qui semble rendre bien des services à ceux qui se lancent dans la randonnée.

    D’après les commentaires je comprends que certains abordent ce sujet pour la première fois et rencontrent des difficultés à faire la distinction entre les deux opérations suivantes:

    Dans un 1er temps,
    . sur la carte, mesurer à l’aide du rapporteur de la plaquette l’angle que fait la direction A -> B avec celle du Nord de la carte, c’est l’azimut (68° dans l’exemple).
    A noter que cette manipulation peut être effectuée n’importe quand, n’importe où et indépendamment de l’orientation de la carte par rapport au Nord. Elle a souvent lieu sur le terrain, mais elle peut très bien être préparée à la maison.

    Dans un 2ème temps,
    . sur le terrain, orienter la boussole et marcher du point A vers le point B en suivant l’azimut relevé précédemment (68° dans l’exemple qui ne tient pas compte de la déclinaison magnétique qui peut être négligée).
    A noter que cette opération est indépendante de l’utilisation de la carte.

    Cette difficulté rencontrée par quelques-uns semble entretenue du fait que dans la vidéo le 2ème temps de la démonstration apparaît sur le fond de la carte, ce qui correspond bien à une manipulation telle qu’on la réalise habituellement.
    En plus, comme à ce moment la carte n’est pas orientée dans le sens de la marche à l’azimut, presque même à l’opposé, cela augmente la confusion de ceux qui n’ont pas compris que les deux opérations sont dissociées.

    Types de boussoles que j’utilise:
    Je possède une boussole semblable à celle que l’on voit sur la vidéo, suffisante pour la randonnées pédestre et pas chère. Je dois dire que j’ai assez peu souvent l’obligation de l’utiliser pour une marche à l’azimut ou pour un repérage par triangulation, il n’empêche qu’elle est toujours dans le sac.

    Par contre, je dois m’assurer à tout moment et rapidement que ma carte est correctement orientée. Pour cette utilisation je lui préfère la boussole-pince Silva 19L, pratique et pas chère. Elle y reste fixée en permanence tout le temps que dure la rando.

    Pour les relèvements d’azimut précis et rapides, la plaquette boussole-compas Silva 54NL, beaucoup plus chère et pas vraiment indispensable pour la randonnée pédestre.

    Cordialement,
    Bernard77400

    • Pour la recherche de champignons, mais pas seulement.

      Lorsque je n’ai pas prévu de m’équiper pour m’orienter en vue d’une randonnée pédestre, par exemple pour une escapade impromptue en forêt, recherche de champignons ou simple balade, j’utilise ce dont je dispose habituellement dans ma voiture. A savoir, carte ou feuillet atlas Michelin 1:200 000, boussole magnétique et même GPS routier portable TomTom. Ceinture et bretelles sont pour moi gage de sécurité….à condition d’avoir une parfaite maîtrise des instruments utilisés!

      Certes ces aides destinés aux parcours routiers ne sont pas parfaitement adaptés à une navigation pédestre aussi précise qu’avec une carte IGN 1:25 000 papier et un GPS de randonnée avec carte numérique, néanmoins ils me permettent de rester serein, de ne pas me diriger en aveugle et, surtout l’essentiel, de ne pas me perdre.

      En fait, je n’ai que très rarement l’obligation de mesurer l’azimut sur la carte tel que le montre la vidéo de François. Généralement sa lecture me suffit pour déterminer la bonne direction de marche. Toutefois, en absence de tout repère sur le terrain ou en cas de doute, j’ai alors recours à la boussole pour l’orienter facilement et correctement par rapport au Nord.

      Bernard77400

  52. Bonsoir François…… (si tu me permets pour une première visite)
    Tout d’abord « BRAVO » je pratiquie la rando et découvre ce site; Félicitations et mille mercis pour la masse de « travail » que cela représente et que tu mets gracieusement à notre disposition. C’est clair conçis il n’a plus qu’a suivre tes bons conseils. Je vais sans tarder transmettre ce lien à mes collègues randonneurs car c’est une mine d’or. Je profite pour te poser une question dont je suis sur tu sauras me donner la réponse : sur les cartes IGN on trouve une référence correspondante au numéro des zones d’assemblage Ex; 3345 OT….Peux-tu me présiser a quoi correspond le chiffre précédent la situation OT ou ET ( ouest-est) y-a-t-il un rapport avec les fuseaux horaires ?
    Merci et encore « BRAVO »

    • Bonjour Pierre,

      A la base, les 4 chiffres proviennent d’un découpage de 0,40gr par 0,20gr (grades). Les deux premiers chiffres correspondent à des colonnes de 0,40gr et les deux suivants à des lignes de 0,20gr.

      Les deux lettres E et O sont utilisées pour les cartes au 1/25000 (est et ouest). Ce découpage régulier est celui des cartes de la série bleue.

      Les cartes finissant en ET et OT sont les cartes de la série TOP25 et couvrent un espace plus important superposant plusieurs cartes de la série bleue. Le nom de chaque carte TOP25 provient de la zone correspondante des cartes de la série bleue.
      Est-ce suffisamment clair ?

      A bientôt,
      François

      • Bonjour François,

        Merci pour ta réponse. Concernant le repérage EST / OUEST sur les topo 1/25000 série bleue je savais interpréter mais le découpage GRADES……je viens de l’apprendre et merci encore, et c’est clair merçi
        Cordialement
        Pierre

  53. Bonjour,
    J ai découvert ce site très récemment. Il répond exactement à mes attentes. Le résume orientation carte boussole est simple et abordable. Génial, merci !

  54. super clair et effectivement très important surtout en montagne, je valide et encore bravo pour ton blog!

  55. Salut à tous, salut François.
    Merci pour cette vidéo très bien faite, simple et claire.
    Il est des esprits plus tordus que la normale, dont le mien qui ne saisit pas une bricole, faut dire que je suis newbee total en orientation…voici la question :
    Bien entendu au départ d’une rando je connais mon point A et mon point B que je suis capable de situer sur une carte et de définir l’axe AB mais qu’en est-il justement en situation « d’égarement » de cet axe en cours de balade? Il faudra bien avoir un moyen de redéfinir un nouveau point A (là où l’on se trouve sans savoir où..?) pour corriger l’axe vers B , comment faire?
    Désolé si la question échappe à toute logique ou si je suis complètement à coté du Nord

    • Bonjour Marcus,

      Question parfaitement pertinente car parfois la solution à ce problème de localisation peut être difficile à trouver.

      En effet, à défaut de disposer d’un GPS qui permet de connaître les coordonnées géographiques du lieu ou l’on se trouve et de les reporter sur la carte, il faut chercher sur le terrain des repères visuels tels que routes, chemins, cours d’eau, villages, ponts, châteaux d’eau, églises, sommets, ou tout autre point de repère parfaitement identifiable sur cette même carte pour pouvoir s’y localiser sans trop de difficultés en l’orientant correctement. Dans certains cas, il faudra utiliser la technique de triangulation.

      Par contre, si aucun repère identifiable n’est visible, c’est une autre affaire ! Imagine en forêt de nuit, sans clair de lune ni étoiles et peut-être même sans lampe si l’on n’a pas été suffisamment prudent. Mais il existe aussi le brouillard à couper au couteau qui peut survenir rapidement en montagne. Dans certains cas on peut aussi ne pas être à l’abri d’une tempête de neige qui masque tout le paysage. Pire encore, en plein désert avec une tempête de sable.

      Dans de telles situations, heureusement bien souvent on n’est pas complètement perdu, on sait généralement dans quelle zone on se situe sans toutefois pouvoir être parfaitement précis. Dans ce cas, il faut se déplacer en s’aidant de la boussole pour orienter la carte et progresser dans la direction d’un repère facile à atteindre, tel qu’une route, une piste, un chemin plutôt large et continu, un cours d’eau, une lisière de forêt, une falaise, une ligne de crête, un fond de vallée. C’est un premier repère. Il reste encore à en trouver un second pour se situer avec précision avant d’appliquer la technique décrite pour se rendre d’un point A à un point B.

      Cela paraît simple, mais mieux vaut s’entraîner pour rôder la méthode avant de se trouver en situation réelle.

      Cordialement,

      Bernard77400

  56. Bonjour
    Merci
    Cordialement

  57. Bonsoir Randonner Malin,

    je viens de découvrir le site et qu’elle joie ! Merci pour ces conseils, qui seront mis très bientôt en pratique. Malgré toutes les fois ou je me suis servie de l’azimut, j’oublie toujours quelque chose si je ne le pratique pas !

    Au plaisir de lire les autres articles !

    Coraline

  58. Bonsoir

    Une simple précision… sur une carte « compatible GPS », quand je vais d’un point à un autre, je cale le Nord de ma boussole en utilisant les « lignes bleues » allant du haut vers le bas de la carte… ces lignes bleues matérialisent la direction Nord/Sud Vraie… je n’utilise pas le GPS.

    merci de la précision et pour votre site vraiment très intéressant

    Patrick

    • Bonjour Patrick,

      Non, il ne faut pas utiliser les lignes bleues qui font partie du quadrillage UTM. Elles ne sont pas orientées vers le nord géographique. Il faut utiliser les bords de la carte ou les lignes noires qui sont parallèles à ceux-ci.

      Souvent, il vaut mieux tracer quelques lignes parallèles aux bords de la carte pour que ce soit plus pratique.

      A bientôt,
      François

      • OK François… maintenant c’est clair… avec la boussole, pas de recherche d’angle de marche avec les traits bleus ! J’avais cherché chez IGN, sans succès.

        Chaque année je refais le calcul de la Variation et utilise Cc = Cv – W… cette année c’est la première fois, pour ma carte, que la Variation est égale à + 12′ EST… faut déboucher le Champagne ! Pour atteindre les objectifs, et quand c’est possible j’utilise le nombre de pas… pour moi je fais 118 pas pour 100 m !

        Encore merci à toi François

        Patrick

  59. salut francois

    ton explication: simple claire et net

    super

    grand merci

  60. Ta vidéo expliquant la manipulation d’une boussole est parfaite.
    Cela faisait déjà une journée que j’essayais de comprendre le mode d’emploi de ma boussole Recta DT 100.
    Encore merci , et joyeux Noël.

  61. Bonjour,

    A quoi peut bien me servir la boussole et la carte si je suis perdu dans un bois, comment decrire precisement ma position? pouvez vous m expliquer
    A bientot et merci par avance

    • Bonjour Fabien,

      Si vous êtes perdu dans un bois, la boussole et la carte ne pourront pas vous permettre de vous situer précisément, sauf si vous pouvez repérer des éléments à la fois sur la carte et sur le terrain (peu probable en forêt).

      La boussole peut par contre vous permettre d’aller « buter » sur un repère que vous voyez sur la carte (un chemin par exemple) pour retrouver une position connue.

      Est-ce que cela répond à votre question ?

      A bientôt,
      François

      • Merci de votre réponse,

        Je pense qu il serait trés intéressant de voir prochainement « peut-etre » une vidéo nous expliquant comment se sortir de la situation suivante :
        « Je suis complétement paumé dans un bois muni d’une boussole et d’une carte.
        je sais ou je veux aller mais je suis incapable de dire ou je suis »
        Comment s’en sortir ?
        Faites nous une démonstration s.v.p
        Merci d’avance,
        Fabien

        • Bonjour Fabien,

          C’est une bonne idée.

          Pour l’instant je peux vous dire que le plus simple est souvent de chercher un repère linéaire sur la carte (limite de forêt, route, chemin, ligne de crête, ruisseau, etc.) et de prendre un azimut pour le recouper plus ou moins perpendiculairement.

          Il faut par contre d’abord délimiter la zone dans laquelle on se trouve pour être sûr de recouper le repère.

          A bientôt,
          François

  62. Bonjour François,

    Je n’ai pas trouvé d’article sur l’altimètre mais j’ai peut-être mal cherché. :-)

    Je voudrais votre avis sur cet instrument car sur papier cet instrument parait-être un réel plus pour s’orienter et essayer de prédire les changements climatiques. Cependant, j’ai souvent entendu dire que la plupart ne sont pas fiable, à moins d’acheter un appareil haut de gamme plutôt onéreux. De plus il faut s’avoir s’en servir correctement et l’étalonner régulièrement en fonction de la météo.

    Alors gadget ou instrument apportant un réel plus ? Ne vaut-il pas mieux garder cet argent pour acheter un sac de meilleur qualité et ne pas s’encombrer inutilement ? ;-)

    @+ et longue vie à randonnée malin.

    • Bonjour Stéphane,

      Non, vous avez bien cherché, il n’y en a pas (encore). En tout cas, vous avez presque répondu à votre question. ;-)

      Premièrement, il faut savoir qu’un altimètre n’a une utilité que dans des zones avec un fort relief. Dans des endroits avec peu de relief et des pentes faibles, l’altimètre ne sera pas d’une grande utilité. Par exemple, si l’altimètre nous donne une altitude à + ou – 20 m près, si la pente est forte la zone sera assez restreinte. Par contre, si la pente est faible, cela représentera une zone beaucoup plus étendue.

      L’altimètre peut être un plus si jamais on sait s’en servir et surtout que l’on connaît ses limitations et que l’on prend en compte ses imprécisions. Ce n’est pas comme une boussole à qui on peut faire confiance et qui est un outil précis.

      La fiabilité des altimètres s’est améliorée, on en trouve à des prix raisonnables, mais la précision dépend aussi d’un bon étalonnage. Les changements climatiques (de pression atmosphérique) influent directement sur la mesure de l’altimètre.

      Dans beaucoup de cas en randonnée, un altimètre n’est pas indispensable si l’on a une boussole et une carte et que l’on sait s’en servir. Cependant, ça peut être un plus en moyenne et haute montagne par manque de repère et manque de visibilité comme ça peut être le cas hors-sentiers sur des terrains enneigés.

      A bientôt,
      François

  63. Merci Français, c’est la première fois que je vois une vidéo qui existe de façon détaillée comment apprendre l’orientation. C’est bien joli de dire « il faut savoir d’abord se servir d’une boussole » mais seul chez soi, on est bien démumi. Je n’ai pas encore pratiqué, d’ailleurs c’est aussi la première fois que j’entends parler de boussole à plaquette, mais l’existence de cette vidéo me rend optimiste. C’est très généreux de votre part de partager votre savoir.

  64. bonsoir
    je dois être plus bête que la moyenne car je n’ai rien compris à la vidéo !
    vous dîtes que dans l’exemple on veut aller du point A au point B mais dans la vidéo vous dîtes de suivre le chemin qu’indique la flèche bleue , alors que celle-ci indique la direction opposée !!!

    • Bonjour Jean-Louis,

      Je vous conseille de lire les autres commentaires, vous verrez que vous n’êtes pas le seul à ne pas avoir compris du premier coup et vous aurez la réponse à votre question.

      A bientôt,
      François

  65. Bonjour François,
    j’ai codé l’algorithme de Nicholsky sous python et il me revoie l’azimut et l’élévation pour un jour et une heure donnée. Problème une fois que j’ai l’azimut, je souhaite avoir la direction Est-Ouest avec la plus grande précision. mon point de référence est le nord. comment faire?

    merci
    Aboubakar

    • Bonjour Aboubakar,

      Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris. Votre code renvoie l’azimut de quoi ?

      A bientôt,
      François

  66. Bravo pour ces explications très bien formulées. Il aurait cependant peut-être été préférable dans le film d’orienter la carte préalablement vers le nord ce qui aurait été plus clair pour certains car le retournement de 180° de la flèche bleue par rapport à la direction A-B de la carte n’est pas évident pour tout le monde.
    Je rajouterai dans le Cybermusée des boussoles et compas un lien vers votre site dès la prochaine mise à jour.
    Jean-Patrick Donzey
    Conservateur du cybermusée COMPASSIPEDIA

  67. Bonjour Jean-Patrick

    Je suis d’accord sur le diagnostic, pas sur le remède.
    Je pense qu’il pourrait induire en erreur des débutants en leur faisant croire que la carte doit être obligatoirement orientée vers le Nord géographique pour effectuer ce réglage de la boussole.

    Après avoir relevé l’azimut par rapport au Nord de la carte, dont l’orientation pour effectuer cette opération n’a aucune importance, elle pourrait tout aussi bien être pliée et rangée.

    Ensuite, sur le terrain pour exploiter ce réglage lors d’une marche à l’azimut, on fait coïncider le Nord magnétique indiqué par l’aiguille avec le Nord de la couronne du rapporteur. Si nécessaire on tient compte de la déclinaison magnétique.

    François a bien montré la manipulation telle qu’on la réalise habituellement. Il se trouve que sur la vidéo la carte apparaît telle qu’elle était déjà en place, ce qui est tout à fait normal.

    Pédagogiquement, pour éviter le trouble et bien montrer qu’il s’agit de deux opérations distinctes et que l’orientation de la carte n’a pas d’importance, le mieux serait de ne pas la faire paraître à l’image une fois le relèvement de l’azimut effectué.

    A ce sujet, voir mon billet n° 51 du 23 janvier 2013 at 20:35.

    Cordialement

    Benard77400

  68. Merci beaucoup la boussole n a bientot plus de secrets hihihi.
    cordialement Fred

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis mais non diffusé)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>