Juil 122012
 

Test Active Shell de Gore-TexVous avez sûrement déjà entendu parler de Gore-Tex, qui est une des marques de membranes imper-respirantes les plus connues sur le marché. Vous avez même sûrement déjà entendu dire : « j’ai des chaussures en Gore-Tex » ou « j’ai une veste en Gore-Tex ». Mais saviez-vous que cela ne veut pas dire grand-chose ?

En effet, il existe plusieurs laminés Gore-Tex qui ont été conçus pour des utilisations différentes. Ils sont plus ou moins imperméables, plus ou moins respirants, plus ou moins légers, etc. Je vais parler ici du laminé Active Shell que j’ai testé – mais pas uniquement. Alors, si le test ne vous intéresse pas plus que ça, ne partez pas tout de suite !

Maîtrisez-vous ces quelques notions essentielles ?

Si ce que je viens d’écrire au-dessus est du charabia pour vous, ou que vous avez besoin d’un petit rappel de quelques notions, ce paragraphe est fait pour vous. Si les membranes imper-respirantes n’ont aucun secret pour vous, sautez ce paragraphe et passez directement au test.

Voici un bref rappel de ce qu’est une membrane imper-respirante, un laminé et de comment fonctionnent les membranes Gore-Tex.

Membrane imper-respirante : C’est un film à la fois imperméable et respirant. Il est associé à du tissu pour être utilisé dans la fabrication de certains vêtements et certaines chaussures. Une membrane imper-respirante vous protège donc des intempéries tout en évacuant votre transpiration.

Laminé : Comme les membranes sont assez fragiles, elles sont associées avec d’autres couches de tissu, pour former ce que l’on appelle des laminés. Elles sont généralement « en sandwich » entre deux autres couches de tissu. Un laminé peut comporter plus ou moins de couches (2, 2,5 ou 3 couches).

Fonctionnement des membranes Gore-Tex : Les membranes Gore-Tex comportent des trous (appelés pores) – dont la taille est extrêmement importante. Ces trous sont assez petits pour que l’eau liquide (les gouttes de pluie par exemple) ne passent pas à travers. Et, ils sont assez grands pour laisser passer la vapeur d’eau (votre transpiration avant qu’elle ne se condense et se transforme en liquide). De cette manière, l’eau extérieure ne rentre pas à l’intérieur, et votre transpiration est évacuée vers l’extérieur.

J’en profite également pour vous mettre les liens vers les articles complets sur l’imperméabilité et la respirabilité.

Comment j’ai testé le laminé – les conditions du test

En plein test ! Gore-Tex m’a fourni une veste de test avec le laminé 3 couches Active Shell dans lequel la membrane est associée à un tissu extérieur fin et à une doublure (tissu intérieur) extrêmement fine.

Ce laminé est vendu par Gore-Tex à d’autres fabricants qui l’utilisent dans la fabrication de leurs propres vestes. C’est pourquoi je me suis intéressé au laminé, plutôt qu’à la veste.

J’ai testé cette veste principalement en randonnant, et dans des conditions assez variées : sous la pluie (c’est mieux pour une veste de pluie ;-)), par fort vent, par temps chaud et par temps froid. Comme ce qui m’intéressait particulièrement était la respirabilité et l’imperméabilité, j’ai surtout fait attention aux performances de la veste sous la pluie et à l’effort – poussant parfois même le test jusqu’à essayer de transpirer volontairement sous la veste.

Ce que je pense du laminé – les résultats du test

La première chose qui m’a surpris est le poids de la veste. Elle est extrêmement légère. Elle est tellement légère qu’une bonne partie de mes amis l’ayant eue en main l’a tout de suite enfilée pour l’essayer. Bien sûr, cette légèreté n’est pas uniquement due au laminé, mais il y contribue fortement. La veste a également été conçue pour être légère. Par ailleurs, Gore-Tex impose aux fabricants que les vestes fabriquées à partir de ce laminé ne dépassent pas un poids de 400 grammes.

Le laminé Active Shell est un des plus respirants que j’ai testés jusqu’à présent. La veste de test n’a pas d’aérations en plus de la fermeture principale (pour minimiser son poids) et cela ne m’a absolument pas manqué tellement elle est respirante. Avec ce laminé, on peut se servir de la veste sous la pluie, en tant que coupe-vent (pourquoi vous couper du vent ? lisez cet article) et même la garder entre deux averses sans avoir l’impression d’être dans un sauna – même pendant un effort important. Comme avec toute membrane imper-respirante, il faut cependant réguler sa température en ajustant les couches en dessous de la veste – pour éviter que sa transpiration ne se condense et s’évacue plus difficilement.

La légèreté et la respirabilité exceptionnelles du laminé rendent la veste extrêmement agréable à porter. Elle se fait totalement oublier – qu’elle soit sur vous ou dans votre sac à dos.

Généralement, plus un laminé est respirant, moins il est imperméable. Alors, qu’en est-il de son imperméabilité ? Ce laminé vous gardera au sec pour des averses et quelques heures de pluie continue. Au-delà, il risque de laisser passer un peu d’eau aux zones compressées. Autant dire que pour un laminé aussi respirant, il est très imperméable !

En contrepartie de sa légèreté et sa respirabilité, le laminé Active Shell n’est pas très solide. Il faut donc en prendre soin et éviter les contacts avec branches, épines, rochers et autres. J’affirme cela malgré ne pas avoir poussé le test jusqu’à déchirer la veste – ce qui aurait été très dommage. Mais, le laminé est très fin comparé à celui de beaucoup d’autres vestes.

Il reste à voir la durabilité de ce laminé – qui est censé être assez durable car constitué de 3 couches. Après quelques mois d’utilisation « normale », il n’y a aucun problème, mais il faudra voir après quelques années.

Pour quelles utilisations je le recommande – et ne le recommande pas

Le laminé Active Shell de Gore-Tex est idéal pour les randonnées à la journée et pour les randonnées de plusieurs jours en saison estivale, si vous cherchez à minimiser le poids que vous avez sur le dos ou une respirabilité hors norme.

Je recommande surtout ce laminé aux personnes faisant des efforts modérés à intenses par tous temps. Il permet d’évacuer efficacement la transpiration tout en coupant du vent et en protégeant de la pluie que ce soit à l’arrêt ou pendant l’effort.

Le laminé est tellement léger que l’on ne se demande même pas si on doit prendre sa veste de pluie ou pas – elle est toujours au fond du sac à dos au cas où il y ait une averse, un orage ou du vent.

Je ne le recommanderais par contre pas pour des conditions météorologiques très difficiles, comme une randonnée de plusieurs jours sous une pluie constante et par temps froid.

Je ne le recommanderais pas non plus pour randonner dans de la végétation dense à cause de sa fragilité.

J’ai surtout testé ce laminé pour randonner, mais je n’ai aucun doute qu’il soit excellent pour d’autres activités de plein air.

Les caractéristiques techniques du laminé Active Shell de Gore-Tex

Voici quelques caractéristiques techniques telles qu’elles sont données par le fabricant, Gore-Tex :

  • RET<3 – ce qui confirme son exceptionnelle respirabilité.
  • Poids du vêtement inférieur à 400 grammes – contrainte imposée par Gore-Tex aux fabricants se servant du laminé.
  • Laminé 3 couches ayant la particularité d’avoir la membrane directement intégrée à la doublure – ce qui rend le tissu léger et souple et donc agréable à porter.
  • Imperméabilité et effet coupe-vent durables grâce aux 3 couches du laminé. Une couche de tissu (doublure) sépare la membrane de l’utilisateur – contrairement à un mesh le plus souvent dans un laminé 2 couches et une sorte de vernis dans un laminé 2,5 couches.
  • Tenue près du corps et pas de superposition de tissu (pour les poches par exemple), pour une respirabilité optimale – contrainte imposée par Gore-Tex aux fabricants utilisant ce laminé.

Conclusion

Gore-Tex a réussi son pari, avec un laminé performant qui correspond exactement à ce qui était recherché. Comme vous vous en doutez, je suis conquis par la légèreté et la respirabilité de l’Active Shell et je me sers très régulièrement de la veste de test.

Voici un tableau récapitulatif des points forts et des points faibles du laminé Active Shell de Gore-Tex.

Points forts
Points faibles
  • Légèreté
  • Respirabilité
  • Imperméabilité (par rapport à sa respirabilité)
  • Fragilité
  • Imperméabilité (pour de longues périodes de pluie)

Et vous, avez-vous eu l’occasion de tester l’Active Shell ? Si oui, dites-moi dans les commentaires ce que vous en avez pensé.

  24 commentaires à “[Test] Active Shell de Gore-Tex”

Commentaires (22) Pingbacks (2)
  1. […] [Test] Active Shell de Gore-Texwww.randonner-malin.com/test-active-shell-de-gore-tex/ par RandonnerMalin il y a quelques secondes […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

24 Partages
Partagez18
+13
Tweetez3