Juil 092014
 

Softshell - explications, avantages et inconvénientsSoftshell - explications, avantages et inconvénients 2Je ne sais pas si c’est le terme anglais pas très explicite, mais ce mot – qui désigne un type de vêtements – ne semble pas « parler » à beaucoup de monde. Et ça peut être très problématique, surtout si vous croyez que votre toute nouvelle veste softshell va vous garder au sec par tous les temps.

Dans ce petit article, nous allons voir ce qu’est vraiment le softshell, à quoi ça sert et quels sont ses avantages et inconvénients. De cette manière, quand vous serez en face de « coquilles molles » dans un magasin ou sur une boutique en ligne, vous saurez comment les aborder (explication à suivre ;-)).

Qu’est-ce que veut dire le mot softshell ?

Tortue "softshell", un peu différent du vêtement ;-)Quand on s’intéresse de plus près à ce mot, on peut le traduire littéralement par « carapace molle » ou « coquille molle ». Ça ne nous livre pas tous les secrets de ce mot, mais ça nous donne déjà quelques indices.

Il faut savoir que le mot softshell est apparu après le mot hardshell, qui est par ailleurs très peu utilisé en « francophonie ». Hardshell, qui pourrait être traduit par « coquille dure » ou carapace dure » est un mot qui désigne des vêtements 3ème couche faits pour résister aux intempéries. Ce sont des vêtements imperméables et généralement respirants. Toutes les vestes de pluie avec membranes imper-respirantes (Gore-Tex, H2No, HyVent, etc.) en font par exemple partie.

Note : pour plus d’informations sur le système des 3 couches, référez-vous à cet article : « Vêtements de randonnée : le système des 3 couches »

On sait ce qu’est une hardshell, ce que veut dire le mot softshell littéralement, mais que désigne exactement ce mot ?

Qu’est-ce que le softshell ?

Le softshell n’est pas un tissu ou un matériau particulier, mais plutôt un concept. On peut dire que ça désigne un type de vêtements. Les vêtements softshells sont des vêtements généralement assez souples, bien respirants et qui résistent à de petites intempéries. La plupart d’entre eux apportent en plus une isolation thermique.

Le but est d’avoir un vêtement qui tienne chaud, résiste à des averses et au vent et qui est suffisamment respirant pour être confortable pendant un effort.

Donc, les vêtements softshells servent à la fois de deuxième couche et un peu de troisième couche. Ils sont généralement :

  • Coupe-vent.
  • Déperlants (l’eau ruisselle sur le tissu extérieur) – ce qui est en partie le rôle de la troisième couche.
  • Non-imperméables (l’eau peut donc passer à travers le tissu).
  • Isolants (plus ou moins suivant les modèles) – ce qui est le rôle de la seconde couche.

Comme je l’ai mentionné plus haut, le softshell est un concept et on trouve toutes sortes de vêtements softshells :

  • Certains comportent des membranes, d’autres non.
  • Certains résistent à de toutes petites averses uniquement, d’autres à de grosses averses.
  • Certains isolent beaucoup (souvent avec une doublure en polaire) alors que d’autres très peu.
  • La plupart sont composés de tissus élastiques (stretch) pour une bonne liberté de mouvement, mais pas tous.
  • Même si la plupart sont conçus pour être confortables lors d’une activité intense, la respirabilité (si vous voulez en savoir plus sur la respirabilité, lisez cet article) est très variable d’un vêtement à un autre.
  • Certains ont une capuche, d’autres sont sans manches, etc.

Note : quand on parle de softshell (exemple : « est-ce que tu as pris ta softshell ? »), on fait la plupart du temps référence à une veste – mais il existe d’autres vêtements en softshell comme les pantalons ou les gants.

Différences hardshell/softshell

Pour que ce soit vraiment clair, voici les différences principales entre une veste hardshell et une veste softshell (ça fonctionne aussi avec les pantalons, gants ou autres) :

  • Une softshell n’est généralement pas imperméable, alors qu’une hardshell l’est.
  • Une softshell est souvent moins coupe-vent qu’une hardshell. Pour se faire une idée, il suffit de passer sa main dans la manche et de souffler à travers le tissu (avec une hardshell vous allez devenir tout rouge). 😉
  • Une softshell possède souvent une isolation thermique alors qu’une hardshell classique non.
  • Une softshell est généralement plus respirante qu’une hardshell.
  • Nous allons voir les différences d’utilisation entre les deux à travers les avantages et inconvénients des softshells.

Avantages et inconvénients des softshells

Pour qu’il y ait des avantages et des inconvénients, il faut pouvoir comparer les softshells à quelque chose d’autre. Ici, on va comparer une veste softshell avec la combinaison polaire (ou doudoune) et veste de pluie imper-respirante (hardshell) car c’est ce qui est majoritairement utilisé.

Temps froid avec du vent

Une softshell est très pratique quand il fait froid et qu’il y a du vent. Sans softshell, dans ces conditions, on serait obligé de mettre une veste de pluie par-dessus sa polaire pour se couper du vent et on perdrait beaucoup en respirabilité – ce qui peut être gênant pendant un effort.

Temps froid sans vent

Par contre, quand il fait froid et qu’il n’y a pas de vent, une simple polaire est souvent plus confortable pendant un effort, car plus respirante qu’une softshell. En plus, une polaire classique sèche plus rapidement.

Petites intempéries

Le gros avantage de la softshell est de pouvoir résister aux petites intempéries. Ça évite de devoir s’arrêter sans cesse pour enfiler ou enlever sa veste de pluie, comme avec la combinaison classique polaire/veste de pluie. Lors de petites intempéries intermittentes, on a même souvent tendance à garder sa veste de pluie par flemme : on transpire, on est mouillé, c’est loin d’être idéal !

Grosses intempéries

Quand il pleut ou neige trop, on atteint par contre les limites de la softshell et il vaut mieux porter une veste de pluie. La combinaison veste de pluie/polaire est dans ce cas plus confortable pour faire un effort car plus respirante. Il est tout à fait possible de mettre une veste de pluie par-dessus une softshell, mais la respirabilité sera moins bonne et vous risquerez de plus transpirer, et par la suite d’avoir froid.

Choisir en fonction des conditions et des pratiques

Comme vous pouvez le voir, en fonction des situations, la softshell peut être avantageuse ou pas. Pour des randonnées à la journée et autres activités de plein air à la journée, c’est souvent très pratique, assez polyvalent et confortable. Attention, cela ne dispense pas d’une veste de pluie – surtout en montagne !

Pour des randonnées de plusieurs jours, je trouve que ça l’est un peu moins. Voici pourquoi :

Attention, le contenu qui suit est réservé à ceux qui font vraiment attention au poids de leur sac (je n’ose pas dire les maniaques du poids ;-))

Pour des randonnées de plusieurs jours, on emporte quasi-systématiquement une veste de pluie (ou un vêtement équivalent). On prend également souvent une seconde couche isolante – et c’est là que peut se poser la question du choix entre une softshell ou une polaire (ou doudoune).

On a réellement uniquement besoin d’isolation thermique (car on a déjà une troisième couche) et à ce jeu, c’est la polaire (ou doudoune) qui gagne car elle est plus légère à isolation thermique égale. Voilà pourquoi je privilégie le système polaire/veste de pluie pour des randonnées de plusieurs jours. Comment ça je suis un maniaque du poids ? 😉

Le mot de la fin…

Les vêtements softshells sont « à la mode », car pratiques, polyvalents et confortables, mais ce n’est pas forcément le meilleur choix pour toutes les pratiques et toutes les conditions.

J’espère que cet article vous a permis d’y voir un peu plus clair sur ce que sont et ne sont pas les vêtements softshells. Il serait dommage de succomber à l’effet de mode si vous n’avez pas l’utilité de tels vêtements – surtout qu’ils sont souvent assez onéreux. Ou de grelotter sous une averse parce que vous pensiez qu’ils étaient imperméables !

Et vous, utilisez-vous des vêtements softshells ? Qu’en pensez-vous ? Dites-moi tout cela dans les commentaires, pour que l’on en discute. 😉

  42 commentaires à “Softshell : explications, avantages et inconvénients”

Commentaires (39) Pingbacks (3)
  1. […] poils » longs), mais aussi dans les softshells (sorte de polaires coupe-vent et déperlantes – lire l’article sur les softshells ici). On trouve également des pantalons, des gants et bonnets en polaire. La polaire est aussi parfois […]

  2. […] J’ai aussi de super blogs à vous conseiller de mecs qui ne boivent que de l’eau minérale, qui courent tous les jours et qui entre deux étirements sont des spécialistes du vêtement respirant. Allez, je vous donne mon chouchou. Tu t’appelles comment toi là bas sous ton poncho ? François Jourjon. […]

  3. […] J’ai aussi de super blogs à vous conseiller de mecs qui ne boivent que de l’eau minérale, qui courent tous les jours et qui entre deux étirements sont des spécialistes du vêtement respirant. Allez, je vous donne mon chouchou. Tu t’appelles comment toi là bas sous ton poncho ? François Jourjon. […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

74 Partages
Partagez69
Tweetez5
Email