Avr 042018
 

Recettes de randonnée - la purée instantanée dans tous ses états

Préparer les repas d’une randonnée de plusieurs jours, c’est un peu comme réfléchir aux repas que l’on va cuisiner quand de la famille ou des amis restent plusieurs jours chez soi, on est vite en manque d’idée pour essayer de varier les repas.

Beaucoup de randonneurs pensent facilement au trio « pâtes, riz, semoule » car ce sont des féculents intéressants pour leurs apports nutritionnels par rapport à leur poids – mais la purée de pommes de terre instantanée semble être moins utilisée alors qu’elle a beaucoup d’atouts.

C’est léger (à porter), peu encombrant, économique, nourrissant, rapide à préparer et demande peu de combustible.

Et je vais même vous proposer quelques « recettes » pour essayer de rendre cela goûtu.

L’ingrédient de base

L’ingrédient de base est la purée de pommes de terre instantanée ou purée en flocons. Ça se trouve facilement un peu partout, c’est donc pratique pour un ravitaillement. De plus, on la trouve souvent déjà en sachet.

Il faut savoir que la purée instantanée est quasiment uniquement composée de pommes de terre cuites et déshydratées. Les apports nutritionnels sont assez similaires à ceux d’une purée faite maison, avec tout de même une plus faible teneur en vitamines (surtout en vitamine C) et un indice glycémique plus fort. C’est donc un aliment intéressant, même si la plus grande perte se fait sûrement au niveau du goût par rapport à une bonne purée maison. Clignement d'œil

Pour vous donner un ordre d’idée, voici des valeurs nutritionnelles moyennes pour de la purée instantanée avant préparation. Celles-ci ne prennent pas en compte les autres aliments ajoutés dans les recettes plus-bas.

Purée de pommes de terre instantanée (pour 100 g avant préparation) :

  • Energie : 1450-1550 kJ (345-370 kcal)
  • Glucides : 75-80 g (dont 1-2 g de sucres)
  • Lipides : 1 g
  • Protéines : 7-8 g
  • Fibres : 7 g

Préparation

Peu importe votre talent ou incompétence en cuisine, c’est à votre portée ! Clignement d'œil

L’idéal est de lire les instructions et de remplacer le lait par de l’eau. Alternativement, il est possible d’utiliser du lait en poudre (demi-écrémé ou entier) pour ajouter un côté un peu plus crémeux à la purée et/ou obtenir des apports supplémentaires en protéines, lipides et sucres. Une quantité d’environ 30-40 g ou 3-4 cuillères à soupes de lait en poudre pour 125 g de purée est pas mal – à moduler en fonction de vos goûts. Pour ceux qui préfèrent, il est aussi possible d’utiliser des « laits » végétaux en poudre (ex : lait d’amande, riz, noisette…).

Pour la préparation, il suffit de :

  1. Porter l’eau à ébullition – généralement 6 fois la quantité en mL du poids de purée instantanée en g. Ex : 750 mL d’eau pour 125 g de purée instantanée.
  2. Une fois à ébullition, retirer du feu et ajouter la purée instantanée (et éventuellement le lait en poudre) tout en remuant.
  3. Attendre ensuite une à deux minutes.

Petites astuces :

  • Si les dosages ne sont pas indiqués sur les sachets, pensez à les noter dessus avant de partir, car vous n’emporterez probablement pas le carton de l’emballage (sinon, voici un peu de lecture : « 4 principes (et de nombreuses astuces) pour randonner plus léger »)
  • Prévoyez de quoi mesurer approximativement la quantité d’eau, par exemple un trait au stylo indélébile sur une tasse ou une bouteille – ça évitera que ça finisse avec une consistance de soupe ou de plâtre.

L’avantage de cette préparation, est qu’il y a uniquement besoin de porter l’eau à ébullition, c’est économe en combustible, rapide et peut se faire avec des réchauds peu puissants (ex : réchauds à alcool). Et en cas de souci, on peut même utiliser de l’eau froide – et s’éloigner encore plus de la bonne purée faite maison.

Quantité

On trouve beaucoup de sachets de 125 g qui sont souvent indiqués pour 3-4 personnes, mais ce sera souvent trop juste pour 3-4 randonneurs. D’expérience, un sachet de 125 g pour 2 personnes est pas mal.

Bien évidemment, ça dépend de plein de choses, notamment de ce que vous mangez à côté et c’est pourquoi je vous conseille de tester les quantités avant de partir en prenant en compte que vous aurez probablement plus faim une fois en randonnée.

Recettes

Place aux idées de recettes avec plusieurs versions en fonction de vos envies et de ce que vous avez sous la main.

1 – Version « dèche »

C’est ce qu’il y a de plus basique :

  • Purée instantanée
  • Eau
  • Optionnel : lait en poudre

C’est fade, mais ça nourrit !

2 – Version « dèche » améliorée

Une version améliorée de la version précédente :

  • Purée instantanée
  • Eau
  • Épices : sel, poivre, noix de muscade, curry, cumin, curcuma, ail en poudre, etc. (au choix)
  • Optionnel : lait en poudre

Remarque : Les épices font vraiment toute la différence.

3 – Version soupe
  • Purée instantanée
  • Eau
  • Soupe en poudre
  • Optionnel : lait en poudre

Remarques : Il suffit de « préparer » la soupe dans un premier temps puis de verser la purée dedans. Il est autrement possible d’utiliser un bouillon cube dans l’eau pour donner du goût.

4 – Version provençale
  • Purée instantanée
  • Eau
  • Huile d’olive. De 10 à 20 mL par personne voire plus pour les gourmands.
  • Épices : sel, poivre, romarin, thym, origan, basilic, ail en poudre, oignons déshydratés, etc. (au choix)
  • Optionnel : lait en poudre, olives dénoyautées, tomates séchées, poivrons séchés…

Remarque : Il est possible de stocker l’huile d’olive dans un petit flacon en plastique ou dans des gourdes de compote vides.

5 – Version fromage
  • Purée instantanée
  • Eau
  • Fromage : parmesan, comté, tomme… De 30 à 50 g par personne voire plus pour les gourmands.
  • Épices
  • Optionnel : lait en poudre

Remarques : Choisir le fromage en fonction des besoins de conservation. Je vous conseille d’ajouter le fromage en poudre, râpé ou en copeaux et de l’ajouter rapidement après la purée pour le faire fondre tant que c’est chaud. Le parmesan en poudre ou copeaux en sachet est à mon avis un très bon compromis entre goût, praticité et conservation.

Accompagnements

Il est possible d’ajouter des accompagnements aux recettes précédentes, voici quelques idées :

  • Des viandes séchées ou poissons séchés.
  • Des aliments déshydratés ou lyophilisés : légumes, champignons, viandes, poissons… Attention de les réhydrater séparément au préalable si besoin, car certains prendront bien plus de temps que la préparation de la purée.

Partagez vos recettes à base de purée !

J’espère que ça pourra vous donner des idées de repas pour vos randonnées de plusieurs jours et varier de vos repas classiques dont vous avez déjà le secret. Les variantes sont infinies, donc n’hésitez pas à partager en commentaires vos plus belles créations à base de purée. Clignement d'œil

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous :
Cliquez ici pour le télécharger

 

  47 commentaires à “Recettes de randonnée : la purée instantanée dans tous ses états”

Commentaires (47)
  1. C’est appétissant.
    Bravo en plus que tu as une magnifique table pour les repas!
    Je suis chaque fois émerveillée par la variété et la richesse de tout ce que tu nous envoies.
    il me faudra plusieurs années pour tout assimiler. Il est bien dommage que je ne sois pas encore en retraite pour avoir un peu plus de temps libre!
    Encore un immense MERCI

    • Merci pour ton commentaire. Je pense que l’on est pas mal à se faire la même réflexion pour la retraite. 😉

      • Erreur cher François,
        Étant moi-même retraité je peux t’affirmer que notre temps libre n’est pas aussi important que lorsque nous étions en activité professionnelle. Nous l’occupons différemment mais tout aussi intensément, et c’est tant mieux.
        Encore bravo pour tes articles bien documentés qui nous permettent d’arpenter GR et PR en toute sérénité…sans pantoufles ni déambulateurs 😉

      • Hello! François
        I’m retired dps l’age de 55 ans (70) today et je drive des trucks ds tte l’amérique du North,but ça se  »tire »
        Ici la bouffe est dégeu! et ns ne mangeons pas comme vs car ce n’est pas vraiment de la rando
        Tes recettes sont excellente
        je mets du roblochon (2 repas +1 enca) coupé en copeau très très fin le parmesan est trop sec.
        Je te remercie you’r great penses à randonner sometimes.
        suggestions:
        soupe d’orties (laisser 15 mn au sol elles ne piquent + À l’ombre)
        gomme de sapin(épicéa) un véritable coupe faim, mais bon courage au début.Mes ami(e)s canadian aime bien ton site bcp vont enFrance pr St Jaques de Compost…
        Je rentre en Europe (je vend ma cabane au Ca……) ss peu, en espérant te rencontrer au détour d’un chemin
        Mais encore un grand MERCI
        See U soon
        Serge

  2. et quand je fais de la purée Mousline, je suis sûre que tout le monde en reprend !! …♪ ♪ ♪ ♪

    Merci !

  3. Salut François,

    Un avantage à ne pas négliger : la purée se mange également très bien froide. Ça dépanne en cas de défaut de combustible ou si nous ne voulons pas emporter de réchaud (comme moi).
    C’est mon essentiel pour toutes les sorties que je peux faire, même sur de longues périodes.

    Assaisonnement favori : le paprika !
    Il existe aussi des purées instantanées avec un « gout » bien plus prononcé que la fadeur initiale. J’opte souvent pour la saveur Emmental 🙂

    Merci pour cet article !

    • Oui effectivement, je l’avais mentionné dans la section « préparation ». C’est aussi un point important pour moi, quand je pars juste en combustible, je garde d’ailleurs les aliments qui « passent » mieux à l’eau froide pour la fin de la rando au cas où. 😉

  4. c’est sûr c’est pratique et vite fait, mais d’un point de vue nutritionnel la purée c’est vraiment des glucides rapides voir ultra-rapide, donc coup de fringale assuré pas longtemps après le repas, et il faudra de nouveau manger ! Je ne suis pas sûr donc que le rapport poids-practicité/qualité des apports soit vraiment intéressant

    • L’indice glycémique est effectivement élevé et la satiété est plus ou moins lié à celui-ci, mais d’expérience, ça ne m’a jamais posé de souci. L’idéal est de combiner avec d’autres aliments et de varier les repas.

  5. Avec des noisette, amandes, noix concassées (grossièrement entre deux cailloux), ça ajoute du croquant et des bonne graisses … les fruits secs, c’est de toute façon un must de rando, non?
    merci pour tous ces articles inspirants!

  6. Brigitte,bonjour,
    Tu fais une erreur de jeunesse: La retraite n’a jamais permis de rattraper le temps perdu.
    J’aurai 81 ans dans quelques jours et j’ai de plus en plus de travaux à effectuer (Je n’ai pas dit de  » travail » ! )
    Bonne purée !
    Polot.

  7. Merci pour toutes ces suggestions ! On va expérimenter.
    Je confirme que la retraite, c’est pas mal pour randonner … hi hi …!
    Depuis juillet 2017, on est descendus bivouaquer au fond du Grand Canyon Colorado, on a randonné sur le Mare e monti sud en Corse et on a fait le tour du massif du Sancy en raquettes … et tout ça sans purée …!
    Philippe

  8. Brigitte, bonjour,
    Tu fais erreur car la retraite des randonneurs actifs n’a jamais permis de rattraper le temps perdu.
    J’aurai 81 ans dans quelques jours et je nai jamais eu autant de retard dans mes travaux (je ne dis pas « mon travail »
    Bonne purée,
    Polot

  9. C’est génial ! Moi, je n’y ai jamais penser ! Prochain trek, je sens que je vais nous concocter une bonne petite purée instantanée « Maison » avec épices au choix et pourquoi pas des fruits secs…
    Merci pour tout ces articles intéressants
    Béatrice

  10. Bonjour
    j’aimerais des idées de repas sans rien pour chauffer. Merci
    Ludo

    • taboulé à faire avec de ‘eau et un peu d’huile d’olive , même sans tomates et concombre c’est bon, chez bio coop il ont des petits sachets super bon
      et oui quand on est en retraite on a le temps de randonner et raquetter entre les actions bénévoles
      Régine

  11. Oui, lorsque l’on est encore en activité on pense que la retraite va tout arranger : temps libre pour les loisirs favoris, mais c’est sans compter sur tout ce que l’on a laissé de côté par manque de temps, budget, etc. Enfin tant que la santé est là.
    Merci FRANCOIS de nous faire rêver par vos conseils et votre bonne humeur,
    Andrée

  12. Effectivement on a déjà testé la purée en bivouac, c’est très pratique.
    Notre petit + : on y rajoute des saucisses Knacki dans l’eau de cuisson qu’on retire avant d’y incorporer la purée et qu’on garde au chaud sur le couvercle mis à l’envers de la cocotte le temps que la purée prenne.
    C’est du coup un repas complet qui ne nécessite pas une quantité de gaz plus importante et un sachet de knacki est très léger ! Bon appétit !!

    • Mes enfants,qui ont maintenant plus de 40 ans randonnaient avec enthousiasme à l’idee du menu du soir:saucisses(knackis) purée.menu qui était exclusivement servi au bivouac….souvenirs gastronomiques!

  13. je conseille aussi le taboulé, pas besoin de cuisson, juste de l’eau et un peu d’huile d’olive,
    ça prend pas de place dans le sac à dos, on peut y ajouter des fruits secs des bouts de fruits….
    on en trouve des très bons à Bio Coop
    mais si, la retraite arrange bien les choses, on voit la vie autrement: plus rien à prouver et puis marcher ne coûte pas si cher
    Régine

  14. Bonjour,

    Le problème c’est que les pommes de terre ne sont pas si bonnes que ça pour la santé et dans de l’alumunium en plus BRRRRR ! Pas bon du tout…
    Sinon le reste n’est pas trop mal…

    Cordialement

    jp

  15. Je rajoute du pélican ou des oeufs déshydratés

  16. Moi je l’ai prise comme ça. Dans sa forme déshydratée sans eau. Je façonne des boules avec ma salive que je suce en les coinçant dans ma joue. C’est pas très bon mais ça nourrit. Après il faut beaucoup boire.

    • Et bientôt dans les actualités : « Un randonneurs sauvé par les secouristes : il était en train de s’étouffer avec de la purée ». 😉

    • Le fait de manger « sêche » la purée va faire que celle-ci va « pomper » les suc gastriques et te causer de sérieux problèmes au système digestif (notamment ulcères). Ta salive est nettement insuffisante pour compenser le manque d’hydratation, et le fait de boire par à coups ne permet pas aux « boulettes » de s’hydrater !
      Je déconseille vivement cette façon « d’absorber » la purée sêche …

  17. Super !! Merci encore pour l’info.

  18. Ici adepte du 4/4 :

    1/4 Mousseline
    1/4 Lait en poudre
    1/4 Parmesan
    1/4 Beurre

    Agrémenté d’épices et autres morceau de chorizo ^^

    • Le rapport énergie/poids doit pas être mal. Du coup, tu conserves le beurre comment ? Tu prends du beurre clarifié ?

      • Non pas de beurre clarifié. Je double l’emballage avec un Ziploc dédié et je conserve le tout au milieu du sac. Jusqu’à une semaine ça se conserve très bien. Au delà je remplace par de l’huile.

  19. Bonjour, autre recette.
    Afin de donner un peu plus de gout, nous agrémentons la purée d’une boite de sardine

  20. Bonjour François, effectivement, ça faisait longtemps que nous ne t’avions pas lu !

    J’attire ton attention sur le fait que cette purée n’est pas du tout conseillée aux personnes, qui comme moi, font des hypoglycémies … ! Pas de soucis pour mon mari, qui continuera à marcher plusieurs heures après en avoir mangé, mais moi, je ne pourrai pas marcher plus de 3/4 d’heure après « le repas » : je lis sur l’emballage « pour 100 g de purée en flocons = glucides 75 g (pour 100 g !!!) dont sucres 2.5 g !

    Mais à part ce petit souci personnel, j’apprécie énormément tous tes sujets, que je lis avec passion !
    Continue comme ça !

    • C’est sûr que ça contient beaucoup de glucides, en proportion assez similaire aux pâtes. Un autre désavantage pour toi est peut-être l’indice glycémique élevé, qui peut entraîner une hypoglycémie réactionnelle.

  21. merci j apprecie beaucoup

  22. Merci pour l’idée, j’avoue de pas y avoir pensé. C’est sûrement l’occasion de manger la purée sous cette forme la plus optimisée.
    Quant à la retraite, on a effectivement le temps, beaucoup d’idées, mais moins de moyens économiques et parfois, (le comble !) plus de compagnon de randonnée. Alors ??
    Bonnes sorties à tous, je rêve plus que je ne marche.

  23. Bonjour François, la purée déshydratée est vraiment un très bon aliment en rando, qui plus est particulièrement léger. Je l’associe avec des graines de toutes sorte que j’emmène aussi. On peut aussi faire des boulettes en y associant des lentilles ou des pois cassés. (c’est assez long à cuire mais si l’on peut faire du feu cela évite de consommer gaz ou alcool – avantage une part moyenne de lentille ou de pois cassés fait 60 gr, contre 100 gr pour des pates! Presque deux fois plus léger! ) . Mes enfants que j’emmenais plusieurs jours en montagne en raffolaient!

    • On trouve maintétant dans les magasins bio des pâtes de lentilles ou de pois chiche, ça cuit aussi vite que les pâtes mais avec un index glycémique beaucoup plus faible. C’est léger et très bon. Seul inconvénient : le prix … beaucoup plus cher que les lentles ou que les pâtes. ..
      Mais ça reste quand même abordable pour le service renous.

  24. Une bonne idée, perso je ne cuit pas, je laisse les fécules tremper dans un bol exposé au soleil durant ma marche.Cuit ou pas assez cuit, c’est toujours de l’énergie ..

  25. avec uue petite boîte de thon (pour finir le côté bourratif), certains thons aromatisés relèvent bien letout !

  26. Pas mal la version soupe ! J’y avais jamais pensé. En plus le petit sachet de soupe ne prend pas de place non plus. Merci pour ces astuces bien pratique. À tester la prochaine fois !

  27. Pour 2019 je prépare une rando de St-Gingolphe à Menton. Pour le Pas de Colomb je cherche un plan B pour l’éviter ( Je crains des problèmes avec un genou ) J’ai besoin d’aide pour trouver un autre chemin et quand même arriver à Sospel ou en tout cas Menton.

    Par avance je vous en remercie

    Salutations

  28. En voilà une bonne idée!

    Je vais faire des essais chez-moi. Le but sera de composer le mélange sec à transporter dans un ziploc
    Purée + Lait en poudre + sel + épices + parmesan en poudre
    De cette façon, il n’y aura plus qu’à tout verser dans l’eau bouillante

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

Partagez67
Tweetez
+1
67 Partages