Oct 022013
 

Lampe-frontale-randonnéeJe me suis souvenu d’écrire cet article après être rentré de nuit une fois à 1h30 (du matin) et l’autre à 23h00. C’était il y a quelques semaines, pendant les marches de retour après des grandes voies d’escalade sur le rocher de Gozzi près d’Ajaccio et dans le massif de Bavella.

Maintenant, je ne me fais plus avoir ! Je sais qu’il est très facile de finir de nuit. Même quand j’ai prévu de rentrer avant la nuit, j’emporte une lampe frontale. Je le fais pour la plupart des activités de plein air, et bien sûr en randonnée.

Pour les randonnées de plusieurs jours, j’imagine que je n’ai pas vraiment besoin de vous convaincre de leur utilité. Rien que pour monter une tente de nuit, préparer le repas, aller chercher de l’eau, ou autre, c’est beaucoup plus pratique avec une lampe.

Donc, je vais surtout vous donner les raisons d’emporter une lampe frontale pour vos randonnées à la journée, car ça ne paraît pas forcément très intuitif au premier abord. Mais, je vous assure que ça peut vous éviter bien des « galères ». 😉

Vous avez le droit de ne pas me croire sur parole et attendre qu’une « galère » vous arrive. Vous verrez, vous serez vite convaincu (comme je le suis) et vous n’oublierez plus jamais votre lampe frontale. 😉

Lire la suite »

Août 172012
 

Foudre en randonnéeS’il y a bien un moment où on se sent petit en randonnée, c’est quand on se fait surprendre par un orage et que l’on se retrouve au beau milieu de celui-ci. Le bruit du tonnerre, la lumière des éclairs, la pluie, le vent et même parfois la grêle – tout cela est souvent à la fois beau et terrifiant.

Quand on est chez soi au chaud, cela peut être fascinant de regarder un orage par la fenêtre. En randonnée, loin d’un abri fermé, c’est souvent une autre histoire – on se sent un peu à la merci de la nature.

Cela vous est-il déjà arrivé ? Et qu’avez-vous fait ? Avez-vous couru ou paniqué comme beaucoup de personnes ? Connaissiez-vous les précautions à prendre ?

Les orages sont responsables de beaucoup d’accidents en randonnée. On ne va s’intéresser dans cet article qu’à la foudre et laisser de côté les autres dangers liés aux orages (pluie, grêle, vent, froid, montée de rivières…).

Je tiens à préciser que je ne suis pas météorologue. Cependant, comme je passe pas mal de temps sur des parois rocheuses à faire de l’escalade, je me suis bien renseigné sur ce qu’il faut faire et ne pas faire en cas d’orage. En escalade, on est très exposé, mais on peut l’être aussi très facilement en randonnée.

J’ai donc regroupé ici les éléments qui proviennent de ce que j’ai appris et des recherches que j’ai effectuées. On entend tout et son contraire et il est difficile de faire la part des choses entre ce qui relève du mythe et ce qui relève de la « vérité scientifique ». Beaucoup d’informations à ce sujet ne sont que des hypothèses – et donc ce que vous lisez dans cet article est à prendre avec des pincettes.

Tous les ans, des randonneurs sont frappés par la foudre. Inutile de rappeler que cela se traduit souvent par des brûlures graves, des arrêts cardiaques… ou même la mort. Les foudroiements directs sont assez exceptionnels, mais les foudroiements indirects et leurs conséquences sont à prendre très au sérieux.

Nous allons d’abord voir comment essayer de ne pas vous retrouver exposé à la foudre, puis quoi faire si jamais vous y êtes exposé.

Note : Dans l’article, j’utilise l’expression « la foudre tombe »même si elle n’est pas correcte – car c’est la plus couramment employée.

Lire la suite »

Avr 022012
 

Sifflet randonnéeVoici un article très court et très simple, mais très important si vous ne prenez pas votre sécurité à la légère. Vous devriez toujours avoir un sifflet à portée de main quand vous partez randonner, ou même dès que vous faites n’importe quelle activité de plein air.

Je n’ai pas d’histoire à vous raconter à ce sujet parce que je n’ai jamais eu à utiliser mon sifflet – et c’est plutôt une bonne chose. Je vous dirai simplement que pour beaucoup de courses d’orientation, cela fait partie du matériel obligatoire. Pas de sifflet, pas de course !

C’est un objet simple et tout bête. C’est le genre d’objet que vous emportez durant des années sans jamais vous en servir, mais qui peut faire une énorme différence le jour où vous en avez besoin.

Lire la suite »

Mar 162012
 

Déclinaison magnétiqueJe vais commencer par une petite énigme :

Imaginez que vous êtes en train de faire un trek en Nouvelle-Zélande (oui ça fait rêver !). Tout va bien, vous suivez un chemin tranquillement et vous savez même où vous êtes sur la carte. Le problème est que vous arrivez dans un endroit où vous ne voyez plus où va le chemin. Mais pas de panique, vous avez une boussole – et en plus vous êtes un lecteur fidèle de Randonner Malin. 😉

Vous prenez un azimut en direction d’un refuge qui n’est pas très loin (si vous ne savez pas ce qu’est un azimut, je vous conseille de commencer par regarder cette vidéo). Vous marchez, vous marchez, mais vous ne tombez pas sur le refuge. Qu’est ce qui a bien pu se passer ?

Oui, le refuge existe toujours.
Oui, vous avez bien lu la carte.
Oui, votre manipulation pour prendre l’azimut est correcte – à un détail près : Avez-vous pris en compte la déclinaison magnétique dans la mesure de votre azimut?

Un détail important, car c’est à cause de cela que vous êtes perdus – et nous allons voir ce que c’est.

Lire la suite »

Fév 242012
 

Secours hélicoptèreCombien de fois me suis-je retrouvé accroché au bout d’une corde au milieu d’une paroi ou marchant au milieu de la forêt en me disant : « s’il m’arrive quelque chose, personne ne sait que je suis là ». Maman, j’espère que tu ne lis pas ça… Pas besoin d’être devin pour savoir que ce n’est pas très malin.

Beaucoup de randonneurs ou autres sportifs en plein air auraient pu être retrouvés et secourus plus rapidement si seulement ils avaient pris le temps de dire à quelqu’un où ils allaient et quand ils comptaient revenir.

J’essaye de le faire autant que possible, mais j’avoue qu’il m’arrive effectivement d’oublier ou d’être négligeant. Et je ne pense pas être le seul ! Qui d’entre vous le fait systématiquement ?

Parfois, nous ne le faisons pas par flemmardise et surtout parce que l’on a le sentiment que tout va bien se passer. Peu d’entre nous partent en randonnée en se disant : « ça va mal se passer ». Mais les accidents nous montrent malheureusement que ça ne se passe pas tout le temps bien.

Sur certains chemins de randonnée, dans certains parcs nationaux en Australie et Nouvelle-Zélande, il est même obligatoire de s’inscrire auprès des rangers avant la randonnée et de les tenir au courant de son retour. De cette manière, ils peuvent contrôler si des randonneurs sont en difficulté.

Lire la suite »

Fév 092012
 

Tout est dans le titre : voici une vidéo qui explique simplement ce qu’il y a à connaître sur les courbes de niveau et qui devrait vous aider pour lire correctement une carte de randonnée.

Dans la première partie de la vidéo, j’explique quelques notions de base d’une manière simple. Dans la seconde, j’utilise des exemples concrets et je montre directement sur des cartes topographiques comment se servir des courbes de niveau.

(Crédit musique Zionoiz)

Transcription texte

Lire la suite »

Déc 152011
 

Facteur ventLe vent est redouté par beaucoup de pratiquants de la montagne. Mis à part le fait qu’il peut arracher votre tente ou souffler la flamme de votre réchaud, nous allons voir ce qu’est le facteur vent et pourquoi le vent peut être dangereux pour les randonneurs mal préparés ou avec du matériel non adapté.

Qu’est-ce que le facteur vent ?

Le facteur vent, aussi appelé facteur éolien, refroidissement éolien ou wind chill est la sensation de froid causée par le vent, que notre corps ressent.

Je suis sûr que presque tout le monde a déjà testé son effet – que ce soit en randonnée ou pas. C’est d’ailleurs suivant ce principe que fonctionnent les ventilateurs qui nous refroidissent en été.

Lire la suite »

Déc 082011
 

Dans mes articles « 9 raisons de ne pas acheter un GPS si vous êtes un débutant » et « le balisage en randonnée : ce que vous devez savoir », j’insiste sur la nécessité de savoir se servir d’une carte et d’une boussole en tant que randonneur. Ce n’est pas quelque chose d’extrêmement compliqué, c’est indispensable pour votre sécurité, et on a toujours un sentiment de satisfaction quand on arrive à s’orienter et à naviguer avec une boussole et une carte dans la nature.

Voici une vidéo assez courte dans laquelle j’explique simplement comment utiliser une carte et une boussole pour aller d’un point A à un point B. J’y explique aussi ce qu’est un azimut.

La théorie n’étant rien sans la pratique, je vous invite à vous entraîner dès que vous aurez fini de regarder la vidéo. Sur les gros plans, la vidéo est un peu floue et je m’en excuse. Il semblerait que ce soit une limitation technique de ma camera, mais ça ne devrait pas gêner la compréhension de la technique que je vous montre.

(crédit musique Zionoiz)

J’ai créé une petite fiche mémo récapitulant cette technique d’orientation à la carte et à la boussole.

Transcription texte

Lire la suite »

Nov 042011
 

Le coton tue en randonnéeNon, ce n’est pas une blague, le coton a déjà tué en randonnée. Lisez cet article pour éviter qu’il ne récidive !

De quelle manière le coton tue en randonnée ? Le plus souvent par hypothermie.

Avant qu’une nouvelle psychose s’installe, je tiens à préciser que c’est l’utilisation de vêtements en coton qui peut tuer en randonnée.

L’erreur la plus fréquente, est d’utiliser un vêtement en coton comme couche de baseau contact de la peau (tee-shirt, chemise, pantalon).

Il n’y a aucun problème avec le coton tant qu’il reste sec. Le problème, est qu’il est très difficile de rester sec en randonnée. Personnellement, je ne me souviens pas d’une seule fois où ça m’est arrivé. Que ce soit à cause d’intempéries, de votre transpiration ou autres (traversée de rivière ratée par exemple), vous serez toujours plus ou moins humides en randonnée. Des fois même carrément trempés. 😉

Comme nous le verrons par la suite, le coton humide n’a pas sa place en randonnée bien que le coton soit un matériau très agréable à porter. C’est d’ailleurs pourquoi la plupart des vêtements de randonnée ne sont pas en coton – non ce n’est pas une question de mode.

Voici pourquoi vous ne devriez pas utiliser votre jean, votre tee-shirt préféré ou n’importe quel vêtement en coton pour randonner.

Lire la suite »

Oct 132011
 

GPS randonnéeIl y a quelques jours, une amie me demanda quel était le sujet de mon prochain article. Je lui dis : « les x raisons de ne pas acheter un GPS de randonnée quand on est débutant ». Elle me répondit : « un GPS pour la randonnée, ça existe ça ? ». (edit : pour sa défense, l’article a originellement été écrit en 2011 😉)

Effectivement cela existe, on trouve des GPS de randonnée un peu partout maintenant. Le GPS est à la mode. Mais, c’est un outil à la fois formidable et dangereux. Pourquoi dangereux ?

Imaginez que les pilotes de ligne apprennent uniquement à décoller et à atterrir avec le pilotage automatique ? Qu’arriverait-il en cas de panne de celui-ci ? Comment pourraient-ils atterrir en toute sécurité sans avoir appris à atterrir manuellement ?

Est-ce que cela vous viendrait à l’esprit d’apprendre à un enfant à taper sur un clavier d’ordinateur avant de lui apprendre à écrire avec un stylo ? J’espère que non…

Alors, voici quelques raisons de ne pas acheter un GPS si vous êtes débutants. Ou en tout cas de ne pas en acheter un tant que vous ne savez pas bien vous orienter à l’aide de repères naturels, d’une carte et d’une boussole.

Lire la suite »