Juin 162011
 

Couverture de survie en randonnéeAvez-vous déjà utilisé une couverture en tant que tapis de sol pour avoir plus chaud ? Et vous avez quand même eu froid ? Si vous lisez jusqu’au bout, vous saurez pourquoi.

Les couvertures de survie ou couvertures isothermiques sont des films en polyester métallisé d’une surface un peu supérieure à celle d’un lit double. Il en existe de tailles, d’épaisseurs et de qualités différentes. Certaines sont jetables et d’autres réutilisables. Elles ont généralement deux faces distinctes – soit une face dorée et une autre argentée, soit une face de couleur argent mat et l’autre argent brillant. La face de couleur argent mat correspond à la face dorée.

Elles sont composées du même matériau qui est utilisé dans certaines boîtes de pizza pour les garder au chaud ou dans les combinaisons de pompiers pour protéger de la chaleur. Le côté doré ou argenté mat absorbe une partie des rayons infrarouges – rayonnement associé à la chaleur – et le côté argenté ou argenté brillant réfléchit une partie de ces rayons.

Comme leur nom l’indique, les couvertures de survie sont faites principalement pour les situations d’urgence telles qu’en cas d’accident ou de survie. Tous les randonneurs devraient en avoir une – même pour de courtes balades. Vous ne savez jamais combien de temps les secours peuvent mettre pour arriver sur le lieu d’un accident, ou combien de temps vous allez rester bloqués dans une tempête.

Je suis sûr que certains d’entre vous emportent toujours une couverture de survie. Mais savez-vous tout ce que vous pouvez faire avec ? Je décris plusieurs utilisation possibles par la suite, en plus de 10 raisons pour lesquelles il faut toujours prendre une couverture de survie en randonnée :

  1. Une couverture de survie garde une partie de la chaleur corporelle d’une personne si celle-ci s’enroule dedans, face argentée vers l’intérieur. La face argentée réfléchit la chaleur émise par la personne et lui renvoie une partie de celle-ci. De jour, la face dorée peut également absorber la chaleur émise par le soleil.
    Dans le cas d’un accident, les personnes impliquées ont souvent froid. Servez-vous d’une couverture de survie pour réduire les pertes de chaleurs et éviter l’hypothermie.Dans le cas d’une nuit plus froide que prévue, vous pouvez vous enrouler dedans ou l’enrouler autour de votre sac de couchage. Faites attention à la condensation en l’utilisant de cette manière – ne respirez pas dedans par exemple. Si vous êtes humides, vous aurez plus froid.
  2. Les couvertures de survie isolent de l’humidité car elles sont imperméables. Cela peut-être pour faire barrière à l’humidité venant du sol (sol mouillé, neige, condensation, …) ou du ciel (neige, pluie, etc.).
    Elles peuvent être utilisées en tant que tapis de sol, que d’abri ou les deux – si vous vous enroulez dedans par exemple.
  3. Une couverture de survie coupe du vent et limite les pertes de chaleur de cette manière. Attention car la fragilité de certaines couvertures de survie limite leur utilisation en tant que pare-vent.
  4. Les couvertures de survie protègent de la chaleur en réfléchissant les rayons infrarouges sur le côté argenté. Vous pouvez vous protéger de la chaleur pour éviter une insolation en vous abritant avec le côté argenté (ou argenté brillant) à l’extérieur. Il est aussi possible de protéger sa tente, de l’eau ou de la nourriture de cette manière.
  5. Les couvertures de survie sont pratiques pour fabriquer un abri de fortune – que ce soit pour isoler de l’humidité, du vent, du froid, ou de la chaleur. Même si les modèles jetables sont trop fragiles pour faire un abri directement, il est possible de « tapisser » le toit, le sol ou les murs d’un abri avec.
  6. Les couvertures de survie sont extrêmement réfléchissantes. Elles peuvent être utilisées pour attirer l’attention des secours ou d’autres personnes si vous avez besoin d’aide. Le doré est souvent plus visible que l’argenté.
  7. Une couverture de survie peut servir à récupérer de l’eau. Soit par condensation en l’étendant au dessus d’un trou creusé dans le sol dans lequel on place un récipient, puis en mettant un caillou au dessus de la couverture directement au dessus du récipient. De cette manière, la condensation se forme sur la couverture de survie, s’écoule jusqu’au caillou et goutte dans le récipient. Soit en récupérant l’eau de pluie, en utilisant toute sa surface.
  8. Les couvertures de survie suffisamment solides peuvent être utilisées en tant que civière pour secourir et déplacer des blessés.
  9. Une couverture de survie est légère et peu encombrante. En général son poids ne dépasse pas les 100 grammes pour une couverture de survie jetable et les 200 ou 300 grammes pour une réutilisable. C’est vraiment infime par rapport à toutes les utilisations que vous pouvez en avoir – surtout si vous considérez qu’elle peut vous sauver la vie ou empêcher une situation critique de s’empirer.
  10. De même, le prix d’une couverture de survie est dérisoire par rapport à toutes les situations d’urgence dans lesquelles elle peut vous être utile.

Attention cependant, ce n’est pas parce que vous avez une couverture de survie que rien ne peut vous arriver. Il faut savoir s’en servir correctement et connaître ses limitations :

  • Une couverture de survie ne réchauffe pas, elle limite les déperditions de chaleur. En effet elle n’isole pas du froid comme une polaire ou un sac de couchage. Utilisée en tant que tapis de sol, par exemple, vous ne serez pas protégés du froid. De même, une couverture de survie ne refroidit pas, elle limite l’augmentation de la température.
  • N’utilisez pas de couvertures de survie en cas d’orage ou près de défibrillateurs automatiques car elles sont métalliques et conduisent le courant électrique.
  • Les couvertures de survie jetables sont très fragiles, utilisez les avec précaution et loin de sources incandescentes, car une fois déchirées, trouées ou leur revêtement abîmé, elles ne font pas aussi bien leur travail. Il est également très difficile de replier ce type de couvertures de survie.
  • Comme pour le reste de votre matériel, vérifiez l’état de votre couverture de survie pendant la préparation de votre randonnée. Même si vous ne l’avez jamais déballée, elle peut être collée à cause de la vieillesse et être inutilisable.
  • N’utilisez pas votre couverture de survie régulièrement. Car si vous l’utilisez dans des conditions normales, qu’utiliserez-vous pendant les situations d’urgence ? C’est un objet de secours qui ne remplacera jamais des vêtements, une tente, un matelas, un sac de couchage ou autres. De toute manière, le bruit horrible de papier alu qu’elles font vous décideront sûrement du contraire.

Couverture de survie en randonnées

Lisez toujours la notice de votre couverture de survie avant de vous en servir. Bien que la face dorée ou argenté mat soit généralement utilisée à l’extérieur pour garder la chaleur, il est possible que cela varie en fonction de la couverture de survie.

Prenez donc toujours une couverture de survie pour votre sécurité et celle des autres. Cela ne pèse rien, ne coûte pas grand chose et peut sauver une vie. Cet objet polyvalent est indispensable et devrait toujours faire partie de votre trousse de secours. Même pour une balade, vous en aurez peut-être besoin pour protéger un blessé du froid ou passer une nuit imprévue dehors.

Si vous ne l’êtes pas encore, abonnez-vous à la newsletter et recevez gratuitement le guide : « Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ».

  24 commentaires à “10 raisons d’emporter une couverture de survie en randonnée”

Commentaires (18) Pingbacks (6)
  1. Merci pour cet article plein d’intérêt et très clair sur l’utilisation et l’importance de ces couvertures de survie.

  2. Article très intéressant, merci

  3. Bonjour,

    Je suis content que vous ayez trouvé cela intéressant. Cela m’encourage à continuer à écrire des articles. 🙂

    A bientôt

    François

  4. je découvre votre blog à l’instant, je vais le parcourir en détail très rapidement.
    En tous cas , l’article que je viens de lire est très instructif, il met l’accent sur la sécurité et le confort.. que des bons conseils, un grand Merci ;-)))

  5. Je propose une autre utilisation intéressante, mais plus « domestique » de la couverture de survie:
    le côté argenté tourné vers l’extérieur, la couverture réfléchit les grandes chaleurs par temps de canicule ou en été dans un bureau non climatisé ! Je l’ai suspendue en rideau contre ma porte-fenêtre du balcon, et c’est vraiment assez efficace. De plus, on voit légèrement à travers mais seulement depuis l’intérieur. Les oiseaux en ont peur, ils ne risquent donc pas non plus de voler contre une grande vitre et d’y perdre leur vie.
    En hiver, vous retournez simplement la couverture-rideau de l’autre côté, ce qui vous aide à faire des économies de chauffage et à garder la chaleur à l’intérieur. A essayer!

  6. Merci ,tres interessant.

  7. Super sympa cet article !!! Merci pour le partage ^_^

  8. Bonjour,
    J’ai un besoin urgent de savoir si tapisser l’intérieur de sa tente (modèle quechua 2″ 3 personnes) avec des couvertures de survie est dangereux en cas d’orage ? Merci de me répondre au plus vite, je suis très inquiète pour quelqu’un…
    Anna

    • Bonjour Anna,

      Je ne peux pas te répondre avec certitude, mais en cas d’orage il est préférable de s’éloigner de tout ce qui est métallique. C’est sûrement mieux que de tapisser l’extérieur de la tente avec mais je ne suis pas sûr des risques réels.

      François

  9. Bonjour,
    Nous avons aussi une Queshua 2 places et nous allons dans le Luberon (Provence) en plein été (cette année, nous n’avons pas le choix). On ne peut, le matin rester dans la tente au delà de 7h30 car il y fait rapidement trop chaud.Je pensais utiliser une couverture, ou tente (plus grande) de survie entre la tente (chambre) et le double toit pour moins souffrir de la chaleur.
    Qu’en pensez vous ? Si la solution est bonne, quel produit me recommanderiez vous ?
    Merci de ce Blog si participatif.
    Michel

  10. Il y a une erreur, la face mate correspond au côté argenté

  11. Merci pour ton article, mais attention à la photo qui illustre l’article. Elle donne l’impression (fausse) qu’en montagne/environnement froid il faut mettre la face argentée à l’extérieur 🙂

  12. Bonjour, merci pour cet article très intéressant. Un point attire mon attention car ce qu’il indique va à l’encontre de ce que je pratiquais, vous dîtes que la couverture de survie utilisée comme tapis de sol n’isole pas du froid. Est-il donc totalement inutile de la glisser entre le sol et le matelas pour s’isoler du froid ?

    Merci

    • Bonjour Jean-Baptiste,

      Oui c’est inutile pour protéger du froid car le métal est conducteur. La couverture de survie conduit donc le froid du sol vers le corps. Par contre, elle peut être utile pour faire une barrière contre l’humidité du sol.

      A bientôt,
      François

  13. Bonjour,
    Est ce que quelqu’un pourrait me dire si je peux utiliser une couverture de survie pour proteger mon violon de l’humidité ? Coté argenté a l’exterieur ? Peut il y avoir une reaction chimique av le vernis ou pas de probleme si contact direct av l’instrument ? Merci !!

  14. Bonjour François . Je tenais à vous féliciter pour tous vos articles sur la randonnée , qui me servent de guide pour mes sorties . Je me régale de vous lire sur beaucoup de sujets concernant la rando de A à Z . MERCI .

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

111 Partages
Partagez106
Tweetez
+15