mar 162012
 

Déclinaison magnétiqueJe vais commencer par une petite énigme :

Imaginez que vous êtes en train de faire un trek en Nouvelle-Zélande (oui ça fait rêver !). Tout va bien, vous suivez un chemin tranquillement et vous savez même où vous êtes sur la carte. Le problème est que vous arrivez dans un endroit où vous ne voyez plus où va le chemin. Mais pas de panique, vous avez une boussole – et en plus vous êtes un lecteur fidèle de Randonner Malin. ;-)

Vous prenez un azimut en direction d’un refuge qui n’est pas très loin (si vous ne savez pas ce qu’est un azimut, je vous conseille de commencer par regarder cette vidéo). Vous marchez, vous marchez, mais vous ne tombez pas sur le refuge. Qu’est ce qui a bien pu se passer ?

Oui, le refuge existe toujours.
Oui, vous avez bien lu la carte.
Oui, votre manipulation pour prendre l’azimut est correcte – à un détail près : Avez-vous pris en compte la déclinaison magnétique dans la mesure de votre azimut?

Un détail important, car c’est à cause de cela que vous êtes perdus – et nous allons voir ce que c’est.

Un nord, deux nords, trois nords ?

Vous savez sûrement qu’il existe deux nords : le nord magnétique et le nord géographique. En fait, on considère même qu’il en existe trois, mais je vous parlerai du troisième un autre jour.

Le nord géographique correspond au pôle nord, qui est l’un des deux points par lesquels passe l’axe de rotation de la Terre. Il correspond aussi à l’un des deux points où se rejoignent les méridiens.

Le nord magnétique correspond à l’un des deux points par lesquels passe l’axe du champ magnétique terrestre. Il se déplace au cours du temps à une vitesse de 60 km par an environ actuellement.

Ce qu’il faut retenir :

  • Le nord géographique correspond la plupart du temps au haut des cartes topographiques. C’est le cas pour les cartes de l’IGN (Institut National Géographique) très utilisées en France.
  • Le nord magnétique est le nord indiqué par l’aiguille aimantée d’une boussole.
  • Le nord indiqué par le haut de votre carte n’est pas le même que le nord indiqué par l’aiguille aimantée de votre boussole. Et c’est un problème pour s’orienter ! Nous verrons pourquoi dans un instant.

La déclinaison magnétique, qu’est-ce que c’est ?

La déclinaison magnétique est l’angle (noté δ ou d) entre la direction du nord magnétique (Nm) et la direction du nord géographique (Ng). Elle est différente suivant votre localisation sur la Terre.

La déclinaison magnétique peut être positive – Nord magnétique à l’est du Nord géographique – ou négative – Nord magnétique à l’ouest du Nord géographique – (voir le schéma ci-dessus).

Elle est parfois exprimée en degrés, minutes d’arc, secondes d’arc – soit 3˚12’05” par exemple – ou en grades – 28 gr. Il est important de maitriser ces unités d’angle, donc voici quelques rappels :

  • Un degré équivaut à 60 minutes d’arc, soit 1˚ = 60’
  • Une minute d’arc équivaut à 60 secondes d’arc, donc 1˚ = 60’ = 3600”
  • Un grade équivaut à 0,9 degré

La déclinaison magnétique est généralement indiquée dans la marge des cartes topographiques à l’aide d’un petit schéma similaire à celui ci-contre.

Attention : la déclinaison magnétique n’est pas la même sur toutes les cartes car elle dépend d’où vous vous trouvez. Elle change également avec le temps – le nord magnétique se déplaçant continuellement.

Comment connaître la déclinaison magnétique à un certain endroit et une certaine date ?

Calculateur sur internet

Si vous vous y prenez à l’avance, vous pouvez calculer la déclinaison magnétique en utilisant des outils disponibles sur internet. Voici un très bon calculateur de déclinaison magnétique. Il est en anglais mais simple à utiliser même si vous ne parlez pas anglais : http://www.ngdc.noaa.gov/geomag-web/#declination

Il suffit de rentrer la latitude et la longitude de l’endroit qui vous intéresse ou le pays (country) et la ville (city). Vous choisissez ensuite la date, avec l’année (year), le mois (month) et le jour (day). Vous cliquez ensuite sur « calculate » et vous obtenez dans une petite fenêtre une carte, avec un dessin représentant la déclinaison magnétique et sa valeur donnée en degrés, minutes, secondes sous « declination ». Le changement par année est même donné (changing by x’ per year).

Données des cartes topographiques

Il est aussi possible de calculer la déclinaison magnétique à la date qui vous intéresse à partir des données de déclinaisons magnétiques que vous trouvez sur une carte topographique. Voici comment faire en reprenant l’exemple du schéma précédent :

  • Déterminez le nombre d’années de différence entre la date de référence donnée sur la carte et la date qui vous intéresse. Par exemple, la déclinaison magnétique de la carte est valable pour le 1er janvier 1998 et vous comptez faire votre randonnée en mars 2012. Cela fait 14 ans et 3 mois de différence, soit 14,25 ans.
  • D’après les informations sur le même schéma, la déclinaison magnétique diminue chaque année de 0,16 gr, soit 0°8’. En 14,25 ans, cela fait donc un total de 2,28 gr ou 1°54’.
  • Ainsi au 1er Janvier 1998, la déclinaison magnétique était de 5,89 gr ou 5°19’. Au 1er Mars 2012 cette déclinaison magnétique est donc passée à 3,61 gr ou 3°25’. La déclinaison magnétique étant négative, il suffit de soustraire 2,28 gr à 5,89 gr, de même pour un angle en degrés.

Les deux nords ne sont pas au même endroit, il y a une déclinaison magnétique, mais en quoi est-ce un problème ?

Imaginez que vous êtes au point A du schéma ci-contre et que vous voulez aller au point B à l’aide d’une carte et d’une boussole (comme je le montre dans cette vidéo). Vous prenez donc un azimut et vous savez qu’il vous faut marcher 1 km pour atteindre le point B (vous l’avez mesuré sur la carte). Si vous ne tenez pas compte de la déclinaison magnétique, et que vous marchez pendant 1 km, vous vous retrouverez au point C.

Si la déclinaison magnétique est de 20°, vous ferez une erreur de 347 m (qui correspond à la distance entre B et C).

Si la déclinaison magnétique est de 2°, vous ferez une erreur de 35 m (qui correspond à la distance entre B et C).

Donc, plus la déclinaison magnétique est importante, plus vous vous retrouverez loin du point B. De même, plus la distance parcourue est longue, plus l’erreur sera grande. Par exemple, si vous parcourez 2 km, l’erreur sera deux fois plus grande (694 m avec une déclinaison magnétique de 20° et 70 m avec une déclinaison magnétique de 2°). Si vous parcourez 10 km, l’erreur sera dix fois plus grande, etc.

Une bonne nouvelle… pour certaines personnes

En France et dans les pays frontaliers, la déclinaison magnétique est actuellement assez faible. Comme en randonnée, nous ne marchons pas en suivant un azimut pendant de très longues distances, cela n’affecte que peu la précision de nos visées. De plus, il y a toujours une marge d’erreur due à la précision de la boussole et de la lecture faite par l’utilisateur. C’est pourquoi je considère (et suis loin d’être le seul) que pour la randonnée en France et dans les pays frontaliers à l’heure actuelle, on peut négliger la déclinaison magnétique.

Une mauvaise pour d’autres…

Par contre, il y a beaucoup d’endroits où il est indispensable de prendre en compte la déclinaison magnétique. Je pense par exemple au Canada ou à la Nouvelle-Zélande où la déclinaison dépasse 20° par endroits. Donc renseignez-vous toujours avant de partir sur la déclinaison magnétique aux endroits où vous comptez randonner. Vous pouvez par exemple utiliser le site internet que je donne plus haut.

Comment corriger l’erreur ?

A quoi bon avoir une boussole si au final on ne peut pas lui faire confiance ? Rassurez-vous, il est assez facile de corriger l’erreur et de prendre en compte la déclinaison magnétique. Voici plusieurs manières de faire cela.

Avoir une boussole de pro

Certaines boussoles de qualité ont un système de correction de la déclinaison magnétique. Il suffit d’ajuster la valeur de la déclinaison magnétique à l’aide d’une vis. Une fois que cela est fait, il suffit de se servir de la boussole comme s’il n’y avait pas de déclinaison. Les autres méthodes sont faites pour les personnes qui n’ont pas ce type de boussole.

Cartes orientées vers le nord magnétique

Le haut de certaines cartes topographiques ainsi que les lignes verticales tracées sur ces cartes pointent vers le nord magnétique. Dans ce cas-là, c’est très simple, il suffit de prendre ses azimuts en se servant de ces lignes. Elles ne sont pas très courantes, mais j’ai déjà vu de telles cartes pour des courses d’orientation en Australie par exemple.

Correction manuelle

Une fois que vous connaissez la valeur de la déclinaison magnétique de l’endroit où vous êtes, vous pouvez la soustraire à toutes vos valeurs d’azimuts.

Par exemple :

  • Si elle est de 8° ou 8°E (E pour Est), vous soustrayez 8° à tous vos azimuts.
  • Si elle est de -11° ou 11°W (W pour Ouest), vous additionnez 11° à tous vos azimuts (vous soustrayez -11°).

Cependant, c’est une méthode que je ne vous recommande pas. Il y a des chances que vous oubliez de le faire. Il y a des chances que vous vous trompiez entre les + et les -, et qu’au lieu de corriger l’erreur, vous vous retrouviez avec 2 fois l’erreur.

Non je ne doute pas de vos facultés, je sais simplement que la fatigue, la panique ou autres peuvent nous faire faire des choses étranges. Donc autant avoir un système le plus simple possible, que voici.

Une astuce très pratique

La méthode la plus pratique et la plus simple est je pense de tracer sur votre carte des lignes parallèles au nord magnétique (en pointillés rouges sur le schéma). Faites-le pendant la préparation de votre randonnée, je doute que vous puissiez faire un travail propre et précis une fois sur le terrain.

Quand vous prendrez un azimut, il vous suffira d’aligner le nord du cercle gradué de votre boussole avec le nord magnétique (le haut des lignes pointillées rouges) et non pas avec celles qui pointent vers le nord géographique (lignes bleues).

Le mot de la fin

Félicitations, vous avez tout lu ! J’espère que je suis resté assez simple dans mes explications et que vous y voyez un peu plus clair maintenant. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

N’hésitez pas à partager cet article sur Facebook ou Twitter en cliquant sur les boutons juste en dessous, il pourrait intéresser un ou une de vos ami(e)s.

Cet article vous a plu ?
Si c'est le cas, rejoignez plus de 17000 personnes qui reçoivent la newsletter et recevez gratuitement le guide "Comment bien choisir ses chaussures de randonnée" et la liste du matériel à emporter en randonnée. Entrez simplement votre prénom et votre adresse email ci-dessous :

  44 commentaires à “La déclinaison magnétique : ce qu’il faut savoir”

Commentaires (43) Pingbacks (1)
  1. Intéressant.

  2. Les cours des glénans m’ont appris un truc mémotechnique pour retenir le négatif ou le positif
    Est moins Ou est (Ouest) plus ?
    Et encore merci pour toutes ces explications claires et précises

  3. Merci François pour les explications. Serait-il possible de commander les guides concernant le matériel de randonnée par chèque et si oui, merci de me faire parvenir le bon de commande.

    • Bonjour Jean-Luc,

      Malheureusement,ce n’est pas possible pour l’instant de commander les guides par chèque.

      A bientôt,
      François

  4. c’est plutôt une question :
    sur la plupart des boussoles, une graduation apparaît pour la correction du nord magnétique.
    or il y a peu de discours sur le mode d’utilisation de cette graduation.
    soit c’est trop simple ou trop évident pour avoir besoin d’en parler
    soit personne ne souhaite en faire usage
    à votre avis ?

    • Bonjour Jean-François,

      Ces graduations peuvent être utilisées pour prendre un azimut. Au lieu d’aligner l’aiguille rouge avec la graduation correspondant au Nord, on l’aligne avec la graduation de la déclinaison magnétique correspondante.

      Est-ce que c’est clair ?

      A bientôt,
      François

  5. Bonjour François
    Bravo et merci pour ce site très bien fait, très intéressant et pour vos randonnées. Une petite chose concernant la déclinaison magnétique : il ne vaut mieux pas se servir du quadrillage bleu sur les cartes IGN pour obtenir le Nord Géographique, en effet c’est le quadrillage UTM (pour les coordonnées GPS) et ce quadrillage n’indique pas du tout le Nord Géographique, il faut prendre les lignes noires (les méridiens) ou le bord de la carte (voir le sens des écritures) pour avoir le Nord Géographique. Certe les méridiens sont assez espacés, il suffit d’en retracer avant de partir ! Cordialement
    Olivier

    • Bonjour Olivier,

      Merci pour votre commentaire très juste. J’avais choisi le bleu pour mon illustration sans penser que cela pouvait prêter à confusion.

      A bientôt,
      François

  6. Bonjour Olivier,
    Bonjour François,
    Je me permets d’intervenir car je reste étonné de la manière dont on gère la déclinaison magnétique, il est vrai qu’en France métropolitaine, elle est si faible qu’on a rarement besoin d’en tenir compte dans la pratique habituelle de la randonnée pédestre.
    Il en va différemment quand on part dans un coin ou ça ne peut plus être négligé. Je me suis déjà étonné de ce que les fabricants de boussoles gravent sur le fond des boussoles une échelle magnétique et que rarement quelqu’un parle de l’utiliser tout simplement.
    Si on n’a pas la chance d’avoir une boussole qui a prévu un réglage du repère nord magnétique, et pour rendre les choses encore plus pratiques, on peut faire marque avec un stylo tipex, vérifiez d’abord si c’est possible de gratter la gouache de correction sans laisser le trace. Ensuite il faut tenir compte de l’épaisseur de l’aiguille, et envisager plutôt 2 points de part et d’autre de celle-ci.
    Ainsi il est possible de ne pas surcharger la carte, et d’ailleurs en cas de réutilisation plusieurs années après, la déclinaison aura changé, que faire alors ? Racheter une carte ?
    Pour se caler sur le quadrillage UTM, n’étant pas localement aligné sur le nord géographique, il suffit de dessiner le nord géographique à coté avec un rapporteur et de relever le résultat par rapport à UTM.
    Le modèle magnétique étant basé sur un très grand nombre de stations de mesure, et de relevés satellite, et d’un modèle mathématique pour approcher ces résultats, la valeur en un lieu est obtenue par interpolation, il y a naturellement un grand nombre de décimales, je pense qu’il faut retenir la valeur arrondie à 2° près pour utilisation sur le terrain, la boussole et les yeux ne sont pas adéquats pour gérer une meilleure précision.
    Bonnes randos

    • Bonjour Jean-François,

      Effectivement, les échelles fixes de déclinaison magnétique sont pratiques. Mais, il est facile d’oublier de faire la correction. Je ne connaissais pas l’astuce du tipex, je la trouve très intéressante – c’est une très bonne idée !

      Effectivement, les traits sur la carte, ce n’est pas l’idéal une fois que a déclinaison a changé. Il est possible de les faire au crayon à papier, mais le gommage est délicat.

      Merci pour ton commentaire et à bientôt,
      François

  7. Bonjour, très bon site, une question néanmoins:

    En 20 ans quelle est la position magnétique du nord de strasbourg par rapport à 1993 ?

    En bref de combien à t il bougé ?Et c’est bien vers l’est qu’il à bougé si j’ai bien compris?

    Merci de votre aide !

    Amicalement,

    Lucas.

  8. 1993-04-23 0° 50′ 8″ W changing by 6.0′ E per year
    2014-04-23 1° 37′ 31″ E changing by 7.8′ E per year

    par utilisation de la calculette de la nasa

  9. Merci de la rapidité de cette réponse !

    Amicalement,

    Lucas.

  10. petite question concernant la déclinaison de ton exemple
    je n’arrive pas a comprendre comment vous trouver la valeur en degré, minute, seconde de 2,28grade.
    en effet pour moi ca fait loin les cours de maths.
    autrement serait il possible de connaitre la déclinaison magnétique a partir de chez moi pour le mois de mai 2013
    je suis de Sierentz dans le Haut-Rhin
    d’avance merci
    Philippe

  11. sinon dans ton exemple j’arrive a trouver la déclinaison en grade en faisant 0,16X14,25 mais je n’arrive pas a trouver cette même déclinaison en degré peux tu m’expliquer
    Philippe

    • Il faut penser que c’est une base de 60.

      14,25 x 8′ = 114 ‘
      Comme 60′ = 1°
      Cela donne 1°54′

    • Bonjour Philippe

      Tu fais bien de poser la question car en voulant faire une vérification, par simple curiosité, j’ai trouvé une différence par rapport aux résultat attendu.

      Essayons un petit retour sur les fondamentaux:

      400gr = 360° soit 1gr = 360/400 = 0,9°

      2,28gr x 0,9 = 2,052° = 2° + 0,052°
      1° = 60′ soit 0,052 x 60 = 3,12′ = 3′ + 0,12′
      1′ = 60 » soit 0,12 x 60 = 7,2 »

      D’où 2,28gr = 2°3’7,2 »

      Question: pourquoi cette différence par rapport au résultat présenté de 1°54′ ?

      A propos de la déclinaison, on lit sur la carte:  «Elle diminue chaque année de 0,16gr (0°8′)»

      Cette valeur de conversion 0°8′ est en fait arrondie par défaut.
      En effet :
      0,16gr x 0,9 = 0,144°
      Soit en minutes 0,144 x 60 = 8,64′ = 8′ + 0,64′
      0,64 x 60 = 38,4 »
      D’où 0,16gr = 0°8’38,4 »

      En fait, c’est l’arrondi par défaut affiché sur la carte qui fait la différence.

      En effet on a bien 0,144° x 14,25 = 2,052° = 2°3’7,2 » = 2,28gr

      Cordialement
      Bernard77400

      • Suite et fin.

        La différence entre les deux résultats est de 2°3’7,2 »- 1°54′ = 0°9’7,2 ».

        Autant pour la précision d’un tir, ainsi qu’en astronomie une valeur aussi faible a toute son importance, il n’en est heureusement pas de même en randonnée pédestre où cela n’a aucune incidence quant à l’orientation. D’ailleurs, si on prend seulement en considération l’arrondi des deux résultats obtenus on retient 2° dans les deux cas, valeur par excès pour 1°54′, par défaut pour 2°3’7,2 ».

        Histoire de pousser le luxe du détail, on peut même calculer l’écart de position provoqué par cette différence de 00°09’07 » entre les deux résultats.
        Cela revient à calculer la longueur de la corde sous-tendue par un angle de cette dimension placé au centre d’un cercle.

        l/2 = r sin (Ô/2) 
        avec:
        l = longueur de la corde = écart de position
        r = rayon du cercle = distance de la position à vol d’oiseau 
        Ô = Angle au centre = différence entre les résultats

         soit pour une distance de la position de 10 km = 10 000 m:
        l /2 = 10 000 sin (00° 09′ 07 »/2) = 7,915
        l = 7,915 x 2 = 15,83

        D’où un écart de position de 15,83 m à une distance de 10 km à vol d’oiseau.

        • Merci pour ces petits calculs. En tout cas, ça permet bien de vérifier que les arrondis utilisés n’ont pas d’impact sur la précision que l’on a en randonnée. ;-)

          • Tout à fait d’accord.
            A tel point que par analogie avec cette citation de Descartes:
            «la géométrie est l’art de raisonner juste sur des figures fausses»,
            jusqu’à une certaine limite, on pourrait presque dire que
            «la navigation est l’art d’arriver juste avec des mesures fausses»

          • déjà : Bonne année à François et Bernard,

            au lieu de trainer toutes ces décimales :

            « l’arrondi de la somme est égal à la somme des arrondis »

            voilà ce que je dirais
            ceci est probablement du au fait que la somme est une opération régulière dans l’espace considéré : les nombres relatifs décimaux.

            mais je suppose qu’un prof de maths dirait ça beaucoup mieux

            autrement, tout à fait d’accord avec Bernard, quand on fait une approximation sur le terrain, autant savoir l’écart que l’on risque de faire.

            Je maintiens qu’on peux s’en sortir sur le terrain sans faire de calculs, c’est au moins le truc pour ne pas faire d’erreur.

          • Bonjour Jean-François

            Je suis bien d’accord, sur le terrain il est tout à fait préférable de ne pas avoir à réaliser des calculs, surtout quand on n’est pas sûr de son affaire. Tout comme toi, je pense qu’il vaut mieux user d’un artifice matériel plutôt que de se tromper. Toutefois quand cela s’avère indispensable, de préférence au cours de la préparation, il me semble important de maîtriser le sujet et de bien vérifier les résultats pour ne pas s’embarquer dans une aventure avec des erreurs qui pourraient avoir des conséquences plus ou moins désagréables.

            Voici les règles que j’applique pour les petits calculs scientifiques et techniques:
            . pour obtenir un maximum de précision, j’effectue les calculs avec un maximum de chiffres manipulables après la virgule;
            . sauf cas particulier, la somme des nombres arrondis n’est pas égale à l’arrondi de la somme de ces nombres, aussi c’est uniquement le résultat que j’arrondis selon l’approximation acceptée;
            . si le chiffre considéré est égal ou supérieur à 5, j’arrondis par excès le nombre au chiffre immédiatement supérieur. S’il est inférieur à 5 j’arrondis par défaut le nombre en supprimant ce chiffre, ainsi que tous ceux positionnés à sa droite.
            Éventuellement je peux être amené à tronquer le résultat pour ne retenir que les chiffres significatifs qui m’intéressent, sans autre considération. Par exemple au sujet de la déclinaison magnétique précédente chiffrée à 8′, en toute rigueur j’aurais dû écrire «tronquée à l’unité» à la place de «arrondie par défaut» (je n’ai pas pu corriger car une fois envoyé, le texte n’est malheureusement plus accessible pour modification). En effet, selon l’application stricte de la règle précédente l’arrondi par défaut de 8,64′ ne peut être que 8,6′ tandis que l’arrondi par excès à l’unité est 9′, à l’évidence plus proche du résultat calculé que la valeur tronquée qui a été retenue. Je suppose que ce choix relève d’un critère autre que la précision du calcul.

            Effectivement, comme tu le soulignes, il est intéressant de connaître l’implication de l’approximation d’une mesure effectuée, en particulier lorsque l’on est en action sur le terrain.
            En utilisant le modèle précédent, je peux facilement calculer quelle est la longueur du segment sous-tendu par un angle de 1° à une distance à vol d’oiseau de 1 km = 1000 m.

            l = 2 d sin (Â/2) 
            avec:
            l = longueur du segment
            d = distance de la position à vol d’oiseau
            Â = angle de 1°

            l = 2 x 1000 x sin (1°/2) = 17,45 m

            Soit un segment d’environ 17 m de longueur par degré d’angle de la boussole et par kilomètre de distance à vol d’oiseau. Ainsi, il suffit de multiplier ce résultat par le nombre de degrés et/ou de kilomètres pour l’adapter aux circonstances.

            Bonne année 2014

            Bernard77400

          • Suite et fin….
            L’approximation de la longueur d’un nouveau segment obtenue en multipliant directement par un angle différent le résultat calculé pour 1° n’est bien sûr valable que pour de faibles valeurs angulaires, sinon il faut recalculer le sinus, ce qui nécessite de disposer d’une calculatrice scientifique sur le terrain.

            Cela correspond généralement à des erreurs de mesure induites par:
            . une déclinaison magnétique faible non prise en compte;
            . un réglage d’azimut approximatif du cadran de la boussole;
            . une visée peu précise pour le relèvement de l’azimut d’un repère.

            Exemples de calculs pour  = 5° et d = 5 km
            Calcul approché de la longueur du segment:
            l1 = 17,45 x 5 x 5 = 436,25 m
            Calcul complet de la longueur du segment
            l2 = 2 x 5000 x sin (5/2) = 436,19 m

  12. bonjour
    moi je sui un nauvice sur la topographie militaire , je voudrais que vous puissiez maider a mieu comprendre daventage la topographie du debut merci

  13. Bonjour,
    Je vous félicite pour la clarté de l’explication de la déclinaison magnétique.
    Au début de cette explication, vous évoqué un troisième nord. Quel est-il ?
    Recevez mes meilleures salutations.
    Marc Tisserand

    • Bonjour Marc,

      Le troisième nord est le nord du quadrillage qui est présent sur certaines cartes. Par exemple, sur les cartes IGN « compatibles GPS », il y a un quadrillage kilométrique UTM qui est représenté en bleu. Le troisième nord est la direction des lignes verticales de ce quadrillage (en allant vers le haut).

      A bientôt,
      François

  14. Pour ceux d’entre vous qui préférez un site français, il y a aussi un calculateur de déclinaison à cette adresse.
    http://www.geomag.nrcan.gc.ca/calc/mdcal-fra.php
    Salutations!

  15. Bonjour Denis,
    le problème n’est pas forcément la langue, si toutefois c’est de l’anglais …, mais surtout qu’il y ait toutes facilités pour alimenter les coordonnées de la région qui intéresse, malheureusement le site canadien ne fournit pas d’aide pour cela.

    http://www.ngdc.noaa.gov/geomag-web/#declination

    est présenté à coté d’un accessoire permettant de déterminer les coordonnées : sélection d’un pays, et dans ce pays, une des principales villes, les chiffres de la longitude et la latitude sont alimentés au bon endroit. Fournir aussi la date du futur voyage. Le résultat s’affiche sur un petit bout de carte, montrant la rose des vents basculée vers le nord magnétique, et la déclinaison en degrés (décimaux). La variation annuelle est également indiquée, mais attention ce sont des minutes décimales.

    Cas du smartphone : le calculateur invoqué à partir d’un smartphone android (à vérifier pour les I-Phones), la position de celui-ci est utilisée, ainsi que la date du jour, la carte s’affiche avec la rose des vents basculée vers le nord magnétique. La déclinaison est aussi fournie en chiffres, c’est utile pour ceux qui ont oublié de s’informer avant.

    autre calculateur encore plus pratique (merci les Anglais) : World Magnetic Model 2010 Calculator

    http://www.geomag.bgs.ac.uk/data_service/models_compass/wmm_calc.html

    un simple clic sur la carte du monde zoomable donnera toutes les infos. Important : le point peut être mémorisé, afin de comparer avec un autre, mémorisable à son tour, exemple: comparer la déclinaison entre 2 points de la France, Le Finistère et la Corse.

    encore un autre calculateur : aller voir dans la page le paragraphe :
    A Javascript implementation of the World Magnetic Model

    http://www.bdcc.co.uk/Gmaps/Services.htm

    enfin

    http://magnetic-declination.com/

    (semble utiliser un modèle de données périmées, à surveiller)

    bonnes randos (n’importe ou dans le monde)

  16. Bonjour,

    je me pose une question concernant la valeur positive ou négative qu’on attribue à l’EST ou à l’OUEST afin de corriger la déclinaison magnétique EST + et OUEST – . C’est la formule donnée dans un livre d’instructions sur l’utilisation d’une boussole venant de la France, puis ça me semble le contraire pour la formule suggérée pour l’utilisation d’une boussole au Canada. Si j’ai bien compris contrairement à l’Europe au la France au Canada on additionne pour corriger la déclinaison OUEST alors qu’en France on le soustrait puis c’est le contraire pour la valeur de la déclinaison EST qu’on additionne en France alors qu’on le soustrait au Canada .

    Merci de me donner l’explication ou si j’ai tout simplement mal interprété ma lecture.

    Bonne journée

    JPC

    Bonne journée

    JPC

    • http://geomag.nrcan.gc.ca/mag_fld/compass-fra.php

      Bonjour Jean-Pierre

      si j’en crois les explications données par le site « officiel » du Canada sur la déclinaison magnétique et l’utilisation de la boussole, je pense qu’il n’y a pas de différence, le cap progresse dans le sens positif comme les aiguilles d’un montre.
      De fait une correction vers l’est est notée + (plus)
      par symétrie vers l’ouest, c’est noté – (moins)

    • Je pense que le plus simple pour ne pas se tromper est de faire un petit schéma avec le nord géographique et le nord magnétique et de faire une vérification rapide (à l’azimut 0°) une fois que l’on a corrigé sa boussole (ou sa carte) pour prendre en compte la déclinaison magnétique.

  17. Bonjour.
    Tout d’abord merci pour ces explications simples et à la fois complètes pour démarrer un parcours d’un point à l’autre. Je ne m’attache pas pour le moment à rectifier les erreurs d’un point A sur B dûes à la déclinaison entre le NM et NG. Ce sera pour plus tard. J’ai commandé cette boussole et pense avoir fait le bon choix??? >> Recta DS-50 Global-System Boussole (tu peux m’en dire quelques mots?) Je l’attends ce mardi.
    Mon site n’a rien à voir ici quoique les oiseaux (pigeons par ex) arrivent à se repérer dans leur vol pour retrouver le chemin du bercail ; ce serait intéressant de comprendre. A bientôt sur ton site.

    • Bonjour Christophe,

      Cette boussole est très bien pour s’orienter en randonnée. En plus, avec le système global, tu peux aller partout dans le monde sans problème : attention à bien corriger la déclinaison magnétique par contre.

      A bientôt,
      François

  18. Bonjour,
    quelle est l’orientation du quadrillage bleu sur les cartes IGN serie Bleu au 25000.
    Si j’oriente ma carte en prenant ce quadrillage en référence, existe t – il des corrections à appliquer.
    Ce quadrillage démarre vers l’Est et l’Ouest à partir du méridien central du fuseau. Sur les cartes près de ce fuseau est ce que ce quadrillage est = au nord géographique.

    • Correction: Sur les cartes près de ce méridien est ce que ce quadrillage est = au nord géographique.

    • Bonjour Romain,

      Le quadrillage bleu (quadrillage UTM) n’est ni orienté vers le nord géographique, ni vers le nord magnétique. Les corrections à appliquer ne se déterminent pas facilement avec la carte entre les mains. C’est pour cela qu’il vaut mieux ne pas se servir de ce quadrillage avec la boussole.

      Par contre, les méridiens tracés (en degrés ou en grades) indiquent la direction du nord géographique. Souvent d’ailleurs, les bords verticaux des cartes IGN correspondent à des méridiens (même si c’est en train de changer avec la nouvelle édition).

      A bientôt,
      François

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis mais non diffusé)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>