Nov 242011
 

RespirabilitéComme j’en ai déjà parlé dans plusieurs de mes articles dont celui sur l’imperméabilité et celui expliquant ce qu’est le système des 3 couches : rien ne sert d’essayer de vous protéger de l’eau extérieure en randonnée (pluie, neige, flaques d’eau, herbes mouillées, etc.) si c’est pour vous faire mouiller de l’intérieur par votre transpiration.

Je me souviens d’une amie à qui j’avais conseillé d’acheter un surpantalon imperméable et respirant pour randonner en Tasmanie. Je n’avais sûrement pas assez insisté sur le terme « respirant ». Devant un grand choix de surpantalons imperméables qui avaient tous l’air similaires, elle avait acheté un des moins chers. « Pourquoi payer plus pour quelque chose qui a l’air semblable ? ».

Il était extrêmement imperméable, aucun problème avec cela. Mais dans les deux sens – et c’était bien là le problème ! L’eau venant de l’extérieur ne pénétrait pas à l’intérieur, mais la transpiration à l’intérieur n’était pas évacuée vers l’extérieur. C’était « l’effet sauna », il n’était absolument pas respirant.

Le résultat était que son pantalon de randonnée en dessous était trempé, alors que le mien était presque sec étant donné que j’utilisais un surpantalon imperméable et respirant. Pour les randonnées suivantes, elle a investi dans ce type de surpantalon et a fortement apprécié la différence. C’est dommage, car son premier achat a été inutile.

J’ai fait la même erreur la première fois que j’ai acheté un poncho étanche. C’est sûr qu’il ne m’avait pas coûté cher, mais il ne m’a pas permis de rester sec…

Ne tombez pas dans ce piège et choisissez correctement votre matériel de randonnée imperméable (vêtements, tentes à simple paroi, chaussures, etc.) pour éviter de dépenser de l’argent pour rien ! Je vous aide à faire cela dans cet article, qui est complémentaire de mon article sur l’imperméabilité.

Lire la suite »

Sep 022011
 

Choisir du matériel de randonnée imperméableNe vous est-il jamais arrivé de prendre l’eau alors que votre veste ou votre tente était censée être imperméable ? Savez-vous qu’il existe différents degrés d’imperméabilité pour le matériel de randonnée ?

Rester sec en randonnée est un challenge difficile dans certaines conditions. Je vous défie par exemple de rester secs après un orage au bord de la côte en Tasmanie – et tant qu’on y est de ne pas partager votre sang avec les sangsues ;). Si votre matériel n’est pas imperméable – ou pas assez imperméable – vous n’avez aucune chance.

C’est pourquoi quand vous choisissez du matériel de randonnée qui a besoin de résister aux intempéries, il vaut mieux savoir lire les chiffres présentés sur les étiquettes pour ne pas prendre l’eau.

Cela vous évitera par exemple de dépenser une fortune dans une tente qui prendra l’eau si la pluie est trop forte ou dès que vous effleurez la paroi. Tout cela parce que vous ne saviez pas ce que voulaient dire « paroi : 1 500 mm » ou « tapis de sol : 4 000 Schmerber ».

Cela vous évitera aussi de vous faire vendre une veste en Gore-Tex à 299 euros pour rester secs pendant une balade du dimanche.

Lire la suite »