Juil 122018
 

La randonnée en solo au féminin de 1 à plusieurs jours

Cet article est un article invité rédigé par une lectrice du blog : Axelle (présentation en bas d’article). C’est donc elle qui s’exprime à travers les « je ». Elle est bien mieux placée que moi pour parler de randonnée solo au féminin. Place à Axelle…

Randonner en solo : aventure, joie et fierté

Si vous lisez régulièrement le blog de François, c’est que vous êtes convaincue que la randonnée pédestre est une incroyable source de satisfaction et de bien-être.

Et si je vous disais que lorsqu’on la pratique en solo, le plaisir et la fierté ressentis sont intensifiés à un point que vous ne soupçonnez peut-être pas encore ?!

En tant que femme, vous pouvez être l’égale de l’homme en matière d’organisation, d’orientation, d’esprit d’aventure…

Je ne vois personnellement aucune raison pour m’inquiéter davantage qu’un homme, à l’idée de randonner seule. Sachant que le risque zéro n’existe nulle part, même pas en bas de chez vous.

En montagne, le risque de se faire agresser est quasi nul. Les détraqués sont en ville ! Le risque de se blesser est assez rare. Surtout si on est en bonne condition physique, qu’on est prudente et bien préparée.

Cependant, s’il s’agit de votre première randonnée en solo, vous aurez besoin d’être rassurée pour vous lancer. Ou de rassurer vos proches !

Vous pouvez alors prendre quelques précautions relatives à notre sexe. Elles vous permettront de préserver votre confort, mais aussi votre sécurité.

Voici un tour d’horizon des avantages et bonnes pratiques de la randonneuse en solo.

Lire la suite »

Jan 172014
 

Du papier toilette et des étrons en guise de balisageVous marchez, vous profitez de la nature, vous êtes dans un cadre somptueux et vous en profitez même pour prendre quelques photos. Vous êtes attentif à cette nature qui vous entoure, vous entendez le bruit du vent dans les feuillages, vous sentez cet air frais sur votre visage et soudain une couleur vous attire l’œil. Du blanc, très blanc, une couleur peu présente dans la nature. Vous vous approchez par curiosité et tombez nez à nez avec un somptueux morceau de papier toilette en compagnie de quelques étrons…

Rien de tel pour gâcher une randonnée ou un moment passé dans la nature !

Je suis sûr que vous avez déjà vécu cela, je l’ai malheureusement vécu de nombreuses fois, et j’aimerais parler de ce sujet un peu tabou aujourd’hui. Si jamais cet article peut améliorer les pratiques de quelques personnes, j’en serais déjà très satisfait.

C’est un article que j’avais envie d’écrire depuis un moment. J’ai essayé qu’il reste constructif et ne tourne pas au « coup de gueule ».

Et pourtant, je suis dépité à chaque fois qu’à quelques mètres d’une route ou d’un sentier traînent des morceaux de papier toilette ou des mouchoirs et des excréments. J’ai du mal à comprendre que certaines personnes ne fassent même pas l’effort de cacher tout ça. Est-ce que ces personnes feraient cela dans leur jardin ? J’en doute… Et je pense qu’elles feraient preuve d’un peu plus d’ingéniosité pour faire cela plus proprement.

Je ne vais pas m’étendre sur la pollution que cela entraîne – qui est à la fois visuelle, olfactive et environnementale – car je pense qu’elle est assez évidente. Nous allons donc voir d’où vient ce problème (papier toilette et excréments « posés » sur le sol) qui est fréquent en France (et dans d’autres pays) alors que ce serait une chose impensable dans beaucoup d’autres pays (même européens).

Lire la suite »