Sep 222016
 

Lyophilisés pour la randonnée avantages et inconvénients test de 13 produits

Cela faisait un moment que je n’avais pas mangé de lyophilisés lors d’une randonnée – étant plutôt habitué à préparer moi-même mes repas.

J’avais testé il y a une dizaine d’années, mais n’avais pas retenté l’expérience, pas tellement convaincu par le goût et le coût de ces produits.

10 ans plus tard, je me rends compte qu’il y a eu du changement. 😉

C’est un test un peu particulier, car j’y parle à la fois de l’intérêt des lyophilisés pour la randonnée (avantages et inconvénients) et de mes retours sur différents plats (de plusieurs marques) qui m’ont été envoyés par la boutique Lyophilise & Co (je vous en reparle un peu plus tard, avec un petit code de réduction).

Comment sont préparés les lyophilisés ?

C’est la petite minute encyclopédique, car beaucoup de personnes ne savent pas exactement comment sont obtenus les aliments lyophilisés.

On pense souvent à tort qu’ils sont simplement déshydratés. En fait, les aliments sont d’abord surgelés et ensuite déshydratés (par sublimation).

L’avantage (notamment par rapport aux aliments déshydratés à plus haute température) est que ce procédé conserve bien l’aspect, le goût, l’odeur et les qualités nutritionnelles des aliments.

De plus, ces produits peuvent être stockés pendant des années à température ambiante et peuvent être réhydratés rapidement.

Déroulement du test

Test lyophilisés - Hauts Plateaux Vercors

L’équipe de Lyophilise & Co m’avait envoyé une sélection de 13 repas et aliments lyophilisés que je pensais tester lors de différentes sorties.

En préparant la traversée sud-nord des Hauts-Plateaux du Vercors quelques temps plus tard (je publierai un article détaillé sur le blog), je me suis dit que ça serait l’occasion idéale pour le test.

Coup de chance, il s’est avéré que le nombre de plats correspondait exactement au nombre de repas dont nous avions besoin pour la traversée pour 2 (avec ma compagne). 🙂

C’était d’autant plus pratique, car l’eau est rare sur les Plateaux en été et cela nous a évité une vaisselle succincte synonyme de mélange de goûts (ex : goût de curry ou de morue dans le café du matin) – car on peut manger directement dans les sachets.

Nous avons donc opté pour une randonnée quasiment uniquement avec des lyophilisés pour les repas (deux matins, deux soirs et un midi) – ce qui était parfait pour un bon test.

Avantages et inconvénients des lyophilisés pour la randonnée

Je vais essayer de présenter les avantages et inconvénients des lyophilisés par rapport à une nourriture préparée soi-même et plutôt bien optimisée au niveau du rapport énergie/poids (exemple : pas de boîtes de conserve, pas de fruits ou légumes frais, etc.).

Quand on pense « lyophilisés », on pense « randonnée de plusieurs jours », mais on peut tout à fait envisager d’en emporter pour des randonnées à la journée. Dans ce cas, à moins d’avoir envie d’emporter de quoi faire chauffer de l’eau, il faut privilégier les plats et aliments qui se mangent secs ou se réhydratent à l’eau froide.

Note : ils se réhydratent tous à l’eau froide, mais certains seront beaucoup moins bons et mettront beaucoup plus de temps à se réhydrater (c’est généralement indiqué dessus).

Avantages
  • Rapides et pratiques au moment de la préparation de la randonnée. C’est le même principe que sortir un plat tout fait de son congélateur et le mettre au four à micro-ondes par rapport à cuisiner son repas. La préparation est limitée, les repas sont tout faits. En plus, on peut les commander par internet et ils arrivent rapidement. On peut même avoir un stock chez-soi et piocher dedans juste avant de partir.
  • Goûteux. La majorité des lyophilisés ont du goût et sont agréables à manger. Cela n’est pas toujours le cas quand on prépare soi-même sa nourriture. On a parfois de la nourriture un peu fade quand on essaye de rester léger.
  • Variés. On peut facilement varier les repas, il suffit de prendre un sachet différent. On peut passer de la morue au curry, aux spaghettis carbonara, etc. Cette variété est souvent un peu plus difficile à avoir quand on se prépare ses repas légers.
  • Relativement équilibrés. Beaucoup de repas lyophilisés ont une répartition nutritionnelle intéressante et sont constitués d’aliments variés. Par exemple, un repas peut contenir : féculents, viande ou poisson, légumes, épices, etc.
  • Assez légers par rapport à leur apport calorique. Je reparle de ce point-là en particulier plus bas.
  • Dispensent de faire la vaisselle. On peut réhydrater directement les aliments dans leur sachet, que ce soit avec de l’eau froide ou chaude. Cela évite de devoir faire la vaisselle. Ce n’est pas une histoire de fainéantise, mais c’est surtout un point important lors de bivouacs sans point d’eau à proximité. Ça évite de porter de l’eau qui servira uniquement pour la vaisselle ou d’avoir des morceaux du dîner de la veille qui flottent dans le thé ou café du matin.
  • Dispensent d’éléments de popote. Comme on peut manger directement dans les sachets, on peut limiter les éléments de popote que l’on emporte pour gagner du poids.
  • Rapides et pratiques à préparer. Il suffit de porter de l’eau à ébullition ou d’avoir de l’eau chaude, de la verser dans le sachet et d’attendre. C’est à peu près équivalent en temps à la cuisson de la semoule, des pâtes ou du riz (cuisson rapide).
  • Economiques en eau. L’eau qui sert à préparer le repas lyophilisé est entièrement ingérée. C’est un petit plus lors de bivouacs éloignés d’un point d’eau. Cela dit, ce n’est pas spécifique aux lyophilisés uniquement : on a le même avantage avec de la semoule ou si on mange du pain et du saucisson par exemple. Ce n’est par contre pas le cas avec des pâtes ou du riz par exemple.
Inconvénients
  • Prix. C’est sûrement l’inconvénient principal pour beaucoup de randonneurs. Un repas lyophilisé est assez cher – surtout par rapport à un repas préparé soi-même. Et c’est le procédé de lyophilisation qui est en grande partie responsable, car coûteux.
  • Taille des portions. A moins de bien tester avant de partir en randonnée, il est difficile de savoir si tel lyophilisé sera suffisant ou pas en termes d’énergie et de satiété. Cela dit, avec des repas préparés soi-même c’est un peu pareil, à part que l’on part souvent de la même base (ex : 100 g de semoule). Dans tous les cas, on a souvent des en-cas à côté pour moduler.
  • Quantité d’eau pas toujours facile à doser. Certains sachets ont des traits de remplissage à l’intérieur alors que d’autres indiquent la quantité d’eau à ajouter. Je n’avais pas réfléchi à cela avant de partir et je me suis retrouvé à doser 194 mL avec une bouteille d’eau de 1,5 L. Autant vous dire que c’était très approximatif… ;-)Du coup, la prochaine fois, je ferai des graduations sur une bouteille d’eau pour mieux doser.Quand les sachets ont un trait de remplissage, ce n’est pas forcément gagné, car cela dépend comment on tient le sachet. Il faut donc adapter un peu et c’est parfois un peu trop liquide ou un peu trop solide.
  • Beaucoup d’emballages et de déchets. C’est un point qui m’a marqué, car on se retrouve avec un sachet par repas (ou deux pour les gourmands qui prennent un dessert) et ces sachets sont assez conséquents – pour supporter de l’eau bouillante et maintenir le plat au chaud.
  • Moins de « contrôle ». Pour reprendre ma comparaison avec les plats tout faits, avec les lyophilisés on n’a pas la satisfaction de préparer son repas, de choisir exactement ce que l’on met dedans et la quantité que l’on met dans chaque repas. De plus, on ne peut pas vraiment savoir à quoi s’attendre avant de tester (goût, quantité, etc.).

Au final, on retrouve beaucoup de ces avantages et inconvénients dans notre vie de tous les jours :

  • La différence entre se préparer un sandwich et en acheter un.
  • La différence entre se préparer un repas et aller au restaurant.
  • La différence entre un plat surgelé et un plat fait maison.
  • Etc.
Lyophilisés : vraiment le plus léger pour randonner ?

Je voulais m’attarder un peu plus sur le poids, car c’est une des motivations premières pour beaucoup de randonneurs qui mangent des lyophilisés. J’aimerais surtout comparer le poids entre des repas préparés soi-même et des lyophilisés.

Pour commencer, voici quelques exemples :

  • Si on ne mange que des pâtes, on aura un rapport de 351 kCalories par 100 g.
  • Si on ne mange que des cacahouètes, on aura un rapport de 567 kCalories par 100 g.
  • Si on ne boit que de l’huile d’olive, on aura un rapport de 884 kCalories par 100 g.

Les lyophilisés que j’ai testé ont un rapport poids/énergie entre 294 kCal et 589 kCal pour 100g.

Donc en théorie, si on se base uniquement sur ce rapport, on peut être beaucoup plus légers en préparant soi-même sa nourriture.

Oui.

Mais…

L’énergie n’est pas la seule chose à prendre en compte, il y a d’autres aspects comme la répartition calorique, la satiété, les nutriments, la digestibilité, le goût, le plaisir, etc. sinon on boirait de l’huile en guise de repas.

Je me suis donc « amusé » à comparer la nourriture que j’avais lors du GR20 qui ne comportait aucun lyophilisé mais qui était pas mal optimisée au niveau du poids, avec la nourriture pour la traversée des Hauts-Plateaux du Vercors presque entièrement constituée de lyophilisés (hormis des barres de céréales, fruits secs, pâtes de fruits et pâtes d’amande).

J’ai calculé le rapport énergie/poids afin d’avoir un indice comparable. Ce rapport est dans les 2 cas assez similaire et est compris entre 400 et 450 kCal/100 g (je donne une fourchette car j’avais quelques approximations dans le calcul).

Dans les 2 cas, on pourrait faire encore plus léger, mais c’est intéressant de voir que les rapports sont assez similaires. Ça montre que les lyophilisés (en tout cas ceux que j’ai testés) sont une option assez légère.

Si on compare les 2 expériences, je dois avouer que la nourriture était bien plus variée avec les lyophilisés lors de la traversée des Plateaux du Vercors – mais on ne s’était pas trop « cassés la tête » pour préparer les repas du GR20. On savait que l’on aurait faim et que l’on mangerait. 😉

Mon avis

Avantages inconvénients lyophilisés

J’ai essayé d’être aussi objectif que possible dans les avantages et inconvénients, voici maintenant mon avis totalement subjectif. 😉

Au final, j’ai été agréablement surpris par les lyophilisés, j’avoue que le côté pratique et rapide de la chose m’a beaucoup plu – surtout le fait de pouvoir juste attraper des sachets de lyophilisés en même temps que son sac de couchage et son réchaud avant de partir.

J’ai aussi apprécié la variété, le fait de ne pas manger la même chose à tous les repas, même si j’ai une bonne « résistance » à ce niveau-là.

En plus d’être bons, la plupart des lyophilisés testés avaient vraiment du goût et c’est quelque chose de très agréable après une journée de randonnée. J’ai l’impression que le fait d’avoir beaucoup transpiré et beaucoup bu d’eau dans la journée donne envie de manger quelque chose de fort en goût plutôt que fade (voir l’article sur l’hyponatrémie).

Les quantités nous ont semblé plutôt bien dosées pour nous – nous avons mangé des en-cas à côté, mais il ne me semble pas plus ou pas moins que d’habitude.

Même si je suis très emballé (mauvais jeu de mots), je ne pense pas que je vais me convertir à 100% aux lyophilisés, car j’aime bien préparer ma nourriture (comme dans la vie de tous les jours).

Mais, je pense que je vais en manger beaucoup plus régulièrement en randonnée et ne pas attendre 10 ans avant la prochaine expérience lyophilisée. 😉

Test de différents lyophilisés

Test lyophilisés randonnée

Si vous n’êtes pas trop habitué aux lyophilisés, ce test vous permettra de savoir ce qu’il existe et si vous êtes habitué, ça vous donnera peut-être des idées pour vos prochaines sorties.

Comme vous le savez (en tout cas j’espère), j’essaie toujours d’être le plus objectif possible dans mes tests. Avec le matériel, ça reste assez facile, mais en termes de nourriture, c’est beaucoup plus difficile – car les goûts sont très différents d’une personne à une autre.

Pour chaque lyophilisé, je vais vous donner mon ressenti – même s’il est très subjectif – et il faut garder à l’esprit qu’après 8 heures de marche, tout paraît bon. 😉

Ma compagne a aussi testé les lyophilisés, j’ai donc aussi pris en compte ses remarques – ce qui permet de confronter plusieurs avis.

En plus du goût, j’ai aussi essayé de vous donner mes impressions sur la quantité et la satiété. C’est aussi à prendre avec des pincettes, car ça dépend de l’effort, de ce qui a été mangé avant et quand, etc.

J’ai aussi ajouté des remarques sur le côté pratique de chaque produit, même si ce n’est pas forcément le critère premier.

Je n’ai pas inclus un descriptif extrêmement détaillé de chaque produit, car vous pouvez facilement trouver ces informations sur internet ou sur le sachet de chaque lyophilisé.

Je vous ai aussi mis un lien direct vers le site Lyophilise & Co où vous retrouverez plus d’informations et pourrez éventuellement les commander (n’oubliez pas d’utiliser le code promo que je donne un peu plus bas pour bénéficier d’une petite réduction). 😉

Lyo Expedition – Strawberries (fraises)

Lyo Expedition StrawberriesCe sont des fraises lyophilisées qui ne se réhydratent pas, on les mange directement à la sortie du sachet – la texture n’a donc rien à voir avec des fraises fraîches.

Elles sont très bonnes, avec un petit goût acidulé. Nous les avons mangées comme ça en tant qu’en-cas, mais elles pourraient être aussi ajoutées à du muesli ou du granola pour le matin par exemple.

Notes : sans gluten, sans conservateur et additif artificiel

Kcalories/100 g : 294
Kcalories/produit : 59
Poids : 20 g
Prix : 3,60 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-4692-fraises-fruits-lyophilises.aspx

Lyo Expedition – Banana (bananes)

Lyo Expedition BananaCe sont des tranches de bananes lyophilisées qui ne se réhydratent pas, on les mange directement à la sortie du sachet.

Ça ressemble un peu à des tranches de bananes séchées avec une texture et un goût un peu différents. C’est très bon, un peu plus sucré que les fraises. Elles peuvent être mangées comme cela, en en-cas ou ajoutées au petit déjeuner (ex : muesli, granola…).

Notes : sans gluten, sans conservateur et additif artificiel

Kcalories/100 g : 354
Kcalories/produit : 106
Poids : 30 g
Prix : 3,50 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-4694-bananes-fruits-lyophilises.aspx

Expedition Foods – Spaghetti Carbonara

Expedition Foods Spaghetti carbonaraJ’ai eu une petite surprise avec ce repas lyophilisé.

Je lis les instructions (en anglais), mesure 195 mL d’eau. Juste avant de verser, je revérifie et me dis : « je suis bête, ce n’est pas la bonne quantité, il y a écrit 340 mL ». Je verse 340 mL et attends que le plat se réhydrate.

Résultat : une soupe de pâtes.

Je revérifie sur le sachet en me disant qu’il y a vraiment trop d’eau et comprends le problème : il n’est pas préconisé la même quantité d’eau en français et en anglais – une erreur de traduction.

Au niveau du goût, j’ai trouvé cela assez fade, mais il y avait clairement trop d’eau – ça doit l’être moins avec la bonne quantité.

Au niveau de la quantité, cela ne m’a pas paru énorme.

Note : pas de trait pour indiquer la quantité d’eau à ajouter.

Kcalories/100 g : 518
Kcalories/produit : 495
Poids : 88 g
Prix : 7,95 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-5965-spaghetti-carbonara.aspx

Moutain House – Chicken Korma Curry (poulet korma et riz)

Mountain House Chicken Korma CurryUn très bon repas lyophilisé à base de riz et de poulet. Un bon choix pour ceux qui aiment les épices.

La quantité semblait très correcte (mais n’a pas empêché une petite mousse au chocolat par la suite). 😉

Note : trait pratique pour doser (à peu près) l’eau.

 

 

Kcalories/100 g : 522
Kcalories/produit : 564
Poids : 108 g
Prix : 7,50 €
Lien : https://www.lyophilise.fr/A-3812-poulet-korma-au-riz-25-ans.aspx

Travellunch – Mousse au chocolat

Travellunch – Mousse au chocolatJ’avoue que quand j’ai reçu les lyophilisés, c’est celui que j’étais le plus pressé de tester (avec l’aligot).

Non pas car j’adore le chocolat, mais parce que je sais comment on fait une mousse au chocolat et ne voyais pas comment on pourrait obtenir quelque chose y ressemblant en réhydratant de la poudre.

De la crème au chocolat d’accord, mais j’étais très sceptique pour la mousse.

Le dosage d’eau (froide) et le mélange n’est pas extrêmement facile, il faut bien s’appliquer pour tout réhydrater.

Une fois le temps de préparation passé, il s’avère que l’on obtient vraiment une mousse et qu’elle est bonne ! Il y a même des petits morceaux de chocolat dedans. Ce n’est pas de la mousse au chocolat maison, bien évidemment, mais c’est un dessert très appréciable et bien meilleur que ce que j’aurais imaginé.

La quantité est assez importante, ça fait un dessert pour 2 personnes sans problème (ou une personne gourmande).

Note : ne pas hésiter à déchirer le sachet pour récupérer quelques cuillérées au fond – testé et approuvé. 😉

Kcalories/100 g : 402
Kcalories/produit : 402
Poids : 100 g
Prix : 4,50 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-4074-mousse-au-chocolat.aspx

Travellunch – Muesli aux fruits

Travellunch – Muesli aux fruitsCe muesli peut se réhydrater avec de l’eau froide ou de l’eau chaude, je l’ai testé à l’eau froide.

Il contient du lait en poudre, ce qui donne l’impression de muesli avec du lait – comme ce que l’on pourrait faire chez soi. Il contient des morceaux de fruits lyophilisés. Le tout est assez bon et assez sucré en goût. Par contre si vous n’aimez pas trop le sucré, je ne vous le recommanderais pas.

La quantité nous a paru bonne pour un matin.

On peut se demander quelle est la différence avec un muesli « classique » auquel on ajouterait du lait en poudre – ce qui est très facile à faire. La principale différence est qu’une partie des fruits est lyophilisée et non pas déshydratée comme dans les mueslis « classiques » – ce qui conserve mieux leurs qualités nutritionnelles. Mais rien n’empêche de préparer soi-même quelque chose d’équivalent.

Kcalories/100 g : 402
Kcalories/produit : 503
Poids : 125 g
Prix : 2,95 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-4016-muesli-aux-fruits.aspx

Lyo Expedition – Coconut Porridge (porridge à la noix de coco, myrtilles, figues et graines de chia)

Lyo Expedition Coconut PorridgeUn porridge qu’il est possible de réhydrater à l’eau froide ou à l’eau chaude. Nous l’avons testé à l’eau froide.

Il est excellent, avec de beaux morceaux de fruits dedans. Le goût de noix de coco n’est pas trop prononcé (je sais que ça rebute certaines personnes).

Une remarque importante, ce plat lyophilisé n’est pas très sucré en goût. Ça ne nous a absolument pas gêné, mais je ne vous le recommanderais pas si vous aimez bien les petits déjeuners assez sucrés.

La quantité nous a paru bonne pour un matin.

Comme pour le muesli (voir au-dessus), c’est le genre de repas que l’on peut facilement préparer chez soi, car il y a peu d’ingrédients lyophilisés (figues et myrtilles).

Notes : sans gluten, sans lactose, sans conservateur et additif artificiel, convient aux végétaliens.

Kcalories/100 g : 518
Kcalories/produit : 518
Poids : 100 g
Prix : 5,90 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-5846-porridge-a-la-noix-de-coco-myrtilles-figues-et-graines-de-chia.aspx

Lyo Expedition – Chicken Tikka Masala (poulet tikka masala)

Lyo Expedition Chicken Tikka MasalaCe repas lyophilisé existe en deux tailles, nous avons testé le petit format. Excellent en goût pour ceux qui aiment les plats avec pas mal d’épices.

La quantité n’est pas énorme, mais c’était suffisant pour un midi.

Notes : sans gluten, sans conservateur et additif artificiel

 

 

Kcalories/100 g : 589
Kcalories/produit : 560
Poids : 95 g
Prix : 8,10 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-5704-poulet-tikka-masala.aspx

Voyager – Couscous de poulet aux légumes

Voyager - Couscous de poulet aux légumesUn lyophilisé pas extrêmement cher par rapport aux autres, car seuls le poulet et les légumes sont lyophilisés.

Je ne l’ai pas trouvé exceptionnel et un peu trop salé à mon goût – mais ça reste très correct pour un repas de rando. 😉

La quantité n’est pas énorme, mais c’était suffisant pour un midi.

Notes : trait de remplissage, encoches pratiques pour déchirer le sachet et finir le plat.

 

Kcalories/100 g : 355
Kcalories/produit : 284
Poids : 80 g
Prix : 4,80 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-4361-couscous-de-poulet-aux-legumes.aspx

Mx3 aventure – Aligot aveyronnais

MX3 Aligot aveyronnaisTrès bon plat lyophilisé pour ceux qui aiment le fromage. J’ai été agréablement surpris, je m’attendais à quelque chose un peu écœurant et ça ne l’est pas du tout. 🙂

La quantité est bonne, ça fait un bon repas pour le soir.

Note : trait de remplissage pratique même si je pense qu’il faut rajouter un peu plus d’eau que ce qui est indiqué.

 

 

Kcalories/100 g : 464
Kcalories/produit : 580
Poids : 125 g
Prix : 6,95 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-3892-aligot-aveyronnais.aspx

Lyo Expedition – Mexican Dish (assiette mexicaine grand format)

Lyo Expedition Mexican DishRepas assez bon, même si un peu moins relevé que ce à quoi je m’attendais. La quantité est bonne pour le soir, à savoir qu’il existe un petit format également.

Notes : sans conservateur et additif artificiel. Les encoches pour découper le haut et manger plus facilement le fond sont pratiques.

 

 

 

Kcalories/100 g : 382
Kcalories/produit : 481
Poids : 126 g
Prix : 8,80 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-4668-assiette-mexicaine-grand-format.aspx

Real Turmat – Morue à la crème au curry

Real Turmat - Morue à la crème de curryUn plat lyophilisé excellent avec de bons morceaux de morue. La quantité ne m’a pas paru énorme, mais c’était très bien pour le petit-déjeuner. Et oui, je fais partie de ces gens qui peuvent se régaler avec de la morue à la crème au curry pour le petit déjeuner. 😉

Note : c’est un des repas lyophilisés que j’ai préféré, mais aussi un des plus chers.

Kcalories/100 g : 452
Kcalories/produit : 384
Poids : 85 g
Prix : 9,95 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-5491-morue-a-la-creme-au-curry.aspx

Real Turmat – Gibelotte de bœuf

Real Turmat Gibelotte de BoeufUn autre plat lyophilisé excellent et bien relevé de Real Turmat avec de bons morceaux de viande.

La quantité semble correcte, en tout cas c’était très bien pour le petit-déjeuner. 😉

Kcalories/100 g : 515
Kcalories/produit : 556
Poids : 108 g
Prix : 10,95 €
Lien : http://www.lyophilise.fr/A-3940-gibelotte-de-boeuf.aspx

 

Site Lyophilise & Co

Je vais maintenant vous parler rapidement de Lyophilise & Co qui m’a gentiment envoyé ces lyophilisés pour le test.

Avant de continuer, je tiens à préciser que (comme d’habitude) je ne suis pas payé pour dire du bien ou du mal d’une marque ou d’un produit, car je fais les tests de manière totalement indépendante – je peux donc dire exactement ce que j’en pense. 🙂

C’est un site (et une entreprise basée à Lorient) qui a originellement été créé en 2010 pour palier à la difficulté qu’avaient les marins à s’approvisionner en lyophilisés variés.

Depuis, le site et l’entreprise ont pris de l’ampleur, proposent d’autres produits en plus des lyophilisés et touchent tous types de pratiquants d’activités en plein air.

Pour être honnête, je n’ai testé le site qu’une seule fois et je trouve qu’il est bien fait avec beaucoup d’informations claires sur chaque produit : analyse nutritionnelle, description, allergènes, disponibilité, stock, avis clients, etc.

Plus important, j’ai eu affaire à des personnes très gentilles et professionnelles et la livraison a été rapide et efficace. J’ai d’ailleurs regardé les différents avis clients sur le site et le « bon service client » ressort souvent.

Ils m’ont même proposé un code de promotion pour les lecteurs de Randonner Malin. Si vous commandez des produits sur leur site, vous aurez le droit à une réduction de -5%.

Le code à rentrer au moment de la commande est : RANDLYO

J’espère que vous appréciez le jeu de mots. 😉

Code promo Lyophilise

Un dernier conseil pour finir…

Pour ceux qui ne sont pas habitués aux lyophilisés, je me permets un petit conseil : lisez-bien les instructions sur les sachets des lyophilisés, car il y a parfois un absorbeur d’oxygène à enlever et parfois plusieurs traits de remplissage à l’intérieur.

Je suis curieux d’avoir vos avis sur les lyophilisés que ce soit sur le principe (intérêt en randonnée) ou sur des produits testés. Donc, dites-moi tout ça en commentaires. 😉

  84 commentaires à “Lyophilisés pour la randonnée : avantages et inconvénients + test de 13 produits”

Commentaires (84)
  1. Je confirme la difficulté de doser l’eau (même avec un verre doseur chez moi, j’ai réussi à rater !!!) : pour moi ça toujours été soit trop sec, soit trop liquide … un coup à prendre j’imagine …

    • bonsoir
      quelques infos et retours intéressants car j’ai hésité dans ma préparation de rando en autonomie en lozere en juin 16 sur 6 jours.
      au final je n’avais pas acheté Lyophilisé surtout vu les prix.
      j’ai préparé tous mes repas midi et soir de chaque jour en sachet zip.
      pris pas mal de produits marques connues en grande surface du genre « légumes de soleil / boulbour quinoa etc » et aussi sachets de nouilles chinoises car juste un peu d’eau à faire bouillir et ça se réhydrate en 5 / 10 mn.
      Avantages : poids / cout / mes sachets tout prêt
      Inconvénients : Au bout de 3 jours pour certains produits je ne pouvais plus sentir l’odeur ! (notamment tous ce qui était nouilles chinoises) / manque de viande (je n’ai emmener qu’un saucisson)
      j’avais pris aussi pas mal de fruits secs type abricots secs / noix d ecajou : cramberrys: etc
      PS : pas lourd pour le petit déj : les « cracottes » excellent avec le café en poudre!

      • Merci pour le retour. Il faut effectivement varier les produits avec des goûts peu subtils car ça devient assez vite écœurant à la longue. 😉

  2. Bonjour,
    Lors de ma première randonnée des trois jours seule en autonomie fin août j’ai emmené des plats Lyophilisés commandés sur ce site. Mon impression générale a été la même que dans l’article.
    La livraison a été rapide, bien emballé, le site est agréable à utiliser.
    J’avais des pâtes aux champignons dans lesquelles j’ai rajouté des girolles trouvées en route: un délice! Et c’était bien consistant: j’ai eu du mal à finir portion.
    Globalement c’était bon et pratique.
    Mais même remarque que dans l’article: on se retrouve avec pas mal de déchets, d’autant que « juste pour trois jours » j’ai troqué le réchaud classique contre un réchaud trekmates (pratique car pas de flamme, on peut faire autre chose pendant que le repas chauffe mais bcp d’emballages, nécessité de l’eau pour fonctionner, etc…)
    Maintenant j’alterne repas maison et repas lyophilisé…

  3. Bonjour,

    Merci pour tous vos articles.

    Cherchant à toujours marcher plus léger (exemple, GR20 fait avec 4,2kg sur le dos, location tente et repas préparé sur place avec ravitaillement en épicerie), je me demandais s’il n’était pas possible de reconditionner les repas lyophilisés pour manger directement dans la popote ?

    Question subsidiaire : les 2 pom’pot, ce sont des vraies compotes ou c’est pour transporter l’alcool à brûler du p3rs ?

    Merci par avance,
    Christophe

    • Bonjour Christophe,

      Je ne sais pas trop, mais je pense que c’est possible de le faire du moment que c’est fait juste avant de partir.

      Le risque en reconditionnant est d’ajouter de l’humidité et de l’oxygène et que le contenant s’oxyde, moisisse ou pourrisse. Mais je pense que ça ne doit pas être un problème sur quelques jours.

      Pour les pom’potes, elles sont effectivement remplies d’alcool à brûler pour le P3RS.

      A bientôt,
      François

      • Bonjour, j’ai testé le reconditionnement de la purée au fromage de chez Decathlon pour la trans aquitaine 2010 (6 jours de course) dans un sac congélation avec zip, c’était beaucoup plus leger, plus de place dans le sac et je n’ai rien perdu en saveur.
        Pascal

    • Crest tout à fait possible de les reconditionner. C’est ce que font la majorité des participants au marathon des Sables au Maroc par exemple (optimisation du poids), auquel j’ai participé cette année. Tous les repas pour une semaine dans le sac à dos.
      Quand à l’alligot, je n’aime pas trop. couflant, pas bcp de fromage.
      La marque Voyager, c’est pas mal. Creme caramel et crumble moyen.

    • Merci pour vos retours Marc et Pascal

  4. Bonjour François,

    Tout d’abord, super site, je suis en train de le parcourir depuis une bonne semaine pour préparer une randonnée sur plusieurs jours l’année prochaine.
    Sinon petite question : penses-tu qu’il est possible de lyophiliser soi-même ses aliments et donc garder les avantages d’une nourriture légère à transporter et également moins chère ?

    Merci,
    Arthur

    • Bonjour Arthur,

      A moins d’avoir un lyophilisateur qui coûte extrêmement cher, ça me paraît compliqué. Il est par contre possible de déshydrater ou faire sécher soi-même sa nourriture.

      Ça peut se faire au soleil, dans un four ou dans un déshydrateur. Attention à bien te renseigner, car il ne faut pas faire n’importe quoi avec certains aliments (notamment viandes et poissons).

      A bientôt,
      François

      • Bonjour

        Je tombe sur cette discussion par hasard, aussi j’en profite pour faire part de mon expérience.
        Déshydrater la nourriture n’est pas compliqué ni couteux. On peut le faire avec la plupart des aliments (viande, fruits, soupe, sauce…)
        Il faut investir un peu, un déshydrateur 1er prix coute environ 50 euros, mais quand je vois le prix prohibitif de ces repas lyophilisés l’appareil est vite rentabilisé, surtout que ça ne sert pas qu’en rando.
        Les produits (bien) séchés se conservent environ 1 an au frigo. On peut également les stocker à température ambiante beaucoup plus longtemps, mais cette fois il faut les emballer sous vide dans une poche aluminisée, et y placer un absorbeur d’oxygène.
        Il est préférable d’emporter du riz ou des pâtes à part et de ne sécher que la garniture, le résultat sera bien meilleur.

        • Oui effectivement, par contre les produits seront déshydratés et non lyophilisés – ce qui explique (en partie) la différence de prix.

  5. Bonjour Francois,

    Je confirme la majorité de tes constats. Par contre, étant végétarien, le choix est limité et l’on retombe rapidement sur les même plats. Lors de ma traversée sur le GR10 (39 jours) j’avais opté pour les lyophilisés (achetés sur le site mentioonné) et j’ai arrété au trois quarts du parcours car j’étais écoeuré. L’odeur et le gout des pates au champignons (ou autre) me soulève l’estomac. Ce n’est pas que le produit soit mauvais (un régal au début) mais à force c’est lassant. Maintenant, je prévois d’associer les différentes formules pour les grandes randonnées. Merci encore pour toutes ces bonnes infos

  6. Bonjour François
    Merci pour ces tests, j’ai déjà testé les MX3 et Mountain house et je suis arrivé aux mêmes conclusions, grâce à ce articles je vais essayer certaines autres marques, entre Lyophilise & Co, autant profiter du bon, une nouvelle fois merci 😉

  7. Bonjour Francois,

    Cela fais des annees que je pratique les repas lyophilises, et comme vous, les resultats sont tres mixte. J’ai eu justement sur le tour du Mont Thabor (Alpes du Sud) une gastro enorme avec le Mountain House poulet tikka voila quelques annees deja, mais maintenant, je ne touche plus aux plats lyophilises epice! On campait sauvage, et nous n’avions pas d’options que de continuer le lendemain. Je connais bien cette marque, l’ayant utilisee beaucoup aux USA, leur lasagne etait tres bon, mais recemment, leur portion sout disant 2.5 laisse vraiment sur sa faim. On a essaye pour la premier fois Expedition Food cette annee, et c’etait vraiment infect, a laisser de cote. Voyager est pas mal, mais je trouve que ca a baisse. Il y a un site de nourriture lyophilise aux USA qui exporte en Europe pour pas tres cher. Ils vendent la marque Backpacker’s Pantry, qui est super bonne et copieuse. Sinon, j’ai deja trouve dans les supermarches des pochettes de salades de couscous aux legumes et autre similaires qui sont un peu lourdes, mais prete a manger et qui sont parfaites pour le dejeuner et copieuses.

  8. bonjour,

    je rentre du GR20 nord avec dans nos sacs des plats lyophilizés pour le matin et le soir. J’ai aussi commandé sur ce site, et comme tu le dis si bien : personnes professionnelles et livraison rapide (ca fait du bien!).
    Pour l’aligot je suis TOUT A FAIT d’accord avec toi, c’est vraiment bon. Je n’ai pas pu le finir donc refermé je l’ai mangé sans aucun problème le lendemain. En effet, certaines marques ont une fermeture type Ziploc, donc très pratique, tant pour réhydrater que pour conserver si on a pas tout fini (comme la compote).

    Le site a braucoup de choix et on peut bien sélectionner en fonctione de nos critères : vegetarian, sans gluten tri par apport calorique….

    je rejoins aussi l’avis de Loïc, au bout d’un moment on a envie d’un VRAI repas. Mais après il y a de la diversité donc c’est pas mal.
    Pour ce qui est des plats, en plus de l’aligot j’ai aussi fondu pour les pâtes au fromage (je ne sais plus la marque, c’est une double portion dans un emballage bleu, que j’ai englouti toute seule (mon copain a fait la tronche, il n’y en avait plus pour lui!) et les pâtes à la siciliana (double portion aussi mais là on a partager, ne pas refaire 2 fois la meme erreur!! Et sinon la purée de poisson de décath est bonne aussi!.

    Enfin, un GRAND merci pour ce blog et toutes tes infos qui m’ont bien aidés à préparer notre rando!

  9. Bonjour,

    Merci pour ce retour très instructif !

    Pour l’alcool pour le P3RS deux compotes font combien d’utilisation ?

    • Bonjour Aurélien,

      Là il y avait 160 g d’alcool à brûler mais j’avais prévu un peu trop large, les 2/3 auraient suffit. Avec, on a fait :

      – 2 repas du soir + tisane pour 2
      – Cafés pour 2 matins pour 2
      – 1 repas du midi pour 2

      Ce qui donne : 6 repas, 4 tisanes et 4 cafés.

      Pour un autre exemple, sur le GR20, on avait 240 g pour 6 repas du soir + tisane pour 2 et 6 cafés. (12 repas, 12 tisanes et 6 cafés).

      En tout cas, c’est pratique de noter ces infos quelque part, car on oublie rapidement. 😉

      A bientôt,
      François

  10. Salut à tous,
    J’ai fais régulièrement le tour du Piémont italien avec des ados C’est un raid de 12 jours 11 nuits sans tente !!!
    Nous portions à chaque ravitaillement dans les petits village entre 17 et 22 kg et je peux vous dire que si nous avions mangés du lyophilisé cela aurait été dur dur …

  11. Très bon article qui reflète très bien les « pros and cons » du lyo. Bravo.
    Le problème du dosage d’eau est le plus grand « bémol » perso, j’utilise un goblet alu léger gradué de 10 à 30cl et je me fie pas (par expérience) aux traits de remplissage.

    Deux plats que j’ai testé sur le GR20 et absolument adoré:
    1. Chili con carné du Real Turmat – Un des rares plats qui est aussi bon qu’un bon Chili Con Carné servi dans un resto tex-mex…
    2. La sublime et merveilleuse Fondue 4 Fromage et ses Croutons de MX3. J’étais très sceptique au début mais c’est un plat simplement excellent! Avec ces croutons c’est encore plus rigolo.

    Les deux facilement trouvable sur Lyophilisé & Co qui est effectivement un très bon et fiable site avec livraison très rapide.

    Par contre, j’étais pas mal deçu par tous les plats « Voyager », surtout leur pates à la bolonaise très fade et pale. Le seul avantage de cette marque c’est que leurs sachets peuvent être bruler après usage. Mais c’est un avantage très négligeable.

  12. Bonjour François

    Ayant consommé cet été sur une rando de 2 jours et à la journée du lyophilisé acheté chez Lyophilisé &co et un autre site.
    J’ai eu du mal avec le goût extrêmement salé de beaucoup de plat. Tel que le poulet à la semoule : impossible à avaler trop salé ! ! 🙁 en plus d’une eau au micro pure ! ! Et effectivement pas évident à doser malgré les lignes de niveaux.
    Heureusement qu’il y avait cette fameuse mousse au chocolat extraordinairement succulente et très ressemblante à une mousse ! ! 🙂 Mon seul apport après une journée de marche de 8 heure. A part un sandwich le midi et des fruits secs.
    Non je ne renonce pas aux lyophilisés ! !
    Sur une rando journée test d’un taboulé. Eau froide attente 15 mn . Ah trop salé croustillant. .. 🙁
    Et dire que j’en ai encore pour au moins 3 jours de rando en lyophilisés ! 🙂

    Ccl :

    POSITIF : Léger pratique pour ranger dans le sac.
    Apport calorique correcte. Quantité correct voir trop (pour moi ) sauf la mousse chocolat 🙂
    Plats variés.

    NÉGATIF : trop trop salé . Et déchets encombrants.

    Ps : combien de quantité prendre en alcool à brûlé pour 2 jours ?

    Merci

    Sportivement Jean

    • Bonjour Jean,

      Merci du retour. Pour l’alcool à brûler, je viens de répondre à le même question d’Aurélien juste au-dessus.

      A bientôt,
      François

  13. Salut nous avons parcouru le gr20 cet été en autonomie total et nous avions emmené des Lyophilisé (MX3) pour ne pas siter la marque
    Eh ben agréablement surpris du goût et des rations proposé ( je confirme l’aligo exceptionnel) le seul petit défaut à mon goût est la place et le poids au départ
    Mais sinon vraiment je les conseils d’autant plus que nous avions profité d’une vente privée sur internet à moitié prix

  14. L’ideal serait de l’eau lyophilisée C’est une blague bien sur !
    Amicalement

  15. Article intéressant et je partage les avantages et inconvénient, en revanche je tiens à faire une petite spécificité pour les végétariens comme moi… Le choix est clairement limité en fait. En tout cas la dernière fois que j’en ai commandé (ok ça remonte à 2012 c’est pas non plus très récent comme avis !) ben je me suis retrouvée souvent avec des soupes en guise de repas… Et très peu de choix, y compris au vieux campeur où j’ai pu avoir que trois repas différents… Peut-être que cela a changé ! Mais depuis, je prépare tout moi-même et c’est bien plus simple (et souvent meilleur!)

    • Bonjour Anaïs,

      On dirait qu’il y a pas mal de choix végétariens maintenant, mais beaucoup moins pour les végétaliens par contre.

      A bientôt,
      François

  16. Salut,
    Le lyophilisé j’en ai toujours 3 packs végétariens(VOYAGER- MX3) dans mon sac au cas ou…
    Mais je considère cette nourriture comme un complément avec d’autres aliments.
    En revanche jamais de dessert, c’est diététiquement très pauvre dans ce domaine!
    Avec un groupe c’est mission impossible trop couteux, il faut alors répartir le poids du ravitaillement avec du solide et de bonnes casseroles légères.

  17. Bonjour,
    Perso j’ai déjà consommé du mix et du travel lunch pour des randos de un ou deux jours (à pied ou à vélo), ainsi que pour des randos (ski et raquettes) en Laponie et dans le Vercors en autonomie complète.
    1. Je suis assez partisan du lyophilisé « en réserve » si on arrive à court de nourriture pour des randos au long cours. Pour le reste, je trouve le fait maison plus sympa pour des longues périodes : le goût des lyoph’ est répétitif (le même plat aura exactement le même goût alors que deux bolos déhydratées ce ne sera jamais la même chose 🙂 ). Pour de courtes rando, on voyage de toute façon assez léger, donc si on peut emporter un repas maison, c’est mieux, trouve-je (aspect écolo lié aux emballages des lyoph)
    2. je pense aussi qu’il y a une différence si on voyage seul ou à deux d’une part ou en groupe d’autre part. En groupe, on partagera le poids des popotes et on pourra s’organiser pour que chacun emporte un repas collectif ce qui rendra la soirée bien plus conviviale qu’avec chacun le nez dans son lyoph’. Par contre, on prendra peut-être plus de poids en fuel ou en gaz en fonction du type de repas « maison », comme dit dans l’article : semoule qui permet d’éteindre le réchaud dès que l’eau frémit ou pâtes qui nécessitent encore +/- 10 min de cuisson. Cela étant, si on peut faire un feu de bois (et ranger les popotes noircies proprement), la question ne se pose pas
    3. pour l’aspect poids et écolo : à nouveau, en groupe, l’usage de deux popotes pour 6 avec repas collectif sous sachet plastique ziplock réutilisable à la prochaine rando sera sans doute moins lourd que 6 lyoph par jour dont il faudra garder les déchets durant toute la rando et qui ne pourront pas être recyclés.
    4. Bref : les aspect convivialité et écologie me pousseront toujours à privilégier du fait maison si possible. Et merci pour l’article et le site en général

  18. Très bon article!! Mais… Fais tu la distinction entre lyophilisé et déshydraté? Il faudrait… Car il y en a une… Mais comme je n’ai pas tout lu, tu l’as peut être précisé…

    entre autre, un rapide article
    http://www.inbio.ch/differences-entre-un-plat-deshydrate-un-plat-lyophilise-c1200x7868

    Cela peut avoir des conséquences donc sur pas mal de chose.

  19. Bonjour Francois,
    Un grand merci pour ce test, c’est complet tout est dit, c’est comme beaucoup de choses en rando….le prix plus c’est cher plus c’est top…
    Pour ma part , je suis à 100% lyo.Je n’y trouve que des avantages, emballages solides qui ne prennent pas de place? pas de « cuisine » à faire donc …pas de popotte j’ai juste 2 quarts en alu.C’est vrai que les premières fois le dosage de l’eau est un peu délicat mais avec l’habitude on sait adapter en fonction du plat un peu plus/moins d’eau.
    je ne les utilise que le soir après une « minute soupe »et je termine avec 1ou2 pompotte.Je ne prends que des MX3 beaucoup de choix , meilleur rapport qualité/prix et nettement meilleur que Voyager (trop salé) et Aptonia (aucun gout….. non je me trompe…ils ont tous le même gout!!!) dans la même gamme de prix.
    Merçi pour le sérieux de vos articles.
    Cordialement jclaude.

    • Bonjour Jean-Claude,

      Pour le prix, ce n’est pas forcément le cas – et je pense notamment au matériel où le prix n’est pas forcément gage de qualité.

      A bientôt,
      François

  20. Bonsoir François,
    Tous les commentaires que j’ai lu sur ton article sur les lyophilisés me confortent dans mon idée de rester fidèle à notre bon vieux sandwich jambon beurre !!! bien sûr ce ne peut être que pour une rando d’une journée.
    Actuellement les hébergements pour randonneurs proposent des pique-niques très variés qui satisfont nombre de randonneurs.
    Merci beaucoup pour tes conseils éclairés et pertinents.
    Jacqueline

  21. Merci pour cet article très intéressant.
    Je prépare une semaine en Ecosse (la West Highland Way)
    Bien sûr, il y a des pubs à certaines étapes, mais je m’interrogeais sur la qualité des repas lyophi-machin
    car je projette d’en emmener. A vrai dire j’envisage même la possibilité d’une semaine de repas lyoph…
    juste au cas où.

    > Je me demandais si tout cela ne prend pas trop de volume et de poids et aussi si tu avais un repas lyophilisé midi et soir

    J’ai bien envie de tester à mon tour un certain nombre de repas lors de randonnées à la journée ou sur 2 jours que je fais plusieurs fois par mois.

    • Bonjour Fred,

      Pour le volume et le poids, c’est à peu près équivalent à si tu prépares ta nourriture toi même. La différence est que tu peux choisir les emballages quand tu fais ta propre nourriture.

      A bientôt,
      François

  22. Bonjour François
    Vive les lyophilisés ! comme toit nous partons sur plusieurs jours en autonomie depuis quelques années
    C’est l’idéal On reste sur les basics, pâtes bolognais etc…. Attention cependant aux dates dépassées. Jeme suis fais attraper cette année dans le Mercantour avec un jambon purée dépassée en date de 8 mois…. Belle gastro !!!
    Astuce François pour mesurer la quantité d’eau, nous avons une timbale très légère graduée
    Pour notre P’tit déj du coup nous n’avons aucun soucis d’approximation Elle fait partie du kit gamelle
    Que nous avions trouvé chez Decathon il y a quelques années.

    Merci pour toutes vos analyses et vos supers conseils.

    • Merci pour l’astuce de la timbale.

      Cela dit, on était partis sans timbale, la tisane et le café se faisaient directement dans la popote et son couvercle.

      A bientôt,
      François

  23. Bonjour,

    Merci François pour votre article.

    Pour nous, et en résumé : c’est que du « m3X aventure », et par dessus tout le « taboulet » ( eau froide, 1 sachet fait 2 repas, gout exquis ) et la « crème vanille » (succulente et grosse quantité).

    Ensuite on privilégie les repas à base de purée, on trouve ça meilleur que les plats à base de nouilles ou de riz.

  24. Bonjour François.
    Comme d hab ,vraiment intéressant. Pas de vaisselle ,pour y avoir goûté a certain plats bonne saveur gain de place et de poids quand on par pour plusieurs jour.
    Merci pour tout ces conseils.
    Michel

  25. Bonjour François et merci pour ce retour d’expérience, la bouffe c’est pour moi essentiel pour la remise en condition et pour le plaisir de manger décuplé lorsqu’on est en randonnée, bivouac ou pas.

    Outre tous les produits que tu as cités, il y a aussi ceux que l’on trouve dans les grandes chaînes de supermarché: lyof japonais à base de pâtes, entre autres. C’est pas cher, on peut en emporter deux si on ne fait qu’un bivouac et ils sont bons ! Seul inconvénient: le contenant est volumineux et il faut prévoir un sachet pour le ramener dans la vallée sinon ça peut éventuellement suinter dans le sac….
    Au plaisir de te lire.

    • Bonjour Claude,

      Pour les nouilles instantanées, il faut faire attention à l’apport calorique et la répartition nutritionnelle.

      Leur légèreté donne l’impression de nourriture intéressante pour la rando, mais certaines ne sont pas si caloriques que cela et on peut rester sur sa faim.

      On est également souvent assez loin d’une nourriture variée. 😉 Mais c’est effectivement une option généralement peu chère et pratique.

      A bientôt,
      François

      • Ce que tu dis es vrai, perso je compense par une boite de gâteau de riz en dessert (ou équivalent), arghh je suis prêt à faire des concessions sur le poids du sac pour un instant de gourmandise bien mérité au bivouac lol….

  26. PS: tiens, il me vient un flashback ! Quand je faisais beaucoup de randos à ski, on achetait des bolino !!!! Ça existe toujours ??!! 🙂

  27. Bonjour,
    Merci pour cet excellent article.
    Nous préparons une partie du Tro Breiz pour dans moins d’un mois et on a commencé à réfléchir à deux ou trois aliments que l’on pourrait stocker au fond du sac si un jour on a manqué de jugeote et qu’on se retrouve au camping avec sans avoir rien acheté sur la route. Pourquoi pas des lyo du coup me suis-je dit !
    Pensez-vous qu’on puisse facilement faire réchauffer suffisamment d’eau pour deux plats lyo avec un petit réchaud Esbit, celui qui pèse 88 grammes en n’utilisant qu’une tablette 4 grammes (oui, oui, on a lu aussi votre super article sur le sujet) ?
    Merci pour votre aide !

    • Bonjour,

      Le meilleur moyen de le savoir est de tester. Mais je pense qu’une tablette de 4 g ne sera pas suffisante. Suivant la quantité d’eau, ça sera plutôt 2 ou 3 je dirais.

      A bientôt,
      François

      • Merci François !
        En fait, on a opté pour un MSR classico-classique !
        Finalement si on doit se traîner 4 paquets de tablettes c’est plus lourd qu’une cartouche !!!
        Et trop peur de na pas pouvoir se faire chauffer un thé par temps pluvieux !

  28. bonjour François. comme toi j’ai inauguré cet été les plats lyophilisés (même fournisseur!) et j’en ai été ravi (la fondue 4 fromage et l’aligot….). Un problème s’est tout de même posé dès la préparation du sac : le volume et le poids des emballages (16 plats pour 8 jours donc 16 emballages à trimbaler de bout en bout et un emballage pèse entre 40 et 60g…). Je me dis donc que pour le GR20, que je prévois en autonomie (16 jours hein, pas 7…!), il faudrait trouver une solution de stockage différente.
    Après réflexion il en ressort 2 hypothèses, assez similaires :
    1. utiliser un grand Ziplock que l’on compartimente à l’aide d’une machine à souder le plastique, ce qui permettrai de mettre 4 à 5 plats dans un seul sac. Reste à voir comment réagirai le lyophilisé une fois ouvert…)
    2. même système mais cette fois-ci en emballant chaque plat dans un plastique sous-vide. Solution un peu plus lourde mais peut-être meilleure pour la conservation du produit.
    Dans les 2 cas il ne faut pas oublier de mettre un petit papier dans chaque portion indiquant la nature du plat et la quantité d’eau qu’il nécessite. Et bien sûr la popote pour préparer le tout!
    Voilà mon avis sur cette alimentation en rando que je compte retenir pour le moment car, comme toi, j’en ai été très satisfait.
    Merci à toi pour tout et à bientôt.

    • Bonjour Mich,

      La solution du grand ziploc ne me paraît pas pratique niveau encombrement, pourquoi pas un pour chaque repas ?

      Certaines personnes (en haut des commentaires) semblent avoir reconditionné des lyophilisés sans soucis. Il faut voir si le gain de poids est intéressant (car ça nécessite peut être des gamelles en plus ?).

      A bientôt,
      François

  29. Bonjour
    Merci pour votre post.
    J’aimerais savoir si un paquet de nourriture lyophilisée d’environ 600 kcal est pour 1 ou 2 personnes? Ce n’est pas toujours indiqué sur les paquets et le vendeur nous a dit que c’était pour 2 personnes mais en lisant votre post on a des doutes. Qu’en pensez vous ?
    Cécile

  30. Bonjour et merci pour cet article intéressant,

    Nous rentrons du GR20, un lyophilisé lentille jambon (Mx3 ou optonia) associé à du riz à poêler en cuisson rapide permet de varier le plat pour 2 pax et si on ajoute un peu trop d’eau permet quand même d’avoir une excellente soupe!
    Pat

  31. bonjour et merci pour cet article que j’ai bien étudié,
    ma conclusion puisque j’avoue aimer mes petits légumes et fruits frais, fromage … et faire ma « petite bouffe », j’opterai pour 2-3 plats en dépannage pour les jours ou on ne trouvent pas forcément de ravitaillement.
    de plus j’ai vu qu’il y avait quelques préparations pour végétariens donc parfait !!!

  32. Bonjour ,

    Après des essais nombreux , sachets de 80 ou de 120 grammes ? Pour nous deux ( 71 et 76 ans ) repas lyophilisé à midi et dîner en refuge si possible .préférence donnée aux 80 gr pour l’économie de poids au départ . MAIS lors de nos nombreuses randonnées avec nos petits enfants ados ,la 120 grammes est absolument nécessaire si on ne veut pas risquer la mutinerie …

    Réaction au retour chez les parents :  » c’était super , très beau ,mais on a eu faim »……..LOL

  33. Cancerigène

  34. j’ai commencé mes tests, j’ai quelques mois devant-moi pour préparer ma randonnée et à la lecture de ton article je me suis dit que je pourrais tester un repas à chacune de mes randonnées 1 jour, histoire d’arriver à une bonne sélection pour la randonnée en Mai.

    Ton article a mis en lumière la difficulté à mesurer précisément le dosage en eau (je n’y aurai pas pensé)
    Du coup, lorsque pour mon premier plat lyophilisé il fallait 160ml d’eau, j’ai utilisé une seringue de 20ml pour doser la quantité dans une petite bouteille avant de partir.

    La seringue, c’est super.

    J’ai pensé être malin en rajoutant 5ml pour l’évaporation lors de l’ébullition…….et j’ai retrouvé mes 5ml en trop dans le sachet après l’avoir laissé reposer.
    C’est incroyable comme le dosage est précis, et à respecter.

  35. Bonjour!
    excellent résumé sur le Lyophilisé et les essais me paraissent bien correspondre à la réalité. Pour ma part après plusieurs sélections, j’ai opté pour un mélange alterné: durant le même repas, sachets lyophilisés et petits plats préparés, moins onéreux (1er jour majorité au plat préparé y compris le saucisson, dernier jour que du lyo, de toute façon j’avais plus rien) Mais en lyophilisé, je suis devenu client de Lyo Expédition, car français et bon dosage en volume/poids reconstitué après réhydratation pour ma carcasse, contrairement à d’autres où je reste sur ma faim. Alors pareil, faites des essais dégustation chez vous auparavant et mixez le frais, le sec et le lyo. Il existe des références intéressantes sur ce que l’on doit emmener dans ces trois formats mais François a la meilleure solution, je pense, rapportée dans ses diverses interventions écrites. Par exemple lors de ma dernière sortie en petit groupe j’ai sorti à la pause-montée les mélanges sucrés et salés en sachet apéros pas trop lourds et hop! ça remonte le moral en apportant l’essentiel! Une belle invention : Le petit déj en sachet unique zippé, déjà mélangé de cruesli avec le sucre bien dosé et le lait en poudre, quelques fruits séchés ajoutés avant le départ et hop! un super bol devant le lever du soleil. Bonnes dégustations !

    • Merci pour le retour. Petite précision : je crois que Lyo Expedition est allemand à la base.

      A bientôt,
      François

  36. Bonjour François ,

    Quel bonheur de pouvoir profiter de tous ces conseils .
    Je n’ai jamais testé le lyophilisé pour l’heure et je me renseigne dans le cadre de ma future traversée des Vosges en juin prochain .
    Je commence à faire ma petite liste et je vais tester tout ca .
    Merci pour tout
    Pascal

  37. Très intéressant, mais je me pose la question de ce qu’il peut réellement rester comme nutriments, vitamines, etc … dans des produits à ce point modifiés par rapport à des produits frais …

    • Question intéressante !

      D’après ce que j’ai pu lire, les pertes de nutriments sont assez faibles par rapport à des produits frais.

      Ce n’est par contre pas égal en fonction des nutriments, les pertes les plus fortes semblent être en vitamines (notamment A et C).

      Après, il faut être conscient que dans un plat comme du riz avec une sauce curry, de la viande et des légumes que l’on fait chez soi, une grande partie des nutriments ont « disparu » par rapport aux produits frais de base.

      Par exemple : couper un fruit frais en deux, le réduire en purée ou le faire chauffer vont entraîner des pertes de nutriments.

      Si je mentionne cela, c’est que la plupart des publications que j’ai vues étaient faites sur des fruits et légumes frais. J’imagine que les pertes sont encore moins grande sur des plats cuisinés (mais ça reste une supposition).

      A bientôt,
      François

  38. Merci pour les renseignements,je pense que le moment venu je testerai les repas lyophilisés pour la curiosité.

  39. En été 2015, je suis parti pour un trek de 10 jours en autonomie au Ladakh. Je n’ai pas pris que des lyoph mais aussi 1/3 de couscous. J’avais testé quelques lyophilisés avant pour le goût…
    mon objectif était de diminuer le poids mais aussi le volume car si j’avais dû matos leger et compact c’était pour emporter avec moi env. 4kg de matos photo argentique☺️
    Bref, les lyophilisés et le couscous, top en terme de préparation et de poids. Le goût était bien mais j’avais un peu oublié les effets de l’altitude sur la température d’ébullition… Les plats à base de pâtes croquaient un peu, les lardons de la tartiflette aussi! Par contre, alligot et hachis parmentier, parfait!

  40. Toujours la même chose dans ce bas monde : vendre des marques, preparez vous même votre nourriture ça coûte moins chère et c’est surtout meilleur pour votre santé.

    • Désolé d’appartenir au bas monde de ceux qui mangent des produits lyophilisés de temps en temps.

      Peut-être que de votre hauteur, vous pourriez nous en dire plus sur les méfaits des lyophilisés sur la santé (avec des arguments étayés) ?

      Pour ce qui est de la « vente de marque », c’est écrit en gras et c’est souligné dans l’article : « je fais les tests de manière totalement indépendante »

      A bientôt,
      François

  41. Je viens de tomber sur votre article. Il est vraiment hyper complet.
    J’ai toujours eu une preference pour la nourriture lyophilisé en Rando : pas de popotes et surtout pas de vaisselles a faire : moins d’eau consommée et surtout moins de relargage dans la nature, ce aui attire moins les bêtes (je vis en Californie, pays a ours 🙂 )
    Sinon niveau marque, j’aime bien également Backcountry Pantry 🙂

  42. moi j aime bien manger en enveloppe pas de casse tété et je suis sur de rien oublier et ici ses pas plus cher que d allez au resto et la marque que j utilise y a une règle pour le niveau d eau et en règle general sa me soutien bien jusque le prochain repas et je peut aussi en laisser en permanence dans mon sac comme mes rando sont j aimais planifier j ai toujours 4 enveloppe avec moi

    pour moi le coter pratique est plus important que sont prix

    souvent je me lève la nuit et la je décide ses le départ

  43. Bonjour François

    Merci pour cet article, bien argumenté et rédigé (comme d’hab’).

    J’ai longtemps tourné en trek avec de la semoule couscous ou des céréales gourmandes plus le duo fromage dur et viande de grison. On s’en lasse :-D.
    En octobre dernier, envie de changer : pour la West Highland Way en 6 jours, j’ai pris des lyophs pour mes 4 premiers diners. L’objectif étant de tourner à 2000 cal/jour.

    Le matin, c’est le grand bol de porridge (flocons d’avoine cuits à l’eau) + fruits secs.
    A midi, je ne mange pas, mais je consomme quelques biscuits, des amandes ou une pâte d’amande dans la journée quand le besoin se fait sentir. Éventuellement une soupe ou une part de gâteau si je croise un pub’ en chemin. Je bois beaucoup d’eau et de thé.
    Le soir, par contre, je mange : 1 plat + 1 dessert.

    En fonctionnant ainsi, j’ai marché 6/8 heures par jour sans problème avec une pêche d’enfer. Sur un terrain très facile, il est vrai.

    J’ai consommé les produits suivants :
    Trek’n eat : mousse chocolat (une tuerie) – crême caramel et amaretto (très bon)
    Se préparent à l’eau froide.

    Mountain House : crême anglaise au fruits rouge (goût de l’oeuf un peu trop présent)
    Préparation à l’eau chaude.

    Travellunch : riz au lait pommes cannelle (pas mal du tout, riz un peu craquant)

    MX3 : colombo de poulet et riz (délicieux) – poulet korma et riz (un régal) – poulet tandoori (un poil salé) – tagine de poulet (pas beaucoup de poulet)

    J’ai transvasé tous ces lyophs dans des petites poches à congélation avec zip : un gain de place et de poids très appréciable et une grande facilité de rangement au fond du sac.
    Pour mesurer l’eau, j’avais le gobelet gradué de mon dernier festival.
    La préparation s’effectuant dans ma mini gamelle à couvercle que j’emballe d’une écharpe pour que ça reste au chaud.

    Mes deux derniers diners, je les ai pris dans des restaurants et franchement, le lendemain j’ai senti la différence : pas assez de glucide, donc une forme moindre.

    Le WE du 4 novembre, je suis partie marcher sur les crêtes basques avec le même principe et beaucoup plus de dénivelés : même pêche d’enfer. Je suis ravie !

  44. Dinant en refuge, gite,chambre d’hote, voire hôtel,je trouve difficilement un échantillon avec eau froide, hormis taboulé et dessert. Où puis-je avoir un meilleur choix ?
    Avec mes remerciements, cordialement

  45. Bonjour François.
    Merci pour cet article très intéressant et qui confirme ce que je pense depuis trente ans que je fais de la randonnée au long cour.De 6 à 30 jours avec de l’autonomie pour 15 jours max, mais plutôt 5-6 jours en moyenne.Je préfère acheter du local si c’est possible(saucissons, viandes séchées, fromages, une bonne viande de temps en temps… et les champignons et plantes sauvages!) sinon c’est pâtes, semoule, riz, soupes lyophilisées du commerces améliorées, chocolat et fruits secs et même du pain. Pour le goût un petit sachet d’épices et du sel, et si on connait un peu la nature il y a pleins d’ingrédients et de condiments que l’on peu glaner sur la route.
    J’ai essayé quelques fois le lyo et j’ai toujours été déçu. Au premier chef, par la quantité par sachet proposée ce qui est normal vu mon gabarit( 2m et 92 Kg ce qui me permet de porter un peu plus lourd que les autres). Le gout souvent décevant! Les déchets non recyclables ! Et surtout le prix!!!!

  46. Bonjour, merci pour ton site qui m’a beaucoup guidé dans mes choix depuis que j’ai vraiment commencé le trek il y a 3/4 ans.
    Je programme un trek de 3 semaines cet été en Norvège, tout est prêt sauf le ravitaillement.
    Je me base sur 10jours d’autonomie car je ne suis pas certain des possibilités de ravitaillement, et je me suis tourné vers le lyophi.
    En me documentant j’ai trouvé que mon besoin en énergie journalier se trouvait entre 2500 et 3600kcal/jours selon les sources !
    Soit entre 5 et 7 fois ce qu’apporte un repas lyophi ou une dose de 100g de muesli !
    Je trouve cela assez énorme d’autant que j’avais l’intention de me prévoir muesli le matin, repas léger le midi (soupe/nouilles…), lyophi le soir et 4 barres de céréales par jour. Avec celà j’arrive à moins de 1500kcal par jour.
    Aurais tu un conseil à me donner car je suis un peu déconcerté, d’autant que je ne voudrais pas porter un kilo de nourriture par jour !

    • Bonjour Stéphane,

      Voici quelques idées de réflexion :

      – Il peut y avoir une différence entre ce que tu consommes et ce que tu dépenses. Ex : tu dépenses 4000 kcal par jour et tu n’en consommes « que » 2800 kcal par jour (à peu près ce que j’avais fait sur le GR20). Ça permet de partir relativement léger. Ça ne veut pas dire que tu auras nécessairement faim ou manqueras d’énergie, mais que tu seras en déficit. A 2800 kcal/jour, tu manges déjà bien. 😉

      – Par contre, sur trois semaines, tu ne pourras peut-être pas te permettre d’être trop en déficit de calories, sinon tu risques de le sentir physiquement.

      – Il peut être difficile de manger suffisamment pour être à l’équilibre, surtout lors de gros efforts. Donc il faut privilégier de la nourriture que tu auras un minimum plaisir à manger.

      – N’hésite pas à choisir des aliments très gras, c’est le top au niveau énergie/poids et c’est ce que ton corps va consommer en majorité.

      J’espère que ça t’aidera à faire des choix, honnêtement, tu n’arriveras pas à avoir un poids de nourriture léger, tout en étant à l’équilibre de calories pour 10 jours d’autonomie. Tu peux faire le calcul théorique dans le cas où tu n’emportes que du gras pur pour t’en rendre compte.

      Dans tous les cas, je te conseillerais de tester tes « rations journalières types » avant de partir (tout en prenant en compte que tu mangeras plus et aura plus faim pendant ton trek).

      A bientôt,
      François

      • D’accord, merci pour tes conseils, ça me rassure un peu, je vais reprendre ton article sur le gr20 pour voir ce qui t’apporte 2800kcal par jours, pour optimiser le repas du midi. Les jours où je ne serai pas en autonomie je tâcherai de compenser, et des possibilités de ravitaillement se présenteront sûrement plus souvent que prévu, et l’alimentation norvégienne est plutôt calorique il me semble !

  47. Bonjour
    Merci pour cet article.
    Un sujet délicat reste le dosage de l’eau.
    Perso il en manque toujours un peu par rapport à la notice des produits MSI/Survivor par rapport à mon goût personnel et tester sur 3 jours
    Je laisse réhydrater plus longtemps.
    Chrono en main il faut 4 min pour avoir l’eau chaude et 12 min. de rehydradation (2 min. De plus que la notice), soit 16 min d’apéritif en famille.
    Sur la question des déchets il existe des lyo double portions donc moins de déchets en nombre cela revient moins cher quand on part à plusieurs. (2 adultes et 3 enfants)
    Les emballages font ensuite de solides poubelles étanches pour mettre les papiers des encas et autres déchets , ….voire remplace des ziploc en plus lourd après un nettoyage.

    Sur la question du prix on trouve en grande surface de l’aligot de la purée et du granola a des prix tres correcte.

  48. Bonjour François !

    Super article ! Je n’ai jamais testé les lyophilisés principalement à cause du prix… Mais j’avoue que le côté écolo et perte de nutriments joue aussi dans mon choix.

    Je me demandais d’ailleurs vue qu’on parle de nourriture, as tu fais un article sur la nourriture « naturelle » que l’on peut consommer directement, type racines, fruits sauvages etc. ? Car je me demandais, dans une expédition un peu extrême, de plusieurs semaines ou dans des endroits très reculés comment on pouvait se nourrir et si c’était une option envisageable ?

    Merci pour ton blog !

    A bientôt !

    • Bonjour Thomas,

      Je n’ai rien écrit là-dessus car c’est une pratique différente, cela demande beaucoup d’énergie (et de connaissances) pour réussir à se nourrir uniquement de cette manière. En plus, ce n’est pas vraiment jouable dans beaucoup d’endroits. Je pense que c’est plutôt utile pour de la survie.

      A bientôt,
      François

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

130 Partages
Partagez127
Tweetez3
+1