Mar 272014
 

Vêtements en laine mérinos - une histoire de mode ?Si comme moi, vous avez des souvenirs de pulls en laine qui démangent terriblement, vous pouvez vous imaginer ma réaction la première fois que j’ai découvert qu’il existait des tee-shirts en laine faits pour les activités de plein air. Des tee-shirts qui se mettent directement au contact de la peau ! J’en ai grimacé… Et heureusement, à ce moment-là, je ne savais pas encore qu’il existait des slips et culottes en laine. 😉

Ma curiosité a quand même été attisée, je me suis renseigné et j’ai appris que le type de laine utilisé dans ces vêtements était un type différent, la laine mérinos – qui ne démange pas. C’était il y a plusieurs années en Nouvelle-Zélande, une des régions du monde où l’on trouve ce type de moutons. A ce moment-là, les gens parlaient d’ailleurs d’Icebreaker pour désigner ce type de vêtements, car c’est la marque pionnière des vêtements en laine mérinos pour les activités de plein air.

Pendant longtemps, les fibres synthétiques ont dominé le marché des vêtements « outdoor », la laine étant considérée comme de l’histoire ancienne, mais depuis quelques temps on voit de plus en plus de marques en proposer. On trouve même maintenant des vêtements en laine mérinos dans les magasins de grande distribution.

Est-ce simplement un effet de mode, ou est-ce que la laine mérinos a quelque chose de vraiment intéressant à offrir pour les vêtements de randonnée et d’activités de plein air ?

Qu’est-ce que la laine mérinos ?

La laine mérinos est une laine qui provient de moutons de la race mérinos. C’est une race de moutons ancienne qui est originaire d’Espagne. Ce sont des moutons qui sont bien adaptés à des conditions climatiques difficiles et notamment au froid, grâce à leur laine d’hiver qui est très isolante. L’été, ils ont une laine qui est plus légère et respirante pour les isoler du chaud et rester « au frais ».

C’est ce système de couches chez le mouton mérinos qui a inspiré la marque néo-zélandaise Icebreaker (puis d’autres) pour le développement de la même chose pour les humains :

  • Des vêtements « première couche » (voir l’article sur le système des 3 couches) que l’on met directement au contact de la peau pour bénéficier de l’évacuation de la transpiration et de la régulation thermique.
  • Des vêtements « deuxième couche » qui s’enfilent par-dessus la première couche pour isoler du froid.

Quelles sont les différences entre la laine mérinos et la laine « classique » ?

Fibres de laine mérinosComme je l’ai mentionné au début de l’article, les vêtements fabriqués en laine mérinos ne démangent pas au contact de la peau, car les fibres de la laine mérinos sont plus fines que celles de la laine « classique ».

Les vêtements en laine « classique » sont « chauds », mais si vous avez déjà porté un gros pull en laine, vous avez pu vous rendre compte que c’est lourd, encombrant et que ça sèche très lentement. Autrement dit, c’est loin d’être idéal pour la randonnée et les activités d’extérieur.

La bonne nouvelle, c’est que la laine mérinos a les avantages de la laine « classique » sans en avoir les inconvénients. Les vêtements en laine mérinos sont beaucoup plus légers (à isolation égale), moins encombrants et sèchent beaucoup plus rapidement.

En plus, l’entretien des vêtements en laine mérinos est généralement facile, le lavage peut se faire en machine et il n’est pas nécessaire d’utiliser de produits spéciaux.

Note : Vérifiez quand même ce qui est indiqué sur les étiquettes, je décline toute responsabilité si vous vous retrouvez avec un tee-shirt qui vous arrive au nombril. 😉

Nous venons de voir quelques avantages de la laine mérinos, mais ce n’est pas tout, il y en a d’autres !

Les avantages des vêtements en laine mérinos

  • Bonne évacuation de la transpiration – ce qui évite la sensation de froid quand la transpiration reste au contact de la peau.
  • Séchage assez rapide – ce qui évite aux vêtements de rester mouillés, avec la sensation de froid qui va avec.
  • Bon rapport isolation/poids. Isolent bien du froid tout en étant légers.
  • Isolent du froid même mouillés – ce qui est important pour ne pas se transformer en glaçon si jamais on se retrouve avec des vêtements mouillés.
  • Bonne régulation du confort thermique – « réchauffent » par temps froid et « rafraichissent » par temps chaud.
  • Les odeurs ne se développent pas facilement – car la laine est naturellement antibactérienne.
    Bien évidemment ce n’est pas efficace à 100%, après plusieurs jours avec les mêmes vêtements, quelques odeurs sont bien présentes (un de mes amis a même dit qu’il « sentait la chèvre » – étonnant ;-)). Mais rien à voir avec le synthétique (surtout sans traitement antibactérien). Et pour rentrer dans des détails peu hygiéniques, les odeurs restent beaucoup plus agréables que celles développées dans des vêtements en synthétique.
  • Fibre naturelle.
  • Ne démangent pas.
  • Moins inflammables que des vêtements fabriqués avec d’autres matériaux.

Et oui, rien que ça ! Mais comme rien n’est parfait, voici les quelques inconvénients qui vont avec.

Les inconvénients des vêtements en laine mérinos

  • Séchage moyennement rapide (par rapport à des vêtements fabriqués avec d’autres matériaux).
  • Assez chers.
  • Moyennement résistants à l’abrasion – surtout une fois la laine mouillée.
  • Les mites en raffolent ! 😉

Nous allons tout de suite voir, que ces inconvénients en sont surtout en comparaison avec les fibres synthétiques.

Comparaison avec les fibres synthétiques

Pour les vêtements d’activités de plein air, la laine est en compétition directe avec les fibres synthétiques. La laine était autrefois privilégiée dans les années 70, le synthétique a ensuite pris le dessus, et maintenant la laine fait son « come-back » dans sa « version » mérinos. Alors, y a-t-il un matériau qui est vraiment mieux que l’autre ?

Autant vous dire qu’aucun des deux matériaux n’est parfait, chacun a des avantages et des inconvénients. Nous allons donc comparer ces deux matériaux, car il y a des chances qu’à un moment vous ayez à faire le choix entre laine mérinos et synthétique.

Note : Si jamais vous vous demandez pourquoi le coton ne fait pas partie de la compétition, je vous invite à lire cet article : « le coton tue en randonnée ».

  • La laine mérinos sèche un peu moins rapidement que les fibres synthétiques.
  • Un vêtement en laine mérinos isole généralement mieux du froid qu’un vêtement en synthétique de la même densité.
  • Une fois un vêtement mouillé, la laine mérinos perd un peu moins ses qualités d’isolant que les fibres synthétiques.
  • La laine mérinos est moins résistante que le synthétique (surtout une fois mouillée).
  • Les vêtements en laine mérinos sont généralement plus chers que les vêtements en synthétique (pour un vêtement équivalent).
  • Les vêtements en laine mérinos sont un peu moins faciles d’entretien que les vêtements en fibres synthétiques.
  • La laine mérinos limite beaucoup mieux le développement des odeurs que les fibres synthétiques (sans traitement antibactérien) et la laine est naturellement antibactérienne.
  • La laine mérinos est constituée de fibres naturelles contrairement aux fibres synthétiques.
  • Les vêtements en laine mérinos sont souvent un peu plus confortables et agréables à porter au contact de la peau que les vêtements en synthétique – même si certains vêtements en synthétique sont maintenant très confortables.
  • La laine mérinos offre une régulation thermique un peu supérieure aux fibres synthétiques.
  • La laine mérinos évacue un peu mieux la transpiration que les fibres synthétiques – car les fibres de laine participent à l’évacuation de la transpiration, pas seulement les petits trous entre les fibres comme c’est le cas avec le synthétique. Ce point est le dernier car tout le monde n’est pas d’accord là-dessus – et c’est difficile à tester précisément et objectivement.

Vous pouvez voir qu’il n’y a pas de gagnant mais j’espère que grâce à cette comparaison vous allez pouvoir choisir plus facilement entre l’un ou l’autre en fonction de vos besoins.

Mélanges laine mérinos/synthétique

Pour essayer de prendre le meilleur des deux matériaux, certains fabricants mélangent les deux. On trouve par exemple des mélanges de laine mérinos et d’élasthanne, pour donner un peu plus d’élasticité à un vêtement qui se porte près du corps et pour le rendre plus confortable.

Parfois, les fibres synthétiques sont utilisées en plus de la laine mérinos pour rendre un vêtement plus résistant.

Les mélanges sont aussi utilisés dans les softshells (sorte de polaire coupe-vent, déperlante, mais pas imperméable) où la doublure (le tissu intérieur) est en laine mérinos pour l’isolation et l’extérieur en fibres synthétiques pour les propriétés coupe-vent et déperlante.

Les types de vêtements en laine mérinos

Il existe une panoplie de vêtements en laine mérinos, vous pouvez presque vous couvrir de laine de la tête aux pieds (il ne vous restera plus qu’à bêler). 😉 Laine mérinos

On trouve par exemple des sous-vêtements, des collants, des tee-shirts, des pulls, des vestes, des gants, des bonnets, des écharpes, des chaussettes, etc.

Grammage et densité

Il existe différents grammages (ou densités) pour certains vêtements, notamment les premières et deuxièmes couches (sous-vêtements techniques, vestes et pulls).

La densité s’exprime en grammes par mètre carré (g/m²) et plus elle est grande, plus le vêtement est dense et donc isolant. Les densités sont généralement comprises entre 100 et 300 g/m². A vous de choisir cette densité en fonction des conditions climatiques et des autres vêtements que vous utilisez.

Des différences de qualité

Toutes les laines mérinos ne sont pas équivalentes, certaines sont de meilleure qualité que d’autres et par conséquent certains vêtements sont de meilleure qualité que d’autres. La qualité dépend des choix que font les marques : origine des moutons, éleveurs, région d’élevage, etc. Soyez donc conscient de cela si jamais vous vous procurez des vêtements en laine mérinos.

Il faut également considérer les conditions d’élevage des moutons. Il semblerait que certaines pratiques soient assez cruelles envers les animaux. Certaines marques jouent la transparence en indiquant clairement d’où provient la laine et quelles sont les conditions d’élevage des moutons mérinos, mais d’autres marques sont peu voire pas transparentes.

Le mot de la fin…

La laine mérinos est donc bien une histoire de mode, mais à juste titre, car elle se défend très bien contre son « concurrent » direct, le synthétique.

J’espère vraiment que cet article vous a éclairé sur les avantages et inconvénients des vêtements en laine mérinos. Si vous pensez qu’il pourrait être utile à vos amis randonneurs ou pratiquants d’activités de plein air, n’hésitez pas à le partager.

  52 commentaires à “Vêtements en laine mérinos : une histoire de mode ?”

Commentaires (48) Pingbacks (4)
  1. […] plus du coupe-vent, il faut prévoir plusieurs couches, en général un t-shirt en laine mérinos (chaud et limite la formation des odeurs), une polaire intermédiaire (les premiers prix de […]

  2. […] jamais le synthétique vous déplaît, je vous invite par exemple à essayer la laine mérinos. Je ne vous recommande pas tellement les chaussettes en coton qui évacuent mal la transpiration, […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

143 Partages
Partagez136
Tweetez7
Email