Sep 292011
 

Globe terrestreSaviez-vous que vous avez besoin de cartes pour toutes vos randonnées ? Si ce n’est pas le cas, ou si vous n’en êtes pas convaincus, lisez l’article sur le balisage en randonnée avant de vous plonger dans celui-ci.

Bien que ce ne soit pas le sujet de cet article, si vous n’avez vraiment aucune idée de quel type de carte choisir : je vous conseille une carte topographique au 1/25 000ème avec votre itinéraire plus ou moins au centre de la carte – vous avez peu de chance de vous tromper avec ça.

Pour randonner, vous avez besoin d’une carte topographique – si vous essayez avec une carte routière, c’est l’échec assuré. Une carte topographique est une carte à grande échelle représentant le relief. Le relief est visuellement représenté par l’utilisation d’ombres et grâce à des points locaux et des courbes de niveaux annotés avec leur altitude correspondante. Ces cartes indiquent également les aménagements humains de manière précise. Vous y trouvez par exemple les refuges, les chemins de randonnée, etc.

Un peu de cartographie : j’entends déjà certains d’entre vous dire « il a fait une erreur, une carte ne peut pas être précise et à grande échelle ». Beaucoup de personnes se trompent à ce sujet. Une carte à grande échelle représente une petite zone géographique. Une carte à petite échelle représente une grande zone géographique. Par exemple, une carte au 1/50 000ème (1 cm sur la carte représente 500 m sur le terrain) est de plus petite échelle qu’une carte au 1/25 000ème (1 cm pour 250 m). Oui, c’est perturbant. 😉

Les cartes topographiques de référence en France sont celles de l’Institut Géographique National (IGN). Pour la randonnée, l’IGN propose des cartes avec des échelles différentes. Les cartes de randonnée de base sont celles de la série bleue et celles de la série TOP25 (échelle : 1/25 000ème).

Cet article vous présente différents moyens d’avoir accès à des cartes de randonnée. Certains gratuits :-), d’autres non :-(.

Consulter des cartes sur internet pour préparer vos randonnées

Géoportail et outils similaires à l’étranger

Capture d'écran géoportailPour préparer vos randonnées, vous pouvez consulter gratuitement des cartes de randonnée sur internet sans plus de matériel que ce que vous avez pour lire ce blog. Le plus simple est d’utiliser des portails de visualisation de données géographiques pour avoir accès à des cartes topographiques.

Sans plus attendre, voici quelques sites internet où vous pouvez faire cela pour quelques pays francophones :

Je n’ai inclus ici que les pays/régions francophones qui suivent le plus ce blog. Si vous voulez que j’en ajoute pour d’autres pays, dites le moi dans les commentaires.

J’ai aussi trouvé un site anglais qui regroupe les cartes topographiques de quelques pays européens ainsi que d’autres fonctionnalités très pratiques : http://maps.peterrobins.co.uk/. Ce site est à utiliser de préférence avec Mozilla Firefox ou Google Chrome et peut ne pas fonctionner avec Internet Explorer. Il suffit d’aller dans « Viewers here » et de sélectionner le pays qui vous intéresse.

Ces outils de visualisation de cartes topographiques ne sont pas toujours pratiques. L’étendue de la vue n’est pas très grande, parfois les cartes mettent du temps à charger, mais ça a l’avantage d’être gratuit. Je m’en sers souvent au moment de la préparation avant d’acheter une carte topographique.

Edit : J’ai d’ailleurs écrit un article plus complet sur le sujet regroupant de nombreux liens dans le monde

Google Maps

Capture d'écran Google MapsIl est également possible d’utiliser Google Maps et de faire apparaître une vue « en relief » avec des ombres et des courbes de niveau.

Il suffit pour cela d’être dans la vue « plan », et non pas « satellite », et de sélectionner « relief ». Si vous zoomez assez, vous verrez apparaître les courbes de niveau. L’avantage avec Google Maps, est de pouvoir facilement alterner entre la vue « satellite » et « plan ».

Attention cependant, cet outil est moins précis que le géoportail de l’IGN en ce qui concerne les altitudes par exemple.

Edit : J’ai d’ailleurs écrit un article plus complet sur le sujet regroupant de nombreux liens dans le monde

Créer sa carte de randonnée

Certains randonneurs créent leurs cartes à partir de captures d’écran et font ensuite des montages (manuels ou numériques).

Je ne vais pas rentrer dans les détails ici, mais il est possible d’assembler des captures d’écran de petites parties de cartes en utilisant des logiciels de traitement d’images (Adobe Photoshop, Gimp, etc.) ou des logiciels dédiés à cette tâche.

  • Voici un lien vers le logiciel gratuit MapMaker qui est dédié à l’assemblage de captures d’écran pour faire une carte. Vous y trouverez également un tutoriel vidéo expliquant clairement son fonctionnement : http://www.xander.free.fr/info/mapmaker/

Les avantages de créer sa carte : Cela peut être fait de chez soi. On peut personnaliser sa carte, en choisissant la zone, l’échelle et le format qui nous intéressent. La carte est moins encombrante, plus légère et plus facile à manipuler. On peut la mettre dans une pochette plastique ou un protège-carte plus facilement. On peut écrire dessus et en réimprimer une à chaque fois que l’on veut.

Les inconvénients de créer sa carte : Le processus peut être un peu fastidieux. Les cartes créées sont souvent petites donc on risque de « sortir » de la carte en cas de changement d’itinéraire ou si l’on se perd. On peut aussi manquer de repères et d’une vue globale pour s’orienter. Enfin, cela peut coûter assez cher en encre pour les impressions.

Attention : Renseignez-vous sur les droits des images et les conditions d’utilisation de celles-ci avant de créer vos cartes.

Les cartes de randonnée incorporées dans les guides de randonnée

Avec des guides, il est assez facile de préparer vos randonnées car ils proposent des randonnées toutes faites, donnent des indications de la difficulté, du temps de marche, du dénivelé, des choses à voir, etc. C’est probablement le plus simple pour les randonneurs débutants.

Les guides de randonnées les plus connus en France sont les topo-guides de la FFRP. On y trouve souvent des extraits de cartes topographiques de l’IGN au 1/25 000ème et/ou au 1/50 000ème.

Les cartes présentes dans les guides ont par contre une petite étendue autour de l’itinéraire et ne permettent pas d’avoir une bonne vue globale pour s’orienter, si jamais vous vous perdez ou souhaitez changer d’itinéraire. Je vous recommande donc d’avoir une carte de randonnée en complément d’un guide. D’ailleurs, l’idéal est sûrement d’utiliser le guide pour la préparation et d’emporter une carte uniquement pour la randonnée.

Comme pour les cartes, vous pouvez acheter ces guides de randonnée en ligne ou dans des magasins spécialisés.

Acheter une carte dans les cartothèques, les librairies et les magasins spécialisés

Vous n’aimez pas planifier vos randonnées sur un écran d’ordinateur ? Vous aimez toucher une carte avant de l’acheter ? Alors, rendez-vous dans des librairies spécialisées, des cartothèques ou dans des magasins de matériel de sport.

Avant de vous y rendre, je vous conseille par contre de téléphoner pour vous assurer qu’ils ont bien des cartes de l’endroit qui vous intéresse. Beaucoup n’ont que des cartes de la région – surtout dans les magasins de sport. Les cartothèques et librairies spécialisées ont généralement des bonnes sélections.

Pour trouver ces lieux, je vous laisse vous débrouiller. Je suis sûr que vous y arriverez très bien en utilisant google, les pages jaunes ou en demandant à des amis.

Commander vos cartes de randonnée en ligne

Ca n’a pas le charme de feuilleter des cartes papier, mais commander vos cartes sur internet est facile et rapide. Le plus simple est sûrement de les commander directement sur le site de l’IGN. Vous pouvez même y rechercher la carte dont vous avez besoin par rapport à la localisation de votre itinéraire grâce à ce module pour la France.

Autrement, vous pouvez choisir en fonction des différentes séries de cartes :

  • Si vous recherchez une carte de randonnée en France, cliquez ici.
  • Si vous recherchez une carte de randonnée à l’étranger (Allemagne, Belgique, Italie, Suisse), cliquez ici.

Cartes « à la carte » pour vos randonnées

Combien d’entre nous ont déjà râlé en se rendant compte que notre itinéraire était encore à cheval sur deux cartes ? Deux fois plus de poids, deux fois moins pratique, deux fois plus cher… Pour remédier à ça, l’IGN propose un service pour personnaliser vos cartes. Cliquez ici pour y accéder. La personnalisation vous permet de choisir :

  • Le format de votre carte (petit ou grand).
  • La zone couverte par votre carte.
  • L’échelle que vous souhaitez.
  • L’orientation de votre carte (portrait ou paysage).
  • La photo de couverture, les titres et les sous-titres.
  • Le type de rangement (pliée ou à plat).
  • L’option papier « indéchirable » et « imperméable » (pour quelques euros supplémentaires).

Le principal avantage est de pouvoir ainsi centrer votre itinéraire au milieu de la carte. De cette manière, vous êtes garantis d’avoir une bonne vue d’ensemble pour faciliter l’orientation.

C’est aussi très pratique si vous randonnez souvent dans la même région. Vous pouvez ainsi personnaliser votre carte en englobant cette région.

L’option papier « indéchirable » et « imperméable » n’est pas du luxe quand on sait à quelle rapidité les cartes classiques se détériorent après quelques pliages/dépliages. Et c’est encore pire avec quelques goûtes de pluie.

Forcément, ce service a un coût, qui est plus élevé que pour une carte classique.

Les cartes numériques

Il existe deux types de cartes numériques :

  • Les cartes numériques matricielles qui sont similaires aux cartes topographiques papier et qui sont utilisées en tant qu’arrière-plan dans les GPS. Il est également possible de télécharger ces cartes et de les consulter sur une liseuse, une tablette de lecture, un smartphone ou un ordinateur.
  • Les cartes numériques vectorielles qui sont associées aux systèmes GPS. Dans ces cartes, chaque objet est numérique. Il n’y a pas de perte de qualité en zoomant et la taille des objets est ajustée en fonction du niveau de zoom.

Dans certains cas, il est même possible de télécharger des photographies aériennes en complément des cartes topographiques numériques.

Comme pour les cartes numériques, vous pouvez télécharger des guides de randonnée électroniques consultables sur un ordinateur, une liseuse, une tablette de lecture ou un smartphone. C’est par exemple le cas des e-topos de la FFRP qui ont le même contenu que les topo-guides papier.

Partagez vos ressources

Maintenant que je vous ai donné quelques moyens de trouver une carte de randonnée, « je n’ai pas trouvé de carte » ne sera donc plus une excuse valide pour ne pas randonner.

Bien évidemment, je ne connais pas toutes les ressources. Alors dites-moi dans les commentaires où vous trouvez vos cartes avant de partir en randonnées.

Note : tous les liens de cet article pointant vers l’IGN sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit chaque semaine. Merci à vous !

  103 commentaires à “Où trouver des cartes pour vos randonnées ?”

Commentaires (97) Pingbacks (6)
  1. […] précisément son itinéraire est indispensable. Vous pensez que c’est facile – une carte et c’est parti ? Avez-vous pensé à ce qui suit […]

  2. […] où trouver des cartes pour les randonnées ? […]

  3. […] 2. Vous apprendrez à vous servir d’une carte. Si vous commencez par vous servir d’un GPS avant de vous servir d’une carte, vous ne saurez jamais lire une carte correctement et bien vous orienter avec. Cela demande des connaissances théoriques, mais aussi beaucoup de pratique – surtout pour lire une carte et repérer sur le terrain ce que vous voyez sur celle-ci. Pourquoi apprendre à lire une carte si vous avez un GPS ? Le point n°4 est une raison suffisante. Si vous ne savez pas où trouver des cartes de randonnée, lisez ceci. […]

  4. […] mon article « Où trouver des cartes pour vos randonnées », j’avais mentionné les cartes en ligne et le Géoportail (français) qui est un excellent […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

99 Partages
Partagez77
Tweetez22
Email