Fév 022012
 

Gourde de randonnéeAvez-vous déjà remarqué sur les sentiers tous ces randonneurs qui boivent à l’aide d’un tuyau sortant de leur sac à dos ? Avez-vous remarqué qu’il y en a de plus en plus ? Est-ce que la poche à eau ou « CamelBak » va prendre le dessus sur la gourde de randonnée et celle-ci disparaître à jamais ? J’ai des doutes. Les gourdes et les poches à eau ont chacune leurs avantages et inconvénients.

 

Poche à eauPour ceux qui ne voient toujours pas ce à quoi je fais allusion : voici ce qu’est une poche à eau.

Une poche à eau est un réservoir souple que l’on peut remplir avec du liquide. Elle est munie d’un tuyau au bout duquel se trouve une tétine. Il suffit de mordre la tétine et d’aspirer pour pouvoir boire. Certaines personnes utilisent le mot « CamelBak » (qui est une marque) pour désigner une poche à eau.

Gourde de randonnéeJe ne pense pas qu’il soit nécessaire de préciser ce qu’est une gourde. Les gourdes de randonnée sont la plupart du temps en métal avec un bouchon qui se visse – mais il existe beaucoup d’autres sortes : certaines en plastique dur, d’autres en plastique souple, etc.

Beaucoup de personnes pensent que la poche à eau est un effet de mode, que c’est un coup de marketing et que cela ne sert à rien. Je me moquais moi-même (intérieurement) des quelques randonneurs que je voyais avec des poches à eau quand j’ai débuté la randonnée. Je me disais « ils se croient en train de faire une course ou quoi ! ». Par la suite, j’en ai acheté une pour l’escalade et les courses d’orientation et je l’ai trouvée tellement pratique que je l’ai essayée en randonnée.

Et je dois avouer que maintenant, je ne pars quasiment jamais randonner sans ma poche à eau. Une petite leçon de vie : ne pas critiquer avant d’avoir essayé… Ce que font également beaucoup de randonneurs avec les bâtons de randonnée.

Je n’ai pas voulu créer un article polémique, prêcher la gourde ou la poche à eau mais juste vous présenter rapidement les principaux avantages et inconvénients de chaque système pour que vous puissiez choisir correctement entre l’un et l’autre.

Le duel : gourde de randonnée / poche à eau

Poche à eau

Avantages

  • Pratique pour s’hydrater régulièrement. Une poche à eau permet de boire quand on le souhaite, sans avoir à poser son sac à dos, se contorsionner pour attraper sa gourde ou demander de l’aide à son coéquipier.
  • Poids. Les poches à eau sont souvent plus légères que les gourdes à volume égal.
  • Encombrement réduit. Une poche à eau prend n’importe quelle forme dans le sac à dos.
  • Utilisation possible pour d’autres activités comme le VTT, l’escalade, le kayak, la course à pied, etc.
  • Grande contenance (suivant les modèles) – qui varie généralement de 1 à 3 litres.
  • Pratique par temps froid. Il est possible de garder une poche à eau bien isolée à l’intérieur du sac à dos. Avec une gourde de randonnée, ce n’est généralement pas le cas quand elle est gardée à portée de main, et elle risque de geler.

Inconvénients

  • Fragilité. Les poches à eau sont plus fragiles que les gourdes métalliques. Cependant, certaines poches à eau sont très solides et donnent juste l’impression d’être fragiles.
  • Prix. Les poches à eau sont généralement un peu plus chères, bien que l’on en trouve maintenant certaines à bas prix (de qualité discutable).
  • Entretien. Il n’est pas toujours facile de faire sécher sa poche à eau entre deux utilisations – le développement des bactéries s’y fait souvent plus rapidement que dans une gourde de randonnée. Cependant, certaines poches à eau ont des traitements antibactériens pour pallier à cela.
  • Peu pratique pour verser de l’eau – comme pour faire la cuisine par exemple.
  • Les boissons autres que l’eau ne sont pas recommandées – pour éviter le développement de bactéries et moisissures.
  • L’eau chauffe ou gèle facilement dans la pipette (tuyau). Il est possible de pallier à cela en utilisant un isolant qui s’enfile autour de la pipette.
  • Goût et odeur désagréables. Cela dépend fortement des modèles – certains n’ayant absolument pas ces problèmes.
  • Nécessite d’avoir un sac à dos prévu à cet effet comportant une poche pour ranger la poche à eau et un trou pour faire passer le tuyau. Sur certains sacs, il est cependant facile de s’en servir même si rien n’avait été prévu pour l’utilisation d’une poche à eau.
  • Difficile de connaître la quantité consommée. On est obligé de sortir la poche à eau du sac pour savoir combien d’eau il reste. Cependant, il existe maintenant des systèmes électroniques qui permettent de connaître en temps réel sa consommation d’eau directement sur la pipette.

Gourde de randonnée

Avantages

  • Solidité (sauf pour les modèles souples qui se rapprochent des poches à eau sur ce point). Les gourdes résistent bien aux chocs et ne se percent pas facilement.
  • Durabilité. Il est possible d’utiliser une bonne gourde de randonnée métallique pendant des années.
  • Fiabilité. Il n’y a pas grand-chose qui peut être défaillant dans une gourde par rapport à une poche à eau.
  • Assez bon marché. Une gourde est souvent moins chère qu’une poche à eau. Pensez cependant à comparer en fonction de la contenance de chacune. Par exemple : comparez le prix d’une poche à eau de 2 litres avec le prix de deux gourdes d’un litre et non pas une seule.
  • Peut contenir tous types de boissons. Un avantage si vous aimez boire autre chose que de l’eau. Je n’ai pas besoin de savoir quoi. 😉
  • Entretien. L’entretien est plus facile avec une gourde – les bactéries s’y développent moins facilement (sauf pour celles en plastique).
  • Facile de verser de l’eau avec.

Inconvénients

  • Poids. Les gourdes sont souvent plus lourdes que les poches à eau. Surtout qu’une seule gourde de randonnée suffit rarement pour une journée.
  • Encombrement. Les gourdes ne se déforment pas et prennent de la place une fois vides (sauf pour les modèles souples).
  • Hydratation pas pratique. Il faut enlever son sac à dos pour s’hydrater ou trouver un autre système. Certaines personnes accrochent leur gourde à portée de main à l’aide d’un petit mousqueton ou demandent à leur coéquipier de les aider. Mais c’est rarement aussi pratique qu’une poche à eau.
  • Petite contenance. Il en faut souvent plusieurs pour une journée de marche.

Note : Tous les avantages et inconvénients présentés ci-dessus dépendent bien évidemment des modèles. Par exemple, beaucoup de poches à eau demandent un entretien important. Le modèle que j’ai (CamelBak Omega Plus) a un traitement antibactérien et s’entretient facilement.

Le gagnant

Si vous avez bien lu cet article, vous devez vous douter qu’il n’y a pas de gagnant ;-). A vous de trouver votre gagnant en fonction de vos besoins et vos préférences.

La gourde de randonnée classique et la poche à eau ne sont que deux systèmes parmi d’autres. Il existe par exemple des tuyaux qui s’adaptent sur les gourdes. Certains randonneurs utilisent même des bouteilles d’eau en plastique ou des bidons comme ceux utilisés par les cyclistes.

Certaines personnes aiment combiner les systèmes – en utilisant par exemple une poche à eau et une bouteille d’eau en plastique (c’est ce que je fais) ou une poche à eau et une gourde. Cela permet d’avoir les avantages sans les inconvénients et permet également de purifier de l’eau facilement avec des désinfectants chimiques (de type Micropur). Un récipient contient l’eau en train d’être désinfectée et l’autre de l’eau potable. De cette manière, vous avez toujours de l’eau potable disponible.

Vous savez maintenant ce que j’utilise. Et vous, qu’utilisez-vous pour vous hydrater en randonnée ? Etes-vous plutôt gourde de randonnée ou poche à eau ?

  177 commentaires à “Est-ce la mort de la gourde de randonnée ?”

Commentaires (174) Pingbacks (3)
  1. […] Est-ce la mort de la gourde de randonnée ? (114) […]

  2. […] vaut donc mieux glisser sa gourde, sa bouteille ou sa poche à eau au milieu de son sac pour l’isoler. Il existe même des protections isothermes pour éviter que […]

  3. […] Eau (d’ailleurs, la poche à eau permet d’avoir toujours l’eau à portée – voir l’article ici). […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

102 Partages
Partagez94
Tweetez8
Email