Mar 242012
 

Quantité de gaz en randonnéeEstimer la quantité de combustible nécessaire à une longue randonnée n’est pas une chose facile quand on manque d’expérience. Mon frère m’a rappelé cela en me posant la question pour la préparation de son voyage de quelques mois, où il compte faire plusieurs randonnées en autonomie. Plutôt que de lui répondre directement par email, j’ai préféré vous faire profiter de ma réponse en écrivant un article.

La majorité des randonneurs utilisent des réchauds à gaz pour leurs randonnées de plusieurs jours, car ils sont très pratiques. J’ai donc décidé de ne parler ici que de la quantité de combustible à emmener pour ce type de réchaud.

Comment savoir combien de cartouches de gaz emporter ? Il faut trouver un juste milieu  entre :

Pas assez de combustible : vous serez contraint de manger des pâtes trempées dans de l’eau froide et boire du café froid (ça n’a rien d’exceptionnel d’un point de vue gastronomique, croyez-moi) ;-).

Trop de combustible : le poids de votre sac ne sera pas optimisé car vous porterez une ou plusieurs cartouches de gaz dont vous ne vous servirez pas. Si vous êtes du genre prévoyant et à toujours prendre trop au cas où, je vous invite à lire cet article.

Nous allons maintenant voir quelques moyens de faire une première estimation du nombre de cartouches à emporter.

Lire la suite »

Jan 052012
 

Camping sauvage en France et bivouacsLors de la préparation d’une randonnée de plusieurs jours, se pose souvent la question du bivouac ou du camping sauvage, pour ceux qui préfèrent cela aux refuges ou gîtes d’étapes. Où va-t-on camper ? Où a-t-on le droCit de camper ? Ces questions concernent les nuits pendant la randonnée mais parfois aussi la nuit avant le départ ou la nuit après l’arrivée.

Je m’excuse dès à présent auprès des francophones non intéressés par les réglementations françaises, mais je vais aborder ici uniquement ce que je connais le mieux, c’est-à-dire le cas de la France.

On ne peut pas camper n’importe où en France – il existe une réglementation à respecter. Dans la plupart des cas, les interdictions ont des motifs écologiques, environnementaux, esthétiques, sécuritaires ou commerciaux.

Par la suite nous verrons où on a le droit de faire des bivouacs ou du camping sauvage en France et comment s’informer. Mieux vaut savoir ce qu’on a le droit de faire ou pas avant de se retrouver nez à nez avec un fusil de chasse ou de se faire réveiller par un gendarme en pleine nuit.

Lire la suite »

Déc 232011
 

Cuisine en randonnéeVoici un article assez court un peu différent de ceux que j’écris d’habitude. En fait, c’est plutôt une astuce que j’aimerais partager avec vous. Cette astuce, ce n’est pas moi qui l’ai inventée, mais c’est un ami qui en a eu l’idée. Cette astuce n’a rien de révolutionnaire mais elle peut vous éviter de vous prendre la tête avec vos coéquipiers et peut faciliter l’organisation et la préparation de vos randonnéesde plusieurs jours.

Randonner en groupe n’est pas toujours évident. Après une grosse journée de marche, quand tout le monde est fatigué et content d’être arrivé, il est très facile de se disputer dès qu’il s’agit de faire quelques tâches communes comme préparer le repas, planter les tentes, aller chercher de l’eau, etc.

L’astuce que je partage ici est très pratique, j’ai eu l’occasion de la tester avec des amis dans le Kimberley en Australie. Elle a très bien fonctionné pour nous pendant toutes les vacances que ce soit en camping ou en randonnée. Elle a d’ailleurs si bien fonctionné, que je la partage avec vous. 😉 Comme le titre l’indique, elle concerne l’organisation de la nourriture et des repas au sein d’un groupe. Elle pourra donc servir aux personnes qui emportent leur nourriture lors de randonnées de plusieurs jours. Mais vous pouvez aussi l’essayer en camping ou même chez vous à la maison (mais là, j’ai plus de doutes que ça marche).

Lire la suite »

Nov 172011
 

Etirements musculaires en randonnéeEnormément de randonneurs négligent les étirements ou pensent qu’ils sont réservés uniquement aux personnes âgées et aux personnes en mauvaise forme physique. Avez-vous déjà pensé que quelques étirements pourraient soulager vos problèmes de dos, de genoux ou vous éviter d’en avoir ? Avez-vous déjà pensé que vous pourriez ne pas vous sentir raides et ne pas avoir de douleurs le lendemain d’une bonne journée de marche ?

Les étirements dont nous parleront ici n’ont pas pour but de devenir plus souple mais d’améliorer la récupération et d’éviter les blessures.

S’étirer en randonnée peut paraître inutile pour beaucoup. D’ailleurs, énormément de randonneurs s’en passent. La plupart des randonneurs y pensent uniquement le lendemain d’une journée de marche en se levant : « houlà, je suis raide, j’aurais peut-être dû m’étirer hier soir ». Certains s’étirent uniquement quand c’est leur seule option pour soulager leurs mollets qui brûlent dans une montée.

C’est souvent quelque chose que l’on ne fait pas jusqu’au jour où l’on se blesse et qu’un médecin nous dit que des étirements auraient pu prévenir ces blessures.

Comme beaucoup, pendant mes premières randonnées, je m’étirais uniquement quand je sentais un début de crampe. Jamais avant, jamais après ! En plus, mon ego trouvait à l’époque que cela ne faisait pas très « sportif » ! Quelques blessures d’usures plus tard – pas uniquement en randonnée – m’ont fait comprendre l’importance des étirements.

Plus nous vieillissons, plus notre corps et nos muscles deviennent raides et plus ils sont susceptibles de subir des lésions. Voici sans plus attendre 5 bonnes raisons de s’étirer en randonnée.

Lire la suite »

Sep 152011
 

Sac à dos de randonnée trop lourdParmi les nombreuses erreurs commises en randonnée, j’en ai sélectionné deux qui sont plutôt faites par les débutants s’engageant dans des grandes randonnées. J’appelle ici grande randonnée, une randonnée de plusieurs jours minimum.

Pourquoi ces deux erreurs ? Parce que c’est sûrement les deux principales que j’aurais aimé éviter lors de mes premières grandes randonnées. Et aussi parce que j’ai vu énormément de personnes les faire.

Si vous avez déjà fait quelques randonnées d’une journée, et que vous êtes tentés de vous essayer à plusieurs jours, alors je peux vous garantir que vous allez sûrement faire ces erreurs. Ou au moins l’une d’entre elles.

Si vous vous considérez expérimentés, cet article peut aussi vous intéresser. Quasiment tous les débutants font ces erreurs, mais beaucoup de randonneurs expérimentés les font aussi.

Je dirais que 99 % des débutants font ces erreurs. Elles ne sont pas facilement évitables quand on n’a pas beaucoup d’expérience. Bien évidemment, ces erreurs je les ai faites, et pas qu’une fois. 😉

Ces deux erreurs peuvent coûter cher. Beaucoup de personnes abandonnent ou se blessent à cause d’elles. Beaucoup de personnes gâchent leurs grandes randonnées à cause d’elles.

Dans la suite, je vous aide à faire partie de ces 1% qui ne font pas ces erreurs et qui profitent à fond de leurs randonnées.

Lire la suite »

Août 252011
 

Comment_chier_dans_les_bois_pour_une_approche_environnementale_d_un_art_perduJ’imagine que beaucoup d’entre vous se demandent de quoi il s’agit ? Oui, le titre de cet article est un peu différent de ceux de mes articles habituels. 😉

Et bien le titre de cet article est le titre d’un excellent livre que je vais vous présenter. Je l’avais déjà mentionné dans un de mes articles sur la purification de l’eau.

Comment chier dans les bois : Pour une approche environnementale d’un art perdu est une traduction du livre original « How to Shit in the Woods: An Environmentally Sound Approach to a Lost Art » de Kathleen Meyer. Ce livre est paru en 2002, comporte 146 pages et a été traduit par Jean-Marc Porte.

Un ami m’avait offert la version française de ce livre il y a quelque temps. Je n’en avais pas entendu parler auparavant et j’avoue avoir été vraiment surpris par le titre. Je ne savais pas exactement à quoi m’attendre. J’imagine que vous non plus !

C’est un livre beaucoup plus sérieux qu’il en a l’air si l’on s’arrête uniquement à son titre provocateur. Le sujet est traité intelligemment, sans tabous et avec beaucoup d’humour. Je suis sûr que cet ouvrage bénéficierait à beaucoup de randonneurs. Il lie l’utile à l’agréable en nous apprenant beaucoup tout en nous faisant sourire. Et c’est sûrement ce qui fait son succès international.

Voici un aperçu du livre avec un résumé succinct, chapitre par chapitre.

Lire la suite »

Juil 152011
 

Comment soigner une ampoule au pied ? Les ampoules aux pieds sont un sujet de discussion incontournable aux bivouacs et aux refuges. Il y a toujours des personnes qui soignent leurs ampoules et chacun y met du sien quant à la meilleure façon de faire cela.

Avant de réfléchir à la meilleure façon de soigner des ampoules, avez-vous réfléchi à la meilleure façon de les éviter ?

Dans un autre article, j’explique comment éviter les ampoules aux pieds en randonnée. Cela reste pour moi le plus important, car même s’il est possible de soigner plus ou moins bien des ampoules, il est préférable qu’elles ne se forment pas.

Cependant, même en prenant beaucoup de précautions, des ampoules peuvent se former à un moment ou un autre en randonnée.

Nous allons donc voir quelques conseils pratiques pour soigner une ampoule. Je tiens à préciser que je ne suis pas médecin et que les techniques présentées ici sont l’objet de beaucoup de discussions car certaines sont contradictoires.

Il n’existe pas une solution unique, cela dépend de chacun, du type d’ampoule et de son état. Cet article est séparé en deux parties principales suivant si votre ampoule est déjà percée ou non, quand vous commencez à la soigner.  Lire la suite »

Juil 082011
 

Comment trouver des coéquipiers de randonnée ? La plupart des gens préfèrent ne pas randonner seuls – que ce soit par inexpérience ou par goût. Mais il n’est pas toujours facile de trouver quelqu’un pour vous accompagner.

Vous avez essayé de convaincre tous vos amis, fait le tour de votre famille, rien à faire, personne ne veut vous accompagner.

Vous avez même passé un message au boulot, mais de toute façon vous n’avez pas envie de partir avec un collègue… +

Vous avez pensé à partir avec votre ami(e), mais ne voulez pas briser votre couple.

Si vous êtes à court d’idées pour trouver un coéquipier de randonnée, alors voici quelques pistes :

Lire la suite »

Juin 302011
 

Les vêtements de randonnée le système des 3 couches Si quand vous avez froid vous empilez des couches de vêtements les unes par-dessus les autres, si vous pensez qu’un tee-shirt en coton et un K-Way sont des vêtements indispensables pour une randonnée ou si vous voulez simplement savoir comment vous habiller en randonnée, alors prenez le temps de lire cet article jusqu’au bout.

En effet, rien ne sert de ressembler à Bibendum pour avoir chaud en randonnée, 3 couches efficaces peuvent suffire. Certains d’entre vous ont probablement déjà entendu parler du système 3 couches (ou système multicouche) pour s’habiller en randonnée. Mais qu’est ce que c’est ?

Le système des 3 couches est une technique adoptée par un grand nombre de pratiquants d’activités de plein air. C’est une méthode que vous devez comprendre pour vous habiller de façon optimale et vous adapter à toutes les conditions. Nous verrons dans la dernière partie de cet article – une fois le principe compris – comment s’en servir et le modifier suivant les conditions rencontrées.

Le but du système des 3 couches est d’utiliser un minimum de vêtements pour un maximum d’efficacité. Ce que l’on recherche est d’être à une température confortable dans toutes les circonstances (pendant l’effort et à l’arrêt). Voici une explication du système multicouche, couche par couche.

Lire la suite »

Juin 242011
 

Quel est l'âge idéal pour randonner ? Vous pensez être trop vieux pour randonner ? Vous pensez que vos enfants sont trop jeunes pour vous accompagner ? Alors cet article est fait pour vous.

Sur les chemins de randonnée, vous pouvez croiser des personnes de tout âge. Mais y a-t-il un âge idéal pour pratiquer la randonnée pédestre ? Et peut-on randonner toute sa vie ?

Ces questions d’âge sont courantes pour toutes les activités que nous pratiquons. Les expressions « ce n’est plus de mon âge » pour dire que l’on est trop vieux pour une certaine activité ou « ce n’est pas de ton âge » pour dire à une personne qu’elle est trop jeune pour une autre en sont quelques exemples. Beaucoup d’activités et sports sont inaccessibles si on ne commence pas assez jeune alors que d’autres ne sont pas accessibles aux plus jeunes. Qu’en est-il pour la randonnée ?

Voici un premier élément de réponse :

Dans le Parc National de la Vanoise, lors d’une de mes premières grandes randonnées, nous avons rencontré un couple de retraités Hollandais. Ils étaient assis sur des rochers au bas d’une grande montée et faisaient une pause pour grignoter. Nous avons discuté un peu et nous nous sommes rendus compte qu’ils avaient un itinéraire similaire au notre – on allait donc se revoir dans les prochains jours. Nous sommes partis avant eux et avons attaqué la montée. Bien qu’étant partis longtemps après nous, ils nous ont doublés tranquillement dans la montée. C’est la dernière fois que nous les avons vus… Et c’est la première fois que je me suis dit que l’âge compte peu ou pas en randonnée.

La bonne nouvelle est donc qu’il n’y a pas d’âge idéal. La randonnée pédestre est une activité sportive accessible à tous et se pratiquant de manières différentes. La suite de cet article devrait répondre à la plupart des doutes liés à l’âge en randonnée.

Lire la suite »