Jan 192017
 

[1 - Préparation au GR10] On part ! Et premier entraînement

Cet article est un article invité rédigé par deux fidèles lecteurs du blog (c’est comme cela qu’ils se décrivent) : Marie, une amie, et son compagnon Sylvain. C’est donc Marie qui s’exprime à travers les « je ». C’est le premier article d’une série consacrée à leur préparation d’une section du GR10.

Ca sera un excellent complément pratique (questions, choix, compromis, peurs, etc.) des différents articles sur la préparation qui sont déjà présents sur le blog (quelques liens en fin d’article) – peu importe votre projet. Et c’est un très bon exemple de ce que j’appelle une “randonnée test” avant un gros projet.

Lire la suite »

Déc 272016
 

Traversée des Hauts-Plateaux du Vercors compte rendu

Ce petit compte rendu n’a pas vocation à vous expliquer comment j’ai bien mis un pied devant l’autre, mais plutôt à compléter mon article « Exemple de préparation d’une randonnée de plusieurs jours – Traversée des Hauts-Plateaux du Vercors » où j’ai détaillé toute la préparation de cette randonnée. Je vous conseille d’ailleurs de commencer par cet article pour rester dans l’ordre chronologique.

L’intérêt de l’article que vous avez sous les yeux est double :

  • Comparer le déroulement de la randonnée à la préparation.
  • Vous faire découvrir cette région et cette randonnée et compléter l’article sur la préparation.

Une randonnée peut se préparer avec plus ou moins de détails. Cela dépend de :

  • Chaque personne. La notion de risque et le goût pour l’imprévu et l’aventure sont vraiment personnels.
  • L’expérience. Plus on a d’expérience et plus on se connaît, plus on est capable de laisser de libertés. On peut se concentrer uniquement sur les points vitaux. C’est exactement la même chose que quand on charge son sac : quand on est novice, on a tendance à prendre trop, plus on se connaît et plus on a d’expérience, plus on s’approche du strict nécessaire.
  • La randonnée elle-même. Il est plus facile de ne pas trop préparer une randonnée par conditions clémentes et avec des ravitaillements en nourriture et eau faciles, qu’une randonnée seul dans un désert saharien ou polaire.

Pour cette traversée des Hauts-Plateaux du Vercors, je trouve que j’avais préparé la randonnée avec pas mal de détails – notamment car nous étions limités en temps et que l’eau est assez rare à cette époque sur les Plateaux. De plus, je savais que je voulais écrire un article sur le sujet, ce qui m’a poussé à bien tout détailler.

Au final, nous sommes partis le week-end du 15 août (13, 14 et 15), pas le mieux par rapport à notre choix d’éviter trop d’affluence mais ça collait bien par rapport à nos emplois du temps et la météo.

La météo annoncée était plus que clémente : quasiment aucune chance de pluie, grand beau, pas de vent et assez chaud par contre. Et c’est exactement ce que nous avons eu. 😉

Lire la suite »

Nov 252016
 

Exemple de préparation d’une randonnée de plusieurs jours – Traversée des Hauts-Plateaux du Vercors
Exemple de préparation d’une randonnée de plusieurs jours – Traversée des Hauts-Plateaux du Vercors-2

Vous savez sûrement à quel point une bonne préparation est primordiale pour la réussite d’une randonnée – j’en ai déjà parlé maintes et maintes fois. 😉

L’idée de cet article est de vous montrer comment préparer une randonnée de A à Z à travers un exemple concret – une randonnée que j’ai ensuite effectuée.

J’ai déjà écrit plusieurs articles sur la préparation de randonnées (celui-ci assez généraliste et celui-ci spécifique aux randonnées de plusieurs jours), mais je souhaitais compléter ceux-ci avec un exemple détaillé.

Si vous n’avez pas lu ces articles plus généraux, je vous conseille de les lire en complément de cet exemple.

Comme j’ai l’habitude de préparer des randonnées, j’ai acquis certains automatismes que les novices n’ont pas encore et j’ai donc fait l’effort de noter tout ce qui me passait par la tête au cours de la préparation.

J’ai voulu m’approcher au plus près de ce que vous pourriez vous demander au moment de la préparation d’une randonnée et avec des contraintes courantes : matériel disponible, travail, météo, vacances, affluence, condition physique, etc.

Bien évidemment, certaines contraintes sont propres à nous (« nous » car je suis parti avec ma compagne) et à nos envies, mais d’autres sont propres à la randonnée (ex : ravitaillement en eau, logistique de retour, etc.).

Note : même si l’exemple est une randonnée de plusieurs jours, cet article pourra tout de même vous apporter des éléments intéressants pour la préparation de randonnées à la journée.

Lire la suite »

Oct 052016
 

Via Dinarica - un futur sentier mythique à travers les Balkans de l’ouest

Cet article est un article invité rédigé par un lecteur du blog : Matthieu Couëdel. C’est donc lui qui s’exprime à travers les « je ». J’ai accueilli avec plaisir sa proposition d’écriture de cet article, car il avait eu des difficultés à trouver des informations en français pour préparer cette randonnée au long cours et souhaitait partager son expérience pour faciliter la préparation de ce chemin et le faire découvrir au passage.

Même si ce n’est pas un projet que vous envisagez, la lecture est très agréable et intéressante. 😉

Lire la suite »

Jan 152016
 

17 trucs et astuces pour passer une nuit au chaud dans son sac de couchage

Après une bonne journée de randonnée, une fois dans son sac de couchage, on ne rêve que d’une chose : une bonne nuit réparatrice au chaud. Pourtant, ça ne se passe pas toujours comme ça ! Qui n’a pas déjà eu une désagréable sensation de froid qui empêche de s’endormir ou réveille en pleine nuit ?

Sans source de chaleur à proximité, il est compliqué de se réchauffer une fois que l’on a froid et une nuit entière à grelotter au fond de son sac de couchage n’est pas la nuit la plus reposante qui soit.

Ce problème est courant et est en partie lié au fait qu’en randonnée on doit généralement porter son sac de couchage et que l’on cherche à optimiser son poids – on ne peut pas prendre la couette douillette que l’on utilise habituellement chez soi. 😉

Cependant, ce n’est pas la seule cause, il existe des bonnes pratiques pour optimiser la sensation de chaleur une fois dans son sac de couchage et certaines pratiques qu’il vaut mieux éviter au risque de passer une nuit à avoir froid, même avec un sac de couchage « chaud ».

J’ai regroupé tout cela en 17 trucs et astuces que je vous invite à lire si vous souhaitez passer de bonnes nuits en bivouac, en refuge, en camping ou si jamais vous avez une panne de chauffage chez vous un jour. 😉

Lire la suite »

Nov 252015
 

Camino-frances-uterga-ble

Cet article est un article invité rédigé par Adrien, c’est donc lui qui s’exprime à travers les « je ». J’ai accueilli avec plaisir sa proposition d’écriture d’un article sur les chemins de Compostelle, car c’est un sujet qui intéresse beaucoup de monde et que je ne peux pas partager mon expérience sur ces chemins n’ayant pas (encore ?) parcouru ceux-ci. J’ai uniquement participé à la relecture, la mise en page, le choix des photos (Adrien ayant malheureusement perdu les siennes) et ajouté quelques notes.

Note : cet article est le troisième d’une série de 3.

Bienvenue dans la troisième et dernière partie de cet article consacré à des conseils pratiques sur le pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle. Cette partie fait suite à celles intitulées « L’avant pèlerinage » et « Le pendant pèlerinage », que vous pouvez retrouver ici et ici.

Ca y est ! Nous pouvons bomber le torse et sourire : nous venons de réaliser le pèlerinage vers Compostelle, et cette expérience restera gravée en nous à jamais tellement elle fut riche et instructive. Nous sommes rentrés chez nous, en train, en avion, en covoiturage peu importe. Cette partie de l’article commence à partir du moment où vous franchissez le seuil de votre porte.

Lire la suite »

Nov 122015
 

Conseils pratiques pour le pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle – partie 2Cet article est un article invité rédigé par Adrien, c’est donc lui qui s’exprime à travers les « je ». J’ai accueilli avec plaisir sa proposition d’écriture d’un article sur les chemins de Compostelle, car c’est un sujet qui intéresse beaucoup de monde et que je ne peux pas partager mon expérience sur ces chemins n’ayant pas (encore ?) parcouru ceux-ci. J’ai uniquement participé à la relecture, la mise en page, le choix des photos (Adrien ayant malheureusement perdu les siennes) et ajouté quelques notes.

Note : cet article est le second d’une série de 3.

Bienvenue dans la deuxième partie de cet article consacré à des conseils pratiques sur le pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle. Cette partie fait suite à celle intitulée « L’avant pèlerinage », que vous pouvez retrouver ici.

Nous avons vu ensemble quel matériel emporter, nous connaissons l’itinéraire que nous allons emprunter, nous savons à peu près vers quelle date nous devrions arriver à Compostelle et nous nous sommes préparés, physiquement et psychologiquement, au fait de marcher environ 25km par jour. Que nous reste-t-il à faire ? Eh bien, le pèlerinage, évidemment !

Voyons donc ensemble, dans cette deuxième partie, le « Pendant pèlerinage« , que j’aurais pu appeler tout simplement « Le Pèlerinage ». Comme d’habitude, un sommaire pour commencer, répertoriant tous les questionnements auxquels je tâcherai de répondre dans l’article. Et pour chaque questionnement, un lien vers la partie correspondante. Je n’ai pas pris la peine de les classer selon un quelconque critère, tous ces points (ou presque !) étant valables pour la durée entière du pèlerinage.

Lire la suite »

Nov 032015
 

Borne du chemin de Saint-Jacques de CompostelleCet article est un article invité rédigé par Adrien, c’est donc lui qui s’exprime à travers les « je ». J’ai accueilli avec plaisir sa proposition d’écriture d’un article sur les chemins de Compostelle, car c’est un sujet qui intéresse beaucoup de monde et que je ne peux pas partager mon expérience sur ces chemins n’ayant pas (encore ?) parcouru ceux-ci. J’ai uniquement participé à la relecture, la mise en page, le choix des photos (Adrien ayant malheureusement perdu les siennes) et ajouté quelques notes.

Note : cet article est le premier d’une série de 3.

Pourquoi se lancer sur les chemins de Compostelle ? Combien de temps cela prend-il ? Y a-t-il des périodes de marche préférables ? Qu’est-ce que la Compostela ? Quel matériel est le plus adapté à cette expérience ?

Voici seulement quelques questions parmi la multitude qui étreignent chaque personne s’interrogeant sur le pèlerinage de Compostelle. Cet article propose des éléments de réponse par rapport aux nombreuses questions d’organisation et aux choix à faire.

Ayant moi-même réalisé ce pèlerinage cette année, je me suis permis de demander à François s’il était intéressé par un article sur ce sujet. Je tiens à préciser d’emblée plusieurs points : il n’y aura dans cet article aucune instruction formelle mais seulement des conseils/suggestions que vous êtes libre d’adapter à votre propre personnalité et vos besoins.

J’ai voulu rédiger cet article en toute humilité, ne disposant pas d’une expérience forte du pèlerinage, je tiens donc à préciser que les conseils proposés ici dépendent des choix que j’ai effectués : itinéraire suivi : Camino Francès ; période de marche : Mai-Juin ; durée : 5 semaines ; moyenne parcourue : 25 km/jour ; départ : Saint-Jean-Pied-de-Port et arrivée : Finisterre ; hébergement en auberge. Malgré cette expérience réduite, le chemin étant ce qu’il est, de nombreux conseils sont applicables pour d’autres itinéraires/périodes de l’année et peuvent donc vous permettre de vous lancer dans cette aventure avec sérénité.

Afin de rendre la lecture plus facile, l’article a été divisé en trois grandes parties : Avant le pèlerinage, Pendant la marche et Après le pèlerinage. Chacune d’entre elles est rédigée sous forme de questions/réponses abordant un maximum de questionnements qu’un futur pèlerin peut se poser. Grâce au sommaire un peu plus bas, vous aurez un aperçu de chaque question et des liens vous permettront d’aller directement à une question en particulier.

Lire la suite »

Mar 232015
 

Ceci est la seconde partie d’un long article. La première partie, avec des conseils pour votre première grande randonnée (hors conseils pour votre première nuit en refuge et en bivouac) se trouve ici.

Votre premier bivouac

Votre première nuit en refuge

Je vais maintenant vous présenter rapidement ce qu’est un refuge, ce que l’on peut y trouver et comment se passe une nuit en refuge.

Lire la suite »

Mar 132015
 

Votre première randonnée de plusieurs joursNombreux sont ceux qui n’osent pas se lancer dans une randonnée de plusieurs jours alors qu’ils font régulièrement des randonnées à la journée.

Et pourtant, nombreux sont ceux qui au fond d’eux aimeraient franchir le pas et goûter au plaisir de passer plusieurs jours, dont une ou plusieurs nuits dans la nature (attention, c’est addictif ;-)).

Beaucoup sont bloqués par l’inconnu, car ils ne savent pas à quoi s’attendre, pensent que ce n’est pas pour eux, ne savent pas quel matériel emporter, ne savent pas s’ils tiendront le coup physiquement, ne sont pas sûrs de ceci ou de cela, etc.

Au final, cet inconnu et ces incertitudes se transforment en peur – une peur qui est limitante pour se lancer dans sa première grande randonnée.

Vous êtes d’ailleurs peut-être dans ce cas. Et c’est plutôt une bonne nouvelle, car cette peur est nécessaire pour vous maintenir en vie. C’est ce qui vous empêche de faire n’importe quoi, de prendre des risques inutiles et de vous mettre en danger. C’est ce qu’on appelle la peur rationnelle.

Par contre, il y a sûrement aussi une partie de peur irrationnelle, une peur alors qu’il n’y a pas de danger pour vous. Par exemple : la peur d’une araignée inoffensive ou la peur du vide en haut d’une falaise derrière une barrière de sécurité. Cette peur ne nous apporte rien d’un point de vue de la sécurité et la survie. Pire, cette peur peut parfois être dangereuse à cause de réactions incontrôlées.

Bref, je vous rassure tout de suite, on n’est pas partie pour une séance de psychologie. 😉

A travers cet article, je vais essayer de rendre l’inconnu moins inconnu en partageant mon expérience des randonnées de plusieurs jours et en répondant aux questions que l’on me pose souvent sur le sujet. Mais, même si vous n’avez pas d’appréhensions pour vous lancer sur des randonnées de plusieurs jours et que vous êtes à la recherche d’informations, cet article devrait aussi vous intéresser.

Il ne se veut pas extrêmement complet et détaillé, mais il est là pour vous donner les bases, quelques pistes de réflexion et des conseils pour vous lancer dans votre première randonnée de plusieurs jours. Comme toujours, le but dans un premier temps est que ça se fasse en toute sécurité et en y prenant plaisir. Le reste viendra avec l’expérience et la lecture d’autres articles sur Randonner Malin. 😉

Nous allons d’abord voir quelles sont les différences principales avec les randonnées à la journée et ce à quoi il faut penser et nous nous intéresserons dans une seconde partie à votre première nuit – qu’elle soit en bivouac ou en refuge.

Note : J’ai choisi de ne parler que des nuits en bivouacs et refuges, car si vous décidez de passer la nuit dans un hôtel, une chambre d’hôtes ou un camping, il y a des chances que vous sachiez déjà à quoi vous attendre. Par contre, beaucoup de personnes ne savent pas vraiment à quoi s’attendre pour une nuit en refuge ou en bivouac.

Lire la suite »