Juin 292017
 

Vous avez peut-être aussi fait ce constat : de plus en plus de personnes randonnent avec des chaussures basses en montagne (et c’est d’ailleurs souvent mon cas) alors qu’on entend souvent dire que pour la montagne il faut absolument des chaussures hautes.

J’ai donc fait le point là-dessus en vidéo où j’explique les avantages et inconvénients de chaque type de chaussures, si c’est selon moi beaucoup plus risqué en chaussures basses et dans quelles conditions c’est envisageable ou pas.

Transcription texte

Lire la suite »

Mai 162015
 

Achat de matériel de randonnée en ligneLes achats en ligne se sont bien démocratisés, une majorité de personnes en a déjà faits, mais je sais que certains n’osent pas franchir le pas et que d’autres ont toujours l’impression ou peur de se faire avoir.

J’ai donc pensé qu’il serait bon de faire le point sur les achats de matériel de randonnée en ligne comme j’en ai effectué un bon nombre, que ce soit en France ou à l’étranger.

Vous trouverez donc dans cet article quelques astuces et « pièges » à éviter pour que tout se passe au mieux. J’en ai aussi profité pour parler de sécurité et pour vous donner quelques adresses pour effectuer vos achats.

Lire la suite »

Fév 112015
 

Podomètre en randonnée - bonne ou mauvaise idéeBeaucoup de randonneurs aiment savoir quelle distance ils ont parcourue pendant une randonnée et même suivre la distance parcourue au fur et à mesure de leur itinéraire. Pour cela, certaines personnes utilisent des podomètres.

Mais est-ce réellement une bonne idée ? Est-ce que la valeur indiquée par les podomètres est fiable ? Ma réponse a plutôt tendance à commencer et finir avec un « n », mais nous allons voir qu’il y a des exceptions. 😉

Avant d’aller plus loin, je vais rapidement présenter ce qu’est un podomètre pour ceux qui ne le savent pas.

Lire la suite »

Déc 302014
 

Petit guide des secondes couches  polaire, laine, synthétique et duvetEn tant que randonneurs, nous sommes tous amenés un jour ou l’autre à investir dans un vêtement « chaud ». Il est rare (et souvent peu prudent) de partir pour une randonnée simplement en tee-shirt.

Le premier réflexe (normal) est de se tourner vers sa « garde-robe » classique. Les pulls que l’on y trouve peuvent être en coton (ce que je ne recommande pas du tout), en synthétique ou en laine, mais pèsent souvent assez lourd et ne sont pas vraiment adaptés à des activités de plein air.

Le second réflexe (normal aussi) est d’aller en magasin pour trouver un vêtement adapté. Il y a quelques temps, le choix était assez limité et se résumait souvent à une polaire. Mais avec l’arrivée de nouveaux matériaux, de nouvelles technologies et de matériaux plus abordables, le choix est maintenant beaucoup plus grand. Génial ! Oui, mais on se rend vite compte que « trop de choix tue le choix ». 😉

Et c’est là que j’interviens.

Nous allons donc faire un tour rapide des différents grands types d’isolants utilisés comme seconde couche et voir les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux. On va distinguer 4 types d’isolants principaux : la polaire, la laine, les fibres synthétiques et le duvet – même si la polaire est constituée de fibres synthétiques.

Pourquoi parler des isolants ? Car c’est selon moi la première chose à déterminer pour faire un bon choix – avant d’aller plus dans le détail.

Note : Au début de l’article, j’ai bien écrit « chaud » avec des guillemets. En effet, ce sont des vêtements isolants, ils ne produisent pas de chaleur mais retiennent (avec plus ou moins de succès) la chaleur de notre corps. Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous conseille d’ailleurs de d’abord lire l’article sur les trois couches avant de continuer.

Lire la suite »

Sep 182014
 

Comment protéger le contenu de votre sac à dos de la pluieMvula wa bwolo wa ntchon.
On ne se laisse surprendre que par la première pluie de la saison.
— Proverbe Téké —

J’aime bien ce proverbe qui est vrai pour beaucoup de situations. Ce n’est qu’une fois confronté à un problème que l’on se rend vraiment compte du problème. Et quand c’est arrivé une fois, on ne se laisse ensuite plus surprendre, car on s’est adapté et préparé. 😉

Il y a de grandes chances qu’un jour ou l’autre vous ayez à randonner sous la pluie. Cela vous est d’ailleurs sûrement déjà arrivé.

Je sais que certaines personnes détestent marcher sous la pluie et l’évitent à tout prix, d’autres aiment sortir sous la pluie et la plupart font avec quand elle est là. Peu importe la catégorie dans laquelle vous êtes, un jour ou l’autre ça risque de vous arriver – que vous randonniez à la journée ou sur plusieurs jours. La bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes pas en sucre. 😉

Nous ne sommes pas en sucre, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut prendre cela à la légère. Pour profiter du moment (certains paysages sont très jolis sous la pluie), pour que cela ne gâche pas le reste de votre randonnée et que ça ne vous mette pas en danger, il faut quand même être bien préparé – ce dont nous allons parler aujourd’hui.

J’ai publié il y a peu de temps un article sur l’organisation du sac à dos (2 règles pour bien faire son sac à dos de randonnée) et je souhaite aujourd’hui le compléter. Je ne vais pas aborder votre protection par rapport à la pluie (chaussures, veste, etc.), mais uniquement celle de votre sac à dos et surtout de son contenu.

Note : Pour compléter le proverbe, je dirais qu’on peut quand même se laisser surprendre par les suivantes quand elles surpassent ce qu’on a déjà vu. Même après avoir essuyé de gros orages en montagne, la notion de pluie a pris une toute autre dimension en Nouvelle-Zélande pour moi : la même intensité mais pendant toute la journée – sans aucun répit.

Lire la suite »

Juil 092014
 

Softshell - explications, avantages et inconvénientsSoftshell - explications, avantages et inconvénients 2Je ne sais pas si c’est le terme anglais pas très explicite, mais ce mot – qui désigne un type de vêtements – ne semble pas « parler » à beaucoup de monde. Et ça peut être très problématique, surtout si vous croyez que votre toute nouvelle veste softshell va vous garder au sec par tous les temps.

Dans ce petit article, nous allons voir ce qu’est vraiment le softshell, à quoi ça sert et quels sont ses avantages et inconvénients. De cette manière, quand vous serez en face de « coquilles molles » dans un magasin ou sur une boutique en ligne, vous saurez comment les aborder (explication à suivre ;-)).

Lire la suite »

Mar 272014
 

Vêtements en laine mérinos - une histoire de mode ?Si comme moi, vous avez des souvenirs de pulls en laine qui démangent terriblement, vous pouvez vous imaginer ma réaction la première fois que j’ai découvert qu’il existait des tee-shirts en laine faits pour les activités de plein air. Des tee-shirts qui se mettent directement au contact de la peau ! J’en ai grimacé… Et heureusement, à ce moment-là, je ne savais pas encore qu’il existait des slips et culottes en laine. 😉

Ma curiosité a quand même été attisée, je me suis renseigné et j’ai appris que le type de laine utilisé dans ces vêtements était un type différent, la laine mérinos – qui ne démange pas. C’était il y a plusieurs années en Nouvelle-Zélande, une des régions du monde où l’on trouve ce type de moutons. A ce moment-là, les gens parlaient d’ailleurs d’Icebreaker pour désigner ce type de vêtements, car c’est la marque pionnière des vêtements en laine mérinos pour les activités de plein air.

Pendant longtemps, les fibres synthétiques ont dominé le marché des vêtements « outdoor », la laine étant considérée comme de l’histoire ancienne, mais depuis quelques temps on voit de plus en plus de marques en proposer. On trouve même maintenant des vêtements en laine mérinos dans les magasins de grande distribution.

Est-ce simplement un effet de mode, ou est-ce que la laine mérinos a quelque chose de vraiment intéressant à offrir pour les vêtements de randonnée et d’activités de plein air ?

Lire la suite »

Fév 252014
 

Test Gore-TexCet article est le résultat d’une « collaboration » entre Nicolas de Barrabes et moi-même. Initialement écrit par Nicolas, j’ai réorganisé le tout, modifié des parties et ajouté quelques informations.

Sous les images de vestes et pantalons utilisées à titre d’exemple pour illustrer l’article, il y a des liens vers Barrabes si vous souhaitez plus d’informations sur une veste en particulier. Place à Nicolas :

Tout le monde connaît, au moins de nom, la marque Gore-Tex®, et l’associe à l’imperméabilité d’un vêtement, d’une chaussure ou d’un gant. Peu de gens savent par contre que ce n’est pas la qualité principale des membranes Gore-Tex®, car si beaucoup de tissus sont imperméables, très peu sont à la fois imperméables (plus d’informations sur l’imperméabilité ici) et réellement respirants (plus d’informations sur la respirabilité ici).

Le terme « respirabilité » est souvent source de confusion : il ne s’agit pas, comme on le pense souvent, de la capacité d’un tissu à laisser l’air circuler à travers. Il s’agit de laisser la transpiration s’échapper sous forme de vapeur d’eau, ce qui est primordial lorsque que l’on fournit un effort intense et que l’on ne veut pas être trempé rapidement.

Lire la suite »

Oct 022013
 

Lampe-frontale-randonnéeJe me suis souvenu d’écrire cet article après être rentré de nuit une fois à 1h30 (du matin) et l’autre à 23h00. C’était il y a quelques semaines, pendant les marches de retour après des grandes voies d’escalade sur le rocher de Gozzi près d’Ajaccio et dans le massif de Bavella.

Maintenant, je ne me fais plus avoir ! Je sais qu’il est très facile de finir de nuit. Même quand j’ai prévu de rentrer avant la nuit, j’emporte une lampe frontale. Je le fais pour la plupart des activités de plein air, et bien sûr en randonnée.

Pour les randonnées de plusieurs jours, j’imagine que je n’ai pas vraiment besoin de vous convaincre de leur utilité. Rien que pour monter une tente de nuit, préparer le repas, aller chercher de l’eau, ou autre, c’est beaucoup plus pratique avec une lampe.

Donc, je vais surtout vous donner les raisons d’emporter une lampe frontale pour vos randonnées à la journée, car ça ne paraît pas forcément très intuitif au premier abord. Mais, je vous assure que ça peut vous éviter bien des « galères ». 😉

Vous avez le droit de ne pas me croire sur parole et attendre qu’une « galère » vous arrive. Vous verrez, vous serez vite convaincu (comme je le suis) et vous n’oublierez plus jamais votre lampe frontale. 😉

Lire la suite »

Août 222013
 

Choisir-volume-sac-a-dos-randonneeDans l’article « Faites-vous ces 2 erreurs de débutants en grande randonnée », j’avais mentionné qu’avoir un sac à dos trop gros poussait à le remplir. Quand on choisit un sac à dos de randonnée, il ne faut donc pas en prendre un gros pour être sûr que tout rentrera dedans. En plus, un sac volumineux (vide) pèse plus lourd qu’un petit – un poids inutile que vous devrez porter.

Je ne conseille pas non plus l’approche inverse qui consiste à en choisir un petit, pour être sûr de partir léger (si, j’ai déjà entendu que certaines personnes font cela ;-)).

Alors, comment faire pour choisir un volume de sac à dos adapté ? C’est une des questions qu’il faut se poser pour bien choisir un sac à dos de randonnée. Et c’est d’ailleurs celle que l’on me pose le plus souvent.

Avant de voir comment choisir au mieux le volume de son sac à dos de randonnée, voyons rapidement comment s’y retrouver une fois que l’on est en face de tous ces sacs à dos en magasin ou sur un site internet.

Lire la suite »