Nov 112011
 

Pâtes en randonnéeLa plupart d’entre vous ont sûrement déjà entendu qu’il faut manger des pâtes avant une grosse journée d’effort pour avoir de l’énergie. Mythe ou réalité ? Et si on mange du riz ou de la semoule, ça marche aussi ? Vous en saurez un peu plus en lisant cet article.

L’alimentation en randonnée est très importante et ne s’applique pas uniquement aux longues randonnées de plusieurs jours. C’est aussi valable pour des courtes randonnées à la journée. Sans carburant, une voiture ne fonctionne pas. Si vous mettez le mauvais carburant, elle ne fonctionne pas non plus, ou pas bien. C’est la même chose pour votre corps. Vous avez besoin d’énergie, mais pas n’importe quelle énergie. Et cette énergie provient de la transformation de nourriture par votre corps.

Toutes les formes d’énergie ne sont pas équivalentes. Pour le même nombre de calories, si vous mangez des bonbons, des pâtes ou du beurre, vos performances pendant la randonnée seront vraiment très différentes.

La nutrition est un domaine complexe et qui évolue avec la recherche. C’est pourquoi j’ai essayé de simplifier au maximum pour que ce soit plus facile à lire et comprendre. Mais il faut quand même que je définisse quelques termes qui pourront vous servir dans la suite de cet article.

La première chose à savoir, est que la notion de sucres lents/sucres rapides n’est plus d’actualité. Elle a été remplacée pas l’indice glycémique.

L’indice glycémique : c’est un indice qui classe les aliments contenant des glucides (sucres) en fonction de leur effet sur la glycémie (taux de glucose dans le sang) pendant les 2 heures suivant leur ingestion. L’indice glycémique peut varier avec l’état physique de l’aliment (solide, liquide), son mode de cuisson, son origine, sa maturité, etc.
A retenir : les aliments avec un indice glycémique faible (pâtes, pain complet, etc.) permettent de faire le plein d’énergie et de la libérer progressivement (sous forme de glucose) lors d’un long effort. A l’inverse, les aliments avec un indice glycémique élevé (confiseries, fruits secs, etc.) sont rapidement absorbés et libèrent rapidement leur énergie.

Tant que l’on est dans les définitions, un petit rappel sur ce que sont les féculents : c’est une catégorie d’aliments d’origine végétale ayant une grande proportion de glucides complexes (comme l’amidon).

Je pense que vous vous en doutez déjà, les féculents sont essentiels à une bonne alimentation en randonnée. Je n’écrirais pas un article sur les féculents pour vous dire à la fin qu’ils sont absolument inutiles pour la randonnée. Mais cet article ne parle pas uniquement de féculents, je n’ai pas pu m’empêcher d’y glisser quelques conseils utiles concernant l’alimentation en randonnée.

Lire la suite »

Août 192011
 

Gouttes d'eauSi vous voulez savoir pourquoi il est indispensable de purifier l’eau en randonnée quand vous ne connaissez pas sa qualité, ou si vous vous demandez si vous avez besoin d’un système de purification pour vos randonnées :

Alors je vous conseille de d’abord lire l’article « Fontaine je ne boirai pas de ton eau » sauf si elle est purifiée avant de vous plonger dans celui-ci.

Dans ce nouvel article, je présente dans cet article un aperçu des avantages et inconvénients des principaux procédés de purification. Cet article va vous aider à choisir le système de purification qui correspond le mieux à votre pratique – si vous en avez besoin d’un. Ou à vous rendre compte que celui que vous utilisez ne convient pas.

Si vous pensez que mettre une pastille de Micropur dans une bouteille d’eau vous permet de boire n’importe quelle eau, vous vous trompez.

Si vous pensez que filtrer une eau polluée avec le dernier filtre à la mode va vous empêcher d’être malade, vous vous trompez aussi.

Comme quand on achète un antivirus pour son ordinateur, quand on achète un moyen de purification pour l’eau, on a facilement l’impression d’être protégé pour tous les contaminants – surtout quand il est cher. La réalité est bien différente

Lire la suite »

Août 122011
 

Eau pure - randonnée KimberleyL’eau naturelle peut provenir de beaucoup de sources différentes : lacs, cours d’eau, sources, pluie, neige, etc. Certains d’entre nous se posent souvent la question en randonnée : puis-je boire cette eau ? Mais beaucoup d’autres ne le font pas et ne connaissent pas les risques qu’ils prennent quand ils boivent de l’eau naturelle sans la purifier.

De nos jours, il n’est malheureusement plus conseillé de plonger ses mains dans un cours d’eau pour y boire directement, si l’on ne connaît pas la qualité de cette eau. La dernière fois que j’ai pu faire cela, était dans la région du Kimberley en Australie. Je dois avouer que c’était vraiment très agréable. C’est d’ailleurs la photo qui illustre cet article. 😉

Certaines eaux semblent pures et limpides, pourtant d’un point de vue biologique ou chimique elles ne le sont pas forcément. Purifier l’eau ne se limite donc pas aux eaux suspectes.

Cet article présente pour quelles raisons et dans quelles conditions il faut purifier l’eau ainsi que les risques encourus si vous ne le faites pas.

Lire la suite »

Juin 022011
 

Poche à eau Camelbak Omega Plus Une poche à eau – pour ceux qui ne le savent pas – est un réservoir souple pouvant contenir de l’eau et équipé d’un tuyau (ou pipette) au bout duquel se trouve une tétine. La plupart des sacs à dos sont maintenant conçus pour pouvoir contenir des poches à eau. Un trou annoté H2O permet de faire sortir le tuyau du sac fermé et un système maintient le tuyau sur les bretelles. Avec une poche à eau, vous pouvez vous réhydrater en marchant. Plus besoin d’attendre d’avoir très soif pour vous arrêter, sortir votre gourde de votre sac à dos et boire la moitié de celle-ci. Une bonne hydratation se fait de manière régulière, par petites quantités et sans attendre la sensation de soif.

Les poches à eau de marque Camelbak sont probablement les plus connues et les premières à être apparues sur le marché. C’est pourquoi beaucoup de personnes utilisent le mot « camelbak » pour désigner une poche à eau.

J’utilise la poche à eau Camelbak Omega Plus depuis plus de 3 ans et j’en suis extrêmement satisfait. J’ai pu la tester pendant des petites et grandes randonnées que ce soit en montagne, au bord de la mer ou dans le désert. Je m’en suis également servi pour des grandes voies en escalade, du VTT, des raids et des courses d’orientation. Pour toutes ces utilisations je l’ai trouvée très pratique et très solide.

Lire la suite »