Oct 132011
 

GPS randonnéeIl y a quelques jours, une amie me demanda quel était le sujet de mon prochain article. Je lui dis : « les x raisons de ne pas acheter un GPS de randonnée quand on est débutant ». Elle me répondit : « un GPS pour la randonnée, ça existe ça ? ». (edit : pour sa défense, l’article a originellement été écrit en 2011 😉)

Effectivement cela existe, on trouve des GPS de randonnée un peu partout maintenant. Le GPS est à la mode. Mais, c’est un outil à la fois formidable et dangereux. Pourquoi dangereux ?

Imaginez que les pilotes de ligne apprennent uniquement à décoller et à atterrir avec le pilotage automatique ? Qu’arriverait-il en cas de panne de celui-ci ? Comment pourraient-ils atterrir en toute sécurité sans avoir appris à atterrir manuellement ?

Est-ce que cela vous viendrait à l’esprit d’apprendre à un enfant à taper sur un clavier d’ordinateur avant de lui apprendre à écrire avec un stylo ? J’espère que non…

Alors, voici quelques raisons de ne pas acheter un GPS si vous êtes débutants. Ou en tout cas de ne pas en acheter un tant que vous ne savez pas bien vous orienter à l’aide de repères naturels, d’une carte et d’une boussole.

9 raisons de ne pas acheter un GPS avant de savoir bien vous orienter sans

1. Vous apprendrez à lire le terrain et à vous orienter. Si vous êtes débutants en orientation et que vous utilisez un GPS, vous n’apprendrez pas forcément à bien lire le terrain, à bien suivre le balisage des chemins de randonnée, à estimer votre vitesse de marche (utile en cas de brouillard par exemple) et à utiliser les indices du terrain. Vous ne serez peut-être même pas à quoi sert un cairn ! Savoir bien lire le terrain ne sert pas uniquement à en mettre plein la vue à vos amis, c’est indispensable pour votre sécurité – même si vous utilisez un GPS.

2. Vous apprendrez à vous servir d’une carte. Si vous commencez par vous servir d’un GPS avant de vous servir d’une carte, vous ne saurez pas forcément lire une carte correctement et bien vous orienter avec. Cela demande des connaissances théoriques, mais aussi beaucoup de pratique – surtout pour lire une carte et repérer sur le terrain ce que vous voyez sur celle-ci. Pourquoi apprendre à lire une carte si vous avez un GPS ? Le point n°4 est une raison suffisante. Si vous ne savez pas où trouver des cartes de randonnée, lisez ceci.

3. Vous apprendrez à vous servir d’une boussole et d’un altimètre. Même si certains GPS intègrent ces fonctions, il est indispensable de savoir bien se servir d’une boussole (et éventuellement d’un altimètre) pour s’orienter. Savoir indiquer le nord n’est pas suffisant. 😉 Ce sont des outils de base, et qui sont beaucoup plus fiables qu’un GPS. Vous n’apprendrez pas nécessairement à vous en servir correctement si vous commencez par acheter un GPS. Ou peut-être que vous le ferez une fois que vous vous serez perdus après que votre GPS ait arrêté de fonctionner.

4. Un GPS peut tomber en panne. Un GPS a une autonomie limitée. Un GPS peut ne pas être précis et peut ne pas fonctionner (vallée encaissée, forêt dense…). Si vous ne comptez que sur votre GPS et qu’il s’arrête de fonctionner, que faites-vous ? Peut-être que vous êtes prévoyants et avez pris une boussole et une carte au cas où. C’est dommage que vous ne sachiez pas vous en servir… Vous avez maintenant la réponse à votre question : « à quoi ça sert de savoir se servir d’une carte et d’une boussole quand on a un GPS ? ».

5. Une carte, une boussole, (un altimètre) et une bonne maîtrise de l’orientation sont suffisants pour la majorité des randonnées. Le GPS est souvent un gadget inutile, qui complique les choses, induit les gens en erreur et empêche beaucoup de personnes de s’améliorer en orientation. Attention, pour certaines randonnées et dans certaines conditions, les GPS sont indispensables – mais c’est rarement le cas sur des chemins bien balisés par exemple.

6. Savoir s’orienter avec une carte et une boussole facilite l’utilisation d’un GPS – pas vraiment l’inverse. Une fois que l’on sait bien s’orienter sur le terrain à l’aide d’une carte, d’une boussole et éventuellement d’un altimètre, cela aide énormément à comprendre et à utiliser un GPS intelligemment. C’est facile d’avoir la tête sur l’écran et de marcher bêtement en suivant les informations que le GPS indique, mais c’est exactement de cette manière que les gens se perdent. Parfois, un simple coup d’œil à la carte ou à la boussole aurait permis à certains randonneurs de se rendre compte d’une grossière erreur.

7. Un GPS est un outil complexe. Sur le papier, ça paraît simple d’utilisation mais en pratique c’est totalement différent. Il faut bien maîtriser les notions d’orientation, connaître le fonctionnement du GPS ainsi que toutes ses limitations pour être capable d’interpréter ce qu’il indique. Il existe différentes manières de se servir d’un GPS en randonnée. C’est facile de suivre aveuglement ce qu’il affiche, mais beaucoup plus difficile d’être critique par rapport à ces informations. C’est pour cela qu’énormément de randonneurs ne l’utilisent pas correctement.

8. Vous économiserez de l’argent. Bien évidemment, un GPS de randonnée est un coût supplémentaire (non négligeable). Si vous n’en avez pas vraiment besoin, n’en achetez pas et vous ferez des économies. Vous pouvez même investir cet argent « économisé » dans un sac à dos, une tente ou sac de couchage plus léger. C’est une des stratégies qui peut vous éviter de faire une erreur de débutant que je décris dans cet article.

9. Vous n’alourdirez pas votre sac à dos. Un GPS est un objet supplémentaire à porter. Selon moi, le GPS ne peut pas remplacer un système d’orientation « fiable », il peut seulement le compléter. Je vous conseille de toujours avoir au minimum une carte et une boussole quand vous emportez un GPS. Donc le poids du GPS est toujours en plus, car il ne remplace rien.

Exceptions et quelques conseils pour finir

Le titre de cet article est volontairement provocateur. Il y a des cas dans lesquels un GPS est extrêmement utile voire même indispensable – même si vous êtes un débutant.

Je connais quelqu’un qui s’est même perdu en essayant de faire une randonnée avec une carte et une boussole alors qu’il était plus que fortement recommandé d’utiliser un GPS. Et cette personne… c’est moi.

Je vous conseille d’utiliser un GPS uniquement quand l’utilisation des autres outils est pénible ou difficile ou que c’est indispensable pour votre sécurité. Par contre, repérez toujours où vous êtes sur votre carte papier et sur le terrain quand vous l’utilisez – pour connaître votre position s’il s’arrête de fonctionner.

Quand on est débutant, cela peut être rassurant d’avoir un GPS pour s’orienter mais je le déconseille, à moins de se lancer sur des randonnées « engagées ». Apprenez d’abord les bases théoriques d’orientation. Ensuite, pratiquez ! Commencez par le faire sur des chemins ou dans des endroits que vous connaissez bien. Prenez une carte, repérez ce qu’il y a autour de vous, prenez des azimuts, faites des triangulations, comptez vos pas, etc.

Bien s’orienter demande beaucoup de pratique et est un apprentissage sans fin. Même après des dizaines de courses d’orientation, je sens que je continue à m’améliorer en prenant en compte des éléments nouveaux ou en affinant mes techniques d’orientation par exemple.

Alors faites vos preuves sur le terrain, boussole et carte en main, et si vous ne pouvez pas résister, offrez-vous un GPS une fois que vous êtes un gourou de l’orientation. 😉 Je le répète une dernière fois : prenez toujours une carte et une boussole (et éventuellement un altimètre) quand vous randonnez avec un GPS.

N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires, en gardant à l’esprit que l’article vise à faire réfléchir, notamment par rapport aux promesses des vendeurs/fabricants de GPS pour les activités de plein air : « vous ne vous perdrez plus ! ». 😉

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez le télécharger au format PDF pour l’avoir chez vous :
Cliquez ici pour le télécharger

  400 commentaires à “9 raisons de ne pas acheter un GPS de randonnée si vous êtes débutants”

Commentaires (397) Pingbacks (3)
  1. […] mes articles « 9 raisons de ne pas acheter un GPS si vous êtes un débutant » et « le balisage en randonnée : ce que vous devez savoir », j’insiste sur la nécessité de […]

  2. […] 9 raisons de ne pas acheter un GPS de randonnée si vous êtes débutants […]

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)

253 Partages
Partagez236
Tweetez17
Email