Sep 032014
 

[Test] Bâtons Ottomila CerviniaLes bâtons de randonnée ont déjà fait l’objet de quelques articles sur le blog, car de plus en plus de personnes les utilisent. J’ai notamment écrit :

– Un article sur leurs avantages (et inconvénients) : http://www.randonner-malin.com/10-raisons-dutiliser-des-batons-de-randonnee/

– Un article sur comment les choisir : http://www.randonner-malin.com/bien-choisir-ses-batons-de-marche/

J’espère d’ailleurs que je pourrai tourner d’ici peu la vidéo sur leur utilisation, car je sais qu’elle est attendue. 😉 Je vous conseille particulièrement l’article sur le choix des bâtons, car il vous permettra de mieux comprendre certaines caractéristiques (par exemple les avantages et inconvénients des matériaux utilisés).

On me demande souvent si j’ai des modèles de bâtons (ou autre matériel) à recommander – ce que je fais quand je le peux. Mais, je préfère autant publier des tests de matériel sur mon blog qui sont à mon sens plus complets – car certains produits que je trouve excellents ne vous conviendraient peut-être pas.

J’ai donc testé une paire de bâtons de randonnée qui m’a été fournie par Barrabes. C’est un modèle que je ne connaissais pas. A vrai dire, je n’avais même pas entendu parler de la marque. En fait, Ottomila est une marque propre à la boutique Barrabes – qui fait directement fabriquer ses produits suivant un cahier des charges qu’elle a établi.

Conditions du test

J’ai testé ces bâtons Ottomila Cervinia sur différents types de terrains et j’ai particulièrement insisté sur des terrains « cassants » et notamment très rocailleux.

Je les ai principalement utilisés dans des montées raides et en descente, mais je les ai aussi testés sur du plat.

Je les ai testés uniquement sur des sorties à la journée en randonnée, mais je ne pense pas que j’aurais remarqué plus de choses sur des sorties de plusieurs jours.

Caractéristiques des bâtons Ottomila Cervinia

  • Test - Bâtons Ottomila CerviniaLongueur : minimum 64 cm, maximum 135 cm.
  • Nombre de brins : 3.
  • Système de rangement : à clips (Quicklock).
  • Matériau des tubes : aluminium 7075.
  • Matériau des poignées : mousse EVA (éthylène-acétate de vinyle).
  • Matériau des pointes : carbure de tungstène.
  • Dragonnes : rembourrées en mousse EVA (éthylène-acétate de vinyle).
  • Présence de manchons en mousse.
  • Poids : 590 g (donné par fabricant), 550 g avec rondelles et sans embouts (mesuré par mes soins).
  • Prix : Environ 50 euros la paire.
  • Fabriqués en Italie.
  • Accessoires : embouts caoutchouc, rondelles de randonnée (petite taille uniquement), pièce pour clipper les 2 bâtons ensemble (transport).

Résultats du test

Point positifs

Confort

La poignée en mousse est très agréable, elle est assez dure et de bonne qualité. Je n’ai pas eu d’ampoules avec, mais ça n’est pas forcément un très bon indicateur car j’ai la peau des mains assez dure (l’escalade n’y est pas pour rien). Le grip est bon même quand on transpire ou qu’il pleut (un avantage de la mousse par rapport à d’autres matériaux).

Les dragonnes sont légèrement rembourrées avec de la mousse. En ce qui me concerne, cela allait très bien, mais encore une fois, je n’ai pas vraiment une peau de bébé. 😉

Sinon, je n’ai pas senti de vibrations particulières en marchant, comme ça peut être le cas avec certains bâtons (ce qui est assez désagréable). Ils sont également assez légers et se font facilement oublier (même s’ils ne font pas partie des modèles extrêmement légers).

Réglages

Dragonnes

Le réglage des dragonnes est particulièrement appréciable (dans un sens). Il suffit d’enfiler la dragonne et de tirer sur une lanière pour la serrer comme on le souhaite. « Parfait » me direz-vous ! Pas vraiment… Le problème est qu’il n’est pas aussi facile de desserrer les dragonnes et qu’elles se desserrent parfois toutes seules – j’y reviens dans les points négatifs un peu plus bas.

Taille des bâtons/rangement

Le système de réglage dSystème de clip bâton Ottomila Cerviniaes bâtons est excellent. Chaque bâton est constitué de 3 brins et possède deux « clips » pour maintenir les brins. Le brin du bas possède une marque « stop » et celui du haut des graduations, ce qui est pratique pour régler rapidement ses bâtons une fois que l’on connaît le bon réglage (la longueur est réglable de 64 à 135 cm).

Les clips sont simples à utiliser et réglables – on peut visser ou dévisser à la main une petite molette derrière le clip pour choisir la force avec laquelle le clip maintient les deux brins ensemble. Sans surprise, si vous vissez trop, vous n’arriverez pas à fermer le clip et si vous ne vissez pas assez, les brins ne tiendront pas bien en place. J’ai trouvé ce système de réglage particulièrement pratique et efficace et je n’ai eu aucun problème sur le terrain de bâtons qui rapetissent (oui, ils sont parfois joueurs ;-)).

Résistance et durabilité

Après les différents tests sur le terrain, les bâtons n’ont pas de réels signes de fatigue ou d’usure mis à part la mousse du manchon – dont je reparle juste après. Bien évidemment, ils sont rayés et éraflés, ils n’ont plus l’air neuf, mais cela ne change rien à leur utilisation.

Pour ce qui est de la résistance, je n’y ai volontairement pas été de « main morte » sur certains franchissements d’obstacles, ils ont plié légèrement mais sont ensuite revenus à leur forme initiale. Ce n’est pas vraiment facile de vraiment évaluer la résistance de cette manière, mais ils ne sont en tout cas pas fragiles. C’est d’ailleurs l’avantage de l’aluminium dans la composition des bâtons.

Rapport qualité/prix

Dans les tests que j’effectue sur le blog, je ne parle pas toujours du prix et du rapport qualité/prix car cela n’est pas tout le temps pertinent. Ici, je trouve que ça l’est ! J’avais d’ailleurs été étonné du prix des bâtons dont j’ai eu connaissance après avoir eu la paire entre les mains. Je me souviens même avoir vérifié que c’était bien le prix pour la paire et non pas un seul bâton.

Ces bâtons ont un prix plutôt bas par rapport au marché et ils sont de bonne qualité et très performants. Pour des bâtons équivalents, beaucoup de marques proposent des prix plus élevés.

Points négatifs

Mousse du manchonDécollement mousse du manchon

Habitué à des manchons en mousse rigide, j’ai été au départ surpris par cette mousse très molle et malléable. Au final, je trouve cela assez agréable car ça permet d’avoir une bonne prise sans trop devoir agripper le manchon. Le point négatif est que le manchon a par contre tendance à se décoller du bâton sur sa partie supérieure. Pour l’instant, ça n’est pas gênant, mais j’ai peur que cela s’empire.

Réglage de la dragonne

Autant, le serrage de la dragonne est un vrai bonheur par sa rapidité et sa facilité, autant son desserrage ne l’est pas – car il faut retirer son poignet de la dragonne et utiliser ses deux mains. Avec un peu d’habitude, ce n’est pas si difficile que ça et en général on n’a pas besoin de desserrer ses dragonnes trop souvent – mais, c’est un petit détail qui pourrait être amélioré. J’ai aussi remarqué que les dragonnes avaient parfois tendance à se desserrer pendant l’utilisation.

Rondelles

On peut regretter l’absence de rondelles larges pour une utilisation dans les terrains meubles et en particulier la neige. Ceci dit, il est possible de s’en procurer une paire (de marque Ottomila) pour 4 euros environ.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura permis de vous faire une bonne idée de ce modèle. Ce sont des bâtons performants et de bonne qualité avec un excellent rapport qualité/prix malgré quelques petits points négatifs.

On pourrait souhaiter un poids plus léger ou quelques petites améliorations par rapport aux points négatifs, mais il y a des chances que la résistance en pâtisse (pour réduire le poids) et surtout que le prix s’envole.

En résumé, je vous recommande fortement les bâtons Ottomila Cervinia si vous désirez des bâtons performants, polyvalents et qui ont des chances de durer dans le temps – le tout, sans vous ruiner.

Vous pouvez retrouver ces bâtons chez Barrabes directement en cliquant ici.

Note : Ce test, ainsi que tous les autres tests sur le blog sont réalisés de manière indépendante. Je suis libre de dire ce que je pense sur chaque produit et je ne reçois pas de contribution financière ou d’autre nature pour effectuer le test.

Cet article vous a plu ?
Si c'est le cas, rejoignez plus de 80000 personnes qui reçoivent la newsletter et recevez gratuitement le guide "Comment bien choisir ses chaussures de randonnée" et la liste du matériel à emporter en randonnée. Entrez simplement votre prénom et votre adresse email ci-dessous :

  3 commentaires à “[Test] Bâtons Ottomila Cervinia”

Commentaires (3)
  1. La randonnée avec bâtons, un indispensable selon pour gagner de la puissance sur le long terme et de la stabilité. Certains jeunes trouvent cela ringard mais une fois que l’on a essayé, nos genoux nous remercient !

  2. les pointes de mes bâtons se sont cassées l’une après l’autre ;j’ai acheté un kit de 2 embouts pour les remplacer j’ai du les coller pour qu’ils tiennent mais j’ai encore cassé un embout donc impossible de le changer (marque black diamond avec 2 clips) es ce que je suis tombée sur une mauvaise série?

    • Bonjour Suzanne,

      C’est la première fois que j’entends cela. C’est vraiment étonnant, ça ne devrait pas arriver. Est-ce que tu as essayé de voir avec le service après vente ?

      A bientôt,
      François

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)