Avr 092011
 

GR 20 - CorseTout d’abord, une rapide présentation de la personne qui se cache derrière ce défi : je suis François, un passionné de randonnée et d’activités de plein air. Ceci est mon blog, où je partage avec vous ce que j’ai appris et continue d’apprendre au fil de mes randonnées, pour que vous profitiez à fond des vôtres. Vous voulez en savoir plus sur moi ? Rendez-vous sur la page À propos.

Savez-vous ce qu’est le GR 20 ? C’est un chemin de Grande Randonnée qui traverse du nord au sud les montagnes de Corse. Il se trouve au cœur du Parc Régional de Corse où les bivouacs (campements provisoires) ne sont autorisés que près des refuges. Il est donc divisé en 15 étapes nécessitant en moyenne 6 à 7 heures de marche par jour pour un randonneur moyen.

Ses 200 km de long et 20 000 m de dénivelé cumulé en font pour beaucoup « le chemin le plus difficile d’Europe ». C’est effectivement une randonnée de montagne réputée exigeante et difficile, mais qui – je pense – ne tient cette réputation que si la totalité du GR 20 est effectuée. Alors pourquoi ce choix ?

Ayant un faible pour les parcours de montagne et les magnifiques paysages corses, le choix a été facile. C’est une des randonnées mythiques que j’ai toujours eu envie de faire. Le GR 20 est également un des GR qui suscite le plus d’intérêt en France mais aussi à l’étranger. Les informations partagées sur ce défi seront donc utiles aux nombreuses personnes qui veulent découvrir ce chemin – que ce soit pour quelques étapes ou pour l’aventure complète. Mais alors, me demanderez-vous, pourquoi se lancer un défi ?

Je suis en général un partisan du  « marcher à son rythme ». Mais j’aime aussi régulièrement me pousser un peu plus – faire un détour, combiner deux jours en un – dans l’optique de voir plus de paysages. Mais pourquoi essayer de faire le GR 20 en 7 jours au lieu de 15 ? Voici mes raisons :

  • Afin de mettre en pratique les conseils que je donne sur ce blog, et expérimenter s’il est faisable de réaliser un tel défi à partir des techniques que j’aborde ici. Je suis convaincu que si j’y arrive, il est possible d’accomplir quelque chose de moins « extrême » avec ces mêmes techniques.
  • Pour pouvoir accomplir le GR 20 en autonomie complète, car j’aime la sensation de liberté que cela procure. Si j’avais décidé de l’effectuer en 15 jours, j’aurais eu à porter 15 jours de nourriture. Et cela représente une charge énorme ! En réduisant à 7 jours, je peux emporter toute ma nourriture sans problème. Il faudra juste marcher plus et plus vite.
  • Afin de perfectionner mes connaissances dans ce domaine, optimiser ma préparation (pas uniquement physique) et partager l’ensemble avec vous sur ce blog. La préparation et les résultats de ce défi serviront d’exemple concret – même si toutefois un peu « extrême » – pour illustrer certains de mes articles.
  • Pour démontrer que même dans des conditions difficiles, on peut apprécier une randonnée si l’on est bien préparé. C’est un défi très exigeant et je me préparerai suffisamment pour pouvoir prendre un maximum de plaisir – ce qui est pour moi le plus important, et l’objectif de ce blog.
  • Parce que j’aime les défis et repousser mes limites. De plus, lorsque je me lance un défi ou me fixe un objectif, ma motivation est décuplée.
  • Et bien évidemment parce que j’adore la randonnée.

Mais comment vais-je m’y prendre et quelles sont les règles que je me fixe ? Les voici :

  • Quand ? La meilleure période pour le GR 20 est de juin à septembre. Puisque je débute mon blog, j’ai décidé de prendre un peu plus d’un an pour me préparer, apprendre davantage et partager cela. Le défi aura donc lieu pendant une semaine entre juin et septembre 2012.
  • Quel sens ? Il existe deux sens possibles pour le GR 20. Soit du nord au sud qui est le sens traditionnel, soit du sud au nord qui a l’avantage d’être plus facile et de bénéficier du soleil dans le dos. Ce sera le sens traditionnel pour moi.
  • Comment ? En autonomie complète, c’est-à-dire en emportant tout le nécessaire pour manger (nourriture, popote, etc) et bivouaquer (tente, sac de couchage, matelas, etc). En deux mots : ravitaillement défendu – ou – liberté absolue.

Vous vous en doutez, la principale difficulté sera de marcher de 10 à 15 heures par jour pendant 7 jours dans un terrain montagneux et avec un sac comportant tout le nécessaire pour être autonome. Evidemment, cela ne sera pas facile mais je suis plus motivé que jamais.

Alors rendez-vous sur ce blog pour retrouver – entre autres – des articles en relation avec ce défi.

Note : Voici le compte rendu que j’ai fait de mon défi environ  un an et demi plus tard.

Cet article vous a plu ?
Si c'est le cas, rejoignez plus de 80000 personnes qui reçoivent la newsletter et recevez gratuitement le guide "Comment bien choisir ses chaussures de randonnée" et la liste du matériel à emporter en randonnée. Entrez simplement votre prénom et votre adresse email ci-dessous :

  114 commentaires à “Mon défi : faire le GR 20 en une semaine et en autonomie complète et expliquer sur ce blog comment je vais faire”

Commentaires (106) Pingbacks (8)
  1. Joli défi!!
    qu’en est il pour l’eau?
    10 à 15 heures de marche par jour, ça demande beaucoup d’eau (surtout à cette époque de l’année où il risque tout de même de faire chaud^^) Il faudra donc bien que tu te ravitailles en flotte, non?
    Comment as tu prévu ce point?
    merci pour ton blog très intéressant que je viens de commencer à lire 🙂
    … et bonne préparation pour ton défi 😉
    Luc

    • Bonjour PtitLuc,

      Je n’ai pas encore prévu en détail pour l’eau mais je sais qu’il y a de l’eau disponible aux abords des refuges et qu’il y a des points d’eau sur le chemin. Je compte également prendre des pastilles désinfectantes. Je ferai sûrement un article plus détaillé un peu plus tard.

      A bientôt et bonne lecture.

      François

      • rebonjour Francois,
        pour la flotte faut pas avoir peur,sur le Gr20 il y a je crois une seule étape (ne sais plus laquelle mais c’est dans la partie sud) où l’on conseille de se ravitailler au début de l’étape car rien de dispo sur le parcours en tant que source réellement, il faisait très chaud la fois où ca s’est passé(38°le jour et 17° la nuit en mi-juillet), mon épouse avait découvert un très petit filin d’eau en sous bois mais en y regardant de près les co-sangliers ou les sangliers s’étaient  »oubliés » dedans même avec les pastilles désinfectantes c’était pas a faire heureusement nos 2 poches d’eaux faisaient chacune 2.7lit et en gérant cet avoir nous sommes arrivés a la fin d’étape mais tout juste,tout juste.

      • Bonjour François
        Oui très beau défit et sûrement très beau treck, juste une question, le coup en autonomie complète, comme ton défit ???
        Amitié
        Coco (André, d’Alsace )

    • L’eau n’est pas un souci sur le GR 20, on est en mo,tagne, il y a des sources et des torrents, et des fontaines près des refuges. La nourriture est un peu plus problèmatique, sauf à achter repas et casse-croûte dans les refuges.
      Il y a 15 ans j’avais participé ( …et terminé …) à l’Alta Strada : le GR20 en 6 jours … avec assistance. temps cumulé 41h… des souvenirs grandioses …

    • Salut,
      C’est vrai que c’est un beau défi, moi c’est pas l’eau qui me parait un problème mais l’autonomie totale! Moi je l’ai fait il y a 2 ans en 7 jours mais je suis passé par une boîte de passionnés de la montagne corse qui s’appelle Altrecime et nous avions un sac suiveur et nous mangions en refuge. Nous avons doublé voire triplé les étapes et nous étions bien content d’avoir une super accompagnatrice qui connaissait l’itinéraire comme sa poche et nous a fait découvrir des points d’eau,de vue…exceptionnels à deux pas du GR. Attention au sac trop lourd, le GR a cassé les genoux de nombreux randonneurs confirmés! Kilian a fait le record avec rien sur le dos et ça fait une sacrée différence!
      Bon courage tout de même.

  2. Killian Jornet me souffle à l’oreille qu’en 1 semaine c’est une balade bucolique… 🙂

    Trève de plaisanterie, je découvre ton blog et ce défi. Je vais le suivre car il peut m’intéresser pour l’année prochaine.

    Bon courage

    • Bonjour Fred,

      Oui c’est sûr qu’à côté de 33 heures c’est ridicule. Mais je pense que c’est déjà un défi qui ne va pas être facile. Je compte également marcher et non pas courir et profiter au maximum.

      Sinon je viens d’apprendre qu’Emmanuelle Blachon vient d’abandonner sa tentative pour battre le record féminin sur le GR 20 à cause d’une bronchite.

      Bonne lecture a toi.

      François

  3. Hello,
    En phase de concrétiser, le même souhait -d’une décennie- et à la recherche d’infos pour faire ce GR en 2013 (en juin), afin de le préparer physiquement et psychologiquement. J’ai trouvé, par hasard votre blog et je suivrais, avec intérêt, cette échappée …. Et merci de partager votre projet …. Défi audacieux s’il se confirme pour 7 jours ….

  4. Beau défi que tu entreprends! Je pars le 18 juillet 2011 pour faire exactement comme toi sauf que j’ai reservé des refuges pour les différentes étapes.J’ai opté ainsi car l’an dernier j’étais en autonomie totale et une mauvaise gestion du sac (trop lourd, la réussite du GR20 c’est le sac); bref j’ai chutté et une entorse m’a fait abandonné à Vizzavona.
    Bonne préparation et bonne rando

  5. Bonjour,

    Merci pour vos encouragements et bonne chance pour la réalisation de vos projets (même si la chance n’y est pas pour grand chose).

    François

  6. coucou,
    alors j’ai fait le GR20 en 11 jours car l’avion n’attend pas mais ça été, les 2 premiers jours ont été pour moi les plus longues et difficiles étapes. Je n’étais pas préparée donc ces 2 premiers jours ont permis à mon organisme de reprendre le gout de l’effort.
    Autonomie complète avec un sac trop lourd (erreur du débutant), Le GR20 a été ma plus grande expèrience humaine et physique. C’est grandiose, magnifique, intense etc……..
    Je dirais que le GR20 c’est plutot un mental avant tout.
    En 7 jours, c’est un bon défi, alors je te souhaite plein de courage.
    Je pars faire le TMB en 7 jours normalement, là j’ai un train qui m’attend à l’arrivée.
    BON COURAGE A TOUS LES RANDONNEURS

    • Bonjour

      Bravo à toi ! Le principal est que tu ais pris beaucoup de plaisir. Effectivement comme tu le dis, avoir un sac trop lourd est une erreur de débutant – bien que beaucoup de personnes un peu plus expérimentées fassent toujours cette erreur.

      Bonne continuation

      François

  7. Nous avons essayé le GR20 pour la première fois en 2009, mais les sacs trop lourds et le manque d’expérience nous ont fait abandonner…on remet ça en 2012 avec une meilleur preparation…
    Bon GR20 a tous…c’est trop beau !!!

    que de souvenirs !

  8. Bonjour,

    Je t’encourage à diffuser ton défi sur mon site, Tribu Attitude.com et également sur sa page Facebook

    http://www.facebook.com/tribuattitude

    Nous préparons également le GR20 pour la même période que toi. N’hésites pas à entrer en contact pour communiquer sur ton défi.

    Sportivement.

    Tribu Attitude – Des sports à partager !

  9. Bon vent pour ton défi, mais attends la météo avant de penser couvrir le GR en 7 jours
    N’oublie pas que le camping est interdit ! (mais a proximité des refuges c’est Ok)
    Pour l’eau, hum, hum, près des refuges ok, mais en route, il y aura des jours ou tu devras porter ton eau, (ta nourriture c’est comme tu le sens, mais l’eau tu en auras besoin)

    … et si tu as des pb pour choisir tes chaussures, je connais un bouquin qui peut t’aider !
    Bon vent à toi !

  10. Ca y est, défi réalisé pour moi en 6 jours et demi.Je l’ai effectué du 19 au 25 juillet 2011 et franchement je n’ai pas été gaté par le temps donc prenez vraiment le nécessaire niveau vetements.
    J’ai doublé tout les jours sauf le deuxième ou j’ai triplé et ca passe bien (troisième jour le plus difficil pour moi).
    Attention au niveau de la treizième étape ou il y a une modification et un changement de parcours(bifurcation au niveau de Zicavo) .Il parait qu’ils rajoutent une étape!!! J’ai enpreinté l’ancien parcours mais ils ont grisé les marques donc ce fut pas toujours facil de progresser (renseignez vous mais aucune information à ce sujet quand j’y suis passé).
    Sinon ce fut magnifique et au final on ne retient que le positif donc prochain objectif, le refaire mais cette fois en 5 jours!!! J’envisage de le faire l’an prochain mais finalement je suis déja impatient d’y repartir!!!

  11. Bonjour,

    Félicitations pour ton défi. Merci pour les informations à propos du changement de l’itinéraire. Je me renseignerai. Le principal est vraiment que tu ais pris un maximum de plaisir et que tu ne te sois pas blessé cette fois.

    A bientôt

    François

  12. Hello,

    Ton blog semble interessant, il est déjà dans mes favoris. Bcp de connaissances et de détails techniques c’est bien. Le défis du GR20 est super mais je pense très (trop?) optimiste en autonomie complète. J’ai fait une découverte du nord du GR20 en autonomie complète cet été.
    Quelques infos si cela peut t’aider:
    -Pour le GR20 tu n’a pas vraiment d’eau entre les étapes (partie nord) car c’est sec très sec !! MAIS tu n’en a pas besoin car il y en a dans chaque refuge. Parts avec 3L d’eau le matin s’il fait chaud et soleil au lieu de 2L comme conseillé. Je vais faire un article justement sur mon blog avec quelques conseils important pour le GR20. Tu pouras jeter un oeuil les prochaines semaines
    -Septembre est le mois ou ils accueillent le plus de marcheurs contrairement à ce qu’on pourrait croire. Tout le monde veut partir hors vacances et du coup…

    Tu as une possibilité, c’est de faire des étapes et demi et sur la partie nord et 2 étapes/jour sur la partie sud (plus simple). C’est ce que je ferai à ta place je pense.

    J’espère t’avoir aidé un peu.
    a bientôt sur ton blog, merci pour le partage.

    • Bonjour,

      Pourquoi penses-tu que c’est trop optimiste en autonomie complète ? Si c’est le poids du sac qui te fait peur, je pense que mon sac sera sûrement plus léger que beaucoup de personnes qui font le GR20 et qui se ravitaillent aux refuges.

      Sinon, il n’est pas possible de faire des étapes et demi vu que le bivouac est interdit mis à part à côté des refuges.

      A bientôt
      François

      • Je te donnais justes quelque conseils pour le partage vus que j’en reviens 😉 J’étais également en autonomie complète et plutôt bien équipé. Le défi est faisable mais à mon sens difficile pour une première fois en une semaine vus les étapes du nord. Une fois que tu l’auras fait tu comprendras pourquoi je te conseils des étapes et demi même en Corse ou le bivouac sauvage est Interdit…
        Bon courage
        Ben

  13. Bonjour à tous, à tous les passionnés de randonnée, et surtout à tous ceux qui préparent le GR20.
    Je pars faire le GR20 le 05 septembre 2011, nous sommes 2 nanas, et nous nous sommes lancé le défi de boucler la partie nord du GR (CALENZANA-VIZZAVONA) en 9 jours en totale autonomie.
    J’ai hâte de partir. Par contre mon sac à dos est vraiment trop lourd, je n’arrive pas à me décider pour savoir ce que je dois m’abstenir d’emporter. Tout me parait nécessaire ! ‘j’ai toute la nourriture pour tenir 10 jours en totale autonomie, tout le matériel de camping, (tente duvet réchaud gaz popotte…) le strict minimum en fringue, 1 mini trousse de secours, et 1 mini trousse de toilette. Avez vous quelques conseils de dernière minute à me donner? merci d’avance

    • Bonjour Séverine,

      Ca va être dur de faire quelque chose avant que tu partes. Si ton sac est trop lourd et que tu as pris le strict minimum, il y a des chances que le poids de ton matériel ne soit pas optimal.

      Mais quelque chose me dit que tu as sûrement plus que le strict minimum. 😉

      Envoie-moi un mail en utilisant le formulaire de contact dans la page « à propos » avec ta liste de matériel et le poids correspondant et j’essaierai de voir si je peux t’aider avant que tu partes.

      A bientôt.

      François

  14. Salut,
    J’ai fait le GR5 en solo et en autonomie (couchage) au mois d’août en 14 jours (GTA – Du Léman à la Méditérannée – De St Gingolph – Nice). Dans ce genre de projet, il faut surtout gérer le physique. Doubler les étapes, ça a consisté ici à se lever tous les jours pendants 14 jours à 5 heures du matin, plier la tente et les affaires et à marcher autour de 12 heures par jour. Ce qu’il faut bien gérer, c’est la fatigue articulaire, l’alimentation et le sommeil. Marcher plus vite oui mais bien se ménager dans les descentes car enchaîner 2500m (ou plus) de déniv + c’est presque un plaisir comparé à la même chose en déniv -. Un autre problème, c’est l’hygiène. Derrière le clavier ça paraît facile mais sur le terrain, il faut savoir gérer ce paramètre. Par exemple, savoir faire une toilette correcte au gant avec un petit litre d’eau ou savoir s’en passer pendant 3 jours (oui c’est hard quand on a suinté dans les 3 cols de la journée). A propos d’eau, un des post conseillais de partir avec trois litres d’eau. Cela me semble complètement impensable et c’est là que la préparation du projet revêt toute son importance. En gérant soigneusement ce point, tu arrives à ravitailler sans te surcharger inutilement. Pour ma part, je porte rarement plus d’un litre d’eau dans le sac.
    Bonne chance.

    • Bonjour Cyrilll,

      Merci de partager ton expérience.

      Je suis d’accord avec toi quand tu dis que le dénivelé négatif peut-être bien moins agréable que le dénivelé positif sur de longues journées. Ça demande beaucoup de concentration et d’efforts pour éviter les blessures et de faire souffrir ses articulations.

      A bientôt

      François

      • Si ça peut servir… mais chacun doit faire son expérience. Pour ma part, je navigue entre plusieurs approches : montagne technique, MUL, trek, trail. Par exemple, je privilégie systématiquement la tente ultra légère à la tarpe, sur raids alpins les chaussures tiges hautes + semelles rigides un minimum. Je suis assez critique sur les chaussures de trail en montagne. Fatigue, obscurité, humidité… accident articulaire ! Je crois que François a fait un dossier sur le sujet.
        Je m’écarte un peu du post. Bonne chance pour vos aventures corses et un petit encouragement à François pour son site.

    • A Cyril,

      Je réponds un peu tardivement, car je viens à peine de prendre connaissance du Blog.

      Il y a 4 ans j’ai fait la partie nord du GR20 en autonomie complète, la dernière semaine d’août (Calenzana – Vizzavona). Le seul moyen de se ravitailler en eau fut les refuges aux étapes, et je ne crois pas qu »un seul litre d’eau au départ de chaque étape suffise surtout en doublant les étapes

  15. Pour Séverine, aller piocher quelques tuyaux ici :
    http://www.randonner-leger.org/forum/

  16. Salut !

    Je compte partir prochainement faire le GR 20 Sud seul en autonomie. J’envisage évidemment le sac le plus léger possible. Que me recommanderiez-vous comme duvet ? Faut-il quelque chose de réellement chaud ?

    D’autres conseils à donner ?

    Merci à tous et à François pour ce terrible blog !

    • Bonjour Tom,

      Si tu veux privilégier la légèreté, je te conseille un sac de couchage en duvet.

      Pour la chaleur du sac de couchage, tout dépend de quand tu pars et dans quelles conditions. Avec du duvet, il faut par exemple absolument éviter l’humidité pour garder ses capacités thermiques. Cela dépend aussi si tu es frileux ou pas et d’un tas d’autres paramètres.

      Pour te donner une idée, si tu pars dans le mois de Septembre je pense que tu peux prendre un sac de couchage avec une température de confort entre -5 et 0°C (norme EN 13537). Après, tu peux adapter suivant la température en mettant plus ou moins de vêtements sur toi (en respectant le système des 3 couches).

      Pour plus de détails, lis cet article si tu ne l’as pas déjà fait : http://www.randonner-malin.com/choisir-son-sac-de-couchage-de-randonnee-duvet-ou-synthetique/

      A bientôt

      François

  17. Je suis assez d’accord avec Cyrill sur ses remarques, le défis est une chose derrière son clavier le faire est une autre histoire. Sauf pour l’eau ou je suis catégorique 1L n’est pas suffisant en autonomie complète (possible en trail).
    Les guides conseillent 2L mais quand vous demandez les conseils les plus importants aux GRistes (ceux qui l’ont fait) il vous disent spontanément qu’il vaut mieux prévoir 3L que 2L. Je conseil également de faire un vrai repas le midi et donc d’utiliser de l’eau…

    Tiens François j’ai fait un petit article résumé en 3 conseils sur le GR20 si ça peut t’aider:
    http://clergetblog.com/aventures/trop-dinfos-sur-le-gr20-alors-quil-se-resume-en-trois-conseils/

    et je viens de faire une interview d’un spécialiste du GR20 (+ témoignages d’autres GRistes) que je publie les jours prochains.

    Tiens nous au courant quand tu t’es décidé à réaliser ce défis 😉

    • Bonjour Benjamin,

      J’ai lu ton article, je suis d’accord avec les trois points que tu mentionnes mais pas forcément avec les solutions. Je ne suis pas d’accord non plus qu’on puisse résumer le GR20 ou n’importe quelle randonnée à ces trois points. Le rythme de marche est par exemple primordial je pense.

      J’ai été également très surpris par les conseils que tu donnes pour avoir un sac léger : jusqu’à 16 kg pour les hommes. Ce n’est pas du tout ce que j’appelle léger ! Honnêtement, à ce poids là j’aurais peu de chances pour mon défi. Je n’ai pas encore trop réfléchi spécifiquement à mon matériel pour ce défi, mais je vise en dessous de 10 kg. Je te conseille de lire l’article suivant : http://www.randonner-malin.com/2-erreurs-de-debutants-en-grande-randonnee/.

      En ce qui concerne l’eau, je suis assez d’accord et pour une personne faisant une étape en une journée, il est sûrement préférable de prendre autour de 3 litres d’eau dépendant si le repas du midi nécessite de l’eau. Après, avec une bonne préparation il est possible de se renseigner sur les différents points d’eau au cours de l’itinéraire et de partir plus léger en eau. Mais cela demande un peu plus d’expérience. Pour mon défi, je pourrai sûrement partir plus léger en eau, vu que je passerai toujours un refuge au milieu de la journée en combinant les étapes.

      A bientôt
      François

      • Arf, fais le GR20 en autonomie complète et le plus interessant serait de débrieffer ensuite ensemble pour pouvoir échanger sur le sujet de façon constructive.
        Comme je l’explique dans l’article, 16kg avec 3L d’eau c’est donc 13kg sur le dos en autonomie complète (popote pour 2, tente pour 2, nourriture, matos mini de sécu, et duvet, …) je peu te garantir que c’est très bien, même les locaux et guides sur le GR te le dirrons. Je suis dans le métier et je me suis basé en plus des GRistes sur les expériences de mes clients. J’ai donc essayé de conseiller un bon compromis au niveau du poid, en dessous ça demande bcp d’investissement pour du matos ultra spécifique et d’entrainement et comme je te l’ai déjà dit ces gens là n’auront pas besoin de notre article pour lire le GR20 😉

        Attend le second article, c’est une interview d’un mec qui a fait des trek dans le monde entier et je fais intervenir quelques témoignages de GRistes. N’hésites pas à me dire je suis tjr à l’écoute de ton avis.

        A bientôt

        • Bonjour Benjamin,

          Randonner léger demande un certain investissement personnel, pas nécessairement financier. En achetant pas des dizaines d’objets dont on peut se passer, on peut économiser de l’argent que l’on peut ensuite investir dans un sac à dos léger, un sac de couchage léger et une tente légère par exemple. Il est possible d’économiser sur le sac à dos vu qu’on peut prendre un sac avec une petite contenance (qui sont souvent moins chers). Il est également possible de bricoler ou d’utiliser quelques trucs et astuces pour s’alléger. Mais cela demande de se remettre en question et souvent d’aller à contre courant de la pratique générale.

          Chacun peut choisir de randonner avec le poids qu’il veut. Beaucoup de gens très expérimentés ont des sacs très lourds. Mais je veux juste essayer de montrer qu’il est possible de randonner relativement léger – même pour les débutants. 20 kg et un sac à dos de 70 litres n’est pas quelque chose d’inévitable pour une semaine en autonomie complète. Pourtant, c’est ce que la plupart des gens pensent.

          On pourra en reparler une fois que j’y serai allé si tu préfères, mais sache que j’écris tout cela à la suite d’expériences en randonnée. J’ai moi aussi pour ma première grande randonnée utilisé un sac de 60 litres ou plus et atteint 25 kilos – en suivant les conseils typiques.

          A bientôt
          François

  18. Bonjour François
    J’adore ton idée ! Au point de vouloir l’adopter…
    Et je te propose de suite via le formulaire du site de faire le parcours avec toi. Pourquoi pas après tout ? Etre 1 + 1 à vivre cette expérience pourrait être une bien belle aventure.

    • Bonsoir François et Jacques,
      moi aussi cette idée m’attire de plus en plus. J’aime me fixer des objectifs particuliers. Le GR en 15 jours ne m’intéresse pas spécialement. Par contre en 7 ou 8 jours, je suis déjà plus motivé.
      Je n’aurais pas le temps de le faire en 2012, car j’ai beaucoup de formation pro mais je le prépare pour juin 2013.
      Donc je me joins donc à vous deux, et ça pourrais peux être faire un 1+1+1 !!!
      Sportivement

  19. Bonjour à tous,

    Commentaires riches et intéressants, d’ autant plus que nous sommes une bande de potes ( 6 personnes) qui envisageons également le GR 20 en autonomie complète en 5 à 6 jours max en juin ou sept 2012.
    Sommes tous riche d’ expériences diverses et sportives (dont certains à haut niveau) passant par des ultra trail, triathlon (Iron Man), Courses Cycliste et VTT, et même pour certains, trek de plusieurs semaines en ski de randonnée avec pulka et en autonomie dans le nord de la Finlande.

    Je suis tout à fait d’ accord que le poids du sac et primordial et qu’il ne doit pas excéder 8 à 9 kg (plus facile à plusieurs de descendre le poids moyen des sacs).
    Mais sera tout autant primordial, la préparation physique si l’ on veut limiter les risques de blessures (tendinites, entorses) qui sont selon moi l’ une des premières causes d’ abandon dans se genre de défi.

    L’ un des gros dilemme reste effectivement l’ hydratation par rapport à la durée, l’ intensité (le dénivelé) et la température (qui peut faire varié du simple au triple la consommation quotidienne).

    A bientôt.

    • Bonjour Thierry,

      Tout à fait d’accord que la préparation physique est primordiale. Et ce n’est pas quelque chose qui se prépare 2 semaines à l’avance !

      Amusez-vous bien sur le Gr20, qui sait peut-être que nous nous croiserons. 😉

      A bientôt
      François

  20. salut…pour ton probleme de poids je suis en train d’experimenter les techniques de bushcraft ce qui peut te permettre de voyager presque sans eau car juste avec la rosée et une bache d’1m2 tu recoltes presque 1 litre d’eau a toi d’adapter la taille de la bache pour ta necessité journalière… apres viande séchée est très nutritive…ensuite tu peux te passer de la tente tjs grace a une bache mais te conseille d’en avoir 2 car dormir sous cette derniere et se reveiller avant la rosée après 15h de marche faut vraiment etre motivé…en gros a toi de faire en sorte que ton sac pèse 10 kilos ou presque et ca sera deja mieux
    bon courage moi vais essayer de faire la suede sans eau ni bouffe avec pareil sac de 10k pour la traverser d’est en ouest…
    bon courage a tous les motivés…c en fait si bon de n’avoir preque rien pour nous qui avons tout !!!

    • Bonjour Harold,

      Ma démarche est un peu différente étant donné qu’elle n’est pas vraiment du domaine de la « survie ». Je n’aurai pas vraiment le temps de chercher de l’eau et de la nourriture.

      En plus, comme le dit Christophe en dessous, je ne pense pas que l’eau soit tellement un problème – surtout qu’en doublant les étapes je passerai toujours à côté d’un refuge au milieu de la journée.

      Et je pense pouvoir avoir un sac à dos d’environ 10 kg même avec la nourriture et l’eau.

      Bon courage pour la Suède.

      François

  21. Bonjour,
    pour l’eau, on en trouve assez facilement. Je viens de faire le GR20 en octobre 2011 en 10 jours et en complète autonomie et j’ai toujours trouvé de l’eau bien que ce ne soit pas la période la plus favorable. En juin-juillet, l’eau doit couler partout.
    De plus, avec quelques pastilles de micropure on peut boire toutes les eaux dès lors qu’elles sont claires.

    Bon voyage

  22. Bonjour,
    Ça me rappelle des souvenirs : j’ai fait le GR20 en juillet 2010, et cela en 11 jours.
    http://brunodu70.over-blog.com/pages/GR_20-3324506.html
    Il faut dire que j’étais bien préparé, sac pas trop lourd et beau temps. De plus, mon coéquipier était plus jeune et plus affûté, il m’a un peu servi de « locomotive ». Que du bonheur mais attention : la première étape surprend toujours, même entraîné.
    Pour l’eau, avec 2 litres tu peux t’en sortir. Tu en trouves au cours des étapes (sources) et aux refuges. Demander également aux personnes rencontrées.
    Concernant le sac à dos de ces dames, il faut éviter les romans et trousse de maquillage (exemples). Je parle en connaissance de cause. J’ai revécu ça cette année à la Réunion.
    Pour conclure, félicitations pour ton bloc très bien fait, très instructif, et sans faute d’orthographe (c’est rare).
    Bon trek.

  23. Bonjour,

    La plupart des randonneurs préfèrent les mois de juin et septembre pour emprunter le GR20, afin d’éviter « la foule » et les fortes chaleur de juillet et août.
    N’ayant pas le choix des dates, j’ai choisi de le faire en août dernier. En discutant avec les gardiens des refuges j’ai appris que depuis 2010, juin et septembre étaient devenues les périodes de plus forte affluence sur le GR. Pour mes amis et moi c’était parfait car en effet, aucun problème pour trouver une bonne place de bivouac, même en arrivant à 17h au cœur du mois d’août.
    Un guide sur le GR nous a même dit qu’au plus fort de juin, il y avait plus de 150 personnes au refuge d’Asinau. J’ai du mal à imaginer la pagaille que ça doit être sachant que le site est très incliné et plein d’épineux, qu’il y a un peu moins de 30 emplacements de bivouac…

    Je ne sais pas si cette tendance va se confirmer en 2012 ou s’inverser, mais pour quelqu’un qui prévoit de doubler les étapes et donc d’arriver tard tous les jours au refuge, cette info est peut être intéressante 🙂

    Bonne rando,

    Thibaud

    • Bonjour Thibaud,

      Merci pour ces informations. J’avais déjà entendu plusieurs fois que les mois de Juin et Septembre étaient les plus peuplés. Cela m’avait surpris. Vu que je vais le faire plutôt à la fin de la saison, je vais peut-être essayer d’éviter Septembre et de partir avant.

      A bientôt,
      François

      • Rebonjour Francois,
        faire le GR20 est déjà un défi en soit, néanmoins je dois constater que beaucoup  »tombe » dans la compétition! et suis étonné le nombre de randonneurs qui réussissent a parcourir ce Gr si rapidement, quand il faut se concentrer sur l’endroit a poser chaque pas ont’ils le temps d’apprécier le formidable paysage de ces vallées et montagnes Corses??

        Comme tu choisis le sens Sud/Nord : sens que j’ai également parcouru; tu dera composer avec l’arrivée du bateau de nuit! (si tu vient pas bateau) Tous ces bateaux de nuit que ce soit au nord comme au sud débarquent les gens à 07.30hrs du mat, le temps de marcher jusqu’à l’arrêt du bus et de ne pas rater celui-ci, faut savoir que de Porto-Vecchio à Sainte-Lucie jusqu’à Conca faut compter 21klms, ma femme et moi étions à pieds d’oeuvre(début du GR) à 11.30hrs pour attaquer l’étape de Conca à Paliri chargés comme des boeufs(autonomie complète) l’avons parcourus en 6.30h! même si tu marche comme gazelle tu te retrouve avec une étape suivante assez longue! deux possibilités; soit tu t’arrête au gîte d’étape à Conca qui se trouve à côté de l’entrée/sortie du gr, mais ce serait quand même bête de passer une demi journée dans cette auberge alors que la montagne t’appelle à quelque mètres! ou soit vu le fait de partir en autonomie complète te donne la totale liberté de marcher jusqu’au moment ou tu te décide de t’arrêter!! Il est vrai que pour la plupart des étapes les bivouacs y sont interdits,ai parlé avec un garde à ce sujet, ils sont surtout inquiets pour les randonneurs qui font des feux de bois, pour le reste si vous avez bivouacer, avec réchaud à gaz et que tous vos déchets vous les avez repris (et non pas enterrés) pour les déposer lors de votre passage en refuge : ils ne savent pas vous dire grand chose… Encore tous mes voeux de réussite pour ce fameux projet.

        • Bonjour George,

          Merci beaucoup pour ces infos très intéressantes qui serviront sûrement à d’autres personnes – car je compte faire le GR20 du Nord au Sud. 😉

          A bientôt,
          François

          • Rebonjour Francois; pour le sens nord/sud(L’ayant fait dans l’autre sens)je ne peux pas te renseigner d’une manière valable, je sais seulement que la 1iere étape n’est pas facile(on va cherche les hauteurs!!) j’ai pu quand même me rendre compte de la difficulté de cette étape, 3.55 heures pour la descente sur base d’une bonne cadence(très pentu!!) et voyant le visage des randonneurs dans l’autre sens cela confirmait mon impression!!
            Au niveau communication cela doit être plus facile que la 1ière du Gr20 sud; car de Calvi a Calenzana il n’y a que 14klms et du débarcadère doit avoir une connection possible avec un bus (supposition car l’ai fait en stop). Comme tu semble super bien préparé et que ton projet est sur base de 5jours! je peux te dire que doubler ttes celle du nord c’est possible, (même tripler) les étapes du nord ont 1 relief beaucoup plus accidenté mais sont également plus courtes que celles du sud! Au niveau sécurité serait plus avenant de passer l’étape du cirque en étant pas trop fatigué donc en ne faisant que doubler avec celle-la quitte a tripler le lendemain et le surlendemain!, les dernières étapes du sud vont te sembler(et elles le sont réellement) plus longues, (et moins roulant, pierrés etc) et avec la fatique aidant pour doubler ce sera déjà pas mal, comme j’aimerai avoir 20ans en moins et pouvoir t’accompagner… Encore tous mes voeux de succés mais prudence hein, il y’a un proverbe au pays de Galles qui dit  » il y a beaucoup de très bons montagnards : !!AU FOND DES RAVINS!!

  24. merci de bien voir lire 7 jours et pas 5!!!

  25. Bonjour,
    beau projet !
    En ce qui concerne sa faisabilité, je ne pense pas qu’il y ait de problème si tu es habitué à ces types de terrains.
    Je l’ai réalisé en 2007 (14j) et en 2008 et 2009 en 5 jours – toujours en Nord/Sud
    Nous étions également autonome – après reste à déterminer ton niveau d’autonomie – nous étions autonome en nourriture sèche (lyophilisée, etc…) et en couchage – par contre lors des 3 possibilités de ravitaillement (Haut Asco, Castel Di Vergio et Vizzavona) nous avons toujours pris qqs barres choco et un peu de saucisson.
    Pour l’eau, tu n’as pas de soucis à te faire si tu choisis bien ta période….
    Bon courage

    • Bonjour Nathanaël,

      3 fois déjà, c’est pas mal !
      En ce qui me concerne, je ne ferai aucun ravitaillement et j’aurai tout le matériel pour bivouaquer.

      A bientôt,
      François

  26. Bonjour,

    très beau défi ! je suis fan !
    et pour cause je projette le même pour début juin 2012, sur 7 jours max.
    J’ai déjà fait la parie nord calenzana-vizavonna en septembre 2008 sens nord-sud, avec hébergement exclusif en refuge (pour être « sur » d’avoir de la place on partait à 06h maxi et on arrivait en début d’après midi au refuge, ce qui était des fois un peu long…)
    On compte donc doubler les étapes cette fois-ci, et pour pallier le risque de manque de place en refuge on va partir avec une tente.
    la tente apporte donc un aspect sécuritaire (si plus de place en refuge => bivouac) mais également au niveau du doublement des étapes (si problème x ou y, météo, qu’il est impossible de rejoindre le refuge alors bicouac improvisé). y a t il eu des expériences sur ce dernier point (même si le « campingé sauvage est interdit ?

  27. Salut
    tout d’abord blog plutôt intéressant avec des avis de connaisseurs
    j’ai réalisé le gr 20 en 2009 en 9 jours et 1/2 dans le sens sud nord et m’apprête a le faire cette année fin juin début juillet en nord sud et en 7 jours mais pas en autonomie totale, repas en refuge (faut bien prendre du bon temps) par contre nuit à la belle étoile (ou plutôt sous la tente) soit un sac de 10kg max sans eau.
    les premières étapes sont tous de même hard
    Voici mon découpage
    1 : calenzana – Ortu di U Piobbu – Refuge de Carrozzu (11h)
    2 :Refuge de Carrozzu – Bergeries d’U Vallone (en dessous de Tighjettu – passage en crête sur l’ancien GR pour éviter Asco) (10h)
    3 : Bergeries d’U Vallone – Refuge de Ciottulu à i Mori – Refuge de Manganu (11h)
    4 : Refuge de Manganu – Refuge de Petra Piana – Refuge de l’Onda (par variante des crêtes) (10h)
    5 : Refuge de l’Onda – Vizzavona (ND Des neiges on évite 300m de den neg et 300 de den pos) – Refuge d’E Capannelle – Bocca di Verde (12h)
    6 : Bocca di Verde – Refuge de Prati – Refuge d’Usciolu – I Pedinieddi (bivouac autorisé) (11h)
    7 : I Pedinieddi – Asinau – Bavedda (sans la variante alpine) – raccourci de Prati – Conca (13h)
    horaires à titre indicatif, je ne cours pas et ne battrais surement pas le record mais ainsi les étapes sont assez équilibrées et laisse le temps d’admirer le paysage et de boire de temps à autre une p’tite mousse…
    Bon courage dans ta tentative

    • Très chouette défis. Comme bcp de gens qui visite ce blog je compte également faire le GR20 de manière sportive. Je n’ai pas bcp d’expérience de rando (Excepté les 18années de scoutisme) mais je suis un marathonien (2/an) et ma condition physique est excellente. Par contre je sais par expérience qu’un sport n’est pas l’autre et que je risque d’en chier (c’est ce qui me motive à faire ce genre de défi)
      Mon but est de doubler les étapes.

      Le planning de Philippe est vraiment très intéressant. J’en prends note. Au départ je comptais le faire en 8jours (avec le nouveaux détour). Mais si je vois que je suis vraiment en forme pq pas augmenter la cadence.

      Je compte dormir dans les gites ou refuges avec un sac de max 7kg. D’après tout ce que je lis sur le net, le poids du sac est vraiment déterminant.

      Départ prévu début septembre.

      Bon amusement à tous!

    • Bonjour,

      Merci pour ces informations. J’avoue n’être pas encore décidé sur le découpage des étapes, mais cela risque d’être assez similaire.

      A bientôt,
      François

  28. Excellent ce blog sur le GR20. Bravo.
    Je compte faire Mon GR20 cet été. Aout ou Septembre non définis encore.
    Du Sud au Nord pour avoir le soleil dans le dos et commencer progressivement au niveau des difficultés.
    En autonomie complète (duvet, nourriture) mais des ravitaillements ne sont pas exclus (pain, saucisson, lonzo, fromage, … bref les bonnes choses de la Corse) en fonction des refuges. Bivouacs prévus.
    Par contre, je prévois au départ les 15 jours classiques. Car je souhaite avant tout une vrai balade, au plein air, tranquillement, sans pression et surtout pour ramener un max de belles photos (cela explique du sud au nord). Concept « chapeau, canne en bois, et ma chienne …. ». La rapidité me tente bien mais pas pour cette première expérience.
    Au fait, est ce que quelqu’un sait si je peux y aller avec ma chienne (une « beauceron » de 40 kg) sur tout le parcours ?
    Mais après lecture des commentaires, doubler certaines étapes pourquoi pas ? D’autant qu’avec la solution bivouac on peut se poser où on veux, quand on veux…..
    Je compte sur la solution duvet, sur-sac et tapis de sol (Décathlon semble avoir ce qu’il faut, de poids très raisonnable). J’avais envisagé la solution hamac et duvet mais je ne sais pas si c’est possible sur tout le parcours.
    OK pour un sac le plus léger possible. 10kg semble bien. A voir en fonction du matos à embarquer.
    Quelle est la meilleure solution pour le « chaud » ?
    Merci pour les infos sur l’eau, et les chaussures.
    Au plaisir de vous lire tous.
    Bonne route.

    • docaldo: « bivouac, on peux se poser où l’on veux et quand on veux », FAUX !!!! Pas en Corse. Le « camping sauvage » est interdit dans TOUTE la corse sauf aire spécialement prévu pour.
      Cela pour plusieurs raisons:
      1/ Respect de l’environnement (je ne doute pas que la majorité des GRiste la respecte)
      2/ Le feux !!!! Certain randonneur son responsable de départ de feux chaque années (les bergers ne sont pas en reste toutefois)
      3/ Si départ de feux il y a. Pour pouvoir récupérer les personnes dans les aires prévues. Permet de localiser les randonneur un peu plus précieusement.
      4/ Le point qui me semble le moins important. La répression des gardes forestiers.C’est interdit tout simplement.

      Je te parle en connaissance de cause car je suis corse et tous les étés, je vois les montagnes Corse en flamme et des articles où des randonneurs sont responsables de ces feux (2005) ou bien on découvre des randonneurs morts depuis des années car ils ont fait un bivouac hors des zones réglementées (un allemand du coté de Corte recherché depuis 20 ans a été retrouvé il y a 5 ou 6 ans….)

      Voilà mon point de vue. Chacun le prendra comme bon lui semble.
      Mais c’est tout d’abord une question de sécurité.

      Bonne rando malgré tout !!!!!!!!

    • Salut Dolcado,
      Concernant ta chienne de 40kg, prepares-toi a la porter a plusieurs endroits en escalade (tu auras besoin de tes mains -> il faut un harnais). Par exemple dans le cirque de la solitude (mais tu peux eviter le cirque en montant au Cintu hors GR), mais pas sur de longs passages. J’espere pour toi qu’elle est obeissante et prudente. Parce que certains passages sont carrement risques pour elle.
      Un animal, c’est comme un enfant, il ne faut pas l’emmener dans une galere… A ta place j’eviterais avec un chien de 40kg. J’ai eu un golden retriever de 40kg que j’ai emmene dans ce genre de plans. En plus le chien veut toujours essayer de suivre, meme s’il a peur. Ca risque de le stresser. Le mieux serait que tu parcoures le GR une fois sans ton chien, histoire de te rendre compte par toi meme.
      Cdlt, Bernard.

      • Salut bernard,
        Merci de cette info concernant ma chienne. En effet, je vais y aller une 1ère fois seul « pour voir ».

  29. Bonjour François,
    Est ce que tu pourrais me faire passer la liste de tout ce que tu emmènes en vêtement, nouriture, moyen de cuisson, couchage avec le poids et la marque ?
    Je compte le faire, du 07 juin au 15 juin dans le sens Sud-Nord, je ne m’interdit pas un léger ravitaillement.
    Merci,
    Olivier

    • Je suis preneur aussi de cette liste, en précisant si possible les marques des différents produits. MERCI.
      Je feuillette le catalogue expé pour avoir un aperçu. Et pour penser à tout, cela parait un peu difficile.

    • Bonjour,

      Je n’ai pas encore cette liste, vu que je n’ai pas fait mon sac. 😉 Je ne sais pas encore si je serai seul ou avec un ami. Donc le matériel dépendra de cela. Et je compte en profiter pour remplacer une partie de mon vieux matériel.

      Une fois que je connaîtrai le contenu exact de mon sac, je le ferai savoir sur le blog.

      Bonne préparation.
      François

    • Salut,

      ton interet pour la ralisation du GR 20 en Juin m’interresse…
      J’ai 25 ans, amoureux de la nature et ai traversé le GR 10 en Septembre en autonomie (sauf redescente en vallée pour ravitailler).

      Je compte me lancer dans ce gR20 a la même période que toi,
      nous pourrions peut être l’envisager together?

      Si tu es intéressé, contact moi au 0698613345
      Au plaisir!

      Martin

  30. Tiens, ce défi ça me rappelle le bon vieux temps. De quand que j’étais jeune.
    En 83 j’ai fait le GR20 en 6 jours. Le tracé était alors légèrement différent dans la première partie (un peu moins dur). Bon, l’équipement d’alors n’était pas celui de maintenant. Mais l’avantage d’aller vite c’est qu’on peut aller léger (pas trop de bouffe) . Et en étant léger on peut aller vite. Cercle vertueux à la place d’un cercle vicieux. C’était aussi vrai alors que maintenant.
    Mon sac ne devait pas dépasser les 10-11 kg. Un excellent Karrimor que j’utilise toujours ! Fallait quand même du pot, mon équipement « de pluie » était merdique ( et c’est encore au-dessus de la vérité) mais j’ai eu 2 minutes de pluie en tout et pour tout (mois d’août).
    J’ai visé trop court au point de vue nourriture et accompli ma 3eme étape (Manganu Vizzavona) en ne bouffant que du fromage de brebis acheté sur place…Pas eu d’hypoglycémie, je me demande encore comment !
    Heureusement, j’avais « des jambes de feu » (je m’étais échauffé avec 4 jours de randonnée dans la Vanoise GR5 -GR55, puis direct train et bateau vers la Corse).
    Ceci dit je n’ai pas fait cela en full autonomie (outre le fromage de brebis) : logis dans les refuges, resto/hotel à Vizza (et ravito itou)…

    • Bonjour,

      Le tracé est différent, l’équipement est différent, mais 29 ans plus tard la démarche et l’envie sont les mêmes.

      Merci pour ce témoignage et à bientôt,
      François

  31. Bonjour,
    ce genre de defi, je ne le comprendrai jamais. Le seul interet que j’y vois c’est d’approcher ses limites, c’est juste tres dommage de faire ca sur le GR20. Pour moi la seule motivation de le faire en X jours, ca serait que je n’ai que ces X jours de vacances. J’aurais plutot tendance a le faire en un maximum de jours, en essayant toutes les variantes et sommets que je ne connais pas, me baigner dans chaque riviere, discuter avec les personnes que je croise, ne me mettre aucune contrainte de temps, avoir la liberte de rester aux endroits les plus interessants. Par exemple monter au refuge Ciuttulu di Mori sans passer par la Paglia Orba et le Tafunato je n’arrive pas a comprendre. J’en a vu certains se reveiller a 4h du mat pour tripler les etapes, hallucinant.
    Pour moi c’est une frustration de courir apres le temps, quand je traverse ce genre de paysages j’ai plutot envie de les contempler plutot que de courir dedans. C’est pour cela que j’ai toujours une frontale dans le sac et que je m’en sers souvent 😉
    Donc contrairement a d’autres je ne te dis pas bravo (sauf pour ton blog), mais j’espere que le faire ainsi t’aura apporte de la satisfaction.
    Bernard.

    • Bonjour Bernard,

      On a tous des pratiques différentes et des approches différentes de la randonnée. Comme je l’ai expliqué dans l’article, ce défi n’est pas uniquement physique. Je compte bien prendre du plaisir à contempler les paysages, la faune et la flore et profiter – c’est d’ailleurs le but premier. Et je ne compte pas courir…

      J’aime beaucoup la sensation de liberté que procure le fait d’être en autonomie, j’ai donc choisi de faire le GR20 en 7 jours pour ne pas me retrouver avec un sac trop lourd (quinze jours de nourriture dans le dos ça commence à faire). Par contre, je comprends ton point de vue aussi, c’est agréable de ne pas avoir de contrainte de temps.

      A bientôt,
      François

      • Bonjour Francois,
        Alors tu devra y retourner parce que tu n’auras pas beaucoup le temps de t’arreter et en tout cas pas de sortir du chemin. Tu vas manquer plein de trucs 😉
        Dommage pour une premiere fois. A ta place je ferais l’inverse: un premier parcours tranquille histoire de bien tout voir sur le GR et en dehors (honnetement tu peux manger la nourriture des refuges, ca te fera du poids en moins et les gardiens seront contents). Et ensuite ton defi dans un deuxieme temps.
        A combien estimes-tu le poids de ton sac? Parce que si tu pars avec au moins15kg ca ne va pas etre une sinecure.
        Cdlt, Bernard.

        • Bonjour,

          Oui je sais que je vais manquer plein de choses, mais je me contenterai de ce que je verrai. Partout où je vais, je sais que je ne verrai jamais tout, alors j’essaye de profiter au maximum avec ce que je vois.

          Mais je comprends ce que tu dis, on a toujours envie de tout voir. Mais ce n’est pas possible…

          Sinon pour le poids du sac à dos, j’aimerais qu’il soit autour de 10 kilos maximum.

          A bientôt,
          François

  32. Bonjour,
    Avec ma femme nous avons réalisé l’intégralité du GR20 en 1998 en autonomie complete en 11 jours. Ce qui signifie donc doublées certaines étapes. Je tiens à te préciser qu’à ce moment là je préparais mon diplôme d’accompagnateur en moyenne montagne et que nous avions donc une forme physique importante. Nous n’avions pas fixé d’objectif en terme de nombre de jours et c est au cours de la randonnée que nous nous sommes mis à faire deux étapes en une parfois. Nous y allions pour le plaisir et pas pour battre un objectif personnel.
    Tu vas réaliser la randonnée du Sud vers le Nord. Je dirai que pour ma part pour l’avoir fait du Nord au Sud , le Sud te permets de te ressourcer après la partie Nord très minérale et très casse patte.
    Donc c’est à toi de voir si tu veux finir sur une note plus austère ou si tu veux profiter des forêts et rivieres aux alentours de Vizzavona.
    En autonomie complète javais chargé mon sac à 25 kg pour ces 15 jours de ballades. Tente canadienne ancien modele…… Pour être franc c’etait trop car la semaine qui a suivi ce sejour Corse je me suis retrouvé avec un genoux en sale état et cela malgré ma grande forme physique. Pour la perte de poids en revanche c’etait l’idéal : 8 kg de moins à la fin du parcours.

    Tu trouveras dans les refuges du fromage et des saucissons mais pas énormement d’autres choses. En 1998 au niveau du Cirque dela Solitude il y avait un gars qui avait installé une sorte de petite epicerie ou tu avais plus de chose. Par contre je me souviens encore du prix du yaourt.
    De même vers les Aiguilles de Bavella tu avais du ravitaillement conséquent.
    Voila je te souhaite une belle randonnée car c est vrai que ce parcours vaut le détour.

    Laurent

    • Bonjour Laurent,

      Je compte faire le GR20 du Nord au Sud donc commencer par la partie plus « cassante ». En tout cas, je suis pressé d’y être d’après ce que j’en entends. 😉 Plus que quelques mois…

      A bientôt,
      François

      • Bon choix du Nord au Sud.
        Bonne rando à toi et fais bien attention ou tu mets les pieds et les mains dans le Cirque de la Solitude

  33. Salut François,

    Je compte aussi faire le GR20 en autonomie, (perso, plutôt en 10 jours ) avec ma compagne.

    J’attends avec impatience le contenu de ton sac. Je cherche toutes les bonnes idées pour optimiser le poids du sac, sans tomber dans « l’extrémisme MUL » total. ( Que je peux pratiquer d’ailleurs, mais pas en rando avec ma chérie ).

    Merci pour ton blog, pour tout les commentaires qu’il suscite.
    Bonne préparation.

    • Bonjour Luc,

      J’essaierai de faire un article ou une vidéo du contenu de mon sac quand j’aurai fixé exactement ce que j’emporte. Je ne serai pas dans l’extrémisme, mais sûrement entre l’équipement classique et l’équipement « MUL extrêmiste ».

      A bientôt,
      François

  34. Et bien moi, c’est départ le 09 juin du Nord vers le Sud, sac de 13 kilo, pas fait mieux mais avec beaucoup optimisme et en prenant le temps qu’il faut, la vie est courte (pas trop tout de même) donc je veux m’en mettre plein les yeux, malgré les difficultés……

    • Profites-en bien ! 🙂

      • Et bien voilà, Le Nord est fait et une seule envie repartir. Quelle belle experience, oui le Gr 20 tient toutes ses promesses, il est exigeant et ne laisse aucune place à l’erreur (qui fait le mailin, tombe dans le ravin..) mais ce fut un vrai plaisir, nous avions choisi d’etre en autonomie de couchage avec juste 3 lioph. et franchement le plaisir de partager le repas du soir et de faire de sympathiques rencontres, nous avons fait le tour du monde sur ce chemin.Un conseil PROFITEZ

        • Génial que tout se soit bien passé et que tu en aies bien profité – c’est le plus important ? Une prochaine rando en tête ?

          A bientôt,
          François

          • Salut François, et bien la prochaine c’est bientôt et c’est le tour du Mont Viso.
            Et toi ton Gr20 c’est quand?

  35. Bon, pour info, sans préparation, avec 2 amis dont l’un n’a jamais fait de sport, nous l’avons fait en 8 jours, en autonomie complète (et nous avions pris 12 jours de nourriture, ne sachant pas combien de temps nous allions mettre), début aout. Il y a une des étapes que nous n’avons pas doublée, car l’un d’entre nous a cassé ses chaussures, et devait descendre dans la vallée en racheter, puis nous rejoindre, ce qui n’était possible que si nous ralentissions. Mon sac pesait 30 kg au départ (j’avais un sac plus lourd que le « non-sportif », et nous nous partagions la tente 4 places…). Tous les matins, nous sommes partis les derniers des zones de bivouac, vers 9-10h du matin. ça s’est très bien passé quand même. je compte le refaire en courant bientôt en 4 ou 5 jours, mais pas en autonomie.
    ça me parait tout à fait jouable. Le physique est une chose, mais le mental est bien plus important je pense (l’un de nous a terminé au moral, en se trainant, mais l’envie de boucler était plus forte que la douleur…)
    En tout cas, essaye de profiter, car quand on y est, on se dit qu’on y retournera, et les occasions sont rares hélas.

  36. Salut François,

    Est-ce que tu as déjà pris une décision en ce qui concerne la date exacte pour partir?

    • Bonjour Claude,

      Non, je n’ai pas de date exacte encore. Ça sera sûrement à la fin septembre/début octobre.

      A bientôt,
      François

  37. Bonjour François,
    Je voulais savoir si vous aviez déjà fixé les dates de votre départ?
    Je suis très interressée par ce projet, je recherche justement un compagnon pour réaliser le GR20

  38. Bonjour,
    Je suis finalement en train de me préparer aussi pour le GR 20. J’ y serais à partir du 14 aout je pense.
    Je prends le minimum et pèse tout. Je suis à 7 kg avec sac, tente (600 gr), duvet, matelas et tenue lourde, + appareil photo type bridge. Il reste la bouffe et l’eau soit 3 ou 4 kg de plus. Je devrais tourner entre 10 et 12 kg selon les jours et mon habillement. Je vise au maximum l’autonomie tout en me réservant quelques arrêts pour ravitailler un peu.
    Je ne me pose pas de délais, voulant avant tout rester en forme jusqu’au bout (j’ai 60 ans), et profiter du lien avec la nature. Je vous dirais ce qu’il en est si cela vous intéresse.
    Reste les bâtons, j’en ai jamais pris encore!
    Merci de tous vos bons conseils.

    • Bonjour Yannick,

      Oui, j’aimerais bien savoir comment ça s’est passé à votre retour.

      Bon GR20 et à bientôt,
      François

  39. bonjour francois,
    je suis admiratif de ton projet!
    je debute dans la randonnée et j’ai pour objectif de ralier geseke (en allemagne) en partant de loos ( dans le nord). je cherche des conseils avisés; peux tu m’aider?
    je suivrai attentivement ton defi passionnant.
    cordialement
    mathias

    • Bonjour Mathias,

      Je viens de répondre à ton email – à moins qu’il y ait plusieurs Mathias qui veulent aller de Loos à Geseke.

      A bientôt,
      François

  40. bonjour François,

    j’attends impatiemment votre article sur VOTRE gr20 !!!

    Bon courage !

    Cat

  41. Bonjour, je reviens du GR20 Nord pour la première fois et je me suis régalé… Quand on y est, on se demande parfois ce qu’on a fait pour mériter ça, mais au final, que du bonheur.
    J’ai beaucoup apprécié aussi l’ambiance entre randonneurs dans les refuges. Si on part en autonomie, on passe un peu a côté de ça je pense (sans parler du sac bien plus lourd). Si j’y retourne, ça sera, sans duvet (juste un sac a viande pour les refuges), avec encore moins de matos (même avec un sac à 9kg, le tier de ce que j’avais pris ne m’a pas servi).

  42. Parti depuis Conca, je n’ai pu faire que la partie sud suite à des problèmes d’ampoules conséquents et de chaussure volée pendant la nuit lors d’un bivouac (par un animal sans doute). J’ai donc fait 2 jours en pieds nus! Les bâtons m’ont été indispensables. Parti en autonomie, je n’ai rien acheté pendant 6 jours et aurais quasiment pu tout faire sur les 2 semaines prévues. Cela n’a pas empêché les rencontres. J’ai trouvé le sud magnifique, et ai pris plein de photos, ce qui semble plus difficile pour les fonceurs, voir les coureurs. J’ai rencontré quelqu’un qui a fait 3 étapes en une journée (au nord). Expérience à finir pour ma part. Le côté sauvage est pour ma part extraordinaire, et je trouve que s’arrêter pour contempler le paysage ou les formes étonnantes de rochers est un plus. Si je repars je ferais plus léger bien sur. Je consommais moins de 2 l en portage, alors que certains atteignaient 4 l : bien se connaître à ce niveau. Cet été avec la chaleur il y a eu un sauvetage d’une dizaine de personnes une journée au nord!

    • Bonjour Yannick,

      Combien de fois as-tu eu la question : « Qu’est-ce que vous faites pieds nus » ?
      J’imagine que ça a du surprendre pas mal de monde. 😉

      A bientôt,
      François

  43. Bonjour François,

    Bientôt dans les starting-blocks pour le GR20?

    Selon mon expérience, GR20 parcouru du Sud au Nord en 14 jours en autonomie totale avec une charge de 19Kg, dont 8kg de vivres, 1L d’eau et un change complet pour le retour en avion. A 52 ans et 62kg tout mouillé, mais grâce à un bon entraînement physique (randonnée, jogging, escalade, alpinisme) sans être particulièrement performant cela ne m’a posé aucun problème.

    Les difficultés peuvent toutefois provenir d’un accident, mais plus fréquemment de la météo (orage, grêle, pluie, vent, neige). Au départ de Conca le 6 septembre 1996 il faisait très beau mais arrivé à Vizzavona, pluie persistante l’après-midi et toute la nuit ainsi que le lendemain. De l’eau partout autour de la tente à seulement 1 cm au-dessous du niveau du tapis de sol! Tous les soirs, brouillard près des refuges d’altitude et 2 nuits à -4°, avec de la glace sous le double-toit (pas de chambre intérieure pour alléger le poids).
    Ou bien comme Yannick, ampoules et vol de chaussure, ce qui doit être quand même assez rare. Attention aux cochons!

    Compte tenu de ton expérience et de la préparation physique dont tu ne dois pas manquer, si la météo est clémente cela devrait bien se passer. Ta principale difficulté viendra surement du parcours à effectuer sur 7 jours. Les journées seront longues, levé de bonne heure et couché tard .Par contre mon GPS12 indique que le 1er octobre à Vizzavona le soleil ne se lève qu’à 07:39 et se couche à 18:43, pour lui les journées sont plutôt courtes, en outre je pense qu’il ne tient pas compte des écrans que présentent les montagnes. Je retrouve dans mes notes que le lever avait lieu à 5:45 pour effectuer des étapes normales. Tu risque d’avoir une partie de marche à la frontale, il ne faudra pas traîner en route!

    Sans dénigrer le GR20, personnellement je préfère les courses dans les Alpes ou dans les Pyrénées, on peut en faire de plus belles et de plus physiques.

    Bon courage et bonne course. Ce ne sera probablement pas toujours une partie de plaisir car les journées de marche seront longues, mais c’est un challenge volontairement choisi!

    Bernard77400

  44. Bonjour à tous ,
    Mon experience , si ça peut servir, je viens de rentrer, un trés grand plaisir . Je l’ai fait en 15 jours ( le topo guide ) sans forcer en autonomie ( j’ai complété par gourmandise avec du saucisson et du fromage ). Peut etre doublerai je si j’avais à refaire mais c’est pas certain, aucune raison de speeder . Le sac au plus lourd au depart avec l’eau à 18 kilos . J’ai prévu des fringues et le couchage pour de 0 à 25° ( du 9 au 24 septembre ) et j’ai eu raison et encore il a fait super beau ….

    Je vais faire le gr 5 au printemps prochain du Leman à Nice et je devrais y arriver avec un sac à 12/14 (tout en restant confort et secure, moins de bouffe, sac plus leger un Millet d’escalade à 1,2 KG , et un filtre Katadyn mini pour essayer de ne marcher qu’avec un litre d’eau et recharger .)

    Sur le GR 20 attention aussi au renard , je me suis fait voler ma bouffe, j’avais un tarp mais il rentre meme dans les tentes fermées en dechirant la toile , la solution la bouffe bien fermée dans un arbre au moins à 2 M ou dans le sac et dormir dessus.

    Autre chose le bivouac de Vizzavone gare est une arnaque , pas d’eau pas de sanitaires 5 € la nuit . Il y a des hotels gites ou la possibilité de dormir à l’arrache dans un palace abandonné desaffecté à l’entrée du village ( ambiance Blair Witch mais ça peut etre le fun ) et douche dans les restos ( c’est possible avec un repas ou 2€5au bar de la gare ).

    Il ne faut pas sous estimer le GR20, on peut s’y faire tres mal ou avoir une sale surprise de météo mais c’est pas l’Everest non plus , j’ai croisé des petits gars body buildés à se la jouer comme s’ils avaient gagné une finale du Top 14, c’était un peu too much… surtout quand vous voyez galoper des pépés et des mémés en silence.

    Un dernier point …. ces maudits mouchoirs en papier , je ne sais pas ce que font les gens avec , qu’ils se les fourrent où ils veulent , mais de grace pas sur le sentier …… Pareil pour les toillettes en se synchronisant sur les refuges , ça évite de conchier le parc …..

    • Bonjour Bruno,

      Merci pour ton commentaire. Je ne l’ai vu qu’au retour du GR20 mais je confirme ce que tu dis dans les grandes lignes. 😉

      Bonne préparation pour le GR5 !

      A bientôt,
      François

  45. Bonjour François,

    pour t’aider à planifier ton parcours:
    tu trouveras ci dessous des temps réalistes et réalisés par les randonneurs confirmés que j’ai pu cotoyé sur le GR20 (hors pause et sans courir)
    CALLENZANA-ORTU DI PIOBBU 4h-4h30
    ORTU DI PIOBBU-CAROSU 4h30-5h
    CAROSU-ASCO 3h30-3h45 (il existe une variante des crètes pour éviter la descente sur ASCO et gagner une heure et la fatigue de la descente sur ASCO)
    ASCO-THIGJETTU (4h-4h30)
    THIGJETTU-COTILLIU I MORI (3h-3h30)
    COTULLIU I MORI-CASTEL DE VERGIO (2h50-3h20) et non 2h20 du TOPO
    CASTEL DE VERGIO-MANGANU (3h30-4h)
    MANGANU-PETRA PIANA (4h-5h)
    PETRA PIANA-ONDA par les crètes (3h-3h30)
    ONDA-col de VIZZAVONA (4h-4h30) pour la gare tu rajoutes 20 minutes bifurcation après la cascade des Anglais
    Col de VIZZAVONA-CAPANELLE (4h-4h30)
    CAPANELLE-Bocca di VERDE (3h30-4h15) (le GR20 y croise une route et un gîte ouvert en saison)
    Bocca di VERDE-PRATI (1h30)
    PRATI-USCOLIU (4h-4h30)
    PRATI-Bergeries de BASSETTA (3h-3h30)
    Bergeries de BASSETTA-ASINAU (3h30-4h)
    ISCOLIU-ASINAU par l’ancien tracé du GR compter 1h-1h30 de moins que par les bergeries
    ASINAU-BAVELLA par la variante alpine (sans grande difficulté après le reste) (3h-3h30)
    BAVELLA-I PALIRI (1h-1h30)
    I PALIRI-CONCA (3h-4h)
    Les Corses pourront te donner des temps iréalistes en + ou en –

    En saison privilégier les Bergeries/ gîtes privées plus acceuillants, équipées souvent de douches chaudes et ou les repas et le logement sont meilleurs et parfois légèrement moins cher que les refuges.

    Si tu souhaites faire un morceau seulement ou te faire récupérer en fin d’étape. Le GR croise 6 routes pour l’ancien tracé SUD et une de plus si l’on passe par le plateau du COSCIONE
    1 à ASCO
    2 à CASTEL DE VERGIO
    3 à VIZZAVONA
    4 à CAPANELLE
    5 au col de VERDE
    6 à BAVELLA
    pour ceux qui passent par le plateau du COSCIONE et les bergeries (BASETTA, MATALZA, CROCI) le GR croise une route au Gîte de BASETTA
    :
    Après THIGJETTU et les bergeries de BALLONE la route le CALASIMA n’est pas loin (ravitaillement bergerie oblige)
    :
    entre MANGANU et PETRA PIANA on peu redescendre dans la vallée de la RESTONICA (2 heures pour arriver au parking)
    :
    A faire:
    le MONTE CINTO plutôt que le cirque de la solitude qui est l’épouventail pour les randonneurs en mal de sensations, mais qui comporte un paysage fermé (mais le cirque de la solitude est le faire valoir du GR20 alors que les beautées/difficultés sur ce chemin sont ailleurs)

    Le MONTE RINOSO au sud après CAPANELLE et peu importe si tu dois mettre 9 jours

    • Bonjour Bruno,

      Merci pour ces précisions – que je viens de voir en rentrant du GR20… Mais elles pourront être utiles à d’autres 😉

      A bientôt,
      François

  46. Bravo François et Nicolas pour votre compte-rendu de la traversée de la Corse par le GR20 en 7 jours, merci pour tous les détails du matériel.
    merci aussi pour la vidéo de la fabrication du P3RS.
    je ne sais pas quelle région vous habitez mais si vous passez vers chez nous, nous aurons plaisir à vous rencontrer.
    bien amicalement,
    michel,

  47. Bonjour,
    Ayant déjà fait la partie nord en 2000, je refais l’intégralité en autonomie fin Août début Septembre en 7 jours avec un copain; notre question est de savoir si c’est jouable en chaussures de trail plutôt qu’en chaussures de rando?
    Quelqu’un a t-il l’info du maintien ouvert des refuges à cette période? le parc ne donne pas de précisions sur les dates
    Je communique une autre adresse car je suis en plein changement d’opérateur: bestofval@free.free
    Merci à vous tous amoureux de la rando

  48. cois et a tous !

    Je compte partir randonnée en Asie avec un point de depart de New delhi , jusqu’a Phnom penh au Cambodge avec comme belle itinéraire en ordre chronologique le ladakh,pour rejoindre le Népal , quelque trek en altitue modéré au Mustang ( jusqua 4500 grand maximum ,cas echant j’adapterez mon equipement sur place, quoique…) le daarjeeling, sikkim , Assam pour rejoindre la birmanie avec un vol interne, traversé du pays a pied pour rejoindre chiang mai en thailande.
    de la Uniquement de la randonné jusqu’au Cambodge en longeant le Mekong depuis le Laos.

    Bref pour en Venir au faite que j’ai decouvert ton site il ya 3 moi et qu’il ma pas mal aider sur la preparation du voyage et notament de l’attitude a adopter durant l’achat afin de minimisé le poids total du sac a dos . j’aimerai donc te faire partager la liste de mon equipement en autonomie partiel ( je mangerez une fois sur deux sur place en prenant juste sur moi le repas du soir) . aprés ces effort j’ai reussi a atteindre le poids de 13 kg en comptant 2l d’eau sur moi , sachant que je mesure 1M90 pour 75 kg. j’ai 23 ans je suis serveur depuis 4 ans et je marche beaucoup en foret , pratique pas mal de sport de glisse. je compte partir 11 mois . je compte la pluspart du temps dormir a l’exterieur mais chez lhabitant et adaptez en fonction de la meteo si le temps ne le permet pas.
    j’aurais beaucoup aimé avoir ton avis sur le contenu de mon sac et savoir si tu pense qu’il est bien approprié a mon voyage . voici donc :

    Equipement:

    Sac a dos deuter aircontact pro 70 + 10l
    sac leger 20l ( compressible avec des sagles , résulte un boudin de 45 cm et 5cm de diametre). Alpi
    Hamac avec moustiquaire integré + housse compression ( carré de 30cm)
    duvet forclaz 5 degrés (2m10 de long)
    serviette en microfibre ultra légère : 180cm 80cm. Gelert
    chaine /ficelle cadenas 170 cm pour attacé sac ( vraiment tré legez , 180 gramme)
    popotte 5 en 1 ( popote , poêle , le celebre P3rS, couvert , timballe) decathlon
    sac hydratation 2L karrimor
    goudre plastique 1L
    back traps GPS au cas ou bushnell
    lampe frontale 50_120 m LED
    6piles
    couteaux remmington mi lame mi scie
    petit couteaux de famille pliable
    fil de peche
    2 cadenas
    allumette et pierre a feux
    hamecons
    poche poubelle pour vetement ( classement ,et imperméabilité)
    micro cordage ultra solide ( pour tendre la moustiquaire ou autre)
    bache pour protegez de la pluie

    Vetement :
    pantalons :1 tout terrain classique gelert
    1 leger convertible , Karrimor
    1 impermeable ( mousson , neige) très chaud( testé au ski). Karimor elite 2 events

    sweet : polaire legere decatlon
    polaire chaude Karrimor
    sweet polaire leger
    softshell Veste impermeable et chaude ; Karrimor elite 2 events alpinism

    tee shirt : 2 sous couche technique ( karrimor et decathlon)
    1 tee shirtmanche longue leger respirant ( karrimor)
    2 manche courte
    1 debardeur

    short : maillot et short randonné classiqe

    chaussette : 6 paire classque dont 2 courte, 2 paire chaude et montante salomon

    chaussure : Salomon Xa pro 3D
    salomon Xultra gtx randonné
    tong classique

    Mediacament : antibiotique , antidiaretique , carbolevure , dilopranne 1000 , malarone , micropur , un peu de charbon ( pour filtrez l’eau trouble) ,baume du tigre , et tous la panoplie de pansement diverts , banage et straps, aiguile lame de scalpel. une trousse compressible karrimorcpour mettre le tous

    pochette ventrale pour les sous , et chose importante.

    porte monnaie de tous les jours

    Papier , livre:

    1 livre que j’ai réaliser en résumant plusieurs information sur la végétation des pays que je visite ( comment les reconnaitre , les preparez , les utilisez en medecine etc..)
    1 carnet avec les adresse , numéro hotel, infortmation reuni sur les different pays
    les visa
    photocopier passeport , visa , carnet de santé , numéro urgent
    6 photos d’identité
    4 carte bleue ( 3 fausse pour les malfrat )
    Assurance
    appareil photos
    adaptateur

    Je compte partir 11 mois , Merci beaucoup de ton aide , cela fais 1 ans que je prepare ce voyage et sincerement tes conseil sont un trés bon condensé des chose essentiel a savoir pour nous les barroudeur de ce beau monde .

    Amicalement Charly

  49. Cool ce défi! Et surtout éprouvant! J’avais jamais vu que le blog avait débuté sur ce challenge. Je compte partir une semaine cet été pour faire des étapes du GR20 donc ça m’intéresse plus que jamais (même si je ne le ferais pas en une semaine). Allez je cours voir les articles suivants… 😉

  50. ayant une tres bonne condition phisique et une assez bonne connaissance de la montagne j’aimerai savoir si à 64 ans je peut me lancer sur le gr20 se projet me travail depuis quelques temps dejà j’aimerai me lancer dessus en juin 2016 ,, faut il une enorme preparation avant sachant que je le ferai sur 2 semaines

    jacques

  51. Si tu es en santé, que tu es équipé comme il faut et que tu connais ton matériel, que tu n’as pas de soucis avec les passages aériens, que t’as deja fait un peu de rando avant tu peux marcher de 4 à 6 voire 8 heures ( si tu fais vraiment des grosses pauses ), que t’as pas de soucis avec les deniveles positif et négatifs ( y sont costauds aussi ) que tu es en capacité de te dire « oups j’ai ma dose je rentre » ou » là c’est chaud j’arrete les frais » ben y’a pas de raisons.

    Attention, Je l’ai fait au 15 Septembre et il a gelé une nuit, il peut faire frisquet et je parle pas d’orages ni de brouillard où là ça devient une autre histoire et faut prendre les bonnes décisions . On peut se faire trés mal en Corse. J’ai vu un partir un type en hélico du bivouac , il s’est cassé la gueule en allant se laver les dents. La premiere partie jusqu’à Vizzavone est assez cassante, c’est pas du petit sentier moelleux alpin ( j’ai fait les 2 )

    C’est une super ballade. Tu suis tranquille le topo guide , ça se fait en 12 jours peinard, tu peux pas te perdre pi si tu preferes le mode turbo ben là c’est toi qui sait .

    Pour se tester je trouve qu’une traversée des calanques à Marseille avec un détour par la via ferrata de l’oeil de Verre , c’est parfait ( 9/10 heures de marche avec le passage délicat ).

    Bonne route

    • ok BRUNO je te remercie de tes conseils …..pour ce qui est denivelès ou altitude aucun probleme j’ai fait beaucoup de randos dans les alpes et pyrennees sur plusieurs jours

      mais je voulait me lancer ce defi faire le gr20 pendant que j’ai la peche..
      je pense que le mois de juin serait l’ideal
      encore merci

  52. Salut Jacques ,
    Je me suis posé la question de la date pour la Corse mais aussi pour les Alpes ( et les Pyrenées l’année prochaine ) Bref trop tôt en Juin tu risques d’avoir encore de la neige , faut vraiment verifier et appeler le parc avant de partir because suivant où ça se trouve ça peut te compliquer la vie . J’avais quelques plaques importantes au dessus de la vallée des Merveilles au 28/29 Juin cette année .Ça allait tranquille mais c’était là.

    Je suis allé en Corse au 15 Septembre et j’ai suivi le topo guide tranquille donc en 12 jours . Un peu de monde la premiere semaine pi plus calme aprés Vizzavone ( beaucoup de gens ne vont pas plus loin ) . J’avais mes affaires de froid et je m’en suis servi ( j’étais en autonomie ). J’ai pas eu d’orages mais c’est coup de bol. Tu peux ravitalller tous les 2/3 jours mais en fin de saison tu finis les placards. De l’eau aux refuges et quelques sources mais vaut mieux partir avec de la reserve.

    Si tu randonnes donc pas de probléme faut juste avoir en tête au moins pour la premiere partie c’est que ça sollicite beaucoup les genoux et que tu mets souvent les mains. Les étapes sont moins longues que Alpes/ Pyrenées mais c’est plus cassant .

    Si j’ai le temps je remettrai bien ça au 15 septembre de cette année.

    Bonne route

    Bruno

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis mais non diffusé)