juil 152011
 

Comment soigner une ampoule au pied ? Les ampoules aux pieds sont un sujet de discussion incontournable aux bivouacs et aux refuges. Il y a toujours des personnes qui soignent leurs ampoules et chacun y met du sien quant à la meilleure façon de faire cela.

Avant de réfléchir à la meilleure façon de soigner des ampoules, avez-vous réfléchi à la meilleure façon de les éviter ?

Dans un autre article, j’explique comment éviter les ampoules aux pieds en randonnée. Cela reste pour moi le plus important, car même s’il est possible de soigner plus ou moins bien des ampoules, il est préférable qu’elles ne se forment pas.

Cependant, même en prenant beaucoup de précautions, des ampoules peuvent se former à un moment ou un autre en randonnée.

Nous allons donc voir quelques conseils pratiques pour soigner une ampoule. Je tiens à préciser que je ne suis pas médecin et que les techniques présentées ici sont l’objet de beaucoup de discussions car certaines sont contradictoires.

Il n’existe pas une solution unique, cela dépend de chacun, du type d’ampoule et de son état. Cet article est séparé en deux parties principales suivant si votre ampoule est déjà percée ou non, quand vous commencez à la soigner. 

Si l’ampoule n’est pas percée

Dans ce cas il y a deux solutions qui s’opposent :

  • Percer l’ampoule : c’est la méthode préférée des personnes qui pensent que le liquide contenu dans les ampoules (lymphe) est rempli de déchets (toxines) et qu’il faut l’éliminer au plus vite.
  • Ne pas percer l’ampoule : c’est la méthode préférée des personnes qui pensent que le liquide contenu dans les ampoules est produit par le corps en tant que protection. De plus, en ne perçant pas une ampoule vous avez moins de chance que celle-ci ne s’infecte.

En ce qui me concerne, je fais l’un ou l’autre en fonction du type d’ampoule – à la surface ou profonde.

Si l’ampoule est à la surface et pleine de liquide

Ces ampoules, si elles ne sont pas soignées rapidement, ont des chances de se percer ou de s’arracher en continuant à marcher.

Je préfère percer ce type d’ampoules car elles sont très gênantes et provoquent des frottements à cause de leur volume. Parfois, elles forcent même à marcher d’une manière non naturelle qui peut entraîner d’autres blessures.

Il n’est pas rare par exemple qu’une personne développe une tendinite au genou parce qu’elle avait une ampoule au pied. L’ampoule étant gênante et douloureuse, la personne marche avec le pied de travers et endommage les tendons de ses genoux.

Pour la percer, utilisez une aiguille stérilisée. Le plus simple pour stériliser une aiguille en randonnée est de la faire rougir avec une flamme. Laissez ensuite le liquide s’écouler de l’ampoule et appuyez sur l’ampoule, sans l’abîmer, pour essayer d’enlever tout le liquide. La suite des soins dépend de l’état de la peau de l’ampoule :

  • Si la peau est intacte – ou presque – laissez-la. 

    -  Si vous devez continuer à marcher, recouvrez-la d’un pansement, sparadrap ou un pansement ampoule (double peau) de type Compeed. N’oubliez pas d’enlever le pansement ou sparadrap le soir pour faire sécher et durcir l’ampoule. Si par contre vous avez opté pour un pansement ampoule, laissez-le.

    -  Si vous avez fini votre journée de marche, aérez votre pied. De cette manière, l’ampoule séchera et la peau durcira. Vérifiez que l’ampoule ne se remplisse pas à nouveau et percez-la une seconde fois si c’est le cas.

  • Si la peau est abîmée, traitez l’ampoule de la même manière que pour une ampoule percée involontairement (voir plus bas).

Quelques astuces pour ce type d’ampoules :

  • Ma technique préférée si j’ai ce type d’ampoule et que ma journée de marche est finie, est de percer l’ampoule de part et d’autre avec une aiguille stérilisée et de laisser un fil stérilisé (trempé dans l’alcool) dans l’ampoule pendant la nuit. Il n’y a qu’à enlever le fil doucement quand l’ampoule est sèche le lendemain matin. De cette manière, l’ampoule se vide complètement et ne se remplit plus.
  • Une autre technique courante consiste à injecter de l’alcool modifié ou de l’éosine aqueuse dans l’ampoule pour faire sécher et durcir la peau.

Si l’ampoule est profonde et contient peu de liquide

  • Si vous devez continuer à marcher, appliquez simplement un pansement, du sparadrap ou un pansement ampoule dessus pour limiter les frottements. Vous pouvez également appliquer de la crème anti-frottement de type NOK de Sports Akileïne. Vous trouverez plus de détails dans la section « prenez soin de vos pieds pendant la randonnée » de cet article. Dès que vous le pouvez, aérez votre pied et enlevez le pansement ou sparadrap (sauf pour les pansements ampoules de type Compeed).
  • Si vous avez fini votre journée de marche, laissez votre pied à l’air libre et ne recouvrez pas l’ampoule. Vous devrez peut-être la recouvrir suivant son état dès que vous reprendrez la marche.

Si l’ampoule est percée involontairement

Au moins dans ce cas, il n’y a pas besoin de débattre longuement pour savoir s’il faut la percer ou non.

Si l’ampoule est percée, déchirée ou ouverte, découpez l’excédent de peau près des bords de l’ampoule avec des ciseaux stérilisés et désinfectez la nouvelle peau avec de l’alcool ou de l’antiseptique. Il faut être vigilant à ce qu’elle ne s’infecte pas. Ensuite, tout dépend si vous devez continuer à marcher ou pas :

  • Si vous pouvez aérer votre pied sans salir la plaie, faites-le. Cela peut être le cas si vous faites une pause déjeuner par exemple ou si vous êtes arrivé au refuge ou au bivouac.
  • Si vous devez repartir, gardez des chaussures ou des chaussettes, recouvrez l’ampoule d’un pansement ampoule (double peau).

Conclusion

J’ai présenté ici différentes techniques pour soigner une ampoule au pied en y ajoutant mon point de vue. Je sais que beaucoup de personnes ont un point de vue différent. Certaines personnes percent toutes les ampoules et d’autres aucunes. Je vous conseille donc d’expérimenter et de voir ce qui vous convient le mieux.

Gardez toujours à l’esprit qu’il vaut mieux prévenir que guérir et qu’il vaut mieux soigner une ampoule le plus rapidement possible. Ensuite, il faut absolument s’en occuper régulièrement pour éviter que cela ne s’empire. N’attendez pas que la douleur vous fasse agir – c’est souvent trop tard et c’est une très bonne manière de gâcher une randonnée.

Pour être au courant dès qu’un nouvel article est publié sur ce blog, abonnez-vous au flux RSS.

Cet article vous a plu ?
Si c'est le cas, rejoignez plus de 14000 personnes qui reçoivent la newsletter et recevez gratuitement le guide "Comment bien choisir ses chaussures de randonnée" et la liste du matériel à emporter en randonnée. Entrez simplement votre prénom et votre adresse email ci-dessous :

  23 commentaires à “Comment soigner une ampoule au pied ?”

Commentaires (22) Pingbacks (1)
  1. François,

    Merci pour tes conseils car j’ai parfois des ampoules provoquées non pas par la randonnée mais par les chaussures qui frottent. Je retiens l’idée du fil stérilisé trempé dans l’alcool que l’on garde toute la nuit. Je vais donner l’astuce à ma belle-soeur qui est une grande randonneuse.

    Merci de donner tes trucs de randonneur et à bientôt

    • Bonjour Sylviane,

      Les conseils que je donne sont aussi applicables pour les ampoules aux pieds qui n’arrivent pas en randonnée.

      Par contre, si tu es chez toi tu as l’opportunité de faire cela d’une manière plus hygiénique. Les techniques que je donne ici ne nécessitent pas d’avoir une armoire à pharmacie mais juste un tout petit peu de matériel.

      A bientôt

      François

  2. Voilà un article fort utile!
    J’ai tendance à tj percé, je vois que c’est pas forcement le mieux…

    • Bonjour Fabrice,

      Non effectivement il ne faut pas toujours percer. Mais c’est uniquement mon point de vue qui découle de pas mal de tests sur le terrain. Essaye et dis-moi ce que tu en penses.

      A bientôt

      François

  3. merci pour les conseils ;-)
    pour ma part, quand l’ampoule est conséquente, je trouve que la méthode la plus efficace (mais douloureuse sur le moment) est l’injection d’éosine dans l’ampoule après l’avoir percée et vidée bien entendu
    Si l’ampoule est déchirée, je la badigeonne d’éosine, toujours dans la même optique, de la faire sécher (et de la désinfecter aussi)
    si c’est une toute petite ampoule (bout des orteils par exemple) j’essaye de ne pas y toucher, habituellement, le lendemain matin, elle a disparu
    Bien entendu, je suis d’accord avec toi, le plus efficace étant de ne pas en attraper, j’utilise de la crème NOK ou l’équivalent de chez décathlon qui est beaucoup moins cher avant chaque sortie, ça ne peut pas faire de mal :D

    • Bonjour

      Effectivement, utiliser de l’éosine peut être un peu douloureux, mais c’est encore pire avec de l’alcool modifié. ;-)

      A bientôt

      François

      • Oui, à l’armée, c’était de l’alcool… maintenant que j’ai le choix, même si c’est un tout petit peu moins efficace… j’ai une préférence pour l’éosine aqueuse lol !!
        très bien ton site, et surtout très intéressant ;-)
        merci
        Luc

  4. Merci pour ces conseils qui peuvent servir à plus d’une occasion. :)

  5. bonjour, comment fait on pour ne pas avoir mal quon on fait du foot?

    • salut maxime,
      moi je sais que lorsque j’avais des ampoules et que j’avais foot, je prenais des crampons plus grand que ma pointure et je mettais de la mousse à l’endrois où il y avait l’ampoule. Sinon a la place de la mousse deux ou trois paire de chaussettes sufiron avec bien sur des crampons de une ou meme deux pointure au-dessus de la tienne.
      @+

  6. salut .moi personnellement je fait avec une aiguille et un fil comme décrit dans l article . j ai toujours fait comme ça ses très efficace.

  7. Pas moyen de faire tenir des pansements Compeed sur ma peau. Or cela soulage vite la douleur.Se détachent très vite. Avez-vous une idée pour que cela tienne.

    • Bonjour Françoise,

      Il faut s’assurer que la peau est propre et sèche en dessous du pansement, que le pansement ait la bonne forme et qu’il soit assez grand. Autrement, tu peux essayer de rajouter du sparadrap par dessus pour le maintenir en place.

      A bientôt,
      François

    • Bonjour,

      Je suis très sujette aux ampoules aux talons et comme je transpire beaucoup le compeed ne tient jamais.J’ai trouvé une méthode, tout d’abord je prépare mes pieds avec de la NOK quelques semaines avant de partir (massages généreux matin et soir) afin de tanner la peau et avant de partir je place un compeed sur chaque talon que j’entoure avec une bande d’élasto (juste poser c’est pas un strap!) et là rien ne bouge, je renouvelle le système au bout de 3 ou 4 jours. Depuis que je fais ça je n’ai plus d’ampoule et je retrouve le plaisir de randonner sans avoir de douleur!!!! Petit bémol, l’élasto laisse de la colle et c’est pas facile de s’en débarrasser.
      Bonnes randos à tous

      Super ce site!

      • L’éther ôte la « colle » du sparadrap.
        Mettre des chaussures rodées et des chaussettes en laine lavées au savon de marseille (comme les pieds). Les lessives décapent en ôtant le film naturel qui protège la peau.

        En Algérie, l’armée badigeonnait de bleu de méthylène ou de permenganate de potassium en attendant que ça passe ! Avec des godases neuves pour les bleus …

  8. je pense qu’il ne faut pas percer une ampoule sa peut provoquer une infection , brûler la plaie et piquer

  9. merci pour tous ces conseils
    je me permet de vous parler de percer une ampoule comme je le fait ( c’ est ma grand mère qui ma donner ce conseil)

    vous percer avec une aiguille avec un chat et un fil blanc vous traverser l’ ampoule et vous laissé le fil dépasser un peu de chaque coté
    comme ça le fil pompe le liquide vous pouvez mettre ensuite un pansement
    voila ce que je fait chaque fois que j’ ai un ampoule a la main et rarement je met un pansement et dés que le fil a pompé le liquide , on tire sur le fil
    amicalement
    et encore merci
    jacques

  10. je pars avec des plaques « algoplaques » (sorte de compeed pour professionnels) que je découpe au format que je veux – je fixe avec de l’albuplast pour que ça ne glisse pas. : après avoir percé l’ampoule je pose ça et en 24 -48h en général maxi c’est cicatrisé.

    mais avant : je m’arrête dès que je sens un point de friction, sans attendre l’ampoule et je protège avec de l’albuplast ou un sparadrap simple.
    ça suffit en général pour éviter l’ampoule.
    5 semaines dans l’Atlas sans une seule ampoule… j’étais contente !

    ceci dit en « prenant de l’âge » il m’est advenue une sensibilité nouvelle aux pieds, avant je n’y pensais pas, jamais d’ampoules…… maintenant y’a risques (et pas qu’en randonnée)….. ça m’agace.

  11. chez le pharmacien.
    ça coûte assez cher, mais c’est pris en charge SS et mutuelle si ton toubib te fais une ordonnance

    moi j’ai pris :

    algoplaques URGO 10X12cm (vendues en boite de 16 plaques d’où le prix)
    (tu les vois sur Google)

  12. Oh merci beaucoup ça m’aide énormément je savais pas quoi faire c’est horrible !

 Laisser un commentaire

(requis)

(requis mais non diffusé)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>