Sep 222016
 

Lyophilisés pour la randonnée avantages et inconvénients test de 13 produits

Cela faisait un moment que je n’avais pas mangé de lyophilisés lors d’une randonnée – étant plutôt habitué à préparer moi-même mes repas.

J’avais testé il y a une dizaine d’années, mais n’avais pas retenté l’expérience, pas tellement convaincu par le goût et le coût de ces produits.

10 ans plus tard, je me rends compte qu’il y a eu du changement. 😉

C’est un test un peu particulier, car j’y parle à la fois de l’intérêt des lyophilisés pour la randonnée (avantages et inconvénients) et de mes retours sur différents plats (de plusieurs marques) qui m’ont été envoyés par la boutique Lyophilise & Co (je vous en reparle un peu plus tard, avec un petit code de réduction).

Lire la suite »

Mai 072014
 

Où trouver de l’eau potable quand on ne peut pas en acheter - L’astuce d’un marbrierJ’ai pensé à écrire cet article après que Jean-Claude, qui est marbrier, (oui ça a son importance, vous allez voir) m’ait gentiment envoyé un email pour partager avec moi l’astuce que vous allez découvrir dans quelques instants. Même si je connaissais déjà cette astuce, j’ai pensé que je ferais bien de la partager ici, car beaucoup de personnes ne la connaissent pas.

Si vous lisez cet article, il y a des chances que vous ayez accès à l’eau potable facilement tous les jours – ce qui n’est pas le cas de beaucoup de personnes. En randonnée, ça peut se compliquer un petit peu plus, vu que l’on s’éloigne généralement de la « civilisation ».

On peut distinguer deux cas : Lire la suite »

Avr 262013
 

Recette de granola pour la randonnée - un petit-déjeuner énergétique et bonSuite au commentaire de Michel, en dessous de l’article : « Ma liste de matériel à 12 kg tout compris pour le GR20 en autonomie complète » me demandant la recette du granola maison que l’on mangeait tous les matins sur le GR20, j’ai décidé de faire un article pour en faire profiter tout le monde.

Cette recette va surtout intéresser ceux qui partent plusieurs jours et qui emportent leur petit-déjeuner dans leur sac à dos – car c’est un petit déjeuner léger (en poids) et énergétique. Et en plus de cela, c’est bon !

Cette recette ne vient pas de moi, c’est Nicolas (avec qui je suis parti sur le GR20) qui a fait une variante de plusieurs recettes – et qui l’avait d’ailleurs préparé pour le GR20.

Je l’ai testée pour m’assurer de ce qu’il m’a transmis – car ses souvenirs étaient un peu confus. Je tiens à préciser que mon résultat était bien moins présentable que sur la photo de l’article. Clignement d'œil

Sans plus attendre, voici la recette !

Lire la suite »

Jan 312013
 

Mangez salé et ne buvez pas trop pour éviter l’hyponatrémieOui, le titre de cet article est un peu bizarre et va à l’encontre des messages nutritionnels que l’on entend fréquemment ! Manger salé ? Ne pas boire trop d’eau ? Et puis, c’est quoi l’hyponatrémie ?

Cet article est un complément de l’article sur l’hydratation que j’ai écrit il y a peu de temps et dans lequel j’avais déjà mentionné l’importance des sels minéraux pendant un effort. Nous allons aujourd’hui voir cela un peu plus en détails et nous intéresser principalement au rôle du sodium.

Ce n’est pas un sujet très abordé pour la randonnée, mais qui l’est pour des sports comme la course à pied ou le triathlon par exemple. Pourtant, cela vaut le coup de se pencher sur le problème pour certaines randonnées.

Cet article est le résultat de recherches que j’ai effectuées et qui sont venues compléter ce que je connaissais déjà sur le sujet. Je vous ai mis à la fin quelques références bibliographiques que j’ai utilisées si cela vous intéresse d’aller plus loin. J’ai essayé de faire un article relativement simple et vulgarisé sans rentrer trop dans les détails physiologiques.

Le but est ici de vous faire connaître l’hyponatrémie (j’explique plus loin ce que c’est) et de questionner la nécessité d’apports en sodium pour certaines randonnées.

Lire la suite »

Déc 092012
 

Hydratation en randonnée« Ben, quand j’ai soif, je bois ! »

En théorie, c’est comme cela que ça devrait marcher. En pratique, ce n’est pas exactement le cas !

Je sais comment m’hydrater correctement en faisant du sport depuis un moment déjà, mais il n’est pas rare que je me fasse encore avoir et ne buvant pas assez – non pas par négligence, mais parce qu’il est très facile de se faire surprendre. La principale raison, est que l’on ne peut pas se fier uniquement à ce que nous dit notre corps.

Quand je me « fais avoir », cela se traduit généralement par des maux de tête chez moi – ce qui n’est pas en soi très grave. Mais, ce ne sont que de faibles déshydratations. A des stades un peu plus élevés (et même à ce stade), la déshydratation peut facilement gâcher vos randonnées – que ce soient des randonnées à la journée ou de plusieurs jours.

C’est pourquoi, il est très important d’avoir de bonnes pratiques d’hydratation pour profiter à fond de ses randonnées et ne pas se mettre en danger.

Note : ce sujet est très discuté et tout le monde ne s’accorde pas sur tout. Ce que j’ai écrit dans cet article a en tout cas été confirmé par mes expériences.

Lire la suite »

Avr 282012
 

Semoule en randonnéeC’est souvent un casse-tête de choisir sa nourriture pour des randonnées de plusieurs jours – car elle doit être légère, pleine d’énergie et agréable à manger – et beaucoup d’aliments ne rentrent pas dans ces critères.

Dans l’article « Faut-il vraiment manger des féculents matin, midi et soir en randonnée ? », j’ai déjà mentionné l’importance des féculents et leurs qualités pour la randonnée. Quand je dis « féculents », la plupart des randonneurs pensent aux pâtes en premier voire au riz mais pas forcément à la semoule. Et pourtant, nous allons voir que c’est un excellent choix.

Tellement bon, que pendant une randonnée d’une semaine j’en avais mangé plusieurs fois par jour pour finalement me rendre compte que mes repas manquaient vraiment de diversité et que je ne mangeais plus par plaisir.

Note : Je ne parle ici que de la semoule de blé dur qui est la semoule la plus couramment utilisée.

Lire la suite »

Fév 022012
 

Gourde de randonnéeAvez-vous déjà remarqué sur les sentiers tous ces randonneurs qui boivent à l’aide d’un tuyau sortant de leur sac à dos ? Avez-vous remarqué qu’il y en a de plus en plus ? Est-ce que la poche à eau ou « CamelBak » va prendre le dessus sur la gourde de randonnée et celle-ci disparaître à jamais ? J’ai des doutes. Les gourdes et les poches à eau ont chacune leurs avantages et inconvénients.

 

Poche à eauPour ceux qui ne voient toujours pas ce à quoi je fais allusion : voici ce qu’est une poche à eau.

Une poche à eau est un réservoir souple que l’on peut remplir avec du liquide. Elle est munie d’un tuyau au bout duquel se trouve une tétine. Il suffit de mordre la tétine et d’aspirer pour pouvoir boire. Certaines personnes utilisent le mot « CamelBak » (qui est une marque) pour désigner une poche à eau.

Gourde de randonnéeJe ne pense pas qu’il soit nécessaire de préciser ce qu’est une gourde. Les gourdes de randonnée sont la plupart du temps en métal avec un bouchon qui se visse – mais il existe beaucoup d’autres sortes : certaines en plastique dur, d’autres en plastique souple, etc.

Beaucoup de personnes pensent que la poche à eau est un effet de mode, que c’est un coup de marketing et que cela ne sert à rien. Je me moquais moi-même (intérieurement) des quelques randonneurs que je voyais avec des poches à eau quand j’ai débuté la randonnée. Je me disais « ils se croient en train de faire une course ou quoi ! ». Par la suite, j’en ai acheté une pour l’escalade et les courses d’orientation et je l’ai trouvée tellement pratique que je l’ai essayée en randonnée.

Et je dois avouer que maintenant, je ne pars quasiment jamais randonner sans ma poche à eau. Une petite leçon de vie : ne pas critiquer avant d’avoir essayé… Ce que font également beaucoup de randonneurs avec les bâtons de randonnée.

Je n’ai pas voulu créer un article polémique, prêcher la gourde ou la poche à eau mais juste vous présenter rapidement les principaux avantages et inconvénients de chaque système pour que vous puissiez choisir correctement entre l’un et l’autre.

Lire la suite »

Déc 232011
 

Cuisine en randonnéeVoici un article assez court un peu différent de ceux que j’écris d’habitude. En fait, c’est plutôt une astuce que j’aimerais partager avec vous. Cette astuce, ce n’est pas moi qui l’ai inventée, mais c’est un ami qui en a eu l’idée. Cette astuce n’a rien de révolutionnaire mais elle peut vous éviter de vous prendre la tête avec vos coéquipiers et peut faciliter l’organisation et la préparation de vos randonnéesde plusieurs jours.

Randonner en groupe n’est pas toujours évident. Après une grosse journée de marche, quand tout le monde est fatigué et content d’être arrivé, il est très facile de se disputer dès qu’il s’agit de faire quelques tâches communes comme préparer le repas, planter les tentes, aller chercher de l’eau, etc.

L’astuce que je partage ici est très pratique, j’ai eu l’occasion de la tester avec des amis dans le Kimberley en Australie. Elle a très bien fonctionné pour nous pendant toutes les vacances que ce soit en camping ou en randonnée. Elle a d’ailleurs si bien fonctionné, que je la partage avec vous. 😉 Comme le titre l’indique, elle concerne l’organisation de la nourriture et des repas au sein d’un groupe. Elle pourra donc servir aux personnes qui emportent leur nourriture lors de randonnées de plusieurs jours. Mais vous pouvez aussi l’essayer en camping ou même chez vous à la maison (mais là, j’ai plus de doutes que ça marche).

Lire la suite »

Nov 112011
 

Pâtes en randonnéeLa plupart d’entre vous ont sûrement déjà entendu qu’il faut manger des pâtes avant une grosse journée d’effort pour avoir de l’énergie. Mythe ou réalité ? Et si on mange du riz ou de la semoule, ça marche aussi ? Vous en saurez un peu plus en lisant cet article.

L’alimentation en randonnée est très importante et ne s’applique pas uniquement aux longues randonnées de plusieurs jours. C’est aussi valable pour des courtes randonnées à la journée. Sans carburant, une voiture ne fonctionne pas. Si vous mettez le mauvais carburant, elle ne fonctionne pas non plus, ou pas bien. C’est la même chose pour votre corps. Vous avez besoin d’énergie, mais pas n’importe quelle énergie. Et cette énergie provient de la transformation de nourriture par votre corps.

Toutes les formes d’énergie ne sont pas équivalentes. Pour le même nombre de calories, si vous mangez des bonbons, des pâtes ou du beurre, vos performances pendant la randonnée seront vraiment très différentes.

La nutrition est un domaine complexe et qui évolue avec la recherche. C’est pourquoi j’ai essayé de simplifier au maximum pour que ce soit plus facile à lire et comprendre. Mais il faut quand même que je définisse quelques termes qui pourront vous servir dans la suite de cet article.

La première chose à savoir, est que la notion de sucres lents/sucres rapides n’est plus d’actualité. Elle a été remplacée pas l’indice glycémique.

L’indice glycémique : c’est un indice qui classe les aliments contenant des glucides (sucres) en fonction de leur effet sur la glycémie (taux de glucose dans le sang) pendant les 2 heures suivant leur ingestion. L’indice glycémique peut varier avec l’état physique de l’aliment (solide, liquide), son mode de cuisson, son origine, sa maturité, etc.
A retenir : les aliments avec un indice glycémique faible (pâtes, pain complet, etc.) permettent de faire le plein d’énergie et de la libérer progressivement (sous forme de glucose) lors d’un long effort. A l’inverse, les aliments avec un indice glycémique élevé (confiseries, fruits secs, etc.) sont rapidement absorbés et libèrent rapidement leur énergie.

Tant que l’on est dans les définitions, un petit rappel sur ce que sont les féculents : c’est une catégorie d’aliments d’origine végétale ayant une grande proportion de glucides complexes (comme l’amidon).

Je pense que vous vous en doutez déjà, les féculents sont essentiels à une bonne alimentation en randonnée. Je n’écrirais pas un article sur les féculents pour vous dire à la fin qu’ils sont absolument inutiles pour la randonnée. Mais cet article ne parle pas uniquement de féculents, je n’ai pas pu m’empêcher d’y glisser quelques conseils utiles concernant l’alimentation en randonnée.

Lire la suite »

Août 192011
 

Gouttes d'eauSi vous voulez savoir pourquoi il est indispensable de purifier l’eau en randonnée quand vous ne connaissez pas sa qualité, ou si vous vous demandez si vous avez besoin d’un système de purification pour vos randonnées :

Alors je vous conseille de d’abord lire l’article « Fontaine je ne boirai pas de ton eau » sauf si elle est purifiée avant de vous plonger dans celui-ci.

Dans ce nouvel article, je présente dans cet article un aperçu des avantages et inconvénients des principaux procédés de purification. Cet article va vous aider à choisir le système de purification qui correspond le mieux à votre pratique – si vous en avez besoin d’un. Ou à vous rendre compte que celui que vous utilisez ne convient pas.

Si vous pensez que mettre une pastille de Micropur dans une bouteille d’eau vous permet de boire n’importe quelle eau, vous vous trompez.

Si vous pensez que filtrer une eau polluée avec le dernier filtre à la mode va vous empêcher d’être malade, vous vous trompez aussi.

Comme quand on achète un antivirus pour son ordinateur, quand on achète un moyen de purification pour l’eau, on a facilement l’impression d’être protégé pour tous les contaminants – surtout quand il est cher. La réalité est bien différente

Lire la suite »